Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Le vilain secret de John McCain

Le vilain secret de John McCain

Révélation et révélations...

Jo Becker et Don van Natta Jr du New York Times viennent de nous livrer un édifiant papier sur John McCain, ses relations au jeu et à l’industrie du jeu*.

Cet homme est un joueur, et une quarantaine de membres de son équipe de campagne ou de ses principaux donateurs présentent des liens étroits avec l’industrie du jeu.

Cela ne surprendra vraiment personne, et explique beaucoup de choses sur le personnage et son comportement, en particulier pendant cette semaine où la chance ne l’a pas vraiment servi (cf. son coup de poker manqué sur le plan de sauvetage de Wall Street).

Au-delà du "quoi" (un vice peu glamour pour une personne ayant accès aux codes nucléaires), il convient de se poser la question du timing. Pourquoi ce type de sujets ressort maintenant ?

Les médias avaient jusqu’à présent relativement épargné John McCain sur la question du "character". Sa nervosité lors du premier débat ravive certes le spectre de ses colères légendaires, mais je ne serais pas surpris de lire beaucoup de sujets relatifs à la moralité du personnage : un joueur invétéré, coureur de jupons, capable de plaquer sa femme, défigurée par un accident de voiture, pour une plus jeune, plus belle et plus riche... pas vraiment le candidat modèle pour la droite religieuse américaine.

Cette droite religieuse américaine ne l’a rallié que grâce à la bénédiction officielle du très théocon George W. Bush à la Convention républicaine**, et la nomination de la tout aussi illuminée Sarah Palin.

Pour obtenir la nomination, Maverick John a tenté le grand écart entre son passé d’indépendant et un futur totalement soumis à ses ennemis d’hier, et ça commence à se voir. La nullité crasse de Palin aussi : elle n’a accordé que trois interviews depuis sa nomination contre une centaine pour Biden, et chaque sortie la montre moins crédible et plus fébrile. McCain et Bush devront trouver une sacrée diversion (une petite bombe sur Téhéran ?) pour faire annuler le prochain débat supposé opposer Joe et Sarah***.

Pour peu que les médias braquent encore plus les projecteurs sur ses contradictions et sur le profil réellement effrayant de sa colistière, McCain pourrait bien perdre le soutien d’une partie des fondamentalistes sur sa droite, et de sa base indépendante au centre.

Il semble que de plus en plus de républicains ne voient pas d’un mauvais œil un échec de ce ticket contre-nature : s’ils souhaitent réformer le parti, le purger des théocons et néocons et, accessoirement, sauver leur pays, il est préférable que McCain-Palin échouent et si possible lourdement.

Si les médias veulent se racheter de leur compromission avec l’administration Bush pendant les années 2002-2006, c’est le moment de faire du journalisme d’investigation et d’éclairer l’électeur américain sur qui sont réellement Barack Obama, Joe Biden, John McCain et Sarah Palin.


* cf "McCain and Team Have Many Ties to Gambling Industry" (NYT 20080928)
** cf "Le véritable "changement" selon McCain-Palin-Bush" / "Change is coming" and Mac "will fight", but for whom and for what ?"
*** elle pourra néanmoins réciter les mantras pondus par Steve Schmidt sans risquer d’être contredite par son adversaire : les républicains ont obtenu un format excluant le débat direct pour protéger leur candidate.


— -
initialement publié sur blogules VF et VO ("A Maverick or a Gambler ?")


Moyenne des avis sur cet article :  4.11/5   (94 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • chria chria 29 septembre 2008 10:32

    On disait la même chose (en substance) sur bush, or il a été réelu...
    Parfois les américains aiment bien les pécheurs qui se repentent...
    Palin nous fait peur, mais pour une partie des américains son discours sur Dieu rassure...
    Les athées sont le diable, encore plus que d’autres, ne l’oublions pas.
    Les guerres de religions sont loin d’être terminées, et qui sait, l’Europe s’alliera un jour avec les Chinois ?
    Si Melanchon devient président, bien sûr...


    • Allain Jules Allain Jules 29 septembre 2008 10:42

      On peut comprendre pourquoi il a choisi Sarah Palin.

      Voilà deux personnes qui prétendent être ce qu’elles ne sont pas. C’est vraiment honteux. Lui qui disait que les intérêts particuliers et bla bla bla, se retrouve confronté à un énième mensonge.

      Le monde est en danger avec ces gens, pires que Bush. Je le pense vraiment.

      Voici Sarah Palin, l’ultra-religieuse, en maillot, lors de son élection comme miss Alaska :
      Un regal



    • stephanemot stephanemot 29 septembre 2008 10:54

      On a parfois l’impression de revoir le meme film : http://e-blogules.blogspot.com/2008/08/riding-bullet.html 
       smiley

      Et ma premiere reaction pendant le debat etait - il va s’en tirer comme Bush en 2004.

      La difference : les media sont beaucoup moins complaisants, et l’humour de McCain beaucoup plus crispe. Les telespectateurs ont, au vu des sondages, peu apprecie cette nervosite. Palin elle meme nous a fait une petite crisounette de confiance la semaine derniere. Grand Pere John l’a donc invitee dans son ranch pour preparer son debat en toute tranquilite.

      Le camp McCain est tres febrile, mais autre fait nouveau, le camp GOP ne fait plus bloc et les voix critiques fusent depuis des elus et media conservateurs. Gallup annonce 50-42 pour Obama et si Palin ne sort pas un coup de baguette magique, le coup sera difficile a ratrapper.

      Ce n’est pas encore gagne, loin de la. Mais je suis soulage de voir les contradictions de McCain exposee au grand jour (pour moi il n’avait aucune chance au depart en raison de ce trop grand ecart, mais il avait remarquablement joue le coup tout l’ete et son election devenait non seulement plausible mais fortement probable avec le ralliement des theocons).


    • wesson wesson 29 septembre 2008 11:42

      @l’auteur

      "allup annonce 50-42 pour Obama"

      Bah, les machines à voter vont nous organiser un petit 49.7-50.3, devinez en faveur de qui !

      aux USA, comme en France d’ailleurs, tu peux mettre une chèvre comme candidat, si les médias et le pouvoir financier appelle à son élection, le vote populaire n’y changera rien !


    • Cug Cug 29 septembre 2008 12:27

       Yep .... les élections US sont une mascarade.

       Il suffit de voir le renflouement des financiers alors que une écrasantes majorité de citoyens est contre.


    • dom y loulou dom 29 septembre 2008 20:52

      Je crois aussi, malheureusement, wesson, que vous avez raison.


    • stephanemot stephanemot 30 septembre 2008 04:39

      @george cake


      - le sujet porte bien sur l’election US et l’electeur US.


      - quand j’ecris : "c’est le moment de faire du journalisme d’investigation et d’éclairer l’électeur américain sur qui sont réellement Barack Obama, Joe Biden, John McCain et Sarah Palin", c’est bien evidemment pour que toute la lumiere soit faite sur ces 4 personnes et leurs soutiens.


      - et une fois de plus, le vrai fosse n’est pas entre Republicains et Democrates mais entre les defenseurs de la republique et de la democratie d’un cote et les promoteurs de la theocratie de l’autre :


    • Cug Cug 29 septembre 2008 11:07

       Avec Sarko c’est pareil sa première mesure a été en faveur des casinotiers amis !



      • stephanemot stephanemot 29 septembre 2008 11:17

        vous oubliez les tentatives de retour d’ascenseur aux theocons, heureusement stoppes a temps (pour le moment) : http://blogules.blogspot.com/2008/01/nayez-pas-peur.html


      • saint_sebastien saint_sebastien 29 septembre 2008 13:01

        bon article.

        Encore une fois , obama président j’en rêve mais je n’y crois pas , les américains votent sur des critères raciaux et religieux. Pour la plupart d’entre eux , plutot voter pour le diable que pour un noir. Les républicains vont s’arranger pour faire porter le chapeaud du BAILOUT aux démocrates et à l’administration Bush , les gens , étant trop cons pour réfléchir , vont tomber dans le panneau. C’est la dynamique de groupe.

        ’espère fortement me tromper pour l’avenir de la planète.

        Bien à vous.


        • Gilles Gilles 29 septembre 2008 14:51

          Arrête STP d’annoner en boucle sur tes posts que les américains blancs sont trop racistes pour voter pour un noir, c’est énervant et FAUX.

          C’est un discours victimaire, paranoïaque et ......... raciste ! Ben oui tu les classes tous dans la même boite


        • Traroth Traroth 29 septembre 2008 16:08

          @Gilles : Faux, c’est vite dit. Vous avez un contre-exemple ? Moi, c’est plutot le trucage des élections, qui me fait peur, je dois bien le dire. En tout cas, l’élection d’Obama, je le croirais quand je le verrais !


        • Gilles Gilles 30 septembre 2008 15:27

          Il y a des américians qui ne voteront jamais pour un noir, c’est acquis. Un paquet doit de toute façon voter républicain ou ne pas voter. Il se peut juste que si l’élection est trés sérrée que ce soit le pool d’électeur démocrates qui refusent de voter pour un homme de couleur qui fasse pencher la balance du mauvais coté

          Ce qui ne signifie pas que la grande majorité des blancs pensent ainsi. Il me semble que pendant les primaires OBAMA a gagné des états du Mid-Westoù les noirs ne représentent que 3% des habitants. Vu qu’Obama représente entre 45 et 50% des intentions de vote, la grande majorité de ses électeurs sont des blancs pur jus

          Au vu de ce que je connais des US et des américains que je cotoie (de toute couleur et origine), aucun n’est raciste....ceci dit ils ne sont pas représentatifs de tous les américains, juste de ceux qui ont une éducation supérieur, qui voyagent, ont de bons salaires. D’ailleurs je n’ai jamais rencontré depuis 2000 hors des US un américain qui aime Bush ; en général ils s’excusent de nous avoir infligé ce guignol..pas représentatif c’est donc vrai !


        • stephanemot stephanemot 1er octobre 2008 01:31

          je connais une bonne vingtaine d’Etats US, et le pays ne semble pas plus raciste qu’un autre (le jour ou la France aura autant d’elus representant les minorites...).

          mais s’il prend generalement des formes detournees (par exemple ces entretiens pour les nouveaux locataires dans un immeuble huppe de Chicago, essentiellement destines a s’assurer que le nouvel entrant ne detone pas trop), le racisme adopte aussi des formes beaucoup plus directes : dans le Sud, j’ai vu des croix calcinees et des messages du KKK style "si tu es un n....e, passe ton chemin".

          c’est tout de meme un pays ou un parti nazi a le droit de faire de la pub.

          certains sondages avaient plus ou moins quantifie le facteur racisme dans le vote aux primaires et les intentions de vote actuelle. je n’ai pas les chiffres en tete mais c’etait significatif. il y avait un bon article de Dickey dans Newsweek il y a quelques semaines - les equipes d’Obama font un gros travail sur le terrain pour familiariser avec l’idee de voter pour un homme de couleur, mais en parallele les rumeurs diffusees par l’autre camp (c’est un Musulman, ami des terroristes) cartonnent dans les campagnes et sont tres difficiles a enlever de caboches il est vrai assez frustres. 


        • ficelle 29 septembre 2008 18:20

          Mc Cain a un naevus, près du sexe.
          Sarah est positive.
          Voilà, je fais du journalisme.


          • jcblao 29 septembre 2008 22:21

            @Allain Jules. Je ne vois pas ce qu’il a de choquant dans cette video. Sarah Palin a ete jeune comme tout le monde et toutes les filles revent d’etre Miss qq chose . Les jolies , en tout cas , ce qui visiblement est le cas .
            A propos , vous savez que ce sont les elections americaines ?? Les notres c’est dans quatre ans .
             


            • deejay 29 septembre 2008 22:30

              Faites attention chers agoranautes,

              Le neoconservatisme est comparable à un mouvement politique.
              Républicains ou Démocrates peuvent être néoconservateurs.

              exemple :

              John Hamre, Démocrate,Patron du Defense Policy Board est un NeoCon. Il a été nommé par Bush en 2007.

              De plus, Nommer un démocratea ce poste est généralement un signe que les réseaux démocrates prenne le dessus en coulisse


              • stephanemot stephanemot 30 septembre 2008 04:43

                En theorie, un "theocon" est un "liberal" converti au "conservatism".

                Mais on trouve effectivement des partisans des theses neocons dans les deux camps.

                C’est simplement une question d’etiquette (a ne pas confondre avec l’ethique, bien sur).

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès