Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Les actrices coréennes souvent abusées

Les actrices coréennes souvent abusées

En Corée, le monde du cinéma n’est pas si glamour qu’il peut le laisser le croire

La Corée du Sud produit des films qui surprennent toujours les publics étrangers, que ce soit par leur qualité, l’interprétation des acteurs, les musiques, etc. Mais les acteurs en pâtissent. Le Pays du Matin Calme cherche à faire émerger un nombre incroyable de stars qui, pour la plupart, partent aux oubliettes après deux ou trois interprétations et shooting photos pour des marques. Ces jeunes talents voient leur carrière brisée dès le plus jeune âge. Et les actrices vivent des expériences terribles.
 
D’après une étude conduite par l’agence publique des droits de l’homme et l’institut coréen de développement de la femme entre septembre et décembre dernier auprès de 111 actrices et 240 jeunes talents qui souhaitent devenir des actrices, plus de 60% d’entre elles ont reçu au moins une fois une proposition de relation sexuelle par des personnes influentes du monde de la télévision ou d’autres grands patrons de l’industrie du cinéma.
 
Près de 30% d’entre elles ont avoué avoir été victimes de « violences sexuelles » avec des attouchements (poitrine, hanches, jambes). 7% se sont confiées en indiquant avoir été clairement violées. 55% des actrices indiquent également qu’elles ont reçu des offres de « sponsorship ». Ce système consiste à signer un contrat secret entre une actrice et un homme riche, celui-ci versant une somme de manière récurrente en échange de relations sexuelles sur une base régulière. 
 
D’après l’agence des droits de l’homme, beaucoup de personnalités sont concernées par ces abus : politiciens, hommes d’affaires, réalisateurs pour la télévision et le cinéma, etc. Cette enquête a été motivée par le suicide de la jeune (26 ans) actrice Jang Ja-Yeon (ci-contre), en mars 2009, qui avait dans une lettre décrit ses conditions de travail et ses cas de « sponsorship ». Les investigations menées par la police à cette époque auprès de personnalités haut-placées n’avaient finalement rien donné. Rien d’étonnant. « Le but de rendre ce rapport public est de faire comprendre à la société que le monde du cinéma et de la télévision n’est pas si rose comme certains peuvent le laisser croire » rappelle l’agence.

Moyenne des avis sur cet article :  4.78/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • cathy30 cathy30 1er mai 2010 09:42

    bonjour arosmik
    le cinéma coréen est d’une extrême violence. Celui qui m’a le plus marqué c’est the chaser, un thriller qui mine de rien en dit long sur la condition de la femme en corée.
    Je vous joins une liste de films
    http://www.zoom-cinema.fr/films/nationalites/coreen/26/


    • amipb amipb 1er mai 2010 11:26

      Ne pas oublier non plus les excellents « a tale two sisters », « Frères de sang », « Memories of murder » ou « Old boy » et une grande partie des films de Kim Ki Duk.

      Le cinéma coréen est, à mon humble avis, certainement le plus original et le plus abouti par sa fraîcheur et son mélange des genres asiatiques (lenteur, esthétique) avec les styles occidentaux (effets spéciaux, intrigue, action).

      Par contre, je n’ai jamais compris l’engouement pour « The host », totalement creux, à la limite du comique, qui n’est qu’un déballage d’effets spéciaux.


    • cathy30 cathy30 1er mai 2010 12:34

      oui complètement en accord avec ce que tu dis pour the host, on c’est fait avoir par la critique. Nous avons tenus 20 mn dans la salle de ciné.


    • boris boris 1er mai 2010 10:57

      Bah il n’ y a pas qu’en Corée, les actrices ( et acteurs aussi) un peu partout dans le monde couchent avec les producteurs vereux où non.


      • kitamissa kitamissa 1er mai 2010 13:25

        c’est partout comme ça dans le monde du spectacle et du cinoche en particulier ....

        la future star passe illico à la casserole si elle veut réussir ....

        le milliardaire Howard Hugues qui en plus de toutes ses sociétés était un metteur en scène,réalisateur et patron des studios RKO, de radio,et de télévision se tapait les actrices postulantes pour le premier rôle ....

        et ce n’était pas le seul......

        dans toute l’industrie cinématographique de n’importe quel pays,la future vedette,elle passe par la case plumard pour accéder à la notoriété !

        je ne parle pas des acteurs eux mêmes qui sont logés à la même enseigne !


        • boris boris 1er mai 2010 13:30

          Et toi kitamissa où ?


        • kitamissa kitamissa 1er mai 2010 14:52

          dans ton fion Ducon !


          • boris boris 1er mai 2010 16:03

            Je suis désolé mais Kitamissa.


          • Ouallonsnous ? 1er mai 2010 21:41

            Non pas plus pourri.... pareille !!!


          • 57835 Bécotine 1er mai 2010 15:05

            Il ne faut pas abuser des verts corps


            • Causette Causette 1er mai 2010 15:48

              Bonjour !

              C’est cordialement que je voudrais réagir sur le contenu de certains commentaires transportant des idées reçues sur la façon dont les carrières fonctionnent dans les métiers du spectacle.

              Tous les gens qui font ce métier savent que coucher est le meilleur moyen de ne jamais pouvoir le faire. Et la dignité dans ce métier est si difficile à trouver quand on vous appelle plus volontiers « intermittent du spectacle » qu’acteur ou comédien ou artiste dramatique interprète, qui est le véritable nom de ce métier, que le problème de savoir avec qui coucher pour le pratiquer ne se heurte qu’aux hypersexuels. Si un acteur ou une actrice n’a aucun talent, les probabilités pour qu’il ou elle ait un rôle de premier plan sont nulles.

              Evidemment on voit quelques fois des acteurs qui ne nous touchent pas et dont on se demande ce qu’il font là, mais même eux n’ont probablement pas couché pour être ici, ils ont fait la bonne rencontre au bon moment, voilà tout. Même si la rencontre peut nous sembler  inappropriée, elle est indispensable, principalement dans ces métiers là.

              Mais qu’il existe autour de tout cela des « loups » qui profitent de l’état de l’état de faiblesse de certains, c’est indiscutable, c’est pitoyable, c’est bêtement humain.

              Je ne m’y fais pas non plus.

              Bien à vous !

               

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Arosmik

Arosmik
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès


Derniers commentaires