Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Les armées privées de Washington

Les armées privées de Washington

Jeremy Scahill de l’hebdomadaire The Nation signe un article dans le numéro du 28 août (accessible sur le site Web), Mercenary Jackpot qui mérite d’être souligné. 

En 2004, le State Department a lancé un appel à soumission dans le cadre de son programme Worldwide Personal Protective Service (WPPS). Il s’agissait pour le ou les entrepreneurs sélectionnés d’assurer au besoin la protection de « certains responsables de haut niveau de gouvernements étrangers », un besoin découlant des « troubles persistants au Proche-Orient, et des efforts de stabilisation entrepris par les États-Unis en Bosnie, en Afghanistan et en Irak. » Le State Department déclarait que le gouvernement des États-Unis était incapable, à long terme, d’assurer ces services à l’aide de son effectif d’agents spéciaux, il qu’il fallait donc attribuer un contrat en impartition.

L’appel à soumission s’est soldé par l’attribution de contrats à un petit nombre d’entreprises, dont DynCorp, Triple Canopy et Blackwater USA.  L’enveloppe prévue devait totaliser 229,5 millions de dollars sur cinq ans.

Dyncorp a été fondée en 1946 par un petit groupe d’anciens pilotes militaires comme service de fret aérien et portait alors le nom de California Eastern Airways. En 2002, l’entreprise rapportait des revenus de 2,3 milliards de dollars, et occupait le 13e rang des fournisseurs militaires. En vertu du Plan Colombie (éradication de la coca), DynCorp dispose d’un effectif de 307 employés et d’une flotte de 88 avions pour vaporiser des défoliants sur les plantations. En 1999, un de ses propres employés a dénoncé la pratique du personnel de DynCorp en Bosnie consistant à acheter et vendre des jeunes filles à des fins de prostitution, à s’adonner au trafic d’armes (voir le dossier de CorpWatch). 

Triple Canopy a été créée en septembre 2003. Début 2004, l’entreprise se voit accorder un contrat de six mois pour protéger les locaux du gouvernement provisoire en Irak, contrat d’une valeur de 90 millions de dollars. Depuis le 4 novembre 2005, c’est elle qui assure la protection de la « zone verte » à Bagdad. Elle compte parmi ses administrateurs Dan Bannister, un ex-premier dirigeant de Dyncorp (voir le dossier de SourceWatch).

Blackwater USA offre des services d’entraînement tactique et de consultation en sécurité. Elle dispose d’une aire d’entraînement de 6 000 acres en Caroline du Nord. Mais elle est aussi très présente en Irak. Les quatre combattants civils étasuniens tués à Fallujah le 31 mars 2004 étaient des employés de Blackwater. Selon certaines sources, des effectifs de Blackwater ont combattu aussi à Najaf, quelques jours après l’incident de Fallujah. Blackwater utilisait même ses propres hélicoptères pour réapprovisionner ses commandos sur le terrain (voir le dossier SourceWatch).

Selon Jeremy Scahill qui a eu accès à des documents récents, au 30 juin 2006, avec à peine deux ans en cours de contrat (initialement prévu pour cinq ans), Blackwater à elle seule aurait reçu 321,7 millions de dollars, soit plus de 100 millions de plus que prévu pour cinq ans. Le State Department refuse d’expliquer l’écart.

Le General Accounting Office (vérificateur des comptes de l’État) s’inquiète d’ailleurs de la montée en flèche du recours aux armées privées. Dans un rapport publié en juin dernier, le GAO déclarait : « Il y a croissance de l’industrie privée dans le secteur de la sécurité en Irak. Dans notre rapport de 2005, nous rapportions que le ministère de la Défense estimait qu’une soixantaine d’entreprises employant environ 25 000 personnes étaient présentes en Irak. En mars 2006, le directeur de l’association des entreprises privées de sécurité en Irak a estimé qu’il y avait maintenant 181 entreprises disposant d’un effectif de 48 000 employés (voir GAO Actions Still Needed to Improve the Use of Private Security Providers , format PDF). 

Mais le dossier n’est pas au menu des grands médias étasuniens. La représentante démocrate de l’Illinois Jan Schakowsky entend pour sa part demander des éclaircissements sur ces contrats et déclare : « Nous devons savoir pourquoi l’administration Bush continue de signer des chèques en blanc à Blackwater et d’autres pendant que le congrès et le grand public ne sont pas informés de cette question. »


Moyenne des avis sur cet article :  4.76/5   (82 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • Michel Monette 18 août 2006 17:37

    Je me permets de reprendre pour les lecteurs d’Agoravox un commentaire fait sur le blogue de Jean-Pierre Cloutier en réaction à son texte :

    « Je vous encourage très fortement à regarder au moins la première des deux vidéos de la table ronde tenue le 7 juin dernier au Woodrow Wilson International Center for Scholars : Stabilization and Reconstruction Operations in Post-Conflict and Crisis Zones : The Challenges of Military and Civilian Cooperation.

    Voici ce qu’y a déclaré Paula Loyd, (Civil-Military Affairs Officer, U.N. Mission to Afghanistan) en réponse à une question de Henry Ryan (Institute for the Study of Diplomacy) à propos des contractants militaires en Afghanistan (début à la 63e minute environ de la vidéo) : « (...) some contractors are rearming previous disarmed milicia (...) there are contractors who have terrible reputation for driving worse than the military forces (...) », à quoi elle a conclu que ces forces privées doivent être tenues responsables (« hold them accountable for some of there actions »).

    Par la suite, Linda Robinson, (senior writer, U.S. News and World Report and author, Masters of Chaos : The Secret History of the Special Forces) a ajouté : « These people are not subject to the uniform code of military justice and yet they are the second largest armed force on the battlefield in Irak, far larger than any coalition government. It is a huge unadressed problem. »

    Je n’en suis tout simplement pas revenu, comme vous, de voir que les analystes les plus sérieux de la scène militaire sont conscients de l’énormité du problème, mais que les médias sont tout simplement silencieux sur cette question.

    Je me demande si un seul journaliste a suivi ce débat d’une très grande qualité portant sur l’ensemble de la « reconstruction » en Irak et en Afghanistan (voilà une autre raison pour saluer l’arrivée des blogueurs sur la grande scène médiatique ), débat dont je ne partage pas toutes les conclusions, mais qui a au moins le mérite de soulever des questions essentielles et d’aller jusque dans les latrines du Pentagone.

    PS. : l’autre vidéo est tout aussi intéressante, ne serait-ce que pour entendre ce qu’y dit Robert M. Perito, (Senior Program Officer, Center for Postconflict Peace and Stability Operations, U.S. Institute of Peace) à propos du Canada en Afghanistan et aussi Julia Taft (ex Assistant Administrator and Director Bureau for Crisis Prevention and Recovery UNDP) à propos des Nations-Unies.


    • Frédéric ;) (---.---.113.241) 18 août 2006 22:02

      Entre une société privé qui paye 10 000 € un militaire entrainé et les armées nationales qui ont parfois des soldes ne dépassant guére le SMIC, beaucoup de laissent tenter. Cela pose un vrai problémes pour les forces spéciales occidentales qui voit des hommes qui ont recu des formations valant une fortune passé dans le privé au bout de quelques années.

      Au fait, déja plusieurs ambassades suisses sont gardé des Société Militaire Privés comme celle de Bagdag.


      • tux_2001 (---.---.26.22) 19 août 2006 10:45

        Merci à toi Jean Pierre Cloutier pour cet article.

        J’étais au courant de la présence de mercenaires en Irak et autres mais je ne connaissais pas leur proportion. Les chiffres que tu cites sont faramineux.

        En effet près de 48000 mercenaires en Irak !!!!

        Effreyant


        • Frédéric ;) (---.---.114.146) 19 août 2006 12:17

          Attention, il ne faut pas confondre « gardeS de sécurité » et « mercenaires » ;)

          L’immense majorité la pour protéger les biens et les personnes, rares sont ceux qui participent aux opérations militaires proprement dites.


          • tux_2001 (---.---.26.22) 19 août 2006 20:14

            Ne jouons pas sur les mots !!!

            Toutes pesonnes qui participent de près ou de loin à l’occupation de l’Irak est un occupant.

            Cela va du simple cuistot qui prépare la bouffe pour la soldatesque américaine au conducteur de char.

            Mainteneant le constat est simple il y a 2 groupes :
            - l’armée américaine
            - et le conglomérat privé

            Tout ce qui appartient au privé est considére comme un mercenaire (ingenieur, garde armée, hommes d’affaires..). De ce fait toute personne travaillant pour le compte des américains en Irak est un ennemi de l’Irak.

            C’est aussi simple que cela !!!


          • Yves (---.---.67.70) 19 août 2006 12:56

            BRAVO pour cet article qui rappelle les dangers de la politique irresponsable et dangeureuse de la « Mafia de Washington » et de son caniche britannique ...... , et que l’on peut compléter avec la lecture de l’article de Sami MAKKI paru dans le Monde Diplomatique de novembre 2004 , intitulé « Sociétés Militaires Privées dans le chaos irakien » :

            http://www.monde-diplomatique.fr/2004/11/MAKKI/11663

            - Sami MAKKI expose notamment que ces S.M.P. sont le fruit d’une politique dite « d’externalisation » ( partenariat public / privé ) , politique présentée comme destinée à réaliser des économies budgétaires et dégager des fonds pour moderniser les forces armées américaines ...
            - Selon le « Conseil scientifique du Pentagone » , il s’agirait d’un effet d’annonce ... , cette politique visant en fait à réduire le nombre d’employés fédéraux au profit du secteur privé , en faisant disparaître une certaine éthique de la responsabilité ...
            - Le « Government Accountability Office » a déposé un rapport dénonçant le manque de contrôle des S.M.P. et l’absence de suivi des « contrats d’externalisation » ...
            - L’absence de toute forme de commandement et de contrôle central et de procédures standardisées de recrutement du personnel des S.M.P. inquiètent de plus en plus les officiers de l’U.S. Army ... , car en brouillant les catégories traditionnelles « civils / militaires » et « public / privé » ... , ces S.M.P. fonctionnent en réseaux informels , favorisant la corruption et la criminalité ... , ce qui a été démontré avec la collusion flagrante entre l’Administration BUSH et les multinationales du complexe militaro-industriel ... ( notamment Halliburton et sa filiale K.B.R. ... )
            - Sami MAKKI expose que ces S.M.P. jouent désormais un rôle vital pour le nouveau système de défense des U.S.A. , dans sa « logique expéditionnaire » ... , et que l’IRAK servirait aux dirigeants de la coalition américano - anglaise à tester ce système de privatisation de l’armée , avant de le systématiser ...
            - Il rappelle que l’administrateur civil américain pour l’IRAK - Paul BREMER - n’a pas inclu le secteur des S.M.P. dans la nouvelle législation irakienne ... empêchant ainsi le Gouvernement Irakien de le contrôler ... , que ces S.M.P. favorisent le chaos et mettent en danger la souveraineté irakienne et soulignent l’incompatibilité des objectifs économiques américains avec la réalité politique locale ...


            • Yves (---.---.67.70) 19 août 2006 13:23

              Et c’est dans ce contexte ... que le crétin de la Maison Blanche ( ayant déjà oublié ce qui était convenu pour l’envoi de troupes au Sud LIBAN , en renforcement de la F.I.N.U.L. , dans le cadre de la résolution 1701 ) a repris hier la parole pour reprocher à la FRANCE , devant les journalistes américains réunis à Camp David , de ne pas fournir plus de soldats à la Force d’interposition ... ,
              - CHIRAC ayant déjà envoyé un premier contingent de 200 soldats , outre les 1700 embarqués sur les quatre navires de guerre français qui croisent dans le secteur et qui ont été mis à disposition de la F.I.N.U.L. ...

              - W. BUSH a notamment déclaré : « ... On a reçu des signaux contradictoires . Hier ils ont déclaré une chose . Aujourd’hui une autre ... »
              - Ce à quoi CHIRAC a rappelé au crétin de Washington que la FRANCE s’est bien engagée ( notamment à prendre le commandement des troupes ) MAIS une fois seulement que le rôle de la Force d’interposition et ses moyens d’action auront été clairement et précisément définis ... ( CHIRAC ne voulant pas engager ses soldats dans un merdier semblable à celui qui a conduit au 23 octobre 1983 ... ) ,
              - ce que le Gouvernement allemand a confirmé en prenant la même position ...


            • Polit (---.---.90.58) 19 août 2006 14:36

              Je suis très heureux de retrouver JP Cloutier par Agoravox. Toujours bien informé et pertinent.


              • Antoine Diederick (---.---.20.165) 19 août 2006 19:30

                Bonjour Monsieur Cloutier,

                Merci pour cette note nord-américaine concernant les dérives du grand voisin anglo-saxon.

                Voilà qui n’est pas courant ; de lire ds la presse européenne des réflexions courtes mais très explicites sur des pratiques que nous n’imaginons pas forcement. Dommage.

                J’avais toujours pensé que nous ne trouverions plus de kangourous fous que quelque part en Australie, et encore...pas sûr !

                Je ne parle pas de vous bien sûr mais de ce nouveau mercenariat d’outre atlantique, à l’ombre de la pensée libérale. Mais où sont passé les « minutes man » de jadis, ces patriotes de la minute mme prêts à s’engager pour se défendre et défendre l’idéal d’une colonie détachée de la métropole ?

                Je sais, certains aux states pensent supprimer ce service citoyen, nous verrons bien....

                La guerre est une sale affaire mais il y a des hommes qui aiment cela ...bien, ce n’est pas nouveau...mais ce que vous montrez dans votre note, est-ce bien un comportement démocratique ?

                Ah, les Etats-Unis de nos rêves, c’est braves soldats (comme les canadiens d’ailleurs) qui sont venus mourir pour notre liberté, ces citoyens morts pour la Liberté et dont les dépouilles reposent en Europe ds de grands espaces émouvants pour ceux qui les visitent, s’ils vous lisaient maintenant, devraient se retourner dans la tombe !

                « Etats-Unis de nos rêves » : écrivais-je à l’instant...que va-t-il en rester ds 20 ans à ce rythme des changements curieux ?

                Vive la Liberté !


                • Frédéric (---.---.119.112) 19 août 2006 20:44

                  C’est vous qui joue sur les mots, il n’y a plus d’« occupation en Iraq » puisque c’est le nouveau Gvt Iraquien qui à demander à ce que les forces US restent sur place ;)

                  Et pour les gardes privé, il s’agit de personnes engager par des entreprises privé pour protéger leur personnel et leur matériel comme vous l’avez écrit.

                  Et les boites Russes Indiennes Turques Françaises ou Saoudiennes travaillant en Irak sans compter les ONG et organismes internationaux sont elle des « occupants » ?

                  Quand méme la Croix Rouge subit des attentats suicides, elle faut bien qu’elle se protége et je rappelle que bon nombres de ces gardes du corps sont des Irakiens.

                  Quand aux phénoméme d’externalisation des services « militaires » par des sociétés privés, cela fait des années qu’il est engagé un peu partout en Occident avec la baisse drastique des effectifs depuis 1990, les popotes dans les casernes françaises sont faites par les mémes sociétés qui fournissent les cantines scolaires, les pilotes de l’ALAT ou et l’AAC british ont leur 1eres heures de vol fournit par des entreprises privées et méme le camp d’entrainement de commandos à Collioures dans le 66 est surveillé par des vigiles.


                  • tux_2001 (---.---.26.22) 19 août 2006 23:13

                    Alors la j’adore il n’y a plus d’occupation en irak !!!!

                    Mais la je me marre !!!

                    Soi tu es sincère soi tu le fais exprés !!!

                    J’exclue de toute occupation les ONG ou la crois rouge mais le reste n’est que de l’occupation pur et sauvage !!!

                    Cette pseudo democratisation du Moyen Orient est à l’image du colonialisme européen du 19 ème siècle qui voulait soit disant apporter la lumière aux peuples sauvages.

                    On a vu le résultat 2 siècles aprés.

                    Finalement avec les américains l’Homo occidentalus n’a guère changé :
                    - Il veut toujours « apporter la lumière aux peuples sauvages » (comprendre piller et dominer les autres peuples)

                    au revoir cher ami je te conseille de l’histoir européenne du 19 ème ça resemble étrangement à ce qui se passe avec les ricains en Orient !!!!


                  • Antoine Diederick (---.---.17.34) 19 août 2006 21:07

                    « commandos à Collioures »

                    d’accord avec vous c’est anormal....que les vigiles fassent le travail qui incombe aux ploucs...

                    Vive la Démocratie ! ...quand mme dirait Cambronne et vive la Res publica itou...


                    • visiteur Indigène (---.---.180.214) 24 août 2006 13:38

                      Excellent sujet, tout-à-fait d’actualité ! éliminer les armées nationales au profit du mercenariat privé.... Imaginons que quelques illuminés à la tête des principales multi-nationales + le gratin de la haute finance (banques)propriétaires en partie des ressources mondiales se regroupent. Les guerres moyen-orientales parachevant ces expropriations aux profits de ceux-ci, il leur suffira de faire écrouler l’économie actuelle pour être propriétaire du monde(économie déjà moribonde).......Cela ne vous rappelle rien ? Bush et Cie....Rajoutons un brin d’idéologie raciste et d’exotisme religieux et nous avons les deux entités pour un scénario orwellien en cours de réalisation..Les médias étant la berceuse.....


                      • visiteur Indigène (---.---.180.214) 24 août 2006 15:24

                        Et les forces mercenariales les gardes chiourmes de ces messieurs... L’inutilité des entreprises de guerres n’est plus à démontrer..


                        • Stephane Klein (---.---.101.8) 28 août 2006 14:23

                          Bof, voila tous les anti-capitalistes de France et de Navarre reunis pour denoncer la guerre pour le pognon.

                          C’est maintenant que vous le decouvrez ?

                          Faut-il vous rappeler que le soldats en eux-memes sont des engages, des hommes sous contrat, des ’private’ ?

                          Quelle difference entre faire appel a eux ou a des societe de prestation de service militaire ?

                          Le danger, bien reel, c’est de voire un lobby de la guerre perpetuer un etat de guerre permanente pour perenisser leur activite. C’est la que l’economique prend le pas sur le politique et c’est la le vrai danger, j’aurais aime vous entendre denoncer ceci.

                          Quant aux mercenaires, il existent depuis les Grecs combattant pour les Perses en passant par les guardes suisses.

                          Rien de bien nouveau en somme.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès