Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Les armes aux États-Unis

Les armes aux États-Unis

L’Amérique se distingue par un taux d’homicides largement supérieur à la moyenne des pays riches. Les statisticiens observent à cet égard une corrélation significative entre le nombre d’armes en circulation et les meurtres, tant au niveau des nations que des régions géographiques. Et, sans surprise, les chiffres tendent à démontrer que les républicains devancent nettement les démocrates quant aux acquisitions de fusils, pistolets ou mitraillettes.

Alors que les tueries se multiplient aux États-Unis, opposants et partisans des armes à feu se renvoient inlassablement des arguments en tout genre. Pourtant, les chiffres sont têtus : ils témoignent du surarmement de l’Amérique, de son taux d’homicides incomparable avec les autres pays développés et de la boulimie des républicains quant à leur artillerie.

Ainsi, on dénombre aux États-Unis plus de trois meurtres perpétrés au moyen d’une arme à feu pour 100 000 habitants. La Suisse, qui se classe au deuxième rang, se situe aux alentours de 0,7. Le Canada (0,5), la Suède (0,4), la Finlande (0,4), la Nouvelle-Zélande (0,2), l’Espagne (0,2), l’Allemagne (0,2), la France (0,1), la Grande-Bretagne (0,1), l’Australie (0,1) ou encore le Japon (0) ont de quoi faire pâlir d’envie des Américains pourtant majoritairement recroquevillés derrière leur deuxième amendement. On observe par ailleurs une forte corrélation entre les homicides et le nombre d’armes en circulation : 89 pour 100 habitants aux États-Unis, contre une trentaine en France, en Allemagne, en Norvège ou en Suède. Mieux : au Royaume-Uni, les statistiques, dérisoires, relèvent presque de l’anecdote. Les Britanniques permettent ainsi de relativiser l’influence des facteurs culturels dans les massacres américains. Et ceux qui doutent encore du rôle prépondérant des armes dans la prolifération des homicides peuvent toujours lorgner du côté des États, où la relation de cause à effet s’avère au mieux indiscutable : la Louisiane, le Mississippi ou encore l’Alabama se distinguent en effet par un taux d’armement et des meurtres bien plus élevés que la moyenne nationale. Ce phénomène vient tout bonnement neutraliser la plupart des arguments socioculturels généralement avancés pour interpréter les tueries.

Mais qui sont ces acquéreurs jusqu’à présent très anonymes ? Si l’on en croit la General Social Survey de 2010, il s’agit essentiellement de républicains – 50 % d’entre eux possèderaient au moins une arme à feu, contre seulement 22 % des démocrates. Cette fracture, qui s’aggrave depuis quarante ans, s’explique partiellement par la sociologie des États du Sud, largement républicains et surarmés. Mais elle résulte également de la peur obsessionnelle qu’occasionne chez les défenseurs du deuxième amendement chaque victoire des démocrates, poussant ainsi de nombreux Américains, généralement des partisans du « Grand Old Party », dans les bras des armuriers.

 

Citation. « Nous avons besoin de voix qui s'élèvent, de parents, de professeurs, d'officiers de police… Appelez vos élus, demandez-leur s'ils vont soutenir notre action et, s'ils vous disent que non, demandez-leur si obtenir une note favorable de la NRA pour avoir des fonds de campagne est plus important que sauver des innocents. » –Barack Obama, président américain, lors d’une conférence de presse suivant la tuerie de Newtown. 


Moyenne des avis sur cet article :  2.45/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • La mouche du coche La mouche du coche 30 mars 2013 09:11

    Article stipendié témoignant que la surclasse a de plus en plus peur du peuple. Elle veut que nous n’ayons pas d’arme parce qu’elle sait très bien qu’Un homme libre est armé. Sinon, il est un mouton qu’on conduit où on veut, en le gazant comme on veut, comme nous pouvons le voir en France.


    • Al West 30 mars 2013 09:28

      Je tiens avant tout à préciser que je ne suis pas particulièrement favorable aux armes à feu dans une société équilibrée. Néanmoins, traiter la question des armes à feu aux Etats-Unis de l’unique point de vue du nombre actuel d’homicides, c’est avoir une vision pour le moins étriquée et naïve des véritables enjeux sous-jacents.

      Comment ne pas voir que les Etats-Unis se dirigent de façon exponentielle vers un état fasciste où toute liberté individuelle serait abolie : le cadre législatif est en place, les forces de répression sont en place, les technologies militaires sont en place, la surveillance absolue est en place.

      Si tout ça n’est pas clair pour vous, je vous suggère de réellement vous renseigner...

      La question n’est dès lors plus :

      « Faut-il confisquer les armes des citoyens états-uniens afin de faire baisser le taux d’homicides par armes à feu ? »

      mais bel et bien :

      « Quel est le meilleur moyen pour moi, citoyen des Etats-Unis, de défendre mes proches et mes compatriotes au cours des années à venir sachant la forme tératologique qu’est en train de prendre mon gouvernement : faire confisquer toutes les armes à feu pour empêcher le faible pourcentage de dégénérés chroniques de commettre des crimes quitte à me retrouver sans défense face à la dictature qui m’attend, ou permettre à tous les citoyens de conserver leurs armes à feu afin qu’ils puissent se défendre et tenter, éventuellement, de rétablir un système plus ou moins démocratique ? »

      Tout est une question de probabilités, il faut choisir qui sera l’ennemi le plus dangereux de demain, les actuels petits criminels ou le département de la sécurité intérieure et consorts ?

      Pour ma part, le choix est tout fait.


      • Bilou32 Bilou32 30 mars 2013 10:36

        Beaucoup d’agressivité chez vous Démosthène, heureusement que vous êtes contre le fait de posséder une arme à feu...


      • CASS. CASS. 30 mars 2013 17:51

         ces US c’est vraiment un probléme de société, de la barbarie de la décadence, sans avoir connu ce qu’est une société civilisée, le pire étant que ces us imposent leur modéle aux autres, par tous les moyens, grace à tous leurs larbins.


      • CASS. CASS. 30 mars 2013 18:03

        Hermanos , ces US sont vraiment un probléme de société, de la barbarie de la décadence, sans jamais avoir su ce que peut être un société civilisée, le pire étant que ces US imposent !! par tous les moyens son modéle aux autres, par le biais de ses semblables et de tous ses larbins .


      • Bilou32 Bilou32 30 mars 2013 10:32

        Logique d’avoir plus d’homicide par arme à feu si plus d’armes à feu circulent ! C’est beaucoup plus efficice et pratique. Sans arme à feu, on est obligé de se rabattre sur les armes blanches, les battes de baseball ou le poison pour les plus vicieux... ou bien même les mains nues pour les puristes !
        Un étude sur le rapport du nombre d’homicides tous moyens confondus sur le nombre d’armes à feu aurait été plus juste, non ???


        • Al West 30 mars 2013 15:39

          C’est une remarque tout à fait pertinente.
          Prenons l’exemple de la France et des Etats-Unis.

          Pour 100 000 habitants :

          http://en.wikipedia.org/wiki/List_of_countries_by_intentional_homicide_rate
          http://en.wikipedia.org/wiki/List_of_countries_by_firearm-related_death_rate

          Etats-Unis :
          Nombre total d’homicides : 4,8
          Nombre d’homicides commis à l’aide d’une arme à feu : 0.1536

          France :
          Nombre total d’homicides : 1.1
          Nombre d’homicides commis à l’aide d’une arme à feu : 0.00242

          Le ratio du nombre d’homicides commis à l’aide d’une arme à feu entre les deux pays est donc :

          0.1536/0.00242 = 63.47

          Le ratio du nombre total d’homicides quant à lui est :

          4.8/1.1 = 4.36

          On tue donc 63.47 fois plus aux Etats-Unis par armes à feu qu’en France, mais de façon générale, on y tue « seulement » 4.36 fois plus.

          Mais surtout, on oublie trop souvent que les Etats-Unis font figure de relativement bon élève dans le monde, voir cette carte :

          http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/f/f9/Map_of_world_by_intentio nal_homicide_rate.png


        • epicure 31 mars 2013 03:15

          Oui c’est vrai que c’est très clair pour avoir plus d’homicides par habitants qu’aux USA, il faut aller dans les pays du tiers monde....
          Mais si on regarde par rapport aux pays occidentaux, c’est le pire score....

          Bravo merci de prouver qu’au niveau criminalité les USA c’est très loin de pouvoir se poser comme modèle, et aussi que les armes à feu sont bien un facilitateur de crime avant d’être un moyen de protection.
          La possession d’arme en grand nombre facilite donc la criminalité, mais en plus favorise les homicides accidentels, donc au final l’effet protecteur est indémontrable, sauf à parler au niveau théorique.


        • agent orange agent orange 30 mars 2013 11:54

          Tout à fait en phase avec Al West.
          Si on peut déplorer les homicides, il faut garder à l’esprit qu’un peuple désarmé ne peut plus se défendre contre la tyrannie et une éventuelle guerre civile. De nombreux indices corroborent cette éventualité.


          • foufouille foufouille 30 mars 2013 12:17

            quand on viendra te chercher, faudra pas te plaindre


            • epicure 31 mars 2013 03:25

              Finlande : indice GINI = 26.9 un des plus bas du monde
              USA : indice GINI = 40,8 le pays occidental avec le plus fort taux d’inégalité de revenus
              Dans une société inégalitaire et de compétition (ce qui va ensemble), il y a plus de criminalité dans les quartiers pauvres, discriminés, que dans des pays plus égalitaires et donc aux relations sociales plus apaisées et moins de tensions économiques.


            • COVADONGA722 COVADONGA722 1er avril 2013 11:15

              yep , mon ex patron était pour l’amendement us autorisant les armes , un jour d’embrouille

              je lui ai rappelé le nombre de conflit du travail se réglant au calibre la bas , depuis l’a changé d’avis !
              @Pnume ici à Marseille ils pratiquent l’autorégulation , on vas pas pleurer !

              • aryaman 2 avril 2013 11:12

                Les armes sont autant nécessaire qu’ils sont une belle affaire aux Etats-Unis, les homicides, la majorité des américains ne s’en souci surement pas, un pays ne change pas du jour au lendemain. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès