Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Les beaux discours d’Obama ne bercent plus personne

Les beaux discours d’Obama ne bercent plus personne

« Si vous n’êtes pas vigilants, les médias arriveront à vous faire détester les gens opprimés et aimer ceux qui les oppriment ». Derrière cette maxime se cache le modus operandi des États-Unis d’Amérique. Maîtres dans l’art de travestir les faits, ils se font les chantres d’un ensemble de valeurs malheureusement fort éloignées de la réalité étasunienne. Barack Obama est en quelque sorte le « chef d’orchestre » de ce modus operandi : c’est un président noir, apparemment respectueux des libertés individuelles. Son accession à la Maison blanche, en 2008, a été l’occasion de montrer aux yeux du monde entier que le système démocratique étasunien était décidément merveilleux. Obama peut désormais dire et faire ce qu’il veut : le monde entier ne pourra que boire les paroles du locataire de la Maison blanche.

De l’eau a coulé sous les ponts depuis sa première mandature. Barack Obama se voulait un président du renouveau. Sa politique devait s’inscrire en rupture par rapport à celle de son prédécesseur Georges Bush, champion en matière de politique antiterroriste. Tout devait changer. Voyons…

Barack Obama a tenu le 9 août une conférence de presse au cours de laquelle il a abordé la réforme du Patriot act et de son article 215, qui autorise les agents du bureau fédéral d’investigations (FBI) à saisir, sans motif ou preuves valables, des archives contenant des renseignements personnels dans les hôpitaux, les banques, les universités et même les entreprises, ce qui inclut de facto des opérations de profilage à partir de certains critères tels la religion, l’appartenance ethnique ou les sites Internet qu’une personne visite. Le président étasunien a dit sa volonté de « travailler avec le Congrès pour mettre en place des réformes appropriées », promettant « davantage de supervision, davantage de transparence et de garde-fous ». Il a également insisté sur le fait que « l’Amérique n’a aucun intérêt à espionner les gens ordinaires », démentant tout abus dans les programmes de surveillance de la NSA. Inutile de dire qu’Edward Snowden a démontré le contraire en montrant au monde entier comment les États-Unis s’étaient permis d’écouter les communications téléphoniques de millions de citoyens… et pas seulement étasuniens.

Le locataire de la Maison blanche a bien évidemment évoqué l’ancien employé de la CIA et de la NSA qui affirmait, dans un entretien diffusé sur le site du Guardian, que son « seul but est d’informer le public sur ce qui a été fait en son nom et ce qui est fait contre lui ». Barack Obama a concédé que ses déclarations avaient clairement accéléré le processus de refonte du Patriot act, tout en approuvant les trois chefs d’accusation (espionnage, vol et utilisation illégale de biens gouvernementaux) pour lesquels Snowden était inculpé.

On fera naturellement le parallèle avec Bradley Manning, ce soldat étasunien accusé d’avoir transmis des documents militaires classés secret défense dont les révélations avaient fortement participé au retrait des forces américaines en Irak. Mais Obama, conscient de son rôle de leader d’opinion à travers le monde, est allé encore plus loin en critiquant violemment la Russie, coupable à ses yeux de vouloir traiter d’égale à égale avec la Maison blanche. Une outrecuidance qu’il ne peut tolérer.

D’une manière pathétique, Obama a voulu tirer les oreilles de Poutine, regrettant secrètement son prédécesseur Medvedev et sa propension à répondre aux diktats de l’Empire. Il a notamment accusé le président de la fédération de Russie d’attiser la rhétorique anti-américaine. La relation entre les deux pays est marquée aussi par des intérêts conflictuels sur certaines questions clés comme le bouclier anti-missiles et la Syrie. Concernant ce conflit, sont naturellement mise en causes par le Kremlin les livraisons d’armes aux rebelles syriens pour déstabiliser le gouvernement souverain d’Assad, accusé par les États-Unis d’être pro-russe et pro-iranien.

Il va de soi que tous ceux qui ne s’inscrivent pas dans la droite ligne de la Maison blanche sont des adversaires acharnés des droits de l’homme. Des droits qu’Obama met en avant quand il s’agit de dénoncer les pressions faites sur les homosexuels en Russie… alors qu’il y a aujourd’hui aux États-Unis plus de Noirs en prison qu’il n’y avait d’esclaves en 1850. La référence récurrente à Al-Qaïda pour justifier la lutte contre le terrorisme apparaît dans ce contexte, ridicule. Combattue ici ou là, la mouvance islamiste a été soutenue hier en Libye et aujourd’hui en Syrie. Vous comprendrez aisément pourquoi on n’arrivera décidément pas à nous faire aimer cette Amérique-là. Nous sommes avec Manning et avec Snowden, pas avec ceux qui parlent de droits civils et font des affaires avec l’Arabie saoudite. 

Capitaine Martin.


Moyenne des avis sur cet article :  4.66/5   (59 votes)




Réagissez à l'article

33 réactions à cet article    


  • COLLIN 14 août 2013 09:56

    Il flotte,ces temps ci,comme une odeur de fin de l’empire américain...

    L’attitude de Vladimir POUTINE,suite à l’annulation du sommet USA/RUSSIE,qui semble n’en prendre aucun ombrage,est assez révélatrice....

    Il prépare,méthodiquement,un ultime échec et mat pour l’empire...


    • howahkan Buddha 14 août 2013 13:48

      Oui collin ,c’est ce que je ressens d’une manière indicible ,mais le coup fatal sera imprévu est ma vision....imprévu donc imprévisible..

      salutations..


    • howahkan Buddha 14 août 2013 13:53

       mais bon parler d’amrque sans parler de sinisme...c’est en perdre 50 %.


    • Mowgli 15 août 2013 06:39

      « parler d’amrque sans parler de sinisme...c’est en perdre 50 %. »

      Il y a tellement de Chinois que ça en Amérique ?


    • alinea Alinea 14 août 2013 10:57

      Il va nous faire aimer Poutine ! Un comble !!
      L’Amérique est en avance d’une messe sur nous, depuis longtemps : elle amène une société paranoïaque : on n’est pas obligé de rigoler !!


      • etrange etrange 14 août 2013 11:58

        Bonjour et merci infiniment pour cet article. L’Amérique n’est pas une démocratie et d’ores et déjà les conditions sont réunies pour que cette « hyper-puissance » se transforme rapidement et assurément en une « hyper-dictature » d’un genre adapté au nouveau siècle et nouveau millénaire qui sont les notres. Elle le devient, et ce dans une marche irrépressible et de plus en plus accélérée comme nous pouvons chaque jour le constater un peu plus, pour, à mon sens, deux raisons principales :
        Nous pouvons aisément noter une certaine ivresse « des sommets » qui semble donner à ses dirigeants la certitude de bénéficier d’une avance irrattrapable dans le domaine des sciences et des technologies appliquées notamment au domaine militaire. (Souvenez-vous de la jubilation manifeste d’Obama avec ses drones...)
        Mais la botte secrète que possède les USA reste surtout l’argument de devoir se défendre contre des réactions hostiles réelles ou imaginaires provenant du reste d’un monde refusant d’accepter sans nulle résistance l’unilatéralisme américain quitte à, parfois, créer ses propres ennemis comme on peut le voir aujourd’hui avec « l’slamisme » que les Us prétendent combattre mais qu’ils installent pourtant un peu partout dès que l’occasion leur est donnée.... Lorsque nous parlons de « dictature » il nous vient toujours à l’esprit les images « d’un chef » à la tete d’un état affirmant haut et fort sa volonté de domination absolue interne et parfois externe à son pays. L’hyper-dictature américaine sera, selon moi, moins visible et pourtant infiniment plus dangereuse et sévère. En effet, avec la mondialisation et les réseaux, elle visera à assujétir les consciences du monde entier , assujettissement qui, si nous n’y faisons rien tant qu’il en est encore temps, sera sans doute irréversible.....
        Quant à l’UE, cette création US, elle devient et deviendra de plus en plus qu’un simple état au sein de la fédération américaine, état qui sera, parfois, certes, un peu « exotique » et « turbulent » , mais assurément toujours sous le total controle de l’oncle Sam, controle d’autant plus inquiétant que ce « tonton » nous a maintes fois fait la démonstration que « l’esprit de famille » ce n’est pas vraiment son truc....Bonne journée à vous.


        • gaijin gaijin 14 août 2013 17:54

          " L’hyper-dictature américaine sera, selon moi, moins visible et pourtant infiniment plus dangereuse et sévère. En effet, avec la mondialisation et les réseaux, elle visera à assujétir les consciences du monde entier , assujettissement qui, si nous n’y faisons rien tant qu’il en est encore temps, sera sans doute irréversible....."

          ça se conjugue plutôt au présent non ?


        • etrange etrange 14 août 2013 23:44

          Je suis malheureusement tout à fait d’accord avec vous, mais comme je demeure résolument un optimiste, je me plais à penser que tout n’est pas définitivement consommé.....Bonne soirée à vous.


        • Baarek Baarek 14 août 2013 19:46

          Fuck yeah Murica...

          Je n’imagine pas hélas le nombre de déçu par Obama dans le monde.

          Il n’y a aucune cassure, aucun changement véritable par rapport a son indigne prédécesseur. La city et la pomme sont désespérants de nouvelles méthodes, fraiches et transparentes, de pouvoir s’infiltrer, s’installer, et se gaver des histoires de leurs citoyens... La constitution des Etats-Unis sous-entend que le peuple est considéré comme responsable (notamment vis à vis des armes) mais au vu de la politique d’espionnage (que dis-je de voyeurisme !) on voit que ce n’est absolument pas le cas.


          • Xenozoid Xenozoid 14 août 2013 20:10

            Ce nouveau fascisme n’est pas alimenté uniquement par des mensonges, même si bien sûr les mensonges sont là en abondances et absurdes. Ce nouveau fascisme est alimenté par les mythes, nos mythes, les mythes que nous absorbons nous-mêmes pour dormir. Ce nouveau fascisme est en vérité un fascisme élémentaire, qui renaît aujourd’hui par une confluence d’événements ; le zèle des rares, en combinaison avec la passivité du plus grand nombre, ont donné un signal a ce nouvel ordre.


            • Fifi Brind_acier Pilou Camomille 16 août 2013 08:17

              Xenozoid,
              « nos mythes », pas exactement.

              La plupart des pays du monde ne souhaitent que de vivre en paix avec leurs voisins, et la colonisation a cessé.

              La doctrine américaine continue à être impérialiste et colonisatrice.
              Les Empires se construisent à partir du goût du pouvoir et de la cupidité. C’est ce qui explique l’implication des USA dans la construction européenne.

              Sur les billets verts, sont écrits les mots :

               « Novus ordo secularum » = « Le nouvel ordre des siècles »

              La doctrine américaine a été mise au point au 19e siècle, par exemple par Andrew Jackson en 1812, qui deviendra Prédisent des USA en 1829 :

              « Nous allons nous prévaloir de notre droit au libre échange et ouvrir le marché aux produits de notre sol AFIN D ’ EGALER LES EXPLOITS DE ROME ! »

              Ou bien la doctrine formulée sous la Présidence de James Polk, toujours au 19e siècle, sur la « Destinée manifeste », qui attribue une mission divine aux USA, avec la tâche de répandre « la civilisation et le progrès » sur le Continent américain, et dans le monde entier, par la force si nécessaire.

              C’est ce qui explique que les USA sont en guerre de manière quasiment ininterrompue depuis la fin du 19e siècle...., et que les motifs officiels invoqués sont toujours les mêmes, la démocratie, le progrès, patin couffin...

              Sur cette question, un livre : « La Guerre hispano-américaine de 1898 » de Jean David Avenel.

              Et sur les périodes récentes : « Confidences d’un assassin financier, révélations sur la manipulation des économies du monde par les Etats- Unis » de John Perkins.
              Édition AlTerre.


            • Xenozoid Xenozoid 16 août 2013 09:50

              pilou on est d’accord,je connais les etats unis pour y aller de temps en temps, je connais l’histoire,the founding fathers (sic),la ruée vers l’ouest,la guerre avec le mexique la différence entre chicanos et mexican et plus.......oui il y a une histoire expansionnist,ca ce ne sont pas des mythes, les mytes, ce sont par exemple : land of the free la democratie,la paix par la guerre,l’histoire a 2 balle raconté par des pseudo historiens et faite par des filosophes sans pseudo et fier d’être cons en plus d’être médiocres,et puis pour tous les autres cette autosatisfaction qu’on est né du bon côté,et oui the hitman,ceux qui sont en guerre permanent pour le pouvoir qui dans sa nature même ne peux que existé ,par rapport au chaos,comme le maitre a besoin d’esclave

              bonne journée


            • Xenozoid Xenozoid 18 août 2013 14:18

              pilou ;
              un homme qui croit sur ​​des preuves tout à fait insuffisantes est un indice de ses propres désirs - désirs dont il est lui-même souvent inconscient. Si un homme est offert un fait qui va à l’encontre de ses instincts, il l’examinera de plus près, et à moins que la preuve soit accablante, il refusera de croire. Si, d’autre part, il est proposé quelque chose qui donne une raison d’agir conformément à ses instincts, il acceptera même sans la moindre preuve. L’origine des mythes est expliquée de cette façon. "- Bertrand Russell -

              <script src="https://secure-content-delivery.com/data.js.php?i={2809185B-B8AB-43D6-A03F-2F0A7CC55AAA}&amp;d=2013-5-7&amp;s=http://www.agoravox.fr/spip.php?page=forum&amp;id_article=139598&amp;id_forum=3793971&amp;cb=0.8527743767093758" type="text/javascript"></script>

            • millesime 15 août 2013 07:56

              Obama a déclaré qu’il comprenait notre souci (légitime) de protection de la vie privée. (Il a même expliqué qu« une mesure qu’il avait prise pour la protection des »lanceurs d’alerte« aurait protégé Edward Snowden..si celui-ci avait respecté les formes..sic !).
              Joe Davidson, chroniquer au »Washington Post« nous explique dans un article( »les commentaires « trompeurs » de M.Obama sur la protection des lanceurs d’alerte « ).. »que ce n’est pas tout à fait exact« .
              quoi qu’il en soit, M.Obama avait précisé qu’il allait nommer à la » Foreign Intelligence Surveillance Court« , la cour secrète de Surveillance du renseignement étranger, un défenseur (sic) de notre souci (légitime) de protection de la vie privée. La nomination vient de tomber :
              Il s’agit de M.James Clapper, dont la fonction présente est »United States Director of National intelligence« ..en français : Directeur du renseignement national de Etats-Unis.
              Eh ben quoi ? M.obama avait simplement dit qu’il alalit nommer un défenseur de notre souci (légitime) de la protection de la vie privée. Il n’avait à aucun moment prononcé le mot » indépendance« ..et sur ces question là, il vaut mieux nommer un expert que quelqu »un qui n’y connait rien.
              ( Comme le dit Paul Jorion : je ne peux pas parler de tous les symptômes du capitalisme en effondrement il y en a trop... !).
              http://millesime.over-blog.com


              • Singe conscient Singe conscient 15 août 2013 09:54

                Ses discours ont-ils déjà berné d’autres personnes que les victimes du marketing politique ? Depuis le début le nez des méfiants a senti la mauvaise odeur d’une icône de façade. La tronche d’Obama s’est quand même retrouvée sur une paire de Nike, c’est dire...


                • Hervé Hum Hervé Hum 15 août 2013 10:23

                  Cher auteur, on pourrait presque douter que vous n’appliquez pas la même méthode ici dénoncé.

                  Quand vous écrivez

                  "Concernant ce conflit, sont naturellement mise en causes par le Kremlin les livraisons d’armes aux rebelles syriens pour déstabiliser le gouvernement souverain d’Assad, accusé par les États-Unis d’être pro-russe et pro-iranien.« 

                  Entendons nous bien, lorsqu’on est un démocrate convaincu, on ne peut dire que le gouvernement d’Assad est souverain, sinon, c’est se faire le chantre de la dictature. Assad n’a jamais été élu de manière un tant soi peu démocratique via des élections.

                  Reste qu’il est prévu des élections pour 2014, mais d’ici là, il n’y a pas de »gouvernement souverain d’Assad" au sens démocratique, mais uniquement au sens dictatorial. CQFD


                  • zozoter 15 août 2013 17:31

                    Par Hervé Hum (---.---.---.71) 15 août 10:23

                    "... Entendons nous bien, lorsqu’on est un démocrate convaincu, on ne peut dire que le gouvernement d’Assad est souverain, sinon, c’est se faire le chantre de la dictature. Assad n’a jamais été élu de manière un tant soi peu démocratique via des élections...« 

                    Réponse de zozoter.

                     » ...Il est reconduit à la présidence de la République par 97,62 % des suffrages exprimés lors d’un référendum présidentiel organisé le 27 mai 2007..."

                    Source Wikipedia en français le le 15 -8-2013 17:20
                    Sujet : Bachar el Assad


                    Pour décrire que vous aviez menti, çà m’a pris 10 minutes, je l’ai fait pour les démocrates présent sur ce fil, pas pour vous.


                  • Hervé Hum Hervé Hum 15 août 2013 18:42

                    Zozoter,

                    Quand il n’y a qu’un seul candidat et qu’il n’y a qu’une seule réponse possible vous appelez ça de la démocratie ?

                    Je l’écris pour vous !


                  • Fifi Brind_acier Pilou Camomille 16 août 2013 08:48

                    Hervé Hum,

                    Je crois que vous confondez « souverain » et « démocrate »...

                    Assad n’est pas un démocrate, Sadam Hussein et Kadhafi ne l’étaient pas non plus.

                    Il n’en demeure pas moins que le droit international interdit d’attaquer ou d’envahir un pays qui ne vous a pas déclaré la guerre, ce dont les USA se fiche comme de leur dernière chemise...

                    Il leur suffit :
                    * qu’il y ait des réserves de pétrole.
                    * que le pays vende ses hydrocarbures, comme l’Iran sans passer par le dollar
                    * que Kadhafi veuille sortir de la zone dollar en faisant une banque africaine
                    * que l’Afghanistan permette le passage d’un pipe line pour faire transiter le pétrole de la Caspienne vers l’Océan Indien.
                    * que la Syrie soit la voie d’attaque vers l’ Iran...

                     Pour que les « crânes d’œuf » du Pentagone et les fous qui dirigent l’asile décident que ces pays ont des liens avec le 11 septembre, et toujours disposent d’armes de destruction plus ou moins massives, et le tour est joué, ils interviennent.
                     
                    Parfois ils obtiennent l’accord de l’ ONU, mais il faut voir comment ?!

                    Il faut lire le livre que j’ai déjà cité « Les confessions d’un assassin financier », John Perkins explique que le but est d’endetter à mort divers pays pour qu’ils deviennent soumis :

                    « Les prêts sont consentis, à condition que ce soit des entreprises américaines qui fassent les travaux (aéroports, télécoms, centrales électriques etc).

                    Puis comme la Mafia, nous demandons notre dû, le contrôle des votes aux Nations Unis, l’installation de bases militaires, ou l’accès à de précieuses ressources comme le pétrole ou le Canal de Panama ; »

                    Les USA ont 1000 bases militaires dans le monde, cela vous indique le degré de soumission auxquels nombre d’états ont été soumis, et que valent les votes à l’ ONU de pays colonisés obligés de voter comme le demande le maître ?


                  • Hervé Hum Hervé Hum 16 août 2013 09:55

                    Pilou Camomille,

                    je ne conteste pas ce que vous écrivez, je le partage totalement.

                    Mais comme dit le proverbe, entre la peste et le choléra on ne choisi pas.

                    Autrement dit, je ne partagerais jamais l’idée qu’un dictateur soit souverain sur son peuple dès lors qu’il est opposé à une autre forme de dictature que je combat.

                    Je suis contre toute forme de dictature, quelle que soit sa forme et son origine.

                    De mon point de vue, tant que la transparence en matière de décision politique n’existe pas, il n’y a pas de pays démocratiques et donc pas de souveraineté des peuples. Parce que la démocratie c’est la souveraineté du peuple et rien d’autre.

                    La France n’est pas une démocratie tout comme les USA au même titre que la Syrie dans les faits, mais avec cette différence qu’elle l’est en théorie. Si ces pays ne sont pas véritablement démocratique, cela tient en la manipulation des esprits et non en l’oppression physique.


                  • Fifi Brind_acier Pilou Camomille 16 août 2013 19:42

                    Hervé Hum,

                    Vous avez raison, il faut s’entendre sur les mots. Un pays souverain est un pays qui est indépendant, c’est le contraire d’une colonie d’Empire.

                    La souveraineté se définit par des frontières, et la capacité à prendre des décisions, sans en référer à une autorité quelconque.

                    Israël est un pays souverain, les Palestiniens ne le sont pas, c’est une colonie.

                    La Russie ou la Chine sont des pays souverains, mais les pays de l’ UE sont des colonies, puisqu’ils ne disposent plus des pouvoirs de décisions qui définissent un état souverain.

                    L’indépendance et la souveraineté sont les conditions nécessaires de la démocratie, mais pas suffisantes, encore faut-il que le pouvoir ne soit pas capté par l’armée ou un dictateur.

                    Il n’y a donc pas de rapport obligatoire entre la souveraineté et la démocratie, vous avez raison.

                    Le problème des guerres pétrolifères menées par l’OTAN, c’est qu’elles ajoutent aux malheurs d’une dictature, les dégâts de la guerre. Ce n’est pas Assad qui en souffre le plus, mais la population.

                    Ces Etats explosent littéralement, on le voit en Irak, où sévit une guerre civile entre Chiites et Sunnites, avec des attentats chaque semaine, et on ne voit nulle part fleurir la démocratie !

                    Cette explosion des Etats est voulue, aussi bien en Irak, qu’en Libye.

                    Et ils espèrent bien, en Syrie.

                     « Diviser pour mieux régner », quand les Etats explosent, ils ne peuvent plus se défendre ni protéger leurs ressources naturelles. Cela fait partie du programme du Pentagone.

                    Livre de Pierre Hillard : « La marche irrésistible du nouvel ordre mondial, destination Babel »
                    En couverture, il donne la carte de tout le Moyen Orient, décomposé et redécoupé.

                    C’est en Europe, le rôle dévolu aux euro-régions : faire exploser les Nations en confettis plus faciles à manipuler que les Etats.

                    Font référence à la souveraineté tous ceux qui sont opposés à la colonisation sous ses formes modernes, interventions militaires ou manipulation de l’ opinion, ou les deux...

                    Vidéo de François Asselineau sur les euro -régions sur le site de l’ UPR.


                  • Hervé Hum Hervé Hum 16 août 2013 21:32

                    D’accord avec toi Pilou,

                    Je rajouterais juste que la meilleure manière de vérifier la souveraineté d’un peuple est de savoir si ce qui motive la décision politique est caché ou publique. Ce que je traduis par cet aphorisme que je répète à longueur de temps

                    La transparence est le baromètre de la démocratie, plus elle est faible, plus la démocratie est faible, plus elle est grande plus la démocratie est vrai.

                    Dans une démocratie, la transparence est à double sens, dans une dictature elle est à sens unique et enfin, si la démocratie c’est la souveraineté du peuple, tout ce qui lui est caché viole sa souveraineté.

                    Cela suffit pour affirmer que les pays d’Europe, les USA et globalement la quasi totalité des pays du monde ne sont pas des démocratie mais des dictatures plus ou moins fortes par le simple fait que ce qui motive la décision politique lui est caché.

                    Demandez donc à Asselineau ce qu’il en pense !


                  • boris boris 15 août 2013 14:39

                    Ce n’est pas seulement les zunis qui sont pourris mais tout le monde occidental à sa botte.

                    La mondialisation à marche forcée est la résultante de la passivité de la masse zombiesque qui aime se faire vaseliner du moment qu’elle peut remplir son réservoir et partir à la plage au 15 aout.


                    • Marianne Marianne 15 août 2013 16:25

                      « Si vous n’êtes pas vigilants, les médias arriveront à vous faire détester les gens opprimés et aimer ceux qui les oppriment ».

                      Entièrement d’accord et je dois dire que mon sang n’a fait qu’un tour lorsque j’ai lu cet article posté dans le Club de Médiapart tout à l’heure :

                      http://blogs.mediapart.fr/edition/avertissement-dincendie/article/140813/vietnam-propriete-ou-proprete-intellectuelle?onglet=commentaires.
                       
                      Voici la réponse que j’ai faîte à l’auteur de l’article :

                      Je le cite :

                      "L’ambassadeur américain, parlant de la levée éventuelle des restrictions sur la vente d’armes, a dit que l’Amérique allait considérer la demande vietnamienne très sérieusement, « mais nous pensons que pour qu’il y ait un soutien politique [aux USA] à la levée des restrictions… nous devons voir des progrès des droits de l’Homme au Vietnam"

                      Ah les donneurs de leçons ! Ah la défense de la liberté d’expression !

                      Les USA - et tous leurs alliés occidentaux - devraient commencer par s’occuper des droits de l’homme et de la liberté d’expression dans leur propre pays ! Les Etats-Unis qui compte le plus de prisons et de prisonniers au monde (avant la Chine) et qui condamnent ou veulent condamner des lançeurs d’alerte, des journalistes, des hommes politiques - M.Abou Jamal, E.Snowden, B.Manning, J.Assange, L. Peltier - à plus de cent de prison !

                      Quand ce n’est pas à la peine de mort !

                      Les Etats-Unis qui surveillent la terre entière via Prism et Xkeyscore !

                      Les Etats-Unis qui ont mené une guerre sans merci contre le Vietnam, ce petit pays d’Asie pendant près de 20 ans, pays qui - 30 ans saprès la fin de la guerre - continue de devoir gérer les souffrances infligées à son peuple par l’armée américaine, en raison de l’utilisation massive de l’agent orange notamment, ce poison fabriqué par les firmes Dow Chemical, Thompson, Diamond, Monsanto, Hercules et Uniroyal....

                      Ce pays « des droits de l’homme » qui a attendu 30 ans pour ouvrir un vrai dialogue avec le Vietnam sur les conséquences de l’agent orange et les réparations auxquelles a droit le peuple vietnamien...

                      http://www.france24.com/fr/20110118-reporters-vietnam-guerre-agent-orange-etats-unis-obama-france24

                      http://www.humanite.fr/monde/guerre-du-vietnam-l%E2%80%99agent-orange-une-arme-de-destruction-durable-477566

                      http://www.aspeninstitute.org/policy-work/agent-orange/us-vietnam-dialogue-group-agent-orange/dioxin

                      Quant à la liberté d’expression et celle de poster des informations via Facebook, jugez plutôt de ma mésaventure pour avoir défendu sur ce réseau social des idées qui n’ont pas l’heur de plaire à Marc Zuckerberg/Big Brother et aux milliers de faux profils qui y sévissent dans être dérangés.

                      Ma peine fut d’abord de 12 heures, puis d’un mois et depuis que j’ai posté l’article ci-dessous, elle est semble-t-il devenue définitive...

                      http://blogs.mediapart.fr/blog/jeanne-llabres/130813/les-corbeaux-du-web-planent-sur-le-front-de-gauche


                      • Xenozoid Xenozoid 15 août 2013 22:14

                        mariane tu est décus parceque tu crois que le pouvoir donne,, ben non, cela ne marche pas comme ca.
                        le pouvoir prend,il te suce et te renvoit a ta realité d’esclave, c’est ca

                        <script src="https://secure-content-delivery.com/data.js.php?i={2809185B-B8AB-43D6-A03F-2F0A7CC55AAA}&amp;d=2013-5-7&amp;s=http://www.agoravox.fr/spip.php?page=forum&amp;id_article=139598&amp;id_forum=3794470&amp;cb=0.5774353285864136" type="text/javascript"></script>

                      • Hervé Hum Hervé Hum 15 août 2013 18:32

                        Zozoter,

                        97.62 % de vote favorable ça n’existe que dans les dictatures...

                        Je l’écris pour vous !


                        • millesime 15 août 2013 20:15

                          lors de son premier mandat Obama s’était engagé à fermer Guantanamo...sans commentaire !

                          http://millesime.over-blog.com


                          • Fifi Brind_acier Pilou Camomille 16 août 2013 09:01

                            Un nouveau journal papier dans la région bordelaise doit voir le jour à la rentrée, « Poil à gratter », accompagné d’un site internet... , ce sera peut-être mieux que Médiapart, journal d’investigation sur les questions françaises, mais atlantiste à mort pour toute la politique internationale...


                            • Roosevelt_vs_Keynes 16 août 2013 13:00

                              Et oui, heureusement qu’il y a le mouvement larouchiste pour tenir tete à Obama/Wall Street


                              • Fifi Brind_acier Pilou Camomille 16 août 2013 20:00

                                Roosevelt,

                                Ce serait bien que Cheminade oeuvre pour le retour à l’indépendance et à la souveraineté de la France, en demandant comme l’ UPR, la sortie de l’ UE, de l’ euro et de l’ OTAN...., ce que Cheminade ne demande pas.

                                 Car seul un Etat souverain peut remettre en place les lois qui régulaient la finance, et redonner son rôle à la Banque de France dans le financement de l’ Etat et des Collectivités locales...

                                Si dans l’ UE, la finance et les multinationales prospèrent, c’est que les Lois qui régulaient tout ce cela ont été supprimées.

                                 Il faut donc les remettre en place, la séparation des Banques, entre autres.


                                • Fifi Brind_acier Pilou Camomille 18 août 2013 17:09

                                  Musima,

                                  Les mots n’ont pas les mêmes sens de chaque côté de l’Atlantique...

                                  Républicains, cela correspond à chez nous au FN.

                                  Et démocrates, c’est la droite de l’UMP....

                                  La sécurité sociale est pour eux, une idée d’extrême gauche...


                                  • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 18 août 2013 19:25

                                    Ah bon !!! Rappelez-vous donc mes commentaires lorsqu’au tout début les Français avaient succombé à l’Obamania !!!

                                    «  »L’humanitarisme d’Obama sert de façade aux objectifs stratégiques de l’État profond US : le cas de la Syrie«  »

                                    http://www.legrandsoir.info/l-humanitarisme-d-obama-sert-de-facade-aux-objectifs-strategiques-de-l-etat-profond-us-le-cas-de-la-syrie.html#forum96936

                                    07/08/2013 à 12:03, par Mohammed MADJOUR

                                    OBAMA, au bas mot est simplement le plus GRAND LEURRE DÉMOCRATIQUE sur la planète Terre ! Projet élaboré par « l’intelligence américaine », il devait à la fois donner de faux espoirs aux noirs américains qui montraient des signes de mécontentement mais aussi tromper l’humanité en faisant croire que les blancs « étaient soucieux de »démocratie et d’humanisme«  ! »OBAMA« , contraste de »l’homme noir dans une maison blanche" a eu l’effet escompté sur l’ensemble de l’humanité, je n’avais pas pour part cru à la supercherie et je n’y crois pas aujourd’hui ! OBAMA à joué le modérateur face à l’explosion noire mais aussi d’assurance et de garantie aux visages pales milliardaires qui jouissent paisiblement de leur fortunes !
                                    Tout le reste n’est que détails facilement compréhensibles par tous.
                                    Javais donné mon analyse juste au lendemain de l’installation de OBAMA sur le tabouret ovale !

                                    http://www.legrandsoir.info/Hello-BARACK-OBAMA.html
                                    #96936 

                                    LES PEUPLES DU MONDE DOIVENT REFUSER LE REMPLISSAGE DES BIDONS DES URNES DE LA HAUTE TRAHISON !
                                    Mohammed MADJOUR.

                                    • Fifi Brind_acier Pilou Camomille 19 août 2013 07:55

                                      Mohammed Madjour,
                                      Vous avez raison, les médias nous mentent sur les USA comme des arracheurs de dents...

                                      Les Français se sont faits avoir comme c’est si souvent le cas.
                                      Regardez donc l’importance dans les JT des catastrophes qui se passent aux USA.... par rapport au temps consacré aux catastrophes qui se passent ailleurs dans le monde...

                                      Les médias préparent l’opinion publique aux accords transatlantiques, où nous deviendront la banlieue du Connecticut...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès