Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Les corps du dictateur, quand la République montre ses seins et courbe (...)

Les corps du dictateur, quand la République montre ses seins et courbe l’échine

“Je ne passerai jamais sous silence les atteintes aux Droits de l’Homme au nom de nos intérêts économiques. Je défendrai les Droits de l’Homme partout où ils sont méconnus ou menacés et je les mettrai au service de la défense des droits des femmes” N. Sarkozy – Campagne présidentielle 2007

La République s’offre une montée des marches. Comme au festival, les soieries légères, les broderies et fanfreluches pigeonnantes lévitent sur les tapis épais du palais. La cour ! Non pas pour des valses, ou un quelconque dîner de charité du Gotha. Pour satisfaire Narcisse et donner le change à la plèbe. L’accueil du dictateur H. Jintao, empereur communiste de Chine, met l’oligarchie française sans dessus dessous. Le petit monde des dominants de la villa Montmorency en proie aux hyper dominants planétaires. À ce petit jeu de gala dictatorial sous les ors de la République et les flashes médiatiques blafards, la France, la démocratie, les femmes en sortent rapetissées, amenuisées. Broyées par une violence symbolique pudiquement rebaptisée “realpolitik”. La République montre ses seins, mais surtout courbe l’échine.

Bal des faux-culs

La France prend la présidence du G20, pour l’adoubement, N. Sarkozy choisit H. Jintao, le dictateur chinois. L’occasion de mettre sous l’éteignoir les tracas dus à la flamme olympique, et de jeter un voile pudique sur les accointances “dalaïlamesque” de 2008. Comme se plait à le dire N. Sarkozy, il fait de la politique. Plutôt, de la realpolitik. En d’autres termes, il caresse le diable pour quémander un bien. Les turpitudes nécessaires qui garantissent les intérêts hexagonaux. La realpolitik, c’est aussi (et surtout) la réponse économique que l’on oppose aux droits humains. L’incontournable aveuglement pour sauver les emplois dans l’hexagone. En économie on ose tout. Le dominant simule le dominé. Le dominé fait comme si. Sauver les emplois en France en signant des contrats avec la Chine relève du drolatique ou du Sisyphien. La Chine a sacrifié une grande partie de sa demande intérieure de plus d’un milliard de consommateurs potentiels pour inonder le monde de produits divers et très compétitifs grâce à une main-d’œuvre bon marché. Les pays occidentaux ont opéré au nom de la globalisation un désarmement unilatéral. Un désarmement qui laisse des zones autrefois industrieuses aujourd’hui stériles et paupérisées. Aujourd’hui on prétexte sauver l’essentiel, alors que l’on n’a plus qu’à négocier l’accessoire.

Le président français tel un lilliputien parlant de son géant invité osera même : “Nous avons besoin d’une Chine qui tienne toute sa place dans la gouvernance du XXIe siècle”. Propos rapportés par Le Figaro qui laissent présager de l’atmosphère d’hypocrisie de ce type de rencontre. L’homme le plus puissant du monde invité par le nain économique qu’est la France invité à jouer un rôle dans le concert des nations. En diplomatie on ose tout.

Le corps diplomatique

L’oligarchie sarkozienne a aussi attifé ses représentantes pour un défilé. Devant un parterre de journalistes donnant du “oh” et du “ah” au passage de chaque carrosse ministériel. Tailleurs moulants, décolletés pigeonnants, fesses galbées dans des étoffes couteuses. Après que C. Lagarde en soierie ait pris une pose hollywoodienne, V. Hortefeux poitrine au vent joue de la lumière de sa chevelure de feu dans les focales. Y. Besson regard de braise balance ses épaules dénudées au bras de son mari au visage marmoréen. De deux choses l’une : soit on estime que la femme d’État assume son corps et l’exhibe dans sa version ELLE du féminisme. Soit on contemple atterré le spectacle des corps sublimés au service d’une cause abjecte. Des corps inutiles, dépositaires d’une politique d’État cautionnant la domination et la dictature. Car il n’y a pas d’intérêt supérieur à l’État qui oblige à participer à un tel spectacle, accueillir l’autocratie chinoise. Quoi que l’on dise, cette montée de marches festivalière fut un spectacle féminin. L’objet médiatique, quoi qu’en pensent nos libres penseurs, constitue un instant de double domination inouïe. Que beaucoup ne veulent pas voir. La domination d’un état sur un autre. Du plus puissant pays du monde, pratiquant le délit d’opinion, l’emprisonnement politique, la peine de mort. Et la sur-domination d’un sexe sur un autre. Des chefs d’État masculins en majorité imposent un défilé de potiches devant un citoyen médusé qui n’y voit que de la haute couture et du glamour. Cerise sur le gâteau, la presse s’en fait l’écho. Comme d’un épiphénomène, d’un moment enchanteur de la République, où les dignitaires festoient dans le luxe et le sérieux. Pour la grandeur du pays. Sans y lire ou tenter de décrypter les signes d’une décadence. Mais surtout quintessence des dominations.

En Chine on exhibe aussi les corps. Les exécutions par armes à feu sont publiques. Trois policiers accompagnent le détenu qui ne sait pas qu’il fait sa dernière marche. Deux gardiens lui tiennent les bras, le troisième lui loge une balle dans la nuque. Certaines fois des photographes sont là.


Moyenne des avis sur cet article :  4.85/5   (52 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 9 novembre 2010 12:58

    il a bien reçu le connard du désert  ! et le führer de Tel Haviv  !

    qui ferait la fine bouche sur 15% du marché mondial ?????


    • Unghmar Gunnarson Unghmar Gunnarson 10 novembre 2010 12:04

       Si il n’y avait que ceux la ... ne pas oublier aussi Bachar Al-Assad ( un 14 juillet ! ) ou encore le scientologue Tom Cruise.


    • robin 9 novembre 2010 13:33

      Pékin vaut bien une petite turlutte et un mauvais coup de talon aux droits du consommateur abruti de superflu


      • Antoine Diederick 9 novembre 2010 13:59

        le problème c’est qu’il y a des gens qui commencent à être abrutis de pas pouvoir finir leur mois (voir article B. Dugué).


        • Antoine Diederick 9 novembre 2010 13:57

          Bonjour Chant des Oiseaux,

          A l’heure de l’anniversaire de la mort du papa des gaullistes, l’Elysée est devenu une annexe du festival de Cannes..... smiley

          Mais quelle est cette femme discrète à côté du Président chinois ?


          • Taverne Taverne 9 novembre 2010 14:24

            La cour a ses raisons que la raison ignore.


            • SamAgora95 SAMAGORA95 9 novembre 2010 14:35

              ils ont tous (de naBoléon 1er à ses sbires) acheté leur poupée Barbie, à ce que je vois.

              Ce jouer qui représente si bien le monde matérialiste et inhumain de notre société.

              C’est tout un symbole.






              • kéké02360 10 novembre 2010 11:01

                sont-elles fabriquées en chine !!!????

                 << symbole >>  !!!! un peu de respect Robert !!!!!

                << matérialiste et inhumain >> c’est bonnet blanc et blanc bonnet  smiley


              • sisyphe sisyphe 9 novembre 2010 15:21

                Potentats et potiches 


                Tout dans le look, coco...

                La République bananière se pare de ses plus beaux atours, exhibe ses donzelles enguirlandées et ses serviles empapaoutés, pour mieux masquer les marchés douteux qui se règlent dans les antichambres feutrées de la realpolitik... 

                Les droits de l’homme sont ravalés dans l’arrière-boutique des voeux pieux, pourvu que la société du spectacle soit à la hauteur...


                Business is business, and the show must go on... 





                • Scribouille 9 novembre 2010 16:59

                  Après le dîner du siècle, comment ne pas avoir la gerbe ?

                  L’Elysée transformé en festival de Cannes, c’est vraiment une insulte aux cons... citoyens.
                  Tiens, je vais faire un tour dans la campagne, j’ai un urgent besoin d’air.
                  Désolée de ne rien avoir à dire de plus constructif. 
                  Merci néanmoins à Vogelsong pour avoir tenu le coup sans exploser sous l’effet de l’adrénaline.

                  • goc goc 9 novembre 2010 19:20

                    “Je ne passerai jamais sous silence les atteintes aux Droits de l’Homme au nom de nos intérêts économiques. Je défendrai les Droits de l’Homme partout où ils sont méconnus ou menacés et je les mettrai au service de la défense des droits des femmes”

                    quand on connait le silence assourdissant du nabot a propos du génocide palestinien à Gaza, ce genre de propos est non seulement mensongé, mais surtout gravissime, pour quelqu’un qui prétend être le plus haut dignitaire du pays des droits de l’homme Il s’agit du crime de non assistance à personnes en danger


                    • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 9 novembre 2010 23:25

                      Quand je vois Eric Besson en exhibition devant les photographes de la presse people je ressens de nauséabondes pulsions staliniennes et j’ai comme des envies de Goulag.


                      • Salsabil 9 novembre 2010 23:33

                        Ca c’est juste parce que t’es jaloux ! Elle est quand même méchamment bandante, Yasmine, non ? smiley smiley


                      • perehilan perehilan 9 novembre 2010 23:38

                        Bil ! Vieux dégoutant.
                        Je t’ai connu père la pudeur te voilà pousse au crime


                      • Salsabil 9 novembre 2010 23:40

                        Abracadabra !

                        NologramPh s’est métamorphosé !

                        Trop fort !!! smiley


                      • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 9 novembre 2010 23:42

                        Je ne songeais pas à la fille mais au petit type moche planté a coté d’elle. Ceci dit, elle bien moins jolie que toi Salsabil.  smiley


                      • Salsabil 9 novembre 2010 23:51

                        Jolie pirouette pleine de sex-appeal et d’humour ! J’apprécie ! smiley

                        Evidemment, vu sur le côté droit, et je dis bien « droit » de la photo, il est certain que c’est moins....exotique !

                        Et que vive le ministère de l’immiscission, de l’inter-nations et de l’édenté national et du développement solitaire ! smiley

                        Merci Rachida, de nous avoir montré la voie aux dérive inflationnistes..... Mouarffff ! smiley


                      • Heil Cartman Heil Cartman 10 novembre 2010 10:48

                        Tss, les gens ont la mémoire courte, cette visite et ce silence sur les droits de l’homme étaient évidents depuis l’accord UMP-PCC de l’année dernière. Je m’en souviens bien j’avais laissé tout pleins de commentaires acides sur le site du Figaro à ce sujet, ça énervait les anti-coco primaires qui y pullulent (Je suis taquin).

                        Hop, je retrouve l’article :

                        http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2009/10/22/01011-20091022FILWWW00521-un-accord-entre-le-pc-chinois-et-l-ump.php

                        Un accord entre le PC chinois et l’UMP

                        AFP 22/10/2009 | Mise à jour : 12:51

                        Réactions (52)


                        Xavier Bertrand, secrétaire général de l’UMP, a signé aujourd’hui un protocole entre son parti et le Parti communiste chinois (PCC) lors d’une visite en Chine par ailleurs axée sur l’environnement et la sortie de crise économique.

                        « Ce protocole veut dire une meilleure compréhension, une meilleure connaissance et beaucoup plus d’échanges » entre le parti communiste au pouvoir en Chine et le parti de droite au pouvoir en France, a déclaré Bertrand. « Cela veut dire, sur de nombreux sujets, par exemple sur l’environnement ou l’avenir de l’Europe, multiplier les échanges entre dirigeants mais aussi entre cadres et élus du parti ».

                        UMP et PCC ont décidé que tous les deux ans, une fois en Chine, une fois en France, serait organisé « un événement qui donnerait un relief particulier à ce protocole », a annoncé Bertrand.


                        • Unghmar Gunnarson Unghmar Gunnarson 10 novembre 2010 12:25

                          Peut-être sont-ils en manque d’inspiration. A la suite de ça, comment être étonné de certaine mesure ?

                          Étonnant de voir comment on traite Internet de poubelle et que l’on nous concocte du DADVSI, HADOPI, LOPPSI ou autre ACTA.

                          Étonnant de voir que la France perd des places quand à la liberté de la presse, que l’on nomme les patrons du service public avec limogeage des bouffons trop critiques. Que l’on fasse des procès aux journalistes un peu trop zélés ou qu’une épidémie de disparition d’ordinateurs frappe les rédactions qui s’approchent trop du pouvoir.

                          Étonnante l’indépendance de la justice et son évolution à deux vitesses.

                          Étonnante saillie de Serge Dassaut ...

                          etc.

                          La Chine, un modèle social d’avenir !


                        • Heil Cartman Heil Cartman 10 novembre 2010 10:54

                          H. Jintao est en visite en France !

                          Mais est-il arrivé à pied par la Chine ?

                          Bon ok, je sors..........


                            • Defrance Defrance 14 novembre 2010 21:51


                               Pourquoi, il n’a pas invité , aussi, l’autre Chine de Formose, ils auraient pu venir en Vedettes ?


                              • activista/// Activista 14 novembre 2010 23:02

                                Salut,

                                merci pour cet article, intéressant et révélateur de la tendance qu’a la nouvelle hyper-bourgeoisie de vouloir s’autoproclamer nouvelle aristocratie, le droit divin suivra...

                                une question toutefois concernant votre conclusion,
                                quelles sont vos sources ?
                                Selon les miennes le condamné sait parfaitement quand il sera exécuté car c’est bien dans la nuque mais à genoux qu’il trépasse, ultime humiliation et déshonneur particulièrement dans la culture chinoise.

                                bien à vous.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

vogelsong

vogelsong
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès