Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Les dictatures démocratiques en Afrique : le cas du Congo Brazzaville

Les dictatures démocratiques en Afrique : le cas du Congo Brazzaville

Le 12 juillet 2009 le Congo Brazzaville a connu un processus électoral qui a conduit à la réélection de Monsieur Denis Sassou Nguesso à la tête de ce pays pour 7 ans.

Après 24 ans au pouvoir (de 1979 à 1992 et de 1997 à 2009), ce dernier, qui ne semble pas s’en lasser malgré la misère de son peuple et son incapacité à relever les défis du développement de son pays, s’est félicité, dans une allocution post-électorale, de la confiance renouvelée et témoignée par le peuple congolais.

Avec plus de 78% de suffrages obtenus dès le premier tour, Mr Denis Sassou Nguesso aurait donc pu bénéficier de nos encouragements. Pourtant de sérieux doutes subsistent sur la transparence de ce scrutin.

Pour s’en convaincre, on peut se référer au communiqué très documenté et très détaillé publié par l’association Survie France à l’adresse http://survie.org/Congo-Brazzaville-Des.html.

A la lecture de ce communiqué, il apparaît d’une part que de nombreux citoyens français ont pris part à la supervision du processus électoral dans ce pays, avec des appréciations pour le moins surprenantes sur le déroulement d’une élection sérieuse et transparente.

D’autre part le rapport de l’Observatoire des Droits de l’Homme dans ce pays a dénoncé : « le harcèlement des journalistes étrangers venus à Brazzaville couvrir cette élection et la confiscation du processus par le gouvernement qui une de fois de plus venait de confirmer à l’opinion publique nationale et internationale son manque de volonté d’instaurer une véritable démocratie dans le pays. » http://survie.org/IMG/doc_rapport_ocdh_elections_congo_b_12juillet2009.doc

 

Quelques observations s’imposent donc :

 

1- Quelles que soient les qualités de Mr Denis Sassou Nguesso, 24 ans de dictature plus 7 ans de pouvoir pseudo électoral c’en est trop. L’Afrique a besoin de changement, l’Afrique a droit au renouvellement de ses dirigeants.

2- L’organisation des élections est devenue une nouvelle manière de conforter des dictatures en Afrique. Mais, ceci ne peut tromper personne. On ne peut prétexter d’une parodie électorale pour se maintenir au pouvoir.

3- Entre le contrôle des forces de police par Mr Denis Sassou Nguesso, l’usage de ces forces au service de son pouvoir et la confiscation du processus électoral par son gouvernement, on est plus près d’une tyrannie que d’une démocratie.

4- La communauté internationale qui s’est émue de la parodie électorale iranienne, devrait dénoncer haut, fort et sans tergiversation ces processus électoraux factices, en l’occurrence celui qui a eu lieu au Congo Brazzaville.

5- Les medias internationaux doivent servir de relais non pas à la propagande des pseudo démocrates mais pour l’instauration de véritables démocraties en Afrique, notamment au Congo Brazzaville.

En refusant d’instaurer de vraies démocraties dans leurs Etats ainsi que la bonne gouvernance, les dirigeants africains enferment une nouvelle fois l’Afrique dans la misère et la pauvreté...Avec des silences complices...

 

REALCHANGE


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • Nho 23 juillet 2009 11:50

    Bon article, à mes yeux plus courageux que le précédent. Mais je comprend votre retenue


    • realchange 23 juillet 2009 16:32

      merci pour votre appréciation. Je précise simplement que j’ai écrit les deux articles avec la même volonté de dénoncer des situations ubuesques. Avec autant de courage dans le second que dans le premier.

      bonne lecture et merci pour votre attention

      Realchange


    • vinvin 31 juillet 2009 23:59

      QUOI ? La dictature -démocratique en Afrique ?.........


      Mais quelle est la situation de la France depuis plusieurs décénies, ( et notamment depuis l’ arrivé de SARKOLAND ?.....) En france aussi depuis la fin de la seconde guerre mondiale nous vivons sous un régime de Dictature-Démocratique !

      Alors avant d’ aller analyser la paille qui ce trouve chez nos voisins Africains, nous ferions mieux d’ analyser la poutre en béton qu’ il y a chez nous !


      Cordialement.


      VINVIN.

      • realchange 1er août 2009 05:51

        Il est effectivement important que chacun fasse l’inventaire des acquis et de l’évolution de la démocrtaie dans son espace de vie.
        Le combat du peuple de France pour la consolidation des acquis historiques en termes de droits et de libertés est légitime. 
        Celui des peuples d’Afrique pour l’instauration de systèmes de gouvernement garantissant ces mêmes droits et libertés l’est tout autant.
        Si vous partagez ces valeurs, nous menons donc ensemble un combat commun.

        Bonne continuation

        Realchange

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès