Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Les Douze Étapes … employées par les USA pour changer un régime (...)

Les Douze Étapes … employées par les USA pour changer un régime !

Désormais, nous savons que la Russie connaît bien les méthodes des changements de régime, dont l’empire du Chaos use et abuse afin de maintenir sa suprématie. C’est apparu très clairement dans l’allocution de Poutine au Club Valdaï. Quant à la récente révolution à Hong Kong, même si elle a un nom sympa, elle suit assez bien le schéma standard de changement de régime et de déstabilisations politiques formatées par les USA. Et les Chinois n’ont pas besoin de sous-titres !

Voici douze étapes utilisées par les USA pour changer un régime politique :

1- Envoyer des agents de la CIA, du M16 et d’autres officines vers le pays cible, comme touristes, étudiants, volontaires, hommes d’affaires ou encore journalistes.

2- Lancer des ONG estampillées, luttant pour la démocratie et les droits de l’homme, afin d’attirer les promoteurs de la liberté et des idéaux supérieurs.

3- Attirer les traîtres, en particulier des universitaires, des politiciens, des journalistes, des soldats, etc., par l’argent, ou le chantage, pour ceux qui ont commis quelque chose de répréhensible.

4- Si le pays a des syndicats, les contrôler par la corruption.

5- Choisir une appellation sympa ou une couleur pour la révolution, par exemple le printemps de Prague, la révolution de velours dans l’Est-européen, la révolution des roses en Géorgie, la révolution du cèdre au Liban, la révolution orange en Ukraine, la révolution verte en Iran, la révolution de jasmin, le printemps arabe ou encore la révolution des parapluies à Hong Kong.

6- Commencer des manifestations sur n’importe quel motif, juste pour lancer la révolution. Ça peut être les droits de l’homme, la démocratie, la corruption du gouvernement, une fraude électorale. Pas de preuves nécessaires, une justification suffit.

7- Écrire les calicots et autres banderoles en anglais, afin qu’ils puissent être lus aux USA, et ainsi impliquer les politiciens et citoyens américains.

8- Laisser les politiciens, les intellectuels et syndicalistes corrompus rejoindre les manifestations, et en appeler au peuple pour qu’il se joigne à eux, toute doléance étant la bienvenue.

9- Faire en sorte que les médias officiels, tant US qu’européens, soulignent que la révolution est causée par l’injustice, de façon à gagner l’opinion de la majorité silencieuse.

10- Quand le monde entier regarde, monter une opération sous fausse bannière. Le gouvernement ciblé sera très vite déstabilisé, et perdra du crédit auprès de son propre peuple.

11- Faire intervenir des agents provocateurs, pour forcer la police à utiliser la violence. Le gouvernement ciblé perd alors le soutien des autres pays et devient délégitimé aux yeux de la communauté internationale.

12- Envoyer des politiciens locaux aux USA, en Europe et aux Nations-Unies demander des sanctions économiques à l’encontre du gouvernement ciblé, des zones d’exclusion aérienne, voire des frappes aériennes, et soutenir un soulèvement de rebelles armés.

Quiconque a fait un peu attention aux événements récents de ce monde peut reconnaître le schéma décrit. Les psychopathes ne sont pas à ce point, imaginatifs. Ils utilisent jusqu’à la corde les mêmes méthodes, encore et encore. Et la plupart du temps, cela bénéficie à ces psychopathes qui gouvernent, pour qui ça ne pose pas de problèmes si, une fois leur marionnette installée au pouvoir, on révèle leur rôle dans la combine.

Les médias de masse, serviles et obéissants, sont toujours disponibles pour poursuivre le travail de propagande et annihiler toute contestation qui dévoilerait la main du marionnettiste derrière le décor, ou salir des réputations, quand les arguments manquent.

Mais de toute façon, la mémoire du grand public est assez courte, et les distractions à la sauce d’Hollywood, qu’on leur sert, nombreuses. Ensuite, si les douze étapes n’aboutissent pas à renverser le régime, les USA trouvent une excuse pour intervenir militairement et finalement faire tomber le gouvernement ciblé par la force. En fait, cette démarche a montré son efficacité.

Ainsi ce n’est pas par des mouvements civils spontanés que des pays sont renversés. Bien au contraire, les révoltes sont préparées avec soin, et orchestrées jusqu’au moindre détail. En fait, renverser un pays par civils interposés est de loin meilleur marché qu’envoyer des troupes pour attaquer et détruire ledit pays. C’est pourquoi les USA continuent à appliquer ces douze étapes contre les pays qu’ils considèrent comme des ennemis.

Comme toujours, il ne tient qu’à nous de prendre conscience de ce cauchemar et de nous réveiller, de comprendre qu’il y a, parmi nous, des prédateurs dénués de valeurs éthiques ou d’humanité. C’est devenu plus facile, à mesure que l’empire du Chaos, dans sa lutte désespérée pour maintenir son hégémonie, montre sa vraie nature, à qui veut voir.

D’après Aeneas GEORG

« Il en existe une treizième qui consiste à dire avant que des élections aient lieu que ces dernières seront truquées et donc que la « communauté occidentale » ne reconnaitra pas ces résultats. »

Vidéo : 3MN POUR DÉMONTRER L’AGRESSIVITÉ MEURTRIÈRE DES ÉTATS-UNIS …


Moyenne des avis sur cet article :  4.6/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • fred.foyn Le p’tit Charles 24 décembre 2014 10:50

    +++

    Excellent..et tellement vrai... !

    Bones Fêtes...


    • fred.foyn Le p’tit Charles 24 décembre 2014 12:13

      Manque un « N »...


    • Garance 24 décembre 2014 12:55

      Les ricains ?


      N’est-ce pas ces gens dont la croissance de leur Pays est à 5 % ? 

      Ce qui permet à C’Pays de créer des emplois si je ne m’abuse ?

      J’ai bon ?

      Nous on a la bonne pensée ; ça peut en contenter certains mais ça ne crée pas d’emplois

    • Allexandre 3 janvier 2015 12:58

      Toujours aussi perspicace et pertinent. Pour tes étrennes, fais-toi greffer un cerveau et refaire ta dentition. Je pense que l’année 2015 s’annoncerait sous de meilleurs auspices !


    • foufouille foufouille 24 décembre 2014 12:23

      bonne description de notre pays.


      • non667 24 décembre 2014 12:56

        à gil
        seriez pas complotiste ? voire antisémite ? négationniste ? nazi ? ça nous rapelle lhlpsdnh aux rn !  smiley smiley smiley smiley smiley smiley


        • non667 24 décembre 2014 12:59

          j’ajoute 1789 ! mai 68 ! déja !


        • Le Corbeau Magnifique Le Corbeau Magnifique 24 décembre 2014 18:01

          Excellent. Rien à ajouter.

          Prenez les mesures de Poutine prises en Russie vous verrez qu’elles contrent une à une celles des Yankees !

          1 Les agents de la CIA sont virés.
          2 les ONG sont interdites (ça a scandalisé BHL et ses amis !, tant mieux !)
          etc...


          • Gnostic GNOSTIC 24 décembre 2014 18:36

            Trop vrai mais combien comprennent ça ?

             

            Tiens ça vient de tomber sur YouTube

             

            https://www.youtube.com/watch?v=MqnaJ6lLVQg


            • Sara Sarah 24 décembre 2014 20:41

              @ l’auteur


              Il y a une erreur dans votre article : au point 2, ce n’est pas ONG mais OPG (Organisation Para-Gouvernementale).


              • Thucydide Thucydide 24 décembre 2014 23:07

                « Les psychopathes ne sont pas à ce point, imaginatifs. Ils utilisent jusqu’à la corde les mêmes méthodes, encore et encore. »
                C’est bien vrai, et j’en ai vu l’illustration ce soir :
                Après la biographie de Belmondo sur ARTE, j’avais envie de revoir un film vu à la télévision dans les années 80 : Queimada.
                Toute l’action démonte la méthode anglaise du XIXeme siècle pour s’accaparer les richesses d’un pays : - manipulation et excitation des peuples pour détruire l’autorité en place,
                - organisation armement et soutien de rebellions,
                - coup d’État,
                - abandon et trahison de ceux qui ont eu le malheur de croire qu’ils pouvaient changer leur sort.
                - Installation d’un régime autoritaire à la solde des intérêts économiques par une intervention militaire « amicale »

                Ce qui se passe en ce moment en Ukraine, Syrie, Libye, Mali, Centre-Afrique, etc. etc. n’est qu’un sempiternel rabâchis du même scénario.
                Sauf que... le réservoir de pays faciles à dominer sans grand effort est maintenant épuisé, et qu’il ne reste que des gros poissons qui, UE mise à part, ne sont pas prêts de se laisser intimider, ont beaucoup d’arguments solides à faire valoir, et sont plus que capables de rendre coups pour coups.


                • asterix asterix 25 décembre 2014 09:59

                  Bonjour Robert,

                  Même si nous avons peu souvent des positions convergentes et qu’Agoravox est ainsi fait que l’espace de liberté y devient réduit à cause de ceux qui veulent en faire un territoire conquis ( tant très à gauche que très à droite ), je me permets de te dire que je vote toujours ( sauf énormités, mais chez toi c’est rare ) pour que tu puisses t’exprimer en ces colonnes. J’appelle les modérateurs qui ont un tant soi peu conscience que ce pluralisme est la condition d’existence du site à faire de même, ce qui actuellement joue contre toi et je n’aime pas ça.
                  Enfin bon, je suppose que ton présent article va en réconcilier quelques-uns avec tes positions.
                  Joyeux Noël.


                  • Allexandre 3 janvier 2015 13:54

                    Excellent constat. Les Etats-Unis sont aux abois et cherchent par tous les moyens à maintenir leur hégémonie avec un inconditionnel soutien de et à Israël. La FED et Wall Street sont dominés à plus de 60% par les juifs sionistes et par des protestants sionistes. Ils imposent les grandes lignes de la vie politique et choisissent qui doit diriger le pays. Ensuite, le président, souvent peu connu avant d’avoir été invité à une réunion du Bilderberg, est redevable de so élection. Et c’est sensiblement la même chose partout. On peut toujours voter, ça ne changera jamais rien, puisque la politique à suivre est définie à Bruxelles, elle-même inféodée à Washington, elle-même inféodée à la finance internationale. Donc, premier acte de révolte : ne plus voter du tout. Cela ne sert à rien. C’est de la poudre aux yeux. On vient encore d’en avoir la preuve. Junker était le candidat de la Commission de Bruxelles, il a été nommé. Notre voix n’a aucun poids pour ses mammouths.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Robert GIL

Robert GIL
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès