Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Les émeutes algériennes

Les émeutes algériennes

En Algérie, la révolte gronde et s’exprime.

Les pauvres, les sans logis en ont assez des promesses non tenues.

C’est Alger qui montre la voie et qui explose…

A la fin de l’année 2013, le 28 décembre c’est le quartier d’El Hamiz, situé à l’est de la capitale qui s’est embrasé.

Les affrontements entre les « services du maintien de l’ordre »et les habitants d’un bidonville ont été violents.

Des barricades ont été érigées sur la route reliant El Beïda à Rouïda :

« Mécontents de n’avoir pas été parmi les bénéficiaires de logements sociaux qui seront prochainement distribués à Alger, les occupants de ce bidonville crient à l’injustice et exigent la révision des listes.
Aux Eucalyptus, les résidants de la cité El Amir ont investi la rue pour dénoncer l’état des routes complètement défoncées et impraticables. Ils se disent totalement « abandonnés » par les autorités locales qui n’ont pas daigné répondre à leurs nombreuses doléances. La tension est toujours vive à Cherarba, qui a été secouée par des émeutes les jours précédents.
Les quelque 800 habitants recensés du bidonville qu’abrite cette commune réclament des logements sociaux et menacent de réinvestir la rue. A Aïn El Malha, qui est devenue célèbre à cause de son bidonville de pas moins 1500 familles, considéré comme le plus grand du pays, le climat est plus que tendu.


 Quelques escarmouches ont été enregistrées, ne conjecturant rien de bon pour l’avenir. Les craintes sont justifiées d’autant plus que les autorités locales reconnaissent n’avoir pas les moyens de satisfaire toutes les demandes de logement qui se comptent par centaines de milliers. A Baraki, les émeutes se poursuivent à leur cinquième jour aux alentours de deux bidonvilles dont le plus important se trouve à Haouch Biga. A Douéra également, la population ne décolère pas. Certains manifestants ont même bloqué la route pendant plusieurs heures. A Réghaïa, les protestations contre l’installation d’un centre d’enfouissement technique ne s’arrêtent pas.

 La voie ferrée est encore bloquée, provoquant ainsi des perturbations du trafic ferroviaire. Ainsi, donc Alger est sur une poudrière. Le moindre faux geste ou une mauvaise déclaration d’un responsable pourrait provoquer le pire. Les injustices sociales et l’incapacité avérée des autorités locales à prendre en charge les multiples problèmes cumulés depuis de longues années aggravent le ressentiment des citoyens. Ces protestations violentes interviennent dans un contexte particulier, marqué par l’approche de l’élection présidentielle qui devra avoir lieu en avril 2014. De telles expressions de colère des citoyens renseignent sur l’ampleur des problèmes socioéconomiques du pays.
 Mokrane Ait Ouarabi »

Ceux qui pensent que cette révolte est sporadique et est cantonnée à Alger se trompent lourdement.

Ceux qui expliquent qu’il y a derrière ce mouvement la main de l’étranger ou une manipulation se trompent ou essayent de tromper l’opinion internationale et algérienne.

A El Meridi, près de Constantine, ce sont les habitants qui sont descendus dans la rue pour

exiger une amélioration de leur cadre de vie, crier leur colère et exprimer leurs revendications sociales :

- Le droit au logement*rural

- la construction d’une polyclinique et d’un CEM (Collège d’Enseignement Moyen) dans le village.

La brigade anti émeutes est intervenue violemment pour dégager l’axe routier reliant El-Meridj à l’autoroute Est-Ouest….

Le peuple algérien montre là son refus d’être la victime de l’incurie de ce gouvernement et cherche par sa mobilisation à ce qu’une autre politique soir menée.

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

39 réactions à cet article    


  • FRIDA FRIDA 4 janvier 2014 11:10

    "Ceux qui pensent que cette révolte est sporadique et est cantonnée à Alger se trompent lourdement.
    Ceux qui expliquent qu’il y a derrière ce mouvement la main de l’étranger ou une manipulation se trompent ou essayent de tromper l’opinion internationale et algérienne
    ."

    envoyons nos blindés et nos avions soutenir les rebelles, et le printemps algérien. faisons table rase du passé corrompu, on l’a fait en Irak (des villes sont dans les mains d’Al Qaida), en Libye (du beau travail), en Afghanistan, en Syrie (un champ de ruine), au Mali, au Centre Afrique ...
    continuons à répandre la prospérité et la démocratie, soyons humanistes...

    qu’il ait des révoltes ce n’est pas nouveau,

    mais dire que la main de l’étranger ne trouvera pas là une occasion en or pour y mettre de l’huile sur le feu....depuis belle lurette que l’Algérie figure sur l’agenda, depuis belle lurette que certaines âmes charitables attendent l’étincelle qui embrasera le pays...une belle occasion de terminer le travail commencé dans les 80-90
    https://www.youtube.com/watch?v=nJoNbKBWfT8


    • pens4sy pensesy 4 janvier 2014 11:13

      Effectivement, l’Algérie est dans la liste des pays producteurs de pétrole qu’il faut déstabiliser pour rafler le jackpot.
      Comme la Libye, la Syrie, l’Égypte, et bien d’autres.
      Qui rafle le jackpot ?
      C’est la seule question.


      • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 4 janvier 2014 11:41

        Depuis des années, voire des décennies, l’Algérie est au mains d’une mafia corrompue. Son pétrole, elle l’a depuis longtemps ce qui a conduit les gouvernements successifs à se contenter de la manne pétrolière (mal redistribuée) au détriment du développement économique. L’Algérie est par exemple tributaire de l’étranger pour se nourrir.


        A l’époque du colonialisme, j’ai été responsable d’un village artificiel dans l’ouest algérien qui s’est maintenu après l’indépendance et a, depuis, plus que décuplé sa population. Il ne dispose toujours pas des infrastructures minimales bien que des crédits aient été débloqués à son intention. Mais ils ne sont jamais parvenus à destination. La population, très jeune, est majoritairement au chômage et vit de la contrebande avec le Maroc (pétrole contre bétail, par exemple).

        C’est la France qui en est responsable ?


      • Féraud 4 janvier 2014 11:17

        Il ne s’agit pas d’appeler à une intervention extérieure mais de bien comprendre que là bas aussi ça bouge et ça exprime un ras le bol .



        • FRIDA FRIDA 4 janvier 2014 11:27

          « de bien comprendre que là bas aussi ça bouge et ça exprime un ras le bol »

          partout ça bouge et ça exprime un ras le bol,
          sauf en Hollandie, c’est la prospérité et la paix des braves,
          on s’ennuie, au point que le ministre de l’intérieur demande des manifestations... reprenant l’idée de génie d’un ancien soldatesque... ils veulent du travail, ils n’en peuvent plus de s’ennuyer... le Manuel et le Arno...


        • cedricx cedricx 4 janvier 2014 11:48

          Que les algériens manifestent pour l’obtention de logements que l’état leur délivre gratuitement ( ce que nous voudrions bien connaitre dans nos pays d’Europe) est une bonne chose, car on imagine bien que les centaines de milliers de logements gratuits distribués chaque années aux algériens est une aubaine pour les filous et autres corrompus. Les algériens ont une longue traditions de revendication par les manifestations plus ou moins violentes, bien avant que l’on ne parle de « printemps arabe », dès 1988 déjà !

          Par contre un bain de sang se déroule pratiquement sous nos yeux en ce moment pas très loin de ce pays :

          « Au moins 11 personnes ont été tuées et 52 autres blessées vendredi dans des affrontements survenus dans plusieurs villes d’Egypte entre les partisans du président déchu Mohamed Morsi et les forces de sécurité, a rapporté le ministère de la Santé dans un communiqué.

          “Trois personnes ont été tuées au Caire, une à Alexandrie, une à Ismaïlia et une à Fayoum”, indique le communiqué, précisant que les blessés ont été recensés dans ces mêmes gouvernorats ainsi que dans celui de Beni Souef.

          Après la prière du vendredi, des centaines de partisans de Mohamed Morsi ont investi les principales places d’Egypte pour protester contre les forces armées, la police et le nouveau projet de constitution.

          Les manifestants dans le quartier de Faysal à Gizeh ont lancé des cocktails Molotov sur un véhicule de police blindé et l’ont incendié. Ils ont également bloqué les routes et ont tiré sur des policiers, a rapporté l’agence de presse officielle MENA. »


          • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 4 janvier 2014 11:50
            A la une Actualité Frontière algéro-marocaine : tranchées contre grillages
             Pour lutter contre le trafic sur la bande frontalière, les autorités algériennes ont commencé à creuser des tranchées d’une longueur de 70 km dans la wilaya de Tlemcen (Marsat Ben M’hidi-El Aricha). En réponse à cette décision, le gouvernement chérifien a annoncé l’érection d’un mur fait de fil de fer s’étendant sur une distance de 450 km (Saïdia-Figuig), soit le tracé parallèle de l’Extrême Ouest algérien jusqu’à Béchar. 
             A noter que depuis le début du creusement des fossés sur le tracé frontalier par la partie algérienne, la contrebande, notamment le trafic de carburant, a fortement baissé. Tranchées contre grillage, la guerre des bulldozers entre les deux pays continue…(El watan.décembre2013)...

            Le nouveau wali Abdelhafid Saci à Maghnia ce lundi 11 novembre 2013 ;
            Maghnia est la deuxième ville de la wilaya avec près de 250 000 habitants. La visite a permis de s’enquérir des carences, des projets à l’arrêt et des problèmes dans lesquels se débat cette immense agglomération . Les revendications de la population sont nombreuses, à commencer par les logements sociaux dont les travaux ont été achevés il y a dix ans , le foncier agricole, spolié par une mafia , le carburant rationné, le passavant exigé pour les commerçants, un plan de transport désuet , les constructions illicites, des infrastructures culturelles ne profitant pas aux jeunes , un stade olympique abandonné, des villages laissés pour compte… L’amphithéâtre du centre culturel, abritant cette rencontre, a permis à ceux qu’on appelle la société civile de tout déballer. Nous souhaitons que la population soit écoutée et que le Wali pourra répondre à la demande des Maghnaouis pour construire une ville qui mérite beaucoup plus que la simple réputation de « ville-trabendiste ».

            Poste-frontière de Zouj-Bghal.
            La frontière terrestre entre le Maroc et l’Algérie est fermée depuis 1994. Mais elle n’est pas étanche : des personnes la traversent et la contrebande de carburant et de marchandises y était courante. Mais, en juin 2013, Alger a pris des mesures drastiques à ses frontières. Le gouvernement a souligné que 600. 000 voitures roulaient avec du carburant de contrebande, un manque à gagner d’un milliard d’euros pour l’Etat algérien. En Algérie , un litre d’essence vaut 23 dinars (0,23 euro) et celui du gazole 13,40 dinars (0,13 euro). Au Maroc,le litre d’essence coûte plus d’un euro. La décision algérienne a eu des répercussion sur l’Oriental, région marocaine de 2 millions d’habitants. D’autant que plus de 18. 000 personnes vivaient du trafic de carburant. Depuis son accession au trône, en 1999, Mohammed VI s’est efforcé de désenclaver l’Oriental, où de nombreux projets ont été inaugurés. Une autoroute relie à présent en six heures Rabat à Oujda.Mais sa vie économique est restée en partie dépendante des activités frontalières. 1ere conséquence de la décision d’Alger, les prix du carburant ont flambé. De 90 dirhams (8 euros) avant juin, le bidon de 30 litres de gazole est passé à 250 dirhams (22 euros). Face aux contrôles renforcés ainsi qu’aux fossés creusés par les autorités algériennes , les ânes sont devenus le seul moyen de franchir la frontière depuis juin. La nouvelle donne a poussé certains à passer du transport de carburant à celui des personnes. « Je fais rentrer les Marocains en Algérie et les Algériens au Maroc », dit l’un d’eux. « Je perçois 300 dirhams (28 euros) pour chaque +client+ transporté. Mais avec l’hiver, il n’y aura plus personne », s’inquiète-t-il.



            • cedricx cedricx 4 janvier 2014 11:57

              Et alors ? on a pas bien compris où vous voulez en venir...


            • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 4 janvier 2014 12:05

              Donner une idée de la réalité actuelle de l’Algérie. Je ne parle ni de colonialisme, ni d’interventions étrangères, ni de Hollande... Je reste dans le sujet et essaie d’expliquer le ras-le-bol de beaucoup d’Algériens.


              Libre à vous de parler d’autre chose, mais ce serait mieux de le faire dans un article spécifique !

            • gegemetz gegemetz 4 janvier 2014 17:53

              bonsoir
              je discute tous les jours avec une personne de maghnia ...et je peux vous dire que le trafic d’essence marche toujours aussi fort  !!
              ont été mis en prison une centaine de personnes ...qui ne devaient surement pas payer la part revenant aux douaniers !! donc d’autres ont pris leur place !!
              j’y ai passé 1 mois en juin 2013 ....et pour moi .. ;ce fameux fossé est de la poudre aux yeux
              cette région est un champ de désolation ...pas d’industrie ...rien ...
              la seule source de revenus pour tous les jeunes désoeuvrés est le trafic avec le maroc !
              quand aux appartements sociaux ...ils sont terminés ...depuis plusieurs années !! ils sont beaux .. ;je les ai vu !! ils sont promis !! depuis plusieurs mois !! juré promis qu’ils disent !! mais ils attendent peut etre une « contribution » financière volontaire des futurs occupants pour les donner !!
              quand à ceux sur agoravox qui craignent un déferlement d’algériens vers la france ...qu’ils se rassurent le consulat de oran ne délivre plus de visa touristique
              et le regroupement familial se fait avec des algériens qu’on a fait venir en france pour exécuter nos travaux pénibles et dangereux à une certaine période !
              on aurait peut etre dû stériliser ces travailleurs !


            • Yohan Yohan 4 janvier 2014 12:15

              Bizarre que Hollande n’y ait pas déjà envoyé ses blindés smiley


              • iznate 4 janvier 2014 12:24

                Nous en sommes là ....depuis quand l’opprimé se doit d’être dans le même camp que son oppresseur ? il faut Se débarrasser de la colonisation arabo musulmane


                • Constant danslayreur 4 janvier 2014 12:52

                  Beaucoup plus con que ça,
                  En Algérie en banlieue des grandes villes, il y avait déjà des dizaines de milliers de bidonvilles avant la décennie noire du terrorisme. Cette dernière par exode rural forcé a bien du doubler le nombre.

                  Dans les années 2000 et grâce à la bonne santé financière du pays, un programme ambitieux a été lancé et des centaines de milliers de logements ont pu être distribués réglant du même coup les 4/5 du problème c’est vrai, mais exacerbant les impatiences de ceux qui n’en ont pas encore bénéficié et c’est normal. Ce qui l’est moins, c’est cette sale habitude de barrer le réseau routier pour se faire entendre

                  Ce qui s’est passé à Mridj est plus particulier, c’est carrément l’autoroute est-ouest qui a été barrée - ce qui n’est acceptable dans aucun état de droit- par les habitants de la bourgade avec il est vrai à la base des attentes en infrastructures, mais qui entendaient surtout protester contre le blocage atteint avec les autorités de leur daira et carrément changer de découpage administratif pour passer sous autorité de celle de Constantine, plus généreuse avec ses administrés à leurs yeux.

                  Ce n’est pas comme ça que ça se passe et puis n’importe comment la Wilaya au dessus des deux dairas Khroub et Constantine est la même et c’est elle qui arbitre les dépenses publiques. 


                  • heliogabale heliogabale 4 janvier 2014 13:09

                    C’est comme les bonnets rouges en gros...


                  • cedricx cedricx 4 janvier 2014 13:58

                    Je suis tout à fait d’accord avec vous Constant !


                  • heliogabale heliogabale 4 janvier 2014 13:05

                    L’une des erreurs majeures de l’Algérie post-coloniale réside dans la politique nataliste initiée par Boumediene dans les années 1960-1970...alors qu’elle n’en avait pas les moyens...

                    L’indice de fécondité atteignait 7,8 enfants par femme...ce qui était au-delà du raisonnable...à partir des années 1980, l’indice a fortement chuté pour se situer autour de 2,5 (ça remonterait depuis quelques années, sûrement dû au fait que les femmes font des enfants plus tard et que le rattrapage se fait actuellement ?)

                    Ce surplus de natalité est probablement un élément à prendre en compte pour expliquer la guerre civile algérienne des années 90...et cet argument est incontournable pour expliquer les problèmes de logement...

                    Bien sûr l’Algérie est un pays très très corrompu mais elle n’est pas plus endémique qu’en Russie et les fortunes des dirigeants algériens n’atteignent pas celles des familles Khadafi ou Moubarak...


                    • CHALOT CHALOT 4 janvier 2014 13:10

                      Quand un pays présente un intérêt commercial, économique et stratégique, les grandes puissances sont prêtes à jouer le « bon samaritain » afin de jouer les sauveteurs de leurs intérêts et récupérer la mise ;

                      Ceci étant dit, ce n’est pas parce qu’il y a cette menace qu’il faut nier ou masquer la réalité :
                      les intérêts vitaux du peuple algérien se heurtent à la politique réactionnaire du gouvernement et la fausse unité nationale d’hier saute pour laisser émerger les contradictions et exploser la colère des opprimés.

                      • zygzornifle zygzornifle 4 janvier 2014 14:09

                        Bientôt dans les 1000 cités de non droit bien Française .......


                        • crazycaze 4 janvier 2014 15:31

                          Un ami qui vit au Maroc depuis une vingtaine d’années m’a dit la même chose sur l’état de déliquescence de la société marocaine et qui fait craindre (espérer ?) un soulèvement massif du peuple : corruption généralisée, nantis protégés qui affichent leur opulence et s’assoient sur les principes religieux qu’ils imposent aux autres dans une connivence coupable avec un gouvernement de plus en plus radical au point de vue religieux, un roi absent, politiquement comme physiquement, une misère galopante, un chômage qui s’accroît parmi les diplômés, un sentiment de ras-le-bol omniprésent, des émeutes populaires, parfois massives et d’une grande violence, étouffées par la répression policière et par le contrôle absolu des médias... un cocktail qui s’est révélé explosif dans d’autres états...


                          • claude-michel claude-michel 4 janvier 2014 16:15

                            C’est déjà l’époque du carnaval à Alger.. ?


                            • HELIOS HELIOS 4 janvier 2014 16:56

                              ... et nous la dedans, qu’est-ce qu’on a à voir ?

                              Rien, que des emmerdes !

                              Printemps « algerien » ou pas, cela va se traduire par un nouvel afflux d’immigrants non désirés.

                              Si au moins, en les aidant, les uns ou les autres (ou les deux) cela pouvait aider la France en général, mais non, on va leur refiler du fric alors que notre systeme est déjà endetté jusqu’au cou, et avec ce fric ils vont acheter des produits allemands, americains ou chinois et pour notre made in France : que dalle !

                              Pire, les nouveaux arrivants qui vont passer tous les controles legalement ou par barques a Lampedusa, ... vont venir s’installer chez nous en France : Marseille, 800 000 habitants, 450 000 maghrebins dont la culture de la corruption est inherente a la culture orientale : je-t’aide-tu-m’aides-on-s’arrange ne fait pas partie de nos principes pas plus que celle qui consiste a rejeter les autres : voir comment les cités des quartiers nord, de non-droit, virent les gitans d’origines chretiennes et europeennes...

                              ... tiens cet article me fait penser a celui de L Pinsolle sur les travailleurs roumains et bulgares : pourquoi les rejette-on alors qu’ils sont europeens et accepte-on les vagues de bateaux plein d’africain qui n’ont pas notre culture, ne veulent pas s’integrer et auront les mêmes conditions de travail ???

                              Alors, les emeutes en Algerie, qu’ils se demerdent et surtout qu’ils ne viennent pas chez nous, on ne les invite pas et il n’ont rien a faire dans un pays qui ne leur convient pas et qu’ils critiquent autant !


                              • HELIOS HELIOS 4 janvier 2014 17:17

                                ... PS : Qu’on ne se meprenne pas sur ce message, ce ne sont pas les « algeriens » en tant qu’algeriens que je semble stigmatiser ici, pas plus que les « maghrebins » en tant qu’habitants du maghreb.

                                Je souhaite qu’on respecte la France en tant que pays, que republique et que se retablissent les equilibres humains qui me semblent en danger.


                              • El_Arabi_El_Acil El_Arabi_El_Acil 4 janvier 2014 18:05

                                J’ai sursauté en lisant un passage : <<.....la France en général, mais non, on va leur refiler du fric alors que ..... >> ce qui prouve que tu n’es pas suffisamment informé.

                                Pour ta gouverne, l’Algérie est venue au secours de : (note bien !!!!) l’Espagne, l’Italie, le Portugal , le FMI et.... eh oui , la France ! 
                                L’Algérie ne tend jamais la main mais , on se serre les coudes pour venir en aide aux autres. La dette Algérienne, depuis la venue de Mr.Bouteflika, complètement effacée et le trésor a un matelas de 600 milliards de $.

                                Autre chose, tu es à coté de la plaque en parlant de nos jeunes qui vont en France. Et tu utilises un langage digne des fachos qui n’ont pas de commentaires à faire et ils ratatinent toujours la même sornette.
                                Si les Algériens vont en France , ceci est expliqué par les politologues par le fait qu’il existe un lien entre le passé colonial et l’Algérie.
                                Et de plus, la France est bien restée en Algérie pendant 132 ans. Nos jeunes sont chez vous depuis quelques 12 à 15 ans. Calcule la différence pour connaître ce qui leur reste pour rejoindre le bercail.
                                Je n’ai pas l’habitude de répondre à ce genre de commentaire qui pue la haine et le mépris envers ceux qui ne prient pas comme vous !
                                Vas-tu prendre avec toi un bout de la France en partant vers le boulevard des allongés ?
                                Un peu d’humanisme ! Nul n’est éternel et nous nous devons de nous considérer comme de passage sur terre...de simples invités.

                              • FRIDA FRIDA 4 janvier 2014 18:15

                                @« depuis la venue de Mr.Bouteflika, complètement effacée et le trésor a un matelas de 600 milliards de $. »

                                cela va bientôt changer, les 600 mds de $ vont bientôt être gelés et dépensés pour couvrir une intervention étrangère pour libérer les Algériens...(rappelez-vous le cas libyen)


                              • CHALOT CHALOT 4 janvier 2014 18:24

                                El_Arabi_El_Acil


                                Je suis solidaire avec vous, du moins de vos propos et de votre réaction : y en a marre des a-priori


                                • zygzornifle zygzornifle 4 janvier 2014 18:53

                                  Avec la corruption qu’il y a en Algérie et autres pays ami de la France on comprend mieux pourquoi nos politiques y vont régulièrement, il y a du pognon à engranger main dans la main et yeux dans les yeux ....


                                  • HELIOS HELIOS 4 janvier 2014 19:27

                                    Cher mr El Arabi El Acil…
                                    Considérons donc que je ne suis pas informé. Cependant il y a moins de 2 ans j’ai du bosser une fois de plus en Algérie pour « aider » le pays à remplir ses obligations internationales en terme de conformité… et j’y retournerai peut-être.

                                    Comme Français, j’ai été payé par la France sur son budget européen puisque le donneur d’ordre est « l’Europe », au titre de l’aide fournie aux pays méditerranéens. Les arcanes des différents comptes ne m’intéressent pas, la France à payé. Par chance c’est arrivé dans ma poche, mais c’est de moins en moins facile, l’Algérie exige que les consultants soient… algériens, c’est-à-dire que l’aide soit effectuée en argent plutôt qu’en assistance. Dans mes missions, j’ai constaté que les matériels achetés avec les crédits n’étaient jamais français… mais peu importe, c’est un premier fait.

                                    Le second, selon ta réponse, sur les jeunes qui viennent en France, ils s’imaginent rencontrer ici une vie différente de la leur et lorsqu’ils arrivent se dépêchent de vouloir reproduire le modèle de société qu’ils viennent d’abandonner. Je n’imagine pas qu’ils viennent avec d’autres objectifs, notamment religieux, puisque c’est toi qui évoque le problème

                                    Ça n’intéresse personne qu’ils restent ou s’en aillent, a partir du moment où il respecte leur pays d’accueil, ce qui n’est hélas pas souvent le cas… mais je m’égare, le grand frère qui « protège » sa sœur de la morale européenne et la gardent enfermée, contrôlent ses amis et ses vêtements, cela ne doit pas exister, n’est pas ?

                                    Quand je te dis qu’a Marseille ils rejettent les gitans, je ne plaisante pas, souviens-toi de l’épisode où les habitants de la cité ont brulé le campement Roms ! c’était parait-il pour empêcher les vols… alors que quelques semaines après, la police a dû faire une descente dans cette même cité ou sa voisine (là, j’ai un souvenir plus vague) et constaté que la majorité des caves contenaient des matériels volés depuis les simples téléphones aux matériels ménager les plus gros, sans oublier les deux roues et les pièces détachées en tout genre. Evidement, il n’y a pas marqué dessus : volé par un algérien !

                                    Pour la durée de la présence française en Algérie, je me pose quand même la question sur les 10 siècles d’occupation turque face à ces 132 ans… ces derniers 132 ans sont partis de rien pour construire villes et leurs réseaux, routes, administration, écoles etc qui en 60 ans d’indépendance sont devenus délabrés pour ce qui existait et que des algériens aujourd’hui vivent encore dans des bidonvilles. Et je ne parle pas d’autosuffisance alimentaire, l’Algérie vivait bien et fournissait des légumes a la moitié sud de l’Europe. Combien coute le kilo de tomate a Alger … et qui vient du Maroc ?

                                    Vois-tu, je n’emporterai pas mon morceau de France pas plus que toi ton morceau d’Algérie.
                                    Moi, j’aurai fait le maximum pour qu’on vive ensemble avec le maximum de respect possible. Quand je suis à Alger je fais comme les algériens et pourtant je ne suis pas destiné à m’y installer. Je ne me permets pas d’imposer à qui que ce soit ma manière de vivre.

                                    La révolution algérienne ni ne m’effraye, ni me réjouie, j’ai juste une pensée pour ceux qui vont subir alors que les responsables restent bien à l’ abri… ce qui me gêne le plus, ce sont les conséquences de ce genre de problème chez vous qui génèrent invariablement d’autres problèmes ici comme l’émigration, l’aide financière ensuite non remboursable, pour lesquelles, nous, français ne sommes pas responsables malgré des décennies de participation directe ou indirecte à votre développement.

                                    Par contre, ce qui me hérisse, et tu peux appeler cela comme tu veux, je pense personnellement que c’est une forme de jalousie que tu traines, c’est qu’on accorde des privilèges aux uns par rapport aux autres.
                                    Les algériens n’ont pas de droits supérieur en France notamment face aux roumains, aux bulgares (puisque c’est un sujet d’actualité) ou qui que ce soit d’autres. En tant qu’hommes ils viennent égaux…. Mais en tant que citoyens de l’union européenne, les roumains/bulgares sont chez eux… l’Algérie n’en fait pas partie que je sache et donc les travailleurs algériens ne peuvent venir librement s’installer, légalement ou pas, consécutivement a une révolution ou pas.

                                    Garde ton humanisme pour toi, considère « ma haine » comme tu l’entends, après tout, nous utilisons les mêmes mots, mais surement pas avec le même sens, et rassure toi, ceux qui défendent ta position se dépêcherons de mettre un moins a ma réponse.


                                    • Constant danslayreur 4 janvier 2014 19:54

                                      « j’ai constaté que les matériels achetés avec les crédits n’étaient jamais français… mais peu importe, c’est un premier fait. »

                                      Toujours aussi enclin au mensonge l’Helios.

                                      Je suis dans le plus gros projet qu’ait jamais connu l’Algérie et avant ça j’avais fait 9 ans dans l’EDF local, vous venez de proférer l’une des plus grosses énormités qu’il m’ait été donné de lire.

                                      Non seulement les normes imposées par contrat, sont françaises, non seulement à chaque fois que le cahier des clauses techniques a demandé de choisir un fabricant parmi trois ou quatre il y en avait au moins deux à être français ou à minima représentant français d’une multinationale genre Schneider, non seulement l’équipement français pour peu qu’il soit bon passe comme une lettre à la poste pour le maître de l’ouvrage et ses bureaux conseils, mais ça va jusqu’à l’exigence du marquage CE quand l’équipement est turc par exemple.

                                      Marquage CE... donc autorisation de mise sur le marché européen en conformité avec une ou des normes européennes or que disais-je déjà à propos des normes imposées par contrat ?

                                      Et par dessus-tout, les seuls équipements non français sont en fait un choix économique de la compagnie en charge des équipements dans le projet, une compagnie ...FRANÇAISE

                                      Pour un équipement particulier j’ai été même personnellement à la tête de tout le processus qui a fini par IMPOSER à l’intégrateur ... français un équipement...français alors qu’il faisait tout garantie décennale et que sais-je, pour refiler l’équivalent chinois.

                                      Alors remballez vos mensonges et vos haines multiples pour l’Algérie et ayez au moins la décence puisque vous la haïssez à ce point de ne plus y mettre les pieds, oui un slogan bien de chez vous rappelez-vous la France tu l’aimes ou tu la quittes... smiley
                                       


                                    • Constant danslayreur 4 janvier 2014 20:17

                                      Et ailleurs, vous ne les avez pas vus les dizaines d’Airbus dans nos aéroports ? les tramway d’Alstom dans nos boulevards ? Le million au bas-mot de Renault-Peugeot-Citroen toutes gammes confondues dans nos rues, ceux-là aussi vous ne les avez pas vus ?

                                      Et le groupe Vinci pour ne citer que lui, un peu partout non plus ? Des soucis oculaires ou plutôt occultes ?

                                      Et vous voudriez que j’avale votre couleuvre, une aide française à l’Algérie avec des algériens qui font tout pour imposer une préférence non française jusqu’aux ... experts façon Helios docteur es prout prout qu’ils veulent remplacer par des algériens à payer avec les sous des contribuables français, alors que l’Algérie n’a plus de dettes contrairement au généreux pays donateur si mal remercié en retour... Et alors la marmotte elle met le chocolat dans le papier d’alu, mais bien sûr.
                                       


                                    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 4 janvier 2014 20:22

                                      Et voui ... Bonne année Constant .


                                    • Constant danslayreur 4 janvier 2014 20:31

                                      Je te préviens si tu es bronzé parce que tu reviendrais de là où tu sais en compagnie de personnes dont je ne veux même pas connaitre les formes sublimes, a vie dissolue et les réveillons à la vas-y-que-j’m’en-fous, pendant que je me fadais des helios et autre titif, rien ni personne ne t’oblige à me le dire hein...

                                      Cruel on peut l’être, mais ce n’est pas une obligation...

                                      Bonne année et meilleurs vœux à toi et à tous les tiens smiley


                                    • HELIOS HELIOS 4 janvier 2014 21:37

                                      ... tu sais, Constant, tu peux dire ce que tu veux, je suis rentré en novembre dernier d’Alger pour traiter avec un ministere que tu connais peut etre puisque tu travailles là-bas, du coté de Ben Aknoun... dans un batiment rond dont la societe de nettoiement ferait bien de s’occuper des abords, et le CCTP que je suis avec attention, n’est pas comme tu le dis.

                                      D’autre part le marquage CE n’a rien a voir la-dedans, c’est juste le respect d’une norme qui n’en est pas une et qui permet d’acheter tout et n’importe quoi, les chinois, comme les turcs ont le droit de l’apposer et personne d’autre ne controle rien.

                                      Maintenant tu le crois ou ne le crois pas, tu peux me traiter de menteur, je m’en tape si tu savais... tous ceux qui savent rigolent bien.


                                    • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 5 janvier 2014 09:41

                                      @Constant...

                                      Tout ce que vous dites doit-être vrai. Mais ce que rapporte une certaine presse algérienne sur l’abandon d’une partie de la population qui justifierai des manifs brutales n’est-il pas également vrai ?

                                      Il y a un fait qui m’interpelle. Je lis souvent que l’Algérie n’est plus autosuffisante du point de vue alimentaire mais je lis aussi qu’une bonne partie de la production de blé ou de farine part au Maroc via la contrebande,notamment du côté de Maghnia ... Et que le blé venu d’Algérie coûte moins cher au Maroc que le blé marocain.

                                      • Constant danslayreur 5 janvier 2014 12:37

                                        Bonjour Monsieur Mourot,

                                        Que voudriez-vous que je vous dise, que mon pays a des problèmes complexes, évidemment et puis l’ai-je jamais nié, la presse algérienne est libre depuis des années et vous pouvez y puiser une information fiable et très exhaustive à ce sujet sur simple clic de souris. Mais quel pays n’en a pas ? Pas même la France non. Par contre ce qui est sûr, c’est que l’Algérie revient de très loin et que je suis fier de ce qu’elle a déjà réalisé en si peu de temps.

                                        L’autosuffisance alimentaire ? un vieux slogan qui me rappelle l’époque Boumediène et la révolution agraire... non ça ne signifie pas grand chose en soi - vous pouvez très bien importer 100% de ce que vous consommez, vous vous en moquerez si vous êtes un pays qui excelle dans les hautes technologies ou que vous avez une industrie compétitive et réputée, c’est plus problématique effectivement quand vous n’exportez quasiment que de l’hydrocarbure mais bon, les algériens essayent de remonter la pente mais ils ne sont pas encore rendus en Agriculture c’est vrai...

                                        Au passage, vous n’êtes pas autosuffisants non plus, sur le Blé c’est vrai que vous êtes souvent exportateur mais sur l’ensemble de la biomasse-agriculture/pêche, il vous est arrivé d’importer jusqu’à 42 millions de tonnes ce n’est pas le sport national d’un pays autosuffisant smiley

                                        Et puis que ferez-vous demain, que le FN compromettra durablement la PAC et que vous en serez vous même à importer des céréales, bref ce n’est pas le sujet sortons delà voulez-vous.

                                        Sur les trafics avec le Maroc oui il y en a et il y en aura, le litre de Super fait 23 DA en Algérie soit 16.4 cts d’euros alors un peu que c’est tentant en face... les cheptels de moutons aussi.

                                        Mais que faire contre ça ? De plus que ce que font les services de sécurité s’entend.

                                        Augmenter le prix des carburants ? Il y aurait émeute nationale dans ce cas, pas demain la veille.
                                        Rien à faire sinon essayer d’être plus efficace sur le plan sécuritaire, en sus évidemment de lutter contre la précarité.

                                        Bonne année 

                                         
                                         


                                      • eric 5 janvier 2014 10:38

                                        Dans l’ensemble du monde arabe socialiste, les peuples se sont dressés contre leurs dirigeants. (Égypte, Libye, Tunisie, etc...).

                                        C’est la ou le pouvoir était resté le plus proche de son socialisme originel que cela a été le plus violent. En Égypte et en Tunisie, les dictateurs, membres de l’internationale du même nom, ont été lâché par leurs camarades, des le lendemain du jour ou ils ont perdu le pouvoir ( on peut retrouver les dates d’exclusion de Ben Ali et Moubarak par leur pairs sur le net).

                                        En Égypte et en Tunisie, le pouvoir socialiste déjà en passe de se libéraliser, n’a pas osé tirer franchement sur le peuple. En Libye, en Syrie, il a été plus énergique. L’Algérie appartient plutot a cette seconde catégorie.

                                        Bien sur, on va me dire, « cela n’a rien a voir », « ce sont des socialismes auto proclamés », mais « en fait » « non ! Ce ne sont pas de vrais socialistes ».

                                        Le problème, c’est que chaque fois dans l’histoire que des gens se disant eux même socialistes ont eu durablement le pouvoir, on nous dit la même chose : « en fait, ce n’est pas du tout cela », le bolchevisme, le national socialisme, le mitterandisme, le jospinisme, le hollandisme, le FLN, et le Baas, « on a rien a voir avec eux ».

                                        C’est le cote messianique de la gauche. « Leur royaume n’est pas de ce monde ». Quand ils sont au pouvoir, « en fait », « c’est pas eux, c’est César ».

                                        Néanmoins, ils se reconnaissent entre eux. Quand le pouvoir socialiste algérien a nié les résultat des élections démocratique et s’est mis a massacrer a tout va, les gauches française sont restée pudiquement sympathisantes et silencieuses. Idem récemment en Égypte. « Ouf, on respire, la laïcité est rétablie »

                                        Ici ? Tant qu’elles ont l’impression que les soulèvement sont plus ou moins sociaux, elles soutiendront. Des qu’il y aura des élections qui porteront la seule force idéologique qui ait survécu a ces régimes socialistes totalitaires, l’islamisme, au pouvoir, elles dénonceront.

                                        On l’a vu avec les autres printemps arabes.

                                        SI les mouvements sociaux algériens dégénèrent en « printemps », on peut d’ors et déjà prédire un article de Chalot se réjouissant que l’armée socialiste FLN rétablisse l’ordre un jour en renvoyant les élus dans les camps du Sahara, le jour ou les islamisant auront été porté démocratiquement au pouvoir par les urnes.

                                        Conclusion ? Les gauches, toujours et partout, ce sont des gens qui pensent que leurs « valeurs » sont au dessus de nos lois et de nos démocraties. Au dessus des suffrages populaires.

                                        Cela reste notre principal problème politique de voir tant de gens adhérer a ces pensées totalitaire d’un autre temps en plein 21 eme siècle.

                                        La refondation démocratique des gauches est une grande cause pour l’humanité a laquelle nous devons tous participer car elles restent, toujours et partout, le principal danger contre la démocratie.

                                        Prenez conscience Chalot ! Le FLN, c’est vous au pouvoir pendant 50 ans. Pas le capitalisme, le libéralisme ou même la sociale democratie...


                                        • jaja jaja 5 janvier 2014 10:55

                                          Contrairement à ce que vous affirmez, la gauche révolutionnaire égyptienne condamne la répression du gouvernement militaire qui n’est que le retour des soudards de Mubarak au pouvoir...

                                          « Ainsi la soi-disant «  guerre contre le terrorisme  » contre le mouvement des Frères Musulmans est une attaque contre le processus révolutionnaire et sert clairement de prétexte à limiter les libertés et droits de toutes et tous  ; des journalistes, des humoristes sont arrêtés ou poursuivis, des ouvriers·ères et militant·e·s également, la loi de l’état d’urgence supprimée revient sous une autre forme.

                                          Nous réaffirmons également notre soutien aux forces progressistes et démocrates égyptiennes dans leur combat pour les objectifs de la révolution  : la démocratie, la justice sociale et la souveraineté populaire nationale.

                                          C’est dans cette perspective que nous apportons notre soutien au nouveau regroupement de la gauche égyptienne sous le nom de Front du chemin révolutionnaire (qui réunit le Front Démocratique du 6 avril, le Mouvement de la jeunesse du 6 avril, le Parti de l’Egypte Forte, les Socialistes révolutionnaires, le mouvement de jeunesse de Justice et Liberté, et un certain nombre d’autres militant·e·s révolutionnaires), qui déclarent se battre à la fois contre les politiques antisociales et antidémocratiques de l’armée et des Frères Musulmans. »

                                          Non à la répression  !

                                          Oui à la continuation de la révolution populaire pour la démocratie et la justice sociale  !  »
                                          http://revolutionarabe.over-blog.com/

                                          Pour ma part je me réjouis de la récente prise totale de Falloujah en Irak par les combattants de la Résistance anti-américaine sans me soucier de leurs croyances. Que partout tombent les dictatures et les régimes inféodés à l’impérialisme, qu’ils se réclament ou non du socialisme...


                                        • eric 5 janvier 2014 11:19

                                          C’est tout a fait cela, ils ne condamnent pas le renversement du pouvoir démocratiquement élu, ils condamnent une autre sous tendance socialisante (allez, soyons sympa, une armée corrompue a casquette socialiste) qui a recouru a la force avec succès.
                                          Et pour l’Irak, il est sans doute faux de dire que vous ne vous préoccupez pas de leur croyance. J’imagine que si ces « combattants de la liberté » contre un régime qui a été élu, se proclamaient ultra libéraux ou Socialistes nationalistes, vous vous rejoueriez lorsqu’ils seront férocement réprimés...


                                        • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 6 janvier 2014 09:55

                                          Revenez au sujet SVP. On parle de l’Algérie !


                                        • zygzornifle zygzornifle 6 janvier 2014 18:55

                                          L’Algé rie mais son peuple pleure  smiley......

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès