Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Les entreprises U.S. à la conquête du marché de l’eau (...)

Les entreprises U.S. à la conquête du marché de l’eau indien

C’est une première, en Mars 2011, une délégation d’hommes d’affaires pose le pied en Inde. Ils ont pour projet de rencontrer les autorités indiennes à Bangalore puis à Mumbai. Ces businessmen représentent des entreprises américaines du secteur de l’eau, et font partie de la « US Water Trade Mission » dont le but est de leur sécuriser le marché indien de l’eau. Dans son communiqué, la mission affiche clairement sa volonté d’appuyer les entreprises américaines à saisir les opportunités d’exportations dans ce secteur, d’offrir des services de conception et de conseil à l’industrie indienne de l’eau, et à faire du « networking »avec les autorités locales.

Cette mission n’est qu’une nouvelle étape de la stratégie américaine. En effet les américains ont exporté l’idée que la gestion de l’eau par les compagnies privées était la meilleure solution. La mission de 2011 fait suite à des années d’interventions d’acteurs tels que l’USAID (dont la mission est « d’aider à réduire la pauvreté, promouvoir la démocratie et la croissance économique, soulager les victimes des catastrophes naturelles et prévenir les conflits »), qui a investit cette dernière décennie, dans des séries de réformes dans le secteur de l’eau afin de préparer le terrain à l’arrivée du secteur privé. Des réformes, qui d’après Shripad Dharmadhikary du centre de recherche sur l’eau et l’énergie en Inde Manthan Adhyanan Kendra, oriente l’idée même de l’eau vers un bien commercial comme les autres (voir notre article sur ce thème) alors que rappelons-le, l’accès à l’eau a été reconnu par les Nation-Unies comme un droit de l’homme en Juin 2010 et par la Court Suprême Indienne. Une des mesures récemment prise est un moyen d’attribuer l’utilisation de l’eau à l’activité avec la plus forte valeur ajoutée (selon un système d’attribution basé sur la commercialisation des droits à l’eau).

Bien entendu les protestations d’Indiens ne se sont pas fait attendre et soulèvent plusieurs questions. Ceux qui dénoncent cette mission reprochent aux autorités de sous-traiter leur devoir de donner accès à l’eau à tous, à des bailleurs de fonds étrangers. Ils critiquent l’ingérence des Américains pour contrôler une ressource naturelle, et le manque de transparence dans le rapprochement entre les industriels américains et leurs dirigeants. Ils défendent l’idée que l’eau un bien commun et non un bien marchand, demandent l’implication des populations concernées dans les négociations et réfutent l’utilisation même du terme « marché de l’eau ». Pour eux ceci est quelque part une perte de souveraineté et un manque de démocratie.

Ainsi la diplomatie d’affaires américaines a su se montrer efficace, créer un marché de l’eau et est maintenant partie à sa conquête. Terminons juste en rappelant que ce marché est estimé à environ 50 milliards de dollars US.

Retrouver l'analyse par les échiquiers sur notre site !


Moyenne des avis sur cet article :  4.56/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • paul 10 janvier 2012 12:50

    Concession d’un marché pour un bien public vital d’autant plus abjecte, qu’il y a eu la catastrophe de Bophal causée par Union Carbide Corporation, il y a 27 ans : plus de 20.000 victimes causées par l’explosion, et des dizaines de milliers d’autres par la pollution, notamment des nappes phréatiques contaminées, et qui continuent d’empoisonner la population .


    • Ger. 10 janvier 2012 15:40

      et même que la Libye regorge d’eau fossile : la nappe phréatique dite « nubienne » que les géologues estiment à 150 000 kilomètres cube et que le régime Khadafi utilisait pour alimenter Benghazi et pratiquer une irrigation à grande échelle. Bien sûr l’aviation alliée s’est fait un plaisir de bombarder les canalisation de ce que Khadafi appelait la « grande rivière artificielle » Comme ça il faudra la reconstruire -aux frais desLibyens et pour le plus grand profit des firmes US, et on pourra se l’approprier en même temps que le pétrole.
      La guerre enLibye n’était pas une guerre néocolonialiste, qu’on se le dise !


      • armand 10 janvier 2012 17:53

        Merci de cette information, qui détient l’Eau detient la Vie, l’eau est la première ressource indispensable à l’Humain bien avant le pétrol


        • Marc Bruxman 10 janvier 2012 20:11

          Oui ils vont encore nous ressortir un coup des méchantes multinationales qui veulent privatiser la flotte ! Pourtant souvenez vous de la guerre de l’eau si médiatisée en Bolivie.

          Voila ce que cela a donné après que les anti privatisations soient partis victorieux :
          http://en.wikipedia.org/wiki/2000_Cochabamba_protests#Continued_lack_of_water_in_Cochabamba

          Alors c’est bien beau de lutter pour la non privatisation de l’eau, mais si le projet s’était fait en Bolivie les classes moyennes auraient un réseau d’eau potable fonctionnel. Les indiens eux n’en auraient pas plus qu’avant.

          L’eau potable chez soi, cela a un prix et si l’état n’a pas les moyens d’investir, autant laisser le privé le faire.


          • United.Under.None United.Under.None 10 janvier 2012 21:14

            Oui vous avez raison Marc, à propos de cette épisode en Bolivie où après une protestation violente la population n’a su mettre en place un système viable...

            Cependant je ne pense pas qu’il y ait UNE solution miracle, cela dépend beaucoup du contexte. Il existe des villes où l’eau est gérée publiquement et où ça se passe très bien, où le business model est différent... mais il existe aussi des endroits où la gestion privée est la meilleure solution...

            Après l’article est intéressant parce qu’il montre que les Américains ont une véritable stratégie de conquête et cherchent à imposer leur modèle... Mais sommes-nous Français exempts de toutes critiques sur ce sujet ? surtout dans le domaine de l’eau...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

blogeausphere

blogeausphere
Voir ses articles







Palmarès