Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Les Etats-Unis : cow boys barbares et aristocratiques

Les Etats-Unis : cow boys barbares et aristocratiques

L’actualité d’outre-Atlantique donne une drôle d’image des Etats-Unis, entre le scandale des écoutes, les 190 milliards de dollars d’amendes infligées aux banques, l’armement des élèves et des professeurs dans les universités du Texas et les candidatures aux élections présidentielles.

 
Règne de l’arbitraire et de la barbarie
 
Dans la mythologie de l’Oncle Sam et de ses valeurs, le respect du droit est fondamental. Mais sa position de superpuissance a souvent fait oublier ses principes à Washington. Il y a les guerres arbitraires, qui foulaient au pied le droit international, en Irak, et qui n’ont laissé qu’un sanglant désordre. On peut aussi voir une chose similaire dans les 190 milliards de dollars d’amendes infligées aux banques depuis quelques années. Avant la crise de 2008, la justice étasunienne s’intéressait si peu à la finance qu’il est difficile de ne pas voir dans ces transactions une forme de racket, comme même The Economist avait fini par le dénoncer au sujet de l’amende contre BNP Paribas il y a un an.
 
Et le pays semble de plus en plus céder à une forme de barbarie, comme avec l’autorisation du port d’armes dans les universités du Texas. Parce que des fous surarmés, grâce au droit imprescriptible à avoir une arme, font des massacres dans les établissements scolaires, le Texas a jugé bon de permettre aux étudiants et aux professeurs de ses universités de venir armés pour pouvoir répliquer  ! Bienvenue dans une société où l’Etat, abandonnant la sécurité de ses citoyens, leur offre comme issue une course à l’armement dont il est pourtant difficile de ne pas conclure qu’elle explique un taux d’homicide digne de la Palestine, 4 fois supérieur à l’Europe et 3 fois supérieur à l’Afrique du Nord.
 
Bienvenue au Moyen Age
 
Un autre mythe fondateur de la société étasunienne est le « rêve étasunien », selon lequel tout le monde pourrait y réussir, pour peu qu’ils s’en donnent les moyens. Mais si cela est sans doute vraie pour ceux qui sont véritablement exceptionnels, dans la réalité, comme même The Economist le dénonce, les Etats-Unis se transforment de plus en plus en une société aristocratique, entre ascenseur social en panne et incapacité pour la grande majorité des classes populaires et moyennes de progresser, aussi doués et travailleurs soient-ils. Quel meilleur exemple que les élections présidentielles de 2016, où Hillary Clinton, femme de président, pourrait affronter Jeb Bush, fils et frère de président  ?
 
Voici un pays où le capital politique s’hérite de plus en plus, comme si une noblesse d’Etat se reformait. A croire que dans une dizaine ou une vingtaine d’années Chelsea Clinton affrontera le fils de Jeb Bush ! Difficile de ne pas y voir le signe d’un système profondément malade. Et l’envolée extravagante du coût des études supérieures les rend de plus en plus inaccessibles aux élèves méritant des classes populaires et moyennes, qui se voient passés devant par des enfants aux parents argentés, qu’ils travaillent ou pas. Si on peut comprendre que les parents cherchent à assurer l’avenir de leurs enfants, les dérives actuels finissent par être contreproductives en ne récompensant plus le mérite.
 

Voilà pourquoi, même si l’on pense qu’il n’est pas si suprenant que les Etats-Unis espionnent nos dirigeants, il faut réagir aux écoutes, qui ne sont pas un détail, comme le soutient Joseph Macé-Scaron, qui propose de quitter l’OTAN, « cette forfaiture qui prend progressivement la place de l’ONU (…) en méprisant les droits les plus élémentaires des nations et en propageant le désastre et le chaos  ».


Moyenne des avis sur cet article :  4.64/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • totor101 totor101 27 juin 2015 11:41

    L’enfumage !
    c’est une spécialité américaine que nos politiques imitent......


    • Allexandre 27 juin 2015 13:36

      Le jour où les politiques européens auront le courage de dire NON et MERDE à Washington, nous serons sauvés !!! Mais n’est pas de Gaulle qui veut !! Lui au moins était affûté et voyait clair. Il est le seul à avoir tenu la dragée haute aux Etats-Unis. Tous les autres leur lèchent le cul (Chirac non quand même). Le fléau majeur pour la planète aujourd’hui s’appelle : Etats-Unis !


      • hunter hunter 27 juin 2015 14:14

        Salut à tous,

        je reprends la dernière phrase de l’intervention d’Allexandre : «  Le fléau majeur pour la planète aujourd’hui s’appelle : Etats-Unis ! », parce que c’est parfaitement exact, quoiqu’il faudrait mieux parler des élites dirigeants, parce que le peuple, lui dans l’absolu, est plutôt d’obédience isolationniste...enfin passons.

        Il y a quelques jours, sur un papier de Jacques-Robert Simon, j’expliquai que cette attitude étasunienne, est certes une composante de leur ADN, mais a été renforcée et encouragée par une notion qui s’intitule PNAC, sigle signifiant en anglais, « Program for a New American Century »
        Je n’arrive pas à retrouver cet article, je suis désolé, je ne peux pas mettre l’url ; la recherche sur le site ne marche pas pour moi, et je ne me souviens plus du titre du papier ni de sa date de publication ; peut-être est-ce du à ma liaison ADSL au minimum syndical, car je suis en Province : la recherche sur AV se bloque, sans jamais aboutir !

        Pour résumer, j’expliquai que cette doctrine a été clairement énoncée et relayée dans la presse US à l’époque, et grosso modo, elle se résumait à ça :« le monde c’est le bordel, seuls nous (les USA) sommes à même de ramener l’ordre, donc il faut que nous prenions en main la planète, et nous occuper de tout » !

        L’auteur du papier employait d’ailleurs le terme « messianique », qui était particulièrement approprié.

        suite à mon intervention sur son fil, l’auteur me suggérait que je devrais faire un papier à propos de ce PNAC (que j’ai lu à l’époque, via ses relais en presse US), et je me suis dit pourquoi pas.

        Je me suis mis à rechercher donc sur l’internet anglo-saxon, le texte de ce programme, histoire de le relire, et d’en proposer une synthèse ici, depuis les docs originaux en anglais.....mais....
        En fait, ils ont eu un site dédié, mais il est dorénavant hors ligne ! Je ne trouve pas les docs orignaux, mais seulement des gens qui en parlent (c’est un peu l’homme qui a vu l’homme, qui a vu l’homme....qui a vu l’ours)

        J’ai même essayé les archives de Newsweek, mais elles ne remontent pas si loin dans le temps (j’avais lu tout ça en 1998 je crois) !

        J’ai même visité le site de la bibliothèque du Congrès US, les documents sont référencés, mais pas accessibles.....

        Tout ça est très bizarre ! Comme je le disais dans l’intervention sur l’autre texte, cette doctrine sous un emballage littéraire classique, était très violente, de mépris et de déconsidération pour tous les bipèdes de cette planète, n’ayant pas de passeport étasunien !

        La volonté de renforcement de la domination mondiale était clairement affichée et expliquée ; les médias de presse écrite étaient enthousiastes et soutenaient cette initiative, ce qui m’avait poussé à résilier mon abonnement à Newsweek, et à envoyer une bafouille quelque peu énervée, quant à leur complexe de supériorité nettement affiché !

        Je vais essayer de voir si je peux quand même retrouver tout ça, car ça doit forcément être archivé quelque part, et si j’y parviens, après l’avoir relu et digéré, j’en proposerai une évocation ici, car c’est un texte fondamental, à la base de tous les comportments que nous remarquons depuis plus de 15 ans, et dont les objectfs sont bien une mise en coupe réglée de toute la planète, priée de se mettre à fonctionner sous le seul OS valable selon eux....le leur !

        Adishatz

        H/


        • Allexandre 27 juin 2015 15:17

          @hunter
          Il va de soi que quand je dis Etats-Unis, cela ne comprend pas le peuple étasunien, même si les peuples ont une part de responsabilité. Je parle évidemment des élites financières, politiques et sionistes, qui dirigent le bateau dans leurs seuls intérêts.


        • hunter hunter 27 juin 2015 16:05

          @Allexandre

          Nous sommes d’accord ! et c’est exact que tout peuple a un niveau de responsabilité, dans la façon dont se comportent ses « zélites », surtout quand le dit peuple a la possibilité de déposer des petites enveloppes dans des boîtes....comment appelle-t-on ça déjà... ? ah oui, ça y est je me souviens (salut aux Québécois).......des élections  !

           smiley

          Adishatz

          H/


        • hunter hunter 27 juin 2015 14:25

          J’ai retrouvé l’article évoqué plus haut, publié ici lundi dernier.

          http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/mondialisation-vers-l-eden-ou-le-168785

          Je ne pense pas qu’il soit possible de lier mon intervention sous cet article ; si quelqu’un le sait, ça serait sympa de partager l’info

          Adishatz

          H/


            • Garibaldi2 28 juin 2015 00:13

              Le site du project for a new american century est là :

              http://pnac.info/

               c’est le site www.newamericancentury.org qui a été fermé

              et vous pouvez lire la prose en français de cet organisme pour ’’reconstruire les défense de l’Amérique’’ (!) là

               :

              http://www.reopen911.info/uploads/document/fichier/pnac-reconstruire-les-defenses-de-l-amerique.pdf


              • hunter hunter 28 juin 2015 12:11

                @Garibaldi2
                Merci pour vos url, mais je les avais déjà vérifiées, et en fait c’est incomplet, car :

                Le PNAC en fait était une espèce de gros rapport, pondu par un « réservoir de réflexions » (j’essaie de traduire « think tank », suite à un engagement pris envers Auxi sur un autre fil !  smiley ), du même nom.
                Ce rapport est composé de plusieurs parties, et la seule qu’on puisse retrouver, est la partie consacrée à la chose militaire.

                Ce que je voulais retrouver, c’était l’intégralité du machin, et surtout la partie introductive (c’est elle qui fut reprise dans la presse de l’époque), et qui était assez grandiloquente !

                On trouve sur le web anglophone, des gens qui en parlent, et qui renvoient au texte d’origine sur le site officiel, mais comme ce dernier est dorénavant hors ligne, ça ne m’avance pas : je ne peux pas me référer au texte d’origine, seulement à des commentaires......et à ma vieille mémoire, ce que je juge insuffisant pour entretenir les camarades ici de cette problématique.

                La partie consacrée à la sphère économique était pertinente aussi, car ils expliquaient que leur organisation économique étant déclarée comme la meilleure, ( « the ultimate... ») elle devait forcément être adoptée par toute la planète, sous leur supervision,( récurrence du terme « US leadership ») logique, puisque ce sont eux les « développeurs » !

                On note parmi les personnalités (quasi exclusivement issues du milieu dit « neocons ») qui ont participé à la rédaction de ce rapport, la présence d’un certain Francis Fukuyama, ayant repris et popularisé le concept de « fin de l’histoire ».

                On rejoint aussi le fameux concept TINA ( « There Is No Alternative », « il n’y a pas d’alternative » ).

                Or toutes ces parties et l’intro, sont pour l’instant introuvables, aussi bien en VO qu’en traduction française, alors que la partie militaire est analysable en anglais ou en français.

                Je continue à fouiller, le réseau est vaste, même sans aller dans le deep web, et ça serait bien le diable, si quelques copies exactes de cette « littérature », ne se trouvaient pas quelque part !

                Merci quand même de votre aide.

                Adishatz

                H/


              • Garibaldi2 29 juin 2015 00:58

                @hunter

                Je pense que le plus simple c’est de faire un mail au site pnac.info pour demander un lien vers le texte original

                Vous pouvez également essayer de joindre Eugene Jarecki via Twitter car il a fait un bouquin dans lequel il parle du PNAC (The american way of war : guided missiles, misguided men, and a republic in peril), voir extrait sur amazon.

                Vous pouvez aussi essayer un mail à prisonplanet.com et à d’autres comme à voltairenet.org car T.Meyssan à écrit sur le PNAC avant le 11/9.



              • hunter hunter 29 juin 2015 10:50

                @Garibaldi2
                Bonjour,

                Oui, ce sont de bonnes pistes, merci à vous. Je vais commencer par T Meyssan, car j’ai échangé des courriels avec lui l y a quelques années, et je vais aussi retenter une connexion sur la bibliothèque du Congrès US, car lors de ma précédente connexion, j’avais oublié de passer sous une adresse IP américaine, et c’est peut-être à cause de ça que je n’ai pu consulter le document qui est référencé chez eux.

                Bien cordialement

                H/


              • fred.foyn Le p’tit Charles 28 juin 2015 07:40

                Quand un peuple s’installe sur une nouvelle terre en faisant un génocide cela n’augure rien de bon pour la suite.. ?
                L’anarchie est de rigueur dans ce pays ou règne le chaos instauré par les armes comme seul moyen de se faire entendre par le reste du monde... !
                dans notre histoire il y eu César..Hitler..Staline et maintenant le « DOLLAR » comme grands criminels de guerres...que les « MERDIAS » veulent (pour certain) faire passer pour de grands démocrates.. ?


                • julius 1ER 28 juin 2015 08:15

                   Bienvenue dans une société où l’Etat, abandonnant la sécurité de ses citoyens, leur offre comme issue une course à l’armement dont il est pourtant difficile de ne pas conclurequ’elle explique un taux d’homicide digne de la Palestine, 4 fois supérieur à l’Europe et 3 fois supérieur à l’Afrique du Nord.

                  @L Herblay,
                  c’est le modèle choisi pour « produire » de la croissance, qui elle-même fait gonfler le PIB....
                  je me souviens qu’il y a quelques années en 2010/11 de grands économistes comme Rifkin et Krugman avait dit qu’il fallait changer de paradigmes économiques et que le paradigme principal devait être « la qualité de vie ».....

                  car quantifier du PIB comme but ultime de l’économie n’avait aucun sens ...... ce en quoi je souscris totalement.
                  mais l’on peut constater que l’on a guère avancé depuis .....aussi vendre des armes et en produire de plus en plus, continue à être un grand facteur de croissance....
                  alors après des US surarmés, j’oserai dire (comme au Loto) ... à qui le tour ?????

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès