Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Les États-Unis : le chien de garde du monde

Les États-Unis : le chien de garde du monde

Les États-Unis veulent rester le chien de garde du monde, peu importe si ce chien, aujourd'hui galeux et aveugle, n'est plus à la hauteur. Parfois, la sagesse et l'intelligence veulent qu'on se replie, mais l’Administration états-unienne, sous la houlette des industries de la finance et militaire, continue de prétendre dominer la planète.

Il suffit cependant d’un peu de perspicacité et de bon sens pour constater que cette puissance moribonde ne fait plus trembler le monde. En Europe, le couple Merkel-Sarkozy mène la danse. À croire que l’Union européenne se limite à eux deux. Les États-Unis n'y sont plus considérés comme le modèle du succès. Au mieux, ils y sont vus comme un grand frère souffreteux qu'on plaint à l'occasion et dont on utilise les dernières forces dissuasives dans des intérêts bien européens face au Moyen-Orient et à la montée de la Chine. Contrairement aux États-Unis, l’Europe n’est pas (encore) épuisée par plusieurs décennies de guerre menées sur plusieurs fronts.

Après avoir décapité et mis à genoux la Libye, dans le but de fragiliser la région et d’isoler l’Iran, force est de constater que l’Occident est en très mauvaise position. Nous le savions déjà. Les pays membres de l’OTAN sont pris à la gorge. Leur économie subit les conséquences d’une crise savamment orchestrée par le monde de la finance. Et le symbole du monde des finances demeure encore à ce jour les États-Unis, à tort ou à raison… L’économie américaine va mal, l’Europe « tient encore le coup » sous la houlette d’Angela Merkel et Nicolas Sarkozy, mais le chien de garde moribond ne s’avoue pas vaincu et menace de mordre : l’agence de notation américaine Standard & Poor’s menace de baisser la note de six pays de la zone euro notés AAA, dont la France et l’Allemagne. Les populations manifestent leur mécontentement en organisant une série de manifestations pacifiques connue sous le nom de mouvement des indignés. Nous nous devons de constater un ras-le-bol populaire généralisé de payer pour les frasques du monde de la finance, mais aussi une prise de conscience de ces mêmes populations que l’avenir du monde est désormais entre les mains de quelques milliers de financiers qui font l’ordre et la loi. L’intervention armée est certes utilisée, mais la véritable guerre se joue dans le monde de la finance. La menace de Standard & Poor’s en est la preuve flagrante. Et les populations sont les otages et les principales victimes de cette guerre.

La situation économique et géopolitique actuelle est le résultat d'intérêts uniquement financiers. Les peuples ne comptent pas. La preuve en est l'intervention massive de l’OTAN en Libye, qualifiée d’humanitaire… qui n’est pas sans rappeler les bombardements du Kosovo par l'OTAN de mars à juin 1999. Après la Libye , l’OTAN a un œil sur la Syrie. Cela lui permettra d’isoler davantage l’Iran. Mais la République islamique d’Iran est une cible beaucoup plus difficile. En s’attaquant à cette dernière, l’Occident se mettra à dos les pays de l’Organisation de coopération de Shanghai (OCS), créée en 2001 par les présidents de cinq pays eurasiatiques : la Russie , la Chine , le Kazakhstan, le Kirghizistan, le Tadjikistan et l’Ouzbékistan, auxquels s’est joint l’Iran en 2005. L’OCS représente clairement une volonté de ces pays de s’unir face à l’Occident. Cela peut être interprété comme un nouveau bloc de l’Est. Et cela représente un avantage indéniable : le retour à un équilibre après la chute du bloc de l’Est qui a permis une « dictature » mondiale des États-Unis.

Dans leur volonté de mettre l’Iran à genoux, les États-Unis et l’Europe ne tiennent pas compte de cet aspect. Même un embargo sur le pétrole iranien n’y suffira pas, car l’essentiel des exportations pétrolières va vers l’Asie (22 % pour la Chine , 14 % pour le Japon, 13 % pour l'Inde). Le prétexte allégué est que l’on soupçonne l’Iran de vouloir se doter de l’arme nucléaire. Une fois de plus, les pays dominants appliquent deux poids deux mesures : Israël (soutenue par Washington) a le droit de menacer l’Iran avec son arme nucléaire, mais Téhéran n’a pas le droit à cette arme sous prétexte que cela serait une menace pour la sécurité d’Israël… et du monde dit civilisé.

Le chien galeux veut encore mordre, toutefois la démence sénile le pousse à frapper à l’aveuglette.

Claude Jacqueline Herdhuin : Auteure, réalisatrice, scénariste, doctorante en études et pratique des arts à l’UQAM


Moyenne des avis sur cet article :  4.29/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • hectorz 12 décembre 2011 15:58

    Si vous voulez un point de vue bref et complémentaire sur le sujet tapez « gardiens du chenil » sur Google.


    • karina 12 décembre 2011 16:27

      Chassés par le Pakistan, l’U.S Air Force à quitté la base aérienne pakistanaise de « Shamsi » où était basé ses drones. 


      • oncle archibald 12 décembre 2011 16:29

        « Le prétexte allégué est que l’on soupçonne l’Iran de vouloir se doter de l’arme nucléaire. Une fois de plus, les pays dominants appliquent deux poids deux mesures : Israël (soutenue par Washington) a le droit de menacer l’Iran avec son arme nucléaire, mais Téhéran n’a pas le droit à cette arme sous prétexte que cela serait une menace pour la sécurité d’Israël… et du monde dit civilisé. »

        Parce que vous, Papinette, vous ne soupçonnez pas l’Iran de vouloir se doter de l’arme nucléaire ? Et ou avez vous vu, lu, su qu’Israel menaçait l’Iran du feu nucléaire ? 

        Je crois que si Israel ne disposait pas de cette force de dissuasion il serait envahi depuis longtemps .. par certains de ses voisins qu’il est difficile de qualifier de civilisés .. Vous ne jetez pas un oeil sur ce qui se passe en Syrie actuellement ? l’iran n’est plus la Perse, la Syrie n’est plus l’Assyrie, la civilisation qui fut extremement brillante dans cette région du monde ... avant les invasions arabes, a plutot reculé qu’avancé au cours des siècles ...

        • foufouille foufouille 12 décembre 2011 17:57

          et si la libye avait eut la bombe ?


        • Serpico Serpico 13 décembre 2011 13:14

          Ce cher archibald qui voudrait nous faire croire qu’Israel, ce chien enragé, est un pays civilisé...

          Et toujours vicieusement, à l’israélienne, insinuer que les arabes ont amené la régression. Emettre des doutes sur leur « civilisation »...

          Que c’est raciste et haineux !

          Israel n’aurait menacé personne ? vous arrivez à mentir aussi effrontément sans penser qu’on puisse -Ô crime de lèse majesté !- se rappeler que ce pays est raciste par définition, criminel et fasciste ?

          Ne vous fatiguez pas : personne n’est impressionné par les menaces sous-entendues dans tous les discours sionistes comme le vôtre.


        • Robert GIL ROBERT GIL 12 décembre 2011 17:15

          « Si j’étais le président, je pourrais arrêter le terrorisme contre les Etats-Unis en quelques jours. Définitivement. D’abord je demanderais pardon - très publiquement et très sincèrement - à tous les veuves et orphelins, les victimes de tortures et les pauvres, et les millions et millions d’autres victimes de l’Impérialisme Américain. Puis j’annoncerais la fin des interventions des Etats-Unis à travers le monde et j’informerais Israël qu’il n’est plus le 51ème Etat de l’Union mais - bizarrement - un pays étranger. Je réduirais alors le budget militaire d’au moins 90% et consacrerais les économies réalisées à indemniser nos victimes et à réparer les dégâts provoqués par nos bombardements. Il y aurait suffisamment d’argent. Savez-vous à combien s’élève le budget militaire pour une année ? Une seule année. A plus de 20.000 dollars par heure depuis la naissance de Jésus Christ.

          Voilà ce que je ferais au cours de mes trois premiers jours à la Maison Blanche.

          Le quatrième jour, je serais assassiné. »

          William BLUM

          http://2ccr.unblog.fr/2010/11/11/yankees-go-home/


          • joelim joelim 12 décembre 2011 17:29

            Pas chien de garde, ça c’est leur posture, mais chien de guerre.

            Et même : loup dans la bergerie des nations qui n’ont rien demandé !

            Un exemple méconnu, savez-vous que le Laos a connu pendant neuf ans une attaque toutes les huit minutes, un déluge de bombes « plus important que sur le Japon et l’Allemagne réunis au cours de la Seconde Guerre mondiale » ?

            Ça s’est passé entre 62 et 73, nous apprend l’excellent documentaire « Operation Laos » récemment passé sur la chaîne Histoire :

            «  Entre 1962 et 1973, la guerre clandestine au Laos fut l’opération la plus importante de la CIA, dont le quartier général était installé à Long Cheng.

            La guerre du Viêtnam fut le premier conflit retransmis à la télévision. Pourtant, c’est le Laos voisin qui constitua la cible d’une guerre aérienne interminable entre 1962 et 1973. Cette opération, la plus importante menée par la CIA, reste aujourd’hui encore largement ignorée, alors que certains spécialistes la comparent aux conflits actuels en Irak et en Afghanistan. Les principaux protagonistes, anciens agents de la CIA, pilotes américains, combattants laotiens ou reporters de guerre, font découvrir l’emplacement stratégique du conflit : la base secrète de Long Cheng. Quartier général de la CIA, c’était également une base aérienne très active et un centre névralgique du commerce de l’opium et de l’héroïne. »

            La critique de Telerama : « Comme une lamentation assourdissante jaillie de mille poitrines, une déferlante de détresse qui dit l’au-delà de la douleur. « Je n’oublierai jamais cet instant », se souvient le photo-reporter Philip Blenkinsop, qui, en 2003, fit connaître la situation de ces ex-mercenaires utilisés - de gré ou de force - par la CIA dans la guerre contre le Vietnam, lâchés lors du retrait américain, et traqués et exterminés depuis près de trente-cinq ans par les armées laotienne et vietnamienne. Réfugiés au coeur de la forêt, inaudibles, les Hmongs, mauvaise conscience du conflit, payent toujours le prix fort. En éclairant l’histoire d’une guerre secrète montée, de 1962 à 1975, par l’agence américaine, le film décortique aussi les ressorts d’un engrenage, d’une atonie invraisemblable de la communauté internationale envers les Hmongs.

            Dès 1954, les Etats-Unis redoutent la contamination communiste de la Chine et du Vietnam. Ils financent alors à 100 % le budget militaire laotien, tout en multipliant les tentatives de déstabilisation interne. Histoire de justifier une éventuelle intervention. En 1962, ils imaginent Long Cheng, QG de la CIA et future base arrière aérienne pour les pilotes américains de retour de raid du Vietnam. Et recrutent à tour de bras les Hmongs. Les effectifs monteront jusqu’à 30 000 hommes. Les Américains tiennent donc le territoire sans le moindre appui de leurs propres troupes terrestres ! Champ de bataille stratégique, le Laos est désormais labouré par les B52. Pendant neuf ans, la zone connaîtra une attaque toutes les huit minutes, un déluge de bombes « plus important que sur le Japon et l’Allemagne réunis au cours de la Seconde Guerre mondiale ».  »

            Encore maintenant, l’ethnie Hmong qui aida les ricains à l’époque (de gré ou de force) est en train d’être exterminée dans un silence général. Les derniers représentants survivent dans la forêt, ne pouvant cultiver leur nourriture puisqu’étant pourchassés et abattus sans sommation. Même les enfants. Merci à la CIA de nous faire vivre dans un monde passionnant ! smiley 

            Voici le message d’un des derniers survivants (source WP) :

            Objet : Requête pour la survie
            Parce que nous avons participé aux côtés des Américains à la guerre du Vietnam,
            Parce que nous avons aidé les Français en leur temps,
            Et parce que nous avons suivi notre chef le général Vang Pao,
            Nous supportons encore, en cette année 2005, le fardeau de tous ces tourments du passé.
            Nous sommes à bout de forces . Nous mourons de faim. Nous sommes sans défense face à cette tuerie.
            Ainsi, je donne procuration à Cyril et Grégoire (1) pour délivrer, en notre nom, ces deux requêtes auprès des gouvernements concernés.
            Premièrement : acheminer des vêtements des vivres et faire pression sur le gouvernement laotien pour obtenir un cessez-le-feu.
            Deuxièmement : procéder à notre transfert vers d’autres pays.
            Nous sommes les victimes des guerres passées.
            Merci. Signé groupe CIA numéro trois (2)

            Les autorités concernées par l’appel au secours n’ont acheminé ni vêtements, ni vivres, et n’ont entrepris aucune démarche de rapatriement des populations vers d’autres pays7. Aujourd’hui, l’extermination des Hmongs par la faim, les maladies et les armes, se poursuit toujours.

            (1) auteurs du reportage Guerre secrète au Laos (Envoyé spécial, 2005)
            (2) nom de leur ancien employeur durant la guerre du Vietnam

            • jullien 12 décembre 2011 19:14

              le chien de garde moribond ne s’avoue pas vaincu et menace de mordre : l’agence de notation américaine Standard & Poor’s menace de baisser la note de six pays de la zone euro notés AAA, dont la France et l’Allemagne.
              J’aimerais qu’on m’explique un truc : Si S&P est un instrument du « chien de garde moribond », comment se fait-il qu’il ait dégradé la notation de celui mais toujours pas celles de la France ?


              • raymond 12 décembre 2011 19:46

                Jullien, à mon avis, accord de marchands de tapis pour donner le change, chez eux toute notation n’aura aucun effet, il ont la planche à billet... la bonne nouvelle c’est que depuis 1 an il se passe des choses très très bizarres un peu partout sur la planète, un peu comme si quelque chose leur avait échappé comme mickey dans fantasia avec son balais


              • bigglop bigglop 12 décembre 2011 20:00

                Bonjour à tous,
                Dégradation symbolique, car le taux directeur de la FED oscille entre 0 et 0,25% !!!!!!
                Qui dit mieux ?


              • Abdu Abdu 13 décembre 2011 01:38

                Je ne dirais pas chien de garde mais gardien de troupeau.
                - Car il a cette sale manie de décider seul de là où le troupeau doit aller,
                - parce que son but est bien l’exploitation du troupeau,
                - parce qu’il s’octroie le droit de dévorer un mouton de temps en temps, en commençant par les moins obéissants,
                - parce que son pouvoir ne tient qu’à la nature docile des moutons et à leur absence de conscience.


                • Alef Alef 13 décembre 2011 08:38

                  C’est tellement facile de cracher sur les américains, c’est même une spécialité bien franchouillarde, mais quelle alternative proposez-vous ? 


                  La france, combien de divisions, combien de porte-avions ? 
                  Etes-vous prêts à une sévère augmentation du budget de la défense ? 
                  Où sont les leaders visionnaires qui vont développer l’Europe de la défense ?

                  L’anti-américanisme français, c’est un os à ronger identique à l’antisémitisme des masses arabes et musulmanes, nos gouvernants nous balançent cet os « fédérateur », pendant ce temps là on évite le débat de fond.

                  Après la chute, les historiens s’interrogeront sur la naïveté et l’indifférence que manifestaient les Français lors de la lente mort de leur pays.



                  • garisamui garisamui 13 décembre 2011 12:06

                    alef


                    les français ils te mettent une grosse quenelle.......


                  • diogene 13 décembre 2011 13:12

                    D’abord ce n’est pas sur « les américains » qu’on crache mais sur un pouvoir US qui écrase tout, et le peuple américain en 1er.
                    Ensuite, le raz le bol contre cette politique US est assez général et pas seulement français.

                    Quand à « l’antisémitisme » des masses arabes et musulmanes (’sic)... je préfère ne pas répondre, mes propos risqueraient d’être censurés.

                    Le débat de fond, ma chère, c’est le déclin de l’empire capitaliste et surtout par quel monde sera t-il remplacé.
                     


                  • Abdu Abdu 13 décembre 2011 14:07

                    Alef, et si on essayait la paix et la démilitarisation ?


                  • Alef Alef 13 décembre 2011 14:34

                    Si vis pacem para bellum » on en sort pas ! 

                    et depuis Végèce rien n’a changé…. Rêver de paix et d’harmonie, n’est pas pour demain

                  • dawei dawei 15 décembre 2011 13:40

                    faut il te rappeler cher trou de balle victimaire que les arabes voire meme certains musulmans non arabes (perses ...) sont semites ? Or toi t’as tout de l’antisémite car tu deverse ta haine à chaque post soit sur un arabe, soit sur un perse, donc je te dis, entant que franchouillard francofrançais anti oligarque qu’ils soient israéliens , américains ou meme français CAMEMBERT ! Nous avons nos propres problemes à résoudre, on a pas à importer ceux d’amerique, d’Israel ou d’ailleurs.


                  • caramico 13 décembre 2011 09:56

                    Les Français, les vrais, et les peuples européens dans leur grande majorité ne veulent pas être entrainés dans une guerre qui ne les concerne pas, entre les USA d’un côté, la Chine et l’URSS de l’autre.
                    Croyez moi, ça sera la der des der, celle là, faute de combattants.


                    • Jean-paul 13 décembre 2011 10:39

                      Les Etats Unis ne sont plus consideres comme le modele du succes.
                      Cinema (Avatar ) Tele ( series americaines ),musique , ,technologie (Ipad


                      • mahatma mahatma 13 décembre 2011 11:17

                        Le chien dont vous parlez n’est peut-être qu’une ombre,
                        une ombre que vous prenez pour un chien
                        l’ombre projetée par le passage d’un vautour à un moment donné, à l’affut de proies et de butins et si on lève la tête, on verra qu’ils sont plusieurs clans de vautours, chassant sur des terres plus riches que les leurs devenues depuis un moment plus qu’arides.


                        • garisamui garisamui 13 décembre 2011 12:19

                          Je crois que Hyène est plutôt l’animal adéquat pour les américains.
                          Traiter les américains de hyène où vautour est même insultant pour ces animaux utiles.

                          La vraie question est : est ce que le peuple américain est réellement conscient de ce que lui fait et nous font, subir ses différents gouvernements ?!
                          Si oui ils sont solidaires et méritent le pire...
                          Si non, ils sont comme le peuple israélien, victimes eux aussi, les américains, de salopards nazis de gouvernants MAIS méritent ce qui leur arrive car trop lâches pour s’en défèrent ?!

                          Dans les deux cas c’est pas gagné....


                          • Jason Jason 13 décembre 2011 13:23

                            « Les États-Unis : le chien de garde du monde ». Pas du tout, le roquet et le toutou de la finance mondiale. Bientôt un « has been » face à la Chine, l’Inde et le Brésil réunis (s’ils se réunissent). Tout le reste n’est que littérature.


                            • Hijack Hijack 13 décembre 2011 14:21

                              Pas encore eu le temps de lire l’article pour juger ... mais je dirai d’après le titre ... que les USA, sont surtout le chien de garde d’Israël ... ou plus exactement, son bras armé  !


                              • eric 13 décembre 2011 14:33

                                Article a peu prêt sans intérêt sur le fond mais bon exercice de style sur la renonciation a l’intelligence de certain. Quelques milliers de personnes, avant tout américaines, dominent le monde. Bref, l’amerique est un nain souffreteux et tout puissant qui nous domine et nous exploite...Nous nous nous en sortons beaucoup mieux que l’amerique, en l’utilisant et en étant dominée par elle. Heureusement nous disposons de plus en plus du bouclier démocratique Iranien.

                                Il devient vraiment urgent de reformer les programme du primaire en accordant plus de place a l’acquisition de principe de logique élémentaire. De façon moins ambitieuse et a plus court terme, il faudrait sans doute inventer un filtre supplémentaire dans le choix des articles sur ce site pour épargner au lecteurs ces redites sans intérêt.


                                • Redj Redj 13 décembre 2011 16:39

                                  Ce n’est pas un exercice de mathématique et le raisonnement par l’absurde ne fonctionne pas dans tous les cas, notamment ici.

                                  Avant de vouloir donner des cours de logique élémentaire, allez réviser vos bases.

                                • ThomasRabino 13 décembre 2011 15:25

                                  Les Etats-Unis sont surtout les « chiens de garde » de leurs propres intérêts, comme n’importe quelle puissance. Ce qui doit interpeller, c’est la prépondérance militaire d’une supposée démocratie qui, à l’aide d’une culture de guerre de plus en plus forte, tend à jouer de cet atout pour compenser ses problèmes économiques et sociaux (puisque les gros industriels qui délocalisent n’ont, eux, aucun problème). La situation est tout simplement inédite dans l’histoire par l’ampleur des dégâts qu’est capable d’occasionner la puissance dominante.

                                  Dans la droite ligne de la guerre de Libye soi-disant menée à l’instigation de la France (contre les intérêts chinois notamment), il semble en effet acquis que l’Iran, visé par une campagne politico-médiatique en tous points comparable à celle qui cibla l’Irak entre 1990 et 2003, sera la prochaine victime. Sur certaines chaînes américaines, on parle même d’une implication de l’Iran dans le 11 septembre...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès