Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Les Etats-Unis n’ont qu’un seul baton !

Les Etats-Unis n’ont qu’un seul baton !

La Palestine a été admise comme État observateur à l'Onu par 138 voix contre 9 (dont Israël et les États-Unis) et 41 abstentions. Catherine Ashton, Haute Représentante de l'Union pour les affaires étrangères, était pour l'abstention.

En fait, l’Union a dispersé ses voix : 14 pour (Belgique, Espagne, Finlande, France, Grèce, Irlande, Italie. Luxembourg, Portugal, Autriche, Chypre, Danemark, Malte, Suède), 1 contre (République tchèque) et 12 abstentions (Bulgarie, Estonie, Allemagne, Hongrie, Lettonie, Lituanie, Pays-Bas, Pologne, Roumanie, Slovaquie, Slovénie, RU).

Les divergences ne toucheront pas l'aide de l'UE (325 millions de dollars) à l’Autorité palestinienne, près de la moitié de l'aide budgétaire totale dont elle bénéficie (700 millions en 2012)..

Pour punir la Palestine, les États-Unis ont menacé de ne pas débloquer les 200 millions de dollars d'aide si la résolution passait. Elle a été adoptée à une très large majorité.

De son coté, le gouvernement israélien a décidé d’autoriser l’implantation de 3 000 logements en Cisjordanie et à Jérusalem-est et de bloquer le transfert du produit des taxes et droits de douane qu'il perçoit pour le compte de l'Autorité palestinienne (92,7 millions d'euros) qui devaient être versés en décembre, sera retenu afin de rembourser une dette palestinienne à la compagnie nationale d'électricité.

Plusieurs États européens ont demandé à Israël de revoir cette décision. Paris, Londres, Stockholm, Copenhague et Madrid ont convoqué les ambassadeurs israéliens pour signifier leur désapprobation à ces mesures.

Les États-Unis ont aussi fortement regretté ces mesures. Ils n'ont pas menacé. Vont-ils bloquer leur aide à Israël si le gouvernement ne revient pas sur sa décision ?


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • leypanou 5 décembre 2012 10:19

    « Les États-Unis ont aussi fortement regretté ces mesures » : à part des regrets verbaux, que vont-ils faire ? RIEN.

    Une fois qu’on a compris ceci, tout le monde comprend toute l’hypocrisie. L’Union Européenne, pareil.

    La Palestine ne pourra que sur elle-même pour se sortir d’affaires. Et ce n’est pas sur La Ligue Arabe qu’elle pourra se tourner. Et c’est d’ailleurs pour cela que l’Egypte, la Jordanie ou d’autres pays sont considérés comme interlocuteurs privilégiés pour les problèmes entre la Palestine et Israël, vues que leurs positions sont toutes plus ou moins dictées par l’empire.

    Que M Abbas continue à vouloir négocié sans rien, ni armes ni outil (boycott ou autre chose), dans 1000 ans, il sera au même point (on ne négocie pas qu’avec ses seules paroles ou la conscience de l’autre comme argument).


    • bel95 5 décembre 2012 13:31

      Vous avez changé de logo !!! enfin votre vrai visage. Revenez donc nous voir dans une quinzaine d’année..........le monde change, les hommes aussi.


    • Pingouin094 Pingouin094 5 décembre 2012 21:20

      Qu’Israël cesse d’occuper la Palestine, et un état palestinien pourra songer à développer une économie.


      Mais aujourd’hui, l’état palestinien est un état sous occupation militaire israélienne. 60% de son territoire est sous occupation militaire directe de Tsahal. 82% de son territoire est sous la juridiction de la police militaire israelienne.

      Comment peut-on construire une économie quand il faut demander l’autorisation à l’occupant pour construire un bâtiment, ou même un puit pour irriguer les champs.

      Ce que l’UE paye, ce sont les conséquence de l’occupation israélienne. Si la facture doit être un jour apporté à quelqu’un, c’est à l’occupant, pas à l’occupé !

    • joelim joelim 5 décembre 2012 11:31

      Le Président en caoutchouc a déclaré à ce sujet : « La France ne veut pas entrer dans une logique qui serait celle de sanctions mais dans un travail de conviction vis à vis d’Israël » ce qui s’appelle parler pour ne rien dire en brassant du vent. 


      Il aurait dit « faites ce que vous voulez de toute manière qu’est-ce qu’on peut y faire ? » ça aurait été plus clair mais personne n’aime mettre en avant sa veulerie et son beni-oui-ouisme.


      • sirocco sirocco 5 décembre 2012 14:07

        @ l’auteur

        "Les États-Unis ont aussi fortement regretté ces mesures. Ils n’ont pas menacé. Vont-ils bloquer leur aide à Israël si le gouvernement ne revient pas sur sa décision ?« 

        Non mais franchement... vous croyez mordicus à tout ce que racontent les porte-parole des gouvernements et les médias aux ordres ? Même à un tel niveau d’hypocrisie ?

        L’admission de la Palestine en tant qu’Etat observateur de l’ONU était prévue depuis des lustres.
        Tout comme le fait que ce vote serait saisi comme prétexte par Israël pour »justifier« la poursuite du mitage, l’annexion d’une autre portion de la Cisjordanie jusqu’à la rendre invivable aux Palestiniens, sans oublier le durcissement des sanctions (notamment financières) envers les prisonniers de Gaza. Tout cela avec la bénédiction évidente et l’encouragement indéfectible des USA et de la Communauté européenne, évidemment et depuis toujours au courant de la poursuite par Israël de sa politique expansionniste.

        La »désapprobation" des USA et de l’Europe ?!!!... Et le Père Noël, vous en pensez quoi ?

        Votre (fausse) naïveté est confondante.


        • Paul ORIOL 5 décembre 2012 17:19

          Si c’est une (fausse) naïveté, elle n’est pas confondante, auriez-vous confondu ?


        • sirocco sirocco 5 décembre 2012 21:19

          Je me suis fait avoir, en perdant mon temps à répondre à un neuneu.


        • Pingouin094 Pingouin094 5 décembre 2012 21:22

          Oui, la Palestine est reconnu à l’UNESCO, les USA cessent de subventionner l’UNESCO.


          Israël construit des colonies, les USA ne cessent pas de subventionner Tsahal, bien au contraire.

          Chercher l’erreur

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès