Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Les Hmongs sont à nouveau abandonnés. Par la Thaïlande cette (...)

Les Hmongs sont à nouveau abandonnés. Par la Thaïlande cette fois

Les Hmongs, cette ethnie montagnarde du nord de la péninsule indochinoise, sont à nouveau trahis. Après les USA par la CIA à la fin de la guerre du Vietnam, les réfugiés qui ont fui les répressions communistes vers la Thaïlande vont être expulsés vers leur bourreaux. Effectivement, malgré les condamnations internationales, le royaume de Thaïlande s’apprête à renvoyer 4200 Hmongs au Laos.

 

Entre 1952 et 1975, la CIA a entrainé et armé un grand nombre de Hmongs vivant à la frontière nord du Vietnam. Cela pour enrayer la marche des soldats d’Hanoï à travers les collines boisées de la région. La zone d’habitation de cette ethnie a été la plus bombardée par les américains de toute l’histoire. En effet l’aide de la CIA n’était pas officielle. Lorsque les américains en déroute ont fui, leurs alliés ont beaucoup souffert de s’être trompé de camp. Les Hmongs, depuis la prise de pouvoir des communistes sont persécutés, exacerbant leur désir ancien d’indépendance. Les populations ont fui vers le seul pays non communiste de la région, la Thaïlande.

Aujourd’hui, la Thaïlande ne veut plus supporter ce poids de réfugiés. Il est vrai que toute la frontière que partage la Thaïlande avec ses voisins laotiens et cambodgiens est truffé de camps de réfugiés devenus de petites villes pauvres (avec quelques exceptions pour quelques camps en bordure de voies commerciales). Les nombreux cambodgiens ayant fui les khmers rouges s’ajoutent aux Hmongs et aux birmans au nord. Autant dire que la Thaïlande est « envahie » et que depuis que l’ONU ne finance plus ces camps (sauf pour la Birmanie en partie), le royaume assume seul (ou presque) la dépense.

Cependant il me semble que l’on ne peut pas rendre des victimes à leur bourreau sans être complice de ce qu’il va advenir à ces réfugiés. La Thaïlande ne peut agir que d’un point de vue économique (même si le coût est élevé), elle doit prendre en compte le sort de ceux qu’elle expulse. Cette décision est à l’opposé des traités internationaux signés par la Thaïlande.

Même si le régime s’est assoupli au Laos, il reste au main d’une dynastie communiste. Il est vrai que depuis peu, le pays s’est ouvert au marché mondial, mais les rancœurs de la guerre du Vietnam sont encore vives. Les vainqueurs punissent encore ceux qui ont eu la naïveté de croire en la protection des États-Unis comme de la France. Même s’il n’y a plus d’exécutions massives, les Hmongs demeurent bannis de la société. Leurs terres sont exploités et les populations déplacées sans ménagement (et c’est un faible mot !).

La communauté internationale a réagit et tente de faire pression sur le royaume. Mais les déclarations restent discrètes et ne prouvent pas une solidarité internationale. Les intérêts divergent. Malgré tout de nombreux diplomates tentent de faire changer d’avis le gouvernement de Bangkok. La Thaïlande de son coté, en plus de tenter d’alléger une charge financière importante, tente, par ce geste d’adoucir ses relations de voisinage. Des marchés lui restent fermés au Laos et les relations avec le Cambodge sont au plus bas pour cause de disputes de frontières et de chamailleries politiques. Mais je m’éloigne du sujet…

source : LGV

livre à ce sujet : Ma vie dans la CIA : Une chronique de l’année 1973


Moyenne des avis sur cet article :  4.68/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • Fergus Fergus 29 décembre 2009 11:15

    Merci à vous d’appeler l’attention des lecteurs d’AgoraVox sur cette abomination que constitue l’expulsion de ces Hmongs vers les contrées qu’ils ont été contraints de fuir pour assurer leur survie.

    Le gouvernement thaïlandais est coupable d’inhumanité dans cette affaire pitoyable, et cela pour des raisons purement et bassement économiques. Car le poids de la dépense engendrée par les camps de réfugiés hmongs est somme toute relativement modique pour l’Etat thaïlandais. Un Etat qui, par ailleurs, tire un profit évident de la présence, dans la province de Chiang Raï, de ces minorités Hmong et Karen qui contribuent à attirer touristes et devise dans le pays. L’expulsion des Hmongs laotiens et cambodgiens n’en est que plus choquante.

    Choquant également le désengagement des pays industrialisés dans cette affaire. Les Hmongs font partie intégrante du patrimoine de l’Humanité dont ils sont une des composantes les plus attachantes. Notre indifférence à leur égard n’en est que plus déplorable et scandaleuse ! 


    • jako jako 29 décembre 2009 11:21

      Tout à fait Fergus, nous observons depuis quelques mois une forte montée de violences de nos « dirigeants », exécution en Chine d’un Anglais , en Iran le pouvoir « répresse » violement, idem en Guinée , là les Mongs, chez nous les Afghans, tout le monde s’étonne et proteste, des pétitions sont signées , des « lettres ouvertes » de nos plus grand penseurs et savants lançent des cris d’alarme (récement montée du petainisme en france) mais rien n’y fait, presque chaque mois la civilisation , sous sa forme évoluée , recule sous les coups de boutoir. Même Obama s’y est mis en lançant des menaces sans commune mesure avec l’événement et sans attendre les résultats de l’enquète exactement comme bush l’avait fait. 


    • jacques jacques 3 janvier 2010 14:32

      Tu aurais pu aussi parler du soutien que l’occident et la chine ont porté aux khmers rouges quand le Vietnam les a chassé du pouvoir et que ceux ci se sont réfugiés vers la frontière thaïlandaise.On a l’histoire qu’on mérite. 


    • zelectron zelectron 29 décembre 2009 11:43

      On trouve une colonie « réussie » de mongs (hmongs ?) en Guyane française.


      • Defrance Defrance 29 décembre 2009 19:54

        Les Vietnamiens de Guyane sont en grande partie des descendants de déportes par le régime colonialiste Français, comme aussi a la Réunion.


      • CAMBRONNE CAMBRONNE 29 décembre 2009 11:59

        BONJOUR

        Je suis d’accord avec l’analyse de l’auteur mais je voudrais rappeler qu’avant la guerre du viet nam il y a eu la guerre d’Indochine : une affaire bien française jusqu’en 1954.

        Nous sommes les premiers donc à avoir utilisé les mongs , qui ne demandaient d’ailleurs que ça en raison de la manière dont les vietnamiens les traitaient .

        De nombreux maquis mongs dirigés par des cadres français travaillaient sur les arrières de l’ennemi commun , le viet minh .

        Quand les français se sont repliés après Dien bien Phu et les accords de genève les Mongs ont été abandonnés une première fois . Denoix de Saint Marc a connu sa première vraie honte en abandonnant ses partisans .Il en parle dans tous ses livres .

        L’abandon des Mongs est une plaie qui n’a pas cicatrisé chez ces Officiers et sous officiers français et c’est une des raisons pour lesquelles ils se sont révoltés quand on leur a demandé de faire la même chose quelques années plus tard avec les Harkis en Algérie .

        Vive la république quand même .


        • snoopy86 29 décembre 2009 12:18

          Merci Cambronne de ce témoignage

          Nous sommes bien , nous français, les premiers à les avoir abandonné et n’avons pas de leçons à donner ni aux thaï ni aux américains...


        • Defrance Defrance 29 décembre 2009 12:39

          Sans vouloir tenter d excuser la France, il faut quand même signaler que Sainteny, Leclerc avaient obtenus la paix en 1946 et que la reprise des hostilités et probablement due a la poussée (en secret) des USA qui voyait UN GRAND DANGER pour leur impérialisme dans l’alliance Française !

          Pourquoi d’Argenlieu a proclamé la Republique de Cochinchine ?

          Des 1944—45 les USA ont tout fait (même armés le Viet-minh) pour que la France quitte cette région par la force !

          Est ce un Hasard si les hostilités ont repris le jour de la reddition du Japon ?


        • amipb amipb 29 décembre 2009 13:11

          Les premiers à les avoirs déplacés sont les chinois, car les Hmong refusaient la sinisation. Ils ont été poussés par la Chine à s’installer au Laos et dirigés afin de produire de l’opium et du pavot pour le marché chinois.

          En gros, comme tout peuple un tant soit peu tranquille, ils ont été maintes fois utilisés, voir manipulés.


        • Defrance Defrance 29 décembre 2009 12:43

          Une autre question se pose (pour moi en tout cas) :

           Pourquoi les Thai, une autre Ethnie du Nord Est n’a pas eut ce problème ? Ils ont pourtant bien aidés la France et a ce jour ils semblent vivre en Paix dans leur région ?


          • Surya Surya 29 décembre 2009 20:47

            Merci Boddah pour cet excellent article.
            Non, Defrance, ce n’est pas la joie dans la région en ce moment. La Thaïlande mène depuis plus d’un an maintenant des attaques armées contre le Cambodge (il y a déjà eu des morts) pour essayer de s’approprier le Temple de Preah Vihear et des territoires situés autour, et récemment, il s’est passé ceci.
            Décidémment, ça va pas bien en Thaïlande...


          • amipb amipb 29 décembre 2009 13:06

            Ce que fait la Thaïlande est une abomination, pour un peuple clairement pacifique qui risque beaucoup en revenant sur les terres communistes. Dommage qu’Hengxi nous ait quittés, son article sur ce sujet était intéressant.


            • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 29 décembre 2009 13:13

              Si on était sympas, on leur offrirait l’asile en Guyanne : c’est plus ou moins le même climat que chez eux et ils sont - dit on - travailleurs, volontaires et respectueux des peuples chez qui ils s’installent !

              On devrait en parler à Carla : elle a la fibre humanitaire non ?


              • zelectron zelectron 29 décembre 2009 15:27

                @Aloïs F.
                J’ai fait un petit essai de suggestion (presque subliminale) par une phrase qui semble quelconque un peu plus haut et il a fallut 1/2 douzaines d’interventions pour que la réponse arrive...


              • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 29 décembre 2009 17:02

                Il faut bien que quelqu’un enfonce les portes ouvertes non ?

                 smiley

                J’avais lu un article du Géo il y a longtemps sur cette transplantation et je les avais trouvé très sympas !

                Est ce que quelqu’un a le mail de Carla pour lui en toucher un mot ?

                Après on fera raquer les autres pays pour les frais !


              • zelectron zelectron 29 décembre 2009 18:46

                et Kouchner ? il faut lui donner l’occasion de re-briller... (Carla n’en a pas besoin).


              • Massaliote 29 décembre 2009 17:15

                Pas de danger que nos « élites » corrompues se mobilisent. En Birmanie, les Karens sont massacrés depuis des décennies sans que les belles âmes de nos beaux quartiers ni nos merdias s’en émeuvent. Ils ont le droit-de-l’hommisme sélectif. Les Hmongs ou les Karens non, les Afghans oui.


                • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 29 décembre 2009 17:41

                  Sans doute, mais si on reste là à pleurer il n’y aura pas de channgements tandis que si on montre qu’on est pas contents, il y en aura qui iront dans notre sens pour de simples raisons électoralistes !

                  Donc, il faut le DIRE qu’on est pas content !

                  Bien que ça va déplaire à certains ministres qui adooorent y aller ( pour retrouver des « vieux » lutteurs ) je propose qu’on BOYCOTTE la Thailande tant qu’elle persiste dans cette attitude abjecte !


                • agent orange agent orange 30 décembre 2009 05:36

                  Il reste des Hmongs en Thaïlande. Ceux qui ont des papiers en règle.
                  Ceux qui ont été expulsés étaient des illégaux... Bref la Thaïlande applique des lois qui n’ont rien à envier à la France de Besson ou Pasqua...
                  Si ces Hmongs étaient de réels persécutés politiques pourquoi l’UNHCR ne leur a pas accordé le statut de réfugié ? Pourquoi aucun pays occidental ne les a accueillis et donné le droit d’asile ? Qu’a fait Kouchner depuis les premiers rapatriements des Hmongs en 97/98 ? Il est un peu facile de critiquer la Thaïlande et le Laos.
                  D’autant plus que le Laos essaye tant bien que mal de rebâtir le pays avec très peu de moyens, efforts obstrué surtout par les vestiges des UXO du temps de la guerre du Vietnam qui réduit fortement l’agriculture dans ce pays majoritairement rural (environ 90%).

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès