Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Les islamistes : victorieux ou manipulés ?

Les islamistes : victorieux ou manipulés ?

Selon Raymond Ibrahim, de Front Page, plusieurs rapports de la presse arabe affirment que d’importants clercs musulmans commencent à réclamer la démolition des grandes pyramides d’Egypte, considérées par le sheik saoudien Ali bin Said al-Rabi comme des symboles du paganisme. Récemment, le sheik des sheiks sunnite de Bahrein et président de l’Unité nationale, Abd-al-Latif al-Mahmoud, a appelé le nouveau président égyptien Mahmoud Morsi à détruire une des Merveilles du monde Morsi n’a pas répondu mais en attendant, nous dit le New York Times, il n’a pas hésité à réclamer la libération d’Abdel Rahman, le “sheik aeugle”, un terroriste notoire emprisonné à vie en Caroline du Nord, et à s’engager dans un bras de fer avec les militaires, principaux gardiens de la laïcité nationale, dans le but de mettre fin à leur pouvoir.

Au Mali, “Hommelibre” rappelle sur Agoravox que Tombouctou, nommée “perle de l’Afrique” ou “Ville aux 333 saints” est aujourd’hui sous la domination des milices salafistes qui ont commencé à détruire les mausolées des saints. La destruction des sites sacrés de Tombouctou par des factions islamistes est d’une part une profanation de leur propre religion, d’autre part une bataille dans la guerre d’influence que se livrent les différents courants musulmans. C’est aussi une manière de terroriser les habitants et d’asseoir le pouvoir sur eux. ”Désormais, il n’y a que deux activités possibles à Tombouctou : aller à la mosquée et rester chez soi”, dit Hallé Ousmane, le maire, qui cache mal son dépit. Sa ville, inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco, se meurt à petit feu. Les façades sont éventrées, les archives de l’administration ont été détruites, des bâtiments saccagés servent d’abris aux animaux.

En Libye, l’Humanité est à peu près le seul journal à rendre compte de la réalité. Alors que les autres grands médias encensent triomphalement le résultat d’élections qui ont vu 40 % d’abstentions et un récital de violences, l’organe communiste décrit un Conseil national de transition peinant à établir son autorité ailleurs que sur quelques quartiers de Tripoli et un pays en plein chaos aux mains des milices et des tribus. Libération note qu’aux yeux de plusieurs Etats africains, la guerre occidentale a déstabilisé l’ensemble du Sahel en provoquant une dissémination sans précédent d’armes en tous genres. Et pour preuve de la dérive religieuse du nouveau pouvoir-croupion, L’International Herald Tribune précise que le leader de la coalition “libérale” qui a remporté le scrutin, Mahmoud Jibril, a pris grand soin de rejeter publiquement l’étiquette “laïque” attribuée à son Alliance des forces nationales, et s’est dépêché de tendre une main fraternelle aux islamistes.

En Tunisie, les Salafistes n’aiment pas les artistes. Le Canard enchaîné raconte comment s’est terminée, le 10 juin dernier, la dixième édition du Printemps des arts. “La nuit même, des islamistes attaquent l’exposition, vandalisent et volent. le lendemain, à la télévision, le ministre des Affaires religieuses condamne les œuvres, qu’il n’a pas vues. Dans les mosquées, les imams appellent au lynchage des artistes pour apostasie, déchaînant la colère des jeunes islamistes dans tout le pays. Un mort, des dizaines de blessés ; des tribunaux, des postes de police, des bâtiments administratifs incendiés.”

En Syrie, les officiers français de la Direction du renseignement militaire (DRM) constatent que la présence d’Al Qaeda – qui est loin d’avoir disparu avec la mort de son gourou – est en nette progression. Non seulement ses combattants anti-Assad arrivent d’Irak, mais des centaines de djihadistes, dont certains formés au Kosovo, viennent de Libye, d’Egypte, de Jordanie et du Liban. Ils garnissent les rangs d’une rébellion financée et armée par de solides gardiens du culte comme l’Arabie Saoudite et le Qatar.

En Turquie, le célèbre pianiste Fazil Say, de renommée internationale, est poursuivi en justice pour avoir osé proclamer son athéisme dans un pays de plus en plus confessionnel. Il risque un an et demi de prison après avoir déclaré au grand quotidien Hürriyet : “La pression du conservatisme religieux est de plus en plus forte.” L’AKP, le parti islamique au pouvoir depuis 2002, accentue son emprise sur cet Etat membre de l’OTAN, après avoir affaibli la résistance laïque de l’armée.

Au Soudan, le nord de Khartoum, dirigé par l’islamiste Omar el-Bechir et son Parti du congrès national, a déclaré la guerre au sud de Juba, dirigé par Salva Kiir Mayardit et son Mouvement de libération du Soudan, refusant de voir son rival transformer sa nouvelle indépendance en affranchissement de la charia.

En ex-Yougoslavie, après le démantèlement brutal par l’Occident de l’Etat fédéral, la Bosnie a été livrée aux successeurs musulmans d’Izetbegovic et les stratèges de Washington ont fabriqué un pseudo-Etat islamique mafieux au Kosovo, après avoir écrasé sous les bombes les défenseurs orthodoxes serbes de la chrétienté.

 

Ces “avancées” musulmanes alimentent la crainte – et l’irritation – de voir se répandre une foi fondée sur les excès de la charia et le refus de l’indépendance laïque de l’Etat. Conservateurs et progressistes convergent dans la résistance à une confession qui contredit leurs convictions ou leurs valeurs : les uns redoutent un populisme de solidarité avec les démunis et de lutte contre la corruption qui pourrait menacer leurs privilèges ; les autres s’inquiètent de voir ignorés des acquis de civilisation qu’ils ont mis des siècles à conquérir. Le choc de culture s’exacerbe. Une nouvelle hantise remplace chez beaucoup la peur ancienne : le péril noir barbu a pris la place du péril rouge le couteau entre les dents.

Bloc contre bloc. Rome contre les barbares. La modernité contre la régression. Dans de nombreux esprits, le tableau est simple. Et la conclusion s’impose. Les politiciens qui nous dirigent sont aveugles ou demeurés. Obsédés par leur dévotion au credo technocratique, libéral et mercantile des Etats-Unis, ils ne voient pas le danger d’un alléchant substitut spirituel. Ils ne comprennent pas la force du ressort religieux. Et dans leur ignorance, ils ne mesurent pas les effets pervers de leurs compromis, les résultats désastreux de leur naïve défense des droits de l’homme, la pernicieuse irréalité de leur poursuite de la démocratie.

 

En fait, ceux qui sont de cet avis ont à la fois raison et tort. Il est vrai que la religion musulmane est très éloignée de nos conceptions laïques et républicaines. Il est vrai que ses fanatiques entachent leur militantisme de provocations, d’absurdités et de crimes. Il est vrai que leurs comportements d’un autre âge gagnent du terrain. Il est vrai que nos politiciens ne brillent pas par leur perspicacité. Mais ces constats élémentaires sont loin de rendre compte de la réalité. Avant de se lancer tête baissée dans l’impasse d’une réaction islamophobe à sens unique, il faut explorer l’envers du décor.

 

A première vue, l’énumération de la première partie de cet article prouverait l’échec d’une politique occidentale imprudente et mal inspirée. Mais une seconde version éclaire des coulisses plus complexes. Elle exige l’abandon de beaucoup d’idées reçues et de clichés de propagande. Elle mérite un examen.

Notre Occident est dirigé par le tandem anglo-saxon où les Etats-Unis ont pris le guidon. Or les grosses têtes de Washington sont loin d’être toutes vides. Certaines d’entre elles poursuivent avec ruse et efficacité leur objectif majeur : assurer l’hégémonie internationale héritée de l’Angleterre. Ces soldats de l’empire savent que l’obstacle principal à cette domination mondiale est toute forme d’indépendance, qui peut se transformer en indocilité. D’où leur chasse à la souveraineté des nations et à leurs chefs indisciplinés. Ils ont agencé des coups d’Etats en Amérique du Sud. Ils ont mené des guerres contre la Yougoslavie, l’Irak, la Libye. Ils ont fomenté les “révolutions de couleur” en Asie centrale. Toutes dans le même but : supprimer les résistants.

Depuis longtemps, l’islam leur pose un problème. Une idéologie mobilise des masses qui échappent à leur Nouvel ordre mondial. D’une façon d’autant plus dangereuse qu’elle est spirituelle. Un inacceptable défi. Il leur faut en venir à bout pour sécuriser le colonialisme du dollar. Ce n’est pas une question de religion. La religion, ils s’en moquent. C’est une question de stratégie, de première place à consolider.

Comment y arriver ? Un moyen est classique : diviser pour régner. C’est là qu’il faut s’accrocher pour ne pas perdre le fil de l’intrigue.

Les “printemps arabes”, présentés comme des soulèvements spontanés de peuples avides de démocratie, ont porté au pouvoir les Frères musulmans et d’autres compagnons de route. Donc facilité en apparence l’extension de cet islam si redouté. Mais loin d’être le fruit de la bêtise politique, c’est l’aboutissement d’un plan mûrement prémédité, consistant à manœuvrer une partie de l’umma contre l’autre. C’est-à-dire, en l’occurrence, utiliser les sunnites bien pris en mains contre les chiites plus difficiles à manipuler. Comme l’écrit un géopoliticien réputé, le Dr Webster Tarpley : “La création d’un front sunnite uni sert de soutien à la stratégie fondamentale des USA et du Royaume Uni dans le Moyen Orient, qui est de former un bloc de pays arabes sunnites (notamment l’Egypte, l’Arabie Saoudite, les Etats du Golfe et la Jordanie) avec la participation d’Israël, qui combatte le front chiite iranien, comprenant la Syrie, le Hezbollah, le Hamas et diverses forces radicales.” Une stratégie qui a pour but d’abattre les deux derniers Etats indépendants de la région : la Syrie et l’Iran. 

Un article du célèbre journaliste Seymour Hersh, dans le New Yorker de 2007, intitulé “The Redirection” (la réorientation), donne une idée de cet envers du décor. Il y révèle que les Américains, les Saoudiens et les Israéliens collaborent derrière un paravent sunnite d’anti-sionisme factice ; que les Etats-Unis entretiennent un vaste réseau de militants et de terroristes (dont certains entraînés dans des camps d’Al Qaeda) ; que le clan Hariri au Liban, travaillant avec les Saoudiens et les Américains, a créé un refuge sur le sol libanais pour les groupes fanatiques engagés aujourd’hui dans la déstabilisation de la Syrie. Son analyse démontre que les Frères musulmans sont un instrument important utilisé dans l’effort US-saoudien-israélien de détruire la Syrie et l’Iran. Le programme a débuté sous Bush ; il se poursuit aujourd’hui sous Obama, prouvant ainsi la continuité de la politique impériale.

“Pour saper l’Iran qui est en majorité chiite, écrit Hersh cité par Land destroyer Report, l’administration Bush a décidé de reconfigurer ses priorités dans le Moyen Orient. Au Liban, l’administration coopère avec le gouvernement saoudien, qui est sunnite, dans des opérations clandestines destinées à affaiblir le Hezbollah, l’organisation chiite soutenue par l’Iran. Les Etats-Unis ont aussi participé à des opérations secrètes ciblant l’Iran et son allié syrien.”

Ces affirmations sont confirmées dans un rapport de 2009 du Brookings Institution, intitulé “Which Path to Persia” (quel chemin vers la Perse). Il y est précisé, entre autres : “Les Frères musulmans sont souvent décrits comme étant anti-israéliens, anti-US et anti-Occident en général. En réalité, ils sont – et ont toujours été – une création servile du développement dans le monde islamique de l’hégémonie de Wall Street et des financiers de la City. (...) Les Etats-Unis et l’Occident en général, considèrent le Proche-Orient comme rien de plus qu’un amas de débris de l’empire ottoman à être utilisé et exploité. Quand émergent nationalisme ou résistance, ses différents composants doivent être dressés les uns contre les autres dans des conflits meurtriers.”

 

Ainsi derrière une islamisation envahissante qui paraît être l’effet pervers d’interventions occidentales ratées, se dessine un vaste plan d’asservissement du Proche-Orient qui, lui, n’est pas loin de réussir. Sa motivation : la mainmise américaine, drapée dans le trompe-l’œil de la démocratie. Ses instigateurs : les USA, l’Arabie Saoudite, le Qatar, Israël, et quelques comparses gouvernementaux issus de “printemps” populaires préparés, infiltrés et contrôlés. Son but : l’élimination des Etats, des mouvements ou des leaders manifestant des velléités de souveraineté ou de résistance. Sa méthode : l’exacerbation du conflit entre sunnites et chiites. Ses acteurs : les chefs sunnites dont certains sont autorisés à vociférer leur hostilité anti-occidentale pour asseoir leur popularité, mais dont la majorité est tenue en laisse par la manne financière qui les rend obéissants.

 

Faut-il des preuves de tout cela ? Comme cela a été le cas pour la Yougoslavie, l’Irak et la Libye, les campagnes de propagande justifiant les agressions militaires des alliés occidentaux et de leur OTAN sont truffées de désinformations et de mensonges. Celle qui vise aujourd’hui la Syrie ne fait pas exception. Quoique rarement publiés dans nos médias bien conditionnés, les rapports se multiplient sur l’armement anglo-saxon des rebelles et la présence chez eux d’un nombre croissant de combattants étrangers. L’intervention déstabilisatrice, menée de l’extérieur, est évidente. Les Russes l’ont bien compris. Ils ont été roulés pour la Libye. Ils ne veulent pas l’être une seconde fois. Leur refus de lâcher la Syrie n’est pas seulement dû à leur besoin de protéger leurs liens économiques avec Damas ou de conserver leur base militaire navale en Méditerranée. Il est motivé par leur compréhension du menaçant plan américain. 

Et pour ceux qui accusent de “complotisme” les dénonciateurs de la stratégie US et de la réalité de son implantation arabe, qu’ils méditent une récente information d’actualité. Chez qui s’est rendu, pour sa première visite à l’étranger, le nouveau président égyptien Mohamed Morsi, frère musulman ne l’oublions pas ? Chez le roi Abdullah d’Arabie Saoudite. Pour faire allégeance et quêter de l’argent. On ne saurait mieux illustrer le pion qu’il est et la nature stipendiée de la confrérie.

 

Que conclure de ce tableau ? Que nos dirigeants occidentaux, téléguidés de la Maison Blanche, jouent avec le feu.

D’un côté, Ils trompent les non-musulmans en minimisant les avancées des fous de Dieu qu’il ont provoquées. En invoquant les droits de l’homme et un soi-disant affranchissement de l’oppression, ils ont détruit tout ce qui faisait barrage à l’intégrisme du croissant. Sous le couvert de la guerre au terrorisme, ils entretiennent les terroristes qui servent leurs intérêts.

De l’autre, Ils trompent les musulmans en les faisant croire au leurre d’une liberté dorée et d’une démocratie indépendante. Ils dressent les adeptes du Coran les uns contre les autres. Ils cajolent les plus frénétiques en les enrôlant dans leurs combinaisons tordues. Ils achètent les chefs de gouvernements croyants en arrosant de dollars leur bonne volonté.

Lincoln disait à peu près : “On peut tromper une personne tout le temps ; on peut tromper tout le monde pendant un moment ; mais on ne peut pas tromper tout le monde tout le temps.”

Un jour viendra où les peuples, non musulmans et musulmans confondus, se soulèveront pour lui donner raison.

Louis DALMAS

Directeur de B. I.


Moyenne des avis sur cet article :  4.4/5   (87 votes)




Réagissez à l'article

116 réactions à cet article    


  • dominique 17 juillet 2012 09:38

    « La destruction des sites sacrés de Tombouctou par des factions islamistes est d’une part une profanation de leur propre religion, d’autre part une bataille dans la guerre d’influence que se livrent les différents courants musulmans. C’est aussi une manière de terroriser les habitants et d’asseoir le pouvoir sur eux »
    « Notre Occident est dirigé par le tandem anglo-saxon où les Etats-Unis ont pris le guidon. Or les grosses têtes de Washington sont loin d’être toutes vides. Certaines d’entre elles poursuivent avec ruse et efficacité leur objectif majeur : assurer l’hégémonie internationale héritée de l’Angleterre
    . »

    Vous avez dis Moyen-age ?
    C’est par l’ignorance, la peur et la dépendance que les rois tenaient le peuple. Et c’est exactement ce que veulent refaire les grands de ce monde, enfin les plus riches.


    • CHIMERE 19 juillet 2012 08:07

      Les Musulmans de tous les jours,soit 99.99% d’entre eux au moins,je peux en témoigner,sont des gens parfaitement pacifiques.


      Je vis dans un pays ou ils sont fortement représentés,il y a deux minarets juste en bas de chez moi,je les côtoie au quotidien,je les soigne.

      Je n’ai jamais entendu dans la bouche d’un Musulman une parole violente.

      Il est vrai que je n’habite pas en Europe.

      Cela conforte la thèse développée par l’auteur que j’approuve à 100%.

      Le terrorisme « Musulman » n’existe pas.

      Tout cela résulte d’une énorme machination qui se sert de l’Islam pour détruire les Etats et les Peuples du moyen orient pour tout simplement s’approprier les ressources naturelles de cette région.

      Et il est clair que cette manipulation est orchestrée par le bloc atlantico-occidental avec les USA à la manœuvre,aidés par ses vassaux ouest européens.

      Je me dois de préciser que je suis Français (« de souche »...) et d’éducation Catholique bien que mécréant et athée.

      il est grand temps que les occidentaux,anesthésiés par ces médias aux ordres (TF1/A2/FR3/BFM/France 24/Libération/Le Monde/Le Figaro,etc...j’en oublie...) réalisent le jeux dangereux et criminel développé là par ces psychopathes qui prétendent nous diriger.

      Encore une fois,bravo et merci à l’auteur pour cette très pertinente analyse de la géopolitique mondiale.

    • lionel 22 juillet 2012 13:06

      Merci chimère pour cette intervention ô combien pertinente. Réfugié moi même du Nord Mali depuis peu, ayant séjourné au Maroc quelques mois, je confirme ce que tu dis. Même les « islamistes » Marocain sont des gens pour la majorité parfaitement sain d’esprit qui ne cherchent qu’une société ’cohérente’ pour vivre une vie de famille. tout comme les Français ou tout les autres peuples. 


    • slipenfer 17 juillet 2012 10:21

      Voila un article qui ne va pas plaire au Parti de gauche
      « nous ne partageons en rien les théories « complotistes » d’individus comme Thierry Meyssan. Et même, nous les condamnons.  »
      On pourra ajouter à la liste noir du PG :Louis DALMAS
      Une chance pour lui que ce parti n’est pas au pouvoir les goulags auraient été réouvert.
       
      Merci pour ce billet courageux écrit à vos risques et périls...

      je soutien votre théorie du « complot ».


      • slipenfer 17 juillet 2012 13:56

        A Tous

        Tentative de déstabilisation ? Après Oulala.net, Rue89 et Streetpress en mission commando pour flinguer Agoravox.fr

        ==========================================================================
        RUE 89

        AgoraVox : le déclin d’un site de journalisme-citoyen à la française

        "AgoraVox n’est pas encore mort mais s’est transformé en une plateforme qui centralise
         les théories conspirationnistes. Une dérive qui s’explique par un manque d’argent,
         mais aussi par une philosophie du Web 2.0 très utopique

        =======================================================================

        STREETPRESS

        Vie et mort d’ un site de journalisme-citoyen à la française


      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 17 juillet 2012 17:27

        @ Slipdenfer


        Je déteste à la fois le comportement barbare des fanatiques de l’Islam et l’hypocrisie des va-t-en guerre occidentaux qui encouragent cette barbarie pour faire ensuite du fric à l’attaquer, comme on élève du gibier en enclos pour l’envoyer ensuite courir devant les chasseurs. Ici ou là, je vois peu de leaders dont le départ ne serait pas une bonne nouvelle.


        Pierre JC Allard

      • VenatorN 17 juillet 2012 17:37

        PJCA
        J’ai bien lu ce que j’ai lu ?
        L’Occident ?
        Vous faites commencer et finir où cette région sur une planète ronde ?
        Deuxième question
        Les victimes de l’islam dans votre zone islamique, on en fait quoi ?


      • VenatorN 17 juillet 2012 20:46

        Une autre petite question.
        Et si les musulmans laissaient tout le monde , ici , là bas en haut en bas et autour , tranquille ?
        Hein c’est ça qui serait chouette.


      • bigglop bigglop 18 juillet 2012 20:55

        Bonsoir @Pierre JC Allard,

        Après avoir ouvert votre lien et lu votre billet les musulmans et l’islam, je ne peux qu’être d’accord avec son contenu.

        Mais le titre du lien peut prêter a confusion, car peu de lecteurs les ouvrent.


      • Hervé Hum Hervé Hum 17 juillet 2012 10:24

        Toute stratégie impérialiste de tout temps se fonde sur l application de 2 maximes : l union fait la force et diviser pour mieux régner. Votre article l illustre parfaitement.

        Mais tout cela n est qu un chateau de sable sur le point de s écrouler.

        Une politique basé sur la manipulation à besoin pour bien fonctionner de l ignorance générale. Où le contrôle de l information doit être exclusivement verticale. Mais la présence des moyens de communications faisant courir une information horizontale est en train de changer toute la donne. Car elle donne aux citoyens la capacité de s unir tout en identifiant les moyens utilisés par son ennemi pour tenter de le diviser et donc le neutraliser. Restera alors a diviser en totalité l ennemi du citoyen par l interdiction de l accumulation des richesses matérielles.


        • Hervé Hum Hervé Hum 17 juillet 2012 10:27

          .... Et par la fin de la propriété privé des Etats et des élites avec le début de la responsabilité collective des peuples et la responsabilité individuelle des citoyens.


        • bigglop bigglop 18 juillet 2012 20:43

          Bonsoir à tous,

          Très bon article, @Dalmas, sur le fond bien que je ne partage pas certaines de vos affirmations et conclusions.

          Vous décrivez, à travers cet exemple de la Syrie, les théories, l’idéologie de Sbigniew Brezinski, qui a « conseillé » pratiquement tous les présidents US de Carter à Obama (conseiller en politique étrangère pour la présidentielle).

          L’essentiel des ses théories sont mises en application en Syrie, après la Lybie, les révolutions arabes, en Syrie et au Liban.

          Avant de parler des « musulmans », apprenez à connaître l’Islam, ses différentes interprétations, etc.
          (je suis béarnais, baptisé contre mon gré et agnostique)


        • Olivier 17 juillet 2012 10:27

          La première partie de l’article est très bonne.
          Malheureusement l’auteur n’a pas du tout compris le véritable enjeu du soutien de l’oligarchie occidentale aux islamistes.

          Un premier point à voir est la corruption totale des élites occidentales par l’argent saoudien et qatari, qui les amènent à servir les intérêts de l’expansionnisme musulman au dépends de leurs propres peuples (qu’elles détestent et méprisent, et veulent faire disparaître dans la rêverie mondialiste. L’organisation délibérée d’une immigration de masse utilisée comme instrument de déculturation et de destruction de la base ethnique des peuples européens s’explique de cette façon).

          L’objectif véritable est la constitution d’un califat réunissant tous les musulmans, comme étape préalable à un expansionnisme en direction de l’Afrique et l’Europe.
          Le tout s’intègre bien par ailleurs dans le volonté du mondialisme de créer des ensembles fusionnées et vastes transcendant les nations.

          L’Islam doit fondamentalement être vu comme un instrument du mondialisme contre la civilisation occidentale et chrétienne, et c’est ce qui explique l’indulgence extravagante dont il fait l’objet dans les médias occidentaux malgré les innombrables violences commises en son nom ( et qui d’ailleurs font partie intégrante de la doctrine musulmane).


          • Hervé Hum Hervé Hum 17 juillet 2012 13:29

            Je crois que c est votre manière de penser qui ne comprends rien.

            Les élites ont compris que le monde n est plus limité aux frontières des pays, mais que le maintien de leur pouvoir et surtout main mise sur les richesses du monde exige la division des citoyens dans leur frontières respectives. Le nationalisme est leur arme principale car leur suprématie ne peut résister à une union citoyenne mondiale.

            Il ne s agit donc pas de combattre le mondialisme qui est une réalité et un fait de l histoire contemporaine, mais pour les citoyens d en prendre possession.

            Si vous voulez réduire et éliminer l immigration de masse, la déculturation et la « destructuration des bases ethniques » comme vous dites, alors...Abolissez (dans votre esprit) les frontières entre les nations.

            Quand vous aurez compris cela, vous aurez compris l essentiel et réaliserez la manipulation dont vous faites l objet. Car vous comprendrez votre dernier paragraphe, que ce qui explique l indulgence dont vous parlez, est bien la perpétuation de la peur et la haine d autrui. Respectant une des deux maximes d or de tout impérialisme, soit, diviser pour mieux régner.


          • tOOrop 17 juillet 2012 16:56

            Merci pour ce message lucide sur ce qui se passe dans le monde.


          • Ronald Thatcher rienafoutiste 17 juillet 2012 10:32

            excellent article, clair et lucide.
            Votre constat de l’utilisation des islamistes par la City et W.S dans la destabillisation des nations du moyen-orient est particulièrement bien vù, mais qu’en est-il pour l’asie du sud-est l’Indonesie et la Malaisie musulmanes ? Il semblerait que les anglo-saxons aient beaucoups moins d’influence et pourtant les islamistes s’émancipent autant qu’en Afrique.


            • popov 18 juillet 2012 16:30

              @rienafoutiste  

              mais qu’en est-il pour l’asie du sud-est l’Indonesie et la Malaisie musulmanes ?

              Bien observé.

              La raison de l’expansion de la forme la plus purulente de l’islam est peut-être plus simple que toutes ces théorie conspirationnistes :

              La tribu des Saouds vit dans l’opulence grâce aux revenus pétroliers. Pour que le peuple ne se révolte pas devant cette injustice flagrante, elle a besoin qu’il soit manipulé. Ce sont les wahhabistes qui font ce travail. En échange, ils reçoivent assez de financement pour infester tous les coins de la planète avec leur prêcheurs teigneux.
              La naissance du wahhabisme a précédé toute visée politique des EU dans la région.


            • Loatse Loatse 17 juillet 2012 11:45

              Bonjour l’auteur

              Il semblerait que cette histoire d’appel à la destruction des pyramides soit un hoax, parti d’une parodie sur tweeter...

              http://www.slate.fr/lien/59385/egypte-pyramides-hoax



              • slipenfer 17 juillet 2012 12:09

                Détruire les pyramides
                un travail pharaonique. smiley

                Loatse a certainement raison


              • Constant danslayreur 17 juillet 2012 12:46

                Bonjour,

                Évidemment que c’est un Hoax, aucun musulman ou même prétendu tel qui tiendrait à sauver les apparences auprès de ces ouailles/électeurs et auprès de ce qui compte comme érudits de l’Islam, ne peut prétendre être plus musulman que ... le prophète de l’Islam lui même ou encore que le tandem Calife Omar et son conquérant gouverneur d’Égypte Amr Ibnou’l Aâç.

                Sinon à quelques flottements près au début, très bon article qui a le mérite de susciter la réflexion, même s’il a déjà perdu le pari auprès des islamopouahpouah habituels. On ne suscite pas la réflexion de ceux qui « savent déjà tout » sur l’Islam et sur les musulmans... 


              • VenatorN 17 juillet 2012 19:01

                Si on lit bien et si on lit bien en se tournant dans le bons sens comme il faut on peut lire juste au dessus.On peut réfléchir dans le bons sens.

                Que nous dit le sympathique visiteur ?

                • Bonjour,

                Évidemment que c’est un Hoax, un musulman ou même prétendu tel  tiendrait évidemment à sauver les apparences . Les apparences , surtout les apparences ce qui compte pour l’Islam. Rien ne peut prétendre être plus musulman que ... le prophète de l’Islam lui même ou encore que le tandem Calife Omar et son conquérant gouverneur d’Égypte Amr Ibnou’l Aâç.

                Est-ce que vous allez enfin comprendre ?

                Sinon à quelques flottements près au début, très bon article qui a le mérite de susciter la réflexion. Réfléchir sur une parole révélée . Si on ne peut plus rigoler !
                Il faut savoir qu’ On ne suscite la réflexion que de ceux qui sont déjà musulmans qui « savent déjà tout » sur l’Islam et sur les musulmans...

                .
                .
                C’est merveilleux la lumière expliquée comme ça.


              • Denis Rezler 17 juillet 2012 19:25

                Le coran est un hoax.


                les religions sont des hoax.

              • Constant danslayreur 17 juillet 2012 21:50

                Si j’ai bien compris c’est le grand retour... mais c’est que ça se fête ça, zizique ! http://www.youtube.com/watch?v=_USXZszZA6Q


              • Antoine Diederick 17 juillet 2012 22:01

                a Loatse

                Si c’est un hoax, dans ce cas toute la presse européenne devra rapidement corriger la copie.

                Si j’écris cela, c’est pour signaler, suite à votre post, que la presse a de plus en plus de mal à faire la différence d’information valable....

                Et donc dans quelles nouvelles contradictions l’opinion publique est précipitée....


              • 65beve 18 juillet 2012 15:50


                En fait il s’agissait de la pyramide du Louvre.


              • lionel 22 juillet 2012 13:14

                Certes, détruire les pyramide serait une oeuvre colossale... En revanche, le MUJAO (mercenaires qataris) à menacé de détruire la Mosquée des askia à Gao (je reçois des coupd efils réguliers de la famille et des amis). En réponse, une partie de la population à décidé une veille devant la Mosquée Mausolée afin d’empêcher les islamo-mafieux de continuer leur oeuvre destructrice. de même, la population s’étant rebellée contre l’interdiction du football, de la présence des femmes au marché, les Islamo-crapules ont renoncé à l’application de leurs règles liberticides dans la « Cité des Askia ».


              • PascalR 17 juillet 2012 11:56

                A mes yeux, l’islam est en train de devenir (voire a toujours été) ce que j’exècre le plus, la stupidité à l’état pur, l’équivalent des heures noires de l’inquisition.
                Face à de telles croyances et raisonnements, on ne peut que rester béat et impuissant devant un tel gouffre de pure connerie.
                Ce n’est plusde la religion ou de la foi, c’est l’intolérance poussée à l’extrême.
                Certes, un pape qui fustige les capotes me fait hurler, mais passe encore car je finis par en rire tellement c’est grotesque, mais l’islam me fiche carrément la trouille, c’est vraiment un autre plan car derrière, se profile le terrorisme, la violence, la menace.
                La gangrène gagne le monde et pendant ce temps, les émirats rachète nos entreprises avec notre bénédiction.
                Sommes-nous devenus fous ?


                • Png persona-nongrata 17 juillet 2012 13:18

                  Oui tu es sans aucun doute un fou ignorant suprémaciste ...

                  Quelle arrogance au regard de l’état de ta civilisation barbare en phase terminale , ton siécle des lumiéres et son rejeton de mai 68 ont fait de ta société un cauchemar à tous les niveaux , la désintégration de la cellule famillial en est le meilleur exemple car plus de famille plus de société .

                   Donc y’a plus stupide et néfaste que tes croyances maçonnico-luciférienne.


                • PascalR 17 juillet 2012 13:56

                  Mais encore ?
                  A part ce blablala incompréhensible, quoi de neuf ?
                  A dire vrai, toute forme de croyance est sclérosante. Je ne crois donc en rien, ni en lucifer, maçonnisme, famille, ... surtout pas en l’homme, produit dégénéré de la nature (et encore ça reste à prouver : qu’on vienne de la nature).
                  Alors les religions, n’en parlons pas, mais l’islam reste la pire à mes yeux car beaucoup plus exclusive et intolérante que les autres.
                  La religion reste avant tout un univers de mâles (de mal ?) débiles.


                • Png persona-nongrata 17 juillet 2012 14:06

                  Alors relis l’histoire et tu verras par exemple la chevalerie d’un Saladin entre autre et ce qu’est la noblesse de caractére au sens propre du terme , la violence est dans ta tête complétement lobotomisé par le matérialisme qui est aussi une croyance ne t’en déplaise .

                   Tu dis ne pas croire en l’homme et pourtant tu ne te fies qu’à ta petite raison limitée et donc partielle et partiale...

                   Difficile de comprendre ton raisonnement....


                • PascalR 17 juillet 2012 14:20

                  La schizophrénie de notre échange montre bien que les croyances sclérosent l’esprit vu qu’elles sont incapables de se comprendre, d’échanger et surtout de s’accepter.
                  Depuis, j’ai décidé d’adopter cette croyante : je crois en tout, en rien et je doute.
                  C’est à mes yeux plus ouvert et respirable.
                  Ceci étant, je ne dis pas que les croyances religieuses sont toutes stupides car elles ont eu leurs vertus canalisantes de la nature folle de l’humain, sinon qu’elles auraient pu être leur sens ?
                  Mais aujourd’hui, les croyances se renforcent dans leur caractère nocif, que ce soit religieux ou matérialiste, et l’histoire, l’ancienne, devait probablement être bien pire.


                • paul 17 juillet 2012 16:40

                  Il est très curieux de constater que les deux commentaires de PascalR, fortement islamophobes et grossièrement réducteurs ( « à part ce blabla incompréhensible » ) paraissent appréciés, alors qu’ils sont en complète contradiction avec l’appréciation globale de l’article ...


                • Png persona-nongrata 17 juillet 2012 18:31


                  Trés bonne remarque Paul , les clichés ont encore la vie longue...


                • francesca2 francesca2 17 juillet 2012 18:37

                  Paul, 

                  et comment qualifieriez vous les commentaires de persona non grata ? 

                • Denis Rezler 17 juillet 2012 19:22

                  Très bons commentaires de PascalR. je plusse.


                • Denis Rezler 17 juillet 2012 19:23

                  Commentaires à la con de persona non grata comme d’hab. je moinsse.


                • Png persona-nongrata 17 juillet 2012 19:54

                  Y’a pas plus con que ton commentaire , tu comptes nous faire part de tous tes états d’âmes ?


                • Antoine Diederick 17 juillet 2012 21:49

                  Personna nongrata

                  Salut, salut,salut à toi....

                  Humm je sens que tu es mûr pour signer un parchemin de ton sang, je me frotte les mains avec satisfaction....

                  J’ai bien connu Faust, jadis, cette bonne affaire....cela fait monter en grade dans la hiérachie luciférienne....et en décorations...

                  J’ai la plume et le parchemin déjà manuscrit des termes du contrat....cela te dis ?


                • Png persona-nongrata 17 juillet 2012 21:57

                  Demande à Denis Rezler il se fera une joie de parapher ton document diabolique car moi je n’adore que Dieu .

                   Par la même occasion allez tous les deux au diable :)


                • Antoine Diederick 17 juillet 2012 22:03

                  C’est impossible, que j’aille au Diable, je suis le Diable.... smiley

                  L’humour ne fait de mal à personne....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès