Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Les maillons faibles de l’OTAN

Les maillons faibles de l’OTAN

L'agressivité dont fait preuve l'OTAN, sa volonté de s'étendre à tout prix, ne sont nullement des preuves de force. Ce sont, au contraire, des signes de faiblesse.

L'OTAN ne peut désormais plus survivre qu'en s'accroissant sans cesse toujours plus. Oui, mais voilà, les arbres ne montent pas jusqu'au Ciel. Arrive un moment où le Géant ne peut plus grossir, un temps où le Monstre ne peut plus enfler, et... comme une baudruche, il explosera.

L'OTAN a déjà ses failles, ses lignes de faiblesse, ses points faibles. Ils sont prêts à éclater. Les fissures ne sont pas toujours aux endroits les plus attendus, parceque le système otanien est si complexe qu'en réalité, il craque déjà en beaucoup d'endroits.

Dès qu'un pays tombera, quittera l'OTAN, l'édifice s'écroulera comme un chateau de dollars sans valeur.

Voyons les cinq maillons faibles d'aujourd'hui.

JPEG - 23.6 ko
Quand l’OTAN joue au Maillon Faible
Montage de l’auteur

1– La Turquie

Contrairement aux apparences, la "Faille Turque" de l'OTAN n'a rien d'inattendue.

En réalité, la Turquie n'a jamais eu aucun points commun avec les valeurs que l'OTAN prétend défendre. La dictature de Kemal Atatürk établie de 1920 à 1938 tiendra plus des régimes facistes européens que des démocraties occidentales. Il n'y eut jamais eu d'élections libres dans la Turquie d'Atatürk. Quand à la "laïcité" turque, elle n'avait rien à voir avec la laïcité française. Elle tenait dans le fait que le gouvernement d'Ankara contrôlait les mosquées et absolument pas dans une séparation du religieux et de l'état. En réalité, la Turquie n'a jamais été laïque. Elle a vécue, jusqu'à l'arrivée des Islamistes au pouvoir sous un régime semblable à celui du Concordat de Bonaparte.

En 1952, la Turquie adhéra à l'OTAN. Ce fut un mariage de raison, deux raisons, devrais-je écrire. L'OTAN intégrait la Grèce, "abandonnée" aux capitalistes par Staline. La Turquie ne voulait pas laisser son ennemi juré rejoindre seul une alliance militaire qui aurait pu la menacer. D'autre part, en 1952, la Turquie comme l'Iran ne craignait point les Islamistes, mais... les Communistes (même si celà fait sourire aujourd'hui). Les USA et l'OTAN étaient le rempart.

Mais depuis, ce mariage imposé, a pris des coups de canif (ou de sabre !) dans le contrat. La Turquie s'est vu refuser son entrée dans l'UE, ou tellement différée qu'elle n'y croit plus, et lorgne aussi vers les ex-républiques soviétiques musulmannes et turcophones. La vision géopolitique d'Ankara n'est plus une vision atlantique.

Tout celà finit par se traduire dans les faits.

En 2003, la Turquie a refusé de participer activement à la curée contre l'Iraq. Elle interdira même le survol de son territoire aux avions américains. Sa participation se limita à... surveiller sa frontière. On a fait mieux comme alliance !

A chacun son tour d'être cocu. En 2013, la Turquie se remit difficilement du refus de Barack Obama d'attaquer son nouvel ennemi syrien.

Décidémment ce pays de 80 millions d'habitants grand comme une fois et demie la France, qui ne partage aucune de nos valeurs, semble bien décidé à jouer sa partition en solo ! Quoi de plus naturel ?

Vladimir Poutine ne s'y trompe pas. Et dans le cadre de sa politique très asiatique, la Russie "drague" désormais ouvertement la Turquie.

La Turquie est mûre pour quitter l'OTAN, sans perte ni fracas, en douceur mais fermement. Lorsque cette rupture se produira, l'OTAN ne pourra pas faire grand chose. Le "morceau" turc est trop gros.

2 – La Lettonie.

Ce pays est à l'opposé de la Turquie. Tout l'unit à l'OTAN. Ses racines européennes, sa religion chrétienne, sa laïcité... tout. Tout sauf une chose.. la moitié de sa population. En Lettonie, la minorité russophone représente presque 50% de la population, même si elle est sous-estimée aujourd'hui.

Cette immense minorité ne jouit là bas d'aucun droit. Ce qui est un scandal absolu dans une UE qui vous vend l' "Egalité des Droits" à tout bout de champs, mais on sait désormais après la Yougoslavie et l'Ukraine à quoi s'en tenir avec la bande de voyous qui la dirige ! Les Lettons Russophones ne sont même pas citoyens de leur propre pays ! même s'ils ont toujours parlé le russe depuis leur enfance alors que la langue officielle du pays à l'époque (URSS) était le russe : rien à voir avec des immigrants arrivant en France qui doivent apprendre le français, leur situation est celle que connaîtraient aujourd'hui des Rennais qui seraient privés de tout droit parceque ne parlant pas le breton !

Il s'agit d'un véritable Apartheid au coeur même de l'UE et de l'OTAN. Les Russophones n'ont même pas le droit de vote ! Ils sont traités comme l'étaient les Noirs dans l'Afrique du Sud de l'Apartheid.

Quand on sait qu'à Riga, la capitale, ils sont 53% ; on conçoit qu'on est assis là sur une bombe.

Comme en Ukraine, cette bombe finira par exploser et la Lettonie sortira, dans la violence, ou avec un gouvernement pacifique soucieux d'apaiser les tensions, de l'OTAN.

La situation est identique dans les autres pays baltes (Estonie et Lituanie), mais c'est en Lettonie que le problème est le plus criant à cause de l'importance de la minorité russophone.

3 – La Grèce

Comme la Turquie, la Grèce est entrée par effraction dans l'OTAN, en 1952. Elle y entrée pour contrebalancer l'arrivée de la Turquie rentrée pour contrer celle de la Grèce... l'histoire d'un serpent qui se mord la queue ? Pas forcément, c'était une façon pour les Etats-Unis de resserer leur contrôle sur cet état naturellement rebelle. En tout cas la lutte contre l'URSS ne pouvait pas être la vraie raison de l'entrée de la Grèce dans l'OTAN puisque nous l'avons dit, Staline avait abandonné la Grèce ! S'il l'avait voulu dans le camp soviétique il aurait tenté sa chance avant.

Même dans l'OTAN, depuis le début, et surtout depuis la chute du Mur de Berlin, Athènes n'arrête pas de lorgner du côté de Moscou. Et que je te conteste les "sanctions" (en fait le blocus) contre la Russie , et que je t'achète des armes russes au lieu d'armes américaines (ça fait quand même mauvais genre pour un pays de l'OTAN) et que je coopère joyeusement, y compris militairement, avec la Sainte Russie, ennemie jurée de l'OTAN ! Ben voyons !

On échappe pas à son histoire !

La Russie revendique haut et fort l'héritage de Byzance (relire à ce propos le discours de Poutine sur la Crimée), elle en assume la succession. La Russie représente et défend les Chrétiens d'Orient dont les Grecs font partie, plutôt que la laïcité. Elle est le leader du Monde Orthodoxe. Athènes ne peut pas y rester insensible, et n'y reste pas insensible.

4 - la France

Le solide ancrage actuel de notre pays dans l'OTAN ne doit pas tromper. La France, malgré des gouvernements désastreux garde un énorme potentiel (nous sommes la deuxième puissance maritime mondiale après les Etats-Unis) et un peuple jalousement attaché à son indépendance.Nous avons les moyens de sortir de l'OTAN. La sortie de l'OTAN qu'avait faite De Gaulle devrait être au niveau de l'Histoire une simple répétition pour une sortie définitive. Nous serons juste des "récidivistes" de la "désertion" otanienne.

5 – L'Italie

Je l'ai gardé pour la fin, parceque c'est ma préférée ! Parmi tous ses dons qui le caractérisent le peuple italien à celui de la réorientation géostratégique au bon moment ! ( L'Italie avait quand même trouvé le moyen de déclarer la guerre à l'Allemagne le 13 octobre 1943 quand ça commençait à mal tourner pour eux !). Ainsi l'ancien leader Silvio Berlusconi vient d'expliquer que nous avons fait fausse route en attaquant Poutine.

L'Italie ne sera certainement pas le premier pays à quitter l'OTAN, mais quand elle partira, à mon avis ça sentira vraiment le roussi pour l'OTAN !

Pour ne pas conclure

Rencontrer autant de situations très différentes, c'est presque inévitable, inhérent à un empire comme celui de l'OTAN. Loin d'être une richesse, comme le voudrait le Politiquement Correct, cette diversité nous le voyons est une faiblesse, la Faiblesse des grands empires...celle qui en vient toujours à bout.


Moyenne des avis sur cet article :  4.69/5   (52 votes)




Réagissez à l'article

34 réactions à cet article    


  • claude-michel claude-michel 8 septembre 2014 10:17

    L’OTAN fait beaucoup de bruit mais ne peut empêcher l’armée des nazillons de Kiev d’être en déroute...malgré les armes et l’argent des USA/UE...

    Poutine restera maître chez lui..

    • jmdest62 jmdest62 8 septembre 2014 11:31

      @ l’auteur

      Tout a fait d’accord avec votre analyse ...j’ajoute que :

      Tant qu’il s’agit d’organiser des exercices ou d’aller bombarder des pays affaiblis ou déstabilisés ..l’OTAN « roule des mécaniques » mais quand il s’agira de s’attaquer à un pays membres de l’ OCS ....là ça sera une autre histoire dont je ne suis pas sur que beaucoup de pays européens aient envie d’avoir à lire la conclusion.

      De plus , Si les Russes sont agressés par l’OTAN , ils porteront , à coup sur , le conflit sur le territoire des Zuniens et ça va leur faire tout drôle ...... 

      1) Base radar de l’ex URSS ré-activée à CUBA
      2) création par la Russie d’une base permanente pour la flotte du nord sur les iles de nouvelle-Sibérie dans l’articque. (Pas très loin de l’alaska et du canada.)
      3) j’en oublie surement

      @+


    • asterix asterix 8 septembre 2014 10:40

      L’appartenance à l’OTAN, qui implique notre soumission aux faucons américains, est minoritaire dans l’opinion. Réveille-toi, François Maboule, toi qui n’a rien fait jusqu’ici pour le peuple de France. Ose, OSE ! faire un referendum sur le sujet, quitte à mettre ton mandat en jeu en cas de défaite.
      Mais tu n’oses rien...
      Lavette !


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 8 septembre 2014 21:19

        Du temps de De Gaulle, il n’y avait pas le Traité de Maastritch.
        C’est dans ce Traité qu’ils ont introduit l’Union européenne, l’euro et l’ OTAN.


        L’Otan décide désormais de la politique étrangère et de défense des pays de l’ UE.
        Nous sommes dans l’ OTAN parce que nous dans l’UE.

        Si vous voulez en sortir, si vous ne voulez pas d’ une 3e guerre mondiale, il faut sortir de l’ UE.
        L’UE, ce n’est pas la paix, mais la guerre !

      • Pierre-Joseph Proudhon Pierre-Joseph Proudhon 10 septembre 2014 22:34

        Que Scootermane se réveille ? il ne faut pas rêver !!!

        François Hollande est quand-même un « Young Leader » de la French-American Foundation, promotion 1996...

        En face, il semble que ce soit ce cher Juppé qui soit en tête des « sondages », le seul qui permette de « contrer la peste noire » Marine Le Pen lors des futurs érections pestinentielles (pour rassurer les bobos)...
        Au fait, Juppé, c’est aussi un « Young Leader » de la FAF, promotion 1981.

        Je ne vous parle pas non plus de « l’extrême-gauche du PS » : Arnaud Montebourg, promotion 2000 quant à lui... Et de Moscovici qui nous a enfumé avec la « loi de régulation bancaire » qui ne régule rien du tout (promotion 1996).
        Tout s’explique.

        Et cherchez dans notre beau monde politique les « grand humanistes désintéressés » au « service de la France »...

        Un petit lien sur le site de cette fondation à but humanitaire : http://french-american.org/
        L’annuaire des anciens « Young Leaders » est très instructif... Il suffit de taper un nom au hasard : Valérie Pécresse, Pierre Richard (Dexia), Jacques Toubon, Najat Vallaud-Belkacem, Laurent (Mouchard) Joffrin, ...
        Il ne manque que BHL et Fabius pour compléter la brochette !!!

        Vous noterez ausi le nombre de « Grands Journalistes Indépendants » et de dirigeants de médias (presse, TV, etc...).
        Les Yougoslaves (paix à leur âme) seront ravis d’apprendre que William Jefferson (Bill) Clinton était de la promo 1984, et Vladimir Poutine saura enfin où et quand Hillary Clinton a appris les belles insultes qu’elle profère à son égard : en 1983-84...

        Avant d’espérer avoir une politique française indépendante dans l’intérêt de la France et des Français (à la De Gaulle) il faudrait sans doute faire un peu de ménage.
        Vu le pedigree des loustics et leur grand attachement à la pratique du toucher rectal décomplexé sur le peuple Français, j’hésite entre la guillotine et le pal...

        On se demande si Sarközy de Naguy-Bosca n’était pas un joyeux petit farceur amateur à côté...

        Si un jour j’ai un peu de temps, je vous ferai un petit article sur la French-American Foundation.
        À moins que je ne meure subitement d’un arrêt cardiaque ou d’un cancer fulgurant entre temps... C’est étrange, quand on tente d’alerter sur certaines nuisances, d’un coup la vie nous rappelle qu’elle est brève et que de malheureux hasards peuvent y mettre un terme.

        En attendant, renseignez-vous. Nausée assurée.

        Le plus grand danger de notre nation n’est pas l’islamisme, Poutine ou le FN
        , c’est bien le noyautage de toutes nos institutions par des taupes au service d’intérêts étrangers nuisibles.

        Ne venez pas vous plaindre quand les hémorroïdes vous lancent furieusement.
        On vous avait prévenus !!!

        P.S. Je suis certain que ce commentaire sera « modéré ».
        S’il ne l’est pas il sera « moinssé » et je risque d’attirer des invectives genre « Peste brune » et autres délicatesse du même genre par tous les « antifa » de garde.
        Je m’en fous totalement car j’ai la conscience tranquille.
        Le jour béni où le peuple se réveillera enfin, ce sont les « Young Leaders » qui auront du souci à se faire.


      • Aldous Aldous 8 septembre 2014 10:49

        L’OTAN n’est unie qu’en apparence par le diktat de Washington et le lasso du $. 



        • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 9 septembre 2014 10:26


          SI VOUS PREFEREZ DEVENIR MUSULMAN DE FORCE CONTINUEZ A CASSER L ’

          OTAN VOUS AUREZ UN CORAN GRATUIT ET UN DOSSIER AVEC PHOTOS DES

          CRUCIFIXCIONS DECAPITATIONS EGORGEMENTS ET LAPIDATIONS ET.VIOL D ENFANTS !!!

          « les huns le retour ; »


        • Aldous Aldous 15 septembre 2014 09:49

          Si vous désactiviez les majuscules, je vous lirais.


        • escoe 8 septembre 2014 11:10

          1- Vous devriez lire une histoire de la guerre civile grecque
          2- L’italie est le pays le plus américanisé d’Europe


          • soi même 8 septembre 2014 12:20

            Je vois , un parallèle historique avec l’Empire Romain, pendant près de 4 siècles, avec une armée invisible. Cet empire a d’avant eux, une phase extension inexorable avant de trouver ses limites géographiques, militaires avant d’essuyer des défaites militaires et une insécurité croissante de leurs frontières qui va crée leurs chutes .

            L’autre indication que ce soit l’empire Napoléonien, où l’empire nazis, où l’aventure impérialisme japonaise l’histoire révèle qu’un empire ne peut pas se maintenir au delà de ses limites de sa zone d’influence maximal avant de subir un reflue militaire.

            Donc pour l’Otan , il va fatalement se produire les même effet, sachant que tous organisation humaine , si elle a une aurore , elle a aussi son déclin qui va être justement accentue, justement par les forces antagoniste qui la compose .

            Au sujet de la Turquie, il est indéniable avec l’aventure Syrienne, il ont prit la mesure du risque d’avoir soutenue d’une façon imprudente la rébellion Islamique en Syrie, et qu’il sont maintenant menacer directement , ce qui expliquer leur timide rapprochement à la position russe sur le sujet .

            .

               


            • kristopel kristopel 8 septembre 2014 22:03

              Il n’y a pas d’affinités culturelles entre la Russie chrétienne et la Turquie qui a appuyé l’attaque des djihadistes contre Kessab, nord de la Syrie, l’an dernier. Cette petite ville est habitée par des descendants du Génocide des Arméniens. Leurs agresseurs djihadistes venaient de Turquie qui n’a toujours pas reconnu le Génocide des Arméniens qu’il avait ordonné en 1915. Et vouloir s’allier avec ce pays très imprévisible présentera un risque pour Poutine, même davantage que pour les USA par le biais de l’OTAN. 


            • maQiavel machiavel1983 8 septembre 2014 12:40

              -L’agressivité dont fait preuve l’OTAN, sa volonté de s’étendre à tout prix, ne sont nullement des preuves de force. Ce sont, au contraire, des signes de faiblesse.

              ------> Tout à fait, je suis d’ accord avec ça. En tous cas, analyse très pertinente.


              • volpa volpa 8 septembre 2014 17:16

                Bel article qui devrait être lu par ces guignols politiciens.


                • OMAR 8 septembre 2014 18:49

                  Omar33

                  Salut Le Kergoat  :« .. Tout l’unit à l’OTAN. Ses racines européennes, sa religion chrétienne,.. ».

                  Tiens, merci de nous apprendre que pour être membre de l’Otan, il fallait étre chrétien et européen....

                  Comme le Canada ou l’Albanie
                  http://fr.wikipedia.org/wiki/Islam_en_Albanie


                  • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 9 septembre 2014 10:50

                    HOMARD me tue  !!!!!

                    BIEN SUR LES DJIHADISTES NE PEUVENT ENTREr DANS L OTAN  !!!

                    si une petite parti des musulmans les « intègristes » salissent leur religion et le monde
                     arabe et recrutent en occident des « fous de dieu décapiteurs » C EST POUR LA PAIX !BIEN SUR
                    ILS SONT GENTILS TOUT PLEIN !! LES FOUS RECRUTENT             LES CROISES RECRUTENT QUI VA SOUFFRIR ET MOURIR LE PEUPLE LES ELITES VSONT DANS LEURS BLOCKHAUS

                    LES AVIONS ET DRONES DE L OTAN SERONT NOS CROISES !!!!!!!!!!!!!

                    les religions sont les ennemies du PEUPLE ?????????????????????????????


                  • Pere Plexe Pere Plexe 8 septembre 2014 19:03

                    Vous faites fi un peu vite des pressions énormes que l’oncle Sam et ses vassaux peuvent mettre à un pays...dans indifférence générale.Celle de l’Europe est à ce titre particulièrement remarquable !

                    L’affaire BNP par exemple ressemble comme un sérieux avertissement du maitre si d’aventure la France n’était pas parfaitement docile et aligné sur les position US...
                    Dans ces conditions inutile de croire que la Lettonie ou la Grèce bouge d’une oreille...

                    Seule la Turquie part sa situation géographique, par sa population musulmane,par son histoire , par le mépris de l’Europe,mais aussi par son rôle important dans ce qui reste de stabilité dans le secteur peut si elle le désire prendre certaines libertés.


                    • coinfinger 8 septembre 2014 19:31

                      J’ai bien aimé cet article , çà m’a informé , plutot instruit , c’est bien écrit , c’est clair . ET le fond est bon .


                      • Xenozoid Xenozoid 8 septembre 2014 20:40

                        Trés bien, la place de la Turquie est le maillon,yes.n’oublions pas israel(pas otan) non plus, mais il en manque tellement d’autres, ce qu’il faudrais faire c’est l’histoire en direct, l’internet a accelere cela mais le flux est immense, il a aussi le désavantage de bouffer de la daube,,
                         Kergoat,bon article j’y reviendrais ...trop crever maintenant


                        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 8 septembre 2014 21:23

                          Si, si Israël, de part les accords qu’il a passé avec les USA et l’ UE, est de fait dans l’ OTAN.


                        • Le Kergoat [Frédéric MALMARTEL] Le Kergoat 8 septembre 2014 21:24

                          Merci à tous, pour vos réactions.

                          La comparaison avec l’Empire Romain : bien sûr. Comme les Etats-Uniens, les Romains étaient très puissants mais traversés par d’incessants conflits d’intérêts entre les différents groupes de pression qui régnaient là bas.
                          Ils ne vinrent jamais à bout de leur grand rival ; l’Empire Perse qui survécu à l’Empire Romain d’Occident.
                          Je ne pense pas que les Etats-Unis et l’OTAN ne viennent jamais à bout de la Russie. Et je ne parle pas de la Chine...
                          Dans l’OTAN, la Turquie joue un rôle ( à travers son aide ouverte au califat islamique par exemple) qui peut être désormais comparer à celui des états barbares officiellement mais pas réellement intégrés à l’Empire et qui lui tirèrent dans les pattes, comme la Germanie d’Arminius !
                          Au fond, ces faux amis, sont peut être bien plus dangereux pour l’Empire que des adversaires déclarés. Les terroristes du 11 septembre ne venaient-ils pas du grand ami des États Unis, l’Arabie Saoudite ?

                          François Hollande ne nous sortira bien sûr pas de l’OTAN, mais désormais Marine Le Pen est donné gagnante contre lui au second tour... Toutefois contrairement à ce qu’aboient les journaleux du système, elle est d’une prudence extrême sur la Politique Étrangère.

                          Je crois beaucoup en la Grèce et dans le courage de ce peuple, petit par le nombre, mais si grand par l’Histoire. Ils sont très courageux. Par leur résistance contre l’Italie de Mussolini puis contre les Nazis, ils retardèrent de 3 mois l’attaque allemande contre l’URSS. Ces trois mois et la résistance Russe furent fatals au IIIem Reich.

                          La force d’un peuple ne tient pas que dans son PNB ou son nombre de soldats ! Il y a autre chose : l’Histoire et l’âme des Peuples !


                          • Aldous Aldous 15 septembre 2014 10:02

                            « Par leur résistance contre l’Italie de Mussolini puis contre les Nazis, ils retardèrent de 3 mois l’attaque allemande contre l’URSS. »


                            Contre Mussolini ce ne fut pas une simple résistance mais une victoire, la toute première des alliés sur l’Axe. Et quand je dis « les alliés », c’est un abus de langage car à l’époque ils n’étaient plus que deux : 

                            Le Royaume-Uni et la Grèce.

                          • Le Kergoat [Frédéric MALMARTEL] Le Kergoat 8 septembre 2014 21:39

                            Un mot de complément également sur les président(e)s lituaniens, polonais ou que sais-je, venus de zones jadis contrôlées par l’URSS, qu’on entend ça et là tenir des discours marqués d’une russophobie délirante.

                            Contrairement à ce qu’affirme les journaleux, ce n’est ni le souvenir ni la crainte de la Russie qui les fait s’exprimer mais... un petit chèque libellé en dollars.

                            Ceci m’a été confirmé par des amis venus d’ex-républiques soviétiques qui avait un reproche à faire : « Le peuple ne voit même pas la couleur de cet argent » !

                            Je sais que les Etats-Unis rêvent désormais de séparer l’Arménie de la Russie. Là, ça va être très difficile ! Encore plus que pour l’Ukraine ! Car quelque soit la somme offerte, vous allez avoir du mal à trouver un dirigeant Arménien pour vous expliquer que la Russie est l’ennemie et l’OTAN, avec la Turquie l’ami !

                            ça va être, très, très difficile !


                            • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 9 septembre 2014 10:55

                              OBAMA EST SAIN D ESPRIT CE N EST PAS LE CAS DE POUTINE LE TSAR !!!!!! de la MINI

                               RUSSIE QUI VEUT REDEVENIR GRANDE  !!!

                              TOUS CES CONS AVEC DJIHAD JOUENT AVEC LA « BOMBE » !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


                            • wesson wesson 8 septembre 2014 22:29

                              Bonjour l’auteur, 

                              A votre article très intéressant, il faut y rajouter un élément qui hélas n’y figure pas : le pognon !

                              l’OTAN en Europe coûte déjà un bras aux Américains, et pas grand chose aux Européens. 

                              Prenons l’exemple de l’Allemagne, elle consacre à sa défense qui est presque exclusivement l’OTAN uniquement 1.3% de son PIB, alors que les USA sont à 4.4%. 

                              En théorie d’ailleurs, tous les états adhérant à l’OTAN devraient y consacrer 2% de PIB, mais personne en Europe n’arrive à ce montant, en gros personne ne paie vraiment. 

                              ça veut donc dire que les Européens ont une défense qui leur est offerte par les USA pour presque rien. Une affaire !

                              Et c’est là effectivement que il y a le soucis : les Américains dont ça faisait un moment qu’ils trouvaient la note salé étaient en train de doucement réduire la voilure OTANesque en Europe. Mais ça c’était avant Maidan, et maintenant les 28 sont pratiquement tous en train de couiner en cœur pour que les US augmentent radicalement la présence et la force de l’OTAN. 

                              Sauf que c’est là ou ça coince, les Américains ont dit « Ok, mais il va falloir payer tout ça maintenant », ce à quoi l’Allemagne vient clairement de répondre NON.

                              Bref, il y a une certaine source de tension là dedans, entre les USA et l’Europe. Pour l’instant, les USA ne voulant pas perdre leur protectorat font contre mauvaise fortune bon cœur. 

                              Mais ça ne durera pas, en particulier lors de l’alternance US après Obama, le prochain président se chargera de faire payer toute l’Europe, ou alors de remballer ses troupes, armes et munitions. 

                              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 9 septembre 2014 07:44

                                Wesson,
                                Les USA se débrouillent pour avoir des retombées à la fois financières, mais aussi de domination, en nous vendant du matériel militaire, par exemple l’avion F35, qui nous lie désormais aux USA.


                                « La défense de l’ UE dépendra des USA »

                                « Crash en vue pour la défense française »

                              • wesson wesson 9 septembre 2014 10:40

                                Bonjour Fifi, 


                                Le F35 n’est qu’un fer à repasser qui vole, très fragile et surtout totalement hors de prix (100 millions de $ l’unité), ça le rends totalement invendable. Même le congrès Américain tire une gueule de 3 kilomètre de long sur ce fiasco industriel. 

                                Il faut être réaliste : l’installation de bases permanentes de l’OTAN n’est rien d’autre que de la création d’un corps d’armée directement sous cette autorité, et c’est quelque chose qui va coûter ... le prix d’une véritable armée. Et c’est bien là le point essentiel : Ni la France, ni l’Allemagne ne veulent supporter ce coût là. 

                                Alors on peut voir la crise Ukrainienne comme la voit Todd (c’est la faute de l’Allemagne), ou comme la voit les Russes (c’est la faute des néoconservateurs US), le plan - totalement sans rapport avec l’Ukraine - est bien de masser à la frontière Russe une force militaire qui lui est ouvertement hostile, et on doit quand même se réjouir que ni l’Allemagne ni la France ne soit décidé à financer une telle aventure.

                              • Le printemps arrive Le printemps arrive 9 septembre 2014 20:16

                                @Wesson : sur le pognon

                                Pour les américains, le dollar de photocopieuse ne leur est pas revenu si cher, par contre ils savent maintenant que la fête est finie. Cela ajoute à la zizanie


                              • Hijack Hijack 9 septembre 2014 01:41

                                Maillons faibles de l’Otan ? ... ah bon, parce qu’il ont des maillons, disons ... forts ???
                                .
                                Certes, ils ont une puissance de feu non négligeable, mais politiquement, organisation à mon sens, minable. Stratégiquement, logiquement et militairement seront perdants s’ils engagent les conflits, comme ils sont en train de le faire.
                                .
                                Enfin, n’oublions pas les alliés, dont les responsabilités sur tous les conflits sont réels ... notamment, membre de facto de l’Otan : Israël !


                                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 9 septembre 2014 07:45

                                  Il me semble avoir entendu que la France allait intervenir... en Lybie.
                                  Et Obama veut bombarder, soit disant, le Califat en Syrie.
                                  à vérifier.


                                • Hijack Hijack 10 septembre 2014 00:49

                                  Oui Fifi,
                                  .
                                  Ils ne savent plus quoi faire, ne savent plus ce qu’ils doivent dire à leurs populations pour les rassurer, qu’ils ne deviennent pas fous >>> ainsi, il dirigent les islamo/takfiro/salafo/alquaïdo/BHListes, les arment, les entraînent, les financent, s’occupent d’eux logistiquement pour massacre un peuple et son dirigeant, réduire son pays à l’état de ruines, le tout financé par le Qatar/Arabie Saoudite, infiltrés par la base US nommée Turquie >>> quand ces terroristes jetables n’ont pas réussi en Syrie, comme ils l’ont fait en Libye (Russie oblige), ils ne savent plus quoi en faire et tentent de les faire taire à tout jamais ... (la Russie et la Syrie n’en sont que plus ravis, car dans l’histoire, tout sera clair ... l’Empire avoue ainsi avoir échoué et tente sur les lieux des crimes, d’ effacer ses traces). De plus, le Qatar et l’A.S sont en conflit et se rejettent les torts les uns sur les autres. Les USA, sentant que ça tourne mal, vont tout faire pour au moins neutraliser une bonne partie des terroristes, quitte à se décrédibiliser encore plus, au plus grand plaisir de Bachar El Assad, qui avait malgré son pays en ruines, la rude tâche de venir à bout des poches de terroristes un peu partout dans le pays, surtout que la Russie est à présent occupée à ses frontières. D’après mon analyse perso, ces terroristes vont finir par s’en prendre au Qatar + A.S. Ils en veulent à présent à l’Europe et à l’Otan (imagé), mais à part quelques actions ici ou là, ne pourront rien faire, malgré que nos dirigeants vont tenter de nous alerter sans cesse, du danger islamiste, qu’ils ont pourtant nourri durant de longues années et fait couler des rivières de sang ...


                                • Jelena XCII 9 septembre 2014 14:05

                                  La Turquie est un mauvais soldat de l’OTAN ?.... Hé bé dis donc.
                                   
                                  1/ L’invasion de l’ile de Chypre (pro-russe) sur laquelle l’Otan ferma les yeux.
                                  2/ La guerre de Bosnie (acteur majeur).
                                  3/ La guerre du Kosovo (premier pays au monde à reconnaitre son indépendance).
                                  4/ L’Afghanistan (elle a envoyé 2 fois plus d’hommes que la France).
                                  5/ La Syrie (totale collaboration avec l’Otan).
                                   
                                  Je vois que avez également citer la France ? C’est cool, ça fait plaisir aux lecteurs, mais dans la réalité l’Otan c’est surtout le trio USA-FR-UK.


                                    • egos 10 septembre 2014 14:42

                                      « ns sommes la deuxième puissance maritime mondiale »


                                      dite le vite tant qu’il est encore temps

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès