Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Les manœuvres de l’Otan à la frontière russe : Une guerre en (...)

Les manœuvres de l’Otan à la frontière russe : Une guerre en perspective ?

« I do not know how the Third World War will be fought, but I can tell you what they will use in the Fourth Sticks and rocks ! »

« Je ne sais pas comment on fera la Troisième Guerre mondiale, mais je sais comment on fera la quatrième : avec des bâtons et des pierres. »

Paroles attribuées au grand physicien Einstein

 

6 Juin 1944, C’est dit, avons-nous l’habitude de dire : « le jour le plus long » pour qualifier l’opération de débarquement « overlord » des alliés conduits par les Etats Unis . Dans l'imaginaire européen et notamment français, les Etats-Unis d'Amérique sont la grande nation qui est venue se sacrifier pour la libération de l'Europe du joug nazi. Pas un mot de l'apport de l'Union soviétique qui laissa sur le champ de bataille 20 millions de ses enfants.

« 6 Juin 2016, lit-on sur le site Avic cela ne vous rappelle rien ? Pendant plus de 70 ans, ce jour a marqué, chaque année, ce que l'on a voulu imprimer à jamais dans les esprits des Européens, et des Français en particulier, comme le début de la libération de l'Europe le 6 Juin 2016, que se passe-t-il ? Rien. Qui en parle ? Les gros titres ont disparu. Il est loin derrière nous le grand film de propagande de « The Longest Day » (Le jour le plus long) dans lequel jouaient les plus grands acteurs des deux rives de l'Atlantique. Le chapitre du 6 Juin semble clos. Il sera désormais difficile de fêter cette date, ce n'est d'ailleurs plus nécessaire. Les Européens n'en auront pas moins, ancrée à jamais dans leur esprit, la notion qu'un jour les Américains sont venus les délivrer des Allemands, et qu'ils s'apprêtent à les défendre à nouveau contre une future invasion russe. »(1)

Quand on voit les petits pays baltes, on voit ce qu'ils pèsent par rapport aux USA. Et au passage, c'est quand même l'Urss qui a rendu leur liberté à ces ex-Républiques soviétiques en 1991. Leur liberté retrouvée grâce à l'Urss, les Républiques de l'Est ont été aspirées une à une par l'Empire. Quand De Gaulle a décidé de sortir de l' Otan, il y a eu mai 1968... Ce même jour 6 juin 2016, l'Otan a mis en place en 1949 par le camp occidental pour contrer l'Union soviétique met en oeuvre des manœuvres militaires que la Russie qualifie de provocations. Pour l'histoire, l'empire soviétique avait mis en place le Pacte de Varsovie qui comprenait les ex-Républiques soviétiques et les pays satellites. 1989 arrive, l'empire soviétique s'effondre sous les coups de boutoir des Etats-Unis et du pape Jean-Paul II qui donna une dimension à Solidarnosc mouvement ouvrier polonais, avec son fameux « N'ayez pas peur ». Graduellement, l'empire américain, malgré la promesse de ne pas mettre des troupes à ses frontières, concentra des moyens opérationnels et provoque régulièrement la Russie comme c'est le cas avec l'opération en cours Anaconda.

La stratégie étouffante de l' « Anaconda »

« La Russie, lit-on sur le site Spoutnik, a raison d'affirmer que les Etats-Unis n'ont pas tenu leur promesse de ne pas étendre l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord (Otan) vers l'Europe de l'Est. Des documents dévoilent les particularités de cette histoire. (...) Dès que la Russie insiste sur le fait que les Etats-Unis ont présenté des garanties que l'Otan ne s'étendrait pas vers l'est, l'Occident proteste. Selon l'observateur, les documents démontrent l'inverse et indiquent clairement que les autorités américaines avaient rapidement changé leur position ».

Décidément, le nom de l'opération est expressif, l'opération vise à étouffer la Russie tout comme le ferait l'Anaconda vis-à-vis de ses proies. Nous lisons : « Deux mille soldats parachutistes, Polonais, Américains et Britanniques, sautent mardi sur le nord de la Pologne, au début des plus grandes manoeuvres organisées en Europe de l'Est depuis la chute du communisme, pour montrer la force du flanc oriental de l'Otan face à la Russie. L'exercice Anaconda se déroule à un mois d'un sommet que l'Otan doit tenir à Varsovie les 8 et 9 juillet pour consacrer le renforcement de sa présence en Europe de l'Est. Le scénario de cet exercice de dix jours ne laisse aucun doute. Il prévoit la défense de « l'Union des Bleus » contre de « petits hommes verts », en référence à ces hommes aux uniformes verts qui ont participé à l'annexion de la Crimée et au conflit séparatiste en Ukraine. « Le but de l'exercice est de vérifier la capacité des pays de l'Alliance à défendre son flanc oriental », a déclaré lundi le ministre polonais de la Défense Antoni Macierewicz. » (3)

« Au total, 31 000 soldats de 24 pays y participent, dont 19 pays de l'Otan et des pays associés à l'Alliance dans le cadre du Partenariat pour la Paix, telle l'Ukraine. Avec 3000 véhicules, 105 avions et 12 navires. (...) La Russie affiche le plus grand calme, le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, se contentant mardi de dire que ces exercices « ne contribuent pas à favoriser l'atmosphère de confiance et de sécurité » en Europe. »(3)

« Certains spécialistes boutefeux incitent à la confrontation ; « Il y a toujours actuellement, malheureusement, un déficit de confiance mutuelle » entre l'Alliance et la Russie, a-t-il ajouté, précisant que le dialogue se poursuivait néanmoins au niveau des ambassadeurs. (...) Judy Dempsey, analyste de Carnegie Group, considère que l'Otan devrait renforcer son infrastructure pour garantir le déploiement rapide de forces supplémentaires dans la région. De même, l'exercice en cours lui semble « petit par rapport à ce que fait la Russie », avec ses manœuvres qui sont « sophistiquées, grandes, intimidantes », en particulier dans l'enclave de Kaliningrad, située entre deux pays membres de l'Otan, la Pologne et la Lituanie. » (3)

Une guerre nucléaire est-elle probable ?

Oui ! C'est en tout cas le sentiment du britannique, Sir Richard Shirreff, qui était encore commandant en chef adjoint de l'Otan pour l'Europe en 2014, qui annonce une guerre nucléaire à l'horizon 2017 « plausible » selon ses termes. Dans son roman intitulé en anglais « 2017 : guerre avec la Russie », le scénario d'une guerre déclenchée, of course, par la Russie fait planer la menace nucléaire, sur l'innocente Union européenne l'année prochaine. Selon sa fiction, dès l'an prochain, la Russie se mettrait à occuper l'Ukraine pour s'assurer une ouverture terrestre en Crimée, puis envahirait les trois pays baltes, Estonie, Lettonie et Lituanie, tous membres de l'Otan. « Nous devons juger le président Poutine à ses actes et non à ses paroles, a-t-il déclaré, il a envahi la Géorgie, il a envahi la Crimée, il a envahi l'Ukraine. Il a utilisé la force et a obtenu ce qu'il voulait par ce moyen. Dans une période de tension, une attaque contre les États baltes... est tout à fait plausible. », selon Le Dailymail, qui rapporte les propos du général a l'émission Today de la BBC Radio 4 » (4).

« (...) Ce n'est pas la Russie qui a envahi la Géorgie, mais au contraire l'armée géorgienne qui a attaqué les troupes russes d'interposition qui se trouvaient dans la région séparatiste d'Ossétie du Sud, fortes d'un mandat international. (...) En ce qui concerne la Crimée, c'est par un référendum populaire que la population criméenne a demandé son rattachement à la Russie suite au coup d'État du Maïdan fomenté par certains pays de l'Otan. Quant à l'Ukraine, personne ne croit sérieusement à l'occupation du pays par la Russie. »(4)

Pour l'auteur, la Russie profiterait de l'affaiblissement de l'Otan sur la scène internationale et déciderait d'envahir l'Europe occidentale, pour se dégager de l'encerclement de l'Alliance atlantique.(...) Et puis pourquoi ne pas desserrer l'étau autour de la la Russie pour lui ôter la raison d'une attaque ? Le refroidissement des relations, selon l'auteur, viendrait de la Russie dont le nucléaire serait le pivot, non de défense, mais d'attaque : « Ne vous faites pas d'illusions », a-t-il affirmé, « L'utilisation de l'arme nucléaire fait entièrement partie de la stratégie militaire de Moscou. » Une affirmation un peu osée quand on sait que les USA, en liaison avec l'Otan, prévoient de déployer en Europe centrale des bombes d'aviation nucléaires de haute précision et n'excluraient pas la possibilité d'une attaque nucléaire préventive en Asie ou même en Europe. Les USA restent encore le seul pays au monde à avoir utilisé des bombes. » (4)

Selon l'ancien commandant de l’Otan : « L'attaque viendrait par la Baltique. Cela tombe bien, les Américains qui ont déjà implanté une base antimissiles en Roumanie aux portes de la Russie (...) Bref, des allégations catastrophes juste utiles à semer la panique dans l'opinion publique pour permettre aux néo-cons (néo-conservateurs) à Washington de réclamer des crédits toujours plus élevés pour l'armement(..) Enfin, si une troisième guerre mondiale classique semble très peu probable, en revanche, il existe une autre forme de guerre mondiale qui est en train de se développer, c'est la guerre terroriste islamique qui est en même temps une guerre sous faux-drapeau du bloc occidental à la Russie, dont l'onde de choc de plus en plus puissante se répand à partir du Moyen-Orient, en Europe atlantiste et en Europe russe, et qui risque de s'étendre sur tout le globe, y compris peut-être, cette fois-ci aux USA. » (4)

L'interventionnisme occidental avec tous les prétextes

Les pays occidentaux ont toujours eu des visées expansionnistes. On connait les ravages du concept du devoir des civilisations des races supérieures en France théorisé au XIXe siècle par les Renan et les Gobineau er mis en pratique par Les politiques à l’instar de Jules Ferry en France de Rhodes en Angleterre avec là aussi des théoriciens chantres de l’homme blanc et de son fardeau : « The white man burden » dirait Rudyard Kipling. Les autres pays européens ne furent pas en reste, citons brièvement l’Allemagne de Bismarck et du kaiser Guillaume qui auront sur la conscience l’extermination des hereros.

La relève prise en main par les Etats Unis fut rapide et l’on doit l’essor de la Nation américaine à l’extermination des indiens. Une constante que l’on retrouve à travers les siècles. L’ingérence à tout prix et pour tout motif. Le but étant de subjuguer des peuples faibles pour les asservir et les spolier de leurs identités culturelles et ou religieuses ainsi que de leurs ressources.

 Il semble que l'ingérence soit dans l'ADN de ces pays et notamment de l’hyper-puissance américaine selon le mot d’Hubert Védrines ancien ministre des Affaires étrangères de la France. on dénombrerait plus de 250 guerres auxquelles les Etats-Unis ont participé depuis leur « création » il y a 250 ans.

Dans un article lumineux Vijay Prashad fait l'inventaire de tous les motifs d'intervention mis en avant par l'Empire pour intervenir et apporter la désolation. L'auteur rapporte comment cela a commencé avec la mise à mort de l'Irak puis de son président Saddam Hussein. « Assis dans son palais présidentiel, en 1991, le président irakien, Saddam Hussein, et son ministre de la Culture, Hamad Hammadi, ont rédigé une lettre à Mikhaïl Gorbatchev, Hussein et Hammadi espéraient que l'URSS aiderait à sauver l'Irak de l'agression occidentale. Hammadi, qui avait compris les changements bouleversant le monde, a dit à Hussein que la guerre ne visait « pas seulement à détruire l'Irak, mais aussi à éliminer le rôle de l'Union soviétique pour que les États-Unis puissent contrôler le destin de toute l'humanité ». En effet, après la guerre du Golfe de 1991, l'Urss s'est effondrée et les États-Unis ont émergé comme l'unique superpuissance. L'âge de l'unipolarité américaine avait commencé ».(5)

« Un président américain jubilatoire, George H.W. Bush, a inauguré un nouvel ordre mondial, à savoir 'un monde où la primauté du droit supplante la règle de la jungle''. Dans ce monde nouveau, 'il n'y a pas de substitut au leadership américain'' a déclaré M.Bush, et ainsi, 'face à la tyrannie, que personne ne doute de la crédibilité et de la fiabilité américaines''. » « (...) Le successeur de Bush, Bill Clinton, a donné au concept d'intervention sa patine libérale. Le régime des sanctions sous l'égide de l'ONU a cherché à affaiblir l'Irak jusqu'à l'effondrement(...) Si l'Occident a décidé qu'un conflit exigeait son intervention, alors la pleine force de la puissance occidentale serait exercée sur ceux que l'Occident a jugés comme étant les méchants. Voilà l'essentiel du concept d'interventionnisme humanitaire. Qu'est-ce qui fut considéré comme une catastrophe digne d'intervention ? En 1996, Madeleine Albright, alors ambassadeur des États-Unis à l'ONU, a reconnu que les sanctions étasuniennes avaient entraîné la mort d'un demi-million d'enfants irakiens. » « Je pense que ce choix est très difficile, a-t-elle dit, mais nous pensons que le prix en vaut la peine. » (5)

L'auteur cite ensuite la méthode Bush II : « Le président américain George W. Bush a utilisé le langage de la protection civile, en 2003, pour mener une guerre d'agression contre l'Irak. La guerre états-unienne a démoli l'infrastructure et les institutions irakiennes, mais a aussi abîmé le concept d'intervention humanitaire. Le chaos qui a suivi a été provoqué par cette guerre pour le changement de régime. (..) Sous la surveillance de Kofi Annan, l'ONU a approuvé le nouveau concept de responsabilité de protéger (R2P) en 2005. Cette nouvelle doctrine demandait aux États souverains de respecter les droits fondamentaux de leurs citoyens. Lorsque ces droits étaient violés, la souveraineté était dissoute. Un acteur extérieur, approuvé par l'ONU, pouvait alors intervenir pour protéger les citoyens. (...) Le révérend Miguel d'Escoto Brockmann, président de l'Assemblée générale de l'ONU, a publié une note succincte de présentation qui a soulevé des questions sur la nouvelle doctrine R2P. D'Escoto a traité la R2P de « colonialisme remis au goût du jour » et a déclaré qu'« un nom plus précis pour R2P serait droit à intervenir ».(5)

L'auteur conclut en faisant référence au deux poids dux mesures qui semble être une règle : « (...) Le test pour la R2P n'est pas venu pendant le bombardement de Gaza par Israël dans l'Opération Plomb durci (2008-09), pour lequel un rapport de l'ONU a montré des preuves de premier ordre de crimes de guerre. Il est arrivé quelques années plus tard en Libye. Un soulèvement contre le gouvernement libyen, en février 2011, a été l'occasion de tester la R2P. (...) L'ambassadeur de l'Inde aux Nations unies, Hardeep Singh Puri, m'a dit au début de 2012, que l'exemple libyen empêcherait toute résolution du Conseil de sécurité de l'ONU sur la Syrie. (...)Les critiques s'inquiètent du fait que l'intervention humanitaire à l'occidentale ignore les causes et produit des résultats catastrophiques. Y aurait-il d'autres manières d'intervenir qui ne soient pas dangereuses ? (...) La violence, a-t-il soutenu, est un résultat de cette grotesque inégalité. R2P ne s'est jamais occupé de la protection des civils contre les multiples Cavaliers de l'Apocalypse du XXIe siècle - l'analphabétisme, la maladie, la pauvreté, le chômage et les problèmes sociaux. Ce sont les vrais fauteurs de crise. Mais les bombes ne peuvent pas les vaincre. »(5)

Y aura-t-il un vainqueur en cas de conflit et lequel ?

Des analystes américains signalent certains problèmes auxquels l'Otan serait confrontée en cas d'éventuel conflit armé avec la Russie. En comparant les forces armées de la Russie et de l'Otan sur un modèle de conflit militaire hypothétique, le site américain War on the Rocks a constaté la supériorité de l'armée russe sur toute une série de positions. Dans leur conclusion, MM.Shlapak et Johnson se réfèrent à une récente déclaration du général Mark Milley, chef d'état-major de l'Armée de terre américaine, qui a reconnu devant la commission des Forces armées du Sénat que la Russie dépassait les Etats-Unis par la portée et la quantité des armements. « Ces données sont-elles exactes ? Malheureusement, oui », constatent les experts. « L'Otan dans son état actuel est perdante face à la Russie qu'il s'agisse des effectifs des forces armées, de la portée ou de la puissance des armements. Par ailleurs, l'Alliance est handicapée par plusieurs problèmes généralisés », résument MM.Shlapak et Johnson, en estimant que dans une guerre avec la Russie, l'Otan n'aurait aucune chance et que les conséquences d'une telle guerre seraient bel et bien désastreuses pour le bloc. » (6)

Que peut-on en conclure ?

Ce qu'il y a de sûr ce sont les peuples faibles qui vont en souffrir. S'il y a une guerre en Europe, les Etats-Unis sont loin, ce sont les pays européens qui vont trinquer. Le monde sera de plus en plus dangereux et nous sommes à une veillée d'armes. On apprend que la Chine qui a aussi des démêlés avec les Etats-Unis a mis en construction cinq nouveaux porte-avions. Quand on apprend que le marché des armes prospère (1200 milliards de dollars) et qu'il faut à peine 5% de son montant pour vaincre la faim. Quand les pays pensent plus à s'armer qu'à nourrir leur peuple, leur procurer la santé et une bonne éducation on est en droit de désespérer de la nature humaine qui court assurément à sa perte. Les paroles attribuées à Einstein ont une connotation prophétique, nous sommes avertis du chaos à venir.

 

1.Site Avic http://reseauinternational.net/le-6-juin-le-jour-le-plus-long/

2. https://fr.sputniknews.com/international/201605311025443792-expansionnisme-otan-probleme/

3. http://www.lexpress.fr/actualites/1/monde/anaconda-contre-union-des-rouges-grosses-manoeuvres-occidentales-face-a-la-russie_1799837.html

4. http://www.medias-presse.info/un-ex-commandant-de-lotan-annonce-pour-2017-une-guerre-nucleaire-entre-la-russie-et-loccident/55644#dBxyx9MyXJODlUDc.99

5.Vijay Prashad http://lesakerfrancophone.fr/le-faux-nez-des-changements-de-regime-une-breve-histoire-de-lintervention-humanitaire

6. https://fr.sputniknews.com/defense/201604241024497259-russie-otan-armees-superiorite/

 

Article de référence http://www.lexpressiondz.com/chroniques/analyses_du_professeur_ chitour/243354-une-guerre-en-perspective.html

Professeur Chems Eddine Chitour

Ecole Polytechnique enp-edu.dz


Moyenne des avis sur cet article :  3.23/5   (43 votes)




Réagissez à l'article

141 réactions à cet article    


  • Jo.Di Jo.Di 10 juin 08:28

    Le souchien ne peut reconquérir sa liberté qu’en favorisant la poussée russo-chinoise contre UE otanienne.
     
    Sur sa terre natale, le souchien doit dorénavant se considérer en territoire ennemi, dans une colonie asservie du GlobalState, conduite par une caste traite.
     
    Tout ce tissu de représentations : humanité, paix, égalité, anti-racisme, acceptation des différences, ouverturen ne sert qu’à grand remplacer et le bercer par l’illusion que tout arrive avec son accord majoritaire, où dans une fatalité du sens de l’Histoire.
     
    La Russie n’est pas individualiste, pas libérale, elle place la politique au dessus de l’économie. Elle n’est pas mondialiste, pas démocrassique, elle est souveraine. Elle est encore moins civilisatrice droitdelhommiste. Le souchien doit refuser le sirupeux alibi sans-frontièriste multiethniqueur, destructeur des peuples et arme de l’oligarchie mondialiste. Par conséquent Washington, Bruxelles, avec leurs traites négrières outil de pouvoir électif et de purinement, sont des capitales ennemies du souchien.
     
    Le souchien doit contribuer à la défaite de son ex-pays devenu colonie, à tous les points de vue, s’il veut se libérer.


    • Paul Leleu 10 juin 17:52

      @Jo.Di


      « Amen ».... merci pour ce sermon édifiant sur « ce que le souchien doit faire »...

      on peut être contre un maître sans en vouloir un autre. Car il ne faut pas s’aveugler sur la Russie de Poutine. (les algériens sont bien passés du colon au FLN, puis du FLN à l’islamisme... c’est pas brillant comme « souveraineté »...) 

      La Russie est libérale, en théorie comme en action. Elle est un régime capitaliste débridé, aux mains d’oligarques et de mafias violentes et confiscatoires... et tous ses dirigeants vont ensuite placer leur argent dans les paradis fiscaux... Non... la Russie est simplent un « adversaire » du bloc étasunien... comme Esso est un adversaire de Total... rien de plus. 
      Il se trouve simplement qu’à l’heure actuelle, « l’Empire » russe est plus petit que l’empire américain... ce qui donne l’illusion qu’il n’existe pas... cependant, attendez de voir un peu « l’empire » chinois terminer de racheter nos terres agricoles et « l’empire » arabe terminer de racheter nos villes et nos clubs de foot... 

      Quant à la « mission civilisatrice », Poutine en donne une à la sainte-russie, celle de sauver l’occident de la « décadance »... eh oui... chaque empire a sa petite « mission civilisatrice » (d’ailleurs les saoudiens en font de m^me dans tout le monde arabe sans que les peuples en questions ne se posent la question de leur soumission arabo-musulmane, eux qui ne sont pas arabes et qui ne furent pas musulmans). 

      La Russie est multi-ethnique... à moins que vous ne connaissiez rien aux régions du Caucase ni aux contrées de Sibérie, de l’Altaï et de l’Extrême-Orient russe. 



      Cela dit sans aucune sympathie pour le monde de l’OTAN et cie... mais je pense que l’émancipation populaire ne peut venir que du peuple lui-même... on a fait venir les américains pour se débarasser des envahisseurs allemands... mais aujourd’hui il faudrait faire venir les russes pour se débarasser des ingérences américaines ? ...c’est un sujet qui demande la relfexion. 

      Ceci dit, vous dites aussi des choses vraies


      Quant au « souchien »... dans le quotidien je lui trouve plutôt une tête de « beauf » ramollo souchon... je me garderais de placer trop d’espoir dans cette mythologie. Je ne sais pas si la France existe encore autrement qu’à l’état de carte postale... il suffit pas de l’invoquer pour la faire revivre... et faire revivre quelle France ? ...celle de Gattaz, Dassault, Valls, Sarko, Hollande, Lagardère et tous les autres traitres ? (où à leurs successeurs )

    • Laurent 47 11 juin 17:41

      @Paul Leleu
      L’Algérie a déploré environ 120.000 morts durant les 10 ans de guerre qu’elle a dû mener contre les islamistes dans le Sud du pays, et elle a prouvé qu’elle pouvait remettre ça lors de l’assaut qu’elle a mené sur le site gazier aux mains des fous de Dieu ( pas de quartier ! ).
      Je reçois 2 chaînes télé ( Canal Algérie et Algérie 3 ), et il n’y a pas de présentatrice voilée.
      On n’a pas fait venir les américains, ils sont venus sans notre permission, après avoir massacré 75.000 civils lors de leurs bombardement des villes normandes !
      Il ne faut pas oublier que la France était un ennemi, au même titre que l’Allemagne nazie.
      Quand vous dites que l’empire russe est plus petit que l’empire américain, je ne pense pas que vous parliez géographie, car la Russie fait onze fuseaux horaires de largeur, ce qui est loin d’être le cas des Etats-Unis !
      En quoi est-elle plus petite ? En ressources naturelles, en technologie militaire, en niveau d’instruction, en respect des lois internationales, en nombre de partenaires ou de pays amis ?
      La Russie n’a pas besoin de fabriquer de faux lingots d’or « fourrés » au tungstène, car ce ne sont pas les mines d’or qui manquent dans le pays ( 18.000 faux lingots de 400 onces sont toujours entreposés dans la réserve fédérale de Fort Knox, et tous les pays qui ont demandés à récupérer leur or se sont heurtés à une fin de non-recevoir ).
      Et le dollar n’est plus qu’un vulgaire billet de Monopoly !


    • AMETOS (---.---.186.54) 15 juin 21:38

      « souchien », « GlobalState », « démocrassique »,"sans-frontièriste multiethniqueur« , »purinement" ???? Merci de nous apporter quelques éclaircissements sur votre charabia. @Jo.Di


    • sarcastelle 10 juin 08:34

      Excellent. Attendons avec intérêt la guerre pour admirer rétroactivement la clairvoyance de Fortintin et du docteur es sciences thermodynamiques. 


      • zygzornifle zygzornifle 10 juin 09:53

        @sarcastelle
         tiens ça me donne envie de regarder Rambo 1 .....


      • zygzornifle zygzornifle 10 juin 09:52

        On pourra demander au migrants de nous défendre du fait qu’ils se font adopter.... ha non c’est pas comme cela que ça marche c’est au citoyens Européen de nous défendre nous les migrants on est la pour profiter de la manne Européenne de vivre sans efforts, contrairement a vous on nous écoute et même si certains ne sont la que pour placer des bombes et préparer l’Europe Saoudite sous l’œil bienveillant et la manne financière du Qatar et de l’Arabie Saoudite , nos femmes vont prendre d’assaut les crèches et dans 20 ans vous n’existerez presque plus sauf pour nous servir , de toute façons vous servez déjà depuis des décennies toute une classe politique parasite de droite comme de gauche cela ne vous changera guère et vos pays deviendront comme la Libye, l’Iran , l’Irak l’Égypte , l’Afghanistan et d’autres et la l’oncle Sam ne viendras pas vous libérer .....


        • MAIBORODA MAIBORODA 10 juin 10:50

          Merci et salutations cordiales à l’auteur pour son analyse à la fois exhaustive et limpide.


          • MILLA (---.---.1.10) 10 juin 13:19

            Il n’y aura jamais de guerre contre la Russie !


            • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 10 juin 13:48

              @MILLA

              C’est à souhaiter, mais je vous répète ce que j’écrivais hier dans un autre article. La balle est dans le camp des States, ces fous de guerre !

              Ou ils stoppent leur délire permanent d’attaque de la Russie et d’invasion de ce territoire très riche en ressources, poussé par le complexe militaro-industriel et ils reviennent à la raison, où ils y vont, et recevront une raclée mémorable, car les Russes ne sont pas du genre à se laisser marcher sur les pieds. Mais malheureusement cela ne se fera pas sans dégâts co-latéraux colossaux et peut-être irréversibles. 

              L’hégémonie économique US a vécue, qu’ils sachent que les autres continents ne se laissent plus impressionner par leur spectacle permanent d’une société sans futur. Et ce n’est pas leur orgie médiatique de propagande qui y changera grand chose.

              Et votre boule de cristal, à vous, la pythonisse d’Avox, elle vous dit quoi ?


            • devphil devphil 10 juin 14:01

              @Nicole Cheverney


              Le peuple Américain ne veux pas la guerre.

              Quel peuple voudrait la guerre ?

              Alors des guerres se déclenchent ? 

              Ce sont les gouvernants pour des raisons politiques , financière ( dette ) , de pouvoir , de revanches pour satisfaire un électorat etc ....

              Voila pourquoi des pauvres types s’entretuent depuis des siècles sans trop savoir pourquoi ils ont commencé ni comprendre pourquoi un jour ça s’arrête.

              Ceux qui veulent la guerre sont rarement ceux qui vont mourir au front , ce sont surtout ceux qui en tirent un profit , un bénéfice personnel ou financier.

              Voila comment fonctionne l’humanité , je dirais qu’au temps des rois en Europe au moins il allait eux aussi au combat alors qu’aujourd’hui je vois mal un Hollande face à un Poutine ....

              De même je vois mal la France face à la Russie alors c’est quoi ce délire avec les USA de les suivre comme un caniche.

              Comme un âne qui suit bêtement une carotte attaché devant sa tête sans oublier la pointe dans le dos qui dissuade de reculer.

              OTAN = Organisation Terroriste Atlantique Nord

              Philippe 

            • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 10 juin 17:30

              @devphil

              Bonjour,

               Dans son magnifique roman, intitulé Monsieur Smith, paru juste après la deuxième guerre mondiale, L’écrivain américain Louis Bromfield démontre que les guerres modernes sont des guerres de lâches. Bien plus que les guerres ancestrales qui se déroulaient sur des champs de bataille, et souvent éloignés des populations civiles. Mais comme le dit l’auteur, les guerres frappent aveuglément partout et avant tout les civils ! De plus Louis Bromfield se livre également à une critique sans concession de la société américaine des classes moyennes supérieures instruites.

              Bien que j’ai un doute, j’espère que le peuple américain n’acceptera pas de laisser les killers de la maison blanche, les mener jusqu’ au choc frontal.
              Mais les médias US ont parfaitement rôdé leur méthodes de propagande. Et malheureusement, un peuple dont chaque citoyen peut accéder à l’achat d’une ou de plusieurs armes à feu, est-il en mesure, éduqué dans la violence dès le plus jeune âge, de comprendre les enjeux et les conséquences désastreuses d’une guerre, à fortiori hors-sol américain ? 


            • gogoRat gogoRat 10 juin 19:33

              @Nicole Cheverney
               « les guerres modernes sont des guerres de lâches »
              Très juste !

               ... et le fruit d’une pathétique vacuité d’esprit autant que de finesse !
               
               
               Les irresponsables creux qui attisent le feu en prenant parti, (préventivement ?) pour celui qui, selon leurs vues, aurait « la plus grosse » ne font que jouer le rôle de pion prévu par les pervers qui s’en servent !
               
               Inversion des valeurs ! : celles et ceux qui osent s’inquiéter du ’prochain’, qui en est réduit à coucher sous le pont d’à côté, sont désignés comme des insignifiants incultes ...
               
               Quelle finesse d’analyse ! c’est vraiment impressionnant !


            • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 10 juin 22:12

              @gogoRat

              Bon ! j’essaie de décrypter votre commentaire pour le moins abscons. Mais je pense qu’il est un peu comme les romans à clés. Vous ne citez aucun nom : celui qui aurait la plus « grosse », selon vous serait-il Poutine ? Je ne sais pas, je ne suis pas allée voir, la Russie, vous savez, c’est loin ! Le Kremlin encore plus , vu de ma petite hauteur.

              Mais peut-être « grosse » dans votre esprit s’appliquerait-il à la rondouillarde madame Clinton ? Parodions en ce qui la concerne, notre ex-président Chirac et ses bons mots : cette femme est un homme politique ! Et comme il disait de madame Tatcher, cette femme voudrait-elle les c....lles de Poutine sur un plateau ?
              C’est possible qu’elle se prenne une Matadora ! Et que taurer adore !

              Je ne parlerai même pas de Messire Obama, sa majesté est en fin de parcours et prépare sa retraite dorée.

              Antithèse : les irresponsables creux qui attisent le feu en prenant parti -préventivement ? dîtes-vous

              Les Anglos-Saxons sont des grands parieurs. Pour eux, business, guerre, pépètes and Co, ils prennent parti, oui. Et ils savent très bien qu’on ne gagne pas au Derby avec un balletringue comme le dernier Obama sorti. La mère Clinton, la grande prêtresse de la déflagration leur apportera tout ce qu’il faut pour les contenter et remplir leurs tiroirs-caisses.

              Et nous, pauvres Européens, nous nous inquiétons du « prochain » qui couche sous le pont d’à côté.
              Le SDF, le clodo, le sans-papiers, que la racaille pourfend de ses gras commentaires.

              @ gogoRat,

              Le rat est un animal extrêmement sensible et intelligent et très renifleur. Ne sentez-vous pas quelques odeurs de pourritures qui prolifèrent outre-Atlantique ?


            • gogoRat gogoRat 11 juin 00:18

              @Nicole Cheverney

               Je n’ai pas l’odorat à ce point développé que je puisse attribuer l’odeur de pourritures à des contrées si éloignées de mes pénates !
               Pourtant, il est vrai que mes narines se rebellent : le bon sens pratique m’incite à en chercher une cause beaucoup plus locale.
               
               à commencer, par exemple, par quiconque voudrait m’enrôler, voire m’immoler dans des conflits abracadabrantesques dont les tenants et aboutissants sont impossibles à démêler ; ceci alors que, dans le même temps, des abus et injustices évidents et inadmissibles, dénoncés par l’immense majorité de mes compatriotes, sont masqués, minimisés, effacés par des trompe-l’odorat ou jeux menés depuis l’étranger par, d’un côté des as de la séduction commerciale et culturelle, de l’autre des experts notoires en matière de propagande, d’ailleurs encore par des caractériels, en attendant que se finissent réveiller d’autres populations jusqu’ici plus dicrètes.

               Désolé si cela vous paraît abscons, mais n’étant pas confiant en mes capacités à exprimer diplomatiquement des propos de nature à soulever des passions guerrières que je ne prends pas à la légère, je me contenterai d’être peut-être compris par les quelques rares lecteurs qui désespèrent de rencontrer ici une meilleure pluralité d’angles de vue.


            • devphil devphil 11 juin 07:15

              @Nicole Cheverney


              Merci pour votre commentaire concernant le roman de Louis Bromfield.

              Aucun peuple ne veux la guerre et les dirigeants le savent d’où la nécessité de créer des haines , attiser l’esprit de revanche , utiliser la propagande et la manipulation etc ....

              C’est ce que nous voyons envers la Russie depuis plus de 2 ans.

              Et il ne faut pas trop compter sur le niveau intellectuel de la masse qui est maintenu dans une pauvreté financière , culturelle et intellectuelle.

              Philippe 

            • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 11 juin 07:50

              @devphil

              Bonjour,

              Le bon sens n’étant pas ce qu’il y a de mieux partagé dans notre bas-monde, j’ai remarqué ceci.
              Il se trouve que les plus bornés, les plus enfermés dans leurs jugements hâtifs sur l’exploitation médiatique outrancière atlantiste, ce ne sont pas justement les plus « pauvres » financièrement, culturellement et intellectuellement.

              Personnellement je côtoie beaucoup de monde, et de différents niveaux culturels. Je reste complètement abasourdie par la bêtise crasse de certain.es « diplomé.es » parfaitement bilingues et sensés être aptes à comprendre les enjeux d’une élection américaine. Les plus dingues de la dingue Hillary sont les femmes, de véritables groupies, merveilleusement excitées de la perspective d’une future Présidente des Etats-Unis. Poutine étant présenté comme le Diable, l’agresseur.

              Et si l’on commence à réfuter ces jugements à l’emporte-pièce, on vous répond que de toutes façons madame Clinton est une femme de pouvoir, qu’elle le porte en elle, sur elle, et qu’à ce titre, elle ne peut qu’être élue !

              Sans se demander si cette soif immodérée de pouvoir n’est pas justement le signe clinique d’une pathologie sévère pouvant mener le monde au désastre et au chaos.


            • aimable 11 juin 09:30

              @Nicole Cheverney
              je suis d’accord avec vous , les plus instruits ne sont pas forcément les plus futés
              pour preuves , nous voyons ce que cela donne quand ils sont au sommet


            • Laurent 47 11 juin 13:03

              @Nicole Cheverney
              La Russie est loin, peut-être.
              Mais en kilomètres, elle l’est beaucoup moins que les Etats-Unis ! On peut y aller en voiture ou en train, et il n’y a pas d’océan à traverser !
              Ce qui rend très étrange le comportement de nos concitoyens, qui bavent devant les hamburgers et les canettes de Coca-Cola, sans s’apercevoir qu’ils se font entuber dans les grandes largeurs, et que la France est devenu une sorte de république bananière à la solde de Washington !
              Notre indépendance nationale ? Même pas en rêve !
              Obama nous siffle et on obéit servilement sans chercher à savoir si c’est notre intérêt !
              Il est vrai que ce « protectorat français » existe depuis 1945, et qu’il n’a cessé que provisoirement, du temps du général De Gaulle !
              Le résultat ? Demandez-donc à nos agriculteurs, aux chantiers navals de Saint Nazaire, à Dassault Aviation, ou à Alstom ( TGV Moscou-Pékin ).
              Le but de Washington, depuis la fin de la guerre, c’est d’empêcher à tout prix un rapprochement économique entre l’Europe et la Russie, donc d’affaiblir cette Europe par tous les moyens !
              D’où la création de l’OTAN, et de la Communauté Européenne ( le mariage de la carpe et du cheval ).
              Dans la vraie vie, ce sont toujours les cons qui paient l’addition !


            • devphil devphil 11 juin 17:46

              @Nicole Cheverney


              Je suis d’accord avec vous sur la notion d’enferment du jugement car ils s’agit de personnes CSP + endoctrinés par leur milieu et la manière de penser.

              Concernant des CSP - , il s’agit d’un manque de connaissance , d’argumentaire, de réflexion moins intellectuel qui conduisent ces personnes à intégrer toutes les manipulations des médias.

              Les médias étant eux même pas exsangue de critique sur leur niveau de non réflexion sur les sujets importants , les médias sont des machines à transmettre l’information sans analyse critique.

              Philippe

            • escoe 11 juin 18:26

              @Laurent 47 Mais en kilomètres, elle l’est beaucoup moins que les Etats-Unis !

              Ca dépend où.
              Paris-Irkoutsk : 6594 km Paris-Chicago : 6674 km


            • seefisher 13 juin 08:44

              @devphil
              mon cher Philippe , les médias sont asservis au pouvoir en place et à son idéologie .il semblerait qu’elle ne fasse que relayer une certaine conception des idées de ce gouvernement tout en omettant les vraies infos style le resserrement du bouclier OTAN autour des frontières russes et surtout le déploiement d’armes atomiques....je crois en ce qui me concerne que lesdits médias ne sont qu’un organe de plus au service du pouvoir en place ,un outil de conditionnement p


            • Laurent 47 14 juin 13:37

              @escoe
              Et de Paris jusqu’à la côte Pacifique ?
              Vous prenez la Sibérie comme calcul de distance, donc moi je prends l’Ouest des Etats-Unis !


            • Laurent 47 14 juin 13:44

              @escoe
              De Paris jusqu’à l’état de Californie : 8.896 km.


            • Laurent 47 14 juin 17:51

              @escoe
              Distances en ligne droite :
              de Paris à Novorossiysk ( ville russe la plus proche de la France ) : 2710 km
              de Paris à Bangor ( ville américaine du Maine la plus proche de la France ) : 5229 km
              Soit presque deux fois plus ! ( et entre les deux, l’Atlantique )


            • Milla (---.---.1.10) 10 juin 14:07

              Voilà ce que j’écrivais il y a quelques semaines et c’est ce scénario qui va se dérouler

              MILLA (---.---.---.10) 17 mai 01:34 La Lituanie, la Lettonie, l’Estonie ont fait partie de l’URSS, tout comme l’Ukraine. De plus, la Pologne, la Roumanie, etc. n’ont certes pas fait partie de l’URSS mais ont été occupés par l’Armée rouge de 1945 à 1990. Bref, tous ces pays ont été par le passé sous une domination russe : il n’est donc pas étonnant que Poutine cherche à les reconquérir comme il l’a partiellement fait en Ukraine. Comme ces pays sont aujourd’hui membres de l’UE, une attaque éventuelle de Poutine contre l’un d’entre eux provoquerait une situation semblable à celle de l’Ukraine avec en plus le renfort des armées européennes


              • soi même 12 juin 13:18

                @Milla, pour ce qui concerne les différents pays Baltes ainsi que l’Ukraine et la Pologne ,la Biélorussie, la Roumanie, la Russie n’a plus la prétention,n d’une occupation territoriale de ses pays, il y a eu un changement en profondeur depuis effondrement de l’URSS.
                Toute la stratégie Russe aujourd’hui et de relevé le pays de l’effondrement économique de 1989 et pour cela qu’ils aspirent à que les pays limitrophes de Europe central soient avant tous des partenaires commerciales.

                Cela est frappant à plus d’un titre en ce qui concerne l’Ukraine où la Russie à tenue à bout de bras leur économie qui a l’heure actuel est en faillite. Il suffit de voir le bal des bailleurs de fond occidentaux comment ils se renvoient la balle pour surtout pas s’engager à véritablement aidé l’Ukraine à sortir de sa nuise.

                Il est évident qu’un conflit avec la Russie serait une erreur d’on l’Occident dans son ensemble payerait très cher, surtout l’on oublie volontiers que la Chine est actuellement aussi dans une guerre larve face à l’hémogénie agressive Américaine en Asie .

                Oui tous les facteurs sont là pour un conflit généralisé, et il y a pas de doute suite à cela qu’il est un basculent stratégique et l’Australie joue dans un avenir très proche un rôle de premier plan.

                 

                 

                 


              • Milla (---.---.1.10) 10 juin 14:22

                L’URSS est loin d’avoir été un pays pacifiste : entre la seconde guerre mondiale, que Staline a commencée en signant un pacte avec Hitler.


                • Croa Croa 10 juin 17:39

                  À Milla,
                  La Russie, tout comme auparavant l’URSS, n’est pas pacifiste. Pour autant cherche-t-elle la guerre où veut-elle l’éviter ? Lorsque le danger est grand elle cherche à éviter la guerre c’est évident !
                  Le pacte entre Staline et les nazis c’était déjà pour ne pas être emmerdé. Ce fut une énorme erreur bien sûr.
                  *
                  Ceci dit on ne peut pas toujours éviter le pire et à mon avis ce coup ci ils le savent.


                • Michel Maugis Michel Maugis 12 juin 06:36

                  @Milla

                  « L’URSS est loin d’avoir été un pays pacifiste : entre la seconde guerre mondiale, que Staline a commencée en signant un pacte avec Hitler. »

                  Signer un pacte de NON AGRESSION est un signe de non-pacifisme ?

                  Arrêtez de prendre des lecteurs éventuels pour des imbéciles.
                  Les gens intelligents savent que la France et la GB ont signé un PACTE DE GUERRE CONTRE L’URSS avec Hitler l’ autorisant à fondre sur l’ URSS.

                  C’était les accords de Munich...ou la paix pour 100 ans c’ est à dire la guerre immédiatement en langage démago fasciste de l’Oligarchie fauxsialiste.

                  L’URSS depuis le premier jour de la révolution bolchévique a été et l’ est toujours, en tant que Russie, un pays pacifique,


                  Ce fait est inhérent à sa raison d’ être. Un peuple faisant une révolution qui n’ a surtout pas besoin d’ une guerre.

                  Pas comme nos bourgeois révolutionnaires de 1789 qui ne pensaient qu’ à faire la guerre contre la Pologne, au grand désespoir des Robespierristes. 


                  Quel âge avez vous ? On dirait un gosse qui répète les paroles de son père.

                • soi même 12 juin 14:14

                  @Croa, dans cette affaire il ne faudrait pas sous estimé Staline, qui avait massez des troupes d’invasion à ses frontières occidentale et s’apprêtait à lancer une attaque sur l’Europe occidental.
                  Si cela n’a pas eu lieux c’est l’armée Allemande a devancer de 15 jours par leurs attaques supprimes.

                  Il y a quelques mystère qui tourne autour du pacte Genamo-soviétique entre autre la campagne de France c’est faite avec de l’acier et du pétrole soviétique.

                  Pour plus d’information sur le sujet il y a livre qui soulève très bien toute la jeu de duplicité soviétique sur le sujet je vous recommande de lire  « Le Brice Glace de Suvorov »


                • nadezhda 13 juin 07:01

                  @Michel Maugis
                  Bravo, Michel. Nous sommes pour la paix !


                • Laurent 47 13 juin 18:59

                  @Milla
                  Un pacte de non-agression, et non de coopération guerrière !
                  C’est la trahison de ce pacte par Hitler ( qui avait envisagé l’invasion de la Russie pour agrandir l’Allemagne et s’emparer de ses ressources naturelles, comme il l’écrit clairement dans son livre Mein Kampf, que j’ai lu avec intérêt ), qui a lancé les hostilités en 1940.
                  La Russie, qui a l’habitude de respecter les traités qu’elle signe ( ce n’est pas la France ), a été prise totalement à dépourvu par la trahison du Führer, ce qui lui a coûté 27.000.000 de morts !
                  Je ne suis pas russe, mais je suis absolument certain que la Russie actuelle ne tombera pas dans le panneau, et que les Etats-Unis ( puisqu’il s’agit d’eux bien entendu ) ne vont pas venir s’y frotter !
                  Ils ont beau gesticuler et baver leur haine dans les médias, ils savent très bien que la moindre attaque de grande ampleur contre la Russie signera l’extinction totale de toute vie aux Etats-Unis !
                  Leurs experts militaires et leurs scientifiques n’arrêtent pas de tirer la sonnette d’alarme pour les avertir du danger ( ex : un sous-marin indétectable de la classe Boreï peut se positionner à la limite des eaux territoriales américaines, et ce sous-marin dispose de 16 silos de lancement de missiles hypersoniques, chacun de ces missiles étant équipé de 10 têtes nucléaires à trajectoires variables programmées, soit 160 engins nucléaires ).
                  Vu la vitesse de ces missiles et la faible distance, le temps de réaction ne serait que de 10 mn !
                  Et je ne parle que d’un seul sous-marin !


                • Milla (---.---.1.10) 10 juin 15:01

                  Cette article confirme ce que je dis sur sur Poutine

                  Inquiète, la Pologne renforce son armée

                  Le ministre de la Défense polonais Antoni Macierewicz a annoncé que 35.000 civils seront formés à partir de septembre pour rejoindre les unités dites ’de défense territoriale’, une nouvelle force paramilitaire dans le pays.

                  Ce dernier a ajouté ce vendredi que l’armée polonaise devrait passer de 100.000 à 150.000 soldats dès l’an prochain. Cela vise à répondre à la guerre ’hybride’, du type de celle que la Russie a mené en Ukraine, a expliqué le responsable de la mise sur pied de ces forces civiles

                  Chaque voïvodie (département) accueillera une unité de défense territoriale. La priorité est donnée aux régions de l’est de la Pologne, les plus proches de la Russie, considérées comme les plus vulnérables. Le nombre d’adhésions aux groupes paramilitaires a augmenté ces deux dernières années en Pologne mais aussi en Lituanie et en Lettonie.

                  Les paramilitaires de Strzelec participeront la semaine prochaine à un grand exercice militaire organisé en Pologne par l’Otan. La Pologne a obtenu une présence renforcée sur son sol, des forces de l’Otan, qui tiendra en juillet son sommet à Varsovie.


                  • JMichel (---.---.9.49) 10 juin 16:23

                    @Milla
                    Cessez de lire les merdia Francais pour ensuite nous vomir votre propagande nationale.
                    Le président Polonais tout en souhaitant de bonne relations avec son voisin la Russie, reconnait aussi que la Pologne devrait avoir une armée a la hauteur pour le pays.


                  • JP94 18 juillet 18:54

                    @Milla
                    Un sondage a récemment été fait en Pologne et la plupart des Polonais ne défendraient pas leur pays ni leur gouvernant en cas d’agression. C’est un pays pas loin de s’écrouler, où d’ailleurs des régions industrielles sont totalement sinistrées, au Sud notamment. Mais ça on ne le dit pas.

                    Les Polonais ont le gvt qu’ils ont par défaut , et ne le soutiennent pas. Remarquez que c’est pareil en France et ailleurs en Europe.
                    En Russie, le peuple sera uni en masse face à toutes les agressions et notamment les menaces fascistes. Il est curieux de noter qu’en l’occurrence, néo-nazis et occidentaux sont unis contre la Russie ou ses supposés soutiens ... ( il suffit de n’être pas contre pour qu’on vous dénonce de tous les maux !) 
                    Ensuite, l’URSS a perdu 600 000 de ses soldats pour libérer la Pologne de l’Occupation nazie. N’inversez pas l’Histoire ! 
                    l’Ukraine c’est Lénine qui l’a créée. Il n’y a pas eu d’Etat ukrainien auparavant. Ukraine = faubourg ou marche ... Le nationalisme ukrainien s’est développé face à l’Occupation polonaise ( la Pologne de Pilsudski ayant occupé des territoires conquis sur la Russie bolchevique dans la foulée de l’agression par 14 pays occidentaux + le Japon pour écraser la Révolution ...

                    Ensuite lisez l’histoire de traités des années 30 , le Pacte Oriental, le pacte Franco-Soviétique eh oui bien avant le pacte germano-soviétique de 39 ! mais ce pacte, voulu par l’URSS et un moment par la France, a été sabordé par les Occidentaux. 
                    Voyez le pacte Germano-polonais de ... 1934 ! 

                    Ici vous vous adressez à un public qui aime l’Histoire et s’informe ! lit des bouquins sérieux !!

                    Vous devriez en faire autant !

                  • sylvie 10 juin 15:04

                    Non , pas de guerre possible entre grand blocs de manière directe, Mr finance ne le veut pas


                    • Croa Croa 10 juin 17:49

                      À sylvie,
                      Mr finance peut-être pas, la Finance si ! (Nous sommes au seuil d’une crise de l’investissement. Une bonne guerre ça remet tout a zéro parce qu’il faut des pays en ruine pour que ça reparte.)
                      *
                      Il y a d’autres raison pour qu’une guerre entre grands blocs soit impossible. C’est évidemment un risque de fin du monde par le grand hiver nucléaire. Pour autant il n’est pas sûr que ce soit éternellement dissuasif.


                    • soi même 13 juin 15:29

                      @sylvie, erreurs si cela était vrai, il n’aurais jamais 14-18 39-45 , .... !


                    • JMichel (---.---.9.49) 10 juin 15:53

                      Par chance pour l’Europe ce sont des missiles longue portée qui auront pour cible la « maison blanche » grace a la précision chirurgicale.

Ajouter une réaction


    Si vous avez un compte AgoraVox, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page (bouton «Connexion»)

    Vous pouvez vous inscrire ici pour en créer un.



FAIRE UN DON

:-) :-)) ;-) :-| :-/ :/-) :-( :-(( :-p :-O :->

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Attention : ce forum est un espace de débat civique et civilisé qui a pour but d'enrichir cet article. N'hésitez pas à signaler tout abus en cliquant sur le lien présent en bas de chaque commentaire pour nous indiquer tout contenu diffamatoire, injurieux, commercial, raciste... et qui sera supprimé dans les plus brefs délais (Consulter la Charte de bonne conduite).

Sachez également que des informations sur votre connexion (telle que votre adresse IP) seront mémorisées et partiellement affichées avec chaque commentaire posté si vous n'êtes pas connecté.

Pour repérer rapidement l'auteur de l'article, son pseudo s'affiche en rouge.

Si vous constatez un bug, contactez-nous.







Les thématiques de l'article


Palmarès