Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Les moonistes : secte, religion ou appareil politique ?

Les moonistes : secte, religion ou appareil politique ?

La très diabolisée « secte Moon » porte aujourd’hui le nom officiel de Fédération universelle pour la paix (FUP). Basée à New York et Washington, la FUP est active dans 190 Etats. Le révérend Sun Myung Moon, âgé de 87 ans, et son épouse, de vingt ans sa cadette, entendent créer une sorte de « village planétaire » où toutes les races et religions vivraient en harmonie. A la tête d’un immense empire, les moonistes sont également implantés à Jérusalem, où nous les avons rencontrés.

La Fédération universelle pour la paix (FUP)

La FUP, une ONG dotée d’un statut consultatif spécial auprès de l’ECOSOC (Conseil économique et social de l’ONU), chapeaute une vingtaine d’organisations, telles que la Coalition internationale pour la liberté religieuse, la Fédération des femmes pour la paix mondiale, l’Académie des professeurs pour la paix mondiale, la Fédération des familles pour la paix mondiale, pour n’en citer que quelques-unes. Toutes ont un site Internet en anglais et un logo inscrit dans un cercle.

A Jérusalem, la FUP est installée en plein centre-ville, sur la rue King George, derrière l’enseigne discrète d’un journal japonais. Dans le bureau - un appartement de plusieurs pièces -, l’atmosphère est sereine et diligente : des jeunes gens s’affairent, soit en groupes, où ils organisent des activités, soit seuls, derrière leurs ordinateurs.

Nous sommes accueillis par Constance Gabb, une Américaine d’origine catholique mariée à un Britannique d’origine protestante que lui a présenté le révérend Moon il y a vingt ans. Non, ce n’était pas un mariage d’amour, confie-t-elle. Mais son objectif était d’épouser "un homme au service de Dieu qui ferait un bon père", et ce but a été atteint. En Israël, depuis deux semaines seulement, elle travaille comme volontaire pour la FUP. Elle est habituellement professeur d’anglais en Corée.

Arrive le professeur Eliezer Glaubach-Gal. Autrefois conseiller spécial de Teddy Kollek à la mairie de Jérusalem, il est l’auteur de trois ouvrages sur le processus de paix au Moyen-Orient. Glaubach-Gal, qui se définit comme un "pluraliste", est l’un des deux principaux porte-parole de la FUP en Israël. L’autre est Hod Ben Zvi, un Israélien originaire du village des artistes Ein Hod (d’où son nom), marié à une Japonaise et père de deux charmants adolescents israélo-japonais : Coréel et Libael. "Notre but est de créer des ponts entre les différentes confessions et religions, car nous formons tous une seule et même famille sous Dieu", résume Glaubach-Gal.

De l’Eglise de l’unification à la Fédération universelle pour la paix

Premier point sur lequel insiste le professeur Glaubach : les moonistes ont beaucoup évolué depuis la naissance de leur mouvement vers la fin des années 50, et ne seraient plus considérés aujourd’hui comme une secte dangereuse. Sun Myung Moon, Coréen d’obédience chrétienne (pentecôtiste) emprisonné en Corée du Nord dans les années 50, a entrepris, à sa sortie de prison, de combattre le communisme et d’unifier les chrétiens des différentes dénominations. C’est l’époque "unificationiste", qui s’étend sur une période de vingt ans. Ce qui s’appelle alors l’Eglise de l’unification se fonde sur les "Principes divins", doctrine religieuse traduite en plusieurs langues.

Il n’est toutefois pas nécessaire d’être chrétien pour devenir mooniste, ni même d’appartenir à la foi abrahamique. S’il est certes préférable d’être croyant, il suffit de vouloir œuvrer pour la paix dans le monde et de donner de sa personne par des activités de bénévolat. En outre, il n’est plus nécessaire aujourd’hui de tout sacrifier pour entrer dans la communauté mooniste : les membres de la FUP le sont à des degrés divers, et beaucoup continuent de mener une vie normale en parallèle à leurs activités fédératrices.

Le Pr. Glaubach-Gal, lui-même issu d’une famille juive religieuse, affirme avoir été séduit par le fait que Moon réalise, selon lui, les prophéties d’Isaïe. Pour lui, Moon n’est toutefois pas le "Messie", mais un "grand leader de l’humanité".

Etendue de la nébuleuse mooniste

L’Eglise de l’unification s’est développée surtout au Japon, d’où elle tire le plus gros de ses ressources. Car c’est aussi une multinationale, dont le chiffre d’affaires se mesure en milliards de dollars. Elle dispose d’un puissant réseau politique et médiatique aux Etats-Unis, où des prix Nobel comme Eugène Wigner (père de la bombe atomique) ou des acteurs comme Charlton Heston (farouche opposant au communisme) lui ont apporté leur caution.

Les moonistes dirigent le puissant Washington Times ainsi qu’une "télévision universelle pour la paix" (www.uptv.org), de nombreux sites Internet dont un en français (www.bâtir-la-paix.org), et celui de la FUP en Israël : http://iipc.org.il/home.htm.

Comme l’Internationale communiste au temps de sa gloire, l’internationale mooniste est au centre d’une nébuleuse d’organismes et d’associations aux finalités multiples. Elle a des projets de développement en Amérique latine, Afrique subsaharienne, Asie du Sud-Est, et des travaux gigantesques qui relieraient les continents, notamment l’Amérique et l’Asie par le détroit de Behring ! En outre, le révérend Moon cherche à promouvoir la création d’un conseil interreligieux au sein de l’ONU.

Le MEPI, projet de paix au Moyen-Orient

Très actifs au Moyen-Orient, les moonistes ont un grand centre à Amman, en plus du centre de Jérusalem. Leur projet de paix pour le Moyen-Orient ou MEPI (Middle East Peace Initiative) s’articule autour de plusieurs activités : des publications, dont Furrows of Peace in the Middle East, d’Eliezer Glaubach-Gal, publié aux éditions de la Fédération universelle pour la paix ; des rassemblements, dont une manifestation pour la paix ayant attiré 20 000 personnes au Gan Haatsmaout à Jérusalem en 2003, dont 3 000 moonistes venus de 20 pays différents - d’après les estimations de Glaubach ; surtout, des activités de rapprochement entre Israéliens et Palestiniens : environ deux fois par an, la FUP organise une série de conférences à Jérusalem, dans le cadre d’une semaine de visites semi-touristiques en Israël et dans les territoires palestiniens. A ceci s’ajoutent des pèlerinages sur les lieux saints des trois religions monothéistes et des réunions d’éducateurs israéliens et palestiniens, où ceux-ci sont encouragés à retirer toute incitation à la violence de leurs programmes et manuels scolaires.

Pour les moonistes c’est ici, à "Har Meguido", confluent d’Israël (le judaïsme), du Liban (le christianisme) et de la Syrie (l’islam), que l’Apocalypse a annoncé la "lutte finale". Aussi, depuis quelques années, l’Eglise de l’unification, devenue FUP, met en jeu de gros moyens pour organiser des rencontres oecuméniques entre juifs, chrétiens et musulmans au cœur même du conflit, sur le Mont du Temple.

Lors de ces activités, les moonistes entrent en contact avec les populations locales auxquelles ils exposent l’idéologie et les objectifs de la FUP. Les interlocuteurs sont encouragés à devenir des "ambassadeurs de la paix" dans le cadre de la Fédération. Pour devenir un ambassadeur de la paix, un musulman devra renoncer au djihad et à tout élément de violence que peut comporter sa religion. Un juif, pour sa part, devra accepter de s’ouvrir au monde extérieur : "Les juifs ont réussi à préserver leur identité de génération en génération, malgré les persécutions, grâce à des pratiques très strictes les séparant des autres. Il est donc naturellement plus difficile pour un juif d’être pluraliste et de faire un mariage mixte", explique Glaubach.

Et de fait, les mariages mixtes sont l’une des spécialités de Moon : très médiatisés, ces mariages collectifs de milliers de couples sont sacrés en plein air par le révérend Moon accompagné de son épouse. Rares sont les couples de même race et / ou nationalité chez les moonistes.

Les moonistes évitent toutefois de s’ingérer directement dans les affaires politiques du Moyen-Orient, maintenant une approche essentiellement spirituelle. Si on les interroge sur leurs opinions, on découvre une position volontairement consensuelle : celle du Quartet. "Ce sont certainement les plus objectifs", estime Glaubach-Gal, "nous leur faisons donc confiance."

La 31e initiative du MEPI s’est déroulée du 24 au 29 août 2007. Ont été invités Dani Yatom, ancien directeur du Mossad, Zvi Yehezkeli, célèbre commentateur de la 10e chaîne, l’ancien ministre de

la Défense Amir Peretz, le professeur Moshe Amirav, conseiller pour les négociations de Camp David 2000, Ehoud Yaari, commentateur de la 2e chaîne israélienne. Au programme, visite de l’église de la Nativité et du Centre de la paix à Bethléhem, visite du camp de réfugiés Daehashie et de Yad Vashem, et des conférences bien sûr, dont une du Pr. Menachem Magidor, de l’université hébraïque, sur le thème : "Le rêve de Martin Luther King peut-il s’appliquer au Moyen-Orient ?"

Paru dans Israël Magazine


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • TALL 15 novembre 2007 11:52

    Il est coté en bourse, le vieux lubrique ?


    • stephanemot stephanemot 15 novembre 2007 13:40

      Je ne connaissais pas l’activité de cet étrange secte au Moyen-Orient.

      Leur positionnement de la « lutte finale » dans cette région apporte un éclairage particulier à l’actualité libanaise, sachant que Bush junior, fanatique entre les fanatiques, souhaite ardemment déclencher la bataille finale entre Israel ses voisins (Iran de préférence) dans l’espoir du retour du Christ (cf http://blogules.blogspot.com/2007/09/iran-qui-veut-la-guerre-et-pourquoi.html ).

      A noter à propos de Moon et de la famille Bush - si Moon n’a pas marié papa Bush et Barbie, le couple du 41e président des US est très très proche du Révérend :


      • socal 15 novembre 2007 14:26

        @ stephanemot

        « ...sachant que Bush junior, fanatique entre les fanatiques, souhaite ardemment déclencher la bataille finale entre Israel ses voisins (Iran de préférence) »

        êtes-vous certain que ce soit le « souhait ardent » de Bush junior pèse d’un grand poids dans cette affaire ? smiley

        Il ne doit pas y avoir plus d’un seul habitant sur les milliards d’individus qui peuplent la planète pour penser qu’il puisse avoir son mot a dire sur le sujet...


        • stephanemot stephanemot 16 novembre 2007 08:45

          @socal,

          Junior n’est certes qu’un être humain comme les autres, mais Dubya me semble avoir déjà demontré son pouvoir de nuisance dans la région. Sans lui, pas de petite sauterie en Irak et vraisemblablement pas d’offensive désastreuse sur le Liban en 2006.

          Concernant ce « souhait ardent », il est partagé avec pas mal d’autres illuminés des trois principales religions monothéistes. Des fous furieux ultra minoritaires au sein de chaque religion, mais de plus en plus proche du pouvoir... quand ils ne le détiennent pas déjà.


        • socal 17 novembre 2007 14:27

          @Stephanemot.

          Vu comme ça,d’accord sur toute la ligne !


        • Krokodilo Krokodilo 15 novembre 2007 15:38

          Présentation presque sympathique de la secte Moon, bien dans l’air du temps, car la pression contre les sectes a baissé en France, alors que dans certaines sectes, des centaines d’enfants sont encore scolarisés en interne presque sans aucun contrôle. Le fait qu’aux USA et au Canada, nombre de sectes soient considérées comme d’honorables religions aurait-il un lien avec notre laxisme actuel ? Dommage. Après le scientologue Tom Cruise invité à l’Elysée, manque plus qu’un raoût avec Moon.


          • socal 15 novembre 2007 15:56

            «  » Ahmadinejad et l’imam caché c’est pas mal aussi... «  »

            L’art de présenter les autres comme des « complotmaniac » et des paranos, surtout concernant une réalité qu’on n’aimerait pas trop ébruiter... smiley

            Qui songerait a parler « d’imam caché » concernant la politique d’Ahmadinedjad et de son attitude à l’égard des US ? Dans son cas particulier les Imams sont connus et agissent au contraire au grand jour. Peut-on en dire autant des autres Imams qui hantent White House et conditionnent pour une part non négligeable les choix de l’actuelle administration Bush. smiley smiley


            • socal 15 novembre 2007 16:22

              Cete petite passe d’armes avec Thierry étant terminée,je rentre dans le vif du sujet. Je partage totalement le point de vue du Pr Glaubach-Gal non pas sur le rapprochement qu’il fait entre la réalité de cette secte et les prophéties d’Esaïe, mais sur le fait que c’est de mon point de vue un grand leader de l’humanité.On attache souvent beaucoup plus d’importance a des gens (financiers, artistes, sportifs ou personnalités politiques )infiniment moins fréquentables que le fondateur de Moon.

              le Pr Glaubach-Gal a la encore raison de leur faire confiance pour une eventuelle « initiative » qui pourrait aider a régler ce douloureux problème et permettre enfin a Israël de vivre en paix avec ses voisins,car après tout quelque soit sa conféssion , force est de reconnaitre que la secte Moon n’a jamais préché la haine, mais l’amour entre les Hommes.


            • socal 15 novembre 2007 19:07

              Thierry ne fais pas l’imbécile veux-tu ?! smiley


              • Gazi BORAT 16 novembre 2007 07:07

                « A propos de la secte Moon »

                L’Église de l’Unification (ou encore : Association de l’Esprit Saint pour l’Unification du christianisme mondial ) nom originel du mouvement a toujours été fortement impliquée dans la WACL (World Anticommunist League) et le révérend a toujours été généreux pour cette cause tout au long de la guerre froide..

                Ceci l’a amené a apporté soutiens et financements à des partis d’extrème droite dont, en France le Front National de Jean Marie Le Pen mais aussi, grâce à Michel Poniatowski, lui aussi militant anticommuniste viscéral, à la campagne de Valéry Giscard d’Estaing en 1974..

                En 1984 et 1989 Gustave Pordea puis Pierre Ceyrac, deux moonistes furent élus au Parlement européen sur la liste du Front national français.

                http://prevensectes.com/moon5.htm

                ou encore, sur ce site lié au Front National, lire l’intéressant passage sur le « Cercle Renaissance ».

                http://radio-courtoisie.over-blog.com/article-573300.html

                Autre son de cloche mais infos convergentes sur ce site d’extrème gauche :

                http://reflexes.samizdat.net/spip.php?article227

                A lire aussi, sur un site pro-sectes (pardon : « mouvements religieux émergents » comme elles se nomment elles-mêmes),

                http://www.sectes-infos.net/Moon.htm

                la version « mooniste » du développement du « mouvement » en France à partir de 1974, après l’élection de VGE..

                gAZi bORAt


                • japarthur 16 novembre 2007 09:49

                  L’article mêle habilement informations et propagande.

                  Moon présente de très nombreux comportements sectaires.

                  Il est difficile de croire que ce fer de lance de l’anti-communisme mondial puisse apporter quelque chose d’utile au Proche-Orient.


                  • MiaouMiaou 18 novembre 2007 21:33

                    Décidément les moonistes continuent de séduire certains journalistes francophones. La « paix » a toujours été un filon exploité par l’empire Moon pour promouvoir son image, y compris à l’époque où simultanément il fabriquait du matériel d’armement. A ce sujet, lors d’un procès en diffamation contre le Daily Mail au début des années 80, l’avocat de la défense avait montré le chargeur d’un fusil d’assaut portant gravée la marque « Tong il ».

                    Plus récemment, l’ex-président américain George Bush vendait de beaux discours à la gloire de papa Moon. Et « grâce » à son va-t-en-guerre de fils, les troupes américaines sont retournées Irak sous des prétextes qui lui restent toujours à clarifier.


                    • Proudhon Proudhon 19 novembre 2007 20:02

                      Ahurissant cet article. On croirait presque si on était un âne bâté que la secte Moon est une assemblée de gens tout gentils tout plein. Ils oeuvres pour la paix. Ben voyons !!

                      Une des sectes les plus dangereuse au monde avec la Scientologie.

                      Je préfère de loin les adorateurs de l’oignon (qui ne castrent que les oignons) ou ceux de « lange cyclamen » qui filent le cocon allègrement en s’accouplant joyeusement.

                      On voit d’ailleurs que les ONG deviennent doucement une arme entre les mains d’ordures potentiels.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès