Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > « Les Palestiniens sentent la liberté »

« Les Palestiniens sentent la liberté »

Dimanche 15 mai, des milliers de personnes ont marché en direction d’Israël pour commémorer Youm Al Nakba, « le jour de la catastrophe » qui marque la création de l’état d’Israël en 1948 et le début de l’exode de centaines de milliers de Palestiniens.

Au sud du Liban comme en Syrie, des débordements ont eu lieu, plusieurs personnes ont été tuées et des centaines blessées par l’armée israélienne. 100 à 200 manifestants venant de Syrie sont parvenus à pénétrer dans le plateau du Golan et sont arrivés au village druze de Majdal Shams, occupé par Israël depuis 1967.

Deux mois plus tôt, une page Facebook intitulé « troisième intifada » est créée. Elle invite tous les Palestiniens à entamer une grande marche de retour vers leur terre.

Jawad et Samer sont deux étudiants de 24 et 25 ans. Ils sont palestiniens et habitent tous les deux à Damas. A une semaine du grand jour, ils ne parlent déjà que de ça, marcher vers la Palestine. Jusqu’alors, toutes les conversations se concentraient sur les violences qui se déroulent en Syrie, sur la répression du régime de Bashar Al Assad mais d’un coup ils n’ont plus que deux mots à la bouche, « troisième intifada ». Pourtant, lorsque je leur demande ce qu’ils feront si ils y arrivent, ils me regardent en souriant. Ils n’en ont pas la moindre idée, en fait, ils ne pensent pas y arriver. Les jours ont passé, les télévisions syriennes ont diffusé les nouvelles, et quand je les ai revus, ils m’ont raconté.

« Nous marchions sans peur »

« Ce que nous avons fait aujourd’hui, personne ne l’a fait avant nous ! ». Jawad rayonne, il ne tient pas en place, lève les bras, n’entend même pas les questions que je lui pose. « Pour la première fois de ma vie, j’ai pu marcher dans le Golan, pas comme lorsque nous allons à Quneitra le 17 avril avec des porte-voix »  (jour de l’indépendance en 1946 qui a mis un terme au mandat français). Samer, est assis, silencieux, un peu prostré, « je ne pense qu’à ça, il faut que nous y retournions ». Mais Jawad ne le laisse pas parler, il embraye immédiatement Il décrit sa joie, d’être arrivé aussi près du village d’un de ses amis druzes qu’il n’a pas vu depuis un an et qui ne peut revenir en Syrie depuis qu’il a terminé ses études. Les larmes lui montent aux yeux.

« Nous marchions sans peur, personne ne pensait aux mines, nous sentions simplement l’air de la liberté, l’air de notre terre. J’ai traversé la frontière en pleurant et en criant, mon keffieh sur la tête à cause des gaz lacrymogène. Mais les soldats n’osaient pas tirer car nous étions des milliers. Après un moment, sous le choc je me suis arrêté et je me suis demandé, est-ce que je veux continuer et risquer de me faire tuer ou rentrer ? Je suis rentré, car je crois qu’il y aura une autre chance. Et je sais une chose maintenant, je n’ai pas peur ». Samer hoche la tête en silence avant d’ajouter, « j’avais comme perdu mes sens, je sentais simplement que je faisais quelque chose, sans vraiment comprendre quoi. Je voulais sentir la terre, ma terre et celles de mes ancêtres. Je n’oublierai pas avoir respirer cet air, il y a la Palestine un peu plus loin et Safad, ma ville, à 2 heures d’ici. »


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • Robert GIL ROBERT GIL 7 juin 2011 15:02

    Aucun droit ne régit le travail des Palestiniens en Cisjordanie, qui ne connaît ni salaire
    minimum, ni âge minimum, ni maxima horaires. Les Palestiniens vivent sous l’arbitraire
    de la juridiction militaire qui peut les mettre en prison sans inculpation, leur faire subir des
    punitions collectives, des confiscations de terres, des couvre-feux de plusieurs jours, des
    assassinats ciblés ou des bombardements. Plus de 11.000 Palestiniens croupissent
    aujourd’hui dans les prisons israéliennes, et de nombreux cas de torture sont dénoncés. Voir :

    http://2ccr.unblog.fr/2011/05/19/apartheid-en-israel/


    • Didier 67 Didier 67 7 juin 2011 15:07

      Bonjour Robert Gil,

      Pourriez-vous donner un exemple de « punition collective » ?


    • Hermes Hermes 7 juin 2011 15:27

      Blocus peut-être ?


    • Didier 67 Didier 67 7 juin 2011 16:00

      Bonjour Hermes,

      C’est une bonne réponse.
      Allez hop, vous serez tous privés d’armes !

      Et pour les médicaments, me dira-t-on ?
      Voilà pour les médicaments (extrait ce jour du site de Médecins Sans Frontières) :

      "Le 20 janvier dernier, MSF a effectué une donation de médicaments essentiels au service de cardiologie de l’hôpital Shifa de Gaza, où ce type de pénurie entrave l’accès aux soins.[...]L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) est en cours de négociation avec les deux autorités sanitaires palestiniennes, afin de trouver un accord qui permettrait de mettre un terme à ces pénuries chroniques dont les premiers à pâtir sont les patients.
      Le manque de coopération entre l’Autorité Palestinienne de Ramallah et les autorités en place dans la bande de Gaza ont des conséquences dommageables sur le système de santé gazaouïte.[...]Depuis 2008, MSF dénonce régulièrement la politisation du secteur de la santé palestinien et les conséquences des conflits, interne et externe, sur des malades privés de médicaments ou de soins médicaux parfois vitaux.[...]


    • ali8 7 juin 2011 17:41

      Didier

      retourne sur les forum Yahoo, pas besoin de pollution ici


    • LE CARDINAL 7 juin 2011 22:14

      l’ambassadrice de Syrie en France démissionne pour ne pas cautionner le massacre du peuple Syrien par le boucher assad et ses sbires bassidji, pasdaran, hezbollah...
      l’opération qui consiste à envoyer des « palestiniens » à la frontière pour faire diversion est un échec Robert GIL... parlez en, au nom des droits de l’Homme ou insistez dans la propagande de la gauche fascisante...


    • ELCHETORIX 7 juin 2011 15:20

      bonjour l’auteur et merci pour votre excellent article !
      Un jour la nakba sera pour les ressortissants israéliens qui commettent quotidiennement des exactions sur les propriétaires légitimes de la PALESTINE .
      Hasta la victoria siempre pour le peuple Palestinien .
      RA .


      • Didier 67 Didier 67 7 juin 2011 16:02

        Bonjour Elchétorix,

        Dites-moi, qui a construit le deuxième temple il y a plus de deux mille ans, vous savez, celui dont on voit encore un vestige appelé Mur des Lamentations ?


      • ali8 7 juin 2011 17:36

        tu veux parler de ton grand père ! mais il n’a pas d’acte de propriété !!

        tandis que les Palestiniens en possèdent ; en Français çà s’appelle du vol : les issraeliens sont des voleurs C écrit dans le Coran, les juifs ont la facheuse habitude de s’approprier le bien des autres ; constatations faites il y a 1 300 ans

        quant au mur des lamentations il fut construit par les esclaves des Palestiniens

        dans le même ordre d’idée, restituez les teritoires Nord Américains aux Hurons et autres Sioux


      • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 7 juin 2011 17:49

        C’est toujours marrant de voir le marxiste Elchetorix militer pour propriété privée des propriétaires terriens Palestiniens alors qu’il déteste les propriétaires de son propre pays !

         smiley smiley smiley

        Il est même prêt à appuyer un GENOCIDE pour qu’ils récupèrent leurs terrains !

        Elchetorix est le PREMIER marxiste connu à rejeter la faculté pour un Etat d’exproprier des propriétaires.

         smiley smiley smiley




      • ELCHETORIX 7 juin 2011 19:15

        Mais très chére eloïse , on peut apprécier l’oeuvre de K MARX et posséder un bout de terre , ce n’est pas incompatible à partir du moment où chacun possède lui-même son espace de vie et non des espaces de vie soit par expropriation illégitime, soit par vol et conquête encore plus illégal .
        Quant au vestige du temple de Salomon , ce n’est pas une preuve ou une cause d’appropriation , en d’autres termes , les territoires de la PALESTINE historique appartiennent tout aussi bien aux Palestiniens eux-mêmes et pas seulement aux descendants des 12 tribus hébraïques : c’est ainsi qu’avant la « reconquête » sioniste sur ces territoires vivaient en bonne intelligence plusieurs peuples dont les Palestiniens , de religions différentes comme la juive , la musulmane et la chrétienne , sans remonter aux temps bibliques .
        En attendant , en ce moment qui spolie , massacre et prive de liberté un autre peuple d’après-vous au Proche-Orient ?
        RA .


      • Didier 67 Didier 67 7 juin 2011 21:53

        Bonjour Elchétorix,

        Notez que le « mur des Lamentations » n’est pas reconnu un vestige du temple de Salomon, mais du Second Temple, celui que les Juifs ont construit suite à l’injonction du roi des Perses, Darius.

        Votre confusion nous enseigne ceci : vous êtes loin d’être ignorant sur la question, mais votre connaissance est trop fougueuse. Elle demande encore à être domptée. Votre indignation est donc à votre honneur, elle témoigne de votre besoin de justice. Approfondissez la question au lieu de vous emballer, caramba ! Vous découvrirez que le méchant, le menteur et le voleur, c’est bien celui qui nie le caractère juif de cette terre.


      • Hermes Hermes 8 juin 2011 13:46

        Bonjour à l’auteur et en réponse à Didier 67,

        Je pense qu’il y a des gens de bien dans toutes les nations, et l’état de guerre permament entre israel et les palestiniens n’aide sûrement pas a la mise en place de gouvernements sereins. Qu’il y ait de la confusion et des actes négatifs aussi bien du côté palestinien (ce que vous décrivez ans la gestion des médicaments) que de l’autre côté ne me surprend pas. N’angélisons pas. Il n’empêche qu’un blocus a nécessairement des effets destructeurs sur les individus dans leur vie quotidienne.
        A titre d’analogie, la prison n’aide pas à s’épanouir, ça se saurait.
        Pour ce qui est de la propriété des terres, le débat est assez insensé. Autant dire que la France appartient aux druides et qu’il faut mettre dehors tous eux qui n’en descendent pas directement.
        Quand des familles vivent sur des terres depuis plusieurs générations, leur expulsion n’est tout simplement pas humainement admissible. Ou alors c’est que nos coeurs sont endurcis par le flot de violences que nous déversent les médias ou par des raisons et des a priori idéologiques. Cela s’applique partout dans le monde.
        Faire que cela ne se reproduise plus est essentiel. La question de la réparation est la plus délicate, bien qu’il soit nécessaire de l’aborder : jusqu’où doit-on remonter ? Comment faire sans regénérer de la violence à l’inverse ?

        Bonne journée


      • Didier 67 Didier 67 7 juin 2011 18:08

        Bonjour Ali8,

        De quels actes de propriété parlez-vous ?
        Garantis par quel Etat ?
        Montrez-moi un sceau officiel de l’Etat palestinien, ou sinon montrez-m’en une pièce de monnaie !

        L’identité palestinienne existe, toutefois.
        Aucune solution ne sera trouvée au Moyen-Orient qui ne connaitrait pas l’identité palestinienne.
        Elle est née en 1957 dans la misère des camps où ses leaders l’ont volontairement maintenue pour que justement cette identité soit forte, après leur tentative manquée de vol de la Jordanie. Le peuple palestinien existe et sa brève histoire est une suite de souffrances, ne l’oublions jamais. Que l’on songe à ces dirigeants qui composent les programmes scolaires remplis de haine depuis leurs bureaux de Londres. Amis des palestiniens, aimez la vérité, le principal ennemi des palestiniens, c’est leurs chefs !


        • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 7 juin 2011 18:14

          Il va sans doute exhiber les titres de propriété émis par l’occupant Ottoman !

          M’étonnerait qu’il remonte aux titres de propriété de l’occupant Mamelouk voire à ceux du royaume de Jérusalem.

           smiley smiley smiley


        • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 7 juin 2011 18:44

          A noter que s’il remonte au royaume de Jérusalem, il s’apercevra que le mont du temple appartient aux ... Templiers !

           smiley smiley smiley

          Il me semble qu’eux aussi ont été spoliés !

           smiley smiley smiley


        • OMAR 7 juin 2011 19:20

          Omar 33

          Didier, je ne partage pas votre approche concernant les souffrances du peuple palestinien, car elles sont partiales et partielles.

          Mais j’approuve vos écrits : le principal ennemi des palestiniens, c’est leurs chefs !

          Pire encore, les plus grands adversaires de la création de la Palestine sont ou ont été les dictateurs et roitelets de service arabes, et à leur tête l’Arabie Séoudite.

          Et uniquement dans le but d’en faire un fonds de commerce et de se maintenir au pouvoir.


        • OMAR 7 juin 2011 19:10

          Omar 33

          Bonjour Florian : « Nous marchions sans peur »

          Quand est-ce que le peuple israélien admettra que la suprématie militaire, l’arbitraire, l’arrogance, la loi du plus fort, et le soutien inconditionnel mais totalement calculé ou hypocrite de l’Occident ne dureront pas ?

          Quand est-ce que ce peuple admettra qu’un autre peuple, les palestiniens, doit vivre à ses cotés, sur cette terre ?

          Quand est-ce que les sionistes comprendront qu’ils se dirigent vers un mur mortel, parce qu’ils ont tourné le dos à celui des Lamentations ? 

          Ah, si les victimes de la Shoah pouvaient parler.....


          • Didier 67 Didier 67 7 juin 2011 21:42

            Bonjour Omar,

            Je ne suis pas Israélien et je ne parle pas au nom des Israéliens, mais je pense qu’il faut répondre à votre question :
            « Quand est-ce que ce peuple admettra qu’un autre peuple, les palestiniens, doit vivre à ses cotés, sur cette terre ? »

            La réponse est : jamais.
            Vous savez pourquoi : nombre d’Israéliens sont juifs et nombre de juifs sont persuadés que cette terre est Eretz Israël, aux juifs donnée par D.ieu, pour qu’ils y soient un exemple pour le reste du monde, qui en viendra alors à vouloir connaître D.ieu.

            Et pourtant, il faudra bien mettre fin à cette succession de malheurs.
            Cette issue heureuse viendra quand le peuple israélien parviendra à se hisser au niveau de sainteté exigé et qu’alors, par conséquence purement mécanique, les étrangers vivant sur cette terre accepteront de se considérer comme étrangers et même y seront heureux.
            D’où il ressort que le principal ennemi des Israéliens, c’est bien leur soutien zunien et la perversion des valeurs qu’il impose au monde.

            Mais qu’un Etat palestinien voit le jour sur cette terre, ça, jamais. Et la proclamation de septembre à l’ONU, si elle doit avoir lieu, n’y changera rien.


          • LE CARDINAL 7 juin 2011 20:22

            Avant de lire le mot : « Israélienne » j’ai cru que Robert GIL nous parlait de la Syrie, Jordanie, Liban...la ou les « Palestiniens » vivent moins bien qu’en Israël  smiley

            ELCHETORIX devrait lire : « la propriété c’est du vol »  smiley

            et Ali baba et les 40 voleurs étudier Pierre de MIROSCHEDJI  smiley

             


            • Alexis_Barecq Alexis_Barecq 7 juin 2011 23:08


              Je souhaite la Justice pour tous les palestiniens, sur l’ensemble de la Palestine historique.

              Après 60 ans d’essai infructueux, qui n’a débouché que sur la violence et la haine, on peut le dire aujourd’hui : oui, le monde serait plus beau sans Israël. Cet État, qui a été créé par un trait de plume sur un bout de papier et peut disparaitre par un autre trait de plume, est une abomination.

              Le premier devoir d’un Juif en France est d’être français.

              Le premier devoir d’un Juif en Palestine est d’être palestinien.

              D’ailleurs, moi, je suis un Juif palestinien !

              Nous sommes tous des Juifs palestiniens !

              Vive la solution à un seul État, mono-national, multiculturel et laïc, sur l’ensemble de la Palestine historique !

              Vite la Palestine !


              • THOMAS 8 juin 2011 10:13

                Au fur et à mesure que je découvre les arguments oiseux des défenseurs inconditionnels d’Israël, ma sympathie va vers les palestiniens.
                Sans être un défenseur inconditionnel du peuple palestinien, je constate que les meilleurs ennemis d’Israël sont ceux qui croient le défendre sans réserve.
                En outre, comment faire confiance à Israël pour traiter avec justice les palestiniens quand on sait le sort qu’il a réservé à certains rescapés de la shoah, en Israël-même.
                Les arabes ont bizarrement choisi, lors du partage de ce territoire, de suivre le principe du jugement de Salomon.
                Etonnant, non ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès