Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Les paradoxes de l’intervention militaire en Libye

Les paradoxes de l’intervention militaire en Libye

Alors que le nouveau gouvernement libyen a la lourde tâche de reconstruire et d'unifier le pays jusqu'aux élections générales prévues dans sept mois, les conséquences de l'intervention militaire et du rôle de la France dans la chute de Mouammar Kadhafi apparaissent plus nettement, et les points de vigilance identifiés par Terra Nova dans deux notes de mars et avril derniers se confirment : reconnaissance hâtive du Conseil national de transition sans contrepartie politique, répercussions de l'intervention au niveau régional, interprétation abusive de l'esprit de la résolution 1973 dans le sens d'une assistance militaire pure et simple... William Leday montre dans cette tribune publiée sur Le Monde.fr qu'une autre intervention en Libye était possible, certes moins glorieuse en apparence pour la France, mais qui aurait permis à la communauté internationale de soutenir aujourd'hui les révolutions syrienne et yéménite.

L'effervescence médiatique retiendra le rôle de la France et de la coalition internationale dans la chute de Mouammar Kadhafi. Une fois cette écume dissipée, l'histoire se gardera évidemment de porter un jugement lapidaire sur le sens de cette chute mais mettra probablement en exergue les conséquences pour le moins paradoxales de cette intervention, notamment l'interprétation abusive dont la résolution 1973 a fait l'objet. Plusieurs éléments interrogent, certains relèvent du déni de complexité, d'autres de la morale.
 
Ce déni de complexité peut être mesuré à deux niveaux. Localement tout d'abord, puisqu'à la reconnaissance hâtive du Conseil national de transition (CNT) a correspondu de la part de l'Elysée une réelle méconnaissance de la complexité de la révolution libyenne dans ses composantes et sa mécanique. De façon connexe, l'Elysée a fait preuve d'une même méconnaissance de la géopolitique libyenne qui se décompose schématiquement en trois sous-ensembles ethnolinguistes (la Cyrénaïque, la Tripolitaine, le Fezzan) sur lesquels se superpose un système tribal et lignager dense. La reconnaissance du CNT s'est faite sans qu'une contrepartie politique autre que le simple renversement du régime soit négociée. Or, la révolution libyenne dans ses prémisses, à l'image des révolutions tunisiennes et égyptiennes, véhiculait des revendications portées par une jeunesse désabusée et une classe moyenne souhaitant prendre en main son destin. Celles-ci ont été confisquées par le CNT dirigé par une poignée d'ex-ministres du régime, d'islamistes et leaders berbérophones. Comment alors s'étonner que la charia soit proclamée ? Comment imaginer que des élections puissent être organisées dans huit mois dans un pays où la société civile et politique est tout juste à l'état de gestation ?
 
Par-delà la complexité propre à la Libye, l'intervention exerce une résonance largement occultée au sein de l'espace régional et sous régional. En effet, les pays sahéliens (Niger, Mali, Tchad…) subissent plus ou moins directement les répercussions de la déflagration libyenne. Au-delà des flux d'armements bénéficiant à AQMI, les flux migratoires, l'instrumentalisation des mercenaires subsahariens par l'ancien régime, la déstabilisation des institutions régionales (notamment l'Union africaine financée à 45 % par la Libye) posent question et sont encore difficilement mesurables. L'omniprésence d'Alger qui s'est distinguée par un soutien sans faille au guide libyen, la veille du cinquantenaire des accords d'Evian, interroge. De même que la présence de militaires qataris auprès des forces du CNT interpelle. L'analyse des dimensions géopolitique et géostratégique manque cruellement.
 
Au nom de principes qui ne sont pas sans rappeler ceux justifiant une « guerre juste », cette intervention pose également des problèmes moraux, à commencer par l'interprétation abusive de l'esprit de la résolution 1973. Pour rappel, celle-ci s'adossait sur le viol du principe incombant aux Etats de « responsabilité de protéger les populations civiles ». Or, dès l'origine, la coalition internationale, par le truchement de Barack Obama et Nicolas Sarkozy, a fait savoir que l'objectif de l'intervention était la chute de Mouammar Kadhafi. Dès lors, dédiée à la protection des populations civiles, l'opération a basculé ipso facto vers une logique d'assistance militaire pure et simple à l'une des parties prenantes, en l'occurrence les forces du CNT.
 
Indirectement, et ce n'est pas le moindre des paradoxes, l'interprétation abusive de la résolution 1973 n'a pas fait seulement choir le régime libyen, elle a également réduit les probabilités d'adoption d'un texte soutenant matériellement les révolutionnaires syriens ou yéménites. Il sera bien évidemment difficile pour eux de voter un texte similaire en faveur du peuple syrien ou yéménite compte tenu de la réticence initiale de la Russie et de la Chine (sans compter celle des autres BRIC). Utilisé pour la première fois, ce principe dégagé en 2005, concrétisation édulcorée du droit d'ingérence, se trouve aujourd'hui irrémédiablement compromis. Son usage était délicat et imposait de la subtilité, or l'intervention de la coalition s'est affranchie de la mesure découlant de l'usage de la force.
 
Au-delà, l'Occident serait travaillé par une compassion sélective, ils existeraient donc des révolutions que l'on soutient (Libye), d'autres que l'on néglige (Yémen, Syrie), « pire », que l'on occulte par une neutralité active pour des raisons géostratégiques (Bahreïn). Enfin, toujours dans le même registre, certains aspects de cette séquence militaire, que d'aucuns qualifieraient de « seconds », suscitent d'autres interrogations morales comme le traitement des prisonniers par le CNT, la chasse à l'homme dont de nombreux émigrés d'Afrique subsaharienne ont été victimes, le lynchage du guide libyen…
 
Comme il eut été plus avisé d'intervenir plus tôt au bénéfice de la seule protection des populations civiles, il eut été aussi opportun de « maîtriser » la violence, favoriser la fixation des rapports de force et obliger les parties prenantes à la solution négociée. Une autre intervention était possible, sur des modalités différentes et par une lecture conforme de la résolution 1973. Moins glorieuse en apparence, celle-ci aurait permis d'asseoir une communauté internationale, aujourd'hui singulièrement désarmée face au régime de Bachar al-Assad.

Moyenne des avis sur cet article :  1.61/5   (59 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • Robert GIL ROBERT GIL 7 décembre 2011 17:45

    a propos de la Syrie, voici un positionnement de l’opposition :
    http://2ccr.unblog.fr/2011/12/04/syrie-paroles-d%E2%80%99opposants/

    et voici a quoi ont echappé les libyens grace a notre intervention :
    http://2ccr.unblog.fr/2011/10/26/fin-des-injustices-en-libye/


    • Robert GIL ROBERT GIL 7 décembre 2011 19:43

      avant de moinser, est ce que vous avez été lire lire les articles....


    • pissefroid pissefroid 8 décembre 2011 07:14

      J’ai lu le contenu des liens, voltaire.org m’avait déjà informé.

      Les lybiens vont maintenant découvrir les délices du système libéral.

      Ce qui me semble paradoxal c’est que ce crime contre la lybie (la guerre) soit encensé.


    • latortue latortue 8 décembre 2011 13:45

      Robert Gille
      bien vue ,c’est tout a fait vrais certain s"empresse a moinsser sans avoir lu les liens .
      malgré tout a la lecture de cet article la synthèse que nous pouvons en tirer c’est que comme d’habitude Monsieur Sarkozy a fait de la politique instantanée réaction totalement irréfléchie ,instrumentalisé par Bernard Henry Lévy un personnage imbu de lui même et en mal de reconnaissance,qui instrumentalisé lui même par le CNT a trainé derrière lui Sarkozy qui a reconnu ce même CNT qui n’est autre qu’un ramassis d’opportunistes de l’ancien régime ,le vote de la résolution 1973 et son interprétation scandaleuse a fait que c’est non pas Kadhafie qui a détruit la Libye mais la France et la coalition .Le pays rasé les milliers de morts n’empêchent pas Messieurs Sarkozy et BHL de dormir ce qui donne une idée de ce que sont ces personnages infâmes . En attendant c’est une grande partie de L’Afrique qui est déstabilisé ,et notre attitude fait que nous ne pouvons plus faire voter de résolution la Chine la Russie vue ce que nous avons fait s’y refuserons donc beau résultat en plus de la charia proclamé par ces connards du CNT complice de la destruction de leur pays et honte aux merdias qui son également complice de cet état de fait ,ils auraient du envoyer maintenant des journalistes sur place filmer ce carnage et faire parler les gens la guerre est loin d’être terminé en Libye très loin nous en reparlerons bientôt mais est ce que Sarko sera encore là et Bhl vue sa bêtise ne reconnaitra jamais son erreur .Quelle légèreté dans les actes commis par nos dirigeants et quel honte pour cet abrutis de BHL,que les députés se fassent tout petit dans cette affaire car ils ont été nombreux a voter la poursuite de la guerre j’espère que vous vous en rappellerez quand leur réélection interviendra on ne peux pas toujours se sortir de tout il faudra qu’ils payent tous .Et ne me parlez surtout pas de raison d’état le GO de nos voitures n’est pas obligé d’être mêlé du sang des LIBYEN .


    • SEPH 7 décembre 2011 18:17

      Le PS a voté pour la guerre en Libye. Or cette guerre est une guerre coloniale de l’OTAN.

      En effet, c’est sur des allégations sans preuve que le Conseil de Sécurité de l’ONU a déclaré la guerre au peuple Libyen.

      La preuve de tout ceci est le film de Julien TEIL , de 19 minutes , LA GUERRE HUMANITAIRE EN LIBYE : IL N’Y A PAS DE PREUVE ! : http://www.laguerrehumanitaire.fr/

      En effet, le secrétaire général de la ligue libyenne des droits de l’homme le Dr Sliman Bouchuiguir avoue n’avoir AUCUNE PREUVE sur les 6000 morts, 12000 blessés et les 700 viols attribué a Kadhafi qui ont été à l’origine de l’intervention de l’OTAN.

      Notons, après avoir longtemps affirmé n’avoir pas participé aux combats en Libye qu’en envoyant quelques avions, le Qatar a admis il y a une dizaine de jours avoir déployé des centaines de combattants au sol.

      Le Qatar avait envoyé pas plusieurs milliers de membres de ses forces spéciales en Libye, bien avant la chute du colonel Kadhafi, selon une source diplomatique française qui suit le dossier. Chargées d’épauler les rebelles, les troupes de Doha se sont d’abord déployées à Tobrouk puis ensuite à l’ouest dans le djebel Nefoussa, où le chef d’état-major qatarien, le général Hamad ben Ali al-Attyiah s’est rendu à plusieurs reprises.

      Enfin, le Qatar a organisé un pont aérien pour approvisionner les mercenaires d’Al Qaida en armes de l’OTAN. 

      Par ailleurs, la chaîne de télévision qatarie Al-Jazeera a joué un rôle déterminant dans la propagande de guerre, allant jusqu’à tourner en studio de fausses images de l’entrée des « rebelles » dans Tripoli.

      Le journaliste du Figaro, réputé proche des services de renseignement français, Georges Malbrunot, avance désormais le chiffre de 5 000 soldats qataris ayant combattu en Libye.
      5 000 soldats étrangers, cela n’est pas compatible avec la version des médias atlantistes selon laquelle il se serait agi d’un soulèvement populaire contre Mouammar el-Kadhafi et d’une intervention humanitaire internationale. Cela correspond par contre à la version des médias russes et chinois selon laquelle « Protecteur unifié » était une guerre impérialiste.
      http://www.letempsdz.com//content/view/65398/1/

      De plus,  6 mois avant la « révolte » de Benghazi, il y avait sur place en Libye des services secrets des USA, France et Grande Bretagne pour préparer cette pseudo révolution, et que des armes ont été fournies et qu’ au deuxième jour des manifestations des bâtiments publics ont été attaqués avec des armes anti-char. Ce qui n’était pas le cas à Tunis ou au Caire !!!
      ( Cf : Médiamensonges, encore et toujours propos de Michel Collon)
      Par ailleurs, je vous invite à lire l’excellent article de Bernard DESGAGNE sur les crimes de guerre de l’OTAN : http://www.vigile.net/Les-crimes-de-guerre-de-Charles

      Cet article comporte des vidéos sur les crimes « humanitaires » des rebelles et de l’OTAN. Après 6 mois, enfin des images sur la guerre de Libye menée principalement par les USA, la France,la Grande Bretagne et le Qatar .

      ON EST BIEN LOIN D’UNE RÉVOLUTION POPULAIRE SPONTANÉE COMME EN TUNISIE OU EN D’ÉGYPTE.

       IL SE CONFIRME QUE CETTE GUERRE A ÉTÉ PRÉPARÉE PAR L’EMPIRE ET SES ALLIES POUR S’EMPARER DES RICHESSES DE LA LIBYE ET METTRE EN PLACE UNE CHAPE DE PLOMB SUR LE PEUPLE LIBYEN.

      Le but de l’OTAN était de faire main basse sur les fonds souverains de 150 milliards de dollars et les réserves connues de 60 milliards de barils de pétrole d’un pays riche.

      Le ratio de la dette sur le PIB de la Libye est de 3,3 %, soit l’un des moins élevés au monde, comparativement à 85,9 %, 88,5 %, 97,3 % et 101,1 % respectivement pour le Canada, le Royaume-Uni, la France et les États-Unis, grands donneurs de leçon de démocratie par les bombes, qui ont décidé de coloniser militairement l’Afrique et le Moyen-Orient pour s’assurer de pouvoir continuer d’en piller les richesses au profit d’une petite clique de requins voraces, tout en maintenant leurs populations dans la servitude.

      La Libye, oasis de prospérité en Afrique sera désormais le royaume de la barbarie.

      Le Ps est resté dans sa grande tradition d’être un parti colonialiste ( cf guerres ; Madagascar, Moyen Orient, Algérie, Afrique centale,..). Sur ce point le PS est aussi méprisable que les partis de droite.


      • bigglop bigglop 7 décembre 2011 19:57

        Bonsoir à tous,
        Arrêtons de commenter les interventions de Terranova, think tank du Parti Socialiste qui n’a plus rien de socialiste.
        Comme d’habitude, il vient poser son étron fumant et pestilentiel et part en fermant les wc de l’intérieur.


      • SEPH 7 décembre 2011 18:28

        Voici des images sur les « bienfaits » de la guerre coloniale de Libye :

        Images terribles et choquantes des massacres de l’OTAN http://www.alterinfo.net/Natostop-Otanstop-democratie-de-l-Otan-en-image_a66582.html.

        Faut-il dire merci à ceux qui ont voté pour cette guerre ?


        • Robert GIL ROBERT GIL 7 décembre 2011 18:46

          Seph,
          voici un article sur le hold’up que la FMI et les ocidentaux ont fait en Libye :
          http://2ccr.unblog.fr/2011/09/16/main-basse-sur-la-libye-apres-lotan-le-fmi/


        • latortue latortue 8 décembre 2011 13:53

          la barbarie a t’elle le visage d’un humain nous sommes des barbares je dis nous Français car nous avons participé a ce massacre c’est a BHL qu’il faut envoyer ces images tous les jours sur sa boite de mail a BHL et a Zarkozy tous les jours que dieu fait il faut leur rappeler ce qu’ils ont fait .
          Nous avons aisé des barbares sanguinaires sans foie ni lois détruites des villes entière que dis rasé des villes entières que Kadhafie avait mis des années a construires .


        • latortue latortue 8 décembre 2011 13:55

          OU SONT LES ONG QUE FONT ELLE POURQUOI ELLE NE DÉNONCENT PAS CA ;
          jamais plus je ne donnerait un centime a ces gens là jamais plus


        • latitude zéro 8 décembre 2011 15:15

          OU SONT LES ONG QUE FONT ELLE POURQUOI ELLE NE DÉNONCENT PAS CA ;

          Parce que la plupart des ONG sont des chevaux de Troie de l’empire ( et financées par les occidentaux)
          A l’ oeuvre partout et notamment en Amérique latine pour diviser et déstabiliser des pays comme l’équateur , la Bolivie ... ( ONG « environnementalistes » ou « humanitaires »)

          Au niveau 2 , des vraies ONG mais dépendantes des financements occidentaux, donc sous pressions sur leurs choix d’aides.

          Niveau 3 : Les véritables ONG qui ont très peu de moyens financiers (bénévolat) et de visibilité médiatique.


        • bob.tass 7 décembre 2011 18:31

          Comme en Côte d’Ivoire une guerre coloniale, rien d’autre.


          • Proudhon Proudhon 7 décembre 2011 19:28

            Je me pose vraiment des questions au sujet de Terra Nova.

            C’est des plus que nuls ou ce sont de véritables valets du système qui se foutent de notre gueule à longueur de temps.

            La Libye a été victime d’une agression caractérisé par une partie des puissances occidentales car son président ne voulait pas se coucher face au système de domination mondiale. Ils l’on d’ailleurs tué pour se venger et prévenir les prochains récalcitrants, comme par exemple H.C Chavez, Evo Morales ou F Castro...

            Un point c’est tout. Le reste n’est que discussions sans intérêts.


            • zany 7 décembre 2011 20:31

              Terra nova à perdu toute crédibilités car c’est une succursales, pro-europe fédérale, organe du PS et plus pro-USA ont peu mourir.

              La stratégie américaine de domination est tous a fait dans leurs méthode habituel de déstabilisation des état potentiellement ennemis qui pourrais entraver leurs domination.

              Tous ceci est très bien expliquer dans ce sujet : (thanks wikileaks ^^)

              http://www.defrancisation.com/le-projet-rivkin-comment-la-mondialisation-utilise-le-multiculturalisme-pour-assujettir-des-nations-souveraines/

              Le projet de domination étant désormais tous à fait claire pour les non lobotomisé étouffer de hamburger sauce US, il est temps de suivre et surtout de mener le projet de De Gaulle à bien, et ce en prenant parti CONTRE les USA.

              Les droits de l’homme et la démocratie ont été fourvoyer par de multiple ingérence américaine notamment sur la jeunesse française et certaine élites traitre à leur pays.

              Tous les parti pro-européen ont été POUR la guerre, même mélenchon qui n’est qu’un tigre de papier dans vos mains, un amusement, de plus je ne fait pas pleinement confiance au FN mais cela étant dis, le parti importe peu.

              Pour les engagements militaire, l’actualité précédent ces ingérences viennent d’un traité ou la France abandonnais sont influence au profit des USA notamment en Afrique, ce n’est pas une mauvaise chose en sois mais ont vous connais un peu les américains.

              Par ces ingérences même vous venez de provoquer une chose qui vous retombera dessus de manière inattendu, souvenez-vous de l’IRAN...

              Les mêmes erreurs, les français n’attendent que le bon moment pour faire la peau à leurs dirigeants.

              Entre les élites acheter par le Quatar, protégé par les US, vos guerres impériales qui ne tiennent aucunement des peuples mais de vos intérêts, vous allez gagner une France résolument contre votre hégémonie mortifère dont beaucoup connaisse vos buts.

              Mais vous sous estimer NOTRE ARDEUR, car la France pour la plupart s’est arrêter à De Gaulle, et c’est cette image qu’on de la France les jeunes issus de l’immigration, qui pour avoir discuter avec, sont près à se battre pour elle.

              Je ne saurais vous être assez reconnaissant d’avoir mené une politique extérieur agressive notamment à l’égard des pays arabo-musulman qui vont nous permettre d’agir, et d’unir contre vous.

              Une France en pétard, unis contre cet impérialisme d’un nouveau genre, le français que je suis n’a nul peur de votre appareil militaire, la seul raison de votre puissance actuel.

              La Russie que vous essayer désespérément de NIQUER vas prendre sa revanche contre vous, et je vois très bien la France renouer la vieille alliance France-Russie pour vous botter les fesses, l’Allemagne avec qui vous avez fait alliance ne sera pas un problème majeur.

              VIVE LA FRANCE, SUS A L’HÉGÉMONIE AMERICAINE


              • zany 8 décembre 2011 13:47

                Je ne connais pas assad, mais cet homme me fait l’effet qu’il sais très bien ce qu’il se passera si sont pouvoir est remis en cause, cela créera une guerre civile en Syrie, au profit de l’hégémonie Ottomane et de l’OTAN (voir l’Irak), sans compter Israël qui vois cela d’un très bon œil, car la Russie fournis les armes et soutien assad, ce n’est surement pas l’OTAN qui fournira en arme la SYrie contre Israël étant donner que les US soutiennent ce pays économiquement, militairement etc... .

                Croire que les choses sont différente ne sont que des bêtises, elle ne change jamais.


              • Croa Croa 7 décembre 2011 23:17

                Cet article n’est qu’un complément faussement innocent de la propagande Sarkozyenne.

                 smiley Navrant ! smiley


                • Heil Cartman Heil Cartman 8 décembre 2011 12:58

                  Et oui, Terra Nova le think-tank du PS qui avalise les croisades de l’OTAN, y a de quoi pleurer.......

                  Et si on est un peu maso on peu même se souvenir que le dernier président Français à avoir envoyé chier ces tartuffes pro-guerre fut....... Chirac.
                  Ça me fait mal de dire ça en tant que gauchiste revendiqué (pro-mélenchon depuis la création du front de gauche) mais devant les événements récents j’en suis presque à regretter le RPR et cette vieille crapule de Chirac.


                • paul 7 décembre 2011 23:18

                  Comme quoi, les réputations, les a priori sont parfois trompeurs :
                  Qu’apprend je ? Terra Nova était pour le strict respect de la résolution 1973 . Je plusse !


                  • Mylène 8 décembre 2011 02:45

                    l’histoire se gardera évidemment de porter un jugement lapidaire sur le sens de cette chute mais mettra probablement en exergue les conséquences pour le moins paradoxales de cette intervention : ou avez vous vu des conséquences paradoxales en dehors de la Lybie elle même, vous mélangez tout, à chaque pays son histoire, on ne connait que trop cette attitude à amalgamer « le monde arabe » sans jamais tenir compte des spécificités de chacun, ou est donc le rapport entre ceux que vous citez ??? mais on compte sur vous pour ouvrir les archives dans 50 ans, juste ce qu’il faut pour un travail de mémoire franco libyen, et évidemment les moribonds auront déjà trépassé ! Par ailleurs, lorsque vous prétendez que le CNT dirigé par une poignée d’ex-ministres du régime, d’islamistes et leaders berbérophones, vosu me faites bien rire, dernièrement les manifeestations portaient justement sur le fait que le CNT s’était prononcé sur la sharia avec l’aide du leader al quaida sans même consulter les REPRESENTANTS BERBERES... Je vais vous dire comment je vois l’avenir, une résistance sans limite à ce qui se passe de la part des berbères qui connaissent parfaitement les dictateurs qui ont remplacé Kadhafi avec la bénédiction de la France, c’est son habitude non ?!! Alors arretez de nous prendre pour des naifs !


                    • zany 8 décembre 2011 13:43

                      Les américains, ont un commandement centrale pour tous les continents, techniquement il sont en guerre hégémonique contre le monde entier,

                      Selon ce projet http://fr.wikipedia.org/wiki/Project_for_the_New_American_Century

                      L’europe à une position centrale, si elle bascule d’un côté ou de l’autre les rapport de puissance serons équilibré et ralentirons voir stopperons l’appétit US.

                      Déjà lors de la Libération les USA avais prévus de mettre la France sous contrôle militaire et économique (des billet avais même été imprimé pour cela).

                      Mais le Hic c’est un certain De Gaulle qui avec le soutien (officieux dû au respect de Churchill à protégé De Gaulle par l’intermédiaire de ses ministres
                      et damer le pion au US en plaçant ses hommes au niveau administratif des zone libérer et dû à la ferveur populaire envers De Gaulle ont été contrait d’accepter sans perdre un allier potentiel.

                      Lorsque le Générale à voulu revenir au standard OR, les usa qui faisais déjà de l’ingérence active en France, via les journaux et mouvement étudiant manipulable (avec les résultats que nous constatons aujourd’hui.)

                      Si la France (majuscule) revient dans les affaires, non seulement cela ira contre les intérêts américain, mais en plus chose rarement vue, prendra la décisions de prendre parti contre les américain, chose évidement inacceptable pour eux.

                      Nous nous devons de profité de la faiblesse actuel pour nous émanciper de cette domination, et part une diplomatie active (avec des vrai diplomate, pas des bourgeois) il sera facile de réduire l’hégémonie US (d’où l’importance de la Russie)

                      Le but étant clairement de ne pas nous laissez entrainer dans une guerre américaine dont nous n’avons aucune raisons, aucun intérêts autre que la soumission volontaire à un état tiers qui ne perd pas une occasion de nous écraser devant toutes intentions d’indépendances (refus de la seconde guerre d’irak, tous les avoir français au US saisi).

                      Ce n’est pas une alliance qui laisse supposé un respect mutuel et une certaine liberté, non ce n’est rien d’autre qu’une nouvelle vassalité ou le gouvernent sous les pressions des entreprises et des USA, avec une propagande extrêmement efficace (point fort des USA à ce sujet, là dessus ils sont meilleur) manipule aisément notre politique intérieur et désormais extérieur.

                      Ce qui fait qu’une france libre serais un ennemis extrêmement dangereux pour l’UE (création américaine, voir asselineau a ce sujet) et pour eux.

                      Le mieux pour nous étant une europe des nations souveraines à tous point de vue, coopérant sur des domaines spécifique (énergie, recherche etc...), ce qui évidement serais le pire pour les US, car après avoir perdu l’influence qu’ils ont en Asie, Ils la perdrons de manière substantiel en Europe, et la France de part sa position stratégique convaincra aisément d’autre pays européen, le plus dure étant l’Allemagne et l’Angleterre (comme d’habitude)


                    • Michel Maugis Michel Maugis 8 décembre 2011 16:30

                      quel beau blabla pour cacher l’ action fasciste et colonialiste du FUKUS !




                      • yvesduc 9 décembre 2011 21:14

                        Article d’une insondable naïveté. Rien que « révolution syrienne » m’a fait rire. Accessoirement, si je puis dire, la résolution 1973 était déjà une « l’interprétation abusive » du droit international : elle était illégale et les États auraient dû refuser de l’exécuter, dès le début.


                        • captain beefheart 28 décembre 2011 14:22

                          ça m’étonnerai que Hollande aura plus de 15% au premier tour avec son think tank.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès