Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Les quatre ennemis des États-Unis barrés d’une croix rouge en (...)

Les quatre ennemis des États-Unis barrés d’une croix rouge en couverture du Time

Quatre fois, lorsque qu’un grand ennemi désigné par le gouvernement des États-Unis est officiellement mort ou capturé, la voix de la vérité (Pravda) de la nation, le Time, lui accorde traditionnellement un numéro spécial. Ainsi, le 3 mai 2011, Ben Laden apparaît en couverture, son visage barré d’un grand “X” rouge, soit le modèle de couverture réservé à de grands ennemis des États-Unis en guerre : Adolf Hitler, Saddam Hussein et Abou Moussab Al-Zarkaoui en avaient été l’objet pour leur chute. 

Quatre fois, le magazine hebdomadaire états-unien Time a publié une édition spéciale (Special Issue) pour la chute d’un ennemi du pays, avec en couverture son portrait pictural barré d’une croix de peinture rouge dégoulinante, la tête apparaissant sans cou la rattachant au reste du corps, comme des trophées de chasse (à l’homme), sur un fond blanc :

  1. - Adolf Hitler le 7 mai 1945
  2. - Saddam Hussein le 21 avril 2003
  3. - Abou Moussab Al-Zarqaoui le 19 juin 2006
  4. - Oussama Ben Laden le 3 mai 2011

 Le Time insiste pour faire un parallèle troublant entre Hitler et Ben Laden, en titrant « May Day : Both Hitler and bin Laden Announced Dead on May 1 » (http://newsfeed.time.com/2011/05/02/may-day-both-hitler-and-bin-laden-announced-dead-on-may-1/) et en développant :

« On May 1, 1945, Germany announced that Adolf Hitler was dead, leading to the end of the allied campaign in Europe during World War II. That same date 66 years later, President Obama announced the death of the al-Qaeda leader and international terrorist. »

« Le 1 mai 1945, l’Allemagne a annoncé que Adolf Hitler était mort, conduisant à la fin de la campagne alliée en Europe durant la Seconde Guerre mondiale. Ce même jour 66 ans plus tard, le président Obama a annoncé la mort du chef d’Al-Qaïda et du terrorisme international. »

Des internautes font à la suite des commentaires sur ce modèle numérologique, l’un ajoutant le premier jour du cinquième mois pour obtenir 6 qu’il ajoute aux 66 ans et obtenir 666…, un autre rappelant que l’Ordre des Illuminati a été fondé un 1er mai, en 1776.

Adolf Hitler et Oussama Ben Laden sont morts à soixante-six ans de distance, et « Ce même 1er mai, la radio apprend aux Allemands la mort de leur dictateur, en laissant croire qu’il a été tué le jour même et les armes à la main. » (http://fr.wikipedia.org/wiki/Adolf_hitler#Les_dix_derniers_jours), on prétend aussi d’abord que Ben Laden a résisté, mais n’avait pas d’armes.

Le premier, Hitler, a eu la volonté de faire disparaître son propre cadavre, dont l’URSS n’a pas voulu montrer ce qu’elle en avait retrouvé, Joseph Staline imposant même d’abord de propager que rien n’avait été retrouvé.

Du deuxième, on a pu voir la pendaison filmée illégalement, et son cadavre a été donné à ses proches qui ont pu l’enterrer.

Du troisième, sur Wikipedia, on peut voir ainsi légendées les « Photos du cadavre d'Abou Moussab Al-Zarqaoui présentées par le gouvernement des États-Unis afin de prouver sa mort. » (http://fr.wikipedia.org/wiki/Abou_Moussab_Al-Zarqaoui) :

Et sa dépouille a été rendue à sa famille en Jordanie.

Le sort de Ben Laden est bien différent de ces deux prédécesseurs arabes. Il n’a eu aucune action publique depuis des années, l’authenticité des dernières vidéos a été contestée, sa mort a été affirmée de nombreuses fois depuis 2002, par Benazir Bhutto, par des politiciens états-uniens (Madeleine Albright par exemple), avant une version officielle par la présidence états-unienne, avec de nombreuses incohérences, la prétendue confirmation par l’ADN, l’affirmation de s’être débarrassé de son cadavre en haute mer, soi-disant en respectant le rite musulman, tout cela en quelques heures, et l’annonce de ne publier aucune photo. Alors que la capture de Ben Laden n’était « pas une utilisation prioritaire des ressources américaines » pour le président George W. Bush (http://thinkprogress.org/2006/09/14/barnes-osama/), puisqu’il fallait avoir un prétexte pour continuer la guerre en Afghanistan, maintenant, aussitôt sorti du placard, le cadavre y est remis pour passer à autre chose, c’est-à-dire de prochaines guerres.

Plusieurs choses sont remarquables :

Il aura fallu cinquante-huit ans pour que le Time imite sa propre couverture de la fin d’Hitler, en voulant assimiler au dictateur nazi Saddam Hussein lors de sa capture, ce qui en fait le seul ayant eu cette couverture encore vivant.

Entretemps, aucun ennemi des États-Unis n’a eu un tel traitement, en particulier Joseph Staline : il apparaît qu’une lutte violente déclarée soit un critère.

Dans tous les cas, il s’agissait d’un ennemi extérieur contre qui les États-Unis ont officiellement combattu. On peut supposer avec Philip K. Dick dans sa nouvelle Les Défenseurs (1953) qu’on veut préserver une cohérence interne d’une société de plus en en déliquescence, en particulier depuis l’élection truquée de George W. Bush en 2000 : « Le conflit interne menace de l'entraîner dans la guerre, groupe contre groupe. Les traditions vitales peuvent être perdues - non pas simplement altérées ou refoulées mais complètement détruites - en cette période de chaos et d'anarchie... Il est nécessaire que cette haine intérieure soit drainée vers l'extérieur, vers un groupe externe, de telle façon que la culture survive à cette crise. ».

Il y a un emballement de cette stigmatisation d’ennemis, puisqu’après le premier délai de cinquante-huit ans entre le premier et le deuxième ennemi, les trois derniers ont été ainsi traités en moins de huit ans, dans le cadre de deux guerres où les États-Unis ont tué des centaines de milliers de personnes.

Entre la fin du nazisme et celle de l’empire soviétique, on peut vraiment parler d’une guerre froide, après laquelle a recommencé la guerre chaude, contre un nouvel ennemi, qui est qualifié d’islamisme mais concerne surtout des pays liés à la production et à l’acheminement du pétrole, justement le nerf de la guerre de la ploutocratie des États-Unis et de ses pétrodollars. Les trois derniers barrés en rouge sont ainsi trois arabes.

Cet emballement médiatique, celui d’une société du spectacle où les journaux dominants sont eux-mêmes comme des spectateurs devant une fiction dont on ne remet évidemment pas en cause la vérité, et d’une presse écrite en déclin face à internet, réalise aussi la prophétie de René Girard, lorsque le sacrifice ne fonctionne plus mais pousse à faire de plus en plus de victimes, Girard y voyant un déchainement satanique et la révélation de la fin du monde sacrificiel, c’est-à-dire l’Apocalypse (Des choses cachées depuis la fondation du monde, chapitre Lecture sacrificielle et histoire, Le Livre de Poche, Biblio Essais, p..372 et suivantes). Alors, ayant tous les quatre chuté au printemps, ces quatre ennemis des États-Unis annoncent-ils pour autant tous un renouveau ?

JPEG - 51.2 ko
Capture de Saddam Hussein
JPEG - 38.6 ko
Pendaison de Saddam Hussein
JPEG - 20 ko
Cadavre de Saddam Hussein
JPEG - 39.4 ko
Photo du cadavre d’Abou Moussab Al-Zarqaoui sur Wikipedia
JPEG - 12.6 ko
Photo du cadavre d’Abou Moussab Al-Zarqaoui sur Wikipedia
JPEG - 21.1 ko
Présentation de la photo du cadavre d’Abou Moussab Al-Zarqaoui

Moyenne des avis sur cet article :  4.14/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    




  • ILS ONT...ESPERONS LE ...MIS LES TETES DE KHADAFI ET ASSAD A DEGLINGUER...MORTS PLUTOT QUE VIFS


    TOUSENSEMBLE...


    • flesh flesh 9 mai 2011 19:00

      Mais pas l’émir du Bahrein car lui c’est un pote de mes potes américains ? Votre relai de la propagande atlantiste n’est pas à l’honneur des idées représentées par le pseudo dont vous vous affublez : Front de Gauche.


    • Giordano Bruno 9 mai 2011 15:33

      Le classement chronologique semble suivre le classement de la dangerosité :

      Hitler pire que Hussein, lui-même pire que les 2 derniers.


      • flesh flesh 9 mai 2011 18:48

        Bien vu. Quand ce sera au tour de Chavez, sauve qui peut !


      • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 9 mai 2011 21:02

        On prend les paris pour le prochain mal barré de rouge du Time ?
        Si ça continue d’accéler, si le malheureux élu encore un arabe, se pourrait-il que ce soit Kadhafi ?
        Tout ça est un peu orwellien sur les bords non ?


        • Yvance77 9 mai 2011 23:35

          Va falloir qu’il pense à mettre les têtes des Bush, Dick Cheney, Trump, Murdoch ... là aussi belle brochette d’ordures à pendre (par les burnes si possible)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès