Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Les retombées de la fermeture de RCTV au Venezuela

Les retombées de la fermeture de RCTV au Venezuela

Article faisant suite aux deux articles publiés le mois dernier sur la fermeture de la chaîne RCTV et ce que ceci signifie sur les limitations de la liberté d’information et d’expression au Venezuela.

Il y a maintenant un peu plus d’un mois qu’ Hugo Chavez, président du Venezuela, a décidé en un acte de vengeance politique de fermer le plus vieux réseau de télévision du Venezuela, RCTV. Il paye ce geste à prix fort.

La situation actuelle de RCTV

Malgré des assurances douteuses du gouvernement au moment de la fermeture en lui prenant ces position VHF, RCTV n’a pas été capable depuis plus d’un mois de retrouver un espace de diffusion (même pas un UHF pour Caracas).  A part YouTube et le prêt de quelques heures sur la grille de Globovision, RCTV n’a pas pu transmettre ses émissions, ni recevoir les revenus nécessaires pour pouvoir maintenir son personnel. Il faut reconnaître que les propriétaires de RCTV ont maintenu tout leur personnel, une situation qui bien sur ne peut pas durer indéfiniment alors que le gouvernement essaye de faire payer des impôts supplémentaires à RCTV. Visiblement le gouvernement vénézuélien n’a que faire des milliers de travailleurs de RCTV, ne cherchant qu’a ruiner la chaîne au plus vite.

Heureusement, tous les réseaux câblés sauf un (SuperCable qui a reconnu ne pas vouloir risquer la colère gouvernementale) ont accepté malgré les pressions possibles de donner une bande à RCTV qui apparemment pourra bientôt reprendre ses émissions. Cela est de toutes façons bien insuffisant alors que le câble au Venezuela n’atteint pas le 30% des foyers, pourcentage qui descend considérablement dans les zones populaires et les bidonvilles qui ne peuvent se payer la Télévision para câble ou satellite. C’est bien sur le but recherché par le gouvernement de Chavez, de priver les zones populaires de toute information qui pourrait compromettre l’appui de ces zones dont le chavismo se croit maître et seigneur.

Cependant il y a un élément bien plus grave : tous les équipements de transmissions de RCTV ont été séquestrés par le gouvernement.  La cour suprême de justice, le TSJ, avait décidé d’une façon surprenante, et étonnamment rapide en considérant tous les recours sur la question qui languissent depuis des mois dans les tiroirs de la cour, que pendant quelques temps les outils de travail de RCTV devaient être confiés à CONATEL, l’organisme régent de la radiodiffusion.  Ceci pour que TVes puisse émettre en attendant qu’elle puisse acquérir ses propres outils d’émission. En principe il était espéré que le gouvernement offrirait une espèce de location pour les émetteurs de RCTV.  Mais tout autant que l’on sache non seulement RCTV ne perçoit aucune indemnité pour les biens saisis, mais n’a même pas le droit de les visiter afin de vérifier leur état et assurer la bonne marche de ces machineries de soin délicat. Même plus : les travailleurs qui assuraient la permanence dans les stations relais souvent perdues au fond de la cambrousse n’ont même pas eu droit de récupérer leurs petites affaires.  Il faut le dire : il s’agit bien d’une pure et simple confiscation de la part du gouvernement de Chavez qui établit le dangereux précèdent juridique de donner a l’état le « droit » de saisir tout bien privé dont l’état a simplement besoin, quelle que soit la raison de ce besoin. Bref, le vol légalisé en faveur de l’état.

La facture payée par Chavez : la rapide dégradation de la situation internationale

Les gouvernements étrangers voient clairement ce qu’il se passe au Venezuela. Depuis un mois Chavez va d’échec en échec. Même le parlement russe, la Douma, n’a pas voulu le recevoir la semaine dernière, alors que Poutine ne le recevait que d’une façon « privée » pour ne pas avoir à lui donner les honneurs d’une visite officielle. Et, tenez vous bien, Chavez venait acheter 5 sous marins et autres armes ! A l’Elysée plus d’un chef d’état a été reçu avec le tapis rouge pour moins que ça.

Même en Amérique latine où le chéquier de Chavez a été très ouvert pour s’acheter des complicités plutôt indécentes il semblerait qu’un contre mouvement commence à donner des signes de vie. Par exemple le sénat brésilien menace de ne pas accepter l’entrée du Venezuela au Mercosur (secondé peut être par le parlement du Paraguay, pour faire bonne mesure).

En gros, si déjà Chavez n’était plus reçu en Europe ni dans les pays développés et démocrates, il commence à être moins reçu ailleurs : aucune démocratie véritable ne peut accepter la fermeture d’un media aussi important que RCTV sans qu’au moins les formes soient mises. Le caprice et la haine politique de Chavez commencent à coûter très, très cher au pays. Seul l’Iran le reçoit avec tous les honneurs, ce qui en dit long sur la nature du régime chaviste.

La facture payée par Chavez : le mécontentement à l’intérieur du Venezuela

Mais c’est bien sur au Venezuela où Chavez n’en fini pas de ramasser les pots cassés. Les sondages l’ont ramené en dessous de 50%, et même certains parlent déjà de moins de 40%, 6 mois a peine après sa réélection. Il faut dire que depuis sa réélection Chavez n’a eu que des problèmes. 

Il y a les déficiences maintenant chroniques de certaines denrées alimentaires telles que le sucre, la viande ou le lait frais. L’inflation du mois de juin a été de 1,8% et pourrait même s’accélérer, étant de loin la plus forte d’Amérique latine. L’investissement privé est réduit au maintien des entreprises. Les seuls secteurs de croissance sont liés aux importations massives, avec une balance commerciale au déficit très alarmant : le Venezuela importerait près de 60% de son alimentation et biens de consommation courante, un chiffre constamment à la hausse.

Aux erreurs de gestion économique s’ajoutent les manques d’éthique et les pressions politiques sans nécessité. Par exemple Paulo Paranagua titre dans le Monde du 27 juin un article « Les bonnes affaires de la famille Chavez ». En toute simplicité, comment à Barinas une humble famille d’instituteurs est devenue sous un de ses rejetons au pouvoir la plus grosse fortune locale. Les histoires d’enrichissement soudain qui s’affichent ne se comptent plus. A cet état de choses rajoutons la maladroite création du PSUV, le parti unique du chavismo. Le message a été très clair : tous ceux qui ne rejoignent pas le PSUV seront désormais des citoyens de seconde classe, voire, des ennemis de la nation, des suppôts de l’impérialisme. Dans la plus pure tradition des pays de l’Est, du bon vieux temps du mur de Berlin.  Même la secrète discussion d’une nouvelle constitution a tourné au vinaigre alors que des « fuites » ont révélé la nature antidémocratique des changements proposés.

Et bien sur les étudiants dissidents continuent de s’organiser, maintiennent leur présence dans les rues malgré les examens et nous promettent une rentrée animée.

C’est pour cela que la fermeture de RCTV a joué particulièrement contre le régime, un catalyseur surprenant pour un Chavez qui se croyait tout permis il y a quelques mois. Celui-ci qui donnait du pain et des jeux aux pauvres et opprimés du Venezuela. Ces jours ci il est perçu donnant  moins de pain et fermant les jeux Télé. D’où le mécontentement grandissant de nouveau, mais cette fois ci beaucoup plus menaçant pour le projet totalitaire de Chavez qui risque de se voir acculé bientôt entre un choix de rouvrir le débat démocratique ou passer à la répression pure et simple. 


Moyenne des avis sur cet article :  2.55/5   (44 votes)




Réagissez à l'article

73 réactions à cet article    


  • pazuzu pazuzu 10 juillet 2007 16:48

    Je suis bien au bureau de la désinformation ?

    C’est la CIA qui m’a donné cette adresse smiley


    • Djanel 17 juillet 2007 08:39

      Monsieur Daniel Duquenal

      Pas facile de manipuler les lecteurs d’agora vox, ils ont des ressources que vous ne pouvez pas soupçonner.

      J’ai lu certains commentaires d’Emile Red qui vous écrabouille déjà avec sa verve et en sachant qu’il n’est pas le meilleurs, moi à votre place j’irais me réfugier dans un nid de taupe de peur que les féroces d’agora vox me tombent dessus.

      Emile Red n’est certes pas le plus dangereux pour vous mais il est, quand il est bien fâché, du genre petit Fox capable de vous sortir un éléphant de son terrier.

      Avant de s’aventurer sur les eaux troubles de la désinformation, il aurait fallu interpréter sa photo avec un peu plus de subtilité parce que le geste qu’il nous montre, ne veut pas dire : « monte là-dessus, tu verras Montmartre mais tu l’as la bien... » je vous laisse imaginer la suite.


    • Daniel Duquenal Daniel Duquenal 18 juillet 2007 15:57

      Effectivement j’ai très, très peur.


    • Djanel 21 juillet 2007 11:27

      Ce n’est pas la question d’avoir peur mais d’avoir raison. Je me suis mis un plus. Merci de m’avoir lu et réagi. Je n’en demandais pas tant.


    • Philippe Vassé Philippe Vassé 10 juillet 2007 17:57

      A l’auteur de l’article,

      J’avoue ne pas voir bien compris le sens de votre article et ses objectifs rédactionnels précis en termes d’informations objectives apportées aux lecteurs français, en tout cas, non-vénézuéliens.

      La confusion entre faits énoncé- jamais sourcés- et commentaires « partisans » y est si permanente et envahissante qu’elle en étouffe complètement le sens même de l’article.

      Puis, j’ai lu votre biographie rédigée à la 3ème personne, qui m’a sidéré. On la croirait écrite par une tierce personne. J’ai été aussi surpris que vous présentant comme un Franco-vénézuélien, vous écriviez sur un blog en anglais sur le Vénézuela. Il y a là une curieuse logique qui me surprend par sa complexité quelque peu tortueuse, mais là encore, c’est votre droit le plus strict.

      Cependant, un blog en espagnol, la langue du pays, ne serait-il pas plus logique, voire plus utile à vos positions exprimées contre le régime en place que vous semblez exécrer, ce qui est votre droit le plus légitime ?

      Sur le fond de l’article, je ne suis pas très qualifié sur la sujet, mais je note quelques erreurs factuels ennuyeuses sur des points que je connais bien pour avoir des sources très « sûres » sur le sujet : les relations avec la Russie.

      Certes, Poutine a reçu avec tous les honneurs le chef de l’Etat vénézuélien, avec qui il a longuement discuté et négocié, notamment des contrats d’armement. Si la Douma n’a pas reçu le Président vénézuélien, les observateurs en ont noté la raison, connue de tous à Moscou et acceptée naturellement par les responsables vénézuéliens : à savoir le voyage aux Etats-Unis de Poutine qui était dans son agenda. Poutine allait défendre dans ce déplacement prévu et annoncé ses intérêts et objectifs propres, il n’avait donc aucun intérêt à « énerver » les responsables américains de manière trop « ostentatoire » !!!

      Présenter ces nécessités diplomatiques internationales, que tout un chacun comprend et dont nul n’est dupe, comme un échec du gouvernement que vous critiquez, est plutôt étrange et incompréhensible.

      Dans leurs discussions privées, Poutine et Chavez ont, entre autres, abordé- ce que vous savez- les questions pétrolières et l’usage des richesses de leur pays. Visiblement, les deux chefs d’Etat ont développé leurs liens sur ce thème qui leur est commun, aspect significatif des rencontres bilatérales que vous avez d’ailleurs négligé au passage.

      Ce voyage à Moscou du Président Chavez peut être apprécié de diverses manières, mais personne de bonne foi ne peut le qualifier d’échec du pouvoir vénézuélien sur les plans économique, diplomatique, politique et militaire.

      D’ailleurs, même si chaque gouvernement poursuit ses propres objectifs, ce qui est évident et naturel, les deux chefs d’Etat ont marqué un accord de principe sur leur opposition commune à une politique américaine qui méprise, selon eux, les deux pays et leur apparaît comme « unilatérale », voire « dominatrice ».

      En résumé, je ne crois pas que vous serviez même votre « cause », à savoir votre opposition au régime de Caracas par de tels manquements à la vérité de faits publics que tous peuvent vérifier et recouper facilement.

      La passion conduit parfois à de regrettables excès. Cet article en est un exemple illustratif pour les côtés que je peux en connaître. C’est dommage.

      Le Vénézuela et ses problèmes méritent mieux que des excès de haine viscérale ou d’admiration béate du régime qui y existe. Comme en art, les couleurs les plus variées existent pour peindre une réalité toujours complexe : on ne peut se contenter du noir foncé ici comme du blanc immaculé en sens inverse.

      Il conviendrait de pratiquer plus l’esprit critique en la matière et, si vous êtes un anglophone véritable, de suivre les leçons de journalisme critique que donnent nombre de journalistes américains sur leur propre pays.

      Vos articles y gagneraient, si cela est possible, en clarté, en lisibilité et en crédibilité.

      Bien cordialement vôtre,


      • Daniel Duquenal Daniel Duquenal 11 juillet 2007 05:43

        Mr. Vassé

        J’apprécie votre longue réponse. J’ essaierai d’être succinct.

        1- Je ne fais que commencer à écrire chez Agoravox. Celui-ci est en fait mon premier article « original » dans le sens que ce n’est pas une traduction comme les deux articles précédents. Mais néanmoins il s’agit d’un article qui fait suite à ces deux articles. Cela est clairement indiqué sur el chapeau de l’article et implique que pour apprécier tout l’article il est conseillé de lire les précédents.

        2- Je vous fait remarquer que je n’est même pas indiqué le lien direct au Monde que je cite, seule la date. Effectivement il serait souhaitable peut-être que je mette plus de liens. Sur mon blog j’en mets pas mal mais souvent ils sont en espagnol et pour un public qui souvent comprend un peu l’espagnol. Mon expérience est que très peu de lecteurs se dérangent pour vérifier les liens que j’indique. Peut être est-ce qu’après 4 années ils me font assez confiance. Il est certain que je ne devrais pas assumer que les lecteurs d’agoravox me feront confiance simplement parce que j’écris un blog reconnu, même si en anglais. Je ne sais pas encore ce que le public d’Agoravox comprend comme langue étrangère mais si l’espagnol et anglais ne sont pas un problème je vous promets de mettre davantage de liens sur un futur article (les réactions véhémentes que mes écrits provoquent me font penser que davantage de textes comme le mien sont nécessaires).

        Ceci étant dit, je vous fais remarquer que cet article est un article d’opinion, non pas un reportage exact. Un reportage exact en général ne parle que d’un sujet, e.g. la visite de Chavez a Poutine. Des articles du genre résumé ou opinion ne requièrent pas autant de liens. En fait, le seul lien marquant en français que j’ai trouvé a été indique, du moins sa date et son auteur. Je pense que ce lien de Paulo Paranagua vaut bien plus que tout lien en Espagnol que je pourrais inclure, non ?

        3- Je remarque d’ailleurs que vous vous étendez longuement sur la visite de Chavez en Russie, la prenant même comme un succès, alors pour moi cela n’est qu’un détail significatif. Je ne suis pas d’accord avec vous, certainement pas si on compare cette visite avec des visites précédentes où Chavez avait été reçu d’une façon beaucoup plus chaleureuse et publique. Je peux vous assurer que la télé d’état au Venezuela a été moins loquace sur ce sujet que lors de précédents voyages en Russie (4 je crois, donc on peut comparer ici). Mais peut être notre désaccord provient du fait que vous semblez avoir assez d’estime pour Poutine alors que moi je le trouve à peine mieux que Chavez. Aussi pour ne pas faire de polémique inutilement je vais vous accorder la possibilité de m’être trompé sur ce détail. Notez : la possibilité car vous ne m’avez pas convaincu, n’offrant pas de lien vous-même à vos propos. Nous sommes donc quittes.

        4- Il y a cependant un petit problème avec vos implications. Pensant avoir trouvé la faille dans mon article vous en profitez pour la cibler en espérant que cela distraira des autres éléments que je cite et qui sont beaucoup plus importants que je cite (je pourrais éliminer complètement mon commentaire sur la visite Russe et mon article tiendrait tout autant). Je trouve cette attitude plutôt contradictoire avec vos propos « Vos articles y gagneraient, si cela est possible, en clarté, en lisibilité et en crédibilité. » De même, ne choisissant pas que ce que vous convient permettrai a vos commentaires d’être plus incisifs et crédibles.

        5- Finalement je vous saurais gré de ne pas mélanger un anti américanisme primaire avec mon opposition à Chavez. Pour votre information je sais très bien faire la différence entre les Etats-Unis et le président Bush qui sera bientôt parti. Chavez lui fait tout ce qu’il peut pour rester au pouvoir à vie. Il y a une différence : ce n’est pas seulement une passion qui m’aveugle, c’est une lecture concrète des faits.

        Je vous laisse avec un encouragement : je me suis toujours opposé à l’aventure d’Iraq ayant toujours prévu ce qui maintenant s’y passe. Seulement voilà j’ai toujours refusé d’en discuter aussi bien dans mon blog qu’ailleurs. L’Iraq c’est un peu une « affaire Dreyfus » pour notre époque et je n’ai pas la prétention d’être un nouveau Zola : il y en a beaucoup trop qui s’y voient déjà.

        Bien à vous


      • Philippe Vassé Philippe Vassé 13 juillet 2007 04:50

        A l’auteur du commentaire,

        J’ai apprécié que vous preniez tant de temps pour répondre aux éléments que j’avais notés sur votre article. Votre réponse est indicative sur plusieurs points.

        Je ne vous en voudrais pas de penser que je puisse être un « soutien » de Vladimir Poutine, pas plus que d’autres dirigeants connus sur lesquels je peux écrire.

        Il est naturel que la relation simple et équilibrée des faits et dires sur un sujet soit vue et comprise par les esprits excessifs comme une prise de position. Disons que c’est dans l’ordre mental et intellectuel des choses !

        « Quand l’excès donne le ton, il ne connaît pas les limites de la raison » !

        Tout autant que vous, il me semble, et comme vous m’y invitez, que je ne saurais confondre les Etats-Unis, le régime constitutionnel et leurs dirigeants du moment. Un prochain article à paraître vous en apportera la démonstration.

        Il paraîtrait donc utile que vous appliquiez à vos propres textes les principes que vous souhaitez avec justesse voir mis en oeuvre par d’autres : la séparation précise entre les dirigeants, la nature constitutionnelle du pays et son peuple.

        Je reprochais à votre article ses manques de sources attestées qu’il serait inadéquat, voire infantile de confondre ici avec des liens non-valides de ce point de vue (théorie de l’information en boucle fermée).

        Votre réponse, malgré sa longueur et votre souci- que je salue- de justifier votre article, ne répond pas du tout aux objections soulevées sur le fond comme sur la forme.

        Deux éléments, soulignés par d’autres lecteurs avant moi, semblent en effet générer un vrai questionnement sur l’honnêteté des faits relaté et votre sincérité dans l’information diffusée :

        1) vous ne rappelez nulle part le soutien très appuyé de la direction de RCTV à un coup d’Etat, certes raté, mais violent, une pratique qui ne peut être qualifiée, sauf à vous placer nettement du côté des putschistes de l’époque, de « démocratique ».

        Il me semble naturel que, dans toute démocratie dotée de lois sur la protection des libertés, une « structure » qui a aidé et appuyé un coup d’Etat contre la démocratie et les autorités légitimes du pays, de plus fomenté à l’étranger, soit sanctionnée et punie pour un tel acte pénalement condamnable !

        Cela ne vous paraît pas normal pour toute démocratie qui entend la rester que de sanctionner les auteurs et complices d’un coup d’Etat ?

        2) Vous évoquez le sort des travailleurs de RCTV que vous présentez comme des « victimes » des actes du régime.

        Et là, vous avez sciemment désinformé les lecteurs : ces travailleurs, dans leur immense majorité (je ne parle pas ici des journalistes liés à l’opposition et des actionnaires de RCTV) ont formé un syndicat qui les représente et dont j’ai cru comprendre, via les médias vénézueliens,mais aussi la presse syndicale mondiale, y compris francophone, qu’il avait demandé au gouvernement la nationalisation de RCTV, justement.... pour protéger et garantir leurs propres intérêts et.... promouvoir le respect des lois de la République vénézuélienne !!!

        Ces faits me paraissent éclairer votre article d’une lumière très particulière.

        Vous avez rédigé un article en vous positionnant comme un ardent et sincère défenseur des libertés menacées par un régime. Ce qui semble a priori vous donner un gage de bonne foi !

        Et vous avez omis les actes passés, graves, très graves, liberticides pour tout dire, qui expliquent et pourraient justifier, en tout cas pour tout lecteur sincèrement démocrate, la réaction des autorités victimes du coup d’Etat anti-démocratique soutenue par les responsables de RCTV !!!

        Et vous omettez ou cachez aux lecteurs les positions des travailleurs de RCTV dans ce débat en les qualifiant de « victimes » alors qu’ils exigent la nationalisation de RCTV et refusent d’être des complices d’amis de putschistes anti-démocratiques !!!

        Cela fait beaucoup d’omissions essentielles et d’erreurs substantielles qui, précisément, invalident votre article et vous qualifient, aux yeux des commentateurs, comme étant pour le moins « peu attaché aux règles d’Agoravox » sur la sincérité et l’honnêteté de l’information diffusée.

        Vos omissions et erreurs factuelles manifestent visent à empêcher les lecteurs de se forger librement une opinion étayée sur la base d’informations exactes et vérifiables, voire même ici complètes.

        Je suis désolé de la longueur de ma réponse, mais je voulais que vous compreniez bien que la manipulation de l’information à l’heure de l’Internet est une dangereuse option, voire une impossible mission.

        Et, après avoir ainsi décortiqué votre article, je finis par être d’avis que vos mensonges et omissions ressemblent bien dans leur contenu et procédures aux mensonges et omissions connues de tous d’une certaine Administration très partisane et en totale déliquescence, mais contre un autre pays : l’Irak !

        Il vous appartient donc de ne pas justifier par vos écrits le proverbe populaire qui affirme que « qui se ressemble s’assemble » !

        Bien cordialement vôtre,


      • Daniel Duquenal Daniel Duquenal 13 juillet 2007 15:53

        Mr Vassé

        J’ai bien peur que les informations que vous fournissez, d’ailleurs sans le moindre lien non plus, vous pourriez donner l’exemple, ne sont pas correctes.

        1) Le coté putchiste de RCTV a déjà été discute dans les deux précédents articles dont CELUI CI est la suite. Je n’aime pas trop me répéter. Relisez les et si ce que j’ai écrit avant ne vous semble pas complet posez les questions là-bas : Agoravox informe les rédacteurs de tout nouveau commentaire qui apparaisse, même sur de vieux articles. Je serai ravi de vous y répondre là-bas

        2) Cette historie de syndicat RCTV demandant a être nationalisé est une anecdote. Il s’agissait d’un petit groupe d’employés chaviste qui avait essayé de faire un peu de remous au moment de la fermeture. D’ailleurs je ne vois toujours pas ce syndicat dont vous parlez langoureusement saisir les studios de RCTV à la LIP.

        Je peux vous assurer que le gros des employés de RCTV, incluant même beaucoup de chaviste y travaillant, sont du coté de leur entreprise car ils savent très bien que le gouvernement ne va rien faire pour eux le jour ou RCTV fera faillite et ils seront à la rue. D’avoir travaillé pour RCTV vous garantit pratiquement le ban de travail dans toute chaîne d’état. Ou peut être n’êtes vous pas familier avec la fameuse liste Tascon ? Et ses succédanés tels que la liste Maisanta ? Je suis sur que le Diplo n’en parle jamais. Si cela vous intéresse et vous préférez l’espagnol j’ai même un texte dans la merveilleuse langue de Cervantès qui pourra vous instruire http://www.hispalibertas.com/noticias/2006/03/29/la-lista-una-historia-de-mccarthysmo-en-venezuela.html

        Je me permets de vous suggérer qu’avant de me faire un procès d’intentions et de suggérer ma malhonnêteté vous regardiez un peu la poutre dans votre œil. Il est bon de connaître le contexte complet de la situation d’un pays avant de se permettre de choisir les informations qui vous conviennent le mieux.


      • Philippe Vassé Philippe Vassé 18 juillet 2007 04:33

        A Daniel Duquenal,

        Votre réponse à mes remarques sont très instructives de votre esprit qui ne correspond pas vraiment avec les pratiques d’AgoraVox en termes « de journalisme citoyen ».

        D’abord, je note avec humour que vous renvoyez toujours le pauvre lecteur en recherche d’informations vers des sites qui sont soit...le vôtre (sic !!!), soit des sites de même nature que le vôtre ! C’est fort et bien peu honnête...

        Voilà qui ne semble pas correspondre avec ce qu’on appelle des sources fiables et contradictoires, permettant aux lecteurs de s’informer de manière contradictoire, donc un minimum démocratique !!!

        Mais, cela est exactement ce que je qualifiais d’information « en boucle fermée », pratique que l’on constate en général dans les groupes de nature sectaire.

        Ceci établi pour ce qui concerne votre incapacité à donner aux lecteurs de vos articles des sources variées et éventuellement contradictoires, je suis désolé de ne pas avoir lu vos autres articles qui évoquaient le soutien aux putschistes de la direction de RCTV, chose qui aurait dû, pour les lecteurs comme moi et tous les autres ausi, être rappelée par vous dans celui-là, au moins pour que les lecteurs comprennent les causes et origines de la situation, en toute hypothèse.

        Chaque article est unique et tout le monde ne lit pas vos oeuvres complètes, en l’une des trois langues que vous pratiquez.

        Quant aux sources sur le syndicat des travailleurs de RCTV, j’apprécie que vous me donniez vos « assurances » qu’il faut vous croire sur parole, vous, et personne d’autre. Là encore, vous vous éloignez des pratiques d’AgoraVox en invoquant ce type de non-argument, plus digne d’un gourou prêchant à ses adeptes crédules que d’un « journaliste-citoyen » ou s’en revendiquant.

        J’observe que vous avez donc enfin admis qu’il y avait bien un syndicat, par vous de suite qualifié de « chaviste ». Ce qui est votre droit ! Mais, au moins, vous le reconnaissez. C’est un progrès vers la vérité !

        Je ne vais pas être caustique avec vos évolutions sur les faits changeants que vous écrivez, évolutions manifestes quand vos lecteurs connaissent un peu le sujet et trouvent l’information à d’autres sources, bien officielles elles aussi.

        Si vous êtes un vrai trilingue, ce dont je ne doute pas, je suis certain que vous avez lu par vous-même dans les médias généraux et/ou syndicaux de plusieurs pays, dont ceux du Vénézuela, mais aussi dans d’autres pays- et avérée par des sources « non-chavistes »- l’information selon laquelle il existe bien un syndicat de travailleurs de RCTV. Dont vous venez de confirmer l’existence après l’avoir passée sopus silence auparavant !!!...

        Il paraît même que Google- qui n’est pas une entreprise « chaviste » en donne des occurrences....

        Selon les responsables de ce syndicat, il regrouperait, mais là ce sont des données non vérifiables, plus de 60% du personnel de RCTV. Pour vous, ce serait une poignée de « chavistes ».

        Pour le moins, on aurait aimé avoir les deux positions pour une information contradictoire honnête, laissant aux lecteurs le soin de trancher le cas échéant.

        En tout état de cause, il semble que les contre-pouvoirs étant un des principes de la démocratie que vous affirmez défendre, vous devriez vous réjouir que, justement, un syndicat s’exprime à RCTV, ce qui ne semblait pas le cas avant que ce syndicat n’apparaisse (d’où un fort soupçon de manque de démocratie interne à l’encontre de la direction de RCTV, en suivant vos propres principes).

        Sans autre source nécessaire, je pense avoir démontré, ou plutôt vous avoir fait démontré par vous-même, que vos articles n’étaient ni complets, ni sourcés honnêtement, ni contradictoires, ce qui est une violation flagrante des règles du « journalisme citoyen ».

        Là était l’essentiel du débat. Vous l’avez conclu par vous-même contre vous-même. Tout est donc clair.

        Bien cordialement vôtre,


      • Michel Maugis Michel Maugis 18 juillet 2007 08:49

        Michel Maugis @ Daniel Duquenal

        Un exemple flagrant de votre malhonnêteté intellectuelle.

        « Chavez lui fait tout ce qu’il peut pour rester au pouvoir à vie. »

        Et que fait il exactement ? Comment un président, qui doit être élu par le peuple, peut être révoqué à mis mandat par ce même peuple, peut il faire pour rester au pouvoir à vie ?

        Vous ne dîtes rien à ce sujet. Le lecteur doit dont conclure sur votre seule opinion, avec votre cerveau.

        En France, sous la Ve république nous avons connu 7 présidents à vie, dont le premier qui fit tout ce qu’il pouvait ( De Gaule) et n’y parvint pas car l’Oligarchie française s’en débarassa à temps, Pompidou, lui fut élu président à vie car il mourut dans l’exercice de la fonction, Mitterrand a failli l’être mais malade il ne se représenta pas, etc..

        Il y a une différence : ce n’est pas seulement une passion qui m’aveugle, c’est une lecture concrète des faits.

        MENTEUR. Vous ne présentez jamais un seul fait dans le contexte. Vous les sortez du contexte, vous sélectionnez les faits, vous taisez ceux qui contredisent, vous brodez et montez en épingle. Bref vous êtes SCIEMMENT MALHONNÊTE et indigne de débattre dans ce forum. Vous ne faites que des tautologies.

        Chavez fait tout ce qu’il peut pour être président à vie .... Mais vous êtes incapable de citer un seul fait .

        Je n’ai jamais lu d’aussi frauduleux que votre prose, de bout en bout.

        Vous n’avez en rien réfuté les justes remarques de Philippe Vassé.

        Votre brodage sur la visite de Chavez en Russie est vraiment une fumisterie de premier ordre.


      • Daniel Duquenal Daniel Duquenal 18 juillet 2007 16:03

        Ah Michel ! Je me demandais bien ce qui se passait. Il manquait plus, bien sur, que votre brillant intellect pour compléter ce tableau de commentaires. Comme d’habitude, comme je suis traité de menteur dès le départ je suis donc exempté de toute réponse envers vous puisque je suis jugé et pendu d’avance. C’est ce que j’aime bien chez vous, vous m’évitez tout travail de réflexion.

        Je vous fait remarquer quand même que d’autres lecteurs qui se donnent la peine d’essayer des méthodes de discussion plus sérieuses reçoivent mes réponses que je leurs écris avec le plus grand plaisir. Prenez en de la graine.


      • Michel Maugis Michel Maugis 19 juillet 2007 05:58

        Michel Maugis @ Daniel Duquenal

        Décidemment, vous ne savez raisonner qu’autour de vos mensonges !

        Comme d’habitude, comme je suis traité de menteur dès le départ

        Menteur !

        Je ne vous ai jamais traité de menteur dès le départ. Comme d’habitude vous mentez. J’ai toujours mis votre nez dans votre caca, dans vos mensonges. Et vous venez même de répondre à mon commentaire qui montrait votre mensonge.

        ¨Chavez fait tout ce qu’il peut pour être président à vie »

        Vous calomniez une personne sans la moindre preuve. Vous n’avez même pas essayé de montrer que vous ne mentiez pas en montrant un seul fait de Chavez ( dans tout ce qu’il fait) ayant pour but d’être président à vie.

        Vous ne l’avez pas fait ! Vous êtes donc un menteur, digne de Bush. Lui au moins il ne se cache pas les lèvres pour parler, alors évidemment on voit tout de suite qu’il ment dès qu’il les remuent. Pour vous c’est plus difficile puisque vous les cachez. C’est à l’odeur qu’on les découvre.

        je suis donc exempté de toute réponse envers vous puisque je suis jugé et pendu d’avance.

         ???? Encore un mensonge !. Vous êtes un menteur pathologique.

        C’est ce que j’aime bien chez vous, vous m’évitez tout travail de réflexion.

        Belle excuse, pour cacher votre débilité, car il eut été plus simple de montrer que vous n’étiez pas un menteur en donnant un seul fait de Chavez pour être président à vie et aurait donc réfuté mon accusation.

        Au fait, je n’ai pas compris votre « démonstration » sur votre supposée exemption de faire un travail de réflexion qui montrerait que vous seriez innocent de ce dont je vous accuse !

        Vous avez donc jugé vous-même la véracité de mon accusation ( et non jugement).


      • 1984 1984 10 juillet 2007 17:58

        Pour une fois, je suis d’accord avec lerma smiley

        On nous présente la fermeture de cette chaine comme un acte contre la Liberté d’Expression perpétré par le Président Chavez.

        Seulement, d’après ce que j’ai pu entendre ça et là, c’était une chaine de propagande et de désinformation, visant à destabiliser le gouvernement et à provoquer un putch.

        Chàvez a été élu et réélu, il a le peuple derrière lui, ca devrait vous suffire non ?


        • karg se 10 juillet 2007 18:49

          Mr l’auteur : il va falloir arrêter, à chaque article vous tombez de plus en plus bas dans le n’importe quoi. Vous parlez de chose sans aucune source ni preuve, et en utilisant un vocabulaire qui serait plus adapté pour Kim Jong Ill que pour Hugo Chavez. Vous allez nous faire le coup de Timisoara la prochaine fois ?


          • ExSam 10 juillet 2007 20:05

            Encore une pige sponsorisée par la NED.

            Sans doute ne doit-elle pas être gratuite comme celles des journalistes-citoyens d’AV...

            Pour rétablir UN PEU la balance, cet article de Thierry Deronne, Licencié en Communications Sociales (IHECS, Bruxelles). Vice-président de la télévision publique Vive TV, Caracas.

            Écran nègre, nuit blanche pour les élites.

            Caracas, juillet 2007. La chaîne commerciale RCTV revient sur le câble avec sa programmation habituelle. La “fermeture de la dernière télévision indépendante par Chavez” vaut donc ce que valait le “Salvador Allende ennemi de la liberté d’expression” de 1973. Le lecteur du Monde ne le saura jamais. Au Venezuela, en juillet 2007, l’opposition possède l’écrasante majorité des médias et le quotidien français n’est que le calque de ce monopole.

            Les “enquêtes” et les “preuves” du Monde sur la corruption de Chavez fleurissent depuis huit ans dans le moindre kiosque á journaux. Le dénigrement de la démocratie participative et la dénonciation de la “militarisation du régime” sont retransmis du matin au soir par des centaines de radios commerciales. L’exclusion par le Monde des trois quarts de la population reproduit le racisme de Globovision, Venevision, Televen, RCTV et autres chaînes qui occupent 80 % des ondes...

            La suite : http://www.legrandsoir.info/article.php3?id_article=5246&var_recherche=RCTV

            Concernant la déstabilisation à l’oeuvre contre Hugo Chavez, ce Petit manuel critique d’ un Venezuela galvaudé : à l’usage des curieux, des néophytes et des citoyens... par Romain Migus et Albert Mondovi.

            http://www.legrandsoir.info/article.php3?id_article=5190


            • pierrot 10 juillet 2007 21:24

              Le dénigrement de la démocratie participative et la dénonciation de la “militarisation du régime” sont retransmis du matin au soir par des centaines de radios commerciales

              C’est bien ce qui gène beaucoup de monde : la démocratie participative.

              La gauche, comme la droite n’aime pas les gens libres.


            • Daniel Duquenal Daniel Duquenal 11 juillet 2007 05:47

              Thrierry Deronne est un employé de Chavez, avec toute la credibilité qu’il s’en suit lorsque’il defend son patron. Je pense que ceci devrait être évident.


            • karg se 11 juillet 2007 13:29

              le meilleur de police, c’est quand les pauvres ferment leur gueule sans avoir besoin de la matraquer ou de leur coudre la machoire....

              Mr l’auteur, vous en êtes de cette police, qui n’accepte pas le choix des urnes...


            • Daniel Duquenal Daniel Duquenal 11 juillet 2007 14:08

              Karg Se, c’est vrai ça ! Il va falloir que je commence a accepter le résultat des urnes !!! Voyons, devrions nous commencer para accepter l’élection de Hitler ? Apres tout Mugabe a bien raison de ramener son pays a l’âge de pierre : il a été élu pour cela. Même nos petits copains comme Saddam et Castro se sont fait voter avec des résultats a 100% ou presque. C’est des élections aussi, non ?

              Ah ! Les élections « lave-tout, excuse-tout » ! C’est vrai ça, les peuples ont le droit d’etre aussi cons qu’ils le souhaitent, meme d’élire Bush ! Comment puis-je oser douter la sagesse des nations ?!?!?


            • Emile Red Emile Red 11 juillet 2007 17:41

              Ca y est il nous fait le coup Chavez = Hitler..

              Three points...


            • Michel Maugis Michel Maugis 18 juillet 2007 15:42

              Michel Maugis @ Daniel Duquenal

              Vous êtes vraiment une ordure de première, et je comprends que vous écriviez pour vos potes fascistes de Miami pour qu’ils se donnent bonne conscience.

              Dire que vous êtes une ordure n’est pas une insulte mais une triste réalité car je vais le démontrer.

              Il va falloir que je commence a accepter le résultat des urnes !!!

              OUI !, en respectant un président qui a éte’confirmé diectement ou indirectement par 11 élections, je crois. Il faut aussi respecter ses électeurs et partisans.

              Voyons, devrions nous commencer para accepter l’élection de Hitler ?

              Quelle belle ordure que vous êtes. Hitler n’a jamais été élu par le peuple pour diriger l’Allemagne. Hitler comme Bush a envahit un pays. Votre comparaison insolente est à votre image. Celle d’une ordure fasciste qui fait mine d’être contre Hitler et Bush. Votre pseudo opposition à Bush, n’est que de façade, pour donner un semblant de crédit à vos mensonges et calomnies.

              Apres tout Mugabe a bien raison de ramener son pays a l’âge de pierre : Encore une belle saloperie. Mugabe ne bombarde pas des pays comme Bush et Hitler. Et si le Zimbawe a des problèmes économiques, ils sont plus lié au colonialisme et neocolonialisme aux sanctions de l’occident il a été élu qu’à une volonté de Mugabe. C’est le chantage permanent des puissantes ordures qui gouvernent le monde, et dont vous n’êtes qu’un misérable larbin.

              même nos petits copains comme Saddam et Castro se sont fait voter avec des résultats a 100% ou presque.

              Mettre Saddam et Castro dans le même sac. Quelle belle saloperie ordurière. Vous êtes vraiment un nul de nul. Vous insultez l’intelligence humaine dans vos calomnies. Pour votre gouverne Castro n’est pas élu au suffrage universel comme président, mais par le conseil d’Etat qui le choisisse à 100%. Castro N’a jamais envahit un pays pour s’accaparer ses richesses comme Bush et Hitler. Mais pour délivrer un pays des griffes de l’apartheid soutenu par vous et vos copains.

              ET c’est une des raisons pour laquelle vous haissez Castro. Qu’un président gouverne pour son peuple dans les plus grandes difficultés imposées par vos copains, et voilà que vous le haissez pour sa résistence.

              Ah ! Les élections « lave-tout, excuse-tout » ! C’est vrai ça, les peuples ont le droit d’etre aussi cons qu’ils le souhaitent, meme d’élire Bush !

              COMME VOS COPAINS DE MIAMI ! On n’est jamais si bien jugé que par soi même. Chassez le naturel, il revient au galop.

              Je résume, ceux qui vote Bush son des cons, vos copains votent pour Bush, etc...

              BUSH est un criminel que vous supportez sur toute la ligne fasciste, quoique vous en disiez.

              Comment puis-je oser douter la sagesse des nations ?! ?! ?

              Mais c’est bien sûr, vous êtes très intelligent vous. On parle à la BBC, on parle de soi à la 3ème personne dans son CV, on a des copains aux USA ( qui votent Bush) qui veulent être informé par vous, et dont les commentaires dans votre blog confirment qu’ils votent pour BUSH, les autres vous les excluez définitivement.

              Pauvre minable.


            • Daniel Duquenal Daniel Duquenal 18 juillet 2007 16:10

              Maintenant je suis à Miami !!! Décidément vos arguments tournent au plus simpliste.

              Puisque vous êtes si au courant de mes habitudes, pouvez vous contacter l’agent immobilier de la White House ? Vous voyez, je n’ai toujours pas reçu les clés du palace « clé en mains » que l’on m’avait promis. Décidément, on peut plus compter sur George ces jours ci..... Ces méchants démocrates du Congress ne lui font que des misères. Même que Condi ne rend plus mes appels !!!


            • Michel Maugis Michel Maugis 19 juillet 2007 06:27

              Michel Maugis @ Daniel Duquenal-

              ENCORE QUATRE MENSONGES TAUTOLOGIQUES et CON, QUATRE CALOMNIES à la hauteur des électeurs de Bush, vos amis-

              1. Thierry Deronne est un employé de Chavez,

              Avez vous une feuille de paie qui confirme ce que vous dîtes ?

              2. avec toute la crédibilité qu’il s’en suit lorsqu’il défend son patron.

              Avez-vous une preuve qu’un défenseur, même de son patron, est forcément non crédible ?

              2. bis. Avez-vous une preuve, une argumentation qui justifierait ce commentaire qui placerait Chavez au rang des pires criminels ( dont le défenseur ne peut être crédible)

              3. Je pense que ceci devrait être évident.

              Quoi ? vous dites que vous êtes un con de première, ou que ce sont les gens qui ne sont pas d’accord avec vous qui le sont ?

              Vite, des preuves ! Ah vous ne pouvez pas ce sont des axiomes, des fantasmes, Vous confirmez bien que vous ne savez « réflexioner » qu’autour de vos mensonges..

              Et vous ? Vous a t’on déjà accusé d’être payé par la CIA pour débiter tant de mensonges au Kbyte.


            • Michel Maugis Michel Maugis 19 juillet 2007 06:32

              Michel Maugis @ Daniel Duquenal

              Maintenant je suis à Miami !!! Décidément vos arguments tournent au plus simpliste.

              MENSONGE !!

              je n’ai jamais dit que vous êtes à Miami.

              j’ai dit que vous mentiez pour faire plaisir à vos potes de Miami !!

              Raisonner autour de ses mensonges c’est très très simpliste.


            • Daniel Duquenal Daniel Duquenal 19 juillet 2007 13:14

              Insulter ? C’est vraiment tout ce que vous savez faire ?


            • Eric Maheu 30 juillet 2007 21:37

              Je trouve curieux que personne n’est relevé la phrase suivante de Michel Maugis : « Hitler n’a jamais été élu par le peuple pour diriger l’Allemagne. »

              J’aimerais bien savoir vers quelle relecture de l’histoire Maugis nous entraîne ? Serait-ce que ce n’est pas le peuple qui a voté pour les Nazis parce qu’ils n’ont pas obtenu plus de 50% des voix ? Les particularités du système électoral de l’Allemagne de l’époque lui enleverait alors le statut de démocratie ? Ou les allemands auraient-ils voté pour les nazis sans savoir qu’Hitler était le chef ?

              Quoi qu’il en soit c’est par la voie légale qu’Hitler est devenu chef d’état (http://en.wikipedia.org/wiki/Adolf_Hitler#Road_to_power).

              Daniel Duquenal n’a d’ailleurs d’aucune manière assimilé Hitler à Chavez (ce serait abusif bien qu’il mélange socialisme,nationalisme et personalisme) mais signalé que le vote n’est pas un critère suffisant pour qu’on puisse parler de démocratie comme le croit bien des gens comme Lula qui affirmait qu’existe au Vénézuela non seulement la démocratie mais un abus de démocratie car on y voterait trop souvent...

              Encore faut-il que ce vote se déroule dans des conditions qui permettre l’expression de la pluralité, i.e. que l’organisme qui supervise les élections soit neutre, que les organismes publics ne soient pas des organismes partisans. Et tout aussi importante que le vote est la division des pouvoirs.


            • Michel Maugis Michel Maugis 31 juillet 2007 05:02

              Michel Maugis @ Eric Maheu

              Je vais m’amuser avec vous, pour vous faire comprendre votre stupidité.

              Je trouve curieux que personne n’est relevé la phrase suivante de Michel Maugis : « Hitler n’a jamais été élu par le peuple pour diriger l’Allemagne. »

              Alors ? Qu’elle est donc votre explication sur ce silence ? Il y a beaucoup de phrases miennes et d’autres que personne ne relève et qui sont bien plus importantes. Trouvez vous cela curieux ? Seraient t’elles donc exactes tout en étant bien plus importante ?

              Vous aviez donc ample opportunité de montrer que je ne connaissais pas l’histoire que vous ventez connaître.

              Or,

              Vous avez été absolument incapable de réfuter cette vérité :

              Hitler n’a jamais été élu par le peuple pour diriger l’Allemagne

              Vous êtes un ignare doublé d’une feignasse, car en plus vous imposez aux lecteurs de faire le boulot, au lieu de citer quelque chose qui me réfuterait.

              Chavez, lui a bien été élu 3 fois, et ratifié une fois, par le peuple pour diriger le Venezuela, et confirmé par 8 autres élections.

              Car, il faut placer dans le contexte mon affirmation. Mais les gens de votre espèce oublient ce petit détail.

              Et ce qui distingue tout de même Hitler de Chavez, c’est que Hitler en très peu de temps après sa résistible ascension A MASSACRER LES COMMUNISTES ET ENVAHI DES PAYS, comme votre copain Bush et non comme votre non-ami Chavez, qui jusqu’à maintenant, après plus de 8 ans de pouvoir ne semble pas avoir massacré qui que ce soit ni envahi des pays . BUSH SI !!!!!!! Comme tous les présidents US d’ailleurs.

              Daniel Duquenal n’a d’ailleurs d’aucune manière assimilé Hitler à Chavez (ce serait abusif bien qu’il mélange socialisme,nationalisme et personalisme) mais signalé que le vote n’est pas un critère suffisant pour qu’on puisse parler de démocratie comme le croit bien des gens comme Lula qui affirmait qu’existe au Vénézuela non seulement la démocratie mais un abus de démocratie car on y voterait trop souvent...

              Votre phrase est totalement contradictoire et pleine d’hypocrisie : Ce serait absuif bien qu’eux.. Même pas capable de dire les choses clairement. Vous défendez Duquenal, puis vous confirmez tout de même qu’il fit une comparaison. Bref, vous faites de la corde raide, celle qui signe votre mauvaise foi.

              Vous êtes donc d’une stupidité exemplaire pour ne pas voir l’énoncé type d’un sophisme. Car vous pourriez faire ce sophisme à l’encontre de n’importe quel président élu par le peuple. Mais alors pourquoi Duquenal aurait t’il fait ce sophisme pour Chavez, si ce n’est pour bien établir hypocritement une comparaison avec Hitler ? C’est bien en ligne avec la saloperie du personnage.

              Avez-vous une autre réponse intelligente au pourquoi de ce sophisme ?

              NON, c’est bien ce que je pensais, niveau QI.

              Si vous en avez une, faites vite car vous venez de démontrer le niveau de votre intelligence. Mais je peux me tromper, alors j’attends sans espoir votre explication.

              Quant à votre idée que Chavez, comme Hitler, mélange socialisme, nationalisme et et personalisme", cela relève de la connerie à l’état pur. Car ces aspects étaient certainement selon vous les plus affreux chez Hitler.

              L’élimination des partis, le massacre des communistes, l’invasion de ses voisins etc.. tout cela ne comptent pas dans le jeu de la comparaison. Et pourtant, cela ressemble plus à BUSH, qui comme Hitler, cette fois, a été élu par secrétariat. Même que pour Hitler, c’était plus légitime que pour Bush.

              Vous n’aimez pas Chavez, c’est votre droit, mais ce n’est sûrement pas pour ce que vous dîtes.

              C’est bien pour toutes les phrases qui défendent Chavez que vous ne relevez pas, parce que vous savez qu’elles sont irréfutables. Tiens ? Comme c’est curieux !

              Vous n’aimez pas Chavez parce que c’est un révolutionnaire, ce qui vous rend semblable à Hitler ( et à Bush).

              Encore faut-il que ce vote se déroule dans des conditions qui permettre l’expression de la pluralité,

              Ce qui fut largement le cas avec Chavez, et certainement pas avec Bush

              que l’organisme qui supervise les élections soit neutre

              Ce qui fut le cas avec CNE et certainement pas avec Bush et c’est prouvé.

              que les organismes publics ne soient pas des organismes partisans.

              C’est exactement le cas maintenant avec Chavez et certainement pas avec Bush.

              Et tout aussi importante que le vote est la division des pouvoirs.

              C’est exactement le cas avec Chavez. Même qu’il y 5 pouvoirs et non 3.

              D’ailleurs, c’est simple, si tout cela n’existait pas, le peuple n’aurait pas voté pour Chavez, par 4 fois. Et il y aurait des preuves que l’on attend toujours.

              Seul le peuple du Venezuela est en mesure d’en décider.

              Au fait, une question simple : Aimez vous la Révolution ?

              Cela serait plus simple de dire que vous êtes content du système anarcchique et injuste actuel et que par conséquent vous être contre toute volonté de le changer.

              Cela serait moins hypocrite et vous n’auriez pas besoin de vous faire passer pour un « démocrate » .

              La démocratie ce n’est rien de ce que vous dîtes.

              C’est le pouvoir du peuple, par le peuple. ET C’EST LE PEUPLE QUI DECIDE, pas les petits nantis impuissants qui ne savent plus quoi inventer pour masquer leur dépit.

              J’ai certainement dit des bonnes vérités que vous ne relèverez pas. Tiens comme c’est curieux. !!


            • Eric Maheu 3 août 2007 21:57

              Vous m’amusez toujours autant bien que je demeure interloqué en vous lisant car n’ai aucune habitude de me faire insulter dans les blogs que je fréquente (surtout brésiliens). C’est l’exception française sans doute qui fait qu’on tolère toutes vos injures qui versent parfois carrément dans la diffamation.

              Votre manichéisme est à mourir de rire. Je critique la dérive autoritaire du régime de Chavez et me voilà un partisan de Bush !

              Je trouve aussi plutôt divertissant que vous me fassiez des leçons de démocraties et affirmiez simultanément que puisque je ne suis pas un révolutionnaire je suis contre tout changement face à l’iniquité du monde actuel.

              Il semble que pour vous la vraie démocratie c’est la révolution. Je considère que les révolutions ont échouées. Un leader s’arroge le plus de pouvoir possibles, prend tous les moyens pour rester en place le plus longtemps possible et affirme parler au nom du peuple.

              Et peu importe les massacres, les famines, les camps de rééducation, les journalistes emprisonnés, il se trouvera toujours quelques intellectuels français pour applaudir.


            • Icopas 10 juillet 2007 21:26

              Il me semble que cette chaine de télé a soutenu une tentative de putch contre le président Chavez. Non seulement soutenu mais aurait lancé des appels à la structuration concrète d’une tentative de coup d’état où on a commencé d’ailleurs d’emblée à torturer.

              Il est même surprenant que cette chaîne ait pu emettre tant de temps... Quand je pense au nombre de journalistes que DeGaulle a fait virer en 68 à la télé, et là simplement parce qu’ils faisaient des reportages sur ce qu’il se passait. Là point de de problème : la seule télé était une télé d’état contrôlée étroitement par le pouvoir. Qu’est-ce qui se serait passer avec une chaîne appelant au coup d’état et à tuer De Gaulle ? Hum ?

              Il semblerait que la droite pro-putchiste vénézuelienne contrôle de très nombreux médias au vénézuela. Dire que la liberté est menacée est un singulier abus. Il y a peut-être des soucis mais certainement pas autant qu’ici où la totalité des chaines de télés, comme l’immense majorité des radios (toutes sur concessions d’état ou dominées directement par le pouvoir politique), l’immense majorité des journaux est sous contrôle du parti au pouvoir ! Le choc c’est qu’au vénézuela c’est l’inverse !

              Au contraire il est de la responsabilité de tout gouvernement démocratique d’aider à établir la diversité de la liberté d’expression POUR TOUS, et pas seulement pour ceux qui ont hérité d’un monopole médiatique.

              Cette diversité n’existait pas au Vénézuela et elle commence seulement maintenant avec notamment le retrait de licence (afin qu’il soit disponible à la démocratie) de cette chaine.

              On s’interroge d’ailleurs de voir à intervalles réguliers des attaques de cette sorte contre le gouvernement de Chavez, élu et ré-élu, dans des conditions les plus démocratiques possibles (ce qui n’était apparemment pas la conception des putchistes de RCTV).

              On a comme des doutes et un air de déjà-vu, comme le reportage bidonné sur l’anti-semitisme présumé de Chavez qui était paru dans Libé il y a quelque temps, attaque qui avait sombré dans le ridicule, attaque venant à nouveau de sources très génantes pour le parti de la liberté.

              Encore une fois ce n’est pas la critique qui est gênante c’est l’indécence de défendre des putchistes (qui, à la différence de Chavez, n’ont pas été mis en prison...) et la bizarrerie de la source qui en rappelle d’autres.


              • dom y loulou dom 10 juillet 2007 23:22

                un gros détail a toutefois échappé à l’auteur(à dessein peut-être ?) ...

                la Suisse a invité Chavez pour qu’il s’informe du fonctionnement de la démocratie directe, mais Chavez a préféré aller acheter des sous-marins... bien dommage.

                S’il croit pouvoir tenir avec des armes... il devrait au contraire désarmer entièrement son pays et il récolterait le soutien de tous les peuples des Andes jusqu’en Australie.

                Idem pour les palestiniens. smiley

                No pasaran ? S’il veut les combattre par la force il est déjà devenu comme ses ennemis.


                • Jacques Saint-Pierre 11 juillet 2007 01:59

                  À l’auteur : ne laissez pas tomber votre résistance.

                  Les dictateurs, pour une raison qui échappe à bien du monde, ont bonne presse en France, chez une gauche qui est désorganisée au point de ne pouvoir élire un vrai chef. Peut-être rêve-t-elle elle-même d’un Chavez pour son pays ? Qui sait...

                  Mais votre combat est louable et tous ceux qui tenteront de vous convaincre que VOTRE réalité n’est pas la réalité sont des fumistes. Bien à l’abri de leurs petits salons de thé, ils vous fustigent, ils vous disent que vous n’avez pas raison de ressentir l’oppression et la dégradation de vos conditions de vie.

                  Donc, mon choix est évident, vous, cher monsieur, avez raison, et ils ont terriblement tort.


                  • Emile Red Emile Red 11 juillet 2007 17:44

                    Quelle est votre définition de « dictateur » ?

                    On jette des mots en pature sans aucun sens, croyant créer un effet, la seule résultante est que le sens du mot est galvaudé et plus personne ne met plus rien derrière.


                  • marc 12 juillet 2007 22:57

                    jacques saint pierre

                    Où avez-vous vu un dictateur ? si je comprends bien, pour vous homme de gauche = dictateur

                    homme de droite putchiste = démocrate

                    Cette veille droite française qui a fait Pétain ( un grand démocrate, bien sur ) ne change pas . Elle est toujours prête à tous les mensonges.


                  • Boileau419 Boileau419 11 juillet 2007 04:45

                    A part le fait qu’elle soit vieille, avez-vous autre chose à dire en faveur de RCTV ?

                    Article nul.

                    Chavez, je ne l’admire pas à 100%, mais comme on dit en anglais « c’est la meilleure chose qui soit arrivée au monde depuis longtemps ».

                    Je regrette qu’il fasse des affaires avec la Chine, ce pays du capitalisme sauvage, et je regrette sa politique d’industrialisation stakhanoviste peu respectueuse de l’environnement.

                    Pour le reste, je l’adore.


                    • masuyer masuyer 11 juillet 2007 07:00

                      Pour rééquilibrer l’information, deux points de vue diférents sur la question :

                      « Je n’ai rien écrit à ce sujet. Le plus simple pour répondre est d’imaginer une autre situation. Imaginons qu’un coup d’état militaire renverse le gouvernement des Etats-Unis, dissolve le Congrès et la Cour suprême ainsi que toutes les institutions démocratiques du pays. Imaginons que ce coup d’état ait reçu le soutien de CBS. Imaginons encore que le gouvernement élu ait été ramené au pouvoir à travers une mobilisation populaire. Qu’arriverait-il aux propriétaires et directeurs de CBS ? Il y a de grandes chances qu’ils se retrouvent face à un peloton d’exécution sans jugement. Ce serait compréhensible, mais je m’y opposerais. Imaginons que la concession que leur accorde le gouvernement ne soit pas renouvelée. Je serais fort surpris par la clémence d’une telle réaction, mais je m’y opposerais de la même façon. »

                      Noam Chomsky

                      http://www.monde-diplomatique.fr/carnet/2007-05-30-Venezuela].

                      A chacun de se faire son opinion.


                      • Adama Adama 11 juillet 2007 08:05

                        Hugo Chavez dément être « antisémite » Le président vénézuélien veut mettre un terme à la polémique née à Noël.par Annette LEVY-WILLARD QUOTIDIEN : lundi 16 janvier 2006

                        http://www.liberation.fr/page.php?Article=351604

                        « Antilibéral, je suis, anti-impérialiste, encore plus, mais antisémite, jamais », a déclaré Hugo Chavez, vendredi, au cours de son discours annuel devant les députés vénézuéliens. « C’est un mensonge. Et je suis certain que cela fait partie d’une campagne impérialiste. » Le président du Venezuela a profité de l’occasion pour envoyer en même temps ses voeux de rétablissement au Premier ministre israélien Ariel Sharon, toujours dans le coma à Jérusalem.

                        Des gestes de bonne volonté pour, semble-t-il, mettre fin à la polémique internationale déclenchée par le discours de Chavez, à la veille de Noël, qui dénonçait dans un même souffle « des descendants de ceux qui crucifièrent le Christ, des descendants de ceux qui jetèrent Bolivar hors d’ici et le crucifièrent aussi à leur manière à Santa Marta en Colombie » et s’en prenait à « une minorité qui s’est approprié les richesses du monde, une minorité qui s’est approprié l’or de la planète » (Libération des 9 et 14 janvier, à partir du site du ministère de l’information vénézuélien, www.minci.gov.ve).

                        Des expressions qui rappelaient les accusations de peuple « déicide », fondement de l’antisémitisme au cours des âges, avait aussitôt souligné le centre pour la mémoire Simon Wiesenthal à Los Angeles. Le centre avait d’ailleurs demandé au président vénézuélien de démentir toute intention antisémite. Voilà qui est fait. En écho aux propos de Hugo Chavez à Caracas, l’ambassadeur du Venezuela en France, Roy Chaderton, a aussi affirmé, vendredi, que les propos de son Président ne contenaient « aucune référence à nos frères juifs ».

                        Ce qui devrait rassurer, pour l’instant, les représentants de la petite communauté juive du Venezuela (15 000 juifs sur 22 millions d’habitants) qui avaient refusé de déceler des accents antisémites dans le discours de Chavez. Et éviter au Forum social mondial, qui se déroule à Caracas à partir du 24 janvier, d’être phagocyté par ce débat.

                        Mais cela ne suffira sans doute pas à rasséréner les intellectuels et artistes vénézuéliens qui ont signé une pétition pour exprimer leur inquiétude devant l’apparition pour la première fois depuis 2003 de manifestations d’antisémitisme dans leur pays.

                        Texte tiré de liberty vox.

                        Restons vigilants, surtout que sa rencontre avec le président iranien n’envisage rien de bon pour les hommes épris de liberté.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès