Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Les Russes en quête de partenaires raisonnables ?

Les Russes en quête de partenaires raisonnables ?

Observant le comportement des Russes j’ai l’impression qu’ils sont constamment à la recherche de partenaires raisonnables. On voit Gorbatchev qui se plaint à mots à peine voilés de s’être fait doubler par les occidentaux concernant notamment l’expansion de l’OTAN. On voit aussi Poutine qui a fait tout ce qu’il a pu pour montrer patte blanche jusqu’à ce qu’il comprenne qu’il n’y avait rien à faire et que les occidentaux, étasuniens en tête, veulent sa peau car haïssant ce qu’il représente c’est à un dire une Russie forte, debout et qui exige d’être respectée. Le fait qu’il se tourne vers l’Asie et autres est sans doute une affaire de raison, car de ce côté-là on semble faire preuve d’un pragmatisme qui apparemment n’existe plus en Occident. 

Les médias occidentaux accusent les russes de tous les maux de la terre, alors que l’observateur neutre se demande de quoi ces médias parlent. On accuse la Russie d’ingérence en Ukraine, quand ce sont les occidentaux qui ont promu un coup d’état avec toutes les conséquences que ça a eu. Après on accuse les russes de ceci ou de cela, alors que les étasuniens grands menteurs et provocateurs de chaos devant l’Eternel (des armées forcément) n’ont de leçon de morale à donner à personne. Mais ils confirment sans cesse que nous sommes dans la jungle et que la loi du plus fort est la « meilleure ». En face nous avons des russes qui parlent calmement et posément et qui cherchent sans cesse des solutions raisonnables quoi qu’en pensent les antirusses primaires. On les accuse d’avoir annexé la Crimée faisant fi du cas du Kossovo que ces mêmes hypocrites occidentaux ont défendu. Le deux poids, deux mesures au bout d’un moment ça ne passe plus ! Alors les russes voyant leur bonne foi sans cesse remise en cause et ayant sans doute un peu marre de voir qu’en face on agit comme dans une cour de récré vont sans doute chercher des « adultes » avec qui parler. Pas sûr qu’ils aiment les chinois, mais ma foi, il vaut mieux une personne qui parle business avec vous et se comporte en pur partenaire d’affaires que des gens qui vous menacent et vous sanctionnent à tout va. Pour l’observateur neutre des questions évidentes viennent à l’esprit.

La raison a-t-elle complètement déserté l’occident ? Veulent-ils vraiment pousser les russes dans leurs derniers retranchements ? Il semble clair que par leur comportement les occidentaux démontrent qu’ils considèrent les russes comme une sous-race qui doit obéir à leurs souhaits et sans rechigner. Même Gorbatchev a du finir par s’en rendre compte, du moins il en donne l’impression (http://www.agoravox.tv/actualites/international/article/mikhail-gorbatchev-a-berlin-nous-47579). Mais à force de mépriser une personne qui vous tend la main, vous pouvez finir par la radicaliser. Peut-être que Gorbatchev a cru qu’il avait en face de lui des partenaires qui rêvaient comme lui sans doute et comme beaucoup d’autres de paix. La paix est un beau rêve qui peut vous amener à faire de nombreuses concessions ! Sauf qu’en face on a sans doute perçu ces concessions comme un aveu de la faiblesse des russes ! Faiblesse dont il fallait profiter rapidement ! Le plan semblait beau et bien ficelé, jusqu’à l’émergence de la « bande à Poutine ». Les russes ont relevé la tête et exigé qu’on les traite avec respect, qu’on les traite en partenaires. Et cela est inacceptable pour les USA qui voient les pays du monde en vassaux. Mais la vérité est là, implacable, la roue tourne ! Les intimidations constantes des USA, pousseront sans aucun doute les autres pays à forger des alliances solides et à souhaiter la chute rapide de l’ogre Sam. Il restera à savoir comment l’ogre Sam va réagir devant ce « nouveau monde » qui émerge. Les gens apprennent à comprendre comment il fonctionne et cherche à le contrer. A force de sales coups, il a vacciné des pays comme la Russie et la Chine. Finalement il les a rapprochés. Aussi puissants et intelligents que soient les gens dans les « think tanks », ils ne pourront jamais complètement cerner les gens et leurs projections pourraient être erronées.

Je pense qu’en agressant de la sorte la Russie pour des motifs ridicules, ils ont renforcé la position de l’habile joueur d’échec qu’est Poutine auprès de son peuple. Et si son peuple a accepté l’idée que les étasuniens lui ont déclaré la guerre, alors cela donnera à Poutine les marges de manœuvre nécessaires pour réajuster ses politiques. Il a tracé sa feuille de route d’ailleurs et l’a dit à Valdaï (https://www.youtube.com/watch?v=3MU4xd67E08). Les mois prochains seront sans doute stressants mais aussi intéressants, mais de mon point de vue l’Eurasie pourrait avoir la peau des étasuniens et vassaux, à moins que ceux-ci ne tentent quelque chose de désespéré et de complètement fou. 


Moyenne des avis sur cet article :  4.41/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • Lonzine 19 novembre 2014 12:51

    Quel gâchis cette situation ! tendre la main au partenaire Russe et voilà mais il faut oser


    • doctorix doctorix 19 novembre 2014 15:55

      Ce qui me désole absolument est que bien que les Français ont de grandes affinités de pensée avec les Russes, et que bien que nous ayons tout pour nous entendre avec eux, les media nous poussent irrémédiablement vers la diabolisation de Poutine.

      Je suis régulièrement une émission comme 28 minutes vers 20 heures sur Arte.
      Il arrive parfois qu’un invité ne parle pas comme il faut, et émette des réserves sur la nécessité de cette diabolisation : il faut voir comme on essaye de le faire taire, de déformer ses propos, et comme visiblement on regrette de l’avoir invité.
      C’était le cas de Bruno Girard Lundi, pourtant du Figaro, mais seul contre tous, qui n’a pas pu en placer une, bien que défendant un point de vue très modéré sur la position de Poutine en Ukraine...
      http://www.tv-replay.fr/redirection/17-11-14/28-minutes-arte-10934906.html
      C’est proprement insupportable.
      Cette émission est une caricature de ce que devrait être l’information, avec une impossibilité de débat contradictoire, et une uniformité de pensée affichée. Qui veut nous faire croire que ces larbins représentent la vérité et la pensée uniques ?
      Oserai-je dire ce qu’on n’a pas le droit de dire ? Que les américano-sionistes ont envahi tout notre univers médiatique ? 
      Bien sûr, l’insulte d’antisémite va me tomber dessus vite fait, ce que, à Dieu ne plaise, je ne suis pas.
      Mais tout de même, il faut se représenter que 600.000 juifs sont Français, soit 0.8% de la population.Alors pourquoi ai-je la désagréable impression qu’ils sont présents 10 ou 20 fois plus souvent sur nos ondes que ce que leur importance numérique devrait leur accorder ?
      Est-il simplement possible de s’exprimer dans nos media si on n’est pas sioniste convaincu ?
      Est-il simplement possible d’être embauché ou invité dans l’un de ces media ?
      Et est-il possible d’entendre un discours de paix, avec des journalistes payés pour ne parler que de guerre ?

    • Xenozoid Xenozoid 19 novembre 2014 16:02

      pourquoi résumer tout dans une idéologie ? anti ,pro,fais moi un example dans quoi, nous sommes tous des livres dans une bibliotheque, sans espoir d’attendre


    • doctorix doctorix 19 novembre 2014 16:40

      Mais que dire d’une bibliothèque qui ne contiendrait, par exemple, que des bandes dessinées, ou que des romans de science-fiction ?

      Il ne s’agit nullement d’idéologie : il s’agit de constater un fait, surtout quand ce fait explique notre façon de penser, ou plutôt quand ce fait nous impose une façon de penser..
      Il faut prendre conscience du fait que la propagande à remplacé l’information, comme du temps de Goebbels, qu’elle a les mêmes buts, et qu’elle conduira au même résultat.

    • Xenozoid Xenozoid 19 novembre 2014 17:41

      Il faut prendre conscience du fait que la propagande à remplacé l’information, comme du temps de Goebbels

      elle était avant goebels,il faut prendre conscience que l’esclavage n’a pas eu besoin des ’nazis" pour être un exemple,la propaguande de ma grand mère éxistait déja .monsieur


    • Xenozoid Xenozoid 19 novembre 2014 19:09

      c’est même pour ça qu’ils ont des monument aux morts,de leur fils issue de la verge pour la sainte patrie,voilà tout s’explique


    • alinea alinea 19 novembre 2014 13:08

      Ce qui se passe au niveau politique mondiale , se passe également dans les politiques intérieures des pays de l’OTAN !
      Le pouvoir arrive au bout de ses abus, car il n’est aucun pouvoir qui y échappe !
      Le pouvoir est une puissance usurpée ; l’artifice ne tient pas pour toujours, seulement, quand la bête est acculée, elle devient hyper dangereuse !
      À nous de relever la tête, car le contre pouvoir, s’il se manifeste, est bien supérieur au pouvoir !


      • Ariane54 Ariane54 19 novembre 2014 13:14

        Excellent résumé. La question suivante est : Pourquoi l’Europe accepte-t-elle un dictat des US qui risque de mener irrémédiablement à la guerre ? Que certains dirigeants européens lèchent le cul du gouvernement américain ou plus précisément du cercle (financier) des maîtres du monde croyant stupidement en faire partie, cela j’arrive à le concevoir, mais il y a de nombreux pays en Europe et je peine à croire qu’aucune voix raisonnable ne puisse se faire entendre à Bruxelles.
        Ca ne présage rien de bon pour demain !


        • le moine du côté obscur 19 novembre 2014 22:31

          Je pense et ça n’engage que moi que les dirigeants étasuniens tiennent les dirigeants européens par les cojones ! N’oublions pas qu’ils les espionnent en permanence et avec tout cet espionnage ils doivent avoir largement de quoi les faire chanter. Surtout si ceux-ci ont des perversions à la DSK voire pire à la « con bandit » et autres. Quant à Bruxelles je pense que c’est une secte qui a des doctrines dogmatiques et qui sert un agenda qui va à l’encontre des intérêts des peuples. Toutes ces mafias n’en ont cure du bien-être de la plèbe et cela se ressent dans leurs paroles et leurs décisions. Je pense que les peuples doivent chercher les moyens de se libérer ! Et si cela doit arriver il faudrait que les gens changent complètement de paradigme. Est-ce possible ? Seul l’avenir nous le dira, mais c’est peut-être au bord du précipice que les gens trouveront la force de changer ! Je pense cependant qu’une guerre viendra entre les gens raisonnables et les dégénérés qui se sont autoproclamés nos dirigeants ! 


        • zygzornifle zygzornifle 19 novembre 2014 13:27

          en tout cas Hollande à grillé la France et Obama se compisse de joie ......


          • le moine du côté obscur 19 novembre 2014 22:34

            Mais je pense que c’est le rôle d’Hollande et de Valls de couler la France. Après tout Valls politicien supposément français mais en réalité fioniste a déjà exprimé son attachement « éternel », excusez du peu, à Israël ! Si la France avait un état normal il serait poursuivi pour complot avec une puissance étrangère. 


          • Doume65 19 novembre 2014 16:09

            « La raison a-t-elle complètement déserté l’occident ? »

            Mon petit doigt me dit que tu connais la réponse.


            • antyreac 19 novembre 2014 22:01

              L’Occident est composé des nombreux peuples démocratiques mais aux tendances divers il est donc peu probables que ce soit eux qui se trompent 

              Ce sont bien les russes ou plus exactement le gouvernement criminel de putin qui est coupable

            • le moine du côté obscur 19 novembre 2014 22:35

              Oh oui je connais la réponse, mais bon on peut toujours essayer de faire planer un petit mystère smiley


            • Doume65 19 novembre 2014 16:14

              Cet article ne fait référence qu’à la Chine comme partenaire « raisonnable » de la Russie. mais les relations forgées par la Russie sont bien plus importantes : on y trouve tous les BRIS plus d’autres pays du Moyen-Orient, d’Asie, d’Amérique du Sud, et même le Japon. En fait, plus ou moins l’ensemble de la planète hormis le bloc atlantiste.


              • Bovinus Bovinus 19 novembre 2014 22:36

                @ Doume65
                -
                Vous dites :
                -
                Cet article ne fait référence qu’à la Chine comme partenaire « raisonnable » de la Russie. mais les relations forgées par la Russie sont bien plus importantes : on y trouve tous les BRIS plus d’autres pays du Moyen-Orient, d’Asie, d’Amérique du Sud, et même le Japon. En fait, plus ou moins l’ensemble de la planète hormis le bloc atlantiste.
                -
                Autrement dit, le monde entier en dehors de l’Occident. Il y a de sérieuses questions à se poser. C’est très étrange, je suis en train de lire un bouquin de A. Toynbee, Le Monde et l’Occident, et il apporte un bon début de réponse : les Occidentaux sont tout simplement rapaces, fanatiques et intolérants. Guère étonnant que les autres peuples n’aient guère envie de les fréquenter.
                -
                Une petite citation, c’est dans le tout premier chapitre :
                -
                « Ce n’est pas l’Occident qui a eu à subir les assauts du monde, mais c’est le monde qui a subi les assauts de l’Occident, et des assauts terribles. Et voilà pourquoi, dans le titre de ce livre, le monde a reçu la première place.
                -
                L’Occidental qui désire s’attaquer à ce problème doit essayer de sortir, pour un instant, de sa peau d’occidental et considérer la lutte entre le monde et l’Occident avec les yeux des non-occidentaux, lesquels constituent la grande majorité de l’humanité. Les peuples non-occidentaux peuvent différer par la race, la langue, la civilisation, la religion, ils seront tous d’accord sur un point : si un Occidental leur demande leur opinion sur l’Occident, ils fourniront tous la même réponse, qu’ils soient russes, musulmans, hindous, chinois ou japonais. Ils diront tous que l’Occident a été le grand agresseur des temps modernes et chaque peuple pourra invoquer ses propres expériences pour justifier cette assertion. Les Russes rappelleront que leur pays a été envahi par les années occidentales en 1941, 1915, 1812, 1709 et 1610 ; les peuples d’Asie et d’Afrique rappelleront que, depuis le XVe siècle, les Occidentaux, qu’ils soient missionnaires, commerçants ou soldats, sont venus par la mer et se sont infiltrés à l’intérieur des différents pays. Les Asiatiques pourront également rappeler que, pendant la même période, les Occidentaux se sont taillés la part du lion dans les parties du globe qui restaient encore disponibles : en Amérique, en Australie, en Nouvelle-Zélande, dans le sud et l’est de l’Afrique. Les Africains rappelleront qu’ils furent réduits en esclavage et transportés de l’autre côté de l’Atlantique pour servir les Européens qui avaient colonisé les Amériques et qu’entre leurs mains, ils devinrent de simples instruments, chargés de leur procurer les richesses dont ils avaient soif. En Amérique du Nord, les descendants des tribus autochtones rappelleront que leurs ancêtres furent écartés
                [génocidés, devrait-on dire] pour faire place aux envahisseurs et à leurs esclaves venus d’Afrique. »
                -
                Voilà qui va fort bien avec cet article.


              • le moine du côté obscur 19 novembre 2014 22:38

                J’ai cité la Chine parce que c’est le premier nom qui m’est venu en tête et ce n’était juste qu’un exemple. Mais je pense que les russes sont ouverts à tout partenariat intéressant, surtout maintenant. Que les étasuniens et autres occidentaux continuent de se jouer les arrogants et les maîtres du monde, ils pourraient être désagréablement surpris à moyen terme. 


              • antyreac 19 novembre 2014 21:56

                Putin avec sa politique agressive vis à vis de ses voisins réduit son peuple à des êtres barbares alors qu’en réalité c’est peuple affable et très accueillant.


                • Bovinus Bovinus 19 novembre 2014 22:39

                  Affable et accueillant, mais réduit à l’état de « barbare »... Vous êtes allé souvent en Russie, pour dire ce genre de connerie ?


                • le moine du côté obscur 19 novembre 2014 22:43

                  Mais voui, c’est connu Poutine est l’antéchrist et il menace le monde entier Mouah ha ha ha ! Vous m’avez bien fait rire pour le coup, peut-être que vous devriez jouer à la roulette russe, vous.  :->


                • QAmonBra AmonBraQ 20 novembre 2014 01:25

                  @ l’auteur


                  Votre article est pétri de bon sens et pose une question que bon nombre de citoyens correctement informés et de bonne volonté se posent : « La raison a-t-elle complètement déserté l’occident ? » et vous concluez par une terrible remarque : « à moins que ceux-ci ne tentent quelque chose de désespéré et de complètement fou. »


                  De retour de Brisbane, bien qu’ « hitlerisé », snobé et humilié devant les médias du monde entier, V. Poutine préfère parler de comportements subjuguants pour des raisons et des objectifs qui lui seraient inconnus :


                  http://fr.ria.ru/world/20141118/203011982.html


                  Osons une réponse en nommant l’évidence : Nous avons affaire à des psychopathes, des fous en fonction dirigeante, théâtralisant mondialement leur folie, le mal qui les ronge, bref, des politiciens fanatisés.


                  Qui dit fanatisme, dit obligatoirement idéologie ou(et ?) religion.


                  In fine, la question fondamentale est donc : De quoi s’agit il ?



                  Traitant, entre autres, aussi cette question, l’excellent site Dedefensa,org de Philippe Grasset apporte un vertigineux début de piste, grâce à son approche hors cadre, originale, aussi psychanalytique qu’artistique :


                  http://www.dedefensa.org/article-iago_l_impromptu_de_brisbane_18_11_2014.html



                  Personnellement, j’avais bien déjà ma petite idée, mais, sincèrement, je préférais l’éluder, ce site et Shakespeare, comme d’autres avant, m’y ramènent obstinément.

                  En outre, je suis convaincu que « Volodia » a aussi une petite idée, même s’il feint l’ignorance, il a « scanné » son véritable adversaire, sait ce qu’il a faire et le fera.

                  Vladimir sait aussi qu’ils n’hésiteront pas a se débarrasser physiquement de sa personne, positionnés avant son arrivée en Australie, bardés d’électronique de pointe et d’armement de dernière génération, les navires russes n’étaient pas là pour faire du tourisme. 

                  Quant à eux, pauvres fous, ils ne savent ni ce qu’ils font ni à qui ils ont affaire . . .



                  • le moine du côté obscur 20 novembre 2014 12:28

                    Je pense aussi que ce sont des psychopathes qui en plus le montrent ouvertement et c’est ça le plus dangereux. Bon on ne peut rien attendre de bon d’eux, enfin moi personnellement je les considère comme des ennemis mortels. Et il faudra à un moment que les peuples l’acceptent et se préparent en conséquence. Le peuvent-ils (les peuples) ? Je n’en sais rien et j’attends de voir. 


                  • amenis 23 novembre 2014 14:04

                    Mais barrez-vous si vous n’êtes pas heureux en « occident » ... 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès