Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Les sifflets de Libreville… sont aussi spontanés que les (...)

Les sifflets de Libreville… sont aussi spontanés que les manifestations de Pyongyang

Nicolas Sarkozy sifflé à son arrivée au Gabon aux obsèques d’Omar Gabon : Juste un dernier soubresaut de ceux qui ont bien compris que la « Françafrique », c’était terminée, et avec elle, leur richesse et leur tranquillité. C’est la fin du néocolonialisme. Et après, il y a quoi ?

A son arrivée au Gabon, pour les obsèques officielles d’Omar Bongo, Nicolas Sarkozy a été chahuté par des manifestants qui criaient « US Go Home ! » ou plutôt :« Rendez-nous la Françafrique (à fric ?) » ou encore « Pas touche à « leurs » apparts (appartements à Neuilly-Auteuil-Passy) ».

On peut s’en étonner, après tout ce qu’y a été dit sur le gouvernement français : Sarkozy serait, tout autant que ses prédécesseurs, à la botte de l’argent du pétrole gabonais. Sarkozy se plierait aux oukases de feu le Président Omar Bongo, notamment en virant il y a un an le ministre de la coopération, qui s’était senti mal en découvrant, le fossé, pardon le « rift » séparant la réalité faite de contrats juteux et les déclarations d’intention style « désormais français et africains la mano en la mano marcheront ensemble comme des frères vers le développement équitable ». Comme si Max Havelaar (vous savez celui qui contrairement au « gringo » de Jacques Vabre paierait son café au « juste prix ») était devenu ministre de la coopération.

Les manifestations de Libreville sont aussi spontanées que celles qui se déroulent au même moment en Corée du Nord, c’est-à-dire qu’elles sont totalement organisées ! Elles sont le chant du coq, non pas gaulois, mais de la Françafrique.
Et elles signifient que contrairement à tous les commentaires qui voyaient en Sarkozy un simple continuateur de la politique néo-coloniale française, la Françafrique, c’est terminée. Non pas parce que nous sommes brusquement devenus bons et généreux, mais parce que les intérêts économiques et stratégiques de la France sont ailleurs. Nicolas Sarkozy tranche par rapport à ses prédécesseurs tout simplement parce que nous sommes au XXI ème siècle. Les partenaires des anciennes colonies françaises en Afrique sont désormais les américains, les chinois, les brésiliens.

Tant mieux d’ailleurs pour les africains, enfin là c’est moins sûr, surtout quand on voit le cynisme avec lequel la Chine s’assoit sur la situation des droits de l’homme au Soudan, tout cela parce qu’elle veut s’assurer l’accès à son pétrole et bloque toutes tentatives américaines et européennes de mettre un terme au conflit, au génocide ( ?) au Darfour.

C’est dommage aussi pour l’Europe et pour la France. Parce qu’une fois que nous aurons réorienté notre stratégie, nos partenaires économiques, une fois que nous aurons définitivement tourné la page du néocolonialisme, ce sera dans 10 ans ? dans 20 ans ? nous découvrirons que de l’autre côté de la Méditerranée, il y a un continent peuplé d’un milliard d’habitants (ce sera deux, trois fois plus que l’Europe) qui sera en plein boom avec d’importantes ressources (l’uranium de la Creuse, ça ne suffira pas), des pays puissants, notamment l’Afrique du sud, le Nigeria, le Congo, une population dynamique dont une partie aura la tentation d’émigrer dans l’Europe vieillissante. Et alors on fera quoi ? On enverra le « Charles De Gaulle » pour couler les « boat-people » ?

Et l’Afrique sera devenue pour nous une inconnue. Et les élites africaines, même dans des pays aussi francophiles que le Sénégal par exemple, ne regarderont plus vers nous.

Cela a déjà commencé, de très nombreux diplômés qui en ont marre de galérer pendant des heures ou des jours devant la Préfecture de Police pour obtenir un visa ou une « green card », partent vers les Etats-Unis ou le Canada où ils se sentent mieux accueilli.

Dommage, même au Gabon, de jeter le bébé avec l’eau du bain.

Moyenne des avis sur cet article :  2.43/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • TEO TEO 17 juin 2009 13:42

    « ... la Françafrique, c’est terminée ». J’aimerais être aussi optimiste que vous ; mais je crains que vous ne rêviez. Bongo le disait : « la France sans l’Afrique, c’est une voiture sans carburant » : 

    - des entreprises sans marchés captifs, obligées de s’affronter à d’autres du vaste monde !
    - une diplomatie française devant se passer du vote de ses satellites africains pour peser proportionnellement à son dynamisme économique échevelé, sa puissance militaire de tout premier plan, son rayonnement culturel subventionné ! Je tremble.

    Non, la Françafrique, c’est loin d’être terminée ; elle est juste en train de muer : les anciens dictateurs piochés par Foccart dans la soldatesque coloniale (Eyadema, Bongo etc.) sont juste en train d’être remplacés par leur progéniture appuyées un peu plus discrètement par des pseudo-privés (Debbasch, Montoya etc. : le paradigme Denard)...

    La Françafrique, des pans entiers de notre pays en est dépendant, accro, c’est précisément une toxicomanie, dont nous sommes incapables de nous sevrés. Ce cordon ombilical, seuls les peuples africains sauront le couper et « à la hache » comme disait Sankara. Alors, nous perdrions beaucoup ; et jusqu’à notre langue (car dans une économie de la connaissance irriguée par l’Internet, les élites africaines considereront vite que le français est un handicap pour eux relativement à l’anglais (plus de 80% du Web)

    • Pierre Thivolet 17 juin 2009 15:15

      Je suis d’accord avec la deuxième partie de votre commentaire : Nous (français, ET africains) allons perdre, je ne sais si c’est beaucoup, mais en tout cas quelque chose , par exemple dans le domaine culturel, où, comme vous l’écrivez, quel sera l’intérêt pour les habitants des pays dits « francophones », qui ont leurs propres langues dont certaines sont d’ailleurs plus parlées que le français (swahili, lingala, par exemple) de passer par le français, alors que l’anglais leur ouvrira le monde ???
      En revanche, il me semble que d’un point de vue économique et stratégique, la messe est dite. Il suffit de regarder les chiffres des échanges, la France perd progressivement sa place de premier partenaire et c’est sans doute tant mieux, même pour Total-Elf, dont les intérêts vont beaucoup plus vers d’autres pays comme l’Angola ou même évidement le Moyen-Orient. Sur le plan stratégique, la France ferme ou va fermer ses bases en Afrique et vient d’ouvrir une base dans le Golfe.


    • Noel Flantier 17 juin 2009 16:09

      "il y a un continent peuplé d’un milliard d’habitants (ce sera deux, trois fois plus que l’Europe) qui sera en plein boom avec d’importantes ressources (l’uranium de la Creuse, ça ne suffira pas), des pays puissants, notamment l’Afrique du sud, le Nigeria, le Congo, une population dynamique dont une partie aura la tentation d’émigrer dans l’Europe vieillissante« 

      Ouais, fabuleux afrique qui peine à nourrir les enfants de cette »explosion demographique« , ravagée par la faim, les guerres ethniques (ou pas), les dictateurs.
      Belle afrique laissée à l’abandon par ses habitants, qui d’ailleurs ne revent que d’emigrer en occident (les mechants colons) et qui quittent ainsi un pays »tellement prometteur"...

      L’uranium c’est bien, à boire et à manger c’est mieux.


      • fourreau 18 juin 2009 00:36

        @ Noel Flantier

        Vous êtes informé que des millions d’€ et dollars africains ont quittés l’Afrique pendant plusieurs années pour alimenter les caisses de campagnes électorales françaises ( Giscard, Chirac etc). Si on commençait par exiger de tout ce beau monde de restituer intégralement, intérêts compris, la manne financière frauduleuse, ce serait un geste de vrai courage. Mais celui-ci manque cruellement, la faute aux politiques qui ont disposé des moyens énormes pour endormir le peuple français ! ! ! Drôle de système où l’argent des pauvres entretient la vanité de ceux qui méprisent les mêmes pauvres ! !
        Il faut 10 000 € pour sortir définitivement une famille gabonaise de la pauvrété. Rassemblez et récupérez cet argent, le miracle sera immédiat. et tous les sarcasmes sur l’Afrique s’évaporeront.


      • Loic 17 juin 2009 18:14

        "Ouais, fabuleux afrique qui peine à nourrir les enfants de cette »explosion demographique« , ravagée par la faim, les guerres ethniques (ou pas), les dictateurs.« 

        Les fautifs sont divers et variés... le sujet est complexe.

        Mais les démocraties occidentales ont certainement leur part de responsabilités. Qui maintient les dictateurs au pouvoirs en leur fournissant des armes depuis des décennies ? Qui maintient le prix des matières premières produites dans ces pays à la baisse ? Qui exploite les richesses fossiles des sols et de quelle façon ? Qui maintient les brevets des médicaments pour les maladies qui frappent ce continent (et d’ailleurs pas qu’en Afrique) ?

        Ce n’est pas seulement à cause de »ses habitants" comme vous dites... ou alors je suis vraiment à coté de plaque... :)


        • plancherDesVaches 17 juin 2009 19:53

          Y sont vraiment pas civilisés, au Gabon.

          Chez nous, on ne laisse approcher à moins de 500 mètres seulement ceux qui ont une carte de l’UMP. Et encore....

          Y méritent même pas qu’on les exploitent, ces sous-hommes.


          • wesson wesson 17 juin 2009 21:56

            @plancherDesVaches,

            Chez nous, on ne laisse approcher à moins de 500 mètres seulement ceux qui ont une carte de l’UMP

            ah, moi j’en était resté à 10 bornes, la zone minimale autour de Sarkozy, zone dans laquelle personne ne peut circuler sans le fameux ausweiss ump-iste.


          • plancherDesVaches 18 juin 2009 12:37

            Wesson... entre nous. J’espère que ça ne sortira pas d’ici. Je disais 500 mêtres au pif, il y a peu de chance que j’expérimente un jour smiley

            Vouloir voir le Notre Président.... ???
            Certes, on ne l’a plus tous les jours à la télé depuis que le temps d’antenne est compté, mais....
            Seriez-vous masochiste... ??
            Ceci dit, je respecte les moeurs les plus débridées, tant qu’on ne cherche pas à me les imposer. Il faut de tout pour faire un monde.
            Mais cette perversion me semble néanmoins bizarre... smiley


          • Michel Maugis Michel Maugis 17 juin 2009 23:14

            @ Pierre Thivolet,

            Avant de vous répondre, éventuellement avec un article sur Agoravox, pourriez vous me confirmer si vous êtes bien (ou pas) ce Pierre Thivolet ?

            Je vous avais déjà posé cette question dans votre premier article sur Agoavox. Depuis votre mention de « journaliste » a disparu.

            Michel Maugis


            • paul 18 juin 2009 07:55

              Alors, oublié le lamentable discours post-colonialiste de Dakar ?


              • Emmanuel Aguéra LeManu 20 juin 2009 13:13

                Pierre, pourquoi faire une affaire de ce qui n’en est pas une ?
                En mal d’argument légitime, peut-être ?

                Merci du titre de votre article, qui m’en a évité la lecture.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Pierre Thivolet


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès