Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Liban : les limites d’engagement de la France

Liban : les limites d’engagement de la France

La PAIX fragile certes, mais sans doute possible avec la bonne volonté de tous et la mise en place rapide du renforcement de la FINUL.

Le retour rapide des populations réfugiées au sud Liban posera d‘énormes problèmes aux organisations humanitaires malgré leur savoir faire.

La destruction des ponts, des canalisations d’eau potable et de toute économie créeront des conditions inextricables à l’acheminement nécessaire de la logistique sans la quelle rien n’est possible.

Le déploiement des forces Libanaises débutera sans doute au début du mois de septembre, une fois que celles-ci auront été partiellement équipées (par la France)

Le gouvernement LIBANAIS a déjà annoncé qu’il lui serait très délicat de désarmer la milice armée du HEZBOLLAH, le dirigeant de ce parti ayant lui-même indiqué que ce désarmement n’était pas à l’ordre du jour.

Les pays contributeurs au renforcement de la FINUL attendent comme la France de connaître rapidement le mandat exact de cette force, sachant qu’une force de casques bleus, défaussée de ses armes lourdes devient de fait passive et non active, car ne disposant pas de moyens de coercition même en cas d’absolue nécessité.

Notre pays qui devrait prendre le commandement opérationnel de cette « coalition » se trouvera lui aussi confronté à ses propres limites.

Nos forces terrestres depuis la suppression de la conscription ne comptent plus que 67 000 hommes, dont 20% au moins ne peuvent participer aux missions extérieures.

Il s’agit des 6000 jeunes recrues qui sont en formation et les 6000 anciens qui se préparent à rejoindre la vie civile et dont la moitié déjà effectuent des stages de reconversion au sein de leurs futures entreprises.

Au premier juillet nous comptions déjà 13 500 personnes engagées en opérations extérieurs dont approximativement 10 000 militaires du rang, aux quels il convient d’ajouter les 5 000 déjà pré positionnés en Afrique.

Il ne reste donc que moins de 15 000 combattants disponibles, et en y appliquant la règle du tiers, (1/3 en opération,1/3 en relève,1/3 de retour), ce sont environ 5000 hommes qui pourront être mis en place sans aucune marge de manœuvre supplémentaire.

Le déploiement de cette force nécessitera plusieurs mois pour être efficace et disposer de se matériels. Les impératifs de vie des populations qui viennent de rejoindre leurs villages débutent en revanche dès aujourd’hui.

Sans le déploiement de l’armée Libanaise et le renforcement de la totalité de cette force composite, TSAHAL a déjà annoncé son intention de se retirer du sud Liban qu’une fois la relève effectuée, ce qui revient à dire que cette force restera déployée sur ces positions durant de longs mois avec l’épée de Damoclès suspendue en permanence d’une reprise possible des combats.

Le refus d’engager une force au moins équivalente à celle déployée en BOSNIE fin 1995 est une véritable hérésie sur le plan de l’efficacité.

Cette force qui comprendra des formations de plusieurs pays n’utilisent pas les mêmes matériels, ne pratiquent pas la même langue ni les mêmes procédures risque de se retrouver « fort désarmée » si la moindre tension venait à surgir.

Il faudra beaucoup de courage à nos soldats dans de telles circonstances !

La responsabilité entière incombera alors à nos politiques.


Moyenne des avis sur cet article :  4.41/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

211 réactions à cet article    


  • Bulgroz (---.---.146.4) 17 août 2006 11:10

    En demandant (avec raison) à préciser les conditions de l’intervention, la France avance a reculons et je ne crois pas que les conditions ne soient jamais clarifiées. Tant mieux, la France a déjà cher payé les terroristes du Hezbollah avec ses 58 morts du Drakar. Ce Liban est une véritable pétaudière, le gouvernement avait connaissance que le Hezbollah avait planifié l’enlèvement de soldats israéliens, le Liban est donc complice ou pris en otage, je ne vois pas comment la clarification de l’intervention puisse être obtenue. Pendant ce temps, le Hezbollah se réarme, attendons la prochaine guerre.

    Sur les chiffres, le budget de la défense 2006 prévoit un effectif de 447 000 hommes dont 100 000 pour la gendarmerie, ça fait beaucoup de monde, où sont ils ?


    • gilles gilles 17 août 2006 13:41

      certes les hiffres que vous donnez sont exacts, mais en ce qui concerne l’armée de terre qui seule pourvoit aux contingents opérationnels sur le terrain, cette dernière ne dispose que des effectifs suivants 67 850 soldts,46 700 sous officiers,15 700 officiers , 2100 aspirants et 27 500 civils. La Gendarmerie à elle seule compte deux fois plus de gendarmes que l’armée de terre compte de sous officiers. Ce formatage est la conséquence de choix politiques, il faut désormais assumer le fait que nous ne disposions que de moyens humains très limités (certains envisagent d’ailleurs de les réduire encore alors que le seuil de la crédibilité de notre défense est non seulement atteint mais déjà largement dépassé ,comme semblerait le prouver notre incapacité à déployer 5 à10 000 hommes au LIBAN))


    • Jean-Pierre (---.---.28.243) 17 août 2006 14:06

      67000... 447000. L’auteur ne compte vraisemblablement que les 66658 militaires du rang de l’armée de terre. Selon un dossier ’Armée de terre 2006’ paru dans le mensuel Terre Magazine, celle-ci totaliserait 124350 militaires alors que toutes les armées françaises confondues en compteraient 339450.

      Il n’a échappé à personne que l’armée française se trouve dans l’incapacité de projetter 5000 militaires dans un délai relativement court. Les ’questions’ que peut se poser le Gouvernement sont bien sûr autant l’aveu de sa difficulté à décider que de celui de la mauvaise préparation des ’chaînes de commandement’ militaires. Vous posez donc avec juste raison la question de savoir où peuvent bien être à cette heure ces 339450 personnes d’une armée professionnelle. Vraisemblablement en vacances d’été pour une part d’entre-eux. Il serait cependant bien facile de chercher la cause d’une incapacité opérationnelle dans l’indisponibilité des troupes elles-mêmes.

      Avant de se mêler une fois de plus des problèmes du Liban, il reste qu’une bonne rélexion préalable ne soit pas un luxe. Ce luxe de temps n’étant pas du même ordre que celui que s’accordent le Gouvernement et les ’chaînes de commandement’.


    • Bulgroz (---.---.146.4) 17 août 2006 11:47

      La responsabilité entière incombera alors à nos politiques..

      D’accord, mais cela devra être validé par le parlement, car la chasse gardée de Chirac sur tous ces sujets devient préoccupante, la décision d’envoyer des troupes au Liban devra passer par le Parlement aprés débat circonstancié.


      • gilles gilles 17 août 2006 13:44

        ceci n’est pas entièrement exact, le parlement ne donne son avis qu’en ce qui concerne l’emploi du contingent, ce qui n’est donc pas le cas en l’occurence, la constitution accorde ce droit au président de la république.


      • Pierre - André (---.---.107.148) 17 août 2006 12:17

        BULGROZ, je suis totalment d’accord avec vous. La décision qui incombe au Chef de l’Etat, chef des Armées de prendre une nouvelle responsabilité sur la gestion des troupes au Liban dans le cadre de la Résolution 1701, doit être débattue au Parlement. Effectivement les députés, représentants du peuple Français, élus, doivent savoir, ce que fait la France là bas au Liban. Dans quelles conditions ses troupes seront deploiées. Quelle mission aura la France et qui devra payer. Comme dit Madame le Ministre des Armées « Il n’est pas question d’envoyer des hommes sans but précis, sans savoir ce qu’ils doivent faire et ne pas servir de cible aux terroristes, ce qui aménerait à une catastrophe ». Politiqement je la comprends, car les élections présidentielles sont dans 7 mois, et un conflit nouveau et des problèmes avec la FINUL serait préjudiciable aux candidats de la droite. Il ne faut pas oublier les élections présidentielles.

        De toute façon, dans cette affaire personne ne sait exactement, ce qu’il adviendra de la situation.

        Le hezbollah n’a aucune intention de désarmer. Il le déclare haut et fort. Il accepte que l’armée libanaise se déploit, et qu’elle prenne les armes quelle trouverait.

        Le hezbollah demande que la FINUL regarde simplement et qu’elle n’intervienne pas dans ses opérations. C’est vraiment prendre la Communauté Internationale pour des CONS. Quand un Ministre libanais dit aux médias « Nous ne pourrons jamais désarmer le hezbollah, car nous ne voulons pas une guerre interlibanaise, qui serait plus préjudiciable que la guerree passée ».

        Donc à mon point de vue, on est retourné à la case départ et le hezbollah en toute impunitée pourra se réarmer et se réorganiser différemment.

        L’ONU ne fera jamais rien, comme elle l’a fait avant.

        On se donnera bonne conscience pendant quelques années et puis repartira comme avant.

        On le voit chaque jour, on aternois, sans vraiment bien où l’on va.


        • Pierre - André (---.---.107.148) 17 août 2006 12:36

          Pour BULGROZ à nouveau et je le confirme, pour le biens de nous tous et de la FRANCE.

          La FRANCE, ne doit pas s’engager seule dans cette affaire, et en assurer l’entière responsabilité, car elle tombe dans un piège et sur un terrain miné. J’ai bien peur, que des pays qui seraient suceptibles de venir aider la FRANCE soient plutôt rétissants à sacrifier leurs soldats pour une cause qui ne leur incombe pas.

          je le répète « Tout est flou. Il n’y a rien de bien précis. Que doit faire la FUINUL. Que ne doit pas faire la FINUL. personne n’en sait rien. On voit que le hezbollah ne veut rien savoir et faire comme il veut. On voit que le Gouvernement libanais est impuissant et inactif. » Pour les médias on fait du sbrouf avec ce déploiement, mais tout le monde le sais, cette armée est muselée.

          Pour l’ONU le hezbollah fera quelques cadeaux à son Armée Libaiane entièrement dévouée à sa cause. Il ne faut pas rêver. 80 à 90% des soldats sont chiites. Comprenez comme vous voulez. les autres fermeront leur gueule. l’Armée libanaise ne coopérera jamais avec la FINUL. Le mensonge sera de rigueur, et on sera baisé. Pour faire plaisir à tout le monde, quelques centaines de katchouiouka hors d’usage ou inactives, seront offertes en patures à tout le monde.mais Cela fara bien pour à la Communauté Internationale.

          l’ONU sera content et le hezbollah vivra en paix. Le trafique d’armes entre Syrie et Liban, va reprendre de plus belle, sans que personne ne voit et dise rien.

          Vous n’allez pas me faire croire, que l’Armée libanaise qui verra ces transports d’armes et les cacher, le dénonce. C’est impossible. Toute tentative de dénonciation sera sanctionnée par la population. la FINUL n’y verra que du « bleu ». Comme ses casques. Toute le monde sera content. C’est le principal.

          Le seul baisé c’est encore ISRAEL.


        • Minou (---.---.155.248) 17 août 2006 12:35

          Aux deux excités bulg et Pierre machin : le Hezbollah est LIBANAIS, a combattu une armée sioniste sur le sol LIBANAIS donc c’est une résistance LIBANAISE, a tué plus de 400 soldats sionistes sur le sol LIBANAIS, a détruit plus de 140 chars sionistes sur le sol LIBANAIS, le gouvernement LIBANAIS soutient la résistance LIBANAISE et il a raison, si il y a une autre guerre contre vos amis sionistes la résistante LIBANAISE défendra le LIBAN comme elle l’a fait cette fois-ci et chassera ces sionistes comme maintenant hors du LIBAN comme des rats.


          • Sam Paris (---.---.225.124) 17 août 2006 14:04

            ALLAH AKBARH, ALLAH AKBARH !!!

            Mort aux croisés, impérialistes, sionistes, sunites, peugeotistes, autistes, cubistes, cyclistes, j’ai du en oublier, aidez moi à compléter...

            ALLAH AKBARH, ALLAH AKBARH !!!

            ...


          • Pierre - André (---.---.107.148) 17 août 2006 12:43

            Pour MIMOU. Cela ne fait beaucoup de peine, d’entendre de tels propos. Nous parlons de choses sérieuses et nous en débattons sérieusement. Mais entendre et lire de telles absudités, il n’ y a pas de place pour de tels propos. Je pense, que vous devriez aller sur un autre site, propre à vous élucubrations.


            • CAMBRONNE (---.---.107.44) 17 août 2006 12:44

              MINOU

              Inutile de s’exciter le ... Minou . Ce fil est un endroit de discussion sérieux . Si vous voulez aller répandre votre propafande , choisissez un autre fil, comme celui qui parle de spielberg .

              Salut et fraternité .


              • Pierre - André (---.---.107.148) 17 août 2006 12:59

                CAMBRONNE, je suis entierement d’accord, que certaines personnes n’ont pas leur place dans ce débat. Il est vrai que chacun a une opinion différente de la notre. Il est vrai que chacun peut interpréter les déclarations des uns et des autres d’une manière différente, mais dans le respect de chacun. Nous ne sommes pas des sauvages. Je pense, que beaucoup de personnes n’acceptent pas se faire insulter par des propos hors sujet. Cela personnellement, me laisse froid, mais j’aime dire ce que je pense. Le sujet à développer est « Liban : limites de l’engagement de la France ». On doit développer ce sujet avec les infos que l’on recueille auprés des médias de tous pays et des déclarations des uns et des autres.

                Comme je le répère deux fois. la FRANCE qui est un grand pays et ami du Liban, doit prendre ses précautions avant de s’engager dans une mission dont elle ne connait pas les tenants et les aboutissants. On le sait la Résolution 1701 est flou, et non précise dans sa teneur. C’est une résolution de sortie de crise, qui doit être prise avec beaucoup réserve. Il doit y avoir des amendements à apporter et voir ce que le peuple français doit dire. La FRANCE a une Assemblée Nationale. Elle a des élus, que le peuple a désigné pour le représenter au sein de cette instution, et qui doit savoir, ce que fait le Chef de l’Etat.

                le Chef de l’Etat, Chef des Armées, n’a pas le pouvoir exclusif, de prendre une décision qui mettrait en péril l’unité nationale et ses instutions.

                Ce n’est pas une petite affaire nationale, mais un engagement vis à vis du Monde.

                Le Gouvernement doit aussi prendre ses reponsabilités et en informer les citoyens français.

                C’est un point de vue, qui peut être discuté. Là est le débat instructif et intelligent.

                le rest est du « pipo ».


                • Bulgroz (---.---.146.4) 17 août 2006 13:06

                  Cette réaction de Minou certes déplacée, est représentative et significative d’un fossé de plus en plus élargi.

                  Si comme Minoi le dit, le Hezbollah a gagné la guerre et qu’Israel a rentré de manière penaude ses troupes dans ses casernes, comment Moumou et les autres vont interpréter l’intervention de troupes étrangères même sous la bannière bleue ?


                • (---.---.112.132) 17 août 2006 16:36

                  En tout ça introduit (allez j’ose : de la part de Minou !) une question qui m’ taraude (je sais j’suis lourd !) :

                  - suivant le point de vue , on peut considérer le Hezbollah comme : * une organisation terroriste fasciste et fanatique à la solde de méchants Mollahs Iraniens ! * une organisation résistante courageuse, armée et entraînée mais non vassalisée, par des « Républiques » idéologiquement proches.

                  En peu de mots ça change tout...

                  Que celui qui arrive à sortir de ce débat me jette le premier post !

                  A ciao !


                • Pierre - André (---.---.107.148) 17 août 2006 13:35

                  Pour BULGROZ, je pense que minou est soit un provocateur sans vraiment bien savoir le sujet, où bien une personne qui a un esprit « obtu » « partisan sans savoir quoi » et qui n’analyse pas le sujet.

                  Un sujet fort intéressant, qui intéresse pour moi, tous les français responsables de leur vie et familles.

                  Car, les militaires qui vont être envoyés au Liban, ne seront pas au « Club Med ».

                  Je connais bien le sujet. j’y étais. Ce n’est pas une partie de plaisir, que vont vivre ses hommes, certes aggeris, mais vivre dans des conditions trés difficiles et avoir des ordres imprécis. A ce jour, aucune décision du Conseil de Sécurité n’a pu dire aux hommes qui seront sur place. Quelle sera leur mission et dans quelles conditions ils devront se défendre. De cela on en sait rien. le Générale PELLEGRINI l’a dit « C’est difficile et on doit éviter à tout prix, que les deux armées Libanaises et israélienne se trouvent face à face. » « Il ne sait pas quoi faire si les deux armées se rencontre. » Comme Madame EM a dit « Ce n’est comment et quand on doit envoyer des hommes, mais les conditions d’engagement. faire quoi. Comment. Où. et dans quelles conditions ».

                  Alors l’Armée libanaise se déploie, mais personne ne sait où l’on va.

                  le Chef de l’Etat aurait dit ce jour « On reste comme ça, je n’envoye pour le moment que 200 hommes. ».

                  Tous les pays sont réticents, malgré leur accord verbal. « Chaque pays veut savoir exactement sa mission et ses ordres ». Personne n’en sait rien. Déjà l’Autriche dit « NON ». Pas d’autrichiens. l’Italie l’Espagne sont sur leurs gardes. Emettent des réserves. Ils tiennent compte de leurs citoyens. La GB a dit « NON ». Les USA bien-sûr NON Alors l’Europe comme pour la Constitution Européenne va dire « OUI ou NON, mais avant, je veux savoir ce que je dois faire et comment faire ».

                  Alors on se retourne vers les pays du Magreb « mais aussi il y a problèmes » Le Maroc dit « OUI d’accord, mais nous ne voulons nous confronter aux autres musulmans. Rester sur le statut Quo actuel ». Cela est impossible. Des indonesiens, des Sri Lankais, des muslmans. certains sont islamistes. Alors, quelle sécurité et crédibilité. On l’a vi depuis 1978. la FINUL n’a rien fait. Que doit faire le Général PELLEGRINI. De toute façon quelque soit les problèmes, la France a la responsabilité de la FINUL jusqu’en Février 2007.

                  Aprés Février, période électrorale en FRANCE, on verra que diront les candidats.

                  Chacun défendra sa position, car le Liban peut aussi modifier la donne électorale. C’est un cas à évoquer pour les partis politiques. la position de la FRANCE vis à vis du LIBAN peut être déterminante pour la réussite des élections et l’élection d’un canditat, suivant sa prise de position.

                  Il y a des limites à son engagement.


                  • Pierre - André (---.---.107.148) 17 août 2006 13:54

                    je confirme ce que j’ai dit précédemment. Madame le Ministre des Armées A.M à dit a déclaré à la presse à la minute même « La FRANCE ne s’engagera que pour 10 officiers et une compagnie . Soit 200 hommes pas plus. »

                    Cette décision va jeter un coup de froid en Europe, et fera réflechir les pays qui se sont temporairement engagés.

                    Monsieur KOFI ANNAN a demandé en URGENCE à Jacques Chirac de réviser sa position et de s’engager plus sérieusement au Liban.

                    Comme Madame A.M n’est pas d’accord, il y a conflit.

                    D’autant plus que le Gouvernement Libanais ne veut rien savoir pour désarmer le hezbollah. Il déclare « Nous n’avons pas les moyens militaires et autres pour désarmer le hezbollah, et en aucun cas, nous ne voulons pas terminer le travail commencer par les israeliens ».

                    C’est un bras de fer qui s’engage entre l’ONU les Libanais et la FRANCE. le Chef de l’Etat s’est engagé, maintenant il doit prendre ses responsabilités. Il a parlé peut-être trop vite, sans vraiment consulter son Gouvernement. Ce conflit israelo-Libanais peut avoir des répercussions en FRANCE.

                    Comme l’a dit Antoine SFER à la TV « l’Armée libanaise ne pourra jamais désarmer le hezbollah, d’autant plus que plus de 75 % sont des hommes fidèles au hezbollah ».

                    Donc retour à la case départ.

                    Si on analyse bien la situation. On est allé trop vite et on a pris dans la préciptation une Résolution, qui va poser des problèmes à tout le monde.

                    Il aurait mieux valu aller jusqu’au bout, mais jamais arrêter la guerre en cours.

                    La peur est mauvaise conseillère. Tout le monde a perdu dans cette affaire. Israel qui n’a pas terminé sa guerre et qui n’a pas récupéré ses hommes. Une crise politique en cours. la Communauté Internationale qui a perdu sa crédibilité, car maintenant elle ne sait pas quoi faire au Liban. le hezbollah qui a perdu des milliers d’hommes et le Liban qui est détruit à plus de 70%, pour plus de 6 milliards d’euros de dégats. Un désastre pour tout le monde. Personne est vainqueur.


                  • Sam Paris (---.---.225.124) 17 août 2006 14:13

                    @Pierre - André

                    En 1936 le Front Populaire créait les congés payés pendant que l’Allemagne d’Hitler fabriquait des tanks des bombes et des avions pour les jeter sur le monde.

                    Deux ans après ce fut les accords de Munich avec la suite que nous connaissons.

                    Puis ce fut le gouvernement de Vichy, etc...

                    « Toute ressemblance avec des faits et personnages actuels ne serait être que pure coïncidence... »


                  • gilles gilles 17 août 2006 14:03

                    REFLEXION SUR LES CASQUES BLEUS

                    Nous allons dans les semaines prochaines envoyer une force COMPOSITE au LIBAN afin de crédibiliser la résolution 1701 du conseil de sécurité.

                    Quel ets le véritable sens de l’engagement de casques bleus ?

                    Les casques bleus de l’ONU sont certes des soldats de la paix, mais dans la charte de l’ONU ces derniers ne peuvent être déployés qu’une fois la paix établie. leur rôle se limite non à rétablir la paix mais à la maintenir.

                    C’est la raison pour la quelle ils ne sont pas armés ou si peu. les armes lourdes leur sont interdites et face à n’importe quelle force ils ne disposent d’aucun moyen crédible.

                    le droit est une valeur morale que l’occident a créé dans sa longue histoire. l’autorité du droit qui est le pouvoir d’imposer les règles communes à tous n’a de sens que s’il est sous tendu par une force qui oblige chacun à se conformer aux règles indispensables à l’harmonie de tous.

                    les casques bleus actuels ne disposent pas de cette autorité car n’étant pas armés et surtout dépendant des hautes autorités de l’ONU pour la plus petite prise de décision. Comme toute réaction armée entraînera des réactions politiques au niveau international, ces derniers sont limités à une présence qui s’avère très souvent inefficace.

                    Les casques bleus permettent à de nombreux pays de se donner bonne conscience, la guerre et surtout ses effets sur les populations civiles est la pire des calamités, chacun peut le comprendre encore plus ceux qui l’ont vécue. l’ordre mondial, qui devrait théoriquement être assuré par l’ONU dont la mission essentielle depuis 1945 est d’empêcher tout type de conflit n’est envisageable qu’avec une autorité reconnue, c’est à dire la mise en oeuvre d’une force crédible et puissante pour faire appliquer les décisions prises en commun dans l’intérêt de toute l’humanité.

                    Avons nous ce courage ? Là réside le fond du problème. Il faut cependant constater qu’à chaque fois que les casques bleus ont été remplacés par de véritables forces armées au service du droit international comme en Bosnie fin 1995, les combats ont céssé très rapidement ; alors que ces forces étaient composées de caques bleus qui retrouvaient leur matériel et leur autonomie d’action.

                    C’est donc l’utilisation de la force elle même au service du droit qui doit être affirmée pour rendre crédible l’action de l’ONU.

                    En avons nous la volonté et surtout le courage


                    • gilles gilles 17 août 2006 14:16

                      Rappel d’une fiche mise en ligne le 24.07.2006 Nous sommes aujourd’hui confrontés aux mêmes problèmes, la ou les solutions sont également toujours les mêmes. le risque est énormes de ne pas prendre en compte les réalités .

                      UNE FORCE AU LIBAN, QUELLE FORCE ET POURQUOI FAIRE ?

                      L’incendie gagne le LIBAN, les victimes sont civiles ainsi que les cibles qui toutes sont économiques. Triste constat mais combien réel et douloureux.

                      La Secrétaire d’Etat Américaine est déjà présente dans cette région avant de rejoindre Rome où se tiendra une conférence qu’impose la situation.

                      Les Européens se démènent par la présence incessante de tous les ministres des affaires étrangères qui constatent « IMPUISSANTS » mais « COMPATISSANTS » aux atrocités qu’endurent les populations civiles Libanaises tout en assurant l’extraction de leurs propres ressortissants.

                      La projection d’une Force devient nécessaire car c’est le seul moyen EFFICACE pour faire cesser immédiatement les bombardements et les atrocités collatérales que subissent les populations.

                      Cette décision qui parce que perçue comme seule crédible pose cependant d’autres problèmes qui sont en germe dès lors que les problèmes essentiels ne seront pas abordés.

                      Toutes les grandes puissances savent pour l’avoir appris souvent à leur dépend que la seule solution est POLITIQUE et surtout GLOBALE

                      LES QUESTIONS A REGLER AVANT L’ENGAGEMENT DE CETTE FORCE

                      Les questions FONDAMENTALES sont toujours les mêmes depuis la création de l’état d’ISRAEL.

                      Cet état créé par l’ONU avec le soutient des Etats-Unis a-t-il une légitimité ?

                      L’occupation des territoires palestiniens consécutifs aux guerres entreprises par les pays et les coalitions Arabes doivent ils être rendus à leurs populations ?

                      L’attitude de l’état d’ISRAEL qui est en véritable état de siège depuis le premier jour de sa création peut il baisser la garde et changer de politique de défense très souvent préventive ? Ses premiers occupants ayant appris dans les camps de concentration Nazis qu’il vaut mieux VIVRE LIBRE OU MOURIR et que personne d’autre qu’eux risquerait sa vie pour les défendre.

                      Les populations palestiniennes déplacées depuis 1948 ont-elles le même droit reconnu à tous les autres peuples de la terre de revenir sur leur sol ?

                      Certains partis politiques doivent ils être considérés comme des partis ou des officines terroristes dès lors qu’ils résistent à l’état d’ISRAEL ?

                      Il est clair que les réponses à ces questions doivent être un préalable non pas à l’envoi d’une force mais à son maintien et surtout à son rôle qui doit être accepté de tous pour être efficace.

                      Conditions d’efficacité de la FORCE

                      La force qui sera alors mise en place devra être crédible et surtout efficace. Son volume, sa composition, ses missions et sa subordination devront être indépendantes du contrôle de la bureaucratie Onusienne qui depuis 60 ans a toujours fait preuve de son incapacité si ce n’est de son impuissance.

                      Si les missions doivent impérativement être fixées par les plus hautes instances Politiques de l’ONU c’est-à-dire les cinq membres du conseil de sécurité, la conduite de l’action doit être laissée aux responsables du terrain c’est-à-dire aux officiers généraux qui recevront mission de mettre en œuvre cette force.

                      Cette force devra impérativement être une force militaire, d’un volume au moins équivalent à l’IFOR déployée en BOSNIE fin 1995. C’est-à-dire près de 70 000 hommes y compris les force aériennes et navales indispensables.

                      Les procédures d’engagement des moyens imposent la constitution d’une force sous procédure de l’OTAN, c’est-à-dire avec la participation des forces des USA.

                      Le déploiement de cette force ne peut pour les raisons évoquées ci dessus n’être limité qu’au LIBAN. Sa présence s’impose à GAZA, comme dans le GOLAN SYRIEN et partout où les frontières des nouveaux états pourraient être menacées.

                      Les missions qui pourraient lui être fixées outre la sécurisation des zones d’engagement qui imposeront la mise en place d’une autre force de police internationale, devront comprendre dans la perspective plus lointaine d’une harmonisation des conditions d’une vie économique, des missions et des moyens des affaires civilo- militaires visant à reconstruction et au développement économique de toute la région.

                      Un véritable plan d’ensemble doit être maintenant élaboré avec l’appui de toutes les grandes puissances. La sécurité d’ISRAEL et du nouvel état PALESTINIEN doit être assumée par la communauté internationale.

                      La présence de cette force qui pour être efficace doit atteindre au minimum 70 000 hommes devra être renforcée de moyens policiers internationaux et de structure de développement économique seule condition d’un succès durable de cette opération.

                      L’Europe a-t-elle les moyens de ses ambitions si ce n’est celles de ses devoirs ?


                    • Bulgroz (---.---.146.4) 17 août 2006 14:16

                      En marge de ce problème de notre engegement au Liban, j’ose espérer qu’un débat sur la situation de l’armée française soit engagée. Car on réalise maintenant que nous avons besoin d’une armée.


                      • simplet simplet 17 août 2006 14:37

                        on a surtout besoin d’une armée pour maintenir un semblant de paix à l’étranger, chez nous c’est plutôt paisible nan ?? ( ok pas pour tous les partisants de sarko qui seraient fouttus d’envoyer la légion dans les banlieus sensibles... )

                        si on en croit l’auteur il faudrait 70000 hommes pour maintenir la paix au moyen orient, moi j trouve çà plutôt léger pour calmer les gravos des différents partis concernés ( hezb, hamas tsahal et autre likoud.. )

                        La question est plutôt : qui a un interêt ( à part la population mais la de toute façon çà fait longtemps que tout le monde s’en cogne de leur avis.. ) à ce que le moyen orient soit paisible et que chaque pays puisse se gèrer tranquillement avec toutes les ressources naturelles dont il dispose ??

                        déjà pas ceux qui exploitent les ressources, pas ce qui soldent leurs armes non plus, et pas ce qui veulent s’enrichir tranquillement sans fouttre grand chose...


                      • CAMBRONE (---.---.107.44) 17 août 2006 16:07

                        SIMPLET :

                        Les partisans de Sarko ne veulent pas envoyer la légion dans les banlieues . Par contre j’ai entendu dans mon village de braves gens qui ont toujours voté à gauche , vous savez ... qui me prenant à témoin m’ont dit à maintes reprises : il faudrait envoyer la légion la dedans . Je leur ai dit de se calmer ,croyez moi . D’autre part Simplet vous pouvez remarquer que je ne suis pas le seul de mon espèce sur ce fil et que je suis trés calme par rapport à d’autres . Donc pas si facho que ça le père Cambronne .

                        Amicalement .


                      • CAMBRONE (---.---.107.44) 17 août 2006 16:14

                        Bulgroz

                        J’espère que tu rigoles là . Besoin d’une armée ? Nous avons l’ armée que nous avons les moyens de nous payer . Surtout à un prix qui soit acceptable pour le citoyen Lambda . Je te fous mon billet que si la gauche revient il y aura des coupes sombres et le peu que nous avons sera encore diminué , les crédits d’équipement reportés etc .. .

                        Quel est le candidat qui promettra une augmentation du budget militaire ? Suicide , c’est du suicide !

                        Amicalement mon cher Bulgroz .


                      • simplet simplet 17 août 2006 16:56

                        @ Drachenbronn

                        ah ben la curieusement je ne vous visai pas en tant que pro sarko ( soupir... ) et connaît très bien les « braves gens » de la même secte ( n’oublions pas que je vis en Alsace ) et pour peu que vous connaissiez la région et son euhhh..comment... « ouverture » bcp de petits vieux qui n’ont jamais mis un pied ou quoi que ce soit en banlieu y voient le mal incarné ( avec barbe et ceinture explosive en option... )

                        Mais le gars sarko ratisse tellement large et récupère tellement d’adhèrents de partis de droite nationaliste qu’il devra bientôt avancer des hypothèses du genre pour coller à son électorat tout neuf !

                        si je vous jugeai comme un extrémiste nous n’aurions pas ces discussions civilisées ( quelque part.. ) et suis d’ailleurs d’accord avec vous à propos de la conduite tenue par notre Jacquot 1er en manière de politique extérieure... m’est avis qu’il doit être gemaux ou schyso...

                        salutations du soir...espoir..


                      • simplet simplet 17 août 2006 14:27

                        bonjour à vous,

                        j’ai un ami militaire ( fraise des bois pour les connaisseurs.. Cambronne ?? ) qui m’a expliqué que le contingent français ne peut se permettre de balancer 5 000 hommes...lui par contre doit déjà préparer son petit paquettage au cas ou !!

                        les limites de cette mission devront être claires, envoyer des soldats sans objectif et surtout sans arme pour crédibiliser leur présence ne calmera pas le hezb et par la même renverra tsahal a ses devoirs d’été, çàd envahir à nouveau le liban... pas de bras pas de chocolat, pas de crédibilité pas de paix pour les libanais pacifistes...

                        moralité : mieux vaut un bon gros tank sans munition qui se balade dans la pampa que quelques gugus armés de Kalachs planqués dans des postes avancés...


                        • Ar Brezonneg (---.---.45.49) 17 août 2006 14:28

                          Intervenir au Liban militairement ? Pour cela il faut y aller avec des hommes, des moyens, une mission :

                          Une mission ?

                          Oui, sauver le peuple libanais qui compte sur nous. Restaurer la liberté de penser, de parole, d’action. Le libre exercice de la religion et pas seulement la musulmane ! Préserver le libre exercice du culte et surtout empêcher que des musulmans ne se fondent dans le peuple chrétien pour tirer ses missiles sur un peuple ami. En fait faire une véritable opération de police pour liquider des voyous téléguidés d’Iran et de Syrie. Ce sera faire une guerre de « Croisés » contre le djihad permanent, en ouvrant un front de plus après l Irak, l Afghanistan, la Somalie, l Indonésie, l Inde, le 9-3, et j en passe. En fait on se voile la face car « on » sait tous cela. Dans cette affaire pas si nouvelle, il faut de la pensée stratégique pour déceler ce qu il peut se faire et se passer, et essayer de voir à moyen terme, et plus loin encore !!!!!.... Un acteur majeur s agite, c’est l’Iran avec sa bombe atomique , son système politico-religieux, et sa volonté d’en découdre avec le monde occidental et chrétien. « Je m’envolai vers l’Orient compliqué avec des idées simples » disait le Général.

                          Des hommes ?

                          Oui il faut des soldats ! On en aurait encore quelques uns... Et des soldats, c est fait pour se battre, pour gagner , vaincre. Et pour cela , il faut des « chefs », vous savez : des chefs du « temps de guerre », pas ceux du « temps de paix ». Tenez, des « Leclerc », des « Delattre », des « Juin », des « Bigeard », des « Massu », des Aussaresses, pas des mannequins en tailleur blanc à l air pincé et coincé qui passent des troupes proprettes sur une place du midi juste avant le bal et l apero parceque la municipalité locale a prévu cela dans son programme de l’office du tourisme en guise de loisirs de vacances... Non, des soudards, des vrais, des gagneurs... Du biffin querelleur, bagarreur, débrouillard, endurant, bref des lascars qui tiennent le terrain.... Qui font des descentes de « police » avec interrogatoires « musclés » pour obtenir le renseignement, qui agissent ensuite librement « à la guerre comme à la guerre » et aussi des gars qui savent pacifier après en tenant encore le terrain.

                          Et quelle est la nature, la valeur du recrutement ? Peut-on leur faire confiance à certains ? En un mot : peut on leur confier une arme ? C’est alors la guerre, la vraie, celle où il y a vainqueurs et vaincus, celle des livres d Histoire, celle pratiquée par l Armée francaise de toujours , ou par l Armée anglaise d autrefois. Pas celle virtuelle d’ Hollywood, ou des jeux vidéo du super marché. Celle ou il y a du sang, de la merde, des gens qui crient de douleur. Il ne faut pas se voiler la face car c est cela qui nous attends. Et cette armée la aura besoin de son pays pour agir. L’ Armée doit être assise sur le pays, car c est son émanation. Les « biffins »savent que s ils agissent comme il faut le faire, ce ne sera que coups dans le dos avec la presse « bien pensante » comme le Monde, Liberation et autres (cf. guerre d Algérie) ... Ce sera aussi les blessés au retour qui se feront cracher dessus par les alliés objectifs de l ennemi. Comme cela se passait pour ceux qui revenaient d ’Indo. Ce sera aussi les « petit juges » qui se feront un plaisir de s en prendre aux officiers qui auront procédés aux « mesures de police ». Navré, mais depuis l affaire Mahé en cote d Ivoire, on a compris ce à quoi on a affaire. La confiance n y est plus. Et ce n est pas en faisant défiler des chasseurs alpins sur les Champs Elysés que la confiance va revenir. Et ceux qui connaissent la véritable action de la FI-Nulle savent ce que je veux dire : un officier perché sur un toit, derrière des sacs de sable, qui compte des départs de coups dans un camp, puis fait la même chose sur l autre camp, qui fait des statistiques en cochant des cases, pour communiquer cela a des civils en costard qui diront "tiens ? Wallid n a tiré que 2500 coups aujourd hui ? et Nasser 2300 ? Alors Nasser a droit encore a 200 coups ! Et ce sera tout ! Pacifier ce n ’est pas cela. Demandez donc à Massu ! Ou à Bigeard.

                          Des moyens ?

                          Il en reste bien peu : des professionnels occupés un peu partout sur la planète avec des équipements anciens, usés, fatigués, rares. Des avions vieux de 40 ans. Des hélicoptères au compte goutte, pas de rechanges ou presque. Pas suffisamment de soldats pour assurer des mois et des mois sinon des années de guerre avec des rotations de troupes car il faudra « durer ». Pas de crédits de renouvellement des moyens car ces crédits ne sont que des variables d ajustement pour autre chose (Education nationale par exemple). Dans un pays ou chaque Francais en se levant le matin se dit : « tiens j ai une dette de 33 000 euros.... » et je m en fous « Royalement ».

                          Dans cette affaire, on voit bien qu il manque un porte avions pour appuyer nos troupes engagées sur le terrain, des BDC, des blindés, des avions d appui-feu, de transport des hélicoptères lourds, de l artillerie pour des tirs de contrebatterie... Avons-nous des radars efficaces pour repérer un tir de katiouchka ? On n a même pas les moyens de mener une opération analogue à celle de Suez il y a 50 ans !!!! C est dire le résultat de 30 années de désarmement

                          Et les réserves opérationnelles ? Eh bien, elles existeraient sur le papier.....

                          Et Politiquement ?

                          Si nous intervenions « lourdement » en Syrie comme lorsque les « Français Libres » sont intervenus en 1943 contre Denz et les visées hégémoniques des Uns (« Anglais ») et des « Autres » (USA), avec l’Axe par derrière béni par le grand Mufti de Jérusalem, croyez vous que nous aurions les coudées franches ? Non, on se battrait rapidement contre les Israéliens, les Syriens, l’Iran et d autres encore. Sans compter que sur notre propre territoire il y a des populations dont le sentiment national est loin d être acquis. Nous avons chez nous des djihadistes qui ont été formés en Afghanistan, en Syrie, en Libye, au Pakistan. Qui se sont battus, qui ont tué, égorgé, torturé peut être. Cela depuis de nombreuses années. Nous aurions alors un front ouvert chez nous, dans notre dos. Une cinquième colonne entraînée et sans scrupules. Vous me direz : on a « gonflé » les effectifs de gendarmerie... Mais il n y a même plus de « doctrine de D.O.T. » ! Les gendarmes s’enferment dans leur gendarmerie, et organisent des tours de veille par rotation au sein d un département ! S il se passe quelque chose de pas « clair » en dehors des heures « ouvrables » , on a le temps de « faire côte » ! Bien sur des inconscients diront « ce n est pas vrai ! ». « Ce n est pas possible ! » « Ca n’existe pas ! ». Au fait combien parmi vous se sont déjà servi d un Famas ? D’un Mas ?

                          Alors ? On y va ?


                          • David A. (---.---.40.233) 17 août 2006 14:43

                            Au sujet de la composition de la force d’intervention des Nations-Unies :

                            — > Commandement français, très bien. Les Israéliens aiment beaucoup l’armée française, qui a la réputation là-bas de « faire bien son boulot » et de ne pas être soumise aux petits jeux du Quai d’Orsay. Mais alors il faut envoyer au moins 4000 hommes sur 15000. 5000, ce serait mieux.

                            — > Indonésie et Malaysie : NON, comme NON à tous les pays qui ont coupé les relations diplomatiques avec Israël. Trop dangereux, trop délicat. Ces deux pays qui se proposent de participer sont pratiquement des ennemis déclarés d’Israël, ont tenu des discours d’éradication qui pourraient effrayés s’ils n’étaient pas si éloignés.

                            — > Maroc : OUI ! Si le Maroc ou d’autres pays arabes (et je dis bien arabes et non pas musulmans) acceptent de participer à cette mission sans conditions préalables, ce sera la preuve une fois pour toute que les Arabes NE sont PAS tous plus ou moins derrières les terroristes ; car ce qui entretient ce préjugé aujourd’hui, c’est le peu d’empressement des Arabes (mêmes non islamistes, mêmes parfaitement laïcs) en général à condamner les terroristes et au contraire leur capacité à leur trouver une justification (« invasion américaine », « oppression israélienne », « occidentalisation », « séquelles de la colonisation »). Si un pays tel que le Maroc montre une fois pour toute que le jour où les terroristes déclencheront une guerre, il se tiendra du côté opposé et sera prêt à se battre, tous les Arabes pourront relever la tête et les démocraties se féliciter de ces alliés déclarés.


                            • Sam Paris (---.---.225.124) 17 août 2006 14:50

                              Cela me parait évident mais nous devons être pratiquement les seuls vous et moi à le comprendre, il n’y a qu’à regarder les médias français.

                              ...


                            • citadelle (---.---.242.203) 17 août 2006 15:05

                              C’est malheureux de voir que se sont en majorité les pays Europeiens qui envoient leurs forces pour maintenir la paix. C’est l’occasion pour les pays arabes de montrer une certaine unité comme celle qu’on a vu avec la réunion à Berouth sous les bombes. C’est a eux de garantir la paix chez eux et pas aux autres nations.

                              Il sera difficile de demander aux Hezbollah de désarmer sachant « qu’israel » a violer de nombreuse fois les résolutions de l’ONU, la non-condamnation du massacre de Cana et le bombardement des forces de la finul ! Et n’oublions pas non plus que tsahal est encore aujourd’hui au sud Liban !


                            • citadelle (---.---.242.203) 17 août 2006 15:47

                              @David A.

                              Vos clichés entre pays arabes et terrorisme sont très virulent ! ! !

                              Si les pays arabes n’ont pas condamné les attaques du 11 septembre tout de suite après, c’est parce qu’ils avaient des gros doutes ! Et quand ils ont demandé des preuves, on leur a présenté une cassette vidéo dans laquelle on voit un homme discuté avec un autre ,mais qui n’est certainement pas Ben Laden où il dit qu’il avait meme calculé que les tours s’effondreraient.

                              Aujourd’hui de plus en plus de monde doute de la version officielle des « attentas 2001 » beaucoup de choses ne collent pas dutout et leurs doutes s’en trouvent justifier !

                              WWW.ReOpen911.be


                            • Sam Paris (---.---.225.124) 17 août 2006 15:50

                              Oui il faut condamner le massacre de Qana qui à fait 28 morts et demander des comptes au Hezbollah pour avoir installé des lance-roquettes près d’un immeuble dans lequel il avaient demandé à la population civile de venir s’abriter.

                              Autre curiosité du massacre l’immeuble s’est effondre 8 heures après le bombardement de l’aviation israélienne, huit heures pour évacuer 28 personnes, c’est pas un peu long ?

                              ...


                            • CAMBRONNE (---.---.107.44) 17 août 2006 14:50

                              BONJOUR A VOUS CITOYENS VIGILANTS !

                              D’abord réglons le cas de Minou qui n’est qu’un ou une des nombreux trolls islamistes chargés de pourrir les fils . Une fessée et au lit .

                              Ceux qui viennent de s’exprimer pour commenter le trés bon article de GILLES ont montré qu’ils se préoccupaient avant tout du sort de nos soldats . C’est également ma préoccupation : Il faut que comme cela est avéré en israel la vie du moindre soldat français soit prioritaire .

                              Pour être clair je ne suis pas un chiraquien convaincu mais lorsqu’il s’agit de questions internationales et de défense j’aurais tendance à lui faire confiance , ainsi qu’à notre ministre de la défense , jusqu’à preuve du contraire .

                              Il est un peu tôt pour savoir quelle sera la participation de la france mais la position du gouvernement qui consiste à dire : On ira si la mission est claire et seulement si elle est claire , me parait être une bonne position .

                              Bulgroz avec qui j’avais déja discuté de nos capacités d’intervention est déçu de nos limites et je le comprend . Gilles heureusement a éclairé le débat en ajoutant aux 67 000 soldats leur encadrement ce qui fait pour l’armée de terre 130 000 hommes . Il est vrai qu’avec les OPEX ( opérations extérieures ) et les forces prépositionnées les tiroirs sont un peu vides .

                              J’avais dit à Bulgroz : Nous ne sommes plus ce que nous avons été et surtout ce que nous pensons avoir été . En 1991 époque où l’armée de terre était trois fois plus nombreuse nous n’étions pas capables d’envoyer plus de 12 000 hommes dans le Golfe et en raclant les fonds de tiroirs.Les unités de soutien , composées pour l’essentiel d’appelés en temps normal , ont été faites de bric et de broc avec des engagés qui venaient de tous les coins de l’hexagone .

                              Impossible à l’époque et maintenant pour des raisons politiques d’envoyer un appelé risquer sa peau dans des opérations extérieures .

                              D’abord pour des raisons constitutionnelles : Obligation d’obtenir l’accord du parlement et pour de simples raisons politiciennes : l’opinion publique n’accepterait pas que l’on envoie ses « petits » au casse pipe .

                              C’est une des raisons principales du choix de Chirac d’avoir fait une armée de métier . C’est un choix que j’approuve car il permet de ne plus se leurer . Nous avions une armée à effectifs importants , souvent mal instruite et inutilisable en dehors de la défense des frontières en Europe .

                              Pour avoir « vécu » la différence entre une troupe de métier et une troupe d’appelés je suis persuadé que le choix chiraquien a été le bon . C’est le volume qui est trop faible mais là c’est une autre histoire , on entre dans le domaine du budget et de l’effort qu’on peut demander à la nation . Bulgroz toi qui a toujours voté à gauche sache que tu as toujours opté pour des économies sur la défense . Hé oui !

                              Nous irons donc au Liban , j’en suis sur depuis le début et je l’ai écrit sur ce site , car ce pays est un endroit où la France peut encore se manifester utilement et se doit d’agir pour rester une grande moyenne puissance .

                              Je pense que la gestion du conflit par le gouvernement français a été jusqu’à présent bonne , pourvou que cela doure .

                              Vive la République quand même .


                              • Pierre - André (---.---.107.148) 17 août 2006 14:58

                                Pour GILLES. je ne peux que conforter ta reflexion sur les casques bleus. on ne peut pas énuméré sur le site, le Réglement, le Fonctionnent et le rôle des casques bleus. Si cela intéresse certaines personnes, elles peuvent aller sur le site ONU. en Français. Elle trouveront tout ce qu’elles souhaitent savoir. Comme vous le soulevez et que je l’ai rappelé plusieurs fois dans mes articles. Chaque pays intervenant dans les missions Casques Bleus se donnent bonne conscience vis des grandes nations et de la C.I.

                                la Bosnie vous le rappelez en 1995, seule la force armée a permis le cessez le feu.

                                Votre conclusion est logique « C’est donc l’utilisation de la force elle même au service du droit qui doit être affirmée pour rendre crédible l’action de l’ONU. ».

                                Vous dites si bien « En avons-nous vraiment la volonte et surtout le courage ».

                                La volonté est dans tous les coeurs. Ca c’est certains. Mais le courage est une autre affaire.

                                La Bosnie n’était qu’un petit pays européen. Il n’y avait aucun enjeu stratégique.

                                le Liban, c’est l’Occident contre l’Islam. Les chrétiens contre les fondamatalistes. La Communauté Internationale se sert d’Israel pour essayer de régler ses propres problèmes, car dans ce monde arabe, il est le seul pays d’une autre confession que l’Islam. Israel et le coin avancé dans le monde musulman. Donc, il faut marcher sur des oeufs sans les casser. Cela n’est pas facile.

                                Même si par hasard Israel n’existait pas. Qu’il n’y aurait pas eu la création d’Israel en 1947. Il y aurait toujours eu la guerre. Même entre arabes, ils se mangent le foie. la Palestine aurait été un pays de convoitise, comme l’Irak entre les chiites et les sunnites. la Palestine aurait aussi au milieu de conflits intra musulmans. Donc, en analysant bien le problème, Israel n’est pas une mauvaise chose, pour le monde musulman. Il faut un bouc émissaire, il est tout trouvé.

                                Dans cette affaire, la FRANCE doit jouer sur deux tableaux. Ne pas froisser les libanais et les musulmans. Gardez des liens étroits avec Israel, qui est l’ami de toujours du Monde Occidental. La FRANCE a des liens privilégiés avec Israel et il n’est pas question de se facher, ce qui nous serait préjudiciable.

                                Donc dans cette affaire de la FINUL, nous avons mis les pieds dans un piège tendu par les libanais et la C.I.

                                Maintenant, il faut assurer et ne pas reculer.

                                Ce conflit israelo-libanais va créer en France, pour moi un conflit politico-économique. Car, il fraudra payer la FINUL. Plusieurs milliers d’hommes sous notre responsabiltié nous incombe certaines obligations. la FRANCE a t’elle les moyens de payer en plus. l’ONU est-il en mesure de payer les hommes qu’elle engage. Est-ce que les pays qui iront voudront payer pour une cause qui ne les concernent pas. Est-ce que les citoyens de ces pays voudront voir revenir des cerceuils et payer une guerre qui ne les concerne pas.

                                La FRANCE n’a t’elle pas été trop orgeuilleuse. Va t’elle pouvoir assurer ses engagements que le Chef de l’Etat a pris, sans consulter son Gouvernement. Madame M.A.M n’est pas d’accord. « 10 officiers et 200 hommes du Génie ». Rien de Rien. C’est une perte de crédibilté, laissant la porte ouverte à des retraits progressifs de ceux qui auraient voulus aider la FRANCE. Si elle ne met que 200 hommes, je ne vois le Maroc, la Turquie, l’Australie, l’Espagne, le Portugal, l’Europe et les pays asiatiques payer leur engagenement, alors que la FRANCE se voulait être le LEADER. On perd la face.

                                Dans de telles conditions, le hezbollah a gagné, car il a déposé les armes sans les déposer et endormir tout le monde.

                                On est allé trop vite. on a arrêter une guerre en cours, qui n’arrange personne. Si le hezbollah et Israel. Quoiqu’on en dise Israel n’a pas récupéré ses deux soldats, mais il a mis le CI dans la merdre plus totale.

                                Si des problèmes interviennent en Israel et que le hezbollah romp la trêve, pour une raison quelconque, la CI en sera totalement responsable et perdra sa crédibilité vis à vis du monde arabe.

                                Dans cette affaire l’Iran indirectement tire les marrons du feu. Pour sa bombinette, il a tout à gagner.

                                L’Europe n’est plus crédible, ni le reste du Monde.

                                Vous verrez, pour les sanctions du C.S le 30 Août 2006, elles tomberont à l’eau. l’Iran soufflant le chaud et le froid. Il dira je me plis, et il fera ce qu’il veut. Comme pour le hezbollah. C’est une stratégie iranienne. On endort l’animal et aprés on le pique pour le tuer.

                                Si la C.I ne montre pas sa force, on est perdu. Il faudra mettre nos forces militaires en face de l’Iran, pour qu’il comprenne que l’on ne rigole plus. A force de discuter et de palabrer on perd tout. Guerre et crédibilité.

                                La FRANCE perd sa crédibilité aujourd’hui. L’annonce de 200 hommes a la FINUL, c’est un affrond à la C.I. Il ne fallait pas s’engager à dire hier au soir. « on s’engage entre 2.000 et 4.000 hommes » Aujourd’hui que 200 hommes et du Génie. Des ouvriers et pas des costaud. Des hommes de combat, capables de se défendre et de se faire respecter. « La legion ».

                                C’était utopique et irréaliste. C’est ce moquer du citoyen français.


                                • Pierre - André (---.---.107.148) 17 août 2006 15:09

                                  Si vous avez la TV cable ou autre.regardez I TV infos toutes les 1/2 heures. Une explication simple et objective de cette guerre israelo-libanaise.


                                  • IscariotE (---.---.131.160) 17 août 2006 15:27

                                    Si il y a des pays (gouvernements)assez fous pour engager des troupes au Liban,ils serviront de bouclier pour le Hezbollah,de cibles mouvantes faciles a repérer,de chantage,kidnapping,de panacée etc.. Notre grand president de la Republique,chantre de nos valeurs (qu’il a lui-meme piétiné sans vergogne),de notre grandeur (passée)le pere la pudeur veut montrer une derniere fois au monde son grand museau pour satisfaire son ego et copiner (encore une fois)avec ses potes démocrates arabes !!!!!

                                    Catastrophe en vue


                                    • Pierre - André (---.---.76.139) 17 août 2006 15:38

                                      CITADELLE si les pays occidentaux s’engagent à envoyer des forces de la paix dans les conflits mondiaux et principalement au Moyen Orient, c’est que nous voulons, nous imposer auprés des masse musulmanes et leur montrer que le monde, ne pourra survivre qu’avec notre civilisation. Actuellemnt, même si on veut le cacher, on est entrain de ce faire une guerre de religion. Deux monde s’afforntent. l’Occident avec se démocratie, sa liberté, son mode de vie,ses progrés, son évolution et sa liberté de religion. le monde musulman avec ses réthoriques, son intégrisme, sa fermeture au progrés, l’esclave de son peuple, le manque le libert et d’expresion. Un prédominance de la religion sur la vie de chacun des membres de la famille. L’endoctrinement de Dieu dans la vie de chaque jour. La prédominance des religieux sur les peuples.

                                      le monde musulman se sentant dépassé et voyant une partie de ses « ouilles » aller vers le mode occidental ( filles garçons de notre génération leur échapper )font tout pour les bloquer.

                                      On le voit bien avec la FINUL. On ne veut pas qu’il ya ait au Liban que des occidentaux, mais des musulmans, pour éviter les tensions au sein de la FINUL avec les masses musulmanes du Liban Sud.

                                      Il est vrai qu’un musulman aura un contact plus proche avec un habitant de ce Liban Sud, qu’avec un occidental qui ne maitrise pas la langue et qui n’est pas de sa religion.

                                      Vous le savez bien, que ces masses populaires ont une haine contre le monde occidental. le hezbollah leur apporte les preuves que nous sommes les ennemis de la religion et que nous sommes des impurs. les musulmans inculquent aux peuple musulamns notere impureté à cause du Porc. le porc est bani du monde musulman. Mangeur de porc, nos âmes sont souillées et infidèles à Dieu.

                                      Le hezbollah a demandé de ne pas manger de la nourriture donnée par les Actions Humanitaires, car elle est souillée.

                                      Alors,le hezbollah n’acceptera jamais une solution de régularisation de la situation.

                                      La FINUL regarder comme d’habitude et ne fera rien. Personne ne voudra s’interposer et mourir pour le Liban.


                                      • simplet simplet 17 août 2006 16:06

                                        quel magnifique bilan de la civilisation ocidentale face au « monstre » oriental

                                        ne manqueriez vous pas d’un peu d’objectivité ???? tout n’est pas bon chez nous, les dérives capitalistes le montrent.. comme tout n’est pas à rejetter dans ces civilisations orientales.. votre parti pris total ne vous rend plus crédible... désolé..


                                      • citadelle (---.---.242.203) 17 août 2006 16:14

                                        Je ne sais pas si nous vivons sur le meme planete, mais dans ce cas je vous conseille d’arreter la moquette et les films de science fiction !

                                        Aujourd’hui on sait que les « israelien » ne sont pas etrangé aux attentats du 11 septembre, meme le journal« israelien » haaretz le dit sans parler du grand nombre d’agents du Mossad sur les lieux ce matin là :

                                        http://www.stopusa.be/scripts/texte.php?section=CMBABA&langue=1&id=22949

                                        Je pense que la meilleurs solution pour qu’il y ait la paix dans la région est de faire quitté les hebreux du proche-orient pour les installer en Amerique qui est vaste pour leur permettre de vivre en paix chez leur allié cher ! Ce n’est pas a coup de bombe et en imposant la guerre ,les conflits ,les manipulations et le soutient aux Pinochet arabes que la civilisation se developpera comme par le passé, elle n’a pas besoin de guerre et elle saura s’imposer sa paix d’une façon où d’une autres !


                                      • Bulgroz (---.---.13.228) 17 août 2006 16:41

                                        Très bonne idée, du citoyen Citadelle/Kasbah de renvoyer tous les Israéliens aux USA, je dis très bonne idée et vachement pratique, concrète et facile à mettre en œuvre.

                                        Je pense que tout le monde est d’accord avec Kasbah, on est d’accord ?

                                        Bon Messieurs les Israéliens, en application de la loi dite Citadelle/Kasbah, préparez vos affaires et pensez à réserver l’avion, demain à midi, tout le monde devra être parti.

                                        Et surtout, Messieurs les Israéliens, pensez à rendre la terre dans l’état où vous l’avez trouvé, à l’état de sable et de cailloux.

                                        Kasbah, quand tu sauras avoir une idée un tant soi peu sérieuse sur un sujet sérieux, tu nous avertiras, tu es tout couvert de ridicules.

                                        Le sujet de ce fil est : Les limites de l’engagement de la France et non, les rèves islamistes de Citadelle.


                                      • citadelle (---.---.130.214) 17 août 2006 18:56

                                        Je parle d’une solution qui serait définitive aux problèmes du proche orient ! le rêve des sionistes n’est qu’illusoire ! Ils maltraitent leurs voisins et leur impose le feu. Tous les peuples de la region veulent qu’on leur foutent la paix !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès