Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Libération de Gilad Shalit : Quid des soldats binationaux ?

Libération de Gilad Shalit : Quid des soldats binationaux ?

La libération de Gilad Shalit pose la question des soldats possédant la double nationalité ... Le pays dont ils ne portent pas l'uniforme doit-il se sentir concerné par leurs sorts, fussent-ils tragique comme l'enlèvement de ce franco-israélien en 2066 ?

Hormis le décorticage du programme du Parti Socialiste par l'UMP, la principale information du jour semble être la libération du soldat Gilad Shalit, célébrée par toutes les chaînes d'informations du pays. Il a été échangé ce matin contre 477 premiers détenus palestiniens.

En effet, Gilad Shalit était retenu prisonnier depuis le 26 juin 2006 par les brigades Ezzedine Al-Qassam, branche armée du Hamas.

Ce n'est cependant pas ce pourquoi Gilad fait la une de tout nos JT. Non, si Gilad est au centre des attentions ce soir, c'est parce que c'est un soldat Franco-Israélien. En effet, bien qu'il soit originaire de Basse-Galilée, Gilad possède la double nationalité.

Si cet échange est indéniablement bon pour les relations Israélo-Palestinienne, il est difficile de comprendre un tel engouement médiatique ainsi qu'un tel engagement de la part des politiques français et particulièrement de Nicolas Sarkozy.

Celui ci avait déclaré que « que toucher à Gilad Shalit, c'était s'attaquer à la France » (Source : le Monde. ». Ainsi la France serait responsable de ses citoyens ayant choisis de défendre un autre pays ? Non, s'attaquer à un soldat d'une quelconque armée mais qui possède la nationalité Française n'est PAS s'attaquer à la France !

Car Gilad reste avant tout un soldat de l'armée israélienne engagé dans un conflit militaire qui ne nous concerne que très indirectement. Alors oui, il est normal que Nicolas se félicite d'une négociation aboutie entre le Hamas et l'état Hébreu, surtout lorsque l'on connaît l'importance et la rareté de celles-ci … Mais est-il normal qu'un soldat Israélien soit honoré par le président de la République Française ? Verrions-nous, pareillement honoré, un membre du Hamas libéré par Tsahal ? Ces gesticulations du président de la république semble être un énième appelle du pied au CRIF et à tout son électorat sioniste …

Cette guerre que se livre l'armée Israélienne et le Hamas ne regarde pas le gouvernement Français, quelque puisse être l'origine des protagonistes, tant que ceux-ci on choisit en leur âme et conscience de défendre un autre drapeau. En prenant le chemin de l'uniforme de Tsahal, Shalit en a accepté les risques inhérent à toute armée en situation de guerre : ceux de mourir ou bien d'être fait prisonnier. Nous devons faire de même et ne pas le traiter comme un cas exceptionnel !

Malgré lui, Shalit pose le problème des soldats à double nationalité et de leur considération.

Le débat sur l'Identité Nationale initié par l'UMP y répondait de manière plus large. Tout citoyen français se devait d'être français et exclusivement français. M. Sarkozy avait pleinement acquiescé la proposition.

Aujourd'hui, il semblerait bien que dans la tête de Nicolas Sarkozy, la question ne se pose plus.


Moyenne des avis sur cet article :  4.47/5   (38 votes)




Réagissez à l'article

61 réactions à cet article    


  • remopix remopix 19 octobre 2011 09:17

    C’est là toute l’ambiguïté d’Israël. Existe-t-il une nationalité israélienne ? (http://m.leray.over-blog.com/article-si-la-nationalite-israelienne-n-existe-pas-ou-est-israel-49099791.html). 

    Tous les juifs qui s’installent en Israël peuvent conserver leur nationalité d’origine. D’autre part, on a vu des juifs français faire leur service militaire en Israël et revenir en France ensuite, par exemple Arno Klarsfeld, que ce serait-il passé s’il avait été fait prisonnier ? aurait-t-on envoyé l’armée française pour le libérer ?

    • bigglop bigglop 20 octobre 2011 01:58

      Bonsoir remopix,
      Un petit lien vidéo sur Arno Klarsfeld, notre Président de l’Office Français de l’Immigration et de l’Intégration, promu chevalier du Mérite National en 2007 par Le Petit.

      http://www.dailymotion.com/video/x1gp29_arno-klarsfeld-militaire-israelien_news


    • LE CHAT LE CHAT 19 octobre 2011 10:03

      non , ce type ne parlant pas français et revêtu d’un uniforme d’une armée étrangère capturé par les ressortissants d’une enclave opprimée par la même armée ne mérite aucune compassion , pas plus que celle qu’on accorderait à un vulgaire mercenaire !


      • Mammon 19 octobre 2011 19:05

        et pas plus qu’un de nos « djeun’s » qui tournerait djihadiste...


      • Albar Albar 19 octobre 2011 10:17

        Bonjour samy,

        Il y a cependant un bémol, celui de la France et son président pro israélien, car il y a français et français, selon que l’on est franco israélien ou franco palestinien, le premier est de parents juifs (tous les deux), alors que le second est de mère française et palestinien de père ; Gilad est sur toute les chaines françaises ( bien que pris en soldat du Tsahal, donc prêt a tuer si possible), quant à Salah Hammouri rien de rien sur lui, il n’est même pas pris en compte dans le nombre des prisonniers français dans le monde, pourtant , il est bel et bien français.

        Deux poids, deux mesures.

        • samy samy 19 octobre 2011 10:36

          La position de Nicolas Sarkozy quant à l’état hébreu ne m’avait pas échappé, cependant je me suis dit que se serait discréditant que de ne parler que du cas Shalit, car si cela arrivait avec un autre pays engagé dans un conflit différent, le problème serait le même.
          Mais il est vrai que le fait qu’il soit franco-israélien est pour beaucoup dans l’engagement politique du gouvernement, et cela me dégoûte profondément. Les privilèges d’Israël en politique internationale ne cesse de m’outrer ...
          Vous avez raison de souligner la différence de traitement des deux cas. Mais n’oubliez pas que Salah Hammouri est un détenu légal alors que Shalit était un prisonnier de guerre emprisonné ... 


        • jef88 jef88 19 octobre 2011 12:02

          Faire des prisonniers de guerre est légal .
          Enfermer quelqu’un pour un délit d’opinion est vraiment limite dans un état dit démocratique ...


        • samy samy 19 octobre 2011 12:09

          Pas quand le conflit n’est pas considéré comme une guerre. Je ne pense pas que la communauté international considère un prisonnier Israélien au mains du hamas comme un prisonnier de guerre légal. C’était le sens de mon commentaire
          [Je l’ai posté 3 minutes après mon réveil, il peut ne pas être très clair.]


        • alberto alberto 19 octobre 2011 10:22

          Oui, d’autant plus qu’un autre « demi-français » est détenu, mais par les israéliens cette fois : et pour lui, c’est le grand silence !

          En effet, Salah Hamouri, franco-palestinien est détenu arbitrairement en Israël pour d’obscures raisons et sans la moindre preuve de ce dont on l’accuse...

          Ce matin sur RTL, le ministre de son porte-feuille de la Défense, G. Longuet à lâchement prétendu, à un mec qui l’interrogeait sur l’affaire :« j’ignore tout sur ce dossier » !

          Vrai ou faux ?

           Pour moi plutôt faux, car son prédécesseur au ministère de la Défense, Alain Juppé, aujourd’hui aux Affaires Étrangères avait justement rencontré les parents du jeune détenu...

          Quoiqu’il en soit grand silence médiatique sur cette affaire : mais c’est vrai que ce n’est qu’un "franco-palestinien, alors...

          Bien à vous.


          • alberto alberto 19 octobre 2011 12:44

            Erreur de ma part, c’était sur France Inter.


          • goc goc 19 octobre 2011 12:55

            c’est même pire que cela

            entre le nabot qui va parler sur la radio communautaire rcj (le président de presque tous les français, mais surtout le président de la communauté juive) qui y va aussi de sa lettre personnelle au soldat de l’armé d’occupation (illégale), et le même nabot qui, dans une déclaration parlant de salah, va jusqu’à éviter de citer le nom du franco-palestinien (quel mépris) , et comble de l’histoire, il demande que le palestinien soit libéré avec la vague des libérables de Décembre (prévu par l’accord actuel), alors qu’il doit être libéré légalement fin novembre, bref non seulement il se fout de sa libération, mais pire il demande aux sionistes de le garder encore quelques jours de plus, ce qui ne l’empêchera pas de faire croire aux électeurs musulmans, qu’il a agit pour la libération de Salah

            ou comment pratiquer de façon la plus abjecte (parce qu’avec une arrière pensée électoraliste) la politique du « 2 poids - 2 mesures »


          • Daniel Roux Daniel Roux 19 octobre 2011 10:52

            Ce que révèle l’incroyable couverture médiatique de la libération d’un soldat d’une armée étrangère d’un pays scélérat (selon les normes internationales habituelles), c’est la déconnexion formidable entre les fantasmes de Sarkozy encouragés par ses courtisans et les préoccupations des citoyens français confrontés à leur paupérisation en cours.


            • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 19 octobre 2011 11:23

              L’affreux Sarkozy se réjouit de la libération du soldat Israélien mais il a oublié Marie Dedieu au fin fond de la Somalie. Elle vient de mourir entre les mains de ses ravisseurs.


              • James James 19 octobre 2011 11:29

                On nous a présenté la capture du soldat de l’armée coloniale sioniste Shalit durant cinq années comme le rapt d’un pauvre petit adolescent victime d’une prise d’otage .

                Une véritable escroquerie ! ce type était membre d’une armée d’occupation ,au service d’une entité spoliatrice, responsable de l’enferment d’un milion et demi de personnes, prisonnières dans l’enclave palestinienne de Gaza .

                La surmédiatisation d’un évènement faisant une fois de plus la part belle au colonialisme israélien et ses glorieux soldats, honte à la prétendue France des lumières et à ses appareils de propagande médiatique .

                Mr Sarkozy il reste un otage dont vous avez oublié jusqu’à l’identité, de nationalité Franco palestinienne, condamné par un tribunal militaire d’une puissance occupante MR SALAH HAMOURI.


                • gaulois42 gaulois42 20 octobre 2011 11:47

                  @James
                  Si la Francen Pays dans lequel tu vis, le pays qui te paie tes allocations de tous genre te dégoute, alors casse toi ! Le monde est assez grand et il y a surement des pays comme la Palestine par ex. qui te rendront plus heureux et qui ne te feront pas honte.


                • samy samy 19 octobre 2011 12:06

                  Pas quand le conflit n’est pas considéré comme une guerre. Je ne pense pas que la communauté international considère un prisonnier Israélien au mains du hamas comme un prisonnier de guerre légal. C’était le sens de mon commentaire
                  [Je l’ai posté 3 minutes après mon réveil, il peut ne pas être très clair.]


                  • bruno-beauvois 19 octobre 2011 13:03

                    Il n’a pas été enlevé en tant que français mais en tant que militaire d’une armée d’occupation et sa double nationalité il y a peut être sauvée la vie. ( la France du temps de J.Chirac avait une véritable audience en Palestine).

                    Pour le petit nicolas gardien du principe de laïcité, il ne faut pas oublier que son fils s’est converti au judaïsme pour pouvoir épousé une des héritières les plus riche de France ( magasin Darty ).
                    Si pour Henry IV, Paris valait bien une messe, pour le petit nicolas, l’héritage Darty vaut bien une conversion.

                    • goc goc 19 octobre 2011 14:05

                      pour le petit nicolas, l’héritage Darty vaut bien une conversion.

                      pour ne pas dire « une circoncision »


                    • LE CHAT LE CHAT 19 octobre 2011 14:35

                      @kerjean

                      j’étais bien plus matinal que toi et ma réponse vaut se qu’elle vaut !
                      cesse un peu d’insulter les gens , tu ne fais que montrer ton intolérance et ton étroitesse d’esprit ! et perso , je ne suis pas en transe à la vue des torchons yankees !
                      il y a aussi des gens très intelligents qui vont voter FN , toi tu ne nous montres de toi que le robot vindicatif conditionné à la sauce marxiste !


                    • dogon dogon 19 octobre 2011 14:05

                      Bonjour à tous (ici, il n’est que 8h00 du matin),

                      Pour mes amis juifs, Nabot-léon 0 est juif puisque né d’une mère juive (Andrée Mallah, séfarade).

                      Alors pourquoi nous interroger sur son baissage de culotte devant tous les sionistes du monde ?

                      Il serait plus intéressant de se poser la question de savoir pourquoi un Français servant sous un uniforme étranger est automatiquement déchu de sa nationalité française et pourquoi un sioniste participant à des opérations terroristes au sein d’une armée d’occupation peut la conserver.

                      Sarkozy fait dans l’abject et ne sais faire que ça (mais là, je n’apprends rien à personne).


                      • samy samy 19 octobre 2011 14:09

                        Vous dites qu’un Français servant sous un uniforme étranger est automatiquement déchu de sa nationalité française ? Je ne savais pas du tout ! Si vous aviez de la documentation, des exemples, peut être des articles sur le sujet, ce serait génial !
                        Parce que cela rend l’affaire encore un peu plus nauséabonde qu’elle ne l’est déjà.
                        Cordialement, Samy.


                      • dogon dogon 19 octobre 2011 15:06

                        Je suis allé un peu vite. Il y a « perte » de nationalité pour les ressortissants français faisant « acte d’allégeance » à un autre pays.

                        Il me semble que le fait de porter un uniforme étranger et de participer à une guerre d’occupation sous cet uniforme est constitutif d’un « acte d’allégeance ».

                        Voir le lien ci-dessous

                        http://www.lepoint.fr/politique/decheance-de-la-nationalite-nicolas-sarkozy-se-heurte-a-la-constitution-02-08-2010-1221387_20.php


                      • dogon dogon 19 octobre 2011 15:12

                        Et ce d"autant plus qu’il est à noter qu’il a une double nationalité et, en conséquence, ne peut devenir apatride, ce qui serait contraire à la loi.


                      • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 19 octobre 2011 15:13

                        Evidemment que ce n’est pas possible de perdre sa nationalité contre son gré vu que ce serait non conforme aux droits de l’homme.

                        Par contre, on peut renoncer volontairement à sa nationalité, ce qui ne doit pas arriver souvent.


                      • dogon dogon 19 octobre 2011 18:35


                        Le gouvernement peut-il prononcer d’office la perte de la nationalité française ?
                        • Oui, si français, ayant une double nationalité vous vous comportez comme le national du pays étranger dont vous êtes aussi ressortissant.
                        • Oui, si français, vous occupez un emploi dans une armée ou un service public étranger, ou dans une organisation internationale dont la France ne fait pas partie et que vous n’avez pas abandonné cet emploi malgré l’injonction qui vous a été faite par le gouvernement français.

                      • Albar Albar 19 octobre 2011 20:30

                        Il ne faut pas aller très loin, imaginer Salah Hamouri ( un français) en militaire palestinien à la frontière d’israel, il sera vite déchu de sa nationalité française, il y est presque puisqu’il n’est même pas comptabilisé parmi les détenus français dans le monde, surtout avec Nabotléon 0, en bon gardien du temple.


                      • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 19 octobre 2011 14:33

                        La règle générale qui s’applique dans ce genre de cas , c’est que c’est permis - du moins ce n’est pas punissable - tant qu’on ne combat pas contre son pays ou un de ses alliés.

                        ( exemple : les Brigades internationales en Espagne et la Brigade Jeanne d’Arc dans le camp d’en face ... )

                        Dans le cas contraire, on risque la prison voire le peloton d’exécution.

                        ( exemple : la division SS Charlemagne )

                        D’aucuns en ont fait récemment l’expérience en rentrant de Falludja ....

                        Donc, a priori, vu que le Hamas n’est pas un allié de la France, il avait le droit d’aller combattre dans les rangs de Tsahal.




                        • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 19 octobre 2011 14:45

                          Normalement , on ne peut pas être déchu de sa nationalité vu que c’est contraire aux droits de l’homme.

                          Donc c’est impossible que cette sanction soit applicable en France.


                        • Yvance77 19 octobre 2011 14:35

                          Salut,

                          Lui cela fait 5 ans qu’il a eu droit à un non oubli de nos médias à la solde du sionisme.

                          Par contre, Florence Cassez toujours emprisonnée au Mexique, et dont on n’est pas certain de sa culpabilité, pourrie dans une geole bien loin de TF1...

                          Ah ces intérêts supérieurs...


                          • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 19 octobre 2011 14:51

                            Les Mexicains en ont fait une affaire d’Etat et refusent de donner l’impression de s’incliner devant la France.

                            Ceci étant dit, elle était la compagne d’un truand qui enlevait des personnes contre rançon et elle habitait dans la même maison que les victimes ce qui implique qu’il est plus qu’improbable - bien que le doute puisse subsister - qu’elle ignorait ce qui se passait, ce qui en fait dés lors une complice du truand.




                          • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 19 octobre 2011 14:43

                            Evidemment, quand on est accusé de terrorisme c’est autre chose vu que c’est interdit chez nous aussi.

                            Bien que dans les deux cas la personne puisse être amenée à tuer délibérément des non combattants, ce qui est punissable s’il s’agit de ressortissants Français ou d’un pays allié.

                            Dans les autres cas c’est sans doute plus complexe bien qu’on puisse évoquer la poursuite de crimes de guerre ou de crimes contre l’humanité, mais il faudra sans doute des preuves en béton pour que la personne soit condamnée.


                            • Loatse Loatse 19 octobre 2011 14:51

                              Bonjour,

                              je ne pense pas du tout a de la partialité dans l’affaire Hamouri... Sarkozy a intercédé auprès de Netanyaou pour lui, kouchner a recu la mère de ce jeune homme...

                              La différence réside dans le fait que Guilad Shalit qui effectuait alors son service militaire ait été enlevé et fait otage du hamas pendant 5 ans dans un lieu de détention tenu secret, sans pouvoir bénéficier de la visite de ses parents ni de la croix rouge...

                              Dans le cas de Salah Hamouri. jeune militant du FNLP, celui ci a été reconnu coupable devant la justice pour des faits bien précis...

                              "Salah Hamouri a reconnu être passé en voiture devant la maison d’Ovadia Yossef, dans le quartier Har Nof de Jérusalem, à l’initiative d’un de ses camarades, Moussa Darwish, qui avait livré des légumes dans le passé chez le rabbin et voulait réfléchir à un plan pour l’assassiner.
                               
                              Nul ne peut savoir si ce jeune homme, déjà condamné dans le passé, serait passé à l’acte. mais dans bien des pays, on arrête des individus avant qu’ils n’exécutent leur projets.

                              Moussa Darwish qui était en compagnie de Hamouri lors du repérage fut, accusé d’avoir voulu assassiner le rabbin Obadia Yossef et condamné pour cette tentative d’assassinat à 12 ans de prison.

                              Il me semble que Salah Hamouri sera libérable le 28 novembre 2011...


                              • Jean d'Hôtaux Jean d’Hôtaux 19 octobre 2011 16:13

                                @ Loatse :

                                Merci de remettre un peu d’objectivité dans ce débat qui glisse vers l’anti-sionisme, pour ne pas parler d’anti-sémitisme !


                              • Pascal CUXAC Pascal CUXAC 19 octobre 2011 17:55

                                @ Loatse
                                Je vais encore essayer de recentrer les choses.

                                • Si Hamouri est bien l’auteur des faits reprochés que vous relatez, alors, il y a une pertinence à opérer un parallèle. Car, ce prétendu projet d’assassinat s’inscrirait dans le cadre d’un conflit armé. Ce serait différent si Hamouri voulait commettre au civil un crime crapuleux durant un cambriolage ou un viol.
                                • D’autre part, le manque de visite des prisonniers est une disposition de la convention de Genève. Israël l’avait ratifié sous condition (il me semble), mais, de toute façon, il refuse le statut d’état aux Palestiniens. Donc, cet argument n’est pas recevable vu qu’il ne s’adresse qu’entre autorités des états signataires.
                                • De surcroit, il y a encore une propagande qui laisse croire que les prisonniers palestiniens bénéficient d’un droit de visite de leurs proches ; je vous laisserais revoir le dernier reportage très banal « un œil du la planète ». Vous y découvrirez peut-être la signification des check-points et la limitation de mouvement pour les besoins vitaux dont les Palestiniens sont tous victimes et ne dépendent que du bon gré des Israéliens.
                                • Autrement, faut-il être naïf pour imaginer que les Palestiniens offriraient des visites guidées sachant qu’ils révéleraient alors leur planque ? Cela aurait été différent si c’est un autre état comme les USA qui détiennent des espions. Bien sûr, il y a un déséquilibre causé par la différence des rapports de force entre le Hamas et Tsahal.
                                • Sachez enfin que le FNLP que vous citez, il sera qualifié de mouvement terroriste par certains et de mouvement de résistance par d’autres.
                                Voila les recentrages qui me semblaient nécessaires d’apporter.
                                [Et j’en vois encore un qui n’a pas raté son occasion de placer ces mots magiques « anti... » ]

                              • Loatse Loatse 19 octobre 2011 18:40

                                @Pascal

                                libre à vous de cautionner l’assasinat (ou la tentative) de civils, on peut même aller jusqu’à l’élimination complète de toute une population avec votre justification...
                                 
                                Partant de là, vous ne comprendrez sans doute pas que l’on puisse ne pas accepter, sous prétexte de conflit, que ses citoyens se fassent assassiner en toute impunité...

                                .... Ont été libérés en échange de guilad shalit des prisonniers dont certains avaient participé activement à des attentats à la voiture piégée qui ont couté la vie à des familles entières enfants compris)...

                                la vie d’un enfant israelien n’est pas moins précieuse que celle d’un enfant de gaza et les populations que ce soit d’un coté comme de l’autre payent déjà un lourd tribut à ce conflit qui n’en finit pas pour que des personnes étrangères à celui ci, qui plus est, légitiment la barbarie...




                              • Pascal CUXAC Pascal CUXAC 19 octobre 2011 20:37

                                @ Loatse

                                Je ne cautionne absolument aucune barbarie ! Et vos procédés ne sont pas honnêtes.

                                Si pour vous, ce sont 2 affaires différentes, mon argumentation essaie de faire comprendre qu’elles ont une même essence militaire.

                                Ghilat Shalit n’a rien d’un innocent ado kidnappé ; c’est un soldat d’une armée colonialiste d’occupation (et non pas de l’Armée du Salut) qui se retrouve en mains ennemies.

                                Si je vous comprends bien, les attentats des voitures piégées seraient pires que les bombardements massifs au phosphore blanc de Tsahal ? Ou faudrait-il que ces combattants de Hamas respectent enfin les codes militaires occidentaux en patientant gentiment d’avoir les moyens de s’équiper un jour d’avions F18, drones, chars, porte-avions,… ?

                                Comme vous le voyez, votre objectivité n’est pas au rendez-vous


                              • bruno-beauvois 20 octobre 2011 17:24

                                Etre anti sioniste n’est pas un défaut, c’est même pour moi une qualité. Le sionisme est un mouvement nationalisme, et tout mouvement nationaliste pousse aux rejets de l’autre.

                                L’union juive française pour la paix est très virulente envers Israël et elle n’est pas anti sémite.
                                Les seuls frontières fixées par l’Onu sont celle de 1947, elle est donc une force coloniale, même s’il faudra bien reconnaître les positions de 1967.
                                L’armée d’Israël a été reconnu coupable de crime de guerre par une commission d’enquête de l’ONU.
                                Le temps est arrivée au grandes puissances d’imposée à Israël le retrait de sa population et de son armée au position de 1967 et de reconnaître le micro état palestinien.


                              • Annie 19 octobre 2011 15:18

                                Une question beaucoup plus simple de régler la question serait d’interdire certains métiers aux personnes qui ont la double nationalité, comme l’armée par exemple, cela ne me paraîtrait pas choquant. Sinon pour reprendre un commentaire plus haut, un français avec la double nationalité n’est pas un demi français, mais un français à part entière qui a les mêmes devoirs et droits qu’un autre français.


                                • Annie 19 octobre 2011 15:20

                                  Pardon, je voulais dire une manière beaucoup plus simple ....
                                  Cela me permet d’ajouter qu’on peut également leur offrir de choisir entre les deux nationalités, si elles veulent vraiment faire partie de l’armée.


                                • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 19 octobre 2011 15:36

                                  En général, tout ce qui n’est pas interdit est permis et comme le fait de servir dans une armée étrangère n’est pas en soi problématique, on n’a pas à l’interdire.

                                  Le tout dépend du pays qu’on sert.

                                  Il y a des français qui ont combattu dans la Royal Air Force durant la seconde guerre mondiale et plus précisément durant la bataille d’Angleterre , où leurs compétences étaient nécessaires.

                                  Ce sont des héros et vous voudriez qu’à l’avenir ce genre de comportement soit punissable.

                                  Nos lois actuelles sont suffisamment bien faites pour qu’il ne soit pas nécessaire d’en rajouter qui seraient liberticides.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

samy

samy
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès