Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Libéria : George Weah, de footballeur à Président ?

Libéria : George Weah, de footballeur à Président ?

La démocratie est l’expression du suffrage populaire. Lorsqu’elle est appliquée au sens strict, en toute transparence, son principe, ce qui l’engendre, permet l’accession à la magistrature suprême à toute personne qui dispose d’une assise populaire. Ceci est valable pour tout être qui aspire à la fonction présidentielle, dans tous les pays démocratiques.

PRÈS DE NOUS :

L’ancien Président américain , Ronald Reagan, le gouverneur de la Californie (USA), Arnold Shwarzenegger, sont l’illustration parfaite du triomphe de ce modèle de gouvernement. Qu’en serait-il de George WEAH, un des plus illustres footballeurs africains de tous les temps, après Albert Roger Milla ?

La présidentielle du Libéria du 11 octobre 2005 semble confirmer cette assertion, puisque le second tour opposera, inéluctablement, le célèbre footballeur Weah, crédité au premier tour de près de 26% des suffrages, à ELLEN Johnson, bénéficiaire de 16%. Si au tour suivant, cette avance de Mister Georges était respectée, ce serait chose inédite, car pour la première fois en Afrique, un homme de carrière uniquement sportive serait élu chef d’État.

PARCOURS :

Le destin de cet homme, né le 1er octobre 1966 à Monrovia, capitale du Libéria, change lorsqu’il est découvert en 1985 par le Tonnerre de Yaoundé (Cameroun) ; de son Libéria natal, il émigre pour le Cameroun, dans le club duquel il évolue. C’est le déclic ; pour la première fois dans l’histoire du football de ce pays (Cameroun), un ressortissant étranger est désigné à l’unanimité ballon d’or ; cela se passe durant la saison sportive 1986 -87. C’est un atout supplémentaire dans sa carrière, car déniché par Claude Leroy, sélectionneur français des ‘’Lions indomptables’’ du Cameroun, il est proposé au club de la principauté l’AS Monaco. Son entrée dans le football professionnel se fait de fort belle manière, le 21 Septembre 1988, face à Strasbourg, Il inscrit ses deux premiers buts dans le championnat français de première division. Il ne tarde pas à confirmer sa valeur en Europe, plus particulièrement an France, et montre que le succès obtenu au Cameroun n’était pas un leurre, encore moins un fait du hasard. Il accomplit un parcours sans faute dans l’hexagone, où il défend tour à tour les couleurs de Monaco, Paris Saint-Germain, puis en Italie, au sein de l’Inter de Milan, en Angleterre avec Chelsea, Manchester City, aux Emirats Arabes Unis dans le club d’Al Jazirah, et, retour en France, à l’Olympique de Marseille, avant de raccrocher ses crampons en août 2003, après vingt et un ans de bons et loyaux services au football, où il a déployé partout où il est passé l’immensité de son talent.

SES TITRES :

Son premier fait d’arme est le ballon d’or obtenu au Cameroun en 1986, lorsqu’il était joueur au Tonnerre ‘’Kalara’’ club ; ensuite, le titre de meilleur joueur africain en 1989 et en 1994. Au Milan AC en 1995, il est le premier joueur africain à être consacré, au niveau européen, ballon d’Or ; la même année, la Fifa lui décerne le titre de ‘’ meilleur joueur du monde’’ ; il obtient également, le Onze d’or du magazine ‘’Onze Mondial’’.

ET LE LIBERIA ?

George Manneh Oppong Weah, s’investit dans l’évolution du football de son pays, le Libéria. En proie à une guerre civile sans précédent, face à une jeunesse en proie aux atrocités de cette tragédie, Weah redonne l’espoir, par ses succès footballistiques. Pour la sélection nationale de son pays, dont il est le meilleur joueur, et aussi le coach, il occupe les fonctions de mécène, finançant les mises au vert, les billets d’avions et les équipements ; on le voit le plus souvent au chevet de la fédération, pour pallier leur manquement financier. Grâce à lui ,et à certains expatriés, tels que James Debbah, l’équipe nationale du Libéria, le ‘’Lone Star’’, participe pour la première fois à une phase finale de coupe d’Afrique des nations de football : celle d’Afrique du Sud, en 1996.Elle participera également à celles du Burkina Faso en 1998, et du Ghana-Nigéria en 2000. Le sport lui sert de tribune où, sans relâche, il démontre, inlassablement, sa grandeur d’âme.

QUE DIRE DE L’HOMME ?

Georges Weah est un modèle pour beaucoup d’Africains, qui ont fini par comprendre, à l’exemple de ce précurseur, que la notoriété artistique devait être utilisée à d’autres fins, notamment pour montrer le bon exemple aux jeunes générations. C’est ainsi, qu’il s’est servi de sa notoriété, de son audience internationale, pour améliorer le quotidien africain, en particulier celui des enfants ; en juillet 1997, il est nommé ambassadeur itinérant de l’UNICEF. Son souhait de toujours était de s’occuper des enfants, car selon lui, ils représentent les couches les plus fragiles, l’avenir de demain. Voici in extenso, ce qu’il déclare le jour de sa nomination : ‘’ Je tenais à utiliser mon statut de vedette pour servir d’exemple à suivre, et encourager ainsi les enfants à retourner à l’école, surtout dans les pays déchirés par la guerre ; ensuite pour demander aux gouvernements de fournir des installations (écoles) qui soient adaptées aux enfants, facilitent leur apprentissage et leur permettent de devenir les dirigeants de demain’’. Quelle vision réaliste ! Dans la même inspiration, il a fondé depuis 1990, à Monrovia, une fondation pour ressusciter le football de ce pays en pleine guerre civile. La WEAH Children Foundation aide les enfants soldats, ceux de la rue, à préparer sereinement leur avenir.

Que diable ! Les choses changent vivement en Afrique pour qu’enfin on comprenne que la fonction de Président de la République est un poste politique qui ne s’exerce pas seul, mais collégialement, avec des ministres et des conseillers compétents, qui sont des techniciens rompus à leurs domaines spécifiques, au lieu de recruter les membres de sa famille, sans qualification aucune, à qui on confie des postes de responsabilité.

L’élection de George Weah à la présidence du Libéria serait la victoire de la nouvelle génération d’Africains, d’une jeunesse de ce continent qui, face à l’échec de la vieille garde des dirigeants, veut montrer à la face du monde qu’en instaurant une démocratie véritable en Afrique, l’amorce d’un développement réel est possible, loin des vieilles habitudes ayant cours légal en Afrique, à savoir, se servir, au détriment de l’intérêt général du pays.

Plus de quarante ans après les indépendances de nombreux pays africains, ce n’est pas l’espoir d’une annulation de dettes qui devrait pas être l’attente des Africains, mais une compétitivité dans tous les domaines, dans le concert des nations. C’est l’espoir que nous plaçons en George Weah.

Documents joints à cet article

Libéria : George Weah, de footballeur à Président ?

Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • philippe g (---.---.219.111) 21 octobre 2005 11:31

    On a bien vu, aux USA, un ancien acteur de Série B devenir président, un acteur de film d’action être sénateur, un fils de président accéder à la fonction suprême après avoir résolu ses problèmes avec l’alcool... alors pourquoi pas au Liberia un sportif célèbre devenir président ? Il n’y a pas de raison qu’il soit pire qu’un autre pour établir la paix ! Je lui souhaite bonne chance.


    • bah amadou sadio depuis st-etienne (guineen) (---.---.1.42) 21 octobre 2005 14:18

      L’afrique en general ayant besoin des opposants de cette classe alors il n’y a aucune raison que george ne devienne pas president de ce pays dechiré par cette guerre . Et pour moi il est la personne qui a montré plus d’amour aux peuples de ce pays . Alors je le souhaite bonne chance tout en demandant a la population de voter massivement pour ce candidat exemplaire et sur tout a la jeunesse qu’il aime bien.on a besoin des hommes de ce genre ds toute l’africa pour nous sauver par sadio dowsaré guineen etudiant à st-etienne.


      • (---.---.140.135) 21 octobre 2005 14:23

        A mon avis il est déjà assez riche pour ne pas être trop corruptible donc c’est un bon choix smiley

        Et puis ça change des militaires, miliciens etc je suis certain qu’il aura un effet très positif sur son pays.


        • (---.---.162.37) 21 octobre 2005 15:21

          enfin quelqu’un qui se presente pour aider son peuple et pas pour son ambition personnelle. la france devraient prendre exemple. george weah a montré qu’en plus d’etre un excellent joueur, il était aussi un grand homme, avec une générosité et et dévouement à toute épreuve. a-t-il les capacités pour gérer un pays ? là c’est un autre problème. il devra être bien entouré. mais on sait qu’il ne brigue pas ce poste pour s’enrichir ni pour flatter son ego. et il fera toujours mieux que la plupart des dirigeants en place. j’espere que les occidentaux aideront vraiment ce pays à s’en sortir pour en faire un pays prospere.


          • Blaise Eyoum d’Amiens (---.---.120.158) 22 octobre 2005 10:48

            Je ne peux que soutenir une telle initiative en Afrique, qui est pour moi l’un des signes précurseurs d’une véritable indépendance... Je souhaite que ceci contamine positivement l’ensemble des pays d’Afrique surtout sub-sahérienne, afin que nous prenant nous meme en charge, qu’on s’engage définitivement et résolument vers une vraie indépendance, qui elle seule nous permettra de rivaliser avec les nouveaux marchés mondiaux. Sortir de la misère grace à une profonde solidarité africaine doit etre le leitmotiv de mister Georges ; que puisse le Seigneur lui accorder tact et ruse pour parvenir à cette louable mission parsemée d’embûches.


            • Ara (---.---.104.177) 24 octobre 2005 09:29

              C’est une grande chance pour le Libéria de sortir de l’impasse avec un homme qui a tout gagné sur le plan sportif, qui n’a rien à gagner au niveau financier mais beaucoup à donner au niveau humain. C’est l’espoir que l’on peut avoir. En espérant aussi que ça devienne un exemple pour les autres pays africains voisins.

              ps : en Italie, il était au Milan AC et non pas à l’Inter de Milan ;)


              • Kantal Ignongombele (---.---.66.11) 3 novembre 2005 09:14

                Le populisme n’a jamais rien produit de bon dans le monde. Le fait de penser que la direction d’un pays se déroule comme un match de football est le meilleur chemin pour plonger notre continent dans un abime sans nom. Reagan n’a pas sorti les USA de la crise, Bush est un illuminé qui prétend démocratiser par les bombes en Irak, l’arrestation du directeur de cabinet de Dick Cheney vient de prouver qu’il s’agit d’une bande de gens dangereux pour le monde. Quant à Shwarzeneger, il est le produit du projet fasciste de Georges Shulz pour les USA en 2008. Souvenons-nous de Lech Walesa en Pologne. Héros populaire de 1980 avec le syndicat Solidarnosc, il a fini dans le désastre complet en tant que président de la Pologne, incapable d’avoir apporté le bonheur à son peuple. George n’apportera aucun bonheur à son peuple sur la base de ses simples qualités de footballeur. Un adage français dit : le chemin de l’enfer est pavé de bonnes intentions.

                Kantal IGNONGOMBELE Brazzaville


                • patounet (---.---.184.165) 3 novembre 2005 14:09

                  salut,je viens réagir à ton analyse très pertinente. Je ne pense pas non plus que diriger un pays soit comparable à une partie de football, et tout le monde le sait. Toutefois, tes comparaisons restent quelques peu faussées, car au delà de son action sportive, Georges Weah a montré qu’il est un Homme avec un grand coeur.Il est conscient de la misère ds laquelle se trouve son pays et les nombreuses actions qu’il a entreprises montrent à juste titre sa détermination pour sortir le pays de ce gouffre. Et puis diriger un pays, ce n’est pas prendre des décisions seul,ce qu’on espère juste, c’est qu’il s’entoure de personnes compétentes qui l’aident à connaitre le monde de la politique, dans lequel il s’intègre. Ainsi penser que c’est parce que c’est un footballeur qu’il ne peut rien apporter à son pays, c’est ne pas prendre le temps d’analyser profondément la question. Enfin pour terminer, comme le disait quelqu’un, Weah au moins ne vient pas là pr s’enrichir contrairement à beaucoup d’Hommes politiques qui briguent cette place, et c’est là aussi toute la différence que les Libériens ont peut-être compris. Alors souhaitons lui bonne chance, en espérant que ça serve à beaucoup de nos pays comme le Congo, Cameroun, le Gabon et j’en passe....


                  • (---.---.66.11) 3 novembre 2005 15:01

                    Merci pour ta réaction mon frère. Que signifie « homme avec un grand coeur » et « qui ne vient pas pour s’enrichir ». ? Il est certes vrai que l’on ne prends pas des décisions tout seul en tant que président. Encore faut-il avoir la compétence scientifique générale pour juger les avis des spécialistes qui entourent un chef. Etes-vous certains que tous ceux des politiciens qui vont se ralliés à Weah ont le même « grand coeur » que King George ? Si non, n’allons-nous pas de nouveau entendre ce que nous entendons depuis longtemps : « il a été mal conseillé » ? Je pense que la simple popularité footballistique ou musicale ne suffit pas pour faire un bon président. La vie d’une nation nécessité des choix qui doivent être faits par un président non pas sur le simple « grand coeur » mais sur une connaissance des enjeux immédiats et à long terme. A 39 ans, il avait encore le temps d’apprendre. Encore une fois le simple bon coeur peut conduire le Libéria en enfer.

                    Kantal Ignongombele


                    • Paul Patrice (---.---.116.133) 6 novembre 2005 03:25

                      Je trouve désolant que vous puissiez penser ainsi de Georges. Je suis un haitien, j’aimerais tant voir un nos footballeurs qui connait la misère du peuple accédé à la majistrature suprême.On en a eu un, mais un prêtre (Aristide) qui a dépouillé le pays et s’est réfugié en Afrique du Sud. Il n’avait jamais connu la misère. On sait que les prêtres sont bien nourris. Mais le footballeurs, ne le sont pas. Donc avec Georges ,President au Libéria, je crois ce sera une bonne chose et cela donnera de l’espoir à toutes personnes de son talent à s’investir dans les affaires de son pays pour le bien-être commun. J’airemais tant que vous lui laissez une chance ce bon vieux Weah qui n a rien de comparable avec tous ceux que vous puissiez penser. Je vous convie à vous adhérer à lui pour sortir le Libéria de ce trou qui cela rejaillira sur le mien.

                      Paul Patrice, St-Marc, Haiti.


                      • morlaye (---.---.92.88) 8 décembre 2006 15:56

                        slt , je suıs 1 jeune footballeur ,j,aı 18 ans et je joue l,attaque je vie actuelement en turkye.voıci mon numero 00 90 5389573133.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès