Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Libye : Faut-il aider militairement les révolutionnaires contre Kadhafi (...)

Libye : Faut-il aider militairement les révolutionnaires contre Kadhafi ?

La question divise l'opinion internationale. Le Conseil de sécurité des Nations-Unies, l'OTAN, l'Union Européenne ne sont pas d'accord sur la meilleure stratégie à adopter. La seule question qui fait l'unanimité est celle de savoir si Kadhafi doit quitter le pouvoir.

La deuxième question, qui est aussi la plus ardue, mais aussi la plus urgente au moment où Kadhafi est sur le point d'en finir avec les révolutionnaires, faut-il intervenir militairement contre Kadhafi ? Divise les gouvernants : certains comme Sarkozy veulent y aller pendant que d'autres hésitent.

 Pourquoi hésite-t-on ? Les Occidentaux le savent, ils vendaient des armes à Kadhafi. Ils formaient ses meilleurs généraux. Le tout sous fond de contrats pétroliers encore en vigueurs. Économiquement, l'homme était rentable.

Mais à la faveur des révolutions tunisiennes et égyptiennes, les opposants libyens tentent de renverser leur guide, Kadhafi au pouvoir depuis 42 ans.

Ils le savent, pour que leur révolution aboutisse, ils doivent donner des garanties à leurs futurs partenaires : les clients du pétrole libyen.

Ainsi, certains Occidentaux voient dans ces opposants des partenaires susceptibles de remplacer le tyran. Pour être crédible, l'opposition doit prouver sa capacité d'achat des armes occidentales nécessaires pour résister et faire triompher leur révolution contre l'armée de Kadhafi. Ils doivent aussi accepter de signer des contrats pétroliers, aux meilleurs prix, sous une forme compensatoire. 

Si toutes ces garanties sont données, l'opposition libyenne deviendrait plus rentable que Kadhafi. Et puisqu' économiquement la France est en panne, Sarkozy n'a pas pu résister aux promesses des opposants libyens. La France est donc prête à intervenir militairement en Libye si cela ne dépendait que de M. Sarkozy. 

 En agissant de la sorte, les révolutionnaires en sortiront heureux dans l'aboutissement de leur révolution. Ce qui est une bonne chose. Mais c'est, avant tout, les Occidentaux qui en sortiront gagnants économiquement. Une intervention militaire sur la base de ces échanges et de ces intentions est donc dangereuse.

L'Occident peut-il intervenir en Libye sans arrière pensée liée au pétrole ? Beaucoup d'esprits se posent sérieusement la question. Et pourtant, il y a la nécessité d'agir en urgence.

En effet, humainement et moralement, l'humanité ne doit pas assister sans rien faire pendant que Kadhafi fait tout son possible pour massacrer la population révoltée. La communauté internationale ne doit pas tolérer de tels massacres.

Nous sommes tous coupables d'une telle indifférence choquante.

Notre humanité si elle est positive doit secourir et soutenir l'opprimé, le faible contre son bourreau. Notre humanité doit soutenir et défendre le peuple contre le tyran avant toutes les autres questions liées à la géopolitique, au commerce ou à l'immigration. Il s'agit avant tout de s'engager pour empêcher Kadhafi de faire plus de morts : l'homme en est capable.

Il est urgent de sauver des vies en Libye ; car nous sommes tous frères en humanité. Défendre les civils libyens, c'est une affaire de coeur pas d'intérêts. 


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

38 réactions à cet article    


  • Patrice DEUMIE Patrice DEUMIE 15 mars 2011 11:17

    Vous avez parfaitement raison Brice. Je suis aussi écœuré que vous par les tergiversations et calculs des occidentaux que nous sommes.. Alors que le temps presse et que des gens se font massacrés, on calcule, on évalue, on soupèse, on compte....


    J’ai bien peur que le sort des insurgés soit déjà réglé ! 

    J’en connais qui doivent avoir des regrets ( Moubarak et Ben Ali )

     

    • Furtive Sentinelle Furtive Sentinelle 15 mars 2011 19:45

      C’est plié surtout avec les deux duellistes !!!Bazar de l’Hôtel Levy, conseiller de Nabotléon the first. Pauvre France !!! D’ici 2012, nous allons en subir des plaies, et pas seulement dix avec ces deux gougnafiers. Franchement Kadhafi a devant lui des boulevards à bituminer au sang de son peuple.
      C’est un fiasco des plus cauchemardesques que subit la diplomatie internationale et française. De toutes les façons, le temps joue pour le tyran et les reniements seront légions. 


    • Sauvage Sauvage 15 mars 2011 12:40

      @ l’auteur : Sans vouloir vous froisser, votre article est unr amassis de lieux communs.

      A vous lire, ’la communauté internationale’ serait l’incarnation de la justice, de la ’paix dans le monde, de la démocratie...

      Vous dites : la communauté internationale devrait... Il n’en est rien du tout et depuis toujours !

      Commençons d’abord par une simple question : qui est ’la communauté internationale’ ?

      C’est le FMI, la Banque Mondiale, l’OMC, l’ONU - toutes ces organisations qui servent aveuglément les intérêts de politiques corrompus par le copinage avec les transnationales et intérêts capitalistiques.

      La communauté internationale, ce sont les USA, talonnés de près par la France et les puissances nucléaires qui imposent, de gré ou de force, leur loi au tiers monde.

      La communauté internationale, c’est cet agrégat qui n’a pas su empeché la majorité des conflits du 20ème siècle. Pourquoi ?

      Parce que, sous couvert de démocratie et défense des droits de l’homme, cette ’communauté internationale’ purulente sacrifie des vies au nom des intérêts cupides de néo-féodaux !

      Comment pensez-vous que la majorité des dictatures a été installée en Amériques latine, en Afrique ? Comment pensez-vous que ces dictateurs se sont maintenus si longtemps au pouvoir ?

      Ou était votre communauté internationale lors du génocide rwandais ? 1300 qu’ils étaient, de casques bleus, armés jusqu’au dents avec pour ordre du conseil de sécurité (par la bouche de Kofi Anan) de ne pas intervenir. Non intervention à personne en danger et complicité de crime contre l’humanité, j’appelle ça. Et les conflits généré par la communauté internationale, il y en a ! Rien qu’à voir ce qui se passe en Côte d’Ivoire.

      Bien loin d’une mission pacificatrice, votre communauté internationale est une force belligérente. Et dangereuse pour tous ceux qui vivent en-dessous de l’équateur ou s’opposent à ses intérêts cupides.

      Arrêtez de regarder chaque matin les bisounours et sachez que tous nos politiciens, français ou américains, ont bouffés avec avidité dans les pots de vins servis par les dictateurs du monde entier. Pour les maintenir au pouvoir, surtout pour continuer leur propre pillage des ressources étrangères qui n’a jamais cessé.

      Le monde n’est rien d’autre que cela. Surtout aujourd’hui.

      Et de temps à autre, le temps d’un éclair, on peut voir des Lumumba, Che Guevarra ou encore autres ’illuminés’ idéalistes qui refusent de croire que l’être humain est le plus cruel des prédateurs que la terre n’est jamais portée.
      Mais ceux-là ne survivent pas très longtemps à la broyeuse ’communauté internationale’.

      Donc, cessez d’associer la démocratie et le combat pour les droits de l’homme à la communauté internationale : vous rendrez service à votre intellect ainsi qu’à ceux qui n’ont pas encore compris pourquoi il y a encore des guerres dans notre monde, au 21ème siècle.


      • spartacus le vrai pas l'autres !!! spartacus 15 mars 2011 17:42

        Si je peux me permettre de rejouter ;

        Où était la fameuse communauté internationale, lors du génocide du timor, C’est vrai que l’indonésie à bien eté aidé par les états unis.
        Aussi le génocide au cambodge avant les khmers, par les Usa Bombardant ce pays de 1965 à 1973.
        Aussi Le laos, pays le plus bombardé du monde par qui je vous laisse deviser.....les américains biensure.
        Et j’en passe entre autres magouilles mondiales, les 7tats unis ont fait la guerre dans plus de 28 pays rien qu’au 20e siecle, alors les génocide ça les connais aprés celui des indiens.

        Bizzarement pas de communauté internationale pour s’insurger !!!!!!


      • Patrice DEUMIE Patrice DEUMIE 15 mars 2011 13:30

        « Ou était votre communauté internationale lors du génocide rwandais ? 1300 qu’ils étaient, de casques bleus, armés jusqu’au dents avec pour ordre du conseil de sécurité (par la bouche de Kofi Anan) de ne pas intervenir. »


        C’est peut être pour cela qu’il faudrait se bouger le cul afin d’éviter les mêmes massacres. Car il me semble que nous avons donné à ces gens là, le sentiment que nous étions derrière eux pour les soutenir. Soyez certain, @sauvage, qu’autant l’auteur que moi même, sommes très conscients de la cupidité des différents intervenants dans les conflits mondiaux, mais le fait est là, des gens meurent...

        • terreetciel terreetciel 15 mars 2011 13:53

          « C’est une affaire de coeur » quelle belle envolée lyrique ! et il est où votre coeur quand des personnes âgées se font arracher leur sac, des jeunes « studieux » se font massacrer, des travailleurs (vrais) se retrouvent ave 800 euros de retraite. Je crois que pour vous interesser il vaut mieux être exotique.
          Quant à votre courage il serait plus crédible si vous alliez vous même combattre auprès de ceux que vous voulez que « tout le monde sauf vous » aille aider


          • Sauvage Sauvage 15 mars 2011 13:56

            @ Patrice Deumie :

            Vous êtes conscient de la cupidité des différents intervenants ? Et au nom de quoi des belligérants défendraient subitement des vies humaines dont ils n’avaient, hier encore, rien à faire ?

            N’est-ce pas suffisamment clair que votre communauté internationale n’en a rien à ‘battre’ (vous me passerez la vulgarité) des vies humaines ?

            C’est cette communauté internationale qui a installé Khadafi, encouragé son pouvoir et dictature sanguinaire. En 2003, il me semble, la Libye a présidé la commission des Droits de l’homme à l’ONU ! Avec son lot d’exactions ! C’est d’un ubuesque !

            Je l’ai dis et le répète, où était la communauté internationale, où étiez-vous, lorsque toute opposition libyenne se faisaient écrasé dans le sang pendant des années sous la dictature de Khadafi ? Où étiez-vous quand Khadafi était accueilli à l’Elysée, et les dictateurs africains trônaient près de Sarkozy, le 14 Juillet lors du Défilé national ?

            Les morts libyennes auraient elles pris de l’importance à vos yeux, pour que vous vous réveilliez, tout d’un coup, comme si les morts passées n’avaient pas eu de valeur ?

            La communauté internationale, dont vous demandé l’intervention, a déjà les mains pleines de sang !

            Demander à cette même communauté d’intervenir, c’est ne pas réaliser qu’elle a elle-même ‘tué’ au Vietnam, Darfour, Bosnie, Tchétchénie, Sierra Léone ou encore au Congo. C’est surtout oublier qu’elle ne peut pas intervenir pour la simple et bonne raison qu’elle a nourrit et voulu ce système !

            C’est donc tout un système qui doit être déconstruit. A la racine.

             


            • agent orange agent orange 15 mars 2011 14:12

              « Les grandes puissances n’ont pas de principes, seulement des intérêts »
              Henry Kissinger


              • emile wolf 15 mars 2011 15:53

                Cher Monsieur Matingout,

                Il est surprenant qu’un chercheur de votre qualité, pose une telle question sans se préoccuper du droit international et du respect de la souveraineté des nations et des peuples.

                Selon une telle démarche, pour le bien apparent de l’humanité, la souveraineté d’un état n’a plus de sens et la porte est ouverte à tous les excès militaires et convoitises économiques d’états puissants qui ont les moyens de fomenter des insurrections au sein d’états plus faibles pour leur venir en aide comme les USA et la GB sont venus libérer l’Irak.

                Il y a pour tenter de résoudre les conflits entre états une organisation internationale que vous citez : l’ONU. Elle exprime les intérêts des uns et des autres autour d’une table où une quinzaine de pays prétendent trancher les situations et prendre les mesures nécéssaires. Des actes qui le plus souvent enlisent les conflits et ne servent pas à grand’chose. Darfour et Rwanda l’illustrent pour ne citer qu’eux.

                L’ONU, selon sa Charte, s’exclut de tout conflit interne. Le cas de la Libye ne saurait être réglé par une intervention militaire avalisée par l’ONU.
                La ligue arabe est pour une zone d’exclusion aérienne mais contre une intervention militaire sur le terrain et donc contre les frappes de Sarkozy et Cameron.
                L’OTAN ne fera rien sans mandat de l’ONU qui ne dispose d’aucune compétence juridique pour cautionner une telle intervention et ne saurait reconnaître pour légitime le CNT sans se déjuger et enfreindre ses principes.
                L’Union européenne est soumise par le Traité de Lisbonne aux décisions et résolutions de l’ONU.

                Votre question est donc purement morale et rhétorique. De surcroît elle est superflue du point de vue du droit international et de son organisation représentative.

                Le devoir d’ingérence humanitaire, prôné par Jean Francois Revel depuis 1979, n’est pas reconnu par l’ONU et ne saurait l’être compte tenu de sa charte.

                Les dirigeants des états se moquent des peuples. ils n’ont d’intérêt que pour eux-mêmes et leur pouvoir. Pourquoi voulez-vous qu’ils déclenchent une guerre coloniale si ce n’est pour des motifs purement économico-politiques ? 

                L’ennui quand il s’agit de pétrole c’est que, s’il intéresse le monde occidental, après l’Irak et l’Afghanistan, celui-ci n’a plus les moyens d’un conflit international, lequel profiterait davantage à la Chine qu’à tout autre, à moyen terme.

                Il ne vous reste donc qu’à retirer votre question.
                Quand elle sera prise, la décision de créer une zone d’exclusion aérienne ne servira plus à rien.

                A voir l’évolution des opérations sur le terrrain il est probable que le colonel a su dédommager les différents clans et les associer aux revenus de l’or noir. Les insurgés sont devenus des terroristes de Ben Laden. Ils ne bénéficient plus d’aucun appui. Sarkozy est tombé à pieds joints dans la chausse- trape qu’il croyait tendre au renard Khaddafi.


                • COVADONGA722 COVADONGA722 15 mars 2011 16:01

                  yep , ben l uncle sam il as surement réalisé que la province révoltée c’est la cyrénaique
                  et que les democrates locaux ont fournis et fournissent le plus gros des djihadistes de la
                  région :font des rezou islamique jusqu’au niger et aux confins du tchad .Cette region democratique est celle la meme dont les représentants ont imposés entre 1993/1995
                  le retour a une stricte aplication de la charia en libye à la notable exception de Tripoli.
                  Ces charmants « révolutionnaires » se sont tirés une balle dans le pieds en refusant
                  de donner des gages à la tribu et alliés d’ou est originaire khadafi resultats des courses bon gré mal gré ces tribus se battent pour le fou furieux.Bref dans ce panier de crabes ya que des coups à prendre alors si notre nabot etait malin il aurait attendu sagement
                  la fin du combat pour embrasser le vainqueur , parce que si kadhafi gagne il à beau
                  etre dérangé il a une putain de mémoire et la facture le nico ya des chances qu il la trouve salée.Quand a l’auteur si le sable libyen le tente no problemo doit me rester des grolles
                  et guetres que j’ai trainées au tchad vu que je connais « un peu »les gus du coin moi perso suis pas chaud pour aller leur faire la morale yep !


                  • 2102kcnarF 15 mars 2011 16:22

                    Ouaip ! Kadhafi est bien parti pour mettre tout le monde d’accord.....aprés Bengazzi, il prend le taxi jusquà Tobrouk.... smiley
                     
                    Daccord avec COVADONGA722 la facture pour la France va être ’ Salée ’, sucrée, et même poivrée ..... smiley


                    • goc goc 15 mars 2011 16:37

                      dans son dernier interview Kadhafi a déclaré :

                      « mon ami Nicolas Sarkozy est devenu fou »

                       smiley

                      allez Mohamar, encore un ptit effort : donne-nous ton secret de la campagne de 2007

                      steplait !!!


                      • 2102kcnarF 15 mars 2011 17:58

                        « Mon ami le président français Nicolas Sarkozy est »fou« , estime le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi dans une interview qui devait être diffusée mardi soir par une télévision allemande. »C’est mon ami, mais je crois qu’il est devenu fou. Il souffre d’une maladie psychique. C’est ce que dit son entourage. Ses collaborateurs disent qu’il souffre d’une maladie psychique"

                        ..... Et il se paye même la poire de notre psychopathe national qu’il est à nous !  smiley


                      • Le péripate Le péripate 15 mars 2011 17:19

                        Aider les insurgés ? On doit pouvoir leur vendre des armes. S’ils payent comptant.


                        • JET67 JET67 15 mars 2011 17:45

                          Il est déjà trop tard pour une intervention militaire ( qui aurait du, dans un premier temps, être appliquée rapidement, via l’ONU, sous la forme de l’établissement d’une zone d’exclusion aérienne ! ).
                          Il aurait fallu que cette intervention survienne au moment où Ka(psychiatrique)dhafi, incertain encore du soutien de la population de Tripoli, de la fidélité de ses troupes et de la tournure des événements, pris d’un début de panique, semblait prêt à négocier une « sortie honorable » pour lui et son clan...
                          C’était il y a dix jours... le temps pour le « Colonnel Moutarde », une fois assuré du « soutien » de ses « fidèles » propagandisés et terrorisés et de la loyauté monayée de ses mercenaires, d’organiser, constatant les tergiversations « mercantilo-éthiques » internationales, le triomphe annoncé de sa « reconquête ».


                          • 2102kcnarF 15 mars 2011 17:55

                            Un journaliste de LCI tout de suite :

                            « Les insurgés libyens sont plutôt contents de la position de Nicolas Sarkozy .... »



                            ....ouais et ils ont même promis de chanter la marseillaise devant le peloton d’exécution.


                            • goc goc 15 mars 2011 17:58

                              par contre l’après guerre civile va être très dure pour la Libye dans tous les cas de figure

                              car ce pays avait pris une habitude qui va lui être fatale, celle de faire travailler les étrangers et ce dans tous les secteurs de l’économie
                              or la fuite des mêmes étrangers va mettre le pays totalement à genoux
                              voila pourquoi Kadhafi est en train de faire du grain aux indiens et aux chinois, il va lui falloir un paquet de main-d’œuvre pour redémarrer son économie

                              et si l’opposition gagne, ce sera pareil sauf que c’est pas sarko qui va venir faire le ménage dans les usines, ni lui ni nous, et faire venir des immigres sans être sur de pouvoir les payer, c’est une autre histoire


                              • Le péripate Le péripate 15 mars 2011 18:03

                                Faire du grain aux Chinois n’est pas de la petite bière.


                              • George Taylor George Taylor 15 mars 2011 17:59

                                Une intervention efficace aurait effectivement dû être déclenchée rapidement, quand Kadhafi ne contrôlait plus que Tripoli, Syrte et le Fezzan. Mais une intervention rapide est-elle compatible avec le passage par la case ONU ? Pas évident, d’autant que la Chine, membre permanent du conseil de sécurité, sent bien qu’elle est potentiellement concernée par la soif de démocratie qui secoue le monde arabe.


                                • 2102kcnarF 15 mars 2011 19:18

                                  Kadhafi qui prend contact avec des hommes d’affaires russes et chinois du secteur pétrolioer pour remplacer devinez qui ? ..... ( sur LCI à l’instant )


                                • 2102kcnarF 15 mars 2011 19:14

                                  Pas le nabot  : ’ L’ami qui a des problèmes psychiques ’


                                • 2102kcnarF 15 mars 2011 19:12

                                  Kadhafi devra tenir compte des tribus du sud comme un de ses fils l’avaient prôné en réclamant que le régime lâche du lest dans leur direction. On imagine pas les conséquences pour l’Afrique du nord si la Libye implosait. Un scénar à l’Irakienne ....

                                  Mieux vaut un dictateur qui comprend sa région qu’un BHL qui une fois le bordel mis repart dans son palais marocain ..... ( une occasion unique pour lui de finir en héros les armes à la main à Bengazzi va être bêtement gâchée , c’est balot ! )


                                • Sauvage Sauvage 16 mars 2011 12:39

                                  @ Marc Gelone : une guerre tribale ?

                                  Ah oui ?

                                  Quelles sont vos sources ?


                                • citadelle 15 mars 2011 19:18

                                  Ce qu’est marrant dans cette affaire c’est qu’on nous parle de massacres, de bombardement sur des manifestants, voir même de génocide sans qu’ a aucun moment on nous montre d’images de cette « boucherie ».
                                  Tous ce petit monde envoie des bateau de guerre et serait prêt a entré en conflit contre la Libye pour y faire un coup d’Etat, ou alors d’armé les révolutionnaire pour qu’ils le fassent.

                                  David Pujadas parlait l’autre jours qu’un « pilonnage intensif » sur une ville, et pourtant son reportage n’à monter que de deux bombe largué, la première étant vide et la seconde n’a même pas exploser.
                                  Aujourd’hui les libyens ont surement compris que des vautours les guettent et sont pret a leur bondir dessus. Le régime de Kaddafi a donc reprit des forces. A choisir entre Kaddafi et un conflit a l’Irakienne, le choix est vite fait.
                                  Notre presse sioniste n’a pas put de cacher les massacres de bombardement en Palestine, pourquoi cette meme presse ne trouve pas d ’image de civiles déchiqueté en Libye ?
                                   Kaddafi est pourtant le pire dictateur du monde arabe, et israel un model de démocratie et des droit de l homme smiley Pas besoin dans ce cas d’y envoyer des bateau de guerre pour stopper les massacres


                                  • 2102kcnarF 15 mars 2011 19:21

                                    Par contre il risque d’y avoir quelques règlements de compte. Les insurgés devraient fissa partir vers la frontière egytienne, avant que la route soit coupée....


                                  • OMAR 15 mars 2011 19:30

                                    Omar 33

                                    Bonjour Brice :« Il est urgent de sauver des vies en Libye...

                                    Et donc, intervenir.....militairement.... 
                                    Et par conséquent, faire des victimes...

                                    Questions, pourquoi cet humanisme etait et est absent au Rwanda, Bosnie Gaza, Tchétchenie, par exemple ?
                                     
                                    Pourquoi aussi ne pensez qu’au sénario »intervention« alors qu’il est techniquement possible de neutraliser Kadaffi et Kadaffi seul ? (rappelez-vous Noriéga...).

                                    Et puis qui vous garantit qu’une fois au pouvoir, il n’y aura pas de massacre perpétré par les »insurgés" ?


                                    • titi 15 mars 2011 20:21

                                      « Et puis qui vous garantit qu’une fois au pouvoir, il n’y aura pas de massacre perpétré par les »insurgés«   »

                                      Aux vues des coutumes africaines, il n’y a aucune garantie.
                                      Bonne remarque Omar.


                                    • Sauvage Sauvage 16 mars 2011 12:37

                                      @ Titi : ’au vu des coutumes africaines’ ?

                                      C’est qui qui dit ça ? Le franchouillard, digne descendant des collabos et délateurs sous Vichy et Pétain, et actuel soutien des politiques racistes et anti-humanistes contre les immigrés ?

                                      Pouah... Les africains n’ont en tout cas aucune leçon humaniste à recevoir de franchouillards de ce type smiley


                                    • NeverMore 15 mars 2011 19:36

                                      Plus la peine de se poser la question, l’affaire est pliée.


                                      • tvargentine.com lerma 15 mars 2011 22:35

                                        Franchement,on a l’impression que la France ne doit plus avoir de politique étrangère ! tellement cela tourne au RIDICULE

                                        Déjà,l’armée française est devenue une sous-armée sous-traitance des USA,maintenant avec cette histoire de vouloir bombarder Kadhafi alors qu’il va récupérer le contrôle de son pays démontre la perte d’influence de la France

                                        Le pauvre JUPPE arrive trop tard ,j’ai pitié pour lui

                                        http://www.tvargentine.com/sejour.html

                                         


                                        • Stoïque 15 mars 2011 23:27

                                          La victoire possible et probable de Khadafi si le monde ne fait rien pour les insurgés va aussi sonner sans doute la fin de cette belle épopée de révoltes de pays arabes tentant de gagner leurs libertés....
                                          Le mauvais exemple de la réussite de Khadafi de se maintenir en place va engendrer la résistance des autres régimes dictatoriaux et donc étouffer dans l’oeuf la possibilité de voir un monde un peu meilleur du côté des pays arabes.
                                          Je ne pense pas que ce soit spécialement une bonne chose, car l’atmosphère générale s’alourdira autour du bassin méditerranéen....
                                          Les progressistes arabes vont être saignés et l’Europe n’en sortira certainement pas grandie.
                                          Certains commentaires de cet article énoncent et s’appesantissent sur de sinistres vérités actuelles ou passées et s’appuient sur elles pour approuver le statu-quo coupable de l’UE ou de l’ONU. Je ne pense pas que ce soit le meilleur à faire...


                                          • ameddjodji 16 mars 2011 02:53

                                            Nous qu’on pensait etre faibles, sommes armes jusqu’aux dents par notre conscience nourrie par l’histoire. Finies les manipulations occidentales. Les pays africains etaient les proies des colons qui prettendent etre des pays libres, democratiques et de droit. L’africain d’aujourd’hui ressent les blessures des ingerences aux affaires internes par les occidentaux. Que faisait la France en Afrique ? qui a tue les presidents comoriens ? Qui a occupe Mayotte en racinant les idees separatistes dans ce petit coin du globe. Qui a arme les insurges Libyens ? Pourquoi ces derniers n’avaient pas avance des options pacifiques ? Au lieu de manipuler les plus faibles , il fallait bien entammer des resolutions pacifiques en demandant les 2 beligerant de revenir a la raison en les invitant a un cessez-le feu et ensuite poursuivre des enquetes pour identifier les promoteurs de ce bain de sang. On comprend bien que Mr Sarkosi avait hate de frapper car selon lui la France avait soif et le petrole libyien pourrait lui servir de remede economique sans pour autant penser aux degats qu’il pourrait causer. Leave us in peace


                                            • George Taylor George Taylor 16 mars 2011 19:21

                                              Les dénonciateurs zélés du néocolonialisme et de l’obsession du pétrole qui se cacherait derrière toutes les interventions américaines (Bosnie, Afghanistan, ... ?) peuvent être contents. Ils pourront assister tranquillement au massacre des démocrates de Cyrénaïque tandis que l’or noir libyen demeurera inviolé. Magnifique résultat n’est-il pas ?
                                              On ne laisse pas de s’étonner de l’intensité de la haine anti-américaine qui conduit une partie de la gauche à prêter aux Américains les arrière-pensées les plus machiavéliques, même quand elle présidée par Barack OBAMA, et même quand les Américains sont très attentistes, comme en l’occurrence. Une haine qui conduit cette gauche paradoxale sur des lignes proches des courants conservateurs les plus obtus qui, eux, voient des masses islamistes haineuses quand la jeunesse arabe soulève courageusement l’étendard de la liberté...
                                              Noël MAMERE incarne à merveille cette gauche délirante quand il déclare tout à la fois que ne rien faire est affreux mais qu’il aurait été tout aussi affreux de faire quelque chose....


                                              • George Taylor George Taylor 16 mars 2011 19:43

                                                Nicolas Sarkozy est vraiment pathétique. Il pensait rehausser sa popularité avec la politique étrangère.
                                                En 2007, il a fait une cour incensée à Kadhafi, en pensant que le dictateur Libyen serait sensible à ses tapes dans le dos. Résultat, les marchés annoncés se sont rapidement évanouis. Qu’à cela ne tienne, virage à 180° et Sarkozy devient le champion (en mots du moins) des démocrates libyens, et voilà que ceux-ci s’effondrent. A quoi rime ce papillonnage inconséquent ? Et à quoi rime de jouer à l’unilatéralisme, en singeant les Américains, quand on a par ailleurs choisi de ne pas se doter des moyens militaires pour l’appuyer ? On ne fait qu’agacer nos alliés les mieux disposés et bercer d’illusions les démocrates libyens qui seront les grands perdants de cet amateurisme navrant.
                                                Les opposants à une intervention craignaient qu’elle pût raviver la haine de l’Occident dans le monde arabe. L’inconséquence de Sarkozy parviendra peut-être au même résultat sans intervention...


                                                • Brice MATINGOUT 17 mars 2011 10:30

                                                  Une nouvelle choquante, même très choquante. La communauté internationale, je veux dire, le conseil général de l’O.N.U. va voter ce soir la résolution qui doit interdire aux avions militaires de Kadhafi de survoler dans région de Benghazi, zone de retranchement des opposants.

                                                  Nous autres terriens, nous savons qu’il est déjà trop tard. Que le massacre aura lieu. C’est le médecin après la mort.
                                                  C’est à se demander si la communauté internationale ne se moque pas de nous.

                                                  Pourquoi notre monde, la société civile, a donné tous les pouvoirs entre les mains des hommes politiques ?

                                                  Je suis pour une révolution des citoyens qui arracherait des parcelles de pouvoirs aux politiques au profit de la société civile. Peut être que notre monde se portera mieux.


                                                  • George Taylor George Taylor 17 mars 2011 13:11

                                                    Je partage ton opinion sur le caractère bien tardif de la discussion de l’ONU, discussion qui se heurtera, sans doute, au moins au véto des Chinois, si ce n’est à celui des Russes...
                                                    Dans cette affaire, il ne faut pas trop blâmer les hommes politiques qui assument de façon très scrupuleuse leur mission de mise en oeuvre de la volonté générale exprimée par leurs mandants. Le problème, c’est que l’opinion publique est très partagée, et de façon égale, entre partisans et adversaires d’une intervention, ce qui conduit naturellement les hommes politique à soutenir verbeusement les insurgés, tout en s’abstenant de prendre le moindre risque... sauf Sarkozy mais c’est une girouette irréfléchie.


                                                    • Brice MATINGOUT 17 mars 2011 14:12

                                                      il ne faut pas trop blâmer les hommes politiques qui assument de façon très scrupuleuse leur mission de mise en oeuvre de la volonté générale exprimée par leurs mandants. Le problème, c’est que l’opinion publique est très partagée, et de façon égale, entre partisans et adversaires d’une intervention



                                                      Malheureusement, je considère qu’un homme politique ne doit pas être prisonnier de l’opinion. Je veux parler d’un « grand homme politique » ce qui fait defaut de nos jours. Un homme politique devait être un guide, un leaders, un porteur de vision, celui qui montre le cap à suivre. Il ne doit pas se prostituer dans des petites querelles qui opposent les uns et les autres. Il est sérieux. Je pense à Mandela, Ghandi. Un homme politique défend avant tout la liberté des peuples chez lui comme ailleurs. Cela n’engage que moi, par ailleurs je ne voudrais pas croire que je baigne dans un fleuve d’illusions. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Brice


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès