Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Libye : L’alibi humanitaire des États-Unis...

Libye : L’alibi humanitaire des États-Unis...

On peut s'étonner que des révoltes aient lieu quand on sait que la Libye était (avant ces attaques) au premier rang de l'Indice de Développement Humain des pays d'Afrique (ce sont les chiffres officiels avec les instruments de l'ONU... ), mais aussi le plus lettré. On peut d'ailleurs se demander à qui profite l'illettrisme dans ce cas ? Réellement au régime de Khadafi ou plutôt aux États-Unis ? On sait aussi que l'« espérance » de vie en Libye atteignait environ 78 ans, que les habitants ne mouraient pas de faim comme au Maroc ou en Tunisie ou même à Bahreïn. Les services sociaux étaient de bonne qualité, ils n'enfermaient pas leur parents, eux...

Cet article n'a pas vocation à soutenir Mouhamar Khadafi dont les actes peuvent être critiqués, mais à démontrer la mauvaise foi et la propagande exercées par les Américains et Européens.

Il n'aura échappé à personne que le week-end dernier, les troupes françaises, anglaises et étasuniennes de l'OTAN (qui n'a plus aucune raison d'être puisqu'elle n'a été créée que pour contrer l'avancée de L'URSS qui est, si ma mémoire est bonne, morte depuis un petit moment maintenant...) et précédemment celles de l'US Africom ont attaqué la Libye en faisant acte du droit d'ingérence humanitaire (comme toujours...), attaque lancée alors que l'Allemagne et le Canada (entre autres) s'y étaient opposés.

Revenons donc sur ces multiples éléments en notant tout d'abord que parmi les différents actes de rébellion présents au Maghreb et au Moyen-Orient depuis la mi-janvier, les forces extérieures occidentales n'avaient jusqu'alors jamais bougé. Et pour cause, les différents leaders tels que Ben Ali ou Hosni Moubarak avaient été érigés à la tête de leur pays par et sous le contrôle des Américains, afin de garder de bonnes relations économiques et de repousser ce monstrueux islamisme de la Méditerranée. En réalité, nous nous trouvons face à un processus de recolonisation où l'on fait croire aux Occidentaux que les peuples africains se sont émancipés, car au lieu d'un guignol blanc au chapeau de colon, on met en place un homme du pays à la main de l'oligarchie poursuivant la même politique et les mêmes atrocités. Mais peu importe en apparence il n'y a plus de colonisation, et qu'importe si ce sont des salauds, puisque ce sont NOS salauds...

Dès lors, quand de vraies révoltes populaires (non armées) se soulèvent, avec sans conteste un appui américain tout de même, l(Oligarchie s'organise afin de repousser jusqu'au dernier moment la chute des dictateurs, appelant même parfois à la répression du peuple (Cf. Propos de Michèle Alliot-Marie...). En Libye en revanche, le colonel Khadafi a très vite subi des attaques de toutes parts.

Pourtant, on peut s'étonner que des révoltes aient lieu quand on sait que la Libye était (avant ces attaques) au premier rang de l'Indice de Développement Humain des pays d'Afrique (ce sont les chiffres officiels avec les instruments de l'ONU... ), mais aussi le plus lettré. On peut d'ailleurs se demander à qui profite l'illettrisme dans ce cas ? Réellement au régime de Khadafi ou plutôt aux États-Unis ? On sait aussi que l'« espérance » de vie en Libye atteignait environ 78 ans, que les habitants ne mouraient pas de faim comme au Maroc ou en Tunisie ou même à Bahreïn. Les services sociaux étaient de bonne qualité, ils n'enfermaient pas leur parents, eux... Rappelons aussi qu'à l'ascension de Khadafi au pouvoir, les salaires ont été multipliés par 2 voire 3 et les services sociaux et médicaux ont été renforcés.

Étonnant donc.

Certes, le régime est loin d'être tout rose et ne fait pas preuve d'une très grande transparence, mais dans ce cas, qu'attendons-nous pour à notre tour nous révolter ?

Si l'on y regarde de plus prêt, on s'aperçoit que le peu d'images qui nous a été transmis montre des rebelles armés. Étrange pour un peuple censé se trouver dans la misère et la précarité... Ces personnes ne représentent pas le peuple, puisqu'on le sait, ces armes ont été livrées par les États-Unis qui, très tôt, ont fourni les deux camps afin qu'ils s'entretuent quelques semaines pour pouvoir intervenir tranquillement par la suite. Les quelques vrais rebelles qu'il y a pu avoir ont subi l'embargo imposé par l'OTAN, embargo qui aurait du être fait sur les armes en provenance du régime de Khadafi si les Américains avaient vraiment eu l'intention de protéger le peuple. À ce propos, où sont les images de ces centaines parfois même milliers de morts civils qu'aurait fait le régime de Khadafi ces derniers mois ? Il n'y en a pas de trace hormis quelques bribes où l'on ne distingue personne. Étonnant tout de même que la puissance que sont les États-Unis n'ait pu nous donner plus d'informations... Ce qu'on sait en revanche c'est que lors de la première frappe de l'OTAN, il y eu quatre-vingt-dix morts, dont soixante-dix ou quatre-vingt civils, sans doute pour la bonne cause...

Le réel intérêt des Américains ne se trouve donc pas dans l'inquiétude qu'ils éprouvent à l'égard du peuple libyen ; non ça, ils s'en fichent éperdument ! Ce qu'ils recherchent, c'est le pétrole libyen (Première économie pétrolière désormais, et surtout, nationalisée !) car ils veulent mettre la main sur toutes les ressources mondiales afin de les contrôler dans le monde entier, et pour cela, un prétexte humanitaire ou nucléaire leur est, évidemment, toujours nécessaire.

Mais ce n'est pas tout ! Les États-Unis ont aussi un rêve et un besoin d'expansion de leur domination sur le Moyen-Orient et la Méditerranée afin de contrôler leurs pays alliés et maintenir aussi les pays arabes et donc musulmans. Ils poursuivent leur essor afin d'installer leurs bases partout dans le monde et en particulier dans cette partie du monde afin de garantir la protection de leur cher allié qu'est Israël, cette grande nation respectueuse des peuples...

On est donc bien loin de l'espoir démocratique auquel nous font croire les médias de masse, d'autant plus qu'une démocratie ne s'est jamais instaurée par les bombardements executés sur un pays par un autre, afin de le piller... Pour la Libye c'est encore pire, puisque ce n'est pas un État-nation mais qu'il est partagé (comme souvent en Afrique et notamment en Côte d'Ivoire) en tribus, difficile alors d'installer une belle démocratie à l'occidentale... Car il existe bien encore des peuples où les racines (ou origines pour faire plaisir à Le Clézio) comptes, incroyable non ?...

Aussi, que font les forces de l'ONU et de l'OTAN pour les population d'Arabie Saoudite et de Bahreïn où les vraies révoltes populaires sont férocement réprimées et où la population laisse des hommes,fils et maris tomber chaque jour sous les balles ? Ah non mince ! C'est vrai ! Là-bas c'est différent, puisque ces deux pays servent déjà les intérêts américains ; ils peuvent donc librement massacrer leur population !

Par ailleurs, il est aussi bon de rappeler que depuis la guerre du Vietnam, les États-Unis ont toujours commis des actes barbares sous prétexte d'avoir été attaqués (Vietnam et Afghanistan) ou de vouloir répandre la paix et la liberté des peuples à disposer d'eux-mêmes (pourquoi ne pas laisser les révolutions se faire seules alors ?), comme au Kosovo et en Irak, mais aussi pour prévenir d'un éventuel danger inconnu dû à l'armement atomique, comme en Irak une fois encore, et prochainement en Iran. Toutes les raisons de ces attaques se sont révélées fausses par la suite... Je pense donc que tous les peuples se passeraient volontiers de cette si belle aide américaine.

Pour appuyer tout cela, rappelons enfin que le président souverain du Venezuela, Hugo Chavez, avait proposé la mise en place de mesures diplomatiques et essayé de résoudre les problèmes actuels de la Libye de manière pacifique. Plusieurs pays d'Amérique latine et d'Afrique l'avaient suivi, mais cela entravait les plans américains ; mieux vaut donc faire taire le dictateur Chavez qui nous porte un peu sur le système à toujours crier des vérités...

Il est bien loin le temps du Général de Gaulle, leader des peuples opprimés ! Aujourd'hui, la France est le teckel des États-Unis.


Moyenne des avis sur cet article :  3.88/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


    • Robert GIL ROBERT GIL 26 mars 2011 12:44

      L’enjeu, c’est l’accès au pétrole iranien, car pour assurer sa suprématie politique et économique, l’armée américaine consomme 200 millions de barils de pétrole par an ! Pour soutenir ses multinationales, l’armée américaine se déploie dans plus de 1000 bases dans près de 150 pays. L’hégémonie de la culture et du modèle américain coûte très cher à la planète et aux populations.lire ci-dessous....

      http://2ccr.unblog.fr/2010/11/11/yankees-go-home/


      • epapel epapel 27 mars 2011 23:41

        Quel est le rapport entre le pétrole iranien et la Libye ?


      • bernard29 bernard29 26 mars 2011 13:18

        Vous dites ;  « Certes, le régime est loin d’être tout rose et ne fait pas preuve d’une très grande transparence, mais dans ce cas, qu’attendons-nous pour à notre tour nous révolter ? »

        Un manque de courage peut être ??? une paresse de bourgeois  ??


        • epapel epapel 27 mars 2011 23:44

          En Libye, il n’y a même pas d’élection, c’est Kadhafi et personne d’autre. Alors qu’en France vous pouvez votez pour qui vous voulez et même vous présenter.


        • bakar 27 mars 2011 00:44

          Pour reprendre les position aux forces loyalistes en Libye, la coalition ultraliberale democratico-imperialiste n’hésite pas à tuer (en épargnant les civils bien-sur grâce à des missiles intelligent qui reconnaissent les gentils et les méchant) alors qu’elle étaient censé établir une zone d’exclusion aérienne. Dommage pour l’agenda politique et économique de l’UE.


          • epapel epapel 27 mars 2011 23:47

            Dans deux semaines, Kadhafi aura pris ses cliques et ses claques à moins qu’il ne finisse étripé par ses compatriotes et le monde entier remerciera Sarkozy.


            • epapel epapel 27 mars 2011 23:53

              Soyez plus précis, selon l’AFP du 24/01/2009 :

              "Le numéro un libyen Mouammar Kadhafi a laissé entendre que son pays devrait procéder à une nationalisation des compagnies pétrolières étrangères opérant en Libye si le prix du brut ne remontait pas à 100 dollars le baril, a rapporté samedi l’agence libyenne Jana."

              Vous approuvez donc les augmentations des prix à la pompe.

              Et l’ironie du sort est que c’est l’insurrection en Libye qui a fait repasser le prix du brut au dessus de 100$ le baril, de quoi se plaint-il alors ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Loiic16


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès