• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Libye : La guerre civile a commencé

Libye : La guerre civile a commencé

JPEG - 104 ko
© photo Pierre PICCININ

Photos-illustration-2 3741 - CopieDès après l’adoption de la résolution 1973, en mars dernier, par le Conseil de Sécurité de l’ONU, qui permettait l’intervention militaire des appareils de l’OTAN dans l’espace aérien de l’État libyen, d’aucuns avaient prophétisé la fin rapide du chef de facto du gouvernement de la Grande Jamahiriya arabe libyenne populaire socialiste, le colonel Mouammar Kadhafi.

Tout portait d’ailleurs à le prévoir, puisque, non seulement, l’Alliance atlantique avait anéanti la force aérienne du gouvernement libyen, mais appuyait en outre la progression de la rébellion armée qui s’était déclarée dans l’est du pays, lui assurant la maîtrise de l’air, par le déploiement des avions et bâtiments de guerre des six pays membres de l’OTAN engagés dans cette entreprise. Or, depuis l’avènement de la guerre moderne, sans couverture aérienne, aucune offensive terrestre n’a la moindre chance d’aboutir, à fortiori si l’ennemi seul occupe le ciel.

On rappellera ainsi, à titre d’exemple, comment la puissante armée de Saddam Hussein, en 1991, avait été mise en déroute quasiment sans engagement au sol. Et le principe n’est pas nouveau : c'est ainsi qu'Israël, lors de la Guerre des six jours, en 1967 déjà, après avoir réussi l’exploit d’anéantir l'aviation égyptienne, avait, en quelques heures, écrasé les impressionnantes forces arabes massées dans le Sinaï.

Les forces armées libyennes étaient donc condamnées à s’enterrer dans la défensive, sans aucune possibilité de reprendre l’initiative en lançant une offensive contre les rebelles de l’est.

Cependant, après plus de six mois de combats, la rébellion n’a toujours pas vaincu, Mouammar Kadhafi reste introuvable et près de la moitié du pays résiste encore. Assiégées depuis des semaines, Beni Oualid et une partie de la Tripolitaine refusent de se rendre, de même que la province de Syrte, ville natale du colonel, et tout le grand sud-ouest, le Fezzan, centré sur la ville de Shebha.

C’est que les prophètes d’alors n’ont pas pris en compte la caractéristique essentielle du terrain sociopolitique libyen, à savoir sa structure tribale clanique segmentaire, dont les multiples implications réservent aujourd’hui bien des surprises.

D’une part, en effet, si les tribus de l’est se sont montrées hostiles au gouvernement de Tripoli, les tribus de l’ouest lui ont en revanche toujours été fidèles. L’image naïve et manichéenne d’une révolte du « peuple libyen » contre le dictateur Kadhafi est ainsi tout à fait erronée.

D’autre part, le problème consiste dans le fait qu'il ne s'agit pas de combattre seulement l'armée régulière, mais aussi les partisans, les hommes et adolescents des clans, qui se fondent dans la population. Les bombardements aériens sont alors impuissants. Sauf si l'on décide de détruire des quartiers entiers des villes (ce que l'OTAN a fait à Tripoli et semble être en train de faire à Syrte, d'où le grand nombre de victimes civiles).

Enfin, jusqu'à présent, les rebelles, essentiellement les clans de l’est, ont libéré des territoires qui appartenaient à leurs tribus. C’était relativement aisé et ils luttaient uniquement contre l’armée régulière. Maintenant, la donne a changé, car ils attaquent, dans l’ouest, les territoires d’autres tribus, pro- Kadhafi, territoires dont les populations se défendent bec et ongles.

A cela, d’autres difficultés s’ajoutent. Les premières divisons apparaissent au sein de la rébellion : les tribus de l’est n’ont pas apprécié le récent transfert à Tripoli du Conseil National de Transition, autoproclamé « gouvernement de la nouvelle Libye » et déjà contesté car dirigé, pour l’essentiel, par d’anciens ministres kadhafistes désormais de plus en plus ouvertement taxés d’opportunisme. Ces tribus réclament son retour à Benghazi, menaçant de faire défection. Les chefs des clans, qui n’ont jamais été complètement sous le contrôle du CNT et ne lui obéissaient que très partiellement, refusent de rendre les armes et entendent bien conserver le contrôle de leurs fiefs. Surtout, des centaines de combattants islamistes ont fait leur apparition, toute une structure jusqu’alors inconnue : j’étais à Benghazi au moment de l’offensive sur Tripoli, lorsque ces milices dormantes se sont révélées, et j’ai pu constater la panique du président al-Jalil et de la plupart des leaders du CNT, confrontés à cette armée parallèle.

Tandis que la rébellion se fissure, Mouammar Kadhafi résiste donc et, s’il semble qu’il ait décidé de mettre sa famille à l’abri dans plusieurs pays d’Afrique qui lui sont reconnaissants de l’aide économique que la Libye leur a apporté des décennies durant (rappelons que l’Union africaine a refusé de coopérer avec la Cour pénale internationale dans le cadre du mandat d’arrêt lancé contre Kadhafi), c’est peut-être pour avoir lui-même les coudées franches et organiser une résistance de guérilla en Libye, où il se trouverait toujours.

En dépit de longues négociations qui devaient livrer Beni Oualid et Syrte au CNT, les chefs tribaux de ces deux régions restent fidèles au gouvernement, et c’est par la force, c'est-à-dire contre la volonté populaire des Libyens de l'ouest, qu’il faudra « conquérir » (et non plus « libérer ») ces territoires.

Quoi qu’il en soit, il apparaît à présent sans ambigüité que Kadhafi a le soutien effectif d'une partie de la population, et pas seulement de l’armée et de mercenaires étrangers.

Deux perspectives dès lors sont envisageables : l’aboutissement de négociations entre le CNT et les tribus de l’ouest pro-Kadhafi (mais il semble que cette tentative ait déjà échoué) ; ou la guerre civile.

Sera-t-il dit qu’un vieux bédouin armé de sa seule kalachnikov, avec son « air folklorique », drapé dans sa gandoura et logeant sous une tente en poil de chameau, aura bousculé, ne fût-ce que l’espace d’un moment, les desseins de la première puissance militaire de la planète ?

 

Lien(s) utile(s) : Centre de Recherche sur la Mondialisation.

 

L'avenir de la Libye, entre chaos et islamisme (RTv - 7 septembre 2011)

 

Lire surtout : LIBYE – Les démons et les ombres du « Printemps arabe ».

 

Et aussi :

- LIBYE - Ne jamais vendre la peau de l'ours...

- LIBYE - Les manipulations de la gouvernance

- LIBYE - D'une ingérence décomplexée aux dérives néocolonialistes

- LIBYE - Entretien avec Pierre Piccinin

- LIBYE - L'OTAN aurait-elle oublié l'objet de sa mission en Libye ?.

 

- Patrick HAIMZADEH, Libye - Les conditions de l'unité nationale (entre rivalités tribales et intervention occidentale), Le Monde diplomatique, septembre 2011.

 

Et Entretien avec Pierre Piccinin : à propos du "Printemps arabe".

 

libye3[1]

 

© Cet article peut être librement reproduit, sous condition d'en mentionner la source (http://pierre.piccinin-publications.over-blog.com). 


Moyenne des avis sur cet article :  4.7/5   (81 votes)




Réagissez à l'article

93 réactions à cet article    


  • chapoutier 17 septembre 2011 07:26

     bonjour

    il y a un article du figaro très interressant qui est un peu passé inaperçu dans lequel berlusconi ne se cache même plus et raconte cyniquement les raisons réelles de l’attaque de la Libye et avoue que Kadhafi était aimé par son peuple.

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2...

    La rebellion libyenne, qui a renversé le colonel Kadhafi « n’a pas été un soulèvement populaire » mais un acte d’« hommes de pouvoir » décidés à le chasser, a déclaré aujourd’hui le président du Conseil Silvio Berlusconi.

    "Cela n’a pas été un soulèvement populaire« comme dans d’autres pays nord-africains, »où un vent de liberté commence à souffler", a déclaré le Cavaliere devant des jeunes de son parti, le Peuple de la liberté, rassemblés à Rome. Au contraire, a-t-il observé, à Tripoli, "des hommes de pouvoir ont décidé de donner vie à une nouvelle ère en mettant Kadhafi dehors« . »Cela n’a pas été un soulèvement populaire parce que Kadhafi était aimé de son peuple comme j’ai pu le constater quand je suis allé en Libye".

    Jusqu’au soulèvement au début de l’année, le président du Conseil italien avait entretenu des rapports étroits avec le régime libyen. La réconciliation avec le régime de Tripoli "m’a apporté la sympathie non seulement de la Libye mais de nombreux dirigeants de pays africains« , et »ainsi nous avons pu consolider notre présence, importante pour les fournitures de gaz et de pétrole", s’est-il justifié devant ses jeunes partisans.


    • Yvance77 17 septembre 2011 10:14

      Un bémol tout de même. Que ces fils de chienne que sont les Sarko, le dirigeant londonien, Obama etc... aient décidé de mettre dehors par la force un tyran pour s’accaparer les richesses du pays ne fait aucun doute.

      Dire qu’il était aimé de tout un pays, comme le susurre Berluconnerie est une idiotie sans limite.


    • chapoutier 17 septembre 2011 10:57

      yvance rime avec ignorance


    • À Mehdi Thé À Mehdi Thé 18 septembre 2011 21:49

      Yvance 
      Ce qui est amusant avec ce que tu dis c’est qu’on a l’impression que tu connais le peuple libyen par coeur pour prétendre que les libyens n aimaient pas Khaddafi !!!
      Pourtant tu n’as jamais mis les pieds en Libye,et quand bien meme t’aurais visité ce pays tu ne serais pas resté assez longtemps pour prendre la vraie température du peuple libyen vis à vis de Kaddhafi !!
      Ce qui est insupportable se sont les gens,comme toi,qui se permettent d affirmer des fausses vérités sans même avoir mis un pied dans le pays et qui font des leçons de morale...Ce n’est pas en restant derriere ton ecran que tu auras un avis de se qui se passe sur le terrain...
      Pourtant je ne suis pas un supporter de Kaddhafi mais je ne supporte pas (plus) les gens qui commentent sur des sujets dont ils ne connaissent que le bout mais l extrême bout de l iceberg... 


    • chapoutier 17 septembre 2011 07:35

      La Libye vient donc de rentrer dans le club des pays démocratique, si si, ne rigolez pas, puisque le FMI vient de reconnaître le CNT.
      Vous voulez une preuve supplémentaire : ceux qui ont bombardé démocratiquement la Libye vont pouvoir exploiter démocratiquement le pétrole libyen.
      Vous voyez bien que la Libye est dorénavant un pays démocratique.


      • À Mehdi Thé À Mehdi Thé 18 septembre 2011 21:52

        Finalement le sésame pour être admis dans les pays (sois disant) démocratique version FMI et financier au pouvoir faut se faire péter la gueule par des kilos de bombes ,se mettre à genou et dire pardon à ceux qui nous bombarde et là tu est admis en tant que democratie....beuuurrk


      • chapoutier 18 septembre 2011 23:23

        oui c’est tout à fait
        mais il ne faut pas oublier le petrole
        c’est important le petrole


      • chapoutier 17 septembre 2011 07:52

        l’Algérie se refuse à reconnaitre le CNT.
        en conséquence les Obama et les Sarkozy ont appelé pour 2012 à une « révolution » en Algérie.
        et comme par hasard al quaida maghreb à commis des attentats en Algérie notamment à Cherchell pour « punir l’Algérie de son attitude sur la Libye. »

        Alquaida, Obama , Sarkozy, les 3 composantes de la démocratisation de la Lybie sont pour la même démocratie en Algérie.

        Et comme par hasard , depuis quelques jours il y a des appels anonymes sur facebook pour des manifestations ce samedi 17 septembre dans toutes les villes d’Algérie.

        mais est-ce vraiment un hasard ?

        et comme par hasard, il y a des affrontements armés ,dont personne ne parle, tous les jours entre l’armée algérienne et des groupes armés venus de Libye.

        Notre valeureux chef de guerre sarko 1er prépare sa réélection.


        • colombe rouge colombe rouge 17 septembre 2011 08:52
          Ça me dégoûte de voir ça.
          Même si il est pas réélu notre chère président,ça ne changera rien c’est qu’un pion sur un échiquier géant.Sais bien là le problème.

          • Croa Croa 17 septembre 2011 23:16

            Pas un « pion », une marionnette comme les autres. D’ailleurs ses aventures guerrières ont eu le soutient des députés PS.


          • flesh flesh 18 septembre 2011 08:40

            ...et même le soutien de Mélenchon... Mais bon c’est pas étonnant, tout le monde sait que Méluche est un agent.


          • Croa Croa 18 septembre 2011 10:34

            « ...et même le soutien de Mélenchon... »

            Merci pour l’info smiley

            On ne peut pas tout suivre... ! Par ailleurs c’est un ancien socialo, formé au moule genre IEP. Mais que veux-tu dire par « agent » ?


          • frédéric lyon 17 septembre 2011 09:06

            La guerre civile a commencé en Libye ???


            Sans blague ??

            Comme en Irak, au Yemen, en Somalie, en Afghanistan, ou en Syrie ???

            L’avenir du monde musulman, c’est la guerre civile.

            • Croa Croa 17 septembre 2011 23:21

              L’auteur veut peut-être insinuer que l’OTAN a gagné. (?) Autrement dit, que la guerre conventionnelle est terminé (?).

              On passe donc à autre chose...


            • etychon 17 septembre 2011 09:06

              Tout cela est exact...Notre Naboléon loupe à peu près tout ce qu’il fait


              • majestic 5412 majestic 5412 17 septembre 2011 17:39

                La je m’insurge......... c’est une insulte a l’empereur Napoléon. Etant natif de Genappe (Belgique) ou l’empereur a eu son dernier QG avant la bataille de Waterloo..... le comparer a Sarko..............c’est de la science fiction..............


              • majestic 5412 majestic 5412 17 septembre 2011 17:45

                c’est de l’humour bien sur, plus sérieusement le peuple Lybien va régresser dans ses avancées sociales car sous le « guide » les hommes et les femmes sont égaux et ont les mêmes droits.......... sans parler des autres avancées..


              • Defrance Defrance 17 septembre 2011 19:57

                 Pas tout a fait, il a réussi , peut etre a engrosser Carla ?


              • Croa Croa 17 septembre 2011 23:25

                Cet auteur fait des efforts pour ne pas coller à la propagande officielle. Il a presque juste mais non, tout n’est pas exact. Il aurait dû lire les excellents articles déjà paru sur AgoraVox.


              • gébé gébé 17 septembre 2011 09:09

                Il était assez évident, dès le début, que le soulèvement Lybien était différent des évènements en Tunisie et en Egypte, où les dirigeants ont été déposés sans trop de mal et relativement rapidement.

                S’il comptait à son passif des actes terroristes, Kadhafi sur le plan interne avait su moderniser son pays. Et l’unanimité était loin d’être faite concernant son renvoi.

                Il s’est donc bien agi d’une révolte d’une partie du pays, germes d’une guerre civile.

                la question est : en vertu de quoi, de quelle raison valable sommes-nous (ONU, Otan, et bien sur la France en première ligne) intervenus en prenant ouvertement parti pour un des camps contre l’autre ?

                Sous couvert de prétexte humanitaire, les raisons en sont beaucoup moins avouables d’une forme de néo-colonialisme, dans laquelle des intérêts financiers (pétrole, reconstruction) sont au premier plan.

                La France, vu sous cet angle, a donc tué des lybiens, dont le seul tort était de vouloir rester fidèles à leur chef d’état.

                Et à ce titre, c’est tout simplement une honte.


                • Daniel D. Daniel D. 17 septembre 2011 11:47

                  Demandons aux Catalans, aux Corses, aux Basques de demander l’aide de la chine et de la russie pour les aider a se débarrasser de leur État parasite et tyrannique qui les empêche d’exister selon leurs souhaits, qui les accable d’impôts iniques, qui nie leur culture et leurs droits, le tout dans un étalage indecent de luxe et d’argent.

                  Comment la France as t elle pu se laisser endormir par ses politiques ? ces rapaces parasites qui ne jouent que de leur image pour maintenir leur système de profiteurs.

                  Notre président est un traitre a l’esprit de notre pays, et BHL fut son laquais.
                  Nous avons destitué par les armes un régime politique souverain ; c’est a l’oposé des valeurs du pays, mais Tsarkonazy se fiche de tout sauf de son compte en banque et celui de ses copines !

                  Et il faut savoir et ne jamais oublier que ce que l’on fait a autrui, on se prépare a le recevoir, c’est toujours donnant donnant.

                  Il ne faut pas qu’ils s’en sortent impunément, c’est a nous Français de recadrer ceux qui se prennent pour des « chefs » et qui ont oublié qu’ils sont au service du peuple !

                  Non on n’est pas le chef pour 5 ans ! on est l’image des choix des peuples et si on n’est pas d’accord on démissionne comme le firent les vrai chefs d’États.

                  Si ils ne sont pas jugés par nous, alors il se pourrais bien que d’autres viennent s’en occuper et que nous soyons considéré comme complice de leurs actes.

                  « Qui ne dit mot consent » et qui consent est complice. En France complicité c’est la même sanction que celui qui fait l’acte. Il n’y as eu aucune manifestation, aucun politique, rien de visuel disant que la France ne soutenais pas Sarko, et les journaux présentent une image de cohésion d’idée de tous. Pas même une vaguelette de contestation.

                  Nos parasites nationaux n’ont plus rien d’homme d’État, et ils nous entrainent vers la ruine !

                  Daniel.


                • Razzara Razzara 17 septembre 2011 14:16

                  @Daniel D

                  Vous écrivez : ’Notre président est un traitre a l’esprit de notre pays, et BHL fut son laquais.’

                  Sauf que, à voir ces deux sacs à merde en Libye, l’un faisant des coucous de la main avec cette gestuelle si particulière (Nicolas le Petit), et l’autre des V de victoire ostensibles tel un Chirac à la grande époque (Botul la toxine), on se demande qui est le laquais de l’autre ...

                  Enfin, c’est le sentiment que j’ai eu en les voyant s’exhiber de la sorte.

                  Cordialement

                  Razzara
                   


                • Daniel D. Daniel D. 17 septembre 2011 16:08

                  En effet, mais je préfère que ces déductions logiques viennent des lecteurs, qu’ils saisissent vraiment l’ampleur de la soumission des politiques à l’argent par eux même.

                   J’aime essayer de faire prendre conscience plutot que de donner du pré-maché, il faut se réapproprié nos réflexions, recommencer a exister et penser par nous même.

                  Cordialement,
                  Daniel


                • Croa Croa 17 septembre 2011 23:49

                  Non, par d’une révolte mais d’une pseudo rébellion organisée de l’extérieur.

                  Et il est facile de répondre à la question !  smiley
                  C’est l’OTAN, Naboléon en tête, qui voulait cette guerre.
                   Il fallait d’un prétexte, un désordre,
                   puis « prendre parti », et quoi de plus naturel que de choisir le sien !

                  Une honte ? Pire que ça car ces gens n’ont honte de rien et leurs gros prétextes sont culot en vérité smiley


                • Defrance Defrance 18 septembre 2011 11:39

                   Vive l’O L P 

                   ( Organisation pour la Liberation de la Picardie 


                • Chris83 17 septembre 2011 09:14

                  Merci M. Piccinin pour votre article.

                  Admirable cours magistral que je transmets à mes contacts.

                  Cordialement.


                  • Lisa SION 2 Lisa SION 2 17 septembre 2011 09:28

                    Bonjour,

                    je trouve étrange, avec les moyens de communication individuels actuels que l’on puisse encore parler au conditionnel mou :" Sauf si l’on décide de détruire des quartiers entiers des villes (ce que l’OTAN a fait à Tripoli et semble être en train de faire à Syrte, d’où le grand nombre de victimes civiles). Où sont le images avant après ?

                    " et c’est par la force, c’est-à-dire contre la volonté populaire des Libyens de l’ouest, qu’il faudra « conquérir » (et non plus « libérer ») ces territoires. « Mitterrand avait déployé la » force tranquille « Sarkozy, s’il veut être réélu doit afficher » la force brutale " Libérer un pays, c’est apporter la liberté sur un plateau d’argent avec le thé à la menthe et les produits locaux, pas le coca t le chewing gum explosif...


                    • Ariane Walter Ariane Walter 17 septembre 2011 13:05

                      Lisa,
                      quelle super idée !
                      Une photo de sarko pour sa campagne : « La force brutale » !
                      Avec Frnaçais et Libyens à 4 pattes et miséreux !
                      ce serait génial !


                    • Croa Croa 17 septembre 2011 23:59

                      Aujourd’hui il faut garder conscience que télé et autres merdias écrasent encore nettement en terme d’influences  « les moyens de communication individuels actuels ».

                      Sur le fond tu as raison, les mots sont importants et il est maladroit de reprendre ceux de la propagande, surtout lorsqu’ils ne correspondent pas exactement à la réalité.


                    • serge42 serge42 17 septembre 2011 10:32

                      La guerre est un conflit armé opposant au moins deux groupes militaires organisés réguliers1. Elle se traduit ainsi par des combats armés, plus ou moins dévastateurs et implique directement ou indirectement des tiers. Elle qualifie donc tous les conflits, qui ont pour principales caractéristiques, la force physique, les armes, la tactique, la stratégie ou la mort de certains de ses participants (soldats, résistants, Franc-tireur etc.) ou de tiers (civils, employés et membres des associations d’aide humanitaire, etc.).

                      Le sens commun veut que la guerre soit aussi vieille que l’humanité, alors que les peintures anciennes (35 000 ans) ne figurent que des scènes de chasse.[réf. nécessaire] Mais les recherches archéologiques montrent que le sens commun n’a peut-être pas si tort : dès le plus ancien Néolithique en Europe tempérée, les massacres de grands nombres (rendus possibles grâce aux lances, aux arcs, aux frondes et aux masses) sont ainsi présents lors de l’acquisition de la sédentarité (comme à Talheim2), et notamment près des sols facilement mis en valeur. Dans le Djebel Sahaba, au Soudan, une nécropole de type paléolithique tardif (société de chasseurs-cueilleurs) datant de 12 000-10 000 av. J.-C., a révélé le massacre d’une population entière3. Des confrontations entre armées ont eu lieu dès le mésolithique (8000 à 5000 av. J.-C.) près des estuaires et des grands fleuves (Danube, Nil, Indus, Dniepr, Gange). Certains estiment[réf. nécessaire] que chez l’Homme, la guerre est une forme extrême de communication, un « commerce » dans sa signification profonde ou exacte de mise en commun, de partage et d’échange (ici d’agressivité), la guerre économique pouvant alors, sous une apparence plus socialement et éthiquement acceptable, satisfaire d’autres appétits de pouvoirs que ceux qui animaient les auteurs des guerres ethniques, de religions, de classe, etc. Les armes des nouveaux conflits seraient alors la capacité à trouver et manipuler l’argent, l’influence et l’information.

                      Dans le contexte du droit international les belligérants combattant des groupes irréguliers (rebelles, armée illégale...) remplacent souvent le terme guerre par conflit armé, grande opération de police, lutte contre le terrorisme, pacification, etc.

                      Toutes les guerres laissent des séquelles, socio-psychologiques, économiques et environnementales qui souvent constituent le germe ou le ferment d’une prochaine guerre, produisant un cercle vicieux entretenu par la haine, le non-respect, la peur de l’autre ou de l’avenir, et la difficulté à négocier.

                      Selon l’Unesco, en 2008 vingt-huit millions d’enfants étaient privés d’éducation, en raison des conflits armés4.


                      • le poulpe entartré 17 septembre 2011 17:43

                        So what ? 


                      • garisamui garisamui 17 septembre 2011 10:43

                        @ l’auteur

                        article pro agréable à lire, fluide mais qui n’apporte rien que nous ne sachions déjà.
                        Peut être serait il intéressant que l’auteur se penche et creuse sur le fait que nous avons ouvert la boîte de Pandore ; à savoir que personne ne peut savoir à cette heure si les Islamiques tendance Charia vont gouverner, soit ceux de la tendance « soft » ?
                        Qui plus est , comme le dit très bien l’article la moitié du pays est pro Khadafi ; nous avons armé des insurgés, et donné des sommes d’argent considérables que l’ancien pouvoir avait spoliées, à des gens dont nous n’avons pas compris comment ils fonctionnaient...

                        Tous les ingrédients sont réunis pour une guerre civile (exportable) en bonne et due forme.

                        Avec à la clé tôt où tard des infiltrations en Tunisie et en Algérie, frontières sud communes, afin d’exporter la guerre ; le tout pour mieux déstabiliser la zone.
                        Les Intégristes de tous poils, d’Iran, d’Afghanistan, du Pakistan, les Frères musulman d’Égypte, le Hezbollah ont tous intérêt à jeter de l’huile sur le feu.
                         A terme et en filigrane : Israël et Étasuniens dans la ligne de mire.
                        Je souhaite de tout cœur me planter dans ce scénario.........mais notre main mise sur leurs richesses, c’est pas gagné, et c’est tant mieux !

                        Merci l’auteur et votre avis sur le mien me serait très utile.


                        • chapoutier 17 septembre 2011 11:23

                          les infiltrations de bandes armées en Algérie ont déjà commencé
                          il y a des affrontements armés à la frontière avec des bandes venues de Libye


                        • Atlantis Atlantis 18 septembre 2011 02:44

                          http://www.dailymotion.com/video/xktc41_l-avocat-de-l-etat-libyen-nous-fait-des-graves-revelations-sur-la-guerre-en-libye-et-nous-parle-de-l_news?start=0#from=embediframe

                          la véritable boite de pandore c’est que toute cette région de l’Afrique va devenir un bordel pas possible. Déjà que c’est toujours tendu pour un regard de travers ou un mot plus haut que l’autre sur ce continent, mais là ça va devenir ingérable, même pour les mercenaires (officieux) de l’OTAN. Ils vont réussir à faire de la yougoslavie-like à l’échelle d’un demi continent ...


                        • disons le 17 septembre 2011 11:01

                          mais de quoi se plaint on ?

                          1) un dictateur commanditaire d’attentats ici et là, tombe
                          2) la France ouvre une nouvelle source d’approvisionnement en pétrole et gaz
                          3) la Libye va passer des contrats avec des pays (France, Angleterre) qui tiennent la route
                          4) la libye va se développer comme jamais
                          5) La France est adulée dans la région et son aura grandit en Afrique
                          6) la France va pouvoir renégocier avec l’Algérie (immigration-contre pétrole)
                          7) l’Algérie du régime des généraux est sous pression 
                          8) vive le printemps Berbère.

                          comment peut on encore soutenir ces régimes qui tiennent les peuples sous leur joug (regardez la Syrie)
                          dehors bouteflika, assad, nasrallah, ahmadinejad...Dégagez ! 


                          • philouie 17 septembre 2011 11:33

                            Salam,

                            Raisonnement de crapule.

                            Tu justifies le crime par le butin.

                            Tuer si ça rapporte, c’est bien ?

                            mentalité de chien.

                            philouie


                          • diogene 17 septembre 2011 13:18

                            @disons le

                            Alors comme ça la France ouvre une « nouvelle » source d’approvisionnement pétrole et gaz ?
                            Parce qu’avant, la Libye gardait jalousement son gaz et son pétrole ? Et moi, naif, qui pensait qu’elle nous le vendait...

                            Ha oui, la France est « adulée » dans la région.... et en afrique ( qui n’a pourtant pas voulu cautionner cette guerre)... Adulée par qui ? par les quelques pélerins qu’on s’agite devant les caméras ???? Comme en Irak alors ? parce que, on le voit bien, les irakiens sont vivement « reconnaissants » aux USA qu’ils adulent pour le « bonheur démocratique » qu’ils leur ont apporté.

                            Les peuples ne peuvent pas se débarrasser de leurs dictateurs avec l’aide militaire de pays étrangers... sauf à croire que ces pays étrangers possèdent un fort altruisme et une bénévolence que l’Histoire a toujours démentie.


                          • majestic 5412 majestic 5412 17 septembre 2011 18:13

                            et les islamistes a traverser le petit bras de mer pour aller coller gentillement du C4 en dessous de tes fesses ..


                          • majestic 5412 majestic 5412 17 septembre 2011 18:15

                            pour @ par disons le


                          • TARTOQUETSCHES TARTOQUETSCHES 17 septembre 2011 21:08

                            disons le...
                            ....que tu n’as vraiment rien compris.

                            c’est pas grave, débranche ta tv de merde et utilise tes neurones.

                            « la france est adulée dans la région et son aura... »
                            vraiment rien compris !


                          • chapoutier 17 septembre 2011 11:51

                            lu sur la presse algérienne

                            Révolte en Algérie : « Cet appel est l’œuvre d’Al Qaïda et du Mossad israélien »
                            La Rédaction le 15 septembre 2011 à 6:45
                            Pour Louisa Hanoune, cet appel lancé sur Facebook incitant les Algériens à se rebeller le 17 septembre prochain, est soutenu par les services de la CIA, Al Qaïda et le Mosssad israélien.
                            C’est lors de la réunion du bureau politique tenue hier au siège de son parti, que Louisa Hanoune a affiché son inquiétude sur la crise libyenne qui affecte directement la stabilité et la sécurité de notre pays. La secrétaire générale du PT estime que l’Algérie n’est pas à l’abri d’une crise qui, si des décisions ne sont pas prises, pourrait secouer sa stabilité.
                            Plus explicite, Louisa Hanoune dira que l’Algérie est incluse dans la liste du plan américain dit Grand Moyen-Orient (GMO). Pour preuve, le PT estime que l’appel, de source anonyme, diffusé sur des sites Internet et sur le réseau social Facebook invitant les Algériens à se révolter contre le régime en place le 17 septembre, est soutenu par la CIA, Al Qaïda tout comme le Mossad israélien, qui tentent de déstabiliser notre pays, comme c’était le cas en Lybie, en Syrie, au Yémen…
                            Ainsi que BHL, l’agent au service d’Israël…
                            « Tout ce qui provient de source anonyme est douteux… », a-t-elle averti. La secrétaire générale du Parti des travailleurs a passé, lors de cette réunion, plusieurs questions d’actualité d’ordre national et international.

                            Pour ce qui est de la chaîne Al Jazeera, Louisa Hanoune s’interroge : de quel droit cette chaîne donne-t-elle des leçons de démocratie et de liberté aux autres pays, alors que la liberté de la presse au Qatar et dans les monarchies du Golfe est inexistante. « Nous ne sommes pas un peuple mineur et nul n’ignore qu’il existe des personnes, que ce soit de l’intérieur ou de l’extérieur, qui tirent les ficelles. Le peuple algérien a les capacités de s’exprimer et de faire la révolution et nous avons aussi les moyens d’encadrer cette révolution », avoue Hanoune qui, toutefois, admet qu’il y a nécessité d’extirper de ses racines les problèmes politiques et sociaux qui gangrènent notre société


                            • Zangao Zangao 17 septembre 2011 11:56

                              Que l’humain est con ! dirigé par des crapules il applaudit et accepte leurs turpitudes comme vérités !

                              Que ne ferait il pas pour jouir de sa bagnole, son telephone portable et ses « loisirs » de merde ?


                              • Croa Croa 18 septembre 2011 10:45

                                L’humain c’est pas sûr...

                                Mais le con-sommateur occidental SI ! Mais ce genre-là n’est que sujet, ce dont il n’a même pas conscience. smiley


                              • Hijack Hijack 17 septembre 2011 12:03

                                Multiple crime, d’un beau, grand et riche pays  : La Libye ... et d’un peuple (vivant aisément et parfaitement bien, de quoi rendre jaloux nos meilleurs pays occidentaux ) : les libyens ... 

                                Les responsables sont l’impérialo/sionisme ... incarné par BHL ... qui donne les ordres à la France et la France obéit ... au doigt et à l’oeil et coup de pied au cul ...

                                Mais les libyens armés à présent, ne vont pas tarder à se retourner et contre le CNT et contre la France ... je ne dis pas qu’ils vont attaquer la France, non ... mais la situation va pourrir ... bien plus vite et pire que l’Irak ...
                                Merci qui ??? les français qui ont laissé faire ... et qui vont être les premiers à protester contre le déferlement prochain de libyens sur nos cotes ! En effet, ils avaient tout et ne savent pas ce que c’est de manquer, la galère, la misère ... mais ils vont vite s’en rendre compte ...


                                • flesh flesh 18 septembre 2011 08:57

                                  Pas sûr que les libyens vont s’échouer sur nos côtes. Nous avons saccagé leur pays, leurs vies. Je ne pense pas que beaucoup d’entre eux voudront venir vivre dans l’antre du diable.


                                • Croa Croa 18 septembre 2011 10:50

                                  Je crois que ces pauvres libyens sont foutus, l’OTAN est trop fort. Mais tu as raison : le crime ne payera pas à 100% !


                                • Hijack Hijack 18 septembre 2011 11:54

                                  @ Flesh,

                                  Je n’ai pas dit que c’était sûr ... mais l’histoire a montré que le colonisé revient tjrs chez le colonisateur ... le rôle de la France était de plus ... larbin du vrai colonisateur ... pour le libyen, venir en France ... sera plus facile que d’aller aux USA ...

                                  Déjà ... ils prennent Sarko pour le nouveau Guevara ... ils se trompent vraiment ... mais vont encore se gourrer en pensant que la France qu’ils prennent pour leur sauveur va les accueillir à bras ouverts ...

                                  Image symbolique de leur collaboration ...

                                  - Moutapha Abdkeljalil

                                  et non  !

                                  - Che Guevara


                                  L’un a l’air d’une hyène avec la gueule ensanglantée - l’autre a l’air d’un combattant ... pour les peuples, tous les peuples et pas que le sien ... au prix de sa vie !


                                • disons le 17 septembre 2011 12:03

                                  l’Algérie est gangrénée par la mafia au pouvoir. Cette mafia détourne les recettes du pays au détriment du peuple Algérien qui regarde sa jeunesse s’exiler vers l’occident.
                                  La démocratie est baillonnée. Les intellectuels sont menacés. La justice est aux ordres et l’opposition inexistante ou complice, quant aux journalistes ils sont soit pro pouvoir comme certains qui ici se répandent soit en prison.
                                  bouteflika nous joue la menace des islamistes. « c’est nous ou les barbus » !. Cette tactique ne marche plus. Ni barbus, ni généraux, DEMOCRATIE, LIBERTE !
                                  boutef, dégage !
                                  vive le printemps Berbère.
                                  la FRANCE est du côté des peuples épris de justice. 


                                  • diogene 17 septembre 2011 13:28

                                    @disons le

                                    Oui la clique au pouvoir en algérie est à foutre à la poubelle. Mais croire que le pouvoir français soit « au coté des peuples épris de justice » c’est faire montre d’une grande naïveté.
                                    Le pouvoir français est du coté où la tartine est le plus beurrée, les peuples il s’en balance grave.

                                    Le printemps berbère, oui, mais pour que cela soit une réalité il vous faudra l’accomplir seuls, et surtout pas en comptant sur le grand coeur de sarko.


                                  • Razzara Razzara 17 septembre 2011 14:26

                                    Tiens disons le, je vais reprendre votre commentaire en le modifiant légèrement :

                                    la France est gangrénée par la mafia au pouvoir. Cette mafia détourne les recettes du pays au détriment du peuple Français qui regarde sa jeunesse s’étioler.
                                    La démocratie est bâillonnée. Les intellectuels sont menacés. La justice est aux ordres et l’opposition inexistante ou complice, quant aux journalistes ils sont soit pro pouvoir comme certains qui ici se répandent soit discrédités.
                                    Sarko nous joue la menace des islamistes. « c’est nous ou les barbus » !. Cette tactique ne marche plus. Ni barbus, ni généraux, DEMOCRATIE, LIBERTE !
                                    Sarko, dégage !
                                    vive le printemps Français.
                                    la FRANCE doit être du côté des peuples épris de justice.

                                    Drôle non ?

                                    Razzara


                                  • disons le 17 septembre 2011 16:38

                                    Razaza, même si l’on ne peut comparer l’incomparable je vous suis concernant le déficit démocratique en FRANCE.

                                    Alors que la FRANCE donne des leçons de démocratie au monde, elle régresse intra-muros lorsque autant de citoyens qui ne sont pas représentés à l’assemblée nationale faute de proportionnelle se réfugient dans l’abstention et le vote blanc (inutile dans ces conditions de regretter la désaffection que les tenants du pouvoir organisent)

                                    Syndicats, presse, justice...sont sous tutelle, menaces, intimidations, sanctions. La Télévision est aux ordres et internet en sursis.
                                    La FRANCE va mal de la crise démocratique.
                                    Avec ses relais locaux (UMP et PS), le pouvoir l’installe dans la ligne jusqu’au dogme. le libéralisme écrase la nation, impose ses traités en piétinant la voie (la voix) du peuple. 
                                    Les Français auront dans quelques mois la possibilité de reprendre la main. C’est à eux de décider et à personne d’autre de ce que sera leur avenir.


                                  • bluebeer bluebeer 17 septembre 2011 12:36

                                    Merci monsieur Piccinin,

                                    c’est ce type d’article qui contribue à me faire revenir sur Agoravox.


                                    • Ariane Walter Ariane Walter 17 septembre 2011 13:10

                                      Et pas les miens ?
                                      Salut toi !


                                    • bluebeer bluebeer 17 septembre 2011 19:15

                                      Bonjour Ariane,

                                      Pas de malaise.

                                      Tu sais que j’apprécie beaucoup tes articles tant dans la forme que dans le fond. Si j’essayais de me botter le cul et d’en pondre moi-même, ils ressembleraient sans doutes aux tiens, parce que nous sommes très souvent en phase dans notre vision du monde.

                                      Mais ce que j’apprécie particulièrement dans le travail de Piccinin, c’est qu’il se rend sur place et témoigne de ce qu’il voit et de ce qu’il comprend. C’est ça que je trouve précieux. Il avait écrit un reportage sur la Syrie, dans le même esprit. Et le conformisme - criminel - des médias est désormais tel qu’il est indispensable pour la démocratie que des personnes intègres continuent d’aller constater les faits de visu et de nous le rapporter tels quels, afin que nos réflexions puissent encore se nourrir de réalités.

                                      Je peux bien sûr me tromper, et peut-être Piccinin n’est-il pas honnête. Mais comme beaucoup d’agoravoxiens, ma confiance va plus naturellement à ceux qui ne hurlent pas avec les loups ou ne bêlent pas avec les moutons.

                                      Au plaisir de te lire,

                                      Blueb


                                    • javanabal 17 septembre 2011 13:32

                                      Hihihi, ça c’est de la propagande. A ce compte là, si on veut poursuivre Kadhafi pour des faits passés (carnage d’abou slim daté de 1996), il va falloir mettre en tôle la moitié du CNT, président en tête...


                                    • javanabal 17 septembre 2011 14:50

                                      Oui oui, bien sûr. La Cour Pénale Internationale, dont le procureur établit ses actes d’accusation sur la seule base d’articles de presse. La Cour Pénale Internationale, dont le procureur a cautionné la rumeur selon laquelle Kadhafi distribuait le Viagra par conteneurs entiers à ses militaires pour violer les femmes rebelles.... La Cour Pénale Internationale, que les Etats-Unis refusent de reconnaître de peur d’y être poursuivis. La Cour Pénale Internationale, aux ordres de l’OTAN...

                                      Mais bon admettons. Qu’on poursuive Kadhafi et tous ses complices, y compris Abdel Jalil, présidnet du CNT et ancien ministre de la justice de Kadhafi. Ou encore Mohamed Jibril, Premier Minsitre du CNT et ancien directeur du bureau du développement économique de Kadhafi....

                                      La justice, bien sûr, mais pas une justice à deux vitesses comme celle de nos soi-disants démocraties.

                                      La justice aussi, non seulement pour les victimes du régime de Kadhafi, mais aussi pour tous les civils morts depuis le début de la guerre de 2011.

                                      La justice pour tous, pas la parodie que vous semblez soutenir. Ou alors, ne venez pas parler de démocratie.


                                    • Razzara Razzara 17 septembre 2011 22:20

                                      Justice et démocratie deux univers différents ? Mais mon bon kinini votre vision binaire et étriquée des choses est complètement absurde !

                                      Ceci car la démocratie réelle ne peut exister et se concevoir que à l’aune d’une justice intègre, impartiale, et totalement indépendante des pouvoirs de toute sorte. C’est là une évidence que vous feignez de ne pas comprendre et c’est bien dommage.

                                      Razzara


                                    • rakosky rakosky 18 septembre 2011 00:31

                                      Vous devriez créer un fan club « I love NATO »,vous pourriez imprimer des tes shirts avec des jolies photos de villes en flamme
                                      Vive le Roi ,vive Sarkozy ,,Obama et des gentils bisous pour Georges Bush,j’espère n’oublier personne ,je ne voudrais pas vous contrarier


                                    • mike gallantsay 18 septembre 2011 02:10

                                      Oui ! Bon ! D’accord !
                                      En juin 1996, l’abominable Kadhafi a fait massacrer 1200 personnes lors d’une mutinerie dans une prison. Vous le dîtes, RFI le dit, la BBC le dit et le TPI va instruire sur ce crime, ça doit donc être vrai !
                                      N’est-ce pas ?
                                      Bien, mais cet affreux carnage aurait eu lieu il y a 15 ans. Et tout le monde le connaissait. Onze ans plus tard, l’immonde tueur était reçu en grande pompe à l’Élysée, la « communauté internationale » ne lui trouvait plus que des vertus, DsK et le FMI lui tressait des couronnes de laurier, et le mari de MAM, Patrick Ollier, le grand pote à Ben Ali, venait nous raconter que ce type formidable lisait constamment Montesquieu.
                                      Qu’est-ce qui est vrai ? Ce qu’on nous raconte aujourd’hui ou ce que l’on disait il y a 4 ans ?

                                      Je me répète : ce carnage aurait eu lieu il y a 15 ans. Alors je me demande si, plutôt que d’être aux révélations des massacres d’autrefois, elle devait pas plutôt être à nous dire la vérité sur les carnages d’aujourd’hui !!!
                                      Ceux de l’Otan par exemple !

                                      Dans le film de Coppola, Apocalypse now, le colonel Kurtz se pose une pertinente question :
                                      «  Ils disent que je suis un assassin, mais comment doit-on appeler les assassins qui accusent les assassins ? »

                                      Des démocrates ?
                                      Des libérateurs ?


                                    • asterix asterix 17 septembre 2011 13:06

                                      Une alliance Al Quaïda et USA... - Ah !!! ?
                                      Excellent article au demeurant. Honnête témoignage sur le terrain, ce n’est pas parce que le CNT a désoccupé la Libye qu’il en est pour autant l’honnête libérateur, c’est évident.
                                      Et que cette sale guerre ne serve pas avant tout à assurer l’approvisionnement de l’Europe en pétrole, c’est clair aussi.
                                      Les juteux contrats de reconstruction également, compensation nécessaire. Financement public ( nos armées ) et privatisation des retombées par le grand capital, quoi de plus normal ?
                                      Mais Kadhafi ? Comment en arriver à justifier, même indirectement, l’horrible Kadhafi ?
                                      Là, c’est trop chinois pour moi. Peut-on savoir le nom du produit que vous tentez de nous injecter par intraveineuse, Mr Piccinin ?


                                      • javanabal 17 septembre 2011 13:46

                                        Al Qaida/USA, ce n’est pas une alliance, c’est une famille.

                                        Al Qaida c’est une création de la CIA. Même Hilary Clinton le reconnaît.

                                        Mr Piccinin essaye juste de vous maintenir éveillé. Mais libre à vous de vous rendormir avec la berceuse de la propagande de la mediacratie. Si jamais vous vous réveillez, ce sera pour constater, trop tard, que le système que l’Occident met aujourd’hui en place en Lybie est plus néfaste pour le peuple lybien que le régime de Kadhafi. En terme de développement humain, selon l’ONU elle-même, la Lybie de Kadhafi était de loin le pays le plus avancé d’Afrique et même plus avancé que l’Arabie saoudite, très cher allié de l’Occident. Six mois de bombardements l’ont déjà ramenée à l’âge de pierre...

                                        Essayez donc de regarder ce qu’il reste du printemps arabe : en Tunisie, c’est l’armée qui maintient au pouvoir les caciques de l’ancien régime, après exil doré de Ben Ali, la démocratie, c’est pour demain ; en Egypte, l’armée est restée au pouvoir, on a juste changé de général-président, idem au Yémen, la démocratie, c’est pour demain.

                                        L’Occident ne veut pas de la démocratie pour les pays arabes : Arabie Saoudite, Etats du Golfe, Irak, Afghanistan : où est la démocratie ? L’Occident ne veut pas la démocratie en Afrique non plus. L’Occident veut simplement des gouvernementsà ses ordres, faciles à corrompre, obéissants.

                                         


                                      • TARTOQUETSCHES TARTOQUETSCHES 17 septembre 2011 21:19

                                        asterix

                                        vous êtes sur la bonne voie
                                        mais tjs trop imprégné de propagande.

                                        Kadhafi n’est pas un saint mais il est loin de la caricature qu’on nous dépeint.
                                        quand on veut noyer son chien...
                                        de grâce renseignez vous !!!
                                        pourquoi croyez vous que la population le soutient et ne croie pas les bobards du cnt et de l’otan ? massacre, viagra, mercenaires, aviation qui bombarde la foule = PIPO, comme les adm de saddam...coup classique d’intox pour justifier aupr du peuple benet que nous sommes une intervention coloniale (oui, pas d’autre mot)
                                        renseignez vous sur son projet de dinar or pour l’afrique (pour virer le fmi qui pille le continent)
                                        sur sa popularité dans tte l’afrique noire !

                                        c un dictateur, ok , mais il y en a tan d’autre, bien pire qui sont nos meilleurs alliés (arabie saoudite, quatar, emirats...)
                                        ouvrez votre esprit astérix ....
                                        bien à vous.


                                      • Croa Croa 18 septembre 2011 11:06

                                        « L’Occident ne veut pas de la démocratie pour les pays arabes »

                                        ça dépend de la définition que l’on donne à « démocratie ». Dans l’absolu tu as raison mais il convient de bien comprendre la com officielle, leur « démocratie » c’est le système bidon en cours chez nous ! Ainsi redéfini, que l’Occident veuille offrir cette « démocratie » aux arabes, mais pourquoi pas ?


                                      • zakari 17 septembre 2011 14:06

                                        je décrète que le surnom de sarkozy est « le borgne » pour l’avidité de sa démocratie
                                        De « mémoire » , je sait que Kadhafi est un Cheik soufi avec tout ses avatar comme caméléon , l’histoire de Sarkozy le borgne n’est pas finie.
                                        A force de s’attirer les foules il devra s’attendre a être foulé


                                        • le journal de personne le journal de personne 17 septembre 2011 14:40

                                          Libye : Jeudi noir

                                          Morte cette nuit
                                          15 septembre en plein cœur de Benghazi
                                          Morte de dépit
                                          Elle préféra le sommeil à l’insomnie
                                          Le silence aux cris
                                          Le cri de joie des ignorants et des mécréants !

                                          http://www.lejournaldepersonne.com/2011/09/libye-jeudi-noir/


                                          • Thucydide Thucydide 17 septembre 2011 14:48

                                            De Thucydide

                                            Que survive la Démocratie en France... | 11H25 | 25/02/2011 |

                                            Kadhafi à son tour et depuis une semaine, est irrémédiablement foutu.

                                            Le problème, avec ce dingue exalté, c’est qu’il n’a aucune retenue, aucune mesure, aucune cohérence, à part une haute idée de lui-même.
                                            Aujourd’hui, le damné « Roi des rois » n’a hélas pas encore dit son dernier mot.

                                            Donc il ne partira pas comme ça, il faudra sans doute le prendre (et le pendre ?) pour que la place se libère et elle le sera avant longtemps, c’est certain.

                                            La seule incertitude, c’est combien de morts il faudra pour en finir, et pour quel résultat ; une guerre civile tribale entre les trois clans dominants n’est toujours pas à exclure.

                                            Ca, c’est vieux et c’était intuitif.

                                            Aujourd’hui, Pierre Piccinin le confirme par son témoignage et ses analyses.

                                            Le résultat est d’autant plus lamentable qu’entre fin février et septembre, se sont écoulés 7 mois et l’intervention massive de la plus puissante armée du Monde.

                                            Enfin, la plus puissante... il y a un bon moment que l’Otan s’applique à démontrer au reste du Monde la totale incapacité de l’Occident à mener une guerre, conduire une diplomatie ou générer une menace autre financière.

                                            Et c’est la notre faiblesse : il suffit de ne plus jouer le jeu ni les règles de la finance anglo-saxonne pour que nous devenions irrémédiablement impuissants.

                                            Les pays occidentaux semblent aujourd’hui les seuls à ne pas l’avoir compris !

                                            Reste à mieux comprendre les méandres des marchandages autour de la bande d’Aozou, car il est indéniable que la Libye est un porte ouverte sur les réserves minérales du Tchad et du Darfour. Et là, Pierre, il serait intéressant que vous éclairiez nos lanternes.

                                            Je plusse votre article


                                            • zany 17 septembre 2011 18:54

                                              J’ai du mal avec le mots occidentaux, nous ont est européen et les usa sont de l’autre côté de l’atlantique que je sache, et la France n’est pas allié des us elle en est vassale contre sa volontés, je remercie humblement les média de nous enfumer 


                                            • Thucydide Thucydide 17 septembre 2011 23:10

                                              J’ai du mal avec le mot « occidentaux »

                                              Le Japon, Singapour, la Colombie, le marxisme et le libéralisme font partie de l’Occident.

                                              Pour faire bref : est occidental tout ce qui gravite autour des valeurs et des règles instaurées par les USA une fois terminée la guerre de 1939-1945, sur le socle culturel de la vieille Europe coloniale.


                                            • zany 17 septembre 2011 23:31

                                              Cela me rassure, je ne suis pas occidentaux mais français, car je vomie toutes la politique américaine, tenez le plan Marshall fut instauré en contre partie de favorisé le marché américain en france, ce qui fatalement à détruit de l’emploi car ils étais moins cher au niveau rentabilité.

                                              ça me blesse d’être comparé aux usa, vraiment, mais ce sont bien des bombes française avec le soutien des us par l’otan qui tombe en libye, et ça m’énerve que la france sois les supplétif des guerres américaine !


                                            • Croa Croa 18 septembre 2011 00:11

                                              à Zani « la France n’est pas allié des us elle en est vassale contre sa volontés »

                                              La France a voté Sarkozi !


                                            • zakari 17 septembre 2011 16:28

                                              « dommage pour eux. »
                                              vu sous l’angle de l’islam ce n’est que la sourate de l’araignée dans sa propre toile , avec la présence ou la hadra qui s’organise , ce n’est ni une défaite et ni une victoire


                                              • zany 17 septembre 2011 18:45

                                                Hum.....Ils attendent quoi les Algériens pour bouter l’otan hors d’Afrique, car c’est eux les prochains sur la liste, berlusconi avec toute les affaires aux cul qu’il as bien relayer par nos média sois dis en passant est très amis avec un dénommé poutine....hum intéressant tous ça, intéressant, c’est pas en Italie qu’ils ont des débat sur la véracité du 11 septembre ?

                                                L’italien est aller au conflit avec la Libye en trainant les pieds non ?

                                                L’évolution ou révolution qui vient vas être très très intéressant si il n’y as pas de guerre mondiale, Kadhafi a donc le soutien de la tripolitaine et non de la cyrénaïque, quel beau bordel en perspective, la guerre civile à commencer depuis que des civiles armés ont pris les armes (un civile avec une arme n’est plus un civile)

                                                Putain bouteflika laisse toi poussé des couilles et envahie la Libye, ton pays se fait encerclé là, kadhafi est un bédouin rompu au désert et donc à la guerre d’ambuscade, les libyens se rendrons compte qu’ils se font flouer et se rebellerons, d’ou l’acharnement de l’OTAN a tuer toute la famille de Kadhafi pour couper la tête d’une opposition qui a terme gagnera, j’auras jamais cru être pro-kadhafi mais là c’est lui qui as raison


                                                • bigglop bigglop 17 septembre 2011 19:07

                                                  Bonjour,
                                                  Merci Mr Piccinin pour cet excellent article, comme les précédents.
                                                  Je n’ai aucune sympathie pour Kadhafi comme dictateur, mais c’est aussi un homme politique visionnaire qui a eu un projet ambitieux pour son pays et les pays africains auquel l’intervention « humanitaire » de la coalition franco-britannique-italienne reprise par l’OTAN a mis fin :
                                                  - à la création d’une monnaie « commune », le dinar-or, adossé aux réserves d’or (144 tonnes, source FMI) de la Libye et des partenaires africains avec :
                                                   - une banque d’investissement africaine basée à Tripoli.
                                                   - le Fonds Monétaire Africain basé à Yaoundé, Cameroun
                                                   - la Banque Centrale Africaine basée à Abuja, Nigéria
                                                  Le but est de mettre fin à l’obligation de l’achat de dollars pour les transactions internationales, de tuer le franc-CFA, mais aussi de limiter l’influence du FMI, de la BIS.
                                                  - à la concurrence des satellites de communications libyens Rascom (téléphonie, internet) infligeant une perte de 500 millions de dollars aux prestataires US et UE
                                                  - au projet d’alimentation en eau des villes libyennes et de valorisation agricole des zones désertiques à partir de la nappe aquifère du bassin d’Al Kufrah.
                                                  - aux investissements d’aide à l’industrialisation, exploitation de matières premières, développement de l’agriculture des pays africains par la Libya Arab African Investment Company estimés à 60 mds de dollars.
                                                  Accessoirement, la Libye est majoritaire dans le capital d’Unicrédit (Italie)

                                                  Il s’agit donc aussi d’un confit d’intérêts financiers entre Khadafi et le FMI, la BIS, les marchés financiers, banques mondiales pour mettre la main sur les fonds souverains, le stock d’or, les participations détenues et maintenir la tutelle du FMI sur les états africains.

                                                  Rappel des origines de cette intervention humanitaire :
                                                  De tous temps, les conflits de l’humanité sont initiés sur des mensonges et je n’en ferai pas la liste.
                                                  Dans le cas de la Libye, tout a été organisé et remonte pour les premiers signes de la « fuite » organisée, en France, de Nouri Mesmari (chef du protocole de Kadhafi, un intime), le 20 octobre 2010 à Tunis, avec femme et enfants.Puis le lendemain à Paris où il réside à l’hôtel Concorde Lafayette, pour des raisons « médicales ». Le 16 novembre, une longue file de voitures s’arrête devant l’hôtel, desquelles sortent des conseillers de l’Elysée, des membres des services spéciaux (DCRI, MI6).
                                                  Auparavant, lors de la visite de Berlusconi en Libye il a pris la précaution de négocier un accord sur deux fronts, un axe Sarkozy-Berlusconi avec l’accord de Cameron.
                                                  Le 18 novembre, une « délégation commerciale » part à Benghazi avec des fonctionnaire du Ministère de l’Agriculture, dirigeants de France Export Céréales, de France Agrimer, de Soufflet de Louis Dreyfus, de Glencore, de Cani Céréales, Cargill et Conagra.
                                                  Et dans leurs bagages, en civil des militaires et des membres des services spéciaux.
                                                  Sur les indications de Mesmari, ils rencontrent le colonel Abdallah Gehani (aviation) pour organiser le « soulèvement » de Benghazi.
                                                  Kadhafi, informé, lance un mandat d’arrêt international contre Mesmari le 28 novembre.
                                                  Mesmari demande l’asile politique et Kadhafi envoie les 16 et 23 décembre des émissaires dont Farj Sarrant, Fathi Boukhris et Al Ounis Mansouri.
                                                  Ces derniers vont initier la révolte, le 17 février 2011, de Benghazi avec Al Hadji.
                                                  Entre Noêl et le Premier Janvier, Maghreb Confidential diffuse l’information que Benghazi est en ébullition, ainsi que de la présence de « français », d’aide logistique et militaire française.
                                                  Entretemps, Mesmari a donné tous les secrets de la défense militaire Libyenne et les alliances diplomatiques et financières du régime.
                                                  Ensuite....THE SHOW MUST GO ON


                                                  • Pie 3,14 17 septembre 2011 19:49

                                                    Piccinin est un prof belge du secondaire autoproclamé historien ( enseigner l’Histoire ne fait pas de vous un historien, seulement un prof d’Histoire, ce sont deux métiers différents) qui trouve l’Iran d’Ahmadinejad épatant et pense que tout va bien en Syrie ( il a écrit un article qui minore la révolte et défend le pouvoir en place).

                                                    L’auteur aime les dictatures pourvu qu’elles soient arabes et voit des complots israéliens partout. A ce niveau, ce n’est plus de l’antisionisme mais une obsession.

                                                    Décrire la guerre en Libye comme une simple intervention néo-coloniale est tout à fait exagéré. Le soulèvement a été réel et il est certain que sans l’intervention de l’Otan, le pouvoir en place aurait massacré des dizaines de milliers d’habitants à l’instar de ce que fait la Syrie actuellement.
                                                    Il est aussi certain que l’Europe, les USA soutenus officieusement par la plupart des pays africains à l’exception notable de l’Algérie au pouvoir terrifié parce que cerné par les aspirations démocratiques des peuples voisins, ont vu une bonne occasion de se débarrasser d’un dictateur encombrant.

                                                    Le nouveau pouvoir en place va devoir inventer une vie démocratique dans un pays qui ne l’a jamais été. Ce sera long et difficile, il y aura peut-être des régressions mais bien d’autres pays sont passés par là et, bien que certains la déplore, c’est une situation plus saine que la fin de règne de Kadhafi, accroché au pouvoir depuis 42 ans.


                                                    • javanabal 17 septembre 2011 21:58

                                                      Joli discours de propagande de Pie 3,14, qui espère nous convaincre avec un discours néo-colonial que la guerre contre la Lybie n’est pas une intervention neo-coloniale.

                                                      On croirait entendre notre nain-président, qui, à force de regretter que « l’homme africain n’est pas entré dans l’histoire », veut lui imposer sa ploutocratie par la force... Histoire de s’assurer quelques valises de billets en supplément pour financer sa prochaine campagne électorale.

                                                       


                                                    • Thucydide Thucydide 17 septembre 2011 23:17

                                                      Désolé, Pie 3,14 mais la révolution Libyenne n’a rien d’une révolution, et la Commission de l’UE l’avait bien compris qui rechignait à fraterniser avec les chefs de la rébellion qui n’étaient rien d’autre que des caciques du régime désireux d’arracher le pouvoir et ses mannes des mains de leurs anciens patrons.

                                                      Du reste la « victoire » était à peine envisageable que déjà le découpage du gâteau minéral était en cours et matière à d’âpres discussions.

                                                      Et nous avons bien peur que celui qui ne profitera en rien des richesses du pays sera son peuple.


                                                    • Pie 3,14 18 septembre 2011 12:55

                                                      Ah oui ? et quels sont vos arguments en dehors des imprécations habituelles contre « les méchants occidentaux » ?

                                                      N’oubliez-pas que les pays qui critiquent cette intervention ont aussi des arrières-pensées.
                                                      L’Italie, très en affaire avec cette ex-colonie et très compromise avec le régime de Kadhafi voit d’un mauvais oeil ces bouleversements qui vont remettre en question sa position économique privilégiée. L’Algérie dirigée de fait par l’armée craint des revendications démocratiques dans son propre pays et dénonce le fait libyen comme elle a déploré le fait tunisien.
                                                      La Russie obsédée par l’idée d’encerclement considère toute intervention le l’Europe ou de l’Otan comme une intrusion dans sa sphère d’influence.
                                                      Leur réaction est motivée par des préoccupations internes qui n’ont pas grand chose à voir avec la situation réelle en Libye.

                                                      Mon point de vue n’est pas propagandiste, je n’ignore pas les arrières -pensées de ceux qui sont intervenus ( pour Sarkozy, il avait là une occasion de redorer son blason à l’international et de rattraper les bévues françaises en Tunisie), je pense plus simplement qu’on ne peut pas affirmer que la Libye est une opération montée de toute pièce par les occidentaux.


                                                    • javanabal 18 septembre 2011 21:12

                                                      Des experts français se sont rendus sur le terrain au printemps. Ils ont publié un rapport très argumenté le 30 mai 2011 qui conclut que la « révolution » lybienne n’a rien de spontané, qu’elle a été organisée et soutenue par l’étranger.

                                                      En termes diplomatiques, les experts en question dénoncent l’agression militaire de l’OTAN et ses conséquences impossibles à maîtriser sur l’équilibre de la région.

                                                       


                                                    • Pie 3,14 19 septembre 2011 08:50

                                                      « Des experts français », de qui s’agit-il ?, citez vos sources.



                                                    • Le péripate Le péripate 17 septembre 2011 21:08

                                                      Quand les marchandises ne passent pas les frontières, les soldats le font.

                                                      Faut choisir : le libre-échange, ou la guerre.


                                                      • zakari 17 septembre 2011 22:05

                                                        Peut être que ce qui intéresse les économies chancelante est surtout les réserves d’or et le pétrole
                                                        L’ Allemagne d’avant guerre peut être un exemple

                                                        " Hitler entreprend de reconstruire l’empire germanique. Pour ce faire, il lui faut de l’or. Il est essentiel de comprendre que les réserves d’or de l’Allemagne en 1939 ne sont pas énormes, environ 200 millions de dollars et qu’elles ont été déjà largement engagées notamment dans la construction de la machine de guerre allemande. Par ailleurs, le pays ne peut plus acheter de produits manufacturés à l’étranger ni de matières premières de base avec son Reichsmark trop faible. Sa seule alternative reste l’or.

                                                        Aussi, au fur et à mesure qu’elle marche sur l’Europe, l’armée allemande pille au passage les réserves d’or des nations. En 1938, la Tchécoslovaquie avec ses 30 millions de dollars en or, en 1939 la Pologne avec 85 millions de dollars en or. En réalité, ça a commencé en 1938 avec l’Anschluss en Autriche. Ils ont d’abord pris l’or des Autrichiens, puis en 1939, ils se sont emparés des réserves tchèques en finissant d’occuper la Tchécoslovaquie, et au début de la guerre, chaque fois qu’ils se rendaient maîtres d’un pays, ils en pillaient l’or."


                                                      • javanabal 17 septembre 2011 22:56

                                                        Ce n’est pas une guerre civile, c’est une guerre d’agression de l’empire occidental contre une puissance régionale souveraine.

                                                        Kadhafi est soutenu par une grande partie du peuple lybien. Il n’a pas quitté son pays. Il se bat. Nul doute qu’il dispose aussi d’autres soutiens dans le monde et pas des moindres. Je pense notamment à la Russie, qui n’a absolument pas intérêt à voir la Lybie tomber sous contrôle américain. Il y va de sa survie. Certes, la Russie semble faire profil bas sur le plan diplomatique dans ce conflit mais c’est logique, elle n’a pas les moyens d’une confrontation affichée avec l’empire occidental.

                                                        Il y a dans ce conflit les germes d’une guerre de bien plus grande envergure. On y retrouve aussi quelques ingrédients de ce qui a provoqué la seconde guerre mondiale, notamment la lâcheté de l’Europe, la crise économique mondiale et les tensions sur les matières premières.

                                                        L’Union Européenne, qui a failli dans son destin de devenir une vraie puissance mondiale (merci la Grande-Bretagne des néo-conservateurs et la France ploutocrate de Sarkozy), pourrait bien se retrouver une fois de plus prise entre le marteau américain et l’enclume russe.

                                                         


                                                        • Montagnais Montagnais 17 septembre 2011 23:36

                                                          « les germes d’une guerre de bien plus grande envergure »


                                                          Oui, surtout avec les menaces sur Wall Street.. Ce mouvement nouveau-né d’aujourd’hui.


                                                          Aujourd’hui la police, demain les Miloufes de la 82nd.

                                                        • Croa Croa 18 septembre 2011 00:18

                                                          Effectivement l’auteur manque de sources. C’est toutefois déjà bien qu’il ne croit pas à 100% à la propagande officielle contrairement à la majorité des gens.


                                                        • rakosky rakosky 17 septembre 2011 23:29

                                                          Un appel de Louisa Hanoune ,pour une conférence internationale des militants et des organisations de tout le MAGHREB ,contre la guerre et l’occupation étrangère

                                                          Evoquant la situation actuelle en Libye, Mme Hanoune a précisé que ce qui se passe dans le pays voisin n’est pas une révolution, mais une anarchie totale, dictée par une force étrangère et dont l’avenir est incertain. Cette incertitude inquiète l’oratrice qui n’a pas manqué de mettre en garde contre les répercussions « cruciales » de cette crise et de « l’intervention militaire de l’Otan ».

                                                          Et d’enchaîner : « L’Algérie, en tant que pays, ne doit pas reconnaître la légitimité du CNT. Abondant dans ce sens, la première dame du PT est convaincue que la priorité du CNT est de préserver l’intérêt de la France ». La reconnaissance de ce conseil n’est autre, aux yeux de Mme Hanoune, qu’une « légitimation de la guerre et de la présence des forces d’occupation étrangères ».

                                                          Elle appelle, dans ce cadre, à l’organisation d’une conférence d’urgence contre les guerres d’occupation opérées dans le nord de l’Afrique. Cette conférence à laquelle doivent prendre part les militants et les représentants de toutes les organisations politiques du Maghreb, doit également inclure les représentants des organisations des pays impérialistes, qui sont derrière ces guerres.


                                                          • rakosky rakosky 17 septembre 2011 23:40

                                                            l me semble que dans les combats de Syrte et de Bani Walid ,nous assistons à la naissance d’une Nation et cela c’est la plus mauvaise nouvelle pour l’Otan et la plus importante pour la suite des évènements
                                                            Nous avons très peu d’information, et surtout une énorme campagne de mensonges ,mais je crois que cette guerre devient une guerre de libération nationale et que ceia dépasse les solidarités tribales
                                                            Un autre aspect capital est que les rebelles ne disposent d’aucune base sociale sur laquelle ils puissent fonder leur légitimité,ils sont définitivement compromis comme le Parti de l’étranger ,de l’invasion ,de la destruction du pays
                                                            Une défaite militaire de l’Otan ou le simple prolongement de la résistance des combattants loyalistes serait une catastrophe politique et militaire pour l’Otan,ouvrant la voie à un soulèvement général et à la dislocation du CNT
                                                            Les jours à venir peuvent être sombres pour Sarkozy qui devrait payer au prix fort son aventure meurtrière ,,en tous cas la peur commence à changer de camp
                                                            Si la gauche n’avait pas la lâcheté que l’on sait elle engagerait maintenant une immense campagne contre la guerre et l’exploitation et toutes ses forces contre Sarkozy,mais nous savons qui sont ces gens …
                                                            La dignité c’est en Algérie qu’il faut aller la chercher,avec l’appel de Louisa Hanoune et du Parti des travailleurs d’Algérie
                                                             : « L’Algérie, en tant que pays, ne doit pas reconnaître la légitimité du CNT. Abondant dans ce sens, la première dame du PT est convaincue que la priorité du CNT est de préserver l’intérêt de la France ». La reconnaissance de ce conseil n’est autre, aux yeux de Mme Hanoune, qu’une « légitimation de la guerre et de la présence des forces d’occupation étrangères ».

                                                            Elle appelle, dans ce cadre, à l’organisation d’une conférence d’urgence contre les guerres d’occupation opérées dans le nord de l’Afrique. Cette conférence à laquelle doivent prendre part les militants et les représentants de toutes les organisations politiques du Maghreb, doit également inclure les représentants des organisations des pays impérialistes, qui sont derrière ces guerres.


                                                            • disons le 18 septembre 2011 12:14

                                                              de voir le parti des travailleurs monter au créneau en dit long sur les complicités entre lui et le pouvoir des généraux. Le gâteau doit être appétissant à partager.
                                                              L’Algérie est dans la tourmente. Le régime sent bien le vent de révolte qui souffle. 
                                                              La jeunesse avec les intellectuels cherchent les chemins de la liberté.


                                                            • rakosky rakosky 19 septembre 2011 01:14

                                                              @le dindon et rikiki,je connais un peu le programme et les propositions du Parti des travailleurs d’Algérie ,elles sont publiques ,exposées dans des meetings et des réunions à travers le pays,elles peuvent être critiquées par tous,mais pourquoi le recours à l’insulte et à la calomnie ...
                                                              Qui veut créer un climat de violence et au profit de qui ?
                                                              Sur quels soutiens comptez-vous ? l’OTAN ,Sarkozy,BHL ,que chacun avance à visage découvert ,les choses seront plus claires


                                                            • platon613 18 septembre 2011 21:23

                                                              Une analyse à ne rater sous aucun prétexte !!!

                                                              Fin 2011 : L’ultime choc financier

                                                              2011 sera marqué par « la fusion implosive des actifs financiers mondiaux ». L’Euroland va permettre à cette réaction d’atteindre sa masse critique, après laquelle plus rien n’est contrôlable ; mais c’est aux Etats-Unis que se trouve l’essentiel du carburant qui va alimenter la réaction et la transformer en choc planétaire réel...

                                                              http://news-26.com/econmie/1079-fin-2011-lultime-choc-financier.html


                                                              • chapoutier 19 septembre 2011 07:56

                                                                http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article=11201Libye : les forces kadhafistes revendiquent la capture de militaires français


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès