Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Mademoiselle chante le blues en Corée du Sud

Mademoiselle chante le blues en Corée du Sud

Quel rapport entre Patricia Kaas et la Corée du Sud ? Pas grand-chose me direz-vous. Quelques concerts par-ci et par-là au cours des années 90...

Événement – Quel rapport entre Patricia Kaas et la Corée du Sud ? Pas grand-chose me direz-vous. Quelques concerts par-ci et par-là au cours des années 90 pour des tournées promotionnelles ou encore un concert de charité en tant qu’invité du « Mickael Jackson & Friends Tour » à Séoul en 1999.
 
Et pourtant, si en France les dernières années furent plutôt calmes pour l’interprète de Mon Mec à moi, Patricia Kaas n’a cessé de tourner en Europe et en Russie pour son huitième album Kabaret.
 
Après une pause de quelques mois qui lui aura permis de se consacrer à l’écriture pour une autobiographie prévue en février 2011 (Flammarion) et avant de se reconcentrer sur un neuvième album en 2011 qui annonce une tournée en 2012, Patricia Kaas a accepté l’invitation de la Chambre de commerce et d’industrie franco-coréenne (FKCCI) qui fête cette année des relations franco-coréennes exceptionnelles en venant interpréter le 4 décembre quelques extraits de Kabaret devant un parterre de 850 personnes à Séoul.
 
Si le Gala de la FKCCI est considéré par les médias comme le plus prestigieux de Séoul chaque année grâce à ses décors impressionnants (reconstitution de Deauville en 2009, d’un mas provençale en 2008, etc.) et des personnalités françaises et coréennes (Claude Lelouch, Gérard Presgurvic et ses comédies Romeo et Juliette, Dom Juan, etc., Albert Cohen et la comédie Mozart l’Opéra Rock, l’acteur américano-coréen Daniel Henney, la chanteuse Lee Hyo-Ri, etc.), cette année il prend une toute autre envergure avec la chanteuse Patricia Kaas. 
 
Il faut noter que la France et la Corée du Sud ont vu leurs relations s’intensifier au fil des derniers mois (accord de libre échange entre l’Europe et la Corée du Sud signé le 6 octobre, présidence consécutive du sommet du G20 par la Corée en 2010 puis par la France en 2011, etc.).
 
La France se place en 2e position parmi les pays européens commerçant avec la Corée (plus de 6.9 milliards de dollars en 2009) et est le 4e investisseur dans la péninsule.
 
Et l’image de la Corée change auprès du public français : grands investissements avec STX, contrat nucléaire du consortium KEPCO aux Émirats Arabes Unis, Samsung premier sur le marché de la téléphonie mobile et des télévisions écrans plats, Hyundai-Kia quatrième constructeur mondial… 
 
La Chambre de commerce franco-coréenne, dont la vocation première est de développer les relations bilatérales entre les deux pays sur le plan commercial (support aux entreprises françaises pour venir en Corée du Sud et vice-versa, organisation d’événements, séminaires et formation, service de communication, etc.), est le meilleur témoin du dynamisme franco-coréen : pour la première fois, plus de 200 entreprises adhèrent à la FKCCI et plus de 850 invités (principalement des dirigeants d’entreprises, leurs équipes et leurs clients) ont réservé leur place pour le Gala de fin d’année. 
 
Samedi soir, Mademoiselle chantera le blues à Séoul en acoustique avec deux musiciens pour offrir une petite touche de chanson française à un public français et coréen d’ores et déjà enthousiasmé par sa venue...
 
AROSMIK - 20101203
 
Suivez l’actualité de Corée du Sud sur Twitter ou Facebook

Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (5 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Arosmik

Arosmik
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès