Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Mahmoud ABBAS à Strasbourg jeudi

Mahmoud ABBAS à Strasbourg jeudi

 Le temps fort de la IV° session de l’Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE) sera sans conteste, l’accueil de Mahmoud Abbas, jeudi prochain au Palais de l’Europe à Strasbourg.

Son discours et la conférence de presse qui le suivra, auront lieu après l’examen et le vote par les parlementaires des 47, dès mardi, de la demande d’admission au statut de Partenaire pour la Démocratie de cette APCE par le Conseil National Palestinien (CNP).

Un préalable vraisemblablement favorable ?

 Toujours prompt à réagir dès lors qu’il s’agit de Démocratie et de Droits de l’Homme, le Conseil de l’Europe, sur fond de « printemps arabe » en Tunisie, en Egypte et en Lybie, avait invité le président de l’Autorité Palestinienne (AP) pour le mois de juin. Cela ne s’est pas fait, l’ambition « ONU » primant.

 Et voici que dans un premier temps l’Autorité Palestinienne se tourne en particulier vers l’Europe, membre du Quartet ( UE, USA,Russie et ONU). Mais il s’agit cette fois de l’Europe de la Démocratie et des Droits de l’Homme, géant moral écouté, estimé mais nain politique s’il s’agit de faire appliquer ses résolutions et sanctions .

C’est donc l’Assemblée Parlementaire qui sera appelée à se prononcer sur cette demande d’admission du CNP. Ce statut de partenaire a été créé en 2009 pour la coopération institutionnelle avec les Parlements des Etats non membres des régions voisines (cette notion mériterait d’être précisée). Le Maroc par exemple, en a bénéficié lors de la session de Juin.

Une remarque d’importance dans la conjoncture : « l’AP considère qu’en mentionnant dans sa résolution 1680 de 2009, la possibilité pour le Conseil Législatif palestinien de demander à obtenir ce statut…, elle indiquait aussi implicitement que l’obtention d’un tel statut est indépendante de la reconnaissance d’un Etat palestinien ». Nous verrons les réactions lors du débat.

Si ce statut offre bien des avantages il requiert également des contraintes. On y reviendra le cas échéant. Le président de l’AP, Mahmoud Abbas saisit l’occasion pour venir vraisemblablement brandir à son tour à Strasbourg, comme à l’ONU sa demande d’adhésion.

 

Une relance du processus de paix ?

C’est au minimum ce qu’il faut espérer. Comme d’autres observateurs autorisés Julien Salingue, considère que « l’industrie du processus de paix » l’AP, étant « un appareil d’Etat sans Etat, avec son lot de ministres, de conseillers, de hauts-fonctionnaires… », doit continuer de fonctionner.( Interview au quotidien algérien La Nouvelle République.)

Nous n’en sommes pas là. Attendons le président Abbas qui espère recueillir les neuf voix nécessaires au Conseil de Sécurité de l’ONU, - il en aurait huit à présent - pour obtenir une recommandation qui serait suivie d’un vote en Assemblée Générale.

 Vote sans doute très favorable comme en 1988 : 100 Etats avaient reconnu l’Etat de Palestine proclamé depuis l’Algérie… puis rien.

De son coté, le premier ministre turc Erdogan exprime dans Time son avis catégorique. Traduction libre  : « Si les résolutions du Conseil de Sécurité ( plus de 89) à l’encontre d’Israël avaient été exécutées, le conflit Israélo-Palestinien serait résolu depuis longtemps ».

Peut-être un espoir quand même. « Il luit comme un brin de paille… » comme dit Verlaine » mais il luit ! Celui de convaincre les parlementaires des cinq pays européens membres du Conseil de Sécurité (Allemagne, Bosnie, France, Royaume-Uni, Portugal) et que ceux-ci exercent une puissante influence sur leur gouvernement. Au moins sur l'un d'entre eux. On peut rêver !
 En tout cas, ce ne sont pas les propos tenus par un ardent mais aussi haineux défenseur d’Israël qui n’est d’ailleurs pas attaqué, qui peuvent adoucir les relations et peut-être susciter des réflexes d’indignation. Les voici glanés dans le courrier des lecteurs de l’Express, reproduits en annexe, ci-dessous.

Antoine Spohr.

 

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.91/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

32 réactions à cet article    


  • Bulgroz 3 octobre 2011 17:31

    Comment reconnaitre un pays quand celui ci nie le droit à l’existence d’un autre ?


    • minidou 3 octobre 2011 17:37

      La reconnaissance doit être mutuelle et c’est un aboutissement non un préalable.


    • OMAR 3 octobre 2011 19:25

      Omar 33

      Bulgroz, n’étalez pas vos leçons de hasbara sur ce site :

      Israél est reconnu par l’ONU et la majorité des nations...
      Ce qui n’est pas le cas de la Palestine...

      Par contre, c’est Israél qui occupe la Palestine...
      En position de colonisateur, c’est toujours Israél qui s’oppose et demande aux nations indépendantes de s’opposer à la reconnaissance de la Palestine...


    • Ouallonsnous ? 3 octobre 2011 23:29

      Il n’y a pas deux pays en Palestine, mais un seul, occupé par un corps expéditionnare sioniste anglo-USraélien !


    • robin 4 octobre 2011 11:01

      Comme par hasard, c’est toujours les pro-version officielle des attentats du 11septembre qu’on retrouve comme lobbyste d’Israel sur d’autres discussion, sûrement un hasard...lol !


    • Ptetmai 5 octobre 2011 09:28


      @ Omar 33
      Mais connaissez-vous bien le texte et le contexte ubuesque de l’admission d’« Israël » à l’ONU ?

      Ce pseudo-état a obtenu sa reconnaissanceà la seconde demande parce qu’il s’engageait
      1/ à signer les accords de Lausanne le lendemain 12 Mai 1949
      2/ à respecteur les résolutions de l’ONU

      Non seulement il n’en fit rien évidemment, mais encore Ben Gourion avait donné l’ordre à son ministre des affaires étrangères qui l’a écrit depuis de détricoter l’accord avant même qu’il soit signé.

      L’hypocrisie de ces sionistes-là, sûrs d’eux-même et dominateurs, car il y en eut de pacifiques et admirables, n’avait et n’a toujours pas de limite.

      Même parmi les sympathiques défenseurs de la cause palestinienne, il y en a beaucoup trop qui connaissent insuffisamment le passé pour pouvoir répondre à tous les sionistes qui montent la garde ici et ailleurs et nous parlent mensongèrement de ce passé au présent pour obérer le futur.

      Et, hélas, certains conférenciers français très demandés se gardent bien d’expliquer les choses à fond. Peut-être, consciemment ou non, pour ménager leurs « cousins » israéliens. Alors que leur pseudo-état est éthiquement et juridiquement indéfendable

      PS. Le collabo Abbas aussi est illégitime depuis le 9 janvier 2009


    • MdeP MdeP 3 octobre 2011 19:42

      MdeP
      L’accueil d’Abbas à Strasbourg devait être préalablement conditionné à la reconnaissance de l’Etat d’Israel par l’Autorité palestinienne.
      On ne vient pas réclamer sans mettre quelque chose de solide sur la table.

      En aucun cas, l’Europe ou l’ONU ne doivent servir de cheval de Troie aux Palestiniens pour les aider à fracturer les portes d’entrée de l’Etat souverain israélien.

      C’est le moment de leur faire plier un genou à terre et de les amener à cette reconnaissance d’Israel.
      C’est le moment d’exiger d’eux une réelle sincérité de paix.


      • A. Spohr A. Spohr 3 octobre 2011 21:17

        La reconnaissance d’Israël est évidemment clairement établie depuis longtemps. On n’en est plus là . Mais attendez donc ce que le Conseil de l’Europe dira demain et ce Mahmoud Abbas en tirera . Ce n’est pas la Palestine qui menace Israël.


      • Farniente 3 octobre 2011 23:16

        MdeP
        L’accueil de Netanyhanou à New-York devait être préalablement conditionné à la reconnaissance de l’Etat Palestinien par l’Autorité Israélienne .
        On ne vient pas réclamer sans mettre quelque chose de solide sur la table.

        En aucun cas, l’Europe ou l’ONU ne doivent servir de cheval de Troie aux Israéliens pour les aider à fracturer les portes d’entrée de la Palestine occupée

        C’est le moment de leur faire plier un genou à terre et de les amener à cette reconnaissance de la Palestine
        C’est le moment d’exiger d’eux une réelle sincérité de paix.


      • Bulgroz 4 octobre 2011 09:53

        Mais que doit on reconnaitre exactement ?

        Le Hamas qui ne reconnait pas Israël et qui n’est pas reconnu par le Fatah ou inversement ?

        C’est quoi ce pays qu’Abbas demande de reconnaitre : La République Islamique anti juive de Gaza ?


      • MdeP MdeP 3 octobre 2011 20:08

        Et j’ajoute : il semblerait que Daniel Cohn Bendit qui est un contraire, une petite tête, un politicard de dernière zone n’aie pas compris cela.

        Qu’est-ce qu’il croit ? Que c’est en se voilant la face que les Israéliens peuvent espérer vivre en paix sur leurs terres ???

        Eh Dany, quitte la politique : tu es en train de les trahir.


        • Farniente 3 octobre 2011 23:18

          Et j’ajoute : il semblerait que Sarko qui est un contraire, une petite tête, un politicard de dernière zone n’aie pas compris cela.

          Qu’est-ce qu’il croit ? Que c’est en se voilant la face que les Palestiniens peuvent espérer vivre en paix sur leurs terres ???

          Eh Sarko, quitte la politique : tu es en train de les trahir.


        • Farniente 3 octobre 2011 23:20

          Et j’ajoute : il semblerait que Sarko qui est un contraire, une petite tête, un politicard de dernière zone n’aie pas compris cela.

          Qu’est-ce qu’il croit ? Que c’est en se voilant la face que les Palestiniens peuvent espérer vivre en paix sur leurs terres ???

          Eh Sarko, quitte la politique : tu es en train de les trahir.


        • Farniente 3 octobre 2011 23:20

          Désolé pour le doublon,mon ordi a béguayé


        • Jean Eymard-Descons 3 octobre 2011 20:29

          Ma belle-mère à Colmar ce mercredi.

          En concert à la salle des fêtes...


          • A. Spohr A. Spohr 3 octobre 2011 21:13

            Qu’est ce que vous devez en avoir marre de vous, mon pauvre...


          • MdeP MdeP 3 octobre 2011 21:52

            MdeP @ Spohr
            Vous plaisantez ?
            « Ne nous forcez pas à reconnaître un Etat Juif, nous le ferons pas ».
            Voilà ce qu’a déclaré Mahmoud Abbas le leader palestinien. Ceci est relaté par le JSS du 27 Août 2011. http://jssnews.com/2011/08/27/mahmoud-abbas-ne-nous-forcez-pas-a-reconnaitre-un-etat-juif-nous-ne-le-ferons-pas/
            Sérieusement, vous vous moquez de moi ?
            Alourdir votre fable avec : « Ce n’est pas la Palestine qui menace Israel » n’est pas vraiment utile.
            Les Gaulois aussi avaient peur que le ciel leur tombe sur la tête. Mais eux ne savaient pas qu’ils étaient rentrés dans une période interglaciaire.
            Vous êtes ridicule.


            • A. Spohr A. Spohr 4 octobre 2011 08:48

              Une mauvaise foi pareille est contre-productive et contribue à l’isolement croissant d’Israël.

              Le grand protecteur US ne sera pas toujours aussi puissant ( relativement) et l’environnement géopolitique immédiat se détériore . Beaucoup d’Israéliens en sont conscients . Je ne vous ferai pas l’honneur de me moquer de vous, ce n’est pas nécessaire et n’apporterait rien .


            • bigglop bigglop 4 octobre 2011 01:11

              Bonjour,
              Connaissez-vous cette vidéo de notre « grand président » devant le Comité Juif Américain.
              Un discours plein de saveur et plus particulièrement à partir de 21 min 45...suspense

              http://www.youtube.com/watch?v=tfhQUg88Dbs


              • MdeP MdeP 4 octobre 2011 01:59

                MdeP @ Farniente
                N’inversez pas les rôles : ce sont les palestiniens qui ne veulent pas des Israéliens. Ils considèrent que ce sont leurs terres à eux seuls, uniquement. Et n’ont de cesse que de vouloir les en chasser. Ce n’est pas acceptable. Cette terre appartient aussi aux Israéliens qui y ont leurs origines.
                Vous êtes assez puéril : les Israéliens dans cette guerre d’usure où ils sont entraînés malgré eux, font montre d’une patience extraordinaire qui traduit très explicitement leur reconnaissance du peuple palestinien. Vous saisissez la nuance ? Je ne saurais mieux dire.
                La situation est toujours la même : ce sont bien les Palestiniens, à leur tour, qui doivent reconnaître l’Etat d’Israel, préalable indiscutable à la reconnaissance d’un Etat palestinien par les Israéliens et le reste de la communauté internationale. C’est à ce moment-là que nous saurons que les Palestiniens ont atteint la maturité nécessaire pour parler de paix.


                • Farniente 4 octobre 2011 04:23

                  Votre mauvaise foi est incommensurable,votre victimisation perpétuelle est épuisante.Ma façon de vous répondre n’était là que pour vous montrer que vos arguments n’en sont pas et sont retournables à l’infini.

                  Maintenant trouvez moi un seul argument valable pour me démontrer que l’ONU,qui a créé l’état d’Israel sans demander l’opinion des habitants des lieux,devrait tenir compte de l’opinion de l’état d’Israel pour reconnaitre l"État palestinien.


                • Farniente 4 octobre 2011 04:33

                  quant aux palestiniens chassant les Israéliens de leurs terres,si vous pouviez me donner des chiffres,je veux dire combien d’Israéliens ont été chassés de leurs terres par des palestiniens ces 10 dernières années ?Et vice-versa ?

                  Et pour les terres ancestrales,vous repasserez aussi,parce que quand votre père est né en Ukraine et votre grand-père et votre arrière grand-père et votre arrière-arrière-grand-père et ainsi de suite pour 80 générations,vos terres ancestrales,c’est l’Ukraine


                • Alef Alef 4 octobre 2011 08:25

                  Abou Mazen est allé à l’Onu pour obtenir « un territoire sans la paix »
                  Mahmoud Abbas vient à Strasbourg quémander de l’argent.

                  Abou Mazen étant le nom de guerre de Mahmoud Abbas, presque tous les responsables des services de renseignements et de sécurité de l’OLP ont pris un nom de guerre commençant par Abou. C’est d’un comique ....

                  Bien sur l’Europe s’empressera de donner notre argent à fond perdu pour rénover les villas et payer les voitures de luxe des irresponsable palestiniens.
                  En Europe on à pas de politique commune mais on a du fric.
                  Et il est vrai que les poooooovres palos sont les plus malheureux de la terre, Haiti, la RDC, Nicaragua, etc...croulent sous l’argent des donateurs milliardaires arabes


                  • James James 4 octobre 2011 09:41

                    « Abou Mazen est allé à l’Onu pour obtenir »un territoire sans la paix« 
                    Mahmoud Abbas vient à Strasbourg quémander de l’argent. »

                    De l’argent ? non une reconnaissance politique auprès de ceux qui ne cessent de renforcer leurs liens économiques et culturels avec l’entité sioniste .

                    "Abou Mazen étant le nom de guerre de Mahmoud Abbas, presque tous les responsables des services de renseignements et de sécurité de l’OLP ont pris un nom de guerre commençant par Abou. C’est d’un comique ....« 

                    Abou est un mot arabe signifiant simplement père de , son féminin est Oum
                    Abou Amar (Arafat ) père de Amar

                     »Bien sur l’Europe s’empressera de donner notre argent à fond perdu pour rénover les villas et payer les voitures de luxe des irresponsable palestiniens."

                    Qui détruit les infrastructures palestiniennes, surement la foudre israélienne .


                    • Alef Alef 4 octobre 2011 10:30

                      Si les médias étaient aux mains des juifs, on verrait tant de haine et de mensonges contre Israël à la télévision française cf hier “Un oeil sur la planète” : sur France 2

                      Les médias francophones sont fondamentalement pro-arabe à l’image de l’agence AFP (Agence France Palestine)


                      • robin 4 octobre 2011 11:04

                        C’est sans doute pour ça que lorsqu’il y a agression sur un juif ça fait la une et quand il s’agit d’un arabe, on le retrouve à la rigueur dans un entrefilet à la 10e page....lol !


                      • Alef Alef 4 octobre 2011 13:05

                        Un terroriste s’est infiltré la nuit du 11 mars 2011 dans le village d’Itamar (Israël), au sud de Naplouse, et a poignardé à mort trois enfants âgés de 11 ans, 3 ans, un bébé d’un mois et leurs parents.

                        Hadass, 3 mois, Elaad, 4 ans, Yoav, 11 ans, Ruth Fogel, 35 ans, Udi Fogel, 36 ans égorgés à Itamar.

                        pas un mot dans les médias français

                        Il y a deux semaines, Asher Palmer, 25 ans, et de son fils Yehonathan, un an sont morts sur la route numéro 60, entre Kiryat Arba et Halhul, lorsque la voiture à bord de laquelle ils se trouvaient s’est renversée, une pierre ayant touché le conducteur.

                        pas un mot dans les médias français

                        Vous dite n’importe quoi parce que votre cerveau est saturé de haine et de propagande diffusé en permanence par les médias français. En URSS les gens savaient que les journalistes leurs mentaient, ici vous en êtes ignorants.



                      • Farniente 4 octobre 2011 14:28

                        Et combien de palestiniens tués par Tsahal depuis le début de l’année ?


                      • robin 4 octobre 2011 11:02

                        Le CRIF va t’il faire jouer ses laquais du gouvernement pour faire annuler la réunion ?


                        • robin 4 octobre 2011 11:08

                          Les plus terribles ennemis d’Israël ne sont pas les Palestiniens, mais ceux qui se font passer pour des juifs et montent le monde entier contre Israël en allant de provocations en provocations (comme par exemple continuer à annexer des territoires pendant la demande d’Abbas), s’asseyant sur toutes les résolution de l’ONU qui d’ailleurs en est complice par sa lâcheté à ne rien faire, assassiner des gens partout dans le monde en toute impunité etc.

                           


                          • MdeP MdeP 4 octobre 2011 15:34

                            MdeP @ Spohr
                            On ne peut pas s’afficher perpétuellement dans un rôle de victime comme le font les Palestiniens depuis des décennies. Ce sont eux qui ne veulent pas reconnaître Israel et qui ne veulent pas partager un territoire sur lequel les Israéliens sont aussi chez eux . Des frontières avaient été délimitées et ce sont les Palestiniens qui ont continué les agressions, obligeant les Israéliens à les repousser.
                            A trop tirer sur la corde, la communauté internationale finira par les lâcher.
                            Il faut qu’ils reconnaissent Israel pour accepter officiellement et légalement le partage du territoire.


                            • MdeP MdeP 6 octobre 2011 18:48

                              MdeP@desperadoprim
                              Je n’ai aucune religion (obscurantisme) et je les tolère toutes. Je pense simplement que, des deux côtés, des efforts doivent être faits mais que le plus gros doit être mis en oeuvre par les Palestiniens. C’est tout.
                              Allez, je change de forum et je vous @+ ailleurs

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès