Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Mahmoud ABBAS soutenu par l’EUROPE

Mahmoud ABBAS soutenu par l’EUROPE

 C’est clair. L’Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE) vient d’octroyer au Conseil National Palestinien (CNP) le statut de « Partenaire pour la démocratie ». A Strasbourg pas de veto possible, au contraire, hier, une quasi-unanimité des 47 de cette Europe « élargie. »

 Plus courageuse encore, elle invite le Conseil de Sécurité à New-York à soutenir l’adhésion palestinienne à l’ONU et cela, sans ignorer le veto probable des Etats-Unis mais avant de connaître celui opposé ce mercredi, par la Chine et la Fédération de Russie et autres, à la condamnation de la Syrie.

Des droits mais aussi des devoirs.

 Désormais les six membres élus palestiniens du CNP pourront prendre la parole devant l’Assemblée et dans la plupart de ses commissions, proposer des sujets à débattre mais ne pourront pas voter.

 En échange le Conseil National Palestinien, par la voix de son président, M. Salim Al-ZA’NOON, s’est engagé à « défendre les valeurs du Conseil de l’Europe » et à organiser des élections libres et équitables, à œuvrer à l’abolition de la peine de mort, à s’abstenir de toute violence et bien sûr à reconnaître le droit d’Israël à exister et même d’œuvrer pour la libération du soldat Shalit. Dont acte .

 Rendez vous dans deux ans pour l’examen des progrès accomplis sur ces points.

 Au demeurant, la signification de ces accords, va bien au-delà de ce qu’ils représentaient dans le précédent marocain, le Parlement Marocain ayant obtenu, en premier, ce statut . Pour le Maroc, il s’agit d’un Etat, pour la Palestine, il s’agit d’une nation en quête d’Etat et qui vit tant bien que mal sous des régimes divers, ce qui produit des confusions troublantes.( cf Gaza et le Hamas entre autres )

 On ne peut pas s’empêcher de voir la préfiguration de la naissance d’un Etat que l’APCE appelle de ses vœux avec force et détermination, tout en invitant au dialogue avec Israël.

Une remarque quelque peu provocatrice d’un des représentants des « observateurs israéliens » considérant que « les Palestiniens avaient déjà un Etat, la Jordanie », a jeté un froid dans une assemblée silencieuse mais qui connaît les différentes approches de la Knesset sur la question. Les autres Israéliens présents considéraient que cette démarche palestinienne était somme toute, à considérer comme une invitation à reprendre le dialogue avec un protagoniste plus fréquentable puisqu’engagé sur la voie de la démocratie.

 

En attendant le chef de l’Autorité Palestinienne.

 En marge ou en complément, l’APCE, sans ambages, a invité les Etats européens membres du Conseil de Sécurité ( France, Russie, Royaume-Uni, Bosnie-Herzégovine, Allemagne et Portugal ) à soutenir la demande officielle d’adhésion de la Palestine en tant que membre de l’Organisation des Nations-Unies.

La décision doit être prise vraisemblablement très prochainement . Elle sera très sûrement rejetée par le veto des Etats-Unis, soutien inconditionnel d’Israël. Mais neuf voix sur quinze sont nécessaires pour obtenir au moins qu’une recommandation soit votée en Assemblée Générale, ce qui constituerait sans conteste une petite victoire pour Mahmoud Abbas qu’on attend au Palais de l’Europe et à la Cour Européenne des Droits de l’Homme . Les parlementaires n’ont guère qu’un rôle incitatif auprès de leur gouvernement mais c’est mieux que le silence complice.

Le discours du leader sera suivi avec une très grande attention même si personne n’attend de grande surprise.

Le drapeau Palestinien ne flottera pas encore même dans un contexte particulier, au parvis de l’Institution Européenne avant longtemps.

 

Antoine Spohr

Article paru également sur Médiapart.


Moyenne des avis sur cet article :  3.8/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 6 octobre 2011 10:44

    Les palestiniens savent que les Etats unis sont leurs ennemis depuis toujours , ils ne devraient même pas accepter leur présence pour les « négociations » avec Israel !

    Les Usraeliens peuvent s’indigner du veto russe et chinois sur la Syrie , c’est la réponse du berger à la bergère ..............


    • Rensk Rensk 6 octobre 2011 11:13

      Attention à l’amalgame. Le vote de l’ONU était pour attaquer un État qui lui-même fait partie de l’ONU... Et la raison d’être de l’ONU est...

      L’autre vote à venir est la recréation d’un État déjà donné par l’ONU, en 1947 je crois. Or donc, voir les USA aller contre une résolution qu’ils ont approuvé sans problème auparavant fait « tâche » dans leurs curriculum vitae... Cela risque fort de les rendre moins crédible !


    • Rensk Rensk 6 octobre 2011 11:30

       - une quasi-unanimité des 47... Voilà, c’est encore à moi de chercher qui aurait voté contre


      • Alef Alef 6 octobre 2011 13:22

        Quel nom pour ce nouvel état ?  smiley

        Jihadistan
        Hammassechusetts
        70 Virgins R Us
        Intafadaville
        Hezbollandia
        Southern Iran


        • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 6 octobre 2011 16:29

          C’est dans l’ordre naturel des choses ...de l’Europe !

          L’Europe soutient l’égarement de ceux qui ne savent pas revendiquer leur droits ! Ainsi la paix tourne le dos à la Palestine et l’Europe a encore du pain sur la planche ou plutôt sur le dos de tous « les arabes » !

          Le conflit palestinien fabriqué par l’Europe n’admet qu’une seule solution, celle qui accuse précisément l’Europe, dans ce cas comment voulez-vous que cette Europe puisse se remettre en cause ?

          Mohammed MADJOUR.


          • Hussein Hussein 6 octobre 2011 20:00


            Voilà un texte clair qui nous précise la volonté des dirigeants palestiniens de répondre aux aspirations de chacun (de chaque partie) en usant de moyens démocratiques et non belliqueux pour régler un problème.


            • A. Spohr A. Spohr 6 octobre 2011 21:43

              A Hussein

              Grâce à dieu, aux dieux, à Yahvé et à Allah le très miséricordieux, il reste quelques gens de bon sens. Démocratie véritable=paix possible, car les combattants ont rarement envie de se battre si ils ont pu décider . ( Cf les millions de « malgré nous », morts, glorieux récupérés mais si rarement prompts à se battre...) Merci pour cette intelligente modération .

              • veroguijo 7 octobre 2011 17:16

                Enfin des commentaires cohérents et réalistes sur la véritable intention de Abbas.


                Ne revons pas, ce n’est pas la paix qu’il cherche avec Israel mais la fin de cette nation.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès