Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

 Accueil du site > Actualités > International > Mais qu’allait-il donc faire dans cette galère ?

Mais qu’allait-il donc faire dans cette galère ?

C’est une constante dans tous les pays du monde. Les dirigeants sont toujours détestés par le peuple pour des raisons incompréhensibles et divergentes d’une personne à une autre. C’est le cas de Barack Hussein Obama.

Si j’étais à la place de l’actuel président américain je deviendrais folle ou alors je quitterais le pouvoir. On lui reproche tout et son contraire, ce que j’ai pu vérifier en échangeant des courriels avec le responsable du New Patriot Journal et en écoutant les commentaires européens sur sa politique.
 
La dernière polémique en date dont il est l’objet est celle de la soi-disant mosquée de Ground Zero. Tout d’abord les raccourcis pourris des médias laissent à penser qu’il va y avoir une mosquée sur le site même des attentats or celle-ci devrait se trouver à quelques pâtées de maison. Et voici l’opinion américaine se déchainer en deux camps, pour ou contre l’édification d’un lieu de culte musulman à 15 minutes du défunt WTC. Franchement qu’est-ce qu’on en a à faire ? Et le Président de dire qu’il est pour. Comme si de toute façon il pouvait s’opposer à ce qui fait le terreau des U.S.A : la foi revendiquée ouvertement comme identité fondamentale d’un citoyen. Un ami texan (pas le patriot, un gars super sympa) m’a d’ailleurs dit que c’était tout à fait normal de demander à une personne que l’on connait depuis 5 minutes quelle est sa religion. Cela permet de la ranger dans une petite boite. Et qu’il est très bizarre dans ce pays d’être athée. Un de ses amis était d’ailleurs constamment l’objet de la curiosité car il se revendiquait comme tel, il était considéré comme anormal. Rien d’étonnant dans un pays où dans les cours de justice on prête serment sur la Bible.
 
Ensuite sa loi sur l’assurance maladie. Dans son pays on lui reproche de bafouer les droits des citoyens en les obligeant à avoir une assurance maladie, c’est très mal. C’est le discours que tient, entre autre, le mouvement New Patriot affilié au Tea Party. En Europe et surtout en France on lui reproche le fait que sa loi n’aille pas assez loin dans la couverture maladie de tous les Américains et de laisser encore un grand nombre de personnes sur le côté de la route.
 
Et la régulation des marchés financiers. Pour certains il est de mèche avec les vampires de Wall-street car ils sont intégrés à son cabinet. Pour les autres c’est un dangereux interventionniste qui veut dicter ce qu’il est bien de faire ou non aux banques et plus généralement aux grandes entreprises comme lorsqu’il nationalise une banque sur le point de s’effondrer et d’entrainer un deuxième krach boursier ou encore de nationaliser General Motors en faillite qui emploie des dizaines de milliers de ses concitoyens en temps de chomâge record.
 
Pour la marée noire dans le Golfe du Mexique. C’est son gouvernement qui est responsable car il a autorisé les forages en eaux profondes. Mais lorsqu’il veut imposer un moratoire de six mois sur le pompage dans la zone v’là t’y pas qu’une armée de bouclier se lève, c’est qu’il ne faudrait tout de même pas détruire les 30000 emplois générés par l’activité pétrolière dans l’état de Louisiane. "Et d’abord pourquoi il n’a pas fait intervenir l’armée au lieu de laisser BP se débrouiller tout seul ?" C’est la phrase qui revient le plus souvent dans la bouche des Américains. Mais qu’aurait-elle pu faire de plus l’armée à part faire péter une ogive nucléaire ? Quand on voit la façon dont ils se dépatouillent avec leurs deux guerres...Et on lui reproche dans le même temps d’avoir été trop dur avec l’entreprise car il se permettait d’appeler le pdg pour lui dire de bouger son cul un peu plus vite et de régler la facture.
 
Les deux guerres d’ailleurs. Il a fixé un calendrier de retrait des troupes et il tente de s’y tenir parce qu’il a compris que de toutes façons ces guerres étaient perdues. W s’était lancé dedans sans prendre le temps de réfléchir ni au pourquoi, ni au comment. Ce ne sont pas des soldats gavés de Macdo et cie retranchés dans leurs bases où ils écoutent du Shakira à pleins tubes pendant que la population environnante n’a pas d’électricité (ah si, 4 heures par jour en Irak, dans les villes) et qui ne sortent qu’une fois de temps en temps histoire de se faire tirer comme des lapins par trois barbus qui connaissent la région comme leur poche qui vont "gagner" des guerres. Pour établir la confiance avec la population depuis bientôt 9 ans ils distribuent des bonbons aux gamins dans l’espoir qu’ils dénoncent les talibans. Alors Obama a décidé d’utiliser des drones vu l’incompétence des soldats. Mais rien à faire, qu’il y ait ou non un pilote dans l’avion il y a toujours plus de civils tués que de combattants ennemis. En même temps on n’a pas vu une seule guerre depuis 70 ans dans laquelle les victimes civiles étaient moins nombreuses que les combattants en arme. Ce sont des guerres et l’on peut bien s’insurger sur nos canapés mais la guerre c’est toujours dégueulasse et il y a toujours des morts, sinon ce ne serait pas la guerre.
 
Le prix Nobel de la paix, qu’il n’a jamais voulu être d’ailleurs, tue des musulmans. Ce qui n’empêche pas de plus en plus d’Américains de croire qu’il appartient à cette confession parce qu’il n’a pas fournit son certificat de naissance ( que j’ai pu voir d’ailleurs dans "enquête exclusive spécial Hawaï" sur M6, sans doute un faux). Il ne serait pas né aux U.S.A ce qui est contraire à la Constitution américaine. Quand j’ai demandé à mon "correspondant" patriote américain où il était né, il m’a répondu : je ne sais pas. Si sa mère avait accouché au fin fond de la brousse kényane à n’en pas douter ils auraient déjà trouvé quelqu’un se rappelant de cette Blanche accouchant d’un petit métis chez eux. Mais "je ne sais pas" semble être un argument suffisant d’autant plus que sa mère s’est ensuite remariée avec un Indonésien et l’a envoyé dans les "madrasas" (école et pas école coranique) de ce pays. Il plait à cette frange de la population américaine d’oublier que le Président est le cousin au je ne sais quel degré de Dick Cheney et que son arrière grand-père était le chef des Confédérés.
 
En plus d’être un musulman qui se cache dans les églises, le Président menteur est un vilain socialiste. Ce qui nous fait bien marrer en France, nous qui avons encore des Mélenchon, Besancenot, Marie-Georges... Oui, encore cette histoire de réguler l’économie, c’est très mal vu aux U.S.A . Il paraît même qu’il porte atteinte à la liberté d’expression en voulant limiter les montants des dons des entreprises privées, des syndicats et des particuliers aux partis politiques. C’est mon "pote" patriote qui me l’a dit, même que la Cour Suprême a dit que ça violait le premier amendement de leur Constitution. Chose que nous avons vainement tenter de faire en France puisque certains trouvent des manières détournées de récolter des fonds. Tout cela parce qu’il est soi-disant noir. Son père l’a fait tout seul. En même temps il n’avait qu’à ne pas cocher la case "Noir" à la question "de quelle race êtes-vous ?" dans le questionnaire de recensement. L’absurdité même d’une telle question me laisse pantoise, surtout en 2010, surtout dans ce "grand pays démocratique" qu’est l’Amérique. Je me demande si certains répondent "bichon maltais croisé yorkshire", ça ne doit pas rentrer dans leurs cases.
 
Je zappe la politique internationale au risque de perdre tout le monde, je signale juste que son seul pote chef d’état c’est Medvedev. C’est peut-être pour ça qu’il n’a pas encore lancé d’offensive sur l’Iran comme les Faucons le poussent à le faire depuis un an et demi. Ce n’est que pure conjecture.
 
Bref, chez eux il est à gauche, chez nous il est plus qu’à droite, sans doute un effet de décalage dû au grand nombre de méridiens qui nous séparent. 
 
Pour répondre à la question que je me suis posée à moi-même j’ai deux hypothèses. Soit cet homme est fou et inconscient de s’être présenté à la présidence alors que le "job" (c’est à la mode à ce qu’il parait de mettre des mots anglais alors qu’ils existent dans notre langue) exigeait de faire face à une crise financière mondiale, à deux guerres interminables ainsi qu’à l’hostilité de la communauté internationale eût égard aux agissements de son prédécesseur, simplement parce qu’il aimait son pays. Un masochiste en somme.
 
Soit c’est un cynique arriviste, un brin mégalo, issu du sérail, qui s’est fait élire en sortant les violons, "regardez, je suis noir, votez pour moi" (le fameux story-telling) , et qui une fois au pouvoir fait comme tous les chefs d’états de la planète, il essaie de se démerder à résoudre les innombrables problèmes qui l’assaillent en permanence et dont nous n’avons pas idée, tout en tentant d’inscrire sa marque dans l’Histoire.
 
Les deux hypothèses ne me semblent pas incompatibles, il faut des deux pour être élu par un peuple qui sait ce qu’il veut, puis, une fois qu’il l’a obtenu, n’en veut plus. Et surtout pour endurer toutes les critiques plus absurdes les unes que les autres qui s’abattent sur lui. Si les gens n’avaient pas attendu de lui qu’il soit Superman ils ne seraient pas aussi déçus qu’il ne soit qu’un homme, un Président ni meilleur ni pire que les autres.
 
Pour ma part je dis : chapeau l’artiste. D’abord il est toujours en vie dans ce pays qui a déjà une longue tradition de "présidicide" et il profite des quelques mois pendant lesquels il a la majorité dans les deux chambres pour essayer d’améliorer le sort des sans-papiers ce qui lui vaut toujours plus de critiques des deux côtés. Tiens bon Barack !


Sur le même thème

Le patriotisme, le crime de lèse-majesté absolu ?
Lettre au député européen Aymeric Chauprade
Austérité, guerre et euro-fascisation : le quatrième Reich euro-atlantique annonce la couleur !
Nous sommes le Donbass
Pourquoi je ne vote pas Marine Le Pen ?


Réactions à cet article

    • Par Petitou (---.---.---.97) 27 août 2010 11:27
      Petitou

      Mais où donc voyez-vous que je suis subjuguée par ce type ou même que je l’adore ?
      Vos réactions du type « les américains qui subissent son joug » répondent exactement au propos de mon article. Aussi vite élu, aussi vite haït, comme tous les présidents avant lui car il est exactement pareil, nous sommes d’accord. Ce n’est pas pour rien que je dis qu’il est le cousin de Dick Cheney, ce type ne sort pas de nulle part sinon il n’aurait jamais été élu.
      Et puis à propos de la mosquée près de Ground Zero dites-moi donc qu’il n’ y a pas déjà une autre salle de prière musulmane dans le même périmètre ! Nous sommes à Manhattan, c’est pas si grand en surface et comme je l’ai dit dans mon article les Américains ont un besoin viscéral d’exprimer leur foi. Et là mon cher c’est vous qui tombez dans le piège « des marionnettes » que nous présentent les « dirigeants économiques ». Il y a bien d’autres sujets plus importants que de savoir si l’on va construire ou non une mosquée sur un terrain privé. Et je ne pense pas que toutes les familles de victimes détestent les musulmans parce que dix ou onze personnes extrémistes ont tué leurs proches.
      La question que je vous pose à mon tour c’est pourquoi dans ce cas, si la douleur des victimes est si forte, pourquoi les Américains ont-ils dit aux Français de ne pas tirer sur Ben Laden les deux fois où ils l’ont eu dans leurs viseurs ? Cela aurait sans nul doute apaisé les familles de victimes d’une façon plus convenable que cette histoire grotesque.
      En plus à choisir entre MacCain et Obama j’aurais voté McCain. Mais c’est juste que je n’aime pas crier avec les loups.

  • Par Owen (---.---.---.182) 27 août 2010 11:39
    Owen

    Bonjour Petitou,

    Très sympa votre article. Rien à ajouter à ce que vous avancez. Une crise mondiale et l’héritage Bush ne lui laissent en effet guère de moyens.
    J’ai des regrets, plutôt que de la rancœur contre ce qu’il est devenu.

    Maintenant, si le prochain Président est Sarah Palin, elle va ressembler tous les néocons des 2 Bush et en plus les évangélistes.
    Ce sera de beaux jours pour AgoraVox et carrément la catastrophe planétaire (guerres sales plus étendues, Nouvel Ordre Mondial verrouillé, haine généralisée entre individus et la Terre en très mauvais état)

  • Par _Ulysse_ (---.---.---.130) 27 août 2010 12:02
    _Ulysse_

    C’est bien la première fois que je lis un article un peu plus réaliste sur Obama !

    Je reste persuadé qu’Obama veut bien faire. Seulement son « joug » n’est pas assez puissant visiblement. Il fait face à une opposition forte et violente.

    C’est normal car il s’attaquent à des pbs fondamentaux dans ce pays et cela fait ressurgir le vieux clivage nord/sud .

    Les réactions en France sont d’ailleurs très violentes je trouve. Avant l’élection personne n’y croyait, un métisse président des USAs. Ba oui, beaucoup de français imagine les américains comme étants tous de gros racistes. Avec cette élection, ils nous renvoyé à nos chers études et cela amène des réactions violentes chez beaucoup qui se mettent à le détester.

    • Par rastapopulo (---.---.---.208) 27 août 2010 20:17
      rastapopulo

      Moi c’est les 2 ans et la défaite au Massachusetts (à cause de son déplacement « en soutient »candidat démocrate) qui ont été nécessaire pour que « monsieur blabla » daigne sortir une réforme où les subprimes actuelles ne seront pas régulés avant 2022 (véridique !!!) que je trouve affligeant !!!

      Dois-je vous rappeler que pendant 1,5 ans, il avait la majorité et pouvait faire ce qu’il voulait ?

      Maintenant il se drape dans les difficultés de réunir des majorités... PITOYABLE.

      La comparaison avec Roosevelt est sans appel = Qui a créé les 100 jours pour juger, Oblabla ou Roosevelt ?

      Alors de grâce un peu de culture historique, notre monde n’a pas commencé en 68 et les 30 glorieuses avait mise en place un système anti-dictature de la finance sur les principes de Roosevelt.  

    • Par Petitou (---.---.---.97) 27 août 2010 22:10
      Petitou

      Aux USA le Président , quant bien même il a la majorité, ne peut pas faire ce qu’il veut. Les amendements, tractations et marchandages entre partis y sont encore plus pénibles que chez nous. Certains démocrates sont ultra-libéraux et certains conservateurs sont protectionnistes par exemple. Les députés et conservateurs ne se bornent pas à leur étiquette.

    • Par Petitou (---.---.---.97) 27 août 2010 22:47
      Petitou

      Je voulais dire sénateurs, pardon.

  • Par pyralene (---.---.---.68) 27 août 2010 13:20
    Pyrathome

    Ce qui pourrait être reproché à Obama c’est d’être le président marionnette d’un pays impérialiste en voie d’implosion par une multitude de problèmes insurmontables crée par les juntes précédentes.....
    Il n’a pas voulu faire le grand ménage à son arrivée , qu’il se démerde avec ses racailles, ses criminels et ses crapules de la cia et de Wall Stret et d’ailleurs...
    Il est déjà mort à tout point de vue......ce pays va sombrer définitivement dans le totalitarisme déjà bien avancé et sûrement en guerre civile....

    • Par rastapopulo (---.---.---.208) 27 août 2010 20:20
      rastapopulo

      Il n’a pas voulu faire le grand ménage à son arrivée

      Exactement, le vieux truc de laisser pourrir l’affaire pour accuser les autres d’immobilisme. Ce type n’a aucune carrure, aucune décision n’est prise en solo contre l’avais des financiers.

    • Par rastapopulo (---.---.---.208) 27 août 2010 20:23
      rastapopulo

      ce pays va sombrer définitivement dans le totalitarisme déjà bien avancé et sûrement en guerre civile....

      Quand c’est le CFR non-élu qui détermine la politique étrangère des USA comme le Bildelberg détermine celle intérieur de l’UE (faudrait pas empiété sur le CFR), vous pouvez être sûr que à part pour le pouvoir militaire, les nations sont des ennemis pour eux. Tout bénef de les couler sous les dettes.

  • Par asterix (---.---.---.101) 27 août 2010 13:59

    Dans sa vie courante, Obama est sûrement à classer du côté des braves types. Un brave type débordé par une multitude de problèmes insurmontables. La junte, le totalitarisme, la racaille, la CIA, Wall street, dit Pyralene. La liste n’est pas limitative.
    Il me fait penser à Jimmy Carter qui n’a pas été réélu.

  • Par OMAR (---.---.---.111) 27 août 2010 16:01

    Omar T.

    Un pére de famille, taxieur, a éte agréssé et lacéré de plusieurs coups de couteaux.
    Son tort ? Pour avoir répondu à un client qu’il arrivait à supporter le Ramadhan.
    C’était juste hier, au pays de la Liberté et de la Démocratie, aux U.S.A..

  • Par BA (---.---.---.142) 27 août 2010 16:02

    Evolution du PIB aux Etats-Unis :

    - 4ème trimestre 2009 : + 5 %.

    - 1er trimestre 2010 : + 3,7 %.

    - 2ème trimestre 2010 : + 1,6 %.

    http://criseusa.blog.lemonde.fr/fil...

     

    Conclusion : aux Etats-Unis, la reprise est finie.

    • Par _Ulysse_ (---.---.---.130) 27 août 2010 16:29
      _Ulysse_

      C’était pas une reprise, c’était l’effet du plan de relance.

      Il est normal que la croissance soit ératique dans une situation pareille.
      Le souci est d’arriver à faire redémarrer la machine avec des réformes de fonds et des investissements à long terme. Mais long terme c’est long terme. ce qui compte c’est pas de voir de la croissance tout de suite avec un plan de relance mais de voir ce qu’il va se passer ensuite une fois l’effet « shoot » passé.

    • Par rastapopulo (---.---.---.208) 27 août 2010 20:29
      rastapopulo

      L’option choisi a été de soutenir les banques en recyclant les subprimes au lieu de refinancer les prêts aux particulier = des maisons détruites parce que inhabités.

      C’est une politique de destruction par monopole des too big too fail pour être sur que la finance domine le peuple.

      Rappelons que les fusion des marchés financiers USA-Europe est pour Z010 et que la crise aura consolidé juste à temps des ogres pour nous dominer.

  • Par Jeremy971 (---.---.---.253) 27 août 2010 20:04
    Jérémy Allemand

    Je trouve que dans toutes ces attaques lancées contre Obama on cherche surtout sa faille, son point faible.

    Il faut comprendre ça comme un match de boxe, ou dès que l’on voit que l’adversaire baisse trop les bras, on tape là où ça fait mal.

    Le problème c’est que l’opposition américiane n’arrive pas à trouver cette faille.

    Ils l’ont traité de fasciste en le déguisant en Hitler. Ca n’a pas marché ! La réforme de santé est passée.

    Ils l’ont traité de communiste. Ca n’a pas marché !

    Ils l’ont traité de musulman. Ca n’a pas marché !

    Et le pire c’est que là où Bush était un incompétent absolu. Lui a réussi à régler la plus grande catastrophe pétrolière de l’histoire en quelques mois avec en plus une cagnotte de 20 milliards.

    Je pense qu’être républicain aux USA doit être très frustrant aujourd’hui. Donc créer un bilan négatif d’Obama et le passer en boucle est certainement le meilleur moyen de briser cet homme. Ils auront les américains à l’usure je pense.

    • Par rastapopulo (---.---.---.208) 27 août 2010 20:41
      rastapopulo

      Exagérer est le B A BA de la manipulation. C’est le plus simple, le moins coûteux des stratagèmes. Il suffit juste d’avoir la maitrîse des média comme la mafia des banques depuis 300 ans.

      Comme je voix ta faiblesse, cette article va te percuter pour ton bien :

      Créé sous George Bush fils par la présidente démocrate de la Chambre des députés Nancy Pelosi (qui a empêché la procédure de destitution de Bush) , le Bureau de l’éthique congressiste (OCE) sert de devanture aux attaques perpétrées par la Maison Blanche contre les élus afro-américains non-alignés. En 2009, il a ouvert 12 procédures dont huit à l’encontre de députés du groupe des élus noirs (Black Caucus). Parmi ces huit élus, cinq ont eu le tort de soutenir la candidature présidentielle d’Hillary Clinton. Si 9 des 12 procédures se sont soldées par des arrangements, les trois restant en cours concernent des députés afro-américains ayant soutenu Clinton contre Obama : Charlie Rangel, Maxine Waters et Laura Richardson.
      http://www.solidariteetprogres.org/...

      Voilà Oblabla est avec les démocrates qui ont empêché la destitution de Bush et utilise les mêmes méthodes.

    • Par Jeremy971 (---.---.---.253) 27 août 2010 21:47
      Jérémy Allemand

      Bon ben maintenant on traite Obama de raciste.

      Ca me semble tellement évident.................................... smiley

      Excusez moi mais cet article est absurde.

    • Par rastapopulo (---.---.---.208) 27 août 2010 23:46
      rastapopulo

       
      Le plus parlant est que des afro-américains démocrate ne déifient pas monsieur Blabla parce qu’ils sont contre Wall Street !

      Et que monsieur Blabla est avec les démocrates pro-Bush dans de basses manœuvres politiques.

      Tu admires ton idole quand il ose dire ça à CBS : « Il est en poste depuis longtemps et a très bien servi ses concitoyens, mais ces allégations sont très troublantes. Il arrive en fin de carrière. Il a 80 ans. Je suis sûr qu’il veut pouvoir finir sa carrière dans la dignité. Et j’espère que c’est ce qui arrivera. »

    • Par rastapopulo (---.---.---.208) 27 août 2010 23:48
      rastapopulo

      .Bon ben maintenant on traite Obama de raciste.

      Exagérer est le B A BA de la manipulation

  • Par foxmulder (---.---.---.83) 28 août 2010 13:30

    Bonjour,

    Les grands hommes sont des hommes courageux, qui ne naviguent pas forcement dans le sens du vent et qui ont une vuision basee sur l’intelligence, la logique et la justice !!!
    Probablement Obama est un de ceux la !
    JHB
  • Par Traroth (---.---.---.221) 29 août 2010 14:49
    Traroth

    « ’il est très bizarre dans ce pays d’être athée » : C’est totalement faux. Il y a autant d’athées aux Etats-Unis que dans n’importe quel pays occidental. La différence, c’est que c’est à l’évidence beaucoup moins bien toléré ! Votre ami se revendiquant athée n’attirait sans doute pas que de la curiosité, mais sans doute aussi pas mal d’hostilité !

  • Par Nethan (---.---.---.216) 30 août 2010 04:08

    « Et voici l’opinion américaine se déchainer en deux camps, pour ou contre l’édification d’un lieu de culte musulman à 15 minutes du défunt WTC. Franchement qu’est-ce qu’on en a à faire ? »

    Vous sous-estimez considérablement le SYMBOLE que representera une telle installation. Pour les intégristes, ce sera vécu comme une victoire totale de l’opération de 2001, ceci d’autant plus que construire si près de cet acte de destruction est assimilable à de la construction en pays conquis ! Dans l’Histoire, il n’a jamais été rare de détruire des statues et divers symboles pour mettre d’autres plus en rapport avec le nouvel occupant. Bien qu’ici c’est un peu différent, ça risque de motiver de futures attaques car apparement, les résultats sont là.

    Même si Obama ne fait que respecter la démocratie, il commet donc ici une erreur de taille, car ça va motiver les intégristes du coup. D’ailleurs des musulmans modérés n’étaient pas pour cette installation...

    Pour le reste, c’est l’habitude divergence d’intêret et de culture. La liberté est si maladive chez eux qu’ils refuseraient bien l’assurance maladie, alors qu’Adam Smith aurait sûrement été d’accord, la santé n’étant pas finançable entièrement par les entreprises qui les emploient ou l’individu même, et donc l’Etat doit prendre le relai pour garantir des travailleurs apte au service... C’est d’ailleurs curieux cela, qu’un pays libéral renie le libéralisme, mais vu qu’ils sont ultra-libéraux, c’est ce qui explique pourquoi Obama est vu comme un socialiste.

    Le reste s’explique de la même façon : ultra-libéralisme contre libéralisme.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès







Partenaires