Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Mais que veut Mahmoud Ahmadinejad ?

Mais que veut Mahmoud Ahmadinejad ?

Que se passe t’il vraiment en Iran ? La non concordance des multiples avis d’une part, et la posture du président Ahmadinejad d’autre part nous renvoient à l’ambiance de l’époque soviétique : que se passe t-il derrière ce Mur politique, culturel et économique qui nous sépare de l’Iran ? Et que veut vraiment Mahmoud Ahmadinejad ?

 Il y a d’abord la virulente sortie de Paul Craig Roberts au sujet du traitement politico-médiatique de l’Iran qui peut laisser penser (euphémisme !) que “l’information” relayée par les médias occidentaux à ce sujet est mensongère.

Il y a bien sûr l’affaire Sakineh, dont la version grand public occidentale (lapidation d’une femme pour adultère) est contestée par, notamment, Thierry Meyssan et Dieudonné à son retour d’Iran la semaine dernière – sources que de nombreuses personnes considèrent comme étant peu dignes de confiance, certes. Il n’empêche que ces gens-là, eux, sont réellement allés sur le terrain.

Il y a la récente prise de position d’Ahmadinejad en défense de Carla Bruni-Sarkozy contre les injures proférées à son égard par le journal iranien Kayhan, journal pourtant proche de la ligne dure du régime. Allant jusqu’à dire “C’est un crime pire qu’un crime. S’il y a réellement une justice, leurs auteurs devraient être poursuivis. Un média peut-il insulter l’épouse d’un président européen ? Avec quel Islam cela est-il permis ?”

C’est du lourd, Kayhan étant sous le contrôle du guide de la République islamique Ali Khamenei par fait de nomination directe de son directeur (aparté : ça ne vous rappelle rien ?). Ahmadinejad est donc clairement en opposition avec le pouvoir théocratique actuel, qui l’a pourtant porté au pouvoir malgré la forte suspicion de fraude massive aux dernières élections.

Il y a, enfin, les déclarations tapageuses ce 24 septembre du président iranien à la tribune de l’ONU comme quoi “le gouvernement américain a orchestré l’attentat (du 11 septembre 2001) pour inverser le déclin de l’économie américaine et son emprise sur le Moyen-Orient de manière à sauver le régime sioniste“. Déclaration ayant entraîné la sortie de la salle des délégations américaine et européennes, plus quelques autres. Même si on est de ceux (et j’en suis) qui pensent que le 11/09 est effectivement un coup monté, au moins en partie, par les services US on peut se demander quel est le but d’une telle provocation.

Il semble donc y avoir deux fronts : le front intérieur contre le pouvoir suprême religieux auquel il tente de se soustraire le plus possible mais avec un succès limité ; le front extérieur se situant entre son désir absolu d’indépendance énergétique nucléaire et les menaces occidentales – notamment américaines – de sanctions (c’est déjà fait) et d’intervention militaire. Les conservateurs ne veulent pas qu’Ahmadinejad négocie avec Obama mais la sécurité de son pays (ainsi que sans doute son propre besoin de reconnaissance internationale pour renforcer son statut national) exige qu’il le fasse, d’où peut être cette forme de schizophrénie. Et au centre de la mêlée, celui qui prend les coups : le peuple iranien.


Moyenne des avis sur cet article :  4.43/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

36 réactions à cet article    


  • Philou017 Philou017 27 septembre 2010 10:49

    Ahmadinejad a fait deux discours à l’ONU. Le premier est passé inaperçu, prononcé au deuxième jour du sommet sur les Objectifs du millénaire pour le développement à l’ONU, mais il comporte une analyse lucide et assez remarquable de la situation. Il est bien sur parsemé de références religieuses, mais la teneur du propos est claire. En voici quelques extraits, dont la presse bien sûr n’a pas cru bon de parler :

    Depuis quatre ans, je vous parle des problèmes auxquels le monde et confronté, de leurs origines et des raisons pour lesquelles ces problèmes demeurent, de la nécessité d’une révision de la pensée et de la politique des grandes puissances et de la nécessité de
    trouver de nouvelles solutions. Il existe deux méthodes opposées dont l’une accorde la priorité aux intérêts matériels sur les autres, avec un développement inégal et un développement de l’injustice, de la pauvreté et des privations, le mépris des êtres humains, la violence, l’occupation et la ruse, pour dominer le monde et imposer ses volontés aux autres peuples, et pour généraliser le découragement et donner une sombre image de l’avenir à l’humanité.
    L’autre méthode consiste à avoir foi en Dieu, aux enseignements des Prophètes, à respecter la dignité humaine et à aimer les autres, pour créer un monde de sécurité, de liberté, de bien être et de paix, pour tous, et dans le respect de la justice et de la spiritualité. .............
    Il n’est plus possible de créer des richesses artificielles sur papier qui représentent des dizaines de milliards de dollars, et de les injecter dans l’économie mondiale ou de transférer sur les autres, les problèmes d’inflation, les problèmes économiques et sociaux, en occasionnant des déficits budgétaires gigantesques, et de transférer les richesses des autres pays dans l’économie de certains gouvernements.
    ...........
    Le temps est révolu où certains définissaient eux-mêmes la démocratie et la liberté, et se considéraient comme des modèles dans ces domaines, alors qu’ils sont les premiers à en violer les règles, se placent en tant que juges et exécuteur des peines, et luttent contre les gouvernements qui sont vraiment fondés sur elle. 
    ............
    Il n’est plus possible, en prétextant une lutte contre le terrorisme et le trafic de drogue, d’occuper militairement un pays, et qu’en même temps, la production de drogue et le terrorisme augmente, et que des milliers d’innocents soient tués, blessés ou déplacés, que les infrastructures soient détruites, que la sécurité de la régions soit menacée, tandis que les responsables de cette situation accusent sans cesse les autres. 
    On ne peut pas parler d’amitié et de coopération avec les autres peuples, et en même temps augmenter ses bases militaires dans le monde entier et en Amérique latine. Cette situation ne peut pas durer. Il est inacceptable de poursuivre une politique d’expansion militaire et inhumaine, car le langage de la force et de la menace a des conséquences très graves et ne fait qu’augmenter les difficultés. 
    Il est inacceptable que le budget militaire de certains pays dépasse le budget militaire total de tous les autres pays, que chaque année des centaines de milliards de dollars soit consacrées aux ventes d’armes, que des stocks d’armes chimiques, biologiques et atomiques soient constitués, que leurs bases militaires se multiplient partout dans le monde et en même temps, qu’ils se permettent d’accuser les autres de militarisme et d’empêcher, au nom d’une lutte contre la prolifération des armements et en surexploitant les possibilités qui existent dans le monde, les autres pays de progresser au niveau scientifique.
    ..........
    Troisième point : les raisons principales des problèmes qui existent dans le monde, sont le rejet chez les dirigeants des règles de morale, des valeurs humaines et des enseignements des Prophètes. Malheureusement dans la majorité des réunions internationales, nous ne voyons aucun souci ni volonté de sacrifice pour sauver les autres et assurer leur bien être, ou pour la justice et le respect de la dignité humaine qui ont laissé la place à l’égoïsme, aux exigences démesurées et au plaisir personnel. Le monothéisme a laissé la place à l’adoration du moi et certains se sont assis à la place de Dieu et sans aucune qualification, veulent à tout prix imposer leurs diktats au monde.

    Tiré de
    http://www.alterinfo.net/discours-d-ahmadinejad-a-l-onu-sept-2010_a50141.html

    Le discours final, avec les références au 11/9 :
    http://french.irib.ir/analyses/articles/item/


    • Pierre 28 septembre 2010 10:10

      @ Philou017

      Je crois que vous faites erreur sur le discours d’Amidinejad. Celui dont vous faites allusion est son discours de septembre 2009 :
      http://www.voltairenet.org/article162351.html

      Pour le discours de septembre 2010 :
      http://www.voltairenet.org/article167062.html


    • LE CHAT LE CHAT 27 septembre 2010 10:54

      Que se passe t’il vraiment en Iran ?

      la guerre  !


      • Philou017 Philou017 27 septembre 2010 11:13

        Il s’agit d’une agression assez incroyable des services Etatsuniens et Israéliens contre l’Iran. Que dirait-on si une telle attaque venant d’Iran sabotait le systeme informatique du nucléaire Américain ?

        De l’article cité :
        Des informations en provenance des services de renseignements dévoilent qu’une offensive cybernétique clandestine a été menée contre l’Iran par les Etats-Unis avec l’aide d’unités d’élite israéliennes, expertes en guerre informatique. Le virus Stuxnet est considéré comme le plus destructeur de sa génération car il attaque les grands complexes industriels et les serveurs informatiques. Il ne s’agit pas d’un quelconque virus ciblant les ordinateurs familiaux, mais d’un virus conçu par des Etats disposant d’une haute technologie et gérant des budgets conséquents dans le domaine de la guerre technologique. Les deux seuls pays adversaires de l’Iran et disposant de moyens humains et de spécialistes militaires capables de réaliser un projet de cette envergure sont Israël et les Etats-Unis.


      • Harfang Harfang 27 septembre 2010 11:46

        Moi j’appelle ça une agression caractérisée. Hors du cadre légal des Nations Unies qui plus est.
        Si ça n’est pas un casus belli, ça y ressemble quand même fichtrement...
        L’attaque aurait été dans l’autre sens que l’Iran croulerait déjà sous un tapi de bombes. Heureusement que nous vivons dans des démocraties légalistes et éclairées...


      • Triodus Triodus 27 septembre 2010 12:08

        Non, un hacker nettoyait sa souris et le coup est parti tout seul..


      • Philou017 Philou017 27 septembre 2010 12:34

        Des précisions :

        Les Iraniens ont opté pour le logiciel SCADA de Siemens. Ils ont toutefois refusé d’utiliser l’antivirus développé par la firme allemande pour éradiquer Stuxnet au motif qu’il « pourrait être porteur d’une nouvelle version du virus ».

        L’éditeur de solutions de sécurité Symantec pense qu’entre 5 et 10 personnes ont travaillé sur Stuxnet pendant 6 mois. « Les premières recherches révèlent que le ver a peut-être été créé par un gouvernement ou une riche entité privée. Stuxnet est très complexe et nécessite de nombreuses compétences pour le créer. Il est très sophistiqué, a nécessité une somme importante d’argent et il n’y a pas beaucoup de groupes capables de réussir une telle manigance », indique Symantec dans un communiqué.

        http://www.zdnet.fr/actualites/les-installations-nucleaires-iraniennes-visees

        Néanmoins, ca ne semble pas tellement efficace :

        Siemens indique les mesures prises dans le courant de l’été pour limiter les risques d’infection : mise à disposition ses clients un outil capable de détecter et supprimer le virus “sans aucune influence sur l’exploitation de l’installation” (15 juillet) et correctif apporté par Microsoft sur la faille Windows inhérente à la propagation du ver (2 août).

        Toujours dans sa déclaration, Siemens affirme qu’entre mi-juillet et mi-août, “15 cas de détection du virus ‘Stuxnet’ ont au total été signalés à Siemens sur différents sites par nos clients (…) La plupart de ces cas – cinq - ont été relevés en Allemagne. Aucun nouveau cas n’a été signalé depuis début septembre”.

        Siemens poursuit son argumentaire avec des propos rassurants : “le virus a été supprimé dans tous les cas dont nous avons eu connaissance. Jusqu’à présent, d’après ce qui nous a été rapporté, le virus n’a jamais eu d’influence sur les activités de production des installations touchées.”

        http://www.itespresso.fr/stuxnet-le-malware-qui-arrive-au-stade-industriel-36800.html


      • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 27 septembre 2010 12:20

        Le cafouillage et le bricolage en Europe est déjà un sujet d’inquiètude pour toute la Planète, pourquoi encore aller fouiner en Perse ?

        Mohammed MADJOUR.


        • friedrich 28 septembre 2010 02:00

          Madjour encore à coté de la plaque, pour changer


        • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 27 septembre 2010 12:25

          Merci à Philou17 pour le complément d’information sur le speech d’Ahmadinejad. Il est évidemment difficile de savoir dans quelle mesure il croit lui-même à son propre discours, les grands appels à la paix fraternelle étant souvent la marque des pires dictatures. Ahmadinejad doit essayer de se faire passer auprès de son peuple comme un grand homme d’état relativement indépendant du pouvoir théocratique, sans pour autant trop provoquer ce dernier. 




          • Philou017 Philou017 27 septembre 2010 13:07

            L’iran n’est pas une dictature. C’est une semi-démocratie.

            Vous devriez tenir compte de l’énorme pression appliquée par les puissances occidentales sur l’Iran, notamment à travers des budgets conséquents qui servent à alimenter les mouvements d’opposition Iraniens, une propagande éffrénée ainsi que des mouvements subversifs et même un mouvement terroriste (Jundullah).
            http://contreinfo.info/article.php3?id_article=2119
            http://contreinfo.info/article.php3?id_article=563&var_recherche=iran

            Il est évident que des réseaux d’espionnage/propagande/manipulation payés par les services occidentaux opèrent au sein de l’Iran, ce qui entraine une répression dure de contestataires, dont certains ne sont certainement pas blancs comme neige.

            Je n’approuve certainement pas certaines méthodes rétrogrades, la torture des prisonniers, etc, mais il faut bien considérer que le régime Iranien ne peut que se durcir face à ces agressions constantes. Je pense que sans cette presson criminelle de l’extérieur , la société Iranienne évoluerait vers plus de libéralisme et d’humanisme, mollah ou pas.

            Quand aux relations du gouvernement avec l’aile dure des religieux, elles semblent s’être dégradée. Mais je pense que c’est une erreur de traiter l’Iran de dictature. N’oubliez pas que le réformateur Rafsandjani avait été élu en dépit du pouvoir religieux. Et rien de sérieux ne laisse penser que l’élection de Ahminjedad puisse être remise en cause par des fraudes, certes évidentes, mais concernant bien trop peu d’électeurs pour inverser le résultat massif en faveur d’Aminjedad.


          • latitude zéro 27 septembre 2010 14:10

            Ahmadinejad Election légitime

            Lien 1

            Lien 2


          • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 27 septembre 2010 15:36

            D’accord avec vous Philou017, je voulais dire que la candeur d’un discours politique n’a pas nécessairement de relation avec la réalité des motivations. Il est certain que les pressions et menaces externe, associés aux contraintes internes liées aux embargos, ne facilite pas l’évolution démocratique. L’essentiel des informations sur l’Iran facilement accessible au grand public montre une dictature, mais il est très possible que ces informations soient au mieux incomplètes, au pire fausses - constat qui m’a d’ailleurs motivé à écrire ce billet. 

            Une question clé dont il faudrait débattre et qui est au coeur du problème, bien sur, est celle de savoir de quel droit l’occident pourrait empêcher l’Iran d’avoir accès au nucléaire civil. La réponse « par peur du nucléaire militaire » n’étant guère recevable sachant que des Etats peu fiables tels le Pakistan, Israël et sans doute le Corée du Nord l’on déjà de toute manière, et que l’Iran est trop grand, trop ancien et trop fier pour être suicidaire. 

          • Philou017 Philou017 27 septembre 2010 16:23

            D’accord avec vous Philou017, je voulais dire que la candeur d’un discours politique n’a pas nécessairement de relation avec la réalité des motivations.

            Je voulais montrer aussi que la façon de voir d’Ahmadinejad est loin de celle d’un dictateur. Les médias ne rapportent que ses quelques excès, et attribuent au gouvernement Iranien toutes les avanies qui se passent en Iran. C’est une constante caricature. Si l’occident avait vraiment pour but d’aider à libéraliser l’Iran, il devrait plutôt jouer Ahmadinejad contre les religieux, dans le cadre actuel. Mais tel n’est pas le but, visiblement.

            Quand à savoir la sincérité du discours, je le pense sincère dans l’ensemble. Ahmadinejad est quelqu’un de très croyant.

            L’essentiel des informations sur l’Iran facilement accessible au grand public montre une dictature, mais il est très possible que ces informations soient au mieux incomplètes, au pire fausses - constat qui m’a d’ailleurs motivé à écrire ce billet.

            Je pense qu’elles sont systématiquement caricaturales, et très simplistes. De plus, on n’entend que les choses négatives. Pour exemple, la dernière campagne électorale avait été très ouverte, libre, avec de vrais débats entre les candidats. Cela avait même été salué par la presse occidentale. Depuis la contestation de l’élection, à tort à mon avis, le régime et particulièrement le coté religieux se sont considérablement durci. Quand on remonte certains messages twitter qui annonçaient la fraude, on tombe ...sur des citoyens Israéliens.

            Des gens qui voyagent en Iran sont loin de décrire une dictature. Mais le problème des Iraniens est aussi qu’ils s’enflamment vite et sont assez facilement manipulables.

            Une question clé dont il faudrait débattre et qui est au coeur du problème, bien sur, est celle de savoir de quel droit l’occident pourrait empêcher l’Iran d’avoir accès au nucléaire civil. La réponse « par peur du nucléaire militaire » n’étant guère recevable sachant que des Etats peu fiables tels le Pakistan, Israël et sans doute le Corée du Nord l’on déjà de toute manière, et que l’Iran est trop grand, trop ancien et trop fier pour être suicidaire.

            En fait, je pense que le problème nucléaire Iranien n’est qu’un prétexte bien pratique. Que pèserait une bombe artisanale Iranienne face à l’armada Israélienne et Américaine. D’ailleurs l’ancienne ministre Tzipi Livni avait laché que « la bombe Iranienne n’est pas un vrai problème pour Israël ». Le cœur du problème c’est le pétrole, et les questions de suprématie régionale au proche et moyen-orient, tout cela lié aux intérêts propres d’Israël et des faucons au pouvoir.

            En tous cas, ca fait plaisir d’avoir un auteur qui n’est pas arc-bouté sur les poncifs véhiculés par la presse.


          • Pierre 28 septembre 2010 10:26

            @Vincent Verschoore

            Je vous invite à lire les discours d’Ahmadinejad :

            Celui de septembre 2009 ( cité par Philou017)
            http://www.voltairenet.org/article162351.html

            Et celui de septembre 2010 : http://www.voltairenet.org/article167062.html


          • millesime 27 septembre 2010 14:35

            pourquoi tant de virulence de la part des US à l’égard de l’Iran ?
            il faut noter qu’en 1971 les pays de l’OPEP promirent de ne vendre leur pétrole qu’en dollars.
            Le 6 novembre 2000 Saddam décide vendre le pétrole irakien en euro.. ! le dollar s’enfonçait alors et en juillet 2002 la situation devenait tellement critique que le FMI avertissait que le dollar risquait de s’effondrer.
            Dick Cheney proclamait alors qu’il était certain que l’Irak disposait d’armes de destruction massive...l’Irak était envahie le 19 mars 2003.. !
            Le 5 juin 2003 les US rétablissaient les ventes de pétrole irakien en dollars.

            l’Iran vend 30% de sa production de pétrole en euro...les centrales iraniennes semblent une bonne cible pour ses adversaires..si elles étaient détruites, l’Iran devrait se résoudre à consommer son pétrole au lieu de l’exporter en euro... ! 
             (et le dollar retrouverait des couleurs).. !
            cqfd

            http://millesime.over-blog.com


            • millesime 27 septembre 2010 14:39

              il serait possible aussi de formuler votre titre ainsi :
              « Mais que veulent les américains ? » 


              • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 27 septembre 2010 15:49

                Question fondamentale. A mon avis la chose la plus importante pour eux est que le reste du monde continue à investir en dollars afin qu’ils (les américains) pussent continuer à vivre au-dessus de leur moyens - sachant que le reste du monde ne les laisserons pas tomber en faillite du fait de leur forte exposition au dollar et à leurs forts investissement en terre US. 

                A partir du moment où les USA peuvent se permettre un déficit illimité, ce qui est le cas, la stratégie observée est logique : d’une part faire en sorte qu’un maximum de pays dépendent de leur marché (voir la Chine) pour les obliger à continuellement « sauver le soldat US », et d’autre part taper fort sur ceux qui ne veulent pas jouer le jeu pour piquer leurs ressources et faire peur aux éventuels autres réfractaires.
                Les USA peuvent se permettre ce déficit illimité du fait que le dollar reste la monnaie de référence mondiale, que le monde actuel ne peut pas faire sans le dollar et donc, il se maintient quoi qu’il advienne. 

              • Triodus Triodus 27 septembre 2010 15:05

                Réfléchissons un peu : Ce virus est bien trop médiatisé pour être la vraie attaque. Juste un tour de chauffe ou pour créer une diversion.

                Et pendant que tout le monde s’excite a essayer de se protéger d’une « gripette » informatique, quelque chose de plus méchant et surtout de moins connu sera utilisé et ça fera bien plus mal..

                Click-Click.


                • OMAR 27 septembre 2010 17:05

                  Omar T.

                  V. Verschoore : Que voulez-vous comme dirigeant, en Iran ?


                  • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 27 septembre 2010 17:31

                    Aucune idée, je cherche simplement à mieux comprendre ce qui se passe. Il est évident que de par mon contexte culturel un chef suprême religieux me dérange, mais je ne suis pas Iranien et chacun fait ce qu’il veut chez lui. 


                  • OMAR 27 septembre 2010 18:00

                    Omar T.

                    V. Verschoore :« suprême religieux me dérange... »

                    Ah bon ? Alors pourquoi aucun article sur l’ex G. Bush ou Natanyahou ?

                    Ils se sont comportés ou se comportent bien en théocrates.


                  • friedrich 28 septembre 2010 03:37

                    Il n’ a écrit que trois articles ici. Un sur la santé, un sur l’ éducation et un sur l’ Iran. Dès qu’ il aura écrit un article sur Bush, on lui reprochera quoi ? De pas avoir écrit un article sur la Chine Populaire ?


                  • OMAR 28 septembre 2010 09:44

                    Omar T.

                    Avocat Friedrich :" on lui reprochera quoi ....(à V. Verschoore).

                    Uniquement son ignoble part-pris dans la critique de dirigeants technocrates......


                  • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 29 septembre 2010 22:22

                    @Omar T 

                    Vous devriez quand même savoir que le dirigeant suprême de l’Iran est l’ayatollah Ali Khameni, qui est bien un théocrate, et non pas Ahmadinejad qui ne représente « que » le pouvoir séculaire. 

                  • Michèle DRAYE 27 septembre 2010 19:08

                     Triodus écrit :

                    Et pendant que tout le monde s’excite a essayer de se protéger d’une « gripette » informatique, quelque chose de plus méchant et surtout de moins connu sera utilisé et ça fera bien plus mal..

                    Je « pense » que la réponse est là :

                    "Des navires US et des sous-marins israëliens dans le golfe Persique :

                    http://www.voltairenet.org/article166032.html

                    car à la fin de l’article on peut lire :

                    « Le moment le plus exaltant a eu lieu le 13 juin quand quand dans la chapelle du porte-avion TRUMAN un prêtre catholique français et un rabbin juif ont officié ensemble une cérémonie religieuse permettant aux alliés de s’unir au niveau spiratuel »

                    Nous sommes donc en GUERRE

                    Question : En quoi la France est-elle concernée ?

                    Merci pour cet article et pour les commentaires

                    A partir du moment ou j’ai su que le président iranien avait dit :

                    Les Français méritent mieux que « ça » (le « ça » étant SARKOSY)

                    je me suis penchée sur la personnalité de cet homme diabolisé pour me rendre compte

                    qu’il n’était pas si mal que ça

                    Michèle


                    • Triodus Triodus 27 septembre 2010 21:09

                      Bonsoir Michèle,

                      Je pensais plutot à d’autre cyber attaques à venir (ou en cour), beaucoup plus massives et frappant d’autres systèmes et d’autres failles pendant qu’ils sont occupés par l’actuelle.

                      C’est toujours plus dur de combattre plusieurs feux en même temps !

                      Sinon, c’est une opération de communication, du bombage de torse..


                    • Pyrathome pyralene 28 septembre 2010 01:08

                      Des virus ??
                       smiley ils utilisent windaube dans une centrale nucléaire ?
                       


                    • Triodus Triodus 27 septembre 2010 21:10

                      (pardon pour les coquilles, le post est parti trop vite)


                      • Tietie007 Tietie007 27 septembre 2010 21:47

                        Ahmadinejad ? Il n’attend pas le madhi ?


                        • Pyrathome pyralene 28 septembre 2010 01:06
                          Mais que veut Mahmoud Ahmadinejad ?
                          se faire sucer par Rachida....

                          • birdy 28 septembre 2010 10:15

                            Mais que veut Ahmadinejad ?


                            Il le dit lui-même : terminer l’oeuvre de Hitler.

                            • Pyrathome pyralene 28 septembre 2010 14:46

                              NON, ça c’est les sionistes et les néo-cons....


                            • SEPH 28 septembre 2010 12:53

                              Le discours du Président Ahmadinejad lors de la soixante quatrième réunion des Nations Unies, à New York a fait l’objet d’un raccourci tendancieux de la part de la presse occidentale.

                              En effet, de son discours la presse n’a retenu que son accusation contre « des autorités américaines d’ avoir été impliquées dans les attaques terroristes contre les tours jumelles du World Trade Center de New York le 11 septembre 2001 ». Insistant sur le départ de 33 délégations dont les représentants des 27 pays de l’UE, du service diplomatique européen, des Etats-Unis, du Canada, d’Australie, de Nouvelle Zélande et de Costa Rica .

                              Or , le Président iranien a évoqué trois théories des attentats du 11 septembre, une d’entre elles affirmant "certains éléments au sein du gouvernement américain« ont organisé les attentats pour  »redresser l’économie mondiale déclinante et sauver le régime sioniste d’Israël".

                              Au delà de cette manipulation de l’information, l’essentiel c’est le contenu de son discours sur les causes des maux actuels qui sévissent sur notre planète.

                              VOIR EN LIGNE :
                              Texte

                              Voici des propos qui amènent à réflexions :

                              « Aujourd’hui, je voudrais présenter un point sur les dimensions du changement et les transformations qu’il faut entreprendre. Il est clair que la poursuite de la situation actuelle qui règne dans le monde, est impossible. Les mauvaises conditions actuelles sont contraires à la nature humaine et contraires à l’objectif de la création du monde et de l’être humain. 

                              Il n’est plus possible de créer des richesses artificielles sur papier qui représentent des dizaines de milliards de dollars, et de les injecter dans l’économie mondiale ou de transférer sur les autres, les problèmes d’inflation, les problèmes économiques et sociaux, en occasionnant des déficits budgétaires gigantesques, et de transférer les richesses des autres pays dans l’économie de certains gouvernements.
                               
                              La machine économique du capitalisme touche à sa fin avec son système injuste et unilatéral qui ne peut continuer. 
                               
                              L’époque où il était possible d’imposer à la communauté internationale le capitalisme sans cœur et les goûts d’un groupe particulier, et d’imposer leur pouvoir au nom de la mondialisation et de leur empire, est révolue. Le temps d’une morale et de critères à géométrie variable, et du mépris des peuples est terminé.

                              Il est illégal que les résultats voulus par certains gouvernements soient imposés et que leur seul critère d’existence ou non d’une démocratie et de liberté, sous une apparence de recherche de justice qui cache les pires menaces et les pires ruses, soit présenté comme démocratique, et que la dictature soit présentée comme démocrate. 

                              Le temps est révolu où certains définissaient eux-mêmes la démocratie et la liberté, et se considéraient comme des modèles dans ces domaines, alors
                              qu’ils sont les premiers à en violer les règles, se placent en tant que juges et exécuteur des peines, et luttent contre les gouvernements qui sont vraiment fondés sur elle. 

                              Le développement des libertés dans le monde et la prise de conscience des peuples ne permettent plus ces accès de mauvaise humeur et c’est pour cette
                              raison que la majorité des peuples et entre autre le peuple américain, attendent des changements, profonds et authentiques, et accueillent à bras ouverts les slogans de réforme.

                              Qui pense qu’il est possible de poursuivre ces politiques inhumaines en
                              Palestine ? 
                              Le fait qu’un peuple, contrairement à tous les critères humains, soit
                              victime d’une propagande trompeuse depuis soixante ans, d’attaques
                              militaires, de bombardements et même d’armes prohibées, et expulsé de chez
                              lui, et en échange n’ait même pas le droit de se défendre alors que les
                              envahisseurs et les occupants sont présentés à la communauté internationale
                              stupéfaite, comme des « partisans de la paix » qui agissent de leur plein
                              droit, et les opprimés comme des terroristes, est inacceptable. 
                              Comment est-il possible que des occupants qui massacrent les femmes et les
                              enfants, détruisent les maisons, les champs, les écoles, les hôpitaux,
                              profitent du soutien inconditionnel de certains gouvernements.

                              Un peuple sans défense, pour avoir défendu sa patrie et ses biens, est assiégé et privé de nourriture, d’eau, de médicaments, et victime d’un véritable génocide.

                              On les empêche même de reconstruire à l’approche de l’hiver, les maisons
                              détruites pendant les vingt deux jours de l’attaque sauvage des soldats
                              sionistes. Et voilà que les occupants et leurs complices lancent des slogans
                              sur les Droits de l’homme et se permettent de donner des leçons et
                              d’exercer des pressions sur les autres pays.

                               Il est inacceptable qu’un groupe minoritaire, grâce à un réseau complexe
                              et des projets inhumains, dirige une partie importante de l’économie, de la
                              politique et de la culture mondiale, lance une nouvelle forme d’esclavage et
                              détruise la réputation des peuples même de l’Europe et des Etats-Unis, pour
                              la réalisation de ses objectifs racistes. 

                              Il est inacceptable qu’un groupe, à plusieurs milliers de kilomètres de la région du Moyen Orient, lance une actions militaire et apporte avec lui, le massacre, la guerre, le terrorisme, les menaces et l’oppression, alors que le souci des peuples de la région pour leur destin et leur sécurité, leurs cris et leurs condamnations des injustices, et leur soutien à leurs compatriotes et leur coreligionnaires, sont considérés comme des actes contraires à la paix et des ingérences dans les affaires d’autrui. 
                              Voyez ce qui se passe en Afghanistan et en Irak. 

                              Il n’est plus possible, en prétextant une lutte contre le terrorisme et le
                              trafic de drogue, d’occuper militairement un pays, et qu’en même temps, la
                              production de drogue et le terrorisme augmentent, et que des milliers
                              d’innocents soient tuées, blessées ou déplacés, que les infrastructures
                              soient détruites, que la sécurité de la régions soit menacée, tandis que
                              les responsables de cette situation accusent sans cesse les autres. 
                              On ne peut pas parler d’amitié et de coopération avec les autres peuples,
                              et en même temps augmenter ses bases militaires dans le monde entier et en
                              Amérique latine. Cette situation ne peut pas durer. Il est inacceptable de
                              poursuivre une politique d’expansion militaire et inhumaine, car le langage de
                              la force et de la menace a des conséquences très graves et ne fait
                              qu’augmenter les difficultés. 

                              Il est inacceptable que le budget militaire de certains pays dépasse le
                              budget militaire total de tous les autres pays, que chaque année des centaines de milliards de dollars soit consacrées aux ventes d’armes, que des stocks d’armes chimiques, biologiques et atomiques soient constitués,
                              que leurs bases militaires se multiplient partout dans le monde et en même temps, qu’ils se permettent d’accuser les autres de militarisme et d’empêcher, au nom d’une lutte contre la prolifération des armements et en surexploitant les possibilités qui existent dans le monde, les autres pays de progresser au niveau scientifique.

                              Il est inacceptable que les Nations Unies et le Conseil de sécurité qui doivent être les représentants de tous les peuples et de tous les gouvernements, soient à leur service et au service de leurs intérêts et de leurs diktats. Dans un monde où la culture, la pensée et l’opinion publique sont des agents déterminants, la poursuite de cette situation est impossible et des changements importants sont indispensables  » […..]

                              Ensuite, le Président iranien souhaite l’instauration d’un nouvel ordre dans le monde :

                              «  1- La révision des structures des Nations Unies et leur transformation en une organisation actualisée et populaire, libre, justeet influente dans les questions mondiales. La réforme des structures du Conseil de sécurité, la suppression du droit de véto qui est un privilège injuste, le respect immédiat et complet des droits du peuple de Palestine, avec l’organisation d’un référendum libre pour une cohabitation pacifique des musulmans, des chrétiens et des juifs palestiniens, et l’arrêt des ingérences en Irak, en Afghanistan, en Afrique, en Amérique latine, en Asie et en Europe...... 

                              2- La réforme des structures économiques en fonction des règles d’une économie morale et humaine, au service de tous et dans le respect de la véritable justice. Il faut rechercher des relations économiques qui tiennent compte des possibilités et des aptitudes des peuples, et leur permettent de se développer et d’offrir le bien être aux prochaines générations.

                              3- La réforme des relations politiques au niveau international qui doivent être fondées sur une paix et une amitié durables, avec la fin de la course aux armements et des politiques destructrices, et la destruction des armes atomiques, chimiques, et biologiques, pour le développement de l’utilisation des énergies modernes et civiles, et les progrès de l’humanité. 

                              4-   La révision des modèles culturels, dans le respect des coutumes des peuples, avec le développement de la morale et de la spiritualité, et le
                              développement de familles heureuses et épanouies, capables de jouer leur rôle de colonne vertébrale d’une société heureuse 

                              5-  Un effort général pour la protection de l’environnement et le respect des conventions internationales pour empêche la destruction des ressources naturelles limitées. […..]

                               Le peuple iranien qui a une très grande civilisation, a été la plus grande
                              victime du terrorisme et pendant les dix premières années de ses trente ans de Révolution, a subi les pires violences et répondu aux pires attaques
                              militaires. 

                              Nous sommes victimes de l’inimitié et de la colère de ceux qui à
                              l’époque de la guerre imposée, ont soutenu de toutes leurs forces, les agressions de Saddam
                              et son utilisation des armes chimiques, et qui, pour mettre un terme à la malfaisance de ce même Saddam, ont envahi ensuite l’Irak.

                              Aujourd’hui, notre peuple souhaite un monde de beauté et d’amitié pour
                              tous, et annonce que tout en défendant ses droits légitimes, il défendra
                              aussi la paix et la sécurité des peuples, la justice, la spiritualité et le
                              respect de la dignité humaine. 

                              Notre peuple est prêt pour cela, à serrer les mains qui se tendent avec
                              sincérité. Aucun peuple s’il veut progresser, ne doit se sentir dispensé
                              des réformes et des changements. Nous accueillons de façon positive, les
                              changements authentiques et humains, et sommes prêts à coopérer activement à une réforme fondamentale du monde. »
                              […....] 

                              Est-il admissible que le discours du Président iranien soit résumé par les médias occidentaux à une et unique provocation de plus de la part de ce chef d’Etat ?

                              La teneur de ses propos va bien au-delà de cette caricature et invite tout un chacun à une réflexion sur l’état du monde.

                              Discours cf : http://www.alterinfo.net/discours-d-ahmadinejad-a-l-onu-sept-2010_a50141.html


                              • Pierre 28 septembre 2010 13:43

                                Le discours du Président Ahmadinejad lors de la 64e réunion ...

                                c’était l’an dernier à l’ONU, en septembre 2009 :
                                http://www.voltairenet.org/article162351.html

                                Le discours de cette année (septembre 2010, 65e réunion) avec l’allusion au 9/11 est ici :
                                http://www.voltairenet.org/article167062.html

                                Décidément Alterinfo a mis plein de gens confus...
                                 


                              • Michèle DRAYE 29 septembre 2010 09:55

                                Triodus a écrit :

                                « Je pensais plutot à d’autre cyber attaques à venir (ou en cour), beaucoup plus massives et frappant d’autres systèmes et d’autres failles pendant qu’ils sont occupés par l’actuelle »
                                http://www.voltairenet.org/article166032.html
                                Dans l’article du réseau voltaire précité

                                il est dit que la véritable raison de ce déploiement de forces dans le golfe Persique n’est pas celle déclarée d’empêcher Téhéran de se doter d’armes nucléaires,

                                mais d’empêc her la construction de gazoducs.

                                On peut lire dans un autre article paru sur agoravox :

                                STUXNET, une cyber arme lourde


                                "Découvert en juin, Stuxnet recherche dans les ordinateurs un programme de l’allemand Siemens servant au contrôle des plates-formes pétrolières, des centrales électriques et d’autres installations industrielles.

                                Sa fonction serait de modifier la gestion de certaines activités pour entraîner la destruction physique des installations touchées

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès