Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Maldives : la peine de mort pour des enfants de 7 ans ?

Maldives : la peine de mort pour des enfants de 7 ans ?

Sous la plage paradisiaque, le pavé de la charia ?



C’est la porte-parole du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme, Ravina Shamdasani, qui a donné l’alerte au cours d’une conférence de presse à Genève le 29 avril 2014. Désormais, depuis le 27 avril 2014, il est légalement possible que des enfants de 7 ans soient condamnés à mort aux Maldives.


Un pays de tourisme

Cette information contraste avec l’image qu’on peut se faire habituellement des Maldives. Près de mille deux cents îles paradisiaques, en plein Océan Indien, à quatre cent cinquante kilomètres au sud de l’Inde. Mer transparente, soleil radieux, douceur du sable, palmiers et cocotiers. Une température qui oscille entre 25°C et 40°C… Bref, tout pour se détendre.

Les premiers touristes sont arrivés en 1972. Maintenant, environ huit cent mille touristes viennent chaque année se détendre aux Maldives, avec une centaine d’hôtels construits sur les nombreux atolls que compte l’archipel, en particulier des "îles-hôtels" (près de cent îles sont ainsi aménagées pour une capacité de seize mille lits). En moyenne, les touristes restent aux Maldives pendant huit jours et dépensent près de 800 dollars.

yartiMaldives05

Vingt-cinq mille personnes travaillent dans le secteur du tourisme pour une population totale d’environ quatre cent mille habitants. En 2000, l’économie du tourisme contribuait à un tiers du produit intérieur brut.

Mais au-delà de la plage, quelques points obscurcissent l’horizon idyllique.


Pollution

Selon le GIEC en 2007, l’élévation du niveau de l’océan pourrait atteindre de dix à quarante centimètres d’ici 2100, ce qui pourrait faire disparaître de nombreuses îles de l’archipel.

Les Maldives connaissent par ailleurs deux autres catastrophes écologiques majeures en perspective.

D’une part, la destruction progressive des récifs coralliens maldiviens à cause des changements en cours : le réchauffement de la température de l’océan, l’augmentation de la teneur en gaz carbonique qui rend l’océan plus acide, l’élévation du niveau de l’océan qui réduit le rayonnement solaire, l’augmentation des pluies, etc.

Le tourisme n’aide pas non plus à la sauvegarde du corail avec beaucoup de plongeurs irrespectueux, des bungalows sur pilotis construits contre un récif, des plages artificielles qui s’alimentent de corail concassé, le transport maritime, le développement de la pêche, etc.

yartiMaldives06


D’autre part, l’existence d’une île dépotoir, de sept kilomètres de long et deux cents mètres de large, l’île de Thilafushi, à sept kilomètres à l’ouest de la capitale Malé : cette île fait office de poubelle des touristes de l’archipel, accumulant chaque jour trois cent trente tonnes de déchets. Chaque touriste produit près de quatre kilogrammes de déchets par jour qui ne sont pas traités par les autorités et juste entassés dans des décharges géantes en plein air.


Tradition autoritaire

Indépendante depuis le 26 juillet 1965 (sous domination britannique), la République des Maldives est un régime présidentiel fort, où le Président est en même temps Premier Ministre, et cela ne fait que depuis l’élection présidentielle des 8 et 28 octobre 2008 que le multipartisme est reconnu.

L’actuel Président est Abdulla Yameen Abdul Gayoom (54 ans) depuis le 17 novembre 2013, élu la veille au second tour à 51,3% contre Mohamed Nasheed (46 ans).

yartiMaldives03


Mohamed Nasheed a été un opposant politique de longue date (régulièrement arrêté et enfermé) au demi-frère de l’actuel Président, Maumoon Abdul Gayoom (76 ans), qui dirigea le pays pendant trente ans, du 11 novembre 1978 au 11 novembre 2008, élu six fois avec plus de 90% des suffrages grâce au principe de la candidature unique. L’essor économique dû au développement du tourisme de masse lui a permis de préserver son pouvoir malgré ses méthodes brutales (arrestations des opposants, tortures, presse muselée etc.) mais la pression internationale l’a finalement convaincu à assouplir le régime avec la nouvelle Constitution du 7 août 2008 à la suite du référendum du 17 août 2007 et du vote unanime des parlementaires du 2 juin 2005 qui instaura le multipartisme.

Mohamed Nasheed a battu Maumoon Abdul Gayoom à l’élection présidentielle d’octobre 2008 avec 53,7%, arrivé pourtant en deuxième avec 24,9% face au Président sortant 40,3% et une participation forte de 84% a montré l’attente forte de la population pour des élections réellement démocratiques.

Bien que premier élu légitime et démocratique, Mohamed Nasheed a cependant été conduit à démissionner le 7 février 2012, sous la contrainte des armes et de la police, à la suite de nombreuses manifestations de musulmans conservateurs qui se sont opposés à sa politique de réformes et à ses priorités environnementales (ayant lancé de nombreux projets pour enrayer le changement climatique, où les Maldives sont en première ligne). L’élément déclencheur des troubles a été l’arrestation du président de la Cour pénale qu’il accusait de protéger les membres de l’ancien régime.

Le Vice-Président Mohammed Waheed Hassan (61 ans), qui assura l’intérim jusqu’à l’élection de l’actuel Président (issu de l’ancien régime), libéra immédiatement le président de la Cour pénale. Certains voulaient juger le Président renversé (par ce que certains ont appelé un coup d’État islamiste) parce qu’on avait retrouvé des bouteilles d’alcool vides dans les poubelles de la Présidence et que l’alcool était interdit dans le pays en dehors des zones touristiques.

Le 7 septembre 2013, de retour sur la scène politique, Mohamed Nasheed a réussi à se hisser en tête du premier tour de l’élection présidentielle, avec 45,5%, face à Abdulla Yameen Abdul Gayoom, 25,4%, et Mohammed Waheed Hassan n’est arrivé qu’en quatrième position avec 5,1%. Finalement, ce premier tour fut annulé par la Cour suprême et le nouveau premier tour organisé le 9 novembre 2013 après une autre tentative repoussée le 19 octobre 2013, laissa Mohamed Nasheed toujours en tête avec 46,9% mais ce dernier perdit de justesse au second tour face à Adbulla Yameen Gayoom.

Depuis 2012, le régime s’est re-islamisé malgré les progrès démocratiques (certains peuvent même dire grâce aux progrès démocratiques, en jugeant que l’appel à un jihad violent est un droit démocratique !). Ces deux dernières années, des jeunes filles sont sévèrement condamnées (coups de fouet) pour des relations sexuelles hors mariage, même en cas de viol ! Une pétition (qui a rassemblé plus de deux millions de signataires) a cependant réussi à sauver l’une d’entre elles.

Cet islam d’État rigoureux qui oblige toutes les femmes à se voiler est très déconcertant, et tout a été organisé dans le pays pour interdire aux touristes l’accès aux îles où les Maldiviens vivent et éviter ainsi des relations entre les habitants et les étrangers. Quant à la justice, elle est la traduction de la charia.


La peine de mort et les enfants

Le 27 avril 2014, le gouvernement des Maldives a adopté un nouveau règlement sur l’application de la peine de mort, ce qui a mis fin à un moratoire de soixante ans.

Le nouveau règlement prévoit ainsi que la peine de mort est applicable pour le crime d’homicide volontaire, et qu’elle est applicable aussi pour des personnes âgées de moins de 18 ans.

La responsabilité pénale est applicable aux Maldives dès l’âge de 10 ans, mais pour les infractions à la charia, les enfants sont considérés responsables à partir de 7 ans : « Avec le nouveau règlement, un enfant de 7 ans peut donc être condamné à mort », a expliqué Ravina Shamdasani.

Le nouveau règlement prévoit que les enfants condamnés à mort ne seront pas exécutés immédiatement mais seulement lorsqu’ils atteindront l’âge de 18 ans.

yartiMaldives04


Les traités internationaux, notamment le Pacte international relatif aux droits civils et politiques et la Convention relative aux droits de l’enfants, ratifiés par les Maldives, interdisent strictement la peine de mort pour les personnes âgées de moins de 18 ans au moment des faits.

L’évolution judiciaire des Maldives est donc gravissime.

Non seulement le moratoire de soixante ans sur la peine de mort a été abandonné, alors qu’en 2010, sous la Présidence de Mohamed Nasheed, le seul dirigeant qui a cherché à libéraliser le pays, les Maldives s’étaient engagées auprès du Conseil des droits de l’homme à maintenir ce moratoire, mais la peine de mort est désormais élargie et applicable jusqu’aux enfants à partir de 7 ans.

Condamner à mort des enfants est barbare mais condamner à mort tout court est également barbare. Aucune société des hommes n’est habilitée à supprimer la vie car elle lui échappe.

Du reste, les États-Unis, la Chine populaire, l’Iran et la Corée du Nord, font partie de ce club de plus en plus restreint, heureusement, qui perpétuent cette barbarie de la peine de mort. En 1944, en quelques semaines, la Caroline du Sud, un État particulièrement raciste à l’époque, avait même jugé au cours d’un procès bâclé, condamné à mort et exécuté un garçon de 14 ans, George Stinney, pourtant innocent de l’assassinat de deux enfants dont il était accusé.


Boycottons un pays barbare !

Il est probable que les incantations des responsables de l’ONU resteront lettres mortes auprès du gouvernement maldivien.

En revanche, tous les candidats à un séjour paradisiaque dans l’un des îles des Maldives seraient particulièrement bien inspirés de ne pas aller au bout de leur projet devenu indécent : comment peut-on rester aveugle les doigts de pied en éventail devant la réalité d’un pays prêt à tuer ses plus jeunes habitants pour des crimes dont la réalité serait très aléatoire.

Lorsqu’on se rend dans un pays, même pour des vacances, le moindre du respect humain est d’essayer de savoir comment vivent ceux qui y habitent. Aux Maldives, visiblement, la fin de la libéralisation a été confirmée ce 27 avril 2014.


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (30 avril 2014)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Pour ou contre la peine de mort ?
La peine de mort selon François Mitterrand.
La peine de mort selon Barack Obama.
La peine de mort selon Kim III.
La peine de mort selon Ali le Chimique.
Troy Davis.
Les 1234 exécutés aux États-Unis entre 1976 et 2010.

(La première photographie provient de l’affiche du film "Les Misérables" de Tom Hooper et correspond au visage de la jeune actrice Isabelle Allen qui interprète Cosette).

yartiMaldives02


 


Moyenne des avis sur cet article :  3.5/5   (48 votes)




Réagissez à l'article

34 réactions à cet article    


  • jocelyne 30 avril 2014 18:41

    et un nartik de plus sans vote....


    • scylax 30 avril 2014 18:51

      Si l’on commence à boycotter les pays qui ont des législations barbares, on ne va plus commercer qu’entre nous, à savoir une soixantaine d’Etats de civilisation judéo-grecque, sur les 193 pays de l’ONU.

      Est-ce vraiment raisonnable ?

      • claude-michel claude-michel 1er mai 2014 10:15

        Mais tout le problème est là...de vouloir faire un monde parfait avec des pays imparfaits...Prenez l’ONU ou siège tous ces pays...Les 3/4 sont des barbares (en y regardant de plus près il y en à beaucoup plus..) qui pourtant ont droit au chapitre (économie oblige)..et nous qui avons droit de vote..pourtant beaucoup nous considère comme un pays démocratique..le pays des droits de l’homme..et nous envahissons des pays d’Afrique pour les richesses de leurs sols..Pire nous sommes dans l’OTAN (ce machin) et participons à écumer la planète au nom des dieux américains...


      • Ouallonsnous ? 1er mai 2014 11:46

        Non ! Pas judéo grecques, mais helléno-chrétiens !

        N’allez pas mélanger des états comme la Palestine occupée par le sionisme à nos états civilisés et universalistes !


      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 30 avril 2014 19:02

        Allez en Polynésie ,c’est plus beau et varié !


        • Montdragon Montdragon 30 avril 2014 22:42

          En « Polynésie » j’ai Futuna, l’Enfant Perdu, un joyau de calme


        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 30 avril 2014 22:50

          Wallis et Futuna ne sont pas en Polynésie ,mais ce sont 2 îles habitées de polynésiens ...C’est calme ,pour ceux qui aiment ...


        • Montdragon Montdragon 30 avril 2014 23:00

          Aita.....pour cette raison j’ai mis des guillemets destinés au grand public....W&F&Alofi sont bien en Polynésie, au sens géographique, culturel & ethnique du terme..tout comme Nauru Tonga Hawaï pâques et New Zeland.
          Je n’ai pas dis Polynésie française, d’autant plus qu’ils sont malgré tout liés à Nouméa la kanake.
          D’où l’annulation du recensement en 2003.


        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 1er mai 2014 09:21

          Ia orana .Oui ,elles font partie du triangle polynésien .
          Pour ceux qui ne connaissent pas ,ce sont les seuls territoires français où il y a encore un roi (droit coutumier) .


        • el cogno 1er mai 2014 12:52

          Allez en Polynésie ,c’est plus beau et varié !

          Franchement non, c’est horriblement cher, et le local est assez méprisant envers le touriste... et je dis ça pour être gentil.
          On peut trouver la même chose pour bien moins cher.


        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 1er mai 2014 13:20

          Un raerae t’as agacé les hémorroïdes ? smiley


        • Rolling Rolling 20 mai 2014 18:04

           el cogno  :  Franchement non, c’est horriblement cher, et le local est assez méprisant envers le touriste... et je dis ça pour être gentil.
          On peut trouver la même chose pour bien moins cher.

          Cher d’accord, mais j’ai toujours été très bien reçu par les locaux !


        • stetienne stetienne 30 avril 2014 21:31

          je suis pour le rétablissement de la peine de mort pour les trafiquants de drogue


          • Bergegoviers Bergegoviers 1er mai 2014 16:29

            Je suis contre.


          • eresse eresse 1er mai 2014 03:08

            C’est l’appel au boycott d’un pays capable de tuer ses enfants qui donne 28% de NON ?


            • Patrick Samba Patrick Samba 1er mai 2014 08:03

              Eh oui, il y a une forte proportion de sympathisants et d’adhérents du FHaine sur Agoravox.... La haine est leur nourriture...
              Ça donne une idée concrète (pour ceux qui ne parviennent pas à s’en faire une idée en dehors d’une réalisation dans la réalité) de ce que pourrait être un pays dirigé par ces gens-là...
              La haine (mais aussi l’ignorance et la bêtise) qu’elle soit nourrie ou non par une religion, reste la haine...


            • Bergegoviers Bergegoviers 1er mai 2014 16:35

              Votre commentaire est le plus haineux de ce fil.


            • Patrick Samba Patrick Samba 2 mai 2014 10:14

              Bergegoviers, le nouveau troll d’AV depuis deux jours. Sur les autres articles ses commentaires de pure provocation ne suscitent de réponse, c’est dire....


            • posteriori 3 mai 2014 14:50

              Lien un peu facile entre la charia et la peine de mort de la part de l’auteur , il relate le fait qu’un meurtrier écope de la peine de mort, il relate aussi le fait qu’un enfant de 7 ans est responsable de ses actes devant la charia, mais il invente ou fait un raccourcis personnel quand il annonce qu’un enfant de 7 ans peut être condamné à mort à cause de la charia, car c’est évident dans la tête de l’auteur, un meurtrier l’est uniquement devant la charia.


            • claude-michel claude-michel 1er mai 2014 08:42

              Et oui...le monde est rempli de connard..surtout en politique... !


              • asterix asterix 1er mai 2014 10:52

                Bonjour Sylvain

                Je lis toujours vos articles avec attention. A défaut d’être à chaque fois d’accord, je fais mienne votre tendance au centrisme, non par profession de foi politique, mais parce que c’est le seul moyen, qu’on le veuille ou non, de ne pas tomber dans les excès de la gauche rabique ou la droite finances-finances, donc hors du « compromis » qui est l’essence même de toute politique qui se doit d’être globale et non partisane, faute de quoi, les énergies se dissipent continuellement soit d’un côté, soit de l’autre mais jamais avec un pont, votre système électoral pernicieux en étant le principal responsable.
                Mais ici, je vous trouve un peu racoleur. A lire le titre, on se dit : mais ce n’est pas vrai, ces gugusses des Maldives n’ont quand même pas fait cela !
                Le contenu nous apprend que ce n’est pas un état de fait immédiat mais simplement une exaction théorique, une de plus à la charge de l’islam radical dès qu’il se retrouve au pouvoir.
                Finalement, je me demande où, cette fois-ci, vous voulez en arriver. Ce type d’infos ne peut qu’apporter de l’eau au moulin des troupes à Marine. Je crois donc que vous avez commis une erreur psychologique en choisissant de nous informer sur ce thème.
                Ou alors, vous deviez clôturer en disant : boycottez-moi ces dingues !
                A vous lire et relire le plus souvent possible, vous êtes un des meilleurs rédacteurs d’Agoravox


                • kane85 kane85 1er mai 2014 10:58

                  "...et tout a été organisé dans le pays pour interdire aux touristes l’accès aux îles où les Maldiviens vivent et éviter ainsi des relations entre les habitants et les étrangers..."

                  Il veulent bien notre pognon mais pas qu’on communique et vive avec eux ??!!

                  Je n’irais jamais dans un pays où je ne pourrais pas rencontrer ses habitants !!

                  Qu’est ce que j’en ai à foutre d’aller me tremper le cul là bas ! Il y a bien d’autres endroits dans le monde où cela est possible.


                  • Depositaire 1er mai 2014 11:15

                    Les faits relatés dans cet article, où effectivement il faudrait bien que les touristes potentiels réfléchissent aux lieux où ils vont, même si, comme le disent certains commentateurs, il faudrait peut-être y regarder à deux fois quant aux destinations touristiques dans le monde tellement les pays concernés sont souvent bien pires, sont bien préoccupants, assurément.

                    Cependant, afin de prévenir une amalgame tours très prompt à se faire quand il s’agit d’Islam, islamophobie oblige et servant toujours certains intérêts bien cachés, il importe ici de signaler que cette politique intégriste dans les Maldives, n’a strictement rien à voir avec l’Islam véritable. Ce n’est que l’application de l’hérésie wahhabite/salafiste qui n’est en aucune façon de l’Islam mais une caricature de cette religion. Ce n’est pas parce que les médias avides de sensations et de tout ce qui est négatif pour gonfler l’audimat ou le tirage des journaux, tout en suivant la politique de l’oligarchie qui a trouvé là un excellent bouc émissaire pour cacher, très mal d’ailleurs, sa volonté hégémonique sur le monde, racontent n’importe quoi et font mousser cette mouvance qui est ultra minoritaire dans le monde musulman, que c’est la vérité.

                    Encore une fois, l’Islam n’a rien à voir, ni de près ni de loin avec cette caricature abominable. Et si vous voulez en savoir un peu plus long sur l’origine, la nature et l’histoire de cette hérésie wahhabite, je ne saurais trop vous inviter à lire l’excellent livre de Hamadi Redissi : « Le pacte de Nadjd » ou comment l’islam sectaire est devenu l’Islam. Aux éditions du Seuil. C’est un livre très bien documenté écrit par un professeur de droit et de sciences politique de Tunis et qui a valu des menaces de mort à son auteur car il mettait en lumière toute une forfaiture existante depuis plusieurs siècles, mérite le détour et éclaire de façon évidente ce qu’il en est de cette hérésie wahhabite que tous les médias nous montrent du doigt pour dénoncer l’Islam en faisant l’amalgame entre deux choses radicalement incompatibles.


                    • SamAgora95 SamAgora95 1er mai 2014 13:04

                      Aux Maldives condamner des enfants à mort est une possibilité envisagée par leurs lois, pour les Américains (sionistes) soutenus par tous les pays occidentaux (parasités par le sionisme) c’est une réalité qu’aucune loi ne soutien.. Allez demander aux enfants Palestiniens, Syriens, Irakiens, Afghans et bientôt Ukrainiens si c’est la charia qui les tuent ou bien les drones occidentaux ou l’armement massif de malades mentaux dans le but de semer le chaos dans ces pays !


                      Il faux arrêter avec cette fausse compassion, avec ces indignation sélectives, avec cette sensibilité mal placée.

                      Commencez donc par condamner ce qui se déroule là sous nos yeux, aux lieu de vous intéresser à l’éventualité qu’un enfant puisse être condamné à mort par les lois islamique ! 

                      L’hypocrisie de ce monde devient insupportable !!

                      • politzer politzer 1er mai 2014 16:05

                        et il y a encore des crétins profonds qui s opposent à ce boycott oh combien nécessaire et EFFICACE ! merci pour cet article !


                        • Philippe VINSONNEAU Philippe VINSONNEAU 1er mai 2014 16:33

                          Les traités internationaux, notamment le Pacte international relatif aux droits civils et politiques et la Convention relative aux droits de l’enfants, interdisent strictement la peine de mort pour les personnes âgées de moins de 18 ans au moment des faits. Vous l’avez mentionné les états unis ne sont pas en reste de cette barbarie, rien d’étonnant d’ailleurs il suffit de voir leur salopris de séries qui hégémonisent nos chaines de télé - excluons aussi donc tout ce qui provient de ce pays, comment peut-on rester aveugle les doigts de pied en éventail devant la réalité d’un pays prêt à tuer ses plus jeunes habitants pour des crimes dont la réalité serait très aléatoire et leur laisser s’accaparer notre industrie dont pas plus tard qu’aujourd’hui alstom...

                           


                          • scylax 1er mai 2014 16:50

                            De toute façon, tout est de la faute des américains, et sans doute des juifs (pardon des sionistes)...


                          • OMAR 1er mai 2014 17:31

                            Omar33


                            @scylax, vous ne pourriez mieux résumer la réalité.

                            Depuis 2000, 1500 enfants palestiniens ont été assassinés en Israël.

                            Quant aux USA, rien qu’au Yémen et au Pakistan, 178 enfants ont été massacrés par les bombardements et les drones américains..

                            Ce sont des gosses de bougnoules, alors pourquoi s’en faire ? N’est-ce-pas ? 

                          • SamAgora95 SamAgora95 1er mai 2014 20:54

                            Et Albright qui était prête à sacrifier 500 000 enfants en Irak si nécessaire !!

                            Mais quel impératif peut-il nécessiter ou justifier le sacrifice de 500 000 enfants ?



                          • RaphN RaphN 4 mai 2014 20:55

                            @OMAR Et les enfants tués par Boko Haram, on les compte ? Ah ben non, c’est plus vendeur de parler des petits Palestiniens... PalestineBizness après ShoahBizness : l’un me dégoûte autant que l’autre. 


                            Vous n’êtes certainement pas le dernier à avoir une vision biaisée des choses, cher ami

                          • OMAR 1er mai 2014 17:19

                            Omar33


                            @Sylvain  :« Sous la plage paradisiaque, le pavé de la charia ? ».

                            Est-ce que les USA par exemple, condamnent à mort des êtres humains sur la base de la charia ?

                            Vous faites bien de donner l’alerte quand des monstres imposent des lois barbares, mais faites-le sans arrières-pensées ni données suggestives. 

                            Et puis étonnant de votre part, vous qui priorisez un risque plus que condamnable, mais qui n’a jamais été accompli, alors que toujours aux USA, un homme vient d’être exécuté, et surtout, dans d’horribles conditions.

                            • Chabinpolitain 2 mai 2014 03:16

                              On ne peut qu’adhérer à cet article mais il faut aussi noter l’Égypte qui se distingue comme le pays détenant le record de condamnations à mort, dont la décision finale dépend en totalité de la façon dont le Grand Moufti se sera réveillé : plus de six cents personnes risquent la pendaison pour sympathie avec les Frères musulmans alors qu’ils ne sont pas plus extrémistes et dangereux que ceux qui les condamnent.
                              La condamnation à mort est pure barbarie en effet, qu’elle soit appliquée à des enfants nous précipite dans le chaos, les pays occidentaux ne parlent pas d’interventions « humanitaires » dans ces cas là.
                              Qui sont les plus monstrueux ? Les dictateurs de toutes obédiences ou celles et ceux qui en toute conscience vont offrir leur argent à ces paradis touristiques ( à Saint-Domingue on ne condamne pas les enfants à mort mais on pratique l’esclavage avec les Haïtiens ) !
                              Mais question cul !.....
                              Je souhaite que les personnes concernées si elles lisent cet article, se sentent sales !


                              • zygzornifle zygzornifle 2 mai 2014 08:36

                                et dans les pays pratiquant la charia « chance pour la France » c’est normal ?


                                • mortelune mortelune 4 mai 2014 12:22

                                  Les Maldives sont à l’image de nos sociétés dites ’civilisés’. Sous les cocotiers se cachent la douleur et l’horreur pour ceux qui ne respectent pas les règles, leurs règles. Les enfants meurent un peu partout. Sous les bombes à Gaza, au Pakistan, en Afganistan. Ils sont égorgés en Syrie, en Centre Afrique et j’en passe. En Libye nos impôts ont financé les bombes qui ont semé la mort des enfants. La mort des enfants est horrible comme l’est celle des femmes et aussi des hommes. L’innocence n’est plus à l’ordre du jour, l’a-t-elle déjà été...

                                  Ceux qui tuent ou qui justifient la mort les enfants comme des dommages collatéraux sont les mêmes ordures. Qu’ils obéissent à une interprétation de la Charia ou à des stratégies « politico-économico-humanico-financièro-atéiste » se valent et montrer du doigt les uns sans évoquer les autres est pure manipulation. 
                                  Conclusion : je ne marche pas dans votre combine.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès