Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Mandela : ils mentent !

Mandela : ils mentent !

Ils mentent, tous ceux qui viennent pleurer sur ta tombe, enfin presque tous. Pendant des années, notamment lorsque tu étais incarcéré dans l'île prison de Robben Island, personne ne soutenait ton combat, hormis, m'a-t-on dit quelques fidèles à travers le monde.

On pourrait appeler cela le bal des faux culs, ce tourbillon assassin de vampires de l'humanité, comme ce Barack Obama qui vient pleurer sur ta dépouille qu'il continue à souiller. Combien de morts le président Obama a-t-il conduit vers l'abime en continuant un temps la guerre en Afghanistan ? Combien de honte lui faudra-t-il encore pour fermer enfin cette prison misérable qu'est Guantanamo ? Comment peut-il venir pleurer sur la tombe d'un homme qui a lutté pour la justice et l'égalité en sachant que dans son pays des États Unis, 1% des gens se sont accaparés quasiment 50% des richesses ? Laissant derrière eux une misère indicible pour près de 60 millions d'américains ?

Mandela, ils mentent quand tous ces chefs d'état viennent te rejoindre dans ce stade, où ton peuple regarde ces vaniteux qui les ont tant méprisés venir se faire un peu de pub gratuitement. Même Yann Barthès du petit journal était là-bas, lui qui gagne plus d'un million d'euros par mois, qui distille sa justice factice bien planqué derrière son petit écran doré, quel décadence.

Il mentent encore quand ils viennent redorer leur image face aux caméras du monde, lorsque dans leur propre pays, les cousins Hollande et Sarkozy ont semé les germes de l'exclusion et de l'inimitié. Ils mentent en venant ici, alors que chez eux ils méprisent tous les travailleurs immigrés sans papiers, tous les travailleurs immigrés qui vont au charbon chaque jour sous le mépris et les quolibets d'une France de grands patrons honnis.

Des mensonges par centaines qui se déversent ici, à Johannesburg, capitale oubliée d'une Afrique qui a encore tellement besoin de s'émanciper en regagnant ses propres moyens de production. En regagnant le droit de son sol, de produire et d'exporter ses propres marchandises, en suivant l'exemple de feu Chavez ou encore Khadafi, qui avaient su exploiter les mannes économiques issues du pétrole.

Il faut chercher la vérité, la vérité par l'abolition du capitalisme, cette peine de mort des peuples qui détruit plus qu'il ne construit, cette peine de mort des peuples qui met à genoux nos frères en Grèce, au Portugal, et bientôt dans toute l'Europe ! Il faut décapiter ce capital au nom des Justes combats qu'ont mené des hommes tel que Mandela, Che Guevara, Allende, chantres d'une révolution de l'humain qui s'est traduite par une révolution des consciences.

Arrêtons de mentir et rendons hommage à cet homme libre, qui a su donner force et courage à un peuple opprimé par le mensonge et la corruption, qui a su trouver la lumière de la lutte là où l'humanité sombrait dans les ténèbres de l'apartheid.

Vive Mandela. Vive l' Afrique. Vive la Liberté.

Boris Rannou.

Moyenne des avis sur cet article :  4.52/5   (42 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • robin 11 décembre 2013 13:34

    Les mêmes qui viennent verser des larmes de crocodiles (Obama en tête) sur la tombe de Mandela baissent le pantalon comme jamais devant ISRAEL l’un des régimes les plus ouvertement pro-Apartheid, ce qu’a rappelé en son temps Mandela.....c’est à gerber !


    • Ouallonsnous ? 11 décembre 2013 19:10

      Quelle honte et quelle provocation pour les peuples africains que ces deux là, Hollande et Sarkozy ainsi que la fine fleur du néo-colonialisme anglo-yankee se rendent à Johannesburg aux obséques de Mandela.

      Ni Hollande ni Sarkozy n’ont conscience du « déplacé » de leur présence à cet événement, l’un qui au bout de un an et quelque a déjà deux guerres néo-coloniales contre l’Afrique à son actif, et l’autre qui a fustigé l’Homme africain dans son discours de Dakar, sur la terre d’Afrique, en plus de son ingérence en Cote d’Ivoire pour « placer » la potiche du FMI Ouattara, et son agression contre la Libye accompagnée de l’assassinat de Khadafi et de milliers de libyens ainsi que le pillage des devises de la Libye et du pétrole !!

      Tous les deux devraient être en taule et comparaître devant la cours de justice de la République pour félonie, imposture et surtout pour forfaiture au profit de puissances étrangères (UE rejetée par les français en 2005, « larbinisme » envers les USA et l’OTAN…etc…)


    • Doume65 11 décembre 2013 23:41

      @Ouallonlous

      L’outrance permet de se défouler mais abaisse le débat.
      Hollande ne fait pas de guerres néo-coloniales, même si on a le droit d’imaginer que quelques raisons cachées s’ajoutent à celles qu’il avance dans ses aides à la libération.
      Sarkozy n’a jamais « fustigé l’Homme africain dans son discours de Dakar ». On n’a trouvé à lui reprocher que le fait qu’il ait regretté que l’Afrique n’était pas assez rentrée dans l’histoire. Ça ne cassait pas quatre pattes à un canard, mais fallait bien lui tomber dessus.

      Bien sûr, ils font tâche ! Qui ne fait pas tâche en compagnie de Mandela ou Gandhi ? Et toi, ne ferais-tu pas tâche ? Pour le moment, je ne connais de toi que le fiel que tu viens de vomir.


    • Mortargent 12 décembre 2013 03:59

      Ce qui est marrent, c’est que ceux qui sont ici conspuées pour s’être déplacés à l’enterrement de Mandela auraient été hués et maudits s’ils n’avaient pas fait le déplacement.

      En gros ils y vont c’est des connards, ils n’y vont pas c’est des connards. Très pratique comme positionnement. Pas forcément progressiste, mais pratique.


    • San-antonio San-antonio 12 décembre 2013 10:11

      Mais, du moins en ce qui concerne le positionnement envers l’Apartheid, oui ce sont se sombres connards comme la plupart de leurs prédécesseurs...

      Témoignage de droite :

      http://lesactualitesdudroit.20minutes-blogs.fr/archive/2013/06/29/la-france-etait-le-meilleur-soutien-de-l-apartheid-en-afriqu.html

      Témoignage de gauche :

      http://www.legrandsoir.info/mandela-chute-de-l-apartheid-omissions-et-mensonges.html


    • claude-michel claude-michel 11 décembre 2013 13:40

      Garçon.....ils « mentent »....à l’eau...s’il vous plait.. ?

      je sors... !

      • Pyrathome Pyrathome 11 décembre 2013 14:51

        Des hypocrites pleureuses professionnels, OUI !!!
        .
        Il y a d’autres Mandela vivants, ex :
         
        http://fr.wikipedia.org/wiki/Jos%C3%A9_Mujica


        • El_Arabi_El_Acil El_Arabi_El_Acil 11 décembre 2013 15:35

          La présence du criminel Texan , celui qui se pavane comme prêt à dégaîner, a fait réagir plus d’un. L’autre indésirable avec des larmes de croccodiles n’est que le Hongrois d’origine Juive devenu par erreur président de Dame France .
          Comment diantre , oser assister à l’enterrement et se recueillir sur le corps d’un héros Africain alors que ces gens n’ont eu de cesse de malmener des humains , de mentir à tout va , de tuer sans état d’âme.... Etait-ce un voyage d’agrément pour faire bonne figure ?

          Leur présence n’est qu’une souillure sur le corps du défunt , une insulte à la juste lutte de celui dont le nom restera écrit en lettres d’OR dans les annales de l’Afrique qui , pénible de le dire , continue à souffrir des affres coloniales à l’instar de ce qui se passe au Sahara Occidental colonisé par le Royaume du plaisir du corps : le Maroc.

          Un autre Mandela gît dans les prisons coloniales chez l’indu-occupant de la Palestine : Il s’agit du leader Berghouti auquel nous prions qu’il ait le courage de Mandela pour résister à toutes les souffrances qu’il endure depuis plus de 20 ans.


          • César Castique César Castique 11 décembre 2013 16:19

            « Pendant des années, notamment lorsque tu étais incarcéré dans l’île prison de Robben Island, personne ne soutenait ton combat, hormis, m’a-t-on dit quelques fidèles à travers le monde. »


            Il faut savoir que c’était la Guerre froide et que la route maritime des Indes passait soit par le canal de Suez, à la merci du gouvernement égyptien, nationalisé par Nasser en 1956, et déjà fermé de 1967 à 1975, soit par le Cap. 

            La stabilité politique de l’Union Sud-africaine était donc vitale pour l’Europe occidentale, et il ne pouvait être question d’appuyer un mouvement, l’ANC, très proche de Moscou. Qui soutenait le combat de Mandela, contrairement à ce que vous affirmez. 

            On notera, en passant, que sa libération est intervenue trois mois et deux jours après la chute du Mur de Berlin.

            • OMAR 11 décembre 2013 17:55

              Omar33

              Salut Boris

              Non, Netanyahu et la horde sioniste n’ont pas menti quand ils affirment ne pas pouvoir se rendre aux funérailles de Mandela, car cela leur revient trop cher...

              Tu parles, et avec quoi financeront-ils la spoliation de la Palestine la fabrication de bombes nucléaires ?
              http://www.bfmtv.com/international/israel-boude-lenterrement-mandela-663274.html


              • Castel Castel 11 décembre 2013 18:09

                Dire que Mandela est dans le bien actuellement n’est peut-être pas ce qu’on aurait dit avant. L’Afrique du sud est dans une situation pitoyable actuellement, pire que sous l’apartheid. Comme quoi, nos considérations changent en fonction du regard qu’on y met, tout cela influencé par les médias et notre environnement.


                • Abou Antoun Abou Antoun 11 décembre 2013 19:39

                  Ils mentent, tous ceux qui viennent pleurer sur ta tombe, enfin presque tous.
                  Eh oui, ils vont se faire voir, au sens propre.
                  Jiri Rusnok a au moins le mérite de la sincérité, dommage que nous n’ayons pas les commentaires ’OFF’ des Hollande, Sarkozy et autres quêteurs de respectabilité.
                   


                  • joelim joelim 11 décembre 2013 21:04

                    Nos Grand Hommes, accablés par la mauvaise image qu’ils ont, sont obsédés par la volonté de récupérer et de se oindre de toutes les manas telles que celle de Mandela mort, d’otages de retour, ou encore de soldats qu’ils ont envoyé et qui sont morts en service.


                    Tous les médias ont pour obligation de passer leur tronche de temps en temps par dessus l’image de ces valeureux (ou pas) pourvoyeurs de « mana ».

                    C’est le même principe que pour les cartels qui cherchent à se vendre en s’appuyant sur des notions altruistes qu’ils n’ont jamais le temps de comprendre, je ne parle même pas d’appliquer.

                    Grâce à Mandela, Hollande peut avoir l’espoir de remonter de 15% à 15,1% d’opinions favorables. Ça vaut le coup de s’appliquer car pour lui c’est inespéré.

                    • vesjem vesjem 11 décembre 2013 21:10

                      Mandela aurait dû , comme ultime acte d’insoumission , citer en testament les personnes indésirables à ses obsèques


                      • Doume65 11 décembre 2013 23:44

                        S’il avait fait ça, il se serait complètement renié. Heureusement qu’il n’a pas fait cette stupidité.


                      • Pale Rider Pale Rider 13 décembre 2013 11:01

                        Castro et Kadhafi, par exemple ?

                        Malgré l’immense admiration que j’ai pour Mandela, il a fait preuve de fidélité excessive envers ces deux dictateurs, le premier ayant quelques excuses, le second étant un monstre absolu peut-être pire que Néron. Mais heureusement mort assez vite pour ne pas venir faire de camping dans le stade sud-africain.

                      • Le421 Le421 12 décembre 2013 09:10

                        C’est exactement ce que je dis depuis sa mort...
                        Le bal des faux-culs en costard-cravate !!


                        • boris boris 12 décembre 2013 11:06

                          D’accord sur certains points de l’article, sauf qu’il ne faut pas oublier que c’est l’oligarchie qui a mis en place Mandela et ce dernier a bien été obligé de rentrer dans le rang, L’Afrique du sud connait encore plus de misères qu’à l’époque de l’apartheid, Mandela reste juste un symbole largement récupéré par les gouvernants.

                          Voir ce très bon article du cercle des volontaires.


                          • eau-du-robinet eau-du-robinet 12 décembre 2013 11:17

                            Bonjour Boris,

                            Tout ses vautours d’hommes politiques qui tournent au tour des obsèques de Nelson Mandela me met mal à l’aise. 

                            Il n’y a pas si longtemps, Mandela, leader charismatique de la lutte contre l’apartheid, prix Nobel de la paix, héros de la réconciliation entre les Noirs et les Blancs, premier président de l’Afrique du Sud après la fin de l’apartheid, figurait encore sur la liste noire du terrorisme établie par les États-Unis.

                            L’ancien président américain, Ronald Reagan, avait, dans les années 1980, introduit une législation classant l’ANC et tous ses membres dans la case « terroristes ». Le pire est que le leader sud-africain a continué à figurer sur cette liste jusqu’en 2008, c’est-à-dire 18 ans après sa libération et 14 ans après son élection à la présidence de l’Afrique du Sud.

                            Ce maintien de la mention de l’ANC comme groupe terroriste par les États-Unis renseigne sur la notion très approximative et opportuniste du mot « terroriste ». Comment le combat juste de l’ANC pour la liberté et l’égalité peut-il être considéré comme du terrorisme ? La Grande-Bretagne considérait aussi l’ANC comme un mouvement terroriste et s’opposait fortement aux sanctions contre le régime de l’apartheid.

                            Le terrorisme devenant une accusation dont on affuble ceux qui sont dans le camp ennemi. Si la France n’a pas usé de ce qualificatif, elle a toutefois adopté une position ambiguë en soutenant l’embargo contre l’apartheid et en le dotant d’un autre côté de la puissance nucléaire, comme le souligne Philippe Hugon, directeur de recherche à l’Institut des relations internationales et stratégiques.

                            Nelson Mandela eut cette parole cinglante sur les États-Unis : « S’il y a bien un pays qui a commis les atrocités les plus innommables dans le monde, ce sont les États-Unis. Et ils ne s’en soucient guère. ». source

                            Le mot terroriste est de nos jours utilisé à tord et à travers par les gouvernements occidentaux voire par la RUSSIE.  On ne parle plus d’ennemis mais de terroristes et le faussé qui sépare ses deux mots est de taille ! Un terroriste n’a plus de droits civiques et peut ainsi être lynche sans passer devant un tribunal ! Les gouvernements occidentaux ont abandonné la démocratie et nous imposent de plus en plus un fascisme économique ....


                            • Abou Antoun Abou Antoun 12 décembre 2013 18:57

                              Le mot terroriste est de nos jours utilisé à tord et à travers par les gouvernements occidentaux voire par la RUSSIE.  On ne parle plus d’ennemis mais de terroristes et le faussé qui sépare ses deux mots est de taille ! Un terroriste n’a plus de droits civiques et peut ainsi être lynche sans passer devant un tribunal ! Les gouvernements occidentaux ont abandonné la démocratie et nous imposent de plus en plus un fascisme économique ....

                              Tous les pouvoirs ont de tous temps qualifiés leurs opposants de terroristes. comment croyez-vous que l’administration de l’armée françaises qualifiaient les résistants algériens pendant la guerre d’indépendance ?


                            • eau-du-robinet eau-du-robinet 13 décembre 2013 03:17

                              Bonjour Abou Antoun,

                              Le 11 Septembre 2001 à contribué à accentuer l’utilisation du mot terroriste !


                            • ibox 12 décembre 2013 12:34

                              Je suis suis soulagé de voir tant de gens honnêtes sur ce site. Que des vertueux ! Ça fait plaisir ! 


                              • Pale Rider Pale Rider 13 décembre 2013 10:58

                                Je suis assez d’accord avec l’article, mais j’aimerais préciser quelque chose :

                                Les Conversations avec moi-même de Mandela sont préfacées par Obama, avec le consentement évident de l’auteur.
                                Moi aussi, je suis partiellement déçu d’Obama pour les mêmes raisons que vous, et encore pour une autre : qu’il ait laissé exécuter l’innocent noir Troy Davis sans lever le petit doigt, alors que Benoît XVI et Jimmy Carter (entre autres) sont intervenus.
                                Mais c’est une phrase de Robert Redford qui m’a récemment éclairé sur Obama :

                                 "Obama cherche trop le compromis. C’est un homme bon, très intelligent, mais il n’aime pas se battre."

                                Je pense que c’est bien vu. A la fois tant mieux et hélas...


                                • simir simir 14 décembre 2013 08:54

                                  Même Amnisty International refusa de parainer mandela car il n’était pas à ses yeux un prisonnier poltique.

                                  Est ce par ignorance que l’article ne mentione pas que seuls, en France l’humanité et le PCF faisaient campagne pour sa lbération ?
                                  Je me souviens des tracts, des affiches, des auto-collants ( j’en avais mis un sur la lunette arrière de ma voiture) manifs devant l’ambassade de RSA...
                                  Faut dire qu’à cette époque le PCF était un parti anti-impérialiste ce qu’il n’est plus aujourd’hui.
                                  Et puis ce que l’article cache c’est le coutient des pays socialistes (URSS..... Cuba.....)
                                  Le rôle de Cuba socialiste et de Fidel Castro fut à ce point essentiel que Mandela dans sa « lettre à Fidel et au peuple cubain » souligne avec force son importance.
                                  C’est à Cuito Carnavale que l’armée cubaine écrasa l’armée sud-africaine.
                                  Ce bal des faux-culs est obsène.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Boris Rannou

Boris Rannou
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès