Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Manipulation de l’image de Chavez par la CIA

Manipulation de l’image de Chavez par la CIA

Tout le monde le sait, le président Chavez est un provocateur sur la scène internationale, notamment dès qu’il s’agit des États-Unis. Son statut de président démocratiquement élu et l’influence qu’il exerce sur l’UNASUR gène les Américains. Pour les États-Unis, laisser Chavez mener sa révolution bolivarienne reviendrait à perdre peu à peu le reste d’influence qu’ils ont sur le continent sud-américain. Aux vues des enjeux économiques que ce continent représente aux États-Unis, cela est tout simplement impossible.Ces derniers ont d’ailleurs pour objectif officiel de renforcer leur position auprès des pays membres de l’UNASUR.

La processus de reconquête du continent est classique et passe par un renforcement des relations politiques, diplomatiques et économiques avec leurs derniers partisans (Pérou, Colombie, Panama, etc) tout en diminuant l’influence des opposants (Vénézuela, Équateur, etc).

Les moyens mis en place pour la réalisation de ce processus sont multiples. Nous allons nous intéresser à la partie offensive de ce plan et plus particulièrement à la recherche de la diminution d’influence du président Hugo Chavez. Il n’est pas question ici de donner une opinion et de répondre si le « camarade » Chavez est une victime ou un tyran, mais de se fonder sur des faits pour réaliser l’évolution de son image dans le temps.

Depuis le début de son premier mandat, Chavez joue lui-même avec sa propre image. Pour illustrer son combat pour cette révolution bolivarienne qu’il mène sans relâche, il n’hésite pas à porter, lors de ses diverses allocutions, des tenues militaires. Il sait pertinemment que pour les occidentaux la première interprétation d’un président qui s’habille militairement est celle d’un féroce dictateur (Hitler, Staline, etc..), voire d’un socialo-communiste (Mao, Fidel Castro,etc..). Grâce à ses diverses provocations, il attire l’attention, accroit ses alliances et crée un symbole susceptible de fédérer et de se propager à d’autres pays du continent.

« Un spectre hante l’Amérique latine » (citation reformulée par les Américains, tirée de la première phrase du Manifeste du Parti communiste de Karl Marx et Friedrich Engels : « Un spectre [le communisme] hante l’Europe »)

L’objectif des anti-chavez est de rendre ce symbole douteux. Dès sa première élection, la Colombie et les États-Unis l’ont accusé d’être un guérillero qui avait combattu le Vénézuela. Par la suite, la CIA a cultivé cette image de dictateur qui combat « l’impérialisme américain » (exemple d’un homme d’Eglise du Honduras qui dit préférer ce coup- d’état à la menace idéologique que représente Chavez au Honduras). Dernièrement on l’a accusé d’être un vendeur d’armes pour le narcotraffic et de soutenir ainsi l’activité des FARC en Colombie. Enfin, après une tournée en Amérique latine ayant pour but de contrer l’influence grandissante de l’Iran dans la région, Israël accuse Hugo Chavez d’héberger des cellules du hezbollah au Vénézuela. Cette manipulation de l’image de Chavez, faite aussi bien par lui-même que par la CIA, permet d’en comprendre une double utilisation : offensive et défensive.

L’usage offensif de la manipulation est utilisé par les anti-Chavez pour légitimer une éventuelle intervention ou tout simplement pour agir sur l’opinion publique pour qu’elle soit contre le président, et plus précisément contre l’image menaçante qu’il incarne. L’usage défensif de la manipulation de son image est souvent utilisée par Chavez lui même afin de dénoncer ou de désamorcer sur la scène internationale, toutes les tentatives d’influences provenant essentiellement des États-Unis.
La complexité du personnage de Chavez rend ainsi une prise de position neutre quasi-impossible. De même la plupart du temps, la tendance politique d’une personne suffit pour se focaliser sur l’une ou l’autre image de Chavez en oubliant totalement que ce personnage évolue dans un continent aux fonctionnements différents des leurs et aux différences culturelles marquées.

Deux citations résument bien cet article :

« Un spectre hante l’Amérique latine » (citation reformulé par les américains, tiré de la première phrase du Manifeste du Parti communiste de Karl Marx et Friedrich Engels : « Un spectre [le communisme] hante l’Europe »)
ou
« Laissez les chiens de l’empire aboyer, c’est leur travail. Le nôtre, c’est de se battre pour achever la véritable libération de notre peuple » citation d’Hugo Chavez.

Article écrit par : Serge Sedille

Equipe : Unasur.fr


Moyenne des avis sur cet article :  4.41/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

38 réactions à cet article    


  • Atlantis Atlantis 12 septembre 2009 14:11

    excellente source pour défendre effectivement son bilan.

    des critiques de bas quartier, frelatées et sans plus de sérieux ? comment les médias officiels de (alias de desinformation) s’autotorpillent. Du grand art.


  • Philou017 Philou017 12 septembre 2009 17:51

    Sources : ReporterssansFrontieres, qui a déjà largement sévi sur le sujet, et
    blogdei , un blog catholique.

    L’information objective selon Jacob.


  • Serpico Serpico 13 septembre 2009 21:13

    Jacob, caniche (nain) de l’empire...


  • morice morice 14 septembre 2009 15:38

    regardez plutôt d’où vient VOTRE propagande 



  • non666 non666 14 septembre 2009 18:32

    Oui le point.fr pourrait aussi bien s’appeler lepoint.il , mais ce serait moins efficace pour tenter d’influencer l’opinion publique credule


  • Wrong Orwell Wrong Orwell 12 septembre 2009 18:42

    La CIA a déjà fomenté un coup d’état en avril 2002 en soutenant le patron du MEDEF local et en manipulant l’opinion et la garde présidentielle par le biais des TV privées en tronquant l’image et affirmant que l’armée tirait sur les manifestants.Ils ont carrément occupé le palais présidentiel.Jusqu’à ce que la garde présidentielle,après rétablissement d’une télé publique « débranchée » par une milice diffuse les images en plan cadre et se rend compte que des types tiraient sur la population : coup d’état d’avril 2002 au Venezuela


    • jondegre jondegre 14 septembre 2009 11:05

      Bonjour,

      Et pour histoire de l’amerique latine, qui se lit bien : un classique pour 7.70 €.
      les veines ouvertes de l’amerique latine


    • Wrong Orwell Wrong Orwell 14 septembre 2009 17:52

      @ jondegre
      Merci pour cette référence.
      Cordialement.


    • non666 non666 14 septembre 2009 18:36

      D’un autre coté , s’appuyer sur la Colombie qui a été mout fois cocufiée , depossédée de Panama c’est en fait s’appuyer sur les 7 familles qui controlent entièrement le pays.

      Un jour ou l’autre, cela aussi va s’effondrer


    • Wrong Orwell Wrong Orwell 15 septembre 2009 11:21

      La Colombie est un parfait exemple de la dérive,au contraire ! Les FARC sont là pour le prouver.Prouver aussi qu’on peut tenir tête à un gouvernement malgré l’appui des USA qui croient toujours baiser le monde entier mais ne doivent leur puissance qu’à leur démographie.Un pays qui a été peuplé que de repris de justice pour la plupart, qui fuyaient la justice de leur pays d’Europe.Une économie construite sur le pillage des premiers résidents et de l’esclavage massif ( Omer Simpson est d’accord avec moi).
      De plus, qui a « inventé » l’héroïne«  ? Bayer Made by USA. Depuis la guerre de Corée, çà leur revient chaque fois comme un boomerang, en pleine tête.
      Sauf l’effondrement de l’URSS en l’épuisant avec la course aux armements : Reagan était un acteur raté mais un excellent fouteur de merde.
      La crise financière est une conséquence de sa politique de dérégulation et de la sacralisation de Greenspan,maintes fois encensé, jusqu’à sa disgrâce avec sa politique de taux bas, qui a fait mieux qu’un pet dans son bain,jusqu’au pet foireux.
      Bref, on en revient à Marx,qui avait une centaine d’avance.
      Je parle de son analyse ( »Das Kapital« ) pas de l’idéologie issue de son nom,sans qu’on ne lui ait rien demandé,juste de théoriser avec »Le manifeste du parti communiste",ce nouveau courant politique, Détourné comme tous les autres, de son essence (sauf le fascisme,bien sûr, qui a inventé le culte du chef et qui revient sous une forme plus sournoise).


    • italiasempre 12 septembre 2009 19:51

       Il n’est pas question ici de donner une opinion et de répondre si le « camarade » Chavez est une victime ou un tyran, mais de se fonder sur des faits pour réaliser l’évolution de son image dans le temps.Depuis le début de son premier mandat, Chavez joue lui-même avec sa propre image. 


      Alors le titre de votre article est, au mieux, incomplet. 
      Peut-on savoir pourquoi ?

      @Philou,

      On sait parfaitement que seuls les sites que vous mettez régulièrement en lien -bellaciao, les Ogres ou voltaire.net- traitent l’info de façon objective. 

      • ELCHETORIX 12 septembre 2009 21:22

        comme président du vénézuela ChAVEZ est aussi le chef des armées , en FRANCE c’est aussi le cas , mais notre avocat préfère les costards bling bling , alors ...


        • Jean-paul 13 septembre 2009 14:53

          Elchetorix
          Toi qui aime les uniformes ,pars vivre au Venezuela !


        • Ahlen Ahlen 12 septembre 2009 22:22

          @ Modérateur

          Bien qu’étant déjà identifié, je n’ai pas la main pour intervenir : Une fenêtre me demande de m’identifier d’abord ?


          • Ahlen Ahlen 12 septembre 2009 22:24

            Oups ! ça marche maintenant (bloqué depuis hier) !


          • Ahlen Ahlen 12 septembre 2009 22:33

            Je ne connais pas au monde un Chef d’Etat élu aussi démocratiquement que Hugo Chavez, puisque des élections anticipés peuvent le destituer avant la fin de son mandat ; les étasuniens ont du suer jusqu’à la fin du 2°mandat de GWB et les français maintenant... ? 


            • Tony Pirard 12 septembre 2009 23:44

              Je reviens à dire...« les Europeens ne savent rien ce que se passe en Amérique Latine.. ! ».Ils devaient venir demeurer en Vénézuela pour sentir le « SAVEUR » d´une dictacture à lá Chávez.. !.
               Seulement le peuple de la vénézuela peut dire,quant est difficile vivre sous le juge d´un tyranique...


              • Wrong Orwell Wrong Orwell 13 septembre 2009 10:35

                Un « Pinochet » mis en place par la CIA,c’est mieux,hein ?.C’est triste d’avoir perdu sa place dans la jet-set Venezuèlienne. Avoir nationalisé les ressources pétrolières, c’est dur quand une poignée (dont vous faisiez certainement partie) se goinfrait et le reste vivait en dessous du seuil de pauvreté. Même Michael Moore peut entrer à Cuba avec une caméra (voir « Sicko »).Arrêtez de nous faire pleurer et allez prendre votre Tamiflu:c’est comme çà qu’on règle les problèmes de crise chez nous ;on empoisonne le 5e de la population pour leur faire passer l’arnaque de la crise financière.


              • Jean-paul 13 septembre 2009 14:55

                @tony pirard
                Tout a fait d’accord !!!!En France devant son ordinateur a admirer les dictateurs ,comme on se sent revolutionnaire !!!!


              • caicareno 13 septembre 2009 15:06

                Je suis européen et ai vécu de 99 à 2004 au Venezuela et je peux vous dire que les gens comme vous sur place sont de moins en moins nombreux pour de nombreuses raisons alors ne dites pas que nous n’y comprenons rien. Dictature, tout le monde le sait à part vous, veut dire mode de gouvernement antidémocratique. Au Venezuela, Chavez a multiplié les opérations du type de la venue d’observateurs étrangers (Centre Carter, députés européens...) pour examiner de près le bon déroulement des diverses élections sur demande des« escualidos » et oligarques comme vous pour en arriver à la conclusion qu’il n’y a pas plus démocratiques que les succès électoraux de Chavez et de ses partisans. Pour en finir avec l’analyse de vos 3 lignes, il est interdit à des personnes comme vous d’utiliser le mot « peuple » car je pense que son sens vous est inconnu. Le PEUPLE, et je pourrais vous en amener des millions d’exemples, est avec Chavez. PS : veuillez prendre votre carte de l’UMP en France, pour ma part, je retourne sous peu au Venezuela.


              • beneolentia beneolentia 13 septembre 2009 00:04

                je cite l’auteur : « Laissez les chiens de l’empire aboyer, c’est leur travail. Le nôtre, c’est de se battre pour achever la véritable libération de notre peuple » citation d’Hugo Chavez.

                vivement un chavez en france, pour nous libérer nous aussi de la couleur bleue qui semble américaine.

                comme c’est écrit en rouge, ben ça me fait penser a besancenot

                je crois qu’il serait bon dans le rôle


                • Jean-paul 13 septembre 2009 15:00

                  Liberation de notre peuple ??/
                  Miseres ,violences ,traffic de drogue ,corruption,kidnappings ,bidonvilles ,magasins vides .
                  Bienvenue au Venezuela !!!!


                  • caicareno 13 septembre 2009 15:15

                    Je reprends votre phrase : « Miseres ,violences ,traffic de drogue ,corruption,kidnappings ,bidonvilles ,magasins vides » = héritage des décennies de pillage du pays. Ce qui doit se batir à grande échelle prend de longues années. Oui, la corruption existe à tous les niveaux mais ce système était voulu afin que TOUT, au niveau local comme au national, soit décidé par une poignée de privilégiés bien engraissés par qui vous savez. Cela change, les salaires augmentent, les conditions de vie s’améliorent, l’éducation et la santé sont devenues prioritaires et il faudra très certainement une génération pour se rendre compte du changement. Pour ce qui sont pressés comme vous, je ne vois pas de solution ... attendre.


                  • Jean-paul 13 septembre 2009 16:48

                    Les conditions de vie s’ameliorent =les bidonvilles augmentent
                    les salaires augmentent = exemple prix du lait par rapport au salaire
                    La corruption existe =le gouvernement est corrompu
                    Caracas une des villes les plus violentes au monde .

                    Le changement ????Le Venezuela est il un futur Cuba ????
                    mais peut etre que pour caicareno Cuba est un paradis .


                    • Wrong Orwell Wrong Orwell 13 septembre 2009 17:28

                      Vous confondez avec le Mexique et ses cartels ou encore la Colombie,mon pauvre JP (j’ai horreur des prénoms composés,c’est long,c’est chient et bourgeois)


                    • Jean-paul 14 septembre 2009 00:46

                      Wrong Orwel
                      Et le vouvoiement ca ne fait pas bourgeois . !!!!


                    • ELCHETORIX 13 septembre 2009 18:48

                      EH !, camarade JL, comme il y du boulot ici , pour changer et abattre le « SARKOLAND » , je reste en FRANCE.
                      Mais pour qui te prends-tu , pour décider qui doit partir ou rester !
                      oui , j’irai visiter CUBA , le VENEZUELA , le NICARAGUA ainsi que la BOLIVIE , tous ces pays qui ont lutté contre la barbarie des colonisateurs et plus récemment contre les multinationales qui pillent les ressources .
                      Un exemple à CUBA , du temps du dictateur BATTISTA , il y avait 80% d’analphabètes ,après la révolution castristes jusqu’à maintenant , il n’y aurait plus d’illétrés. C’est pas un progrès démocratique celà , hein « CAMARADE » J.L. !


                      • Jean-paul 14 septembre 2009 00:49

                        @Elchetorix
                        J ’espere que tu parles espagnol !!!!!


                        • Jean-paul 14 septembre 2009 00:56

                          @elchetorix
                          C’est vrai que pour toi ,compagnero ,Sarkozy est un dictateur ,tandis que Fidel castro et Chavez sont des democrates .


                          • Guy Liguili Guy Liguili 14 septembre 2009 03:53

                            Ben, Chavez comme Sarkozy sont démocratiquement élus. Chavez, par compte, peut être destitué par référendum, Sarkozy, non.
                            Sous Chavez et Castro, l’alphabétisation et la santé progressent, chez Sarkozy c’est l’inverse.
                            Au niveau délinquance, la France est plus sûre que le Vénézuela mais Sarkozy n’y est pas pour grand chose.


                          • Raspoutine 1er Raspoutine 1er 14 septembre 2009 02:38

                            il faut le rappeller que Chavez a signer devant le passage de Bush, dans une salle de l’ONU qui affichée complet. il a le droit de profiter, lui le porte drapeau d’un pays qui alimente cette industrie du désastre Américain qui fonctionne pour 80% avec du Brut, et non avec le Blended, ce whisky frelaté qui est servi dans les boites de nuits. il n’y a eu aucun leader dans cette amerique latine, qui de surcroit, vie selon le bien vouloir de chaque administration américaine. le mode de vie americain et-il un exemple ? la vision du monde par ces « americano-etc » est-elle bonne, juste, etc. ???
                            il n’y a que le pure Brut qui marche, et en nationalisant ses puits Chavez a dit NON et c’est devenu un dictateur, un diablo, etc. avant lui Fidel à dit NON et c’est toute une population qui creve à 20 km de Miami. alors j’ai pas envi d’etre un mouton américain qui pense que ce que raconte les médias est tiré du verset (Matt.28:19-20) "Allez, faites de toutes les nations des disciples, etc.


                            • ELCHETORIX 14 septembre 2009 19:19

                              @ J.P. , parceque nos « démocraties » sont belles à y vivre !
                              imposture , nos « démocraties » ne sont que des dictatures économiques où la majorité des gens sont ecrasés de taxes et d’impôts , et qui vivent avec des salaires de misère par rapport au coût de la vie .
                              Quant à connaitre l’espagnol , je l’ai étudié au lycée et je résidais près de la frontière espagnole , mais celà n’est pas le problème .
                              Par contre , la solution serait de changer le système dévastateur qu’est le système de la mondialisation et la marchandisation de nos sociétée dites « démocratiques où règnent la pensée unique , le cynisme et tant d’autres maux qu’engendre le système capitaliste .
                              En cela et avec son comportement cynique et mafieux , notre président »élu" , est pire que certain dictateur.


                              • ELCHETORIX 14 septembre 2009 22:01

                                Petite erreur , @ Jean -paul et non J.P.
                                Hasta la victoria siempre !
                                el fascismo no pasara !


                                • Jean-paul 15 septembre 2009 00:55

                                  Elchetorix
                                  Facile de jouer au revolutionnaire gooooooooooccchiiiiiiiiiiiiiste devant son clavier en France .


                                  • ELCHETORIX 15 septembre 2009 20:01

                                    @ jean-paul , t’inquète ! , le moment venu , nous ne ferons pas que de montrer nos convictions.
                                    N’oublie que tout empire a connu sa décadence et sa chute ; exemple l’empire ROMAIN, et l’empire occidental est en pleine décadence , sa chute viendra et ne t’en fais pas , je contribueraI à accélérer cette chute.


                                    • Jean-paul 18 septembre 2009 13:29

                                      @Elchetorix
                                      Comme tu restes en France ,tu pourras voir la reelection de Sarkozy ,n’ayant pas d’opposition .


                                      • Wrong Orwell Wrong Orwell 18 septembre 2009 19:08

                                        T’as oublié Strauss-Kahn (principal adversaire selon Sarko lui-même.C’est pour çà qu’il a appuyé sa candidature au FMI) Son mandat s’achève en 2012.


                                      • ELCHETORIX 18 septembre 2009 16:51

                                        @ Jean Paul ,
                                        oui , c’est mal barré , pour le moment !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès