Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Maroc : que faire avec Alger ?

Maroc : que faire avec Alger ?

 C’est dans un mois que le Maroc commémorera la bataille d’Isly (14 aout 1844) ou quand le Maroc combattait pour l’Algérie. Cet anniversaire montre l'engagement constant du Maroc pour la défense de la dignité et de la liberté de l'Algérie. Cette solidarité a eu aussi un prolongement et une suite au cours de la lutte armée pour l'indépendance de l’Algérie au cours de laquelle du sang marocain a été aussi versé pour ce pays.

La bataille d’Isly donne la mesure de la profondeur des sentiments solidaires du Maroc et de sa foi en la communauté du destin algéro-marocain, tant il n'a pas hésité à consentir des sacrifices et à faire preuve de solidarité agissante envers les frères d'armes algériens pour faire face à l'entreprise colonialiste dans ces moments sombres de l'histoire.

C'est ainsi qu'à 8 kilomètres de la ville d'Oujda, a eu lieu la bataille d'Isly (14 août 1844), qui avait opposé l'armée du sultan Moulay Abderrahmane (1822-1844) aux troupes françaises qui, marchant d'Alger, avaient à leur tête le gouverneur général d'Algérie, Thomas Bugeaud. Les velléités guerrières des troupes françaises, disposant de moyens disproportionnés, trouvaient leurs motivations dans le soutien qu'accordait le sultan Moulay Abderrahmane à la résistance algérienne, avec à sa tête l'émir Abdelkader, ce qui déchaina la puissance occupante contre le Maroc, portée par un élan de convoitises et d'expansion.

Celle-ci, forte de son statut de puissance économique et militaire de l'époque, affichait l'ambition d'asseoir définitivement son emprise sur l'Algérie.Le refus du Maroc de donner suite aux requêtes françaises lui demandant de lui livrer l'émir Abdelkader avait à ce point exaspéré Paris qu'elle accusa le Maroc d'avoir violé le traité d'amitié franco-marocain en offrant refuge au chef de la lutte armée pour l'indépendance de l'Algérie, l'émir Abdelkader, ce qui a fini par conduire inéluctablement à la bataille d'Isly.

Les conséquences de cette bataille furent lourdes pour le Maroc.

Par le traité de paix qui lui était imposé, le Sultan reconnut la présence française en Algérie (traité de Lalla Maghnia en septembre 1844) et s'engagea par conséquent à ne plus soutenir l'Emir Abdelkader lequel après avoir mené une guérilla se rendit aux Français.

La bataille d'Isly s'est soldée pour le Maroc par la perte de 800 hommes est un signe de solidarité dont les conséquences furent lourdes pour le pays : un tracé des frontières imposé par la France, l'affaiblissement du Pays qui a conduit à la perte de Tétouan en 1860 au profit de l'Espagne et un peu plus tard à la partition du Maroc entre la France et l'Espagne. C'est la première fois dans l'histoire de la colonisation qu'un pays se trouve divisé en deux protectorats avec une zone internationale à Tanger.

Les enseignements.

Le Maroc a toujours été solidaire de l'Algérie même si cette solidarité a été malheureusement à sens unique. Le régime algérien a toujours cherché à occulter cette solidarité en rappelant par presse interposée la guerre qui a opposé les deux pays en 1963. La guerre de 1963 ou guerre des sables souvent reproché par Alger au Maroc a des causes bien précises.

En effet à l'indépendance du Maroc, Mohammed V a refusé l'offre de la France de restituer les territoires annexés par la France en contrepartie de ne plus héberger les combattants du FLN. Le roi Mohammed V voyait cette proposition comme un « coup de poignard dans le dos » des « frères algériens » et parvint à signer un accord le 6 juillet 1961 avec le chef du Gouvernement provisoire de la République algérienne, Ferhat Abbas. En vertu de cet accord la discussion de la question des frontières interviendrait après l’indépendance de l’Algérie. A leur indépendance, les autorités algériennes ont refusé de discuter du sujet alors même que lors du référendum d'indépendance en Algérie, les habitants de Tindouf indiquaient sur leur bulletin : « OUI à l'indépendance, mais nous sommes marocains » .

La monarchie marocaine à travers Moulay Abderrahmane ou Mohammed V a été toujours solidaire de l'Algérie. Du temps de Hassan 2 et alors que les attaques du Front Polisario contre l'armée marocaine se faisaient à partir du territoire algérien, le souverain marocain n'a jamais permis à l'armée d'exercer le droit de suite pour ne pas insulter l'avenir et engager les deux pays dans une guerre fratricide. De même que pendant la décennie noire en Algérie, le Maroc a toujours refusé de constituer une base arrière aux terroristes islamistes. Certains journaux algériens reprochent au Maroc d'avoir tourné le dos à l'Algérie pendant cette période alors qu'objectivement c'est tout ce qu'il pouvait faire en plus de la remise aux services de sécurité algériens des terroristes recherchés et qui prenaient asile sur son territoire Quand au Roi Mohammed VI et fidèle à ses ancêtres, sa main est toujours tendue à l'Algérie et le rappelle à chacun de ses discours.

A ceux qui spéculent notamment dans la presse algérienne, le rappel de ces faits historiques ainsi que les rappels du souverain marocain à l’attachement du Maroc à l’idéal maghrébin démontrent clairement le contraire. Cet attachement vient d’être gravé dans le marbre dans la constitution de 2011 qui fait du Grand Maghreb l’espace identitaire du Maroc.

Vu de Rabat et au vu de cette solidarité, le Maroc était en droit de demander à l’Algérie de l’aider à récupérer son Sahara et les enclaves de Ceuta et Mellilia et non pas engager sa diplomatie et ses moyens pour le déstabiliser tout en disant officiellement que l’affaire du Sahara « ne la concerne pas ».

 Or l’évolution récente des relations ces dernières années ont été marquée par le fait que l’Algérie tout en affirmant officiellement que la conflit du Sahara concerne la Maroc et le Polisario, que c’est une affaire des Nations Unies consacre des millions de dollars à ouvrir et faire fonctionner les « ambassades » et autres bureaux du Polisario à travers le monde et financer différents lobbies pour soutenir « la cause sahraoui », , tout en achetant pour des dizaines de milliards de dollars d’équipements militaires dont une partie bénéficiera aux combattants du Polisario alors que les populations sahraouies refugiées en territoire algérien à Tindouf en Algérie continuent de vivre dans des conditions misérables en dépit de l’aide internationale notamment européenne qui leur est allouée.

Toutefois les deux pays ont commencé il y a deux ans un timide rapprochement avec l’échange de visites de ministres en charge de l’agriculture et de l’énergie notamment. Ces visites se sont conclues par des accords aux termes desquels l'Algérie fournira du gaz naturel au Maroc. Cet accord prévoit la fourniture de 640 millions de mètres cubes de gaz par an à deux centrales électriques hybrides : Aïn Beni Mathar à Jerada, près de la frontière algérienne, et la centrale de Tahaddart, près de Tanger. Ce gaz transitera par le gazoduc Pedro Duran Farell qui relie les champs gaziers de Hassi R'mel à l'Espagne, via le Maroc. Sur le plan électrique, les deux pays sont connectés à l’Europe via une liaison entre le Maroc et l’Espagne.

 Le nouveau ministre du parti Islamiste du PJD des affaires étrangères marocain a consacré sa première visite à l’étranger à Alger. Ce voyage a abouti à la mise en place d’une commission politique mixte qui se réunira deux fois par an, la poursuite des travaux des commissions sectorielles déjà existantes, Agriculture, Eau et Jeunesse et Sports, l’extension de cette démarche à d’autres domaines dont l’Energie, l’Education, l’incitation à la mobilisation de part et d’autre des sociétés civiles et des médias pour un dialogue et des partenariats et, enfin, la réunion de la Grande Commission Mixte avant la fin de 2012, sachant que cette dernière ne s’est pas réunie depuis 1994.En fait, rien de vraiment concret.

Ces derniers jours et paradoxalement et alors qu’Alger vit une sorte de vacance de pouvoir suite à la maladie du président Bouteflika, les relations entre les deux pays se sont vite détériorés et ont donné lieu à des joutes oratoires conduisant à une sorte d’impasse.


Moyenne des avis sur cet article :  2.07/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • Aafrit Aafrit 11 juillet 2013 23:10

    Monsieur Bouliq,
    Le jour où vous cessez de relater les mensonges et la propagande du Makhzen, ce jour là les gens sensés ne se gêneront pas d’ouvrir leurs oreilles pour entendre votre version.
    Dommage que, au Maroc, rare sont les gens qui avancent d’autres versions qui ne soient pas
    Ceux qui ont combattu les colonialistes, Khattabi compris, sont les mêmes qui ont combattu la même entité Alaouite qui a récupéré leur combat pour sa propagande (en l’occurence la famille royale).Et s’ils l’ont fait, c’était d’abord pour une noble cause, à savoir se libérer du joug colonialiste, local et étranger bien évidemment, et non pas pour servir quoi que ce soit, voisins compris.
    D’autres versions avancent le contraire dans un contexte particulier (ceux qui parlent de la trahison à l’égard de l’emir), donc il est inutile de réinterpréter à chaque fois les faits historiques selon l’humeur et le contexte pour appuyer tel ou tel argument.Laissons l’Histoire à ceux qui font de l’Histoire.Sinon ça devient de la propagande.Contrairement à leurs voisins, les politiques marocains usent et abusent de l’Histoire truffée pour faire de la propagande afin de maintenir la légitimité de cette entité, famille royale, venue de je ne sais où.

    Quant à l’affaire du Sahara, vous savez plus que n’importe qui que l’affaire était enregistré dans les institutions internationale et considérées depuis 1964, avant même la marche verte , comme des territoires non autonomes.Le maroc gagne du temps en impliquant l’Algérie pour donner un caractère régional à une occupation injuste d’un territoire reconnu comme territoire occupé par une force étrangère,un territoire d’ailleurs reconnu comme tel par plus de 75 États souverains dans le monde.

    Pour Tindouf, c’est ridicule ce que vous avancez, un lien qui mène à un article boiteux et infesté de Wikipédia : c’est ce qu’on appelle de la vraie crédibilité : la propagande pure et dure.

    Allez demandez aux libres de ce monde de choisir entre la bonne foi et les principes des deux pays voisins, le choix sera vite fait ;)
    Ciao !


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 13 juillet 2013 02:18

      La facilité avec laquelle vos vrais ennemis - qui sont les banquiers, comme ils le sont du reste de l’humanité - peuvent créer la zizanie, encore et encore chez leurs adversaires, semble, hélas, la preuve de leur supériorité.... Méchants, cruels. immoraux... mais ils gagnent., 


      Demain, on aura l’Algérie contre le Maroc, le Venézuela contre la Colombie et les Grecs contre les Macedoniens, comme on a déjà les Shiites contre les Sunnites les Pakis contre les Indiens... et comme on a eu hier les Serbes contre les Croates et -ô merveille de manipulation - une douzaine de sectes et tribus du Liban , chacune en guerre contre toutes les autres.

      Pendant ce temos, des financiers apatrides comptent les coups, plaçant leurs mises sur tous ces combats de coqs ou de chiens, et raflant leurs gains pour se distraire, car ils n’ont besoin de rien et auraient la force de prendre tout ce qu’ils veulent. sans même jouer de ces facéties..

      N’-t-on pas l’impression de mutants psychopathes, èliminant ceux de la population d’origine commune qui voudraient se contenter de n’être qu’humains ? Comment les hommes de bonne volonté survivront-ils, si on peut ainsi les dresser les uns contre les autres jusqu’à ce qu’ils s’   exterminent ? Faites la paix.



      PJCA






    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 13 juillet 2013 02:29

      Vous en doutez ? Vous ne croyez pas être totalement manipulés ?


      Lisez ceci




      PJCA

    • Aafrit Aafrit 11 juillet 2013 23:13

      Plus haut : d’autres versions qui ne soient pas une photocopie de la version présentée par le Makhzen...DSL


      •  Mohamed Takadoum (alias Bouliq). Bouliq 12 juillet 2013 01:50

        Propagande du Makhzen ; vous rigolez ou quoi ?

         Les faits historiques que j’ai cité sont biens réels.La bataille d’Isly a bien eu lieu.Ses conséquences néfastes sur le Maroc sont bien détaillées et bien réelles ainsi que le détail des relations récentes tendues entre les deux pays .

         La mobilisation d’Alger contre le Maroc est aussi bien réelle : médiatique, diplomatique et financière et dépasse outrageusement le soutien au Polisario.


      • Constant danslayreur 12 juillet 2013 06:03

        Vous êtes un diviseur Bouliq comme il en existe hélas beaucoup des deux côtés de la frontière mais surtout chez vous, vous n’aimez pas le Maroc ni n’avez la moindre considération pour les intérêts des marocains.

        Continuez donc à refaire l’Histoire à votre sauce et à oser après l’agression armée de 63 dire que les algériens sont ingrats vu votre soutien à Abdelkader et qu’ils devraient vous restituer Tindouf entre autres... comptez-dessus et mangez des pruneaux smiley

        Le comportement masochiste d’ennemis d’eux même tels que vous, me fait irrésistiblement penser à la frontière terrestre

        Des comme vous ont décidé unilatéralement de fermer la frontière terrestre à un moment où l’avenir de l’Algérie faisant face à des hordes d’assassins et à l’isolement international était plus qu’incertain - c’est du moins ce que d’aucuns se plaisaient à croire -.

        Puis une fois que l’Algérie a eu le dessus, vous décidez tout aussi unilatéralement de la ré-ouvrir et vous vous scandalisez que l’Algérie tarde à faire de même... Lui faisant comme d’hab porter toute la responsabilité historique de ceci, privant les peuples frères de cela... Mais quelle audace.

        Puisse le grand peuple marocain donner le jour un jour, à des dirigeants qui ne soient pas comme vous, qui aient une politique avec le voisin de l’Est basée simplement sur le respect et l’intérêt mutuel. Si ce jour béni arrive, des comme vous perdront de facto leur fond de commerce et n’auront d’autres choix que de chercher à se recycler du côté des diviseurs en chef à Tel-aviv par exemple.

        Sahha ramdanek ila rak sayem et dans ce cas rabbi yahdik
         


        •  Mohamed Takadoum (alias Bouliq). Bouliq 12 juillet 2013 11:39

          Ramadan moubarak .Allah Yahdina ou Yahdik.

          Je ne suis pas votre ennemi, et je ne le serai jamais et je connais assez bien mes compatriotes pour savoir l’égard dans lequel ils portent le peuple algérien frère.

          Mon article est un cri d’amertume sur l’état des relations entre les deux pays et doit être perçu comme tel. Le MAKHZEN N’A PAS BESOIN DE MOI POUR FAIRE SA PROPAGANDE QUI EST D’UNE TOUTE AUTRE NATURE. Cet amertume doit être le lot quotidien de nous tous. J’étais à Alger et dans les autres capitales du Maghreb et j’ai travaillé dans les années 80 dans la Commission Maghrebine des Infrastructures sur des projets grandioses qui devaient transformer le Maghreb. D’autres commissions ont travaillé aussi sur des complémentarités juridiques industrielles et agricoles.

          Ces travaux de milliers de pages sont dans les archives du secrétariat du Maghreb Arabe.Un véritable gâchis et un crime contre les pays du Maghreb. Nous avons notre lot au Maroc dans le capotage de tout cela mais admettez avec moi que les dirigeants d’Alger ont choisi le Polisario à la place du Maghreb.
           


        • cedricx cedricx 12 juillet 2013 07:54

          Oui c’est bien dommage que cet article suinte la propagande ! On voudrait nous faire croire que la monarchie marocaine s’est sacrifiée pour le voisin haï, elle qui depuis des siècles et des siècles n’a pas été capable de libérer des enclaves espagnoles microscopiques sur son propre territoire ! De qui se moque-t-on ? Je vous le demande.


          • Chris De Baün 12 juillet 2013 10:32

            Les peuples Marocains et Algériens sont manipulés et mis face à face dans la discorde par la zizanie insérée par ;d’un coté les dirigeants de l’Algérie qui ont derrière eux l’Europe et en particulier les gouvernements Français et de l’autre coté la famille royale qui a derrière et au dessus d’elle les yankees et les sionistes ! 

            Le maintien dans l’ignorance et la politique du ventre vous connaissez.... smiley

            • Serpico Serpico 12 juillet 2013 14:48

              Trop drôle ! le bouliq sucre mes commentaires...

              Choqué de devoir continuer la masturbation ?

              PS : que les soeurs blanches d’AgoraVox ne s’affolent pas : on peut se masturber intellectuellement.

              Bouliq est obsédé par l’Algérie. Bouliq est un coeur d’artichaut qui ne supporte pas les contrariétés en provenance d’Algérie. Bouliq voudrait que l’Algérie se comporte en obligé du makhzen.

              Bouliq se trompe : l’Algérie est un pays révolutionnaire et les rois y ont une durée de vie très brève.

              C’est toute la différence entre un pays libre et un enclos glaoui.


              •  Mohamed Takadoum (alias Bouliq). Bouliq 12 juillet 2013 15:58

                C’est toujours la même chose.Les apports, rectifs et commentaires sont les bienvenus.Les insultes ( armes suprêmes des faibles) ne peuvent être que rejetés pour la crédibilité de ce site.


                • Alex Alex 12 juillet 2013 21:41

                  Présenter le Maroc comme un « pays » au XIXe siècle est aussi ridicule que dire la même chose de la France au Moyen-Âge.
                  Je vous conseille de relire le livre de Pierre Loti sur son voyage Au Maroc (1890) pour apprécier l’unité du pays à cette époque.
                  Vous devriez aussi relire un article assez récent de TelQuel sur le pacha de Marrakech pendant la période coloniale : vous découvririez que le peuple de cette région soutenait son chef dans la collaboration, tout simplement parce qu’il bénéficiait des retombées financières en percevant les impôts à la place du roi. Il s’en est fallu de très peu pour que le Maroc ait eu ses Harkis.
                  Quant aux prétendu « clichés » de la presse française, j’ai du mal à vous suivre...


                  •  Mohamed Takadoum (alias Bouliq). Bouliq 12 juillet 2013 22:36

                    Quel rapport avec le sujet traité ? Aucun bien entendu.


                  •  Mohamed Takadoum (alias Bouliq). Bouliq 13 juillet 2013 03:14

                    Merci à vous.


                  • Constant danslayreur 13 juillet 2013 06:25

                    Topaze,
                    Merci pour vos vœux, mais que ferait l’Algérie qui a déjà 1200 km - excusez du peu - de côte méditerranéenne avec un accès sur l’Atlantique ?

                    Depuis le Sahara occidental en plus - Tindouf à 1500 km au sud ouest d’Alger, c’est déjà le bout du bout du monde quant on raisonne transport de marchandise par exemple...

                    Vous vous trompez, la politique algérienne sur le Sahara est plus complexe. A échelle humaine, je vous avouerais que cette question me les brise (les oreilles), car elle continue à diviser et à compromettre tout projet maghrébin et mon plus grand souhait est que sahraouis et marocains finissent par s’entendre qu’on en finisse.

                    Bonne journée


                  • Serpico Serpico 13 juillet 2013 19:26

                    Ben tiens : que faisait le Maroc pour le Sahara Occidental AVANT que l’Espagne ne l’abandonne ?

                    RIEN.


                    • Zabana 31 Zabana 31 16 septembre 2013 21:52

                      Salam Alikoum,

                       Monsieur Bouliq, la bataille d’Ilsy à bien eu lieu et personnes ne vas contester ce fait, les livres d’histoires occidentaux la relate. Mais ce que vous écrivez na rien avoir avec la stricte réalité, vos écrits que tous les internautes écrivent et reprend à votre en contre sont ceux du maghzen réécrit autrement à leurs sauces ceci dit pour ce donner le beau rôle à chaque fois qu’il désire dénigrer et salir l’Algérie et lui donner le plus mauvais rôle. Ceci dit, le rôle que ce donner le Maroc vis-à-vis de l’Algérie me rappel le triste Calimero « c’est pas juste, vraiment pas juste, je suis gentil (le Maroc) le vilain méchant et ingrat (l’Algérie) ne nous aime pas et nous fait la misère noir ». Si vous désirez réellement rapprocher les deux peuples et montrer votre mécontentement sur cette situation, là vous ne faite une énorme erreur et que vous renforcez le statuquo entre non pas avec nos deux dirigeants mais vous créer une division entre nos deux peuples qui au jour d’aujourd’hui ne sont pas frère. La seul aide réel qu’ eu le Maroc à l’égard de l’Algérie aussi bien en 1844 puis pendant la guerre d’indépendance na était que par pure intérêt juste avoir des territoires qui ont toujours été algérien. Monsieur Bouliq, je vous invite à revoir votre copie et de vous rendre dans d’autres lieux de recherche pour écrit vos textes en dehors du Maroc ou de l’Algérie.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès