Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Maroc : utilisation malveillante des termes « islamiste » et « (...)

Maroc : utilisation malveillante des termes « islamiste » et « reconstruction démocratique » par une certaine presse française

Au Maroc, comme dans toutes les démocraties, le Chef de l’Etat, et conformément à la Constitution et aux pouvoirs qui lui sont conférés, a nommé le leader du parti arrivé en tête des législatives Premier Ministre.

En conséquence, il n’y a rien à redire, la loi fondamentale du pays et la volonté du peuple marocain ont été pleinement respectées.

Depuis, une certaine presse française fait, de la victoire du Parti Justice et Développement, une drôle de confusion en utilisant une terminologie erronée et tendancieuse.

Je parle notamment des termes « d’islamistes modérés » et de « reconstruction démocratique » ;

S’agissant d’islamistes modérés, ces journalistes devraient savoir que les marocains sont, à la très grande majorité, musulmans sunnite de rite malikite, et non islamistes. Ce dernier vocable, fortement empreint de sous entendus malveillants, est usité par ces mêmes journalistes uniquement à des fins politiques et idéologiques hautement critiquables, mais aussi commerciales.

Par ailleurs, ils devraient également savoir qu’au Maroc, le Roi est le Chef religieux et qu’en vertu de ce titre, il est le seul protecteur et garant des pratiques religieuses Nul autre personne ne peut prétendre ou dicter une ligne de conduite religieuse sans son consentement.

En conséquence, les démocraties, occidentales et leur peuple devraient être rassurés, le Maroc ne tombera pas dans l’obscurantisme et l’intolérance prônés par les groupes intégristes.

Le Parti de la Justice et du Développement en a d’ailleurs donné des gages et affirmé que tous les accords économiques, diplomatiques, sécuritaires et politiques seront respectés. Les droits de la femme seront également préservés et qu’il n’était nullement question de remettre en cause le statut personnel de la femme et d’appliquer la charia.

Enfin, l’autre terme utilisé avec désinvolture par cette même presse française est celui de reconstruction démocratique. Il me semble que ces journalistes ne connaissent pas l’histoire du Maroc ou font semblant de l’ignorer ou, peut être ont-ils découvert leur diplôme dans une pochette surprise.

Ils auraient du savoir que le Maroc n’est pas dans une phase de reconstruction démocratique, mais plutôt dans celle d’une consolidation, n’en déplaise aux mauvaises langues à la solde d’une quelconque partie hostile au Maroc.

Farid Mnebhi.


Moyenne des avis sur cet article :  2.91/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • Yvance77 1er décembre 2011 10:02

    Salut,

    Bon le début par déjà mal. Faire l’association - Maroc - avec « démocratie » est à ce niveau, même plus un non-sens.

    Et, si vous pensez que c’est un « copier-coller » de nos modèles occidentaux, là encore, on est dans la forfaiture totale dans la mesure ou nos régimes sont désormais des dictatures softs, ne demandant qu’à aller plus loin !

    Et pardon de vous le dire, mais je ne connais aucun jeune sain d’esprit qui voudrait se réclamer de l’islam, le catholicisme ou que sais-je encore.

    C’est le double résultat d’un bourrage de crâne de type pavlovien, dont les instigateurs sont souvent les parents, et de la prise sous contrôle d’individus par des mouvements islamistes ayant fait un travail de sape, là ou les gouvernants n’intervenaient plus. Une des figures marquantes n’est autre que Moqtada Al-Sadr.

    Maintenant les marocains ont choisi c’est vrai, et qu’ils se démerdent tout seul avec les cons qui vont gouvernés. On a assez des nôtres, pas besoin d’aller balayer devant la porte voisine. Mais faudra surtout pas venir se plaindre dans le futur.


    • Nethan 1er décembre 2011 15:07

      Les citations sont l’arme du faible de foi car son utilisateur a besoin d’un avis extérieur pour se persuader d’avoir fait un bon choix.

      Mais sinon on peut jouer à cela, je peux en sortir des citations de grands noms considérant l’islam comme une nuisance... En supplément, les personnes considérant l’islam positivement sont souvent de l’époque où l’Europe était atteint d’une espèce d’orientphilie pouvant troubler la perception de la réalité, sans compter le manque d’informations sur les pays musulmans et ce qui s’y passe en comparaison d’aujourd’hui.

      Je suis persuadé que Voltaire et d’autres se seraient ravisés s’ils voyaient l’islam avec les moyens modernes.


    • Nethan 1er décembre 2011 15:36

      J’ajouterai que souvent ces citations sont fausses ou résultant d’une mauvaise analyse.

      Par exemple vous citez Goethe dans « Le Divan », enfin plutôt vous citez un site que le cite... Sauf que « Le Divan » est un recueil de poèmes dont certains sont inspirés d’un poête Perse nommé Mohammad Hafez-e Chirazi, que Goethe avait découvert quelques années avant. Le site linké prend d’ailleurs garde à ne pas indiquer la page et autres, défois que le lecteur aurait envie de vérifier plus facilement si c’est Goethe qui l’a écrit de zéro ou si c’est juste inspiré.

      Car on se doute bien qu’un poête perse du 14ème sera forcément pro-islam.

      Quand aux autres citations de Goethe venant de « Goethe et l’islam » écrit par « Studia Islamica » ce qui déjà fait douter de la neutralité, ça ressemble beaucoup à l’histoire avec George Bernard Shaw dont les musulmans prétendaient qu’il avait écrit le livre « The Genuine Islam » et où il aurait encensé l’islam, ce qu’une vérification montrait que c’était faux et que ça venait d’une société d’édition nommé « International Union of Islamic Propaganda and Service » à Singapour. On appréciera le nom de la société d’ailleurs.

      Enfin bon, entre les Napoléon musulman, les Victor Hugo musulman et compagnie, on a l’habitude...


    • Nethan 1er décembre 2011 16:18

      Ça change quoi ? Que l’inspiration ne signifie pas forcément prise de position.

      Par exemple citons Montesquieu avec les « Lettres Persanes », son roman epistolaire qui fut aussi utilisé par des musulmans parce que du contenu semblait montrer un point de vue positif sur mahomet... Or un roman n’est qu’un roman, et il a toujours été très clair sur l’Islam notamment dans son traité politique très connu.

      Sinon oui je doute des sources. Ceci d’autant que dans le cas de Goethe, les élements cités après le contesté que vous reconnaissez, sont des correspondances...

      ...Or des correspondances peuvent être manipulés comme des chiffres afin de leur faire tout dire, surtout s’il est difficile de vérifier. Napoléon y a eu droit avec ses correspondances privées réutilisés par des musulmans alors qu’elles se sont avérés être de la manipulation politique par l’intéressé même quand on les vérifie.

      C’est pourquoi je considére les citations comme l’arme du faible de foi quand ils sont fait par des croyants. Surtout que l’islam autorise le mensonge selon la vue de certains de leur religieux...


    • Nethan 1er décembre 2011 19:57

      Le contre-argument habituel de la jalousie... Vous ne valez guère mieux que les autres musulmans que j’ai eu l’occasion de croiser.

      Si vous préférez l’illusion à la réalité, tant mieux pour vous.

      Il est amusant de constater en tout cas, que les musulmans si prompt à parler de contexte quand il faut minimiser la violence de certains versets, sont curieusement incapables de contextualiser quand il s’agit de propos de non-musulmans supposés positifs pour l’islam.

      Quand une religion prône l’orgueil de l’être humain (3:110 et compagnie), il n’y a pas alors à s’étonner que ça dérive, car l’orgueil mène à l’erreur ou au pire empêche la remise en question.


    • robin 1er décembre 2011 10:04

      le maroc ne risque pas de tomber dans l islamiste ou autre, le roi ne lachera pas le pouvoir, c est de la poudre aux yeux ces elections, c est toujours lui qui tire les ficelles, mais faut reconnaitre comme glisseur de quenelle il est fort, propagande a l israelienne (ces conseillers et ministres).


      • Alliance Rebelle citoyen du sud 1er décembre 2011 13:26

        mr farid mnebhi

        1) la derniere fois tu nous disais dans ton dernier article , je cite ’’un pronostic donnant une large victoire aux islamistes marocains est sans fondement. On pourrait au contraire s’attendre à une grosse déconvenue du Parti islamiste marocain’’ 

        probleme , les islamistes ont remporté les elections avec 29% des sieges ( 107 sur 395 sieges )
        la primature et la direction du gouvernement tombe entre les mains des islamistes

        2) le Chef de l’Etat, et conformément à la Constitution et aux pouvoirs qui lui sont conférés : je dirais plutot le Chef de l’Etat, et conformément à la Constitution et aux pouvoirs qu’il s’est octroyé contre la volonté du peuple 
        et on attend toujours une constituante pour eriger un etat de droit avec la separation des pouvoirs et avec :
        - soit un chef d’etat ’’roi’’ qui regne mais ne gouverne pas / monarchie parlementaire
        - soit un chef d’etat elu / republique


        • Alliance Rebelle citoyen du sud 1er décembre 2011 13:31

          ’’En convoquant le chef du PJD, à sa convenance, à Midelt, ville où le président PJD du conseil municipal, se trouve impliqué dans une sordide affaire de pots de vin, le roi, par un machiavélique ressort, aura délivré un double message à l’intéressé : ôter toute solennité à la cérémonie de sa nomination, en éloignant celle-ci des lustres du palais de Rabat et lui rappeler les turpitudes de son propre camp.

          Dans le camp du PJD, la bonne humeur est de mise et la prestation de serment achevée, L’islamo-royaliste a gratifié, à la fin de son « Allah ibarek fi omr Sidi », le roi d’un large sourire et d’un regard appuyé.
          En face, sourires de circonstance et grincement des dents sont de mise. Celui qui, il n’y a pas si longtemps, dénonçait aux américains et aux chancelleries occidentales, les islamistes, boit la ciguë, mais espère que cette victoire apportera un répit supplémentaire au régime, qui survit, depuis neuf longs mois, aux coups de boutoirs d’une jeunesse résolue et déterminée à en découdre, avec des pratiques d’un autre temps.’’

          • Alliance Rebelle citoyen du sud 1er décembre 2011 13:55

            @ lecorrecteur :

            les marocains de l’intérieur du pays sont majoritairement ’’monarchiste’’ 
            par contre les marocains du sud du pays , les sahraouis , de guelmim a dakhla ainsi que ceux du nord , le rifains du rif , eux par contre sont dans leurs écrasante majorité républicains
            sans parler des chleuhs du souss , region agadir / tiznit , qui eux sont des berberes , anti-arabe et predisposé a basculer dans le camps des republicains


            • Loatse Loatse 1er décembre 2011 14:52

              L’auteur,

              vous dites « la volonté du peuple marocain ont été pleinement respectées. »....

              45% de votants ca ne fait pas un peuple ca ! 

              Islamiste modéré, on aura tout entendu... chez nous on a « la droite sociale » (dixit Guéant) :))) au train ou vont les distorsions de langages, les marocains finiront par avoir la charia molle.... (traduire : à la place d’obliger les femmes à se voiler, on leur déconseillera de sortir tête nue...et comme en Iran l’homosexualité disparaitra... (après quelques pendaisons)....

              Dites, monsieur, vous nous prenez pour des billes ?


              • fkarakaya 1er décembre 2011 19:56

                @Par Loatse


                C’est vrai qu en France la volonté du peuple est mieux respecté avec 50% de votant

                Ah ces marocains font pitié avec leur 45%

              •  Mohamed Takadoum. Bouliq 1er décembre 2011 15:52

                Dans un autre article pour l’auteur ici « un pronostic donnant une large victoire aux islamistes marocains est sans fondement » Le PJD est un parti islamiste et alors ! C’est un parti qui a une référence et une idéologie islamiste au même titre que le parti de l’Istiklal par exemple.

                Les marocains qui sont des musulmans il faut le rappeler ont voté pour ce parti sur la base d’un Programme et non pour l’application de la Chariaa sachant le champ religieux de par la constitution fait parti des prérogatives du Roi.


                •  Mohamed Takadoum. Bouliq 1er décembre 2011 15:54

                  Si ce parti doit donner des gages c’est aux marocains qu’il doit les donner pas à la France ou à l’Occident. Par ce vote les marocains ont aussi sanctionné des partis  politiques serviles 


                  • Yohan Yohan 1er décembre 2011 18:04

                    De toute façon, ce que font les marocains ne nous regarde pas. Ce le serait effectivement si cela se passait chez nous. Cette manie qu’ont les français de juger et de condamner est exaspérante... 


                    • Aafrit Aafrit 1er décembre 2011 19:01

                      Au contraire ce sont les partis islamistes, et ce dans tous les pays musulmans, qui n’ont aucun programme qui vaille le coup. Leur seul programme qu’ils ont se résume en « elhamdoulah, astaghfirou allah, macha allah, aoud billah, Katba, kaddar allah. etc
                      Le seul programme dont ils disposent jusqu’à maintenant c’est grâter sur la fibre religieuse : justice divine, passé glorieux, âge d’or khalifatesques et autres conneries de ce genre.
                      Pour ne partir que du postcolonialisme, il importe de rappeler l’effet de l’ ignorance, de la marginalisation, de la représsion, de la dictature, de l’ injustice, de la corruption, la faillite du système éducatif ayant touché une majorité écrasante de ces populations, et donc un fossé s’est creusé des années durant entre des exploiteurs, les riches d’un côté et les exploités, la plèbe de l’autre. Ces derniers ont perdu confiance à jamais et se sont orientés vers des entités ou des valeurs transcendantales cherchant une justice auprès d’elles. Ces islamistes issus de la plèbe même ( tous victimes du lavage des cerveaux des dogmes Wahabo-salafiste sec, violent et con, et leurs théoriciens tel les Ibn Taymia et Ibn alqyim eljouzia (pour rappeler ceux-là avaient vécu dans un contexte de violence et de guerres, contrairement à Ibn Rochd, Ibn Arabi, Errumi, nous pouvons imaginer leur façn d’interpreter les textes et leurs usages de ces derniers) incarnait cette entité sur terre. Travail associatif, entre-aide et Opium religieux comme entreacte.. le massacre. On tourne en rond, et on fait du surplace et on n’avance jamais, tout est expliqué par un ensemble de règles immuables, de valeurs stagnées et d’interprétations erronées, parfois stupides et réadaptions, si possible mais plus conne que prévu et hamdoulah tout va bien.
                      Donc, ces islamistes sont les témoins et le symptôme d’une erreur historique, cette fausse route qui a été suivie depuis lors dont on ne peut échapper sans payer le prix de ce choix. A moins qu’ils reviennent à la raison d’Erroumi, du Cheikh Elakbar, d’Ibnou rochd et non pas de continuer à loucher aveuglement et sans recul aucun dans les  »raisonnements" souvent stupides des Ibn Taymia, d’Ibn elkayim et Abdelwahab, sinon pour le bien de leurs congéneres ils doivent se fondre à jamais dans l’air du temps, disons, universel.

                      Sans vouloir tomber dans le vague et l’approximation, il faut dire que l’islamiste moyen vit encore dans son passé magique qui ne l’a pas encore digéré et donc son présent et son avenir ne peuvent être que son passé. Quels que soient son niveau d’étude et sa perspicacité, l’islamiste moyen reste accroché à son passé telle une limace au rocher. J’aimerai bien croire, ceux qui disent par exemple que toutes manières, il y a toujours deux voies, celle négative et l’autre positive, qui s’appliquent sur tout, y compris sur les textes et leurs interprétations..le problème c’est que : d’un on n’a pas le savoir qu’il faut et de deux ces gens là vivent encore et pour toujours dans leur passé, et auront tendance à bégayer le moment opportun quel que soit le degré de leur civilitude..

                      Encore faut-il rappeler que l’Histoire ne joue pas au dé, et on ne peut pas bluffer cette dernière, car il faut dire que , après le mythos et le traditionnalisme religieux, et le mélange logico-religieux, une illusion du logos ne peut être parachutée et importée mais elle doit être crée localement..

                      Soyez en sûrs que ce n’est pas Benkirane ni l’idéologie de Benkirane qui feront basculer le Maroc dans l’intégrisme et le fondamentalisme, mais plutôt son entourage avec leur idéologie qui tireront vers le bas (sesse) (ou vers le pas sé) ses ambitions et sa façon de voir les choses sinon ce sont les conjonctures éconnomiques et politiques qui s’en occuppent. Rappelons que d’un côté Benkirane était de gauche, Marxiste converti à l’Islamisme après avoir s’être rendu compte qu’il vivait dans une illusion...et de l’autre, c’est un peu le produit du Makhzen (c’est grâce à lui et aux services secrets que Eladl Wa elIhsseine a été écarté).


                      •  Mohamed Takadoum. Bouliq 1er décembre 2011 19:13

                        Sauf que le PJD a présenté un Programme de gouvernement et c’est sur ce programme qu’il sera jugé.


                      • Aafrit Aafrit 2 décembre 2011 00:20

                        Merci Frida, j’ai bien aimé la dernière vidéo.
                        D’un côté des gens pauvres et autres simples d’esprit, des crétins de barbus pris en flag entrain de corrompre avec leur : Ajr, Ajrayne et autres paradis imaginaires.


                      • Aafrit Aafrit 1er décembre 2011 20:26

                        Oui, oui ce que j’ai dit ne s’applique pas forcément au cas « Maroc »..

                        Théoriquement, dans les programme des islamistes, il y a ça, oui en effet, mais dans la pratique, il ne faut pas s’étonner qu’un jour un chef de l’Iklim justifie ses incompétences, ses conneries impardonnables par :« Kaddar allahou wamacha’a fa’al, et autre incantations mektoubesques »..si vous n’acceptez pas ces allahou hamdoulahesque, on n’est pas loin d’une fatwa avec le plus obscurantiste..

                        Monsieur, nous ne devons pas nous voiler la face (quoique..) ces islamistes sont une conséquence et un symptôme du mal rongeant le monde musulman. Il n’y a pas d’autres explications. Ce sont l’aboutissement des faillites et des échecs accumulés depuis des siècles. La fin de l’Histoire tragique du monde musulman...
                        Et c’est normal qu’ils soient élus, c’est grâce à la majorité, rappelons-le, broyée, pauvre, marginalisée, illettrée ainsi que l’absence d’autres alternatives (à part le magique), qu’ils sont élus..La majorité a élu les siens, pauvres, broyés, semi-éduqués, ayant une affinité ou ils partagent une seule façon de percevoir le monde comme elle..normal. 

                        Après tout, s’ils veulent vraiment réussir (une chose que je n’écarte pas malgré tout) qu’ils s’identifient aux pauvres qui les ont élus. Mais je doute fort , car les problèmes sont énormes, et les premiers cons à sacrifier (pour couvrir leurs échecs ou pour maintenir leur pouvoir par la tyranie) seront ces même gens qui les ont élus ainsi que leurs biens précieux, leurs libertés, leurs épanouissements..

                        Il faut un travail de fond, il faut se cultiver, il faut échapper aux fatalités stupides, et surtout il faut vivre sur terre. Mais qui tentera ça ? Epanouir (s’épanouir), c’est dangereux pour le pouvoir..donc abrutissement après abrutissement et la boucle est bouclée et hamdoulah on est bien dans cette auberge..

                        Et comme vous pouvez le remarquer... excusez mon allergie..incurable, j’ai beau essayer, rien..je n’arrive pas ! smiley


                        •  Mohamed Takadoum. Bouliq 1er décembre 2011 23:58

                          Je comprend votre désarroi mais permettez moi de vous rappeler que nous avons expérimenté au MAROC des partis de droite de gauche tous ce qu’on veut sans résultat. ; des islamistes alors pourquoi pas ?

                          http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/maroc-elections-du-25-novembre-les-104907


                        • Aafrit Aafrit 2 décembre 2011 00:47

                          Rien n’a été essayé encore, cher Monsieur.
                          Je rigole quand j’entends dire qu’on a essayé les libéraux, les gauchistes, marxistes, ou que sais-je encore, alors qu’aucune démocratie n’a été essayé, aucune laïcité n’a été appliquée ; il n’y avait que des dictateurs cupides, sangsues, soi-disant laïques, qui ont appauvri et affamé les masses des années durant et confiné ces pauvres gens dans une ignorance totale en ne leur laissant que le magique et le religieux comme échappatoire (soit en les subjuguant, ou en leur interdisant une certaine forme, et rarement tout permettre).

                          D’où la montée islamiste, l’Histoire rend la marchandise à ses sociétés.

                          Essayer, mais à condition qu’ils ne touchent pas aux acquis, mais aussi qu’ils ne soient pas un handicap pour la science et la pensée, l’art, les recherches quelles qu’elles soient, les libertés individuelles, les libertés de conscience et de culte, qu’ils ne touchent pas au principe «  moujtama’a madani la dini » etc..le problème c’est qu’une majorité ne croient pas à ça, beaucoup de barbus de nos jours sont égocentristes, ethnocentristes, religiocentristes, et ils ont comme réference soit une littérature débile et dépassée, soit c’est leur ignorance crasse (surtout de leur propre religion) qui s’en occuppe. Ils sont encore et éternellement branchés au spectacle réunissant toutes les dualités qui ne fait avancer d’un Iota : Dieu/Satan, Halal/Haram, Yajouz/ la Yajouz, Kassir/Tawil, Tahir/Najiss, etc.Et on n’en sort pas.

                          Crdlement,


                        •  Mohamed Takadoum. Bouliq 2 décembre 2011 00:55

                          Tout à fait d’accord avec vous il faut être vigilent.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Farid Mnebhi


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès