Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Mélenchon : le 11-Septembre n’est pas la vraie raison de la guerre en (...)

Mélenchon : le 11-Septembre n’est pas la vraie raison de la guerre en Afghanistan

Quelles sont les vraies raisons de la guerre en Afghanistan ? Le sénateur socialiste Jean-Luc Mélenchon rompt le silence et se dresse contre les "mensonges" du gouvernement.

Jean-Luc Mélenchon est un homme politique atypique, qui, souvent, vient briser la pensée unique. Notamment en matière de politique internationale. On se souvient du son de cloche dissonant qu’il apporta à l’époque des troubles au Tibet, peu avant les Jeux Olympiques de Pékin. Sans soutenir le régime chinois, il refusait de participer au concert de louanges qui entourait la personne du dalaï-lama et son idéologie religieuse.

Le 21 septembre, c’est à l’engagement des troupes françaises en Afghanistan que le sénateur socialiste s’est attaqué, dans un article remarquable publié sur son blog, et intitulé La guerre en questions ?. Pas moins de 300 commentaires ont suivi ce texte, qui met les pieds dans le plat.

Mélenchon dénonce d’emblée les "mensonges" et la "propagande" du gouvernement, notant la désormais célèbre volte-face de Nicolas Sarkozy, qui, le 26 avril 2007, entre les deux tours de la présidentielle, sur France 2, déclarait : « La présence à long terme des troupes françaises à cet endroit du monde ne me semble pas décisive. Si je suis élu, les troupes françaises quitteront l’Afghanistan »... avant de lancer, en novembre 2007, au cours de sa visite à Washington : « la France restera engagée en Afghanistan aussi longtemps qu’il le faudra, car ce qui est en cause dans ce pays, c’est l’avenir de nos valeurs et celui de l’Alliance Atlantique ».

Prenant à rebrousse-poil le message gouvernemental, selon lequel notre présence militaire en Afghanistan se justifie par la lutte pour la liberté et contre le terrorisme, il soutient que "c’est l’intensification des actes de guerre de la coalition qui nourrit le terrorisme et fait reculer la liberté".

Mais surtout, Mélenchon interroge les véritables objectifs de cette guerre, que nos dirigeants omettent de dire. Lui ne croit pas, manifestement, à la "guerre au terrorisme" ; dans une interview à France 24, le 25 septembre, il parle de "soi-disant lutte contre le terrorisme", qui serait même, selon lui, "du pipeau" (voir à 15 min 15).



Il dit aussi que cette guerre a été déclenchée "en réplique à un événement [les attentats du 11-Septembre] par rapport auquel les Américains prétendaient donner des preuves certaines du fait que c’était parti d’Afghanistan". Cette petite phrase, pas vraiment anodine, et qui en rappelle une autre, sous-entend que les Américains n’ont pas donné les fameuses preuves, et que l’origine (géographique) des attentats reste incertaine...

La guerre en Afghanistan ne serait donc pas une "guerre au terrorisme", et le 11-Septembre, prétexte de la guerre, n’aurait pas nécessairement été préparé en Afghanistan... Mais revenons à l’article de Mélenchon et citons-le même longuement :

"Une bonne preuve de l’effet d’opportunité qui a été à l’origine de l’invasion militaire de l’Afghanistan est qu’elle a été préparée par les Américains et les Britanniques plusieurs mois avant le 11 septembre. Dès l’été 2001, les Américains avaient commencé à envoyer des commandos en Afghanistan et avaient pré positionné d’importantes forces en Egypte tout en déployant avec les Britanniques leurs flottes en mer d’Oman pour préparer l’invasion du pays. Les vrais motifs de l’invasion étaient donc ailleurs que dans la réplique à Oussama Ben Laden, qui n’avait d’ailleurs d’autres lien avec l’Afghanistan que de s’y être réfugié dans les montagnes. Mais qui se souvient que le régime taliban qui gouvernait à l’époque à Kaboul avait déclaré accepter au lendemain du 11 septembre de livrer Ben Laden pour qu’il soit jugé. Peu importait alors aux Américains. Colin Powell affirme alors au monde entier que les Etats-Unis détiennent des preuves de l’implication afghane dans les attentats du 11 septembre et qu’elles seront fournies au Conseil de sécurité. Personne ne les a pourtant jamais vues. Personne ne les réclame depuis. Ce tableau est donc couvert d’une ombre inquiétante depuis l’origine. En effet, les Américains sont très actifs en Afghanistan et au Pakistan depuis la fin des années 1970. Ils se sont fortement appuyés sur les islamistes pour contrer l’influence soviétique dans la région. C’est eux qui ont constitué « Al-Qaïda » à l’époque pour combattre les russes. A ce titre, ils avaient directement armé les Talibans. La prise de pouvoir de ceux-ci à Kaboul en 1996 avait été soutenue par deux alliés de poids des Etats-Unis : l’Arabie Saoudite et le Pakistan. Tout ce passé semble s’être évanoui des souvenirs officiels et des « argumentations » du présent. Pourquoi ?"

Ce seul paragraphe est une bombe. L’un des principaux leaders du Parti socialiste rappelle que la guerre en Afghanistan était en préparation bien avant le 11-Septembre, et que ses raisons sont donc à chercher ailleurs que dans la réplique à l’attaque terroriste sur New York et Washington. Il dit là implicitement que les gouvernements qui le prétendent nous manipulent. Il rappelle encore ce que l’on oublie souvent, à savoir que les Talibans étaient prêts à livrer Ben Laden au lendemain des attaques, pour peu que les Américains leur livrent les preuves qu’ils prétendaient détenir (comme les Britanniques) de sa culpabilité. Mais les Américains étaient, semble-t-il, trop empressés d’attaquer pour donner leurs preuves, et prendre le risque que Ben Laden leur soit livré... Mélenchon rappelle enfin que les preuves de l’implication afghane dans les attentats, que les Américains avaient promis de donner, n’ont jamais été vues par quiconque.

On pourrait aussi rappeler que les Talibans, mis en cause pour avoir accueilli Ben Laden et des camps d’entraînement d’Al-Qaïda, avaient (aussi surprenant que cela puisse paraître) averti les Etats-Unis, fin juillet 2001, de l’imminence d’une énorme attaque d’Oussama Ben Laden sur leur sol, par l’entremise du ministre des Affaires étrangères Wakil Ahmed Muttawakil (Independent, 7 septembre 2002). L’un des nombreux avertissements étrangers reçus par les Américains avant le 11-Septembre.

Mais revenons à Mélenchon. Quelle est donc la raison de la guerre en Afghanistan ? Le paragraphe suivant de son texte y répond :

"LE PETROLE BIEN SÛR
Dans cette région du monde, la succession des événements montrent que souvent les motifs d’action sentent très fortement le pétrole. Depuis la chute de l’URSS en 1991, les Etats-Unis font tout pour contrer l’influence russe et iranienne en Asie centrale. En particulier pour désenclaver sous leur contrôle les importantes réserves de pétrole et de gaz du Kazakhstan, de l’Ouzbékistan et du Turkménistan. Les Etats-Unis conçoivent alors un projet de pipe line géant allant de la mer Caspienne jusqu’à la mer d’Oman via l’Afghanistan et le Pakistan. Pour cela ils négocient via la compagnie pétrolière californienne Unocal avec tous les pouvoirs locaux en place. A partir de janvier 2001, le vice-président Dick Cheney suit personnellement le déroulement de ces tractations qui butent sur le refus du régime taliban. On notera que le régime taliban à peine renversé, le 27 décembre 2001, le Turkménistan, l’Afghanistan et le Pakistan signaient un accord relançant le projet de pipeline. Bush a aussitôt comme émissaire spécial à Kaboul un ancien collaborateur du groupe Unocal, le diplomate Zalmay Khalizay et le président Hamid Karzaï a lui aussi été consultant du groupe pétrolier, tout comme le futur ministre afghan des Mines et de l’Industrie Mir Sediq. Cette caricature à peine croyable de main mise est une toile de fond avérée. Mais elle est toujours absente du débat sur les objectifs de guerre en Afghanistan et le bilan de la présence "occidentale". Pourquoi ?
"

Les députés de la majorité continueront de nous assurer que nous combattons pour les droits de l’homme, ou encore pour éviter que des bombes n’explosent dans le métro parisien...

Lors d’un récent micro-trottoir mené par des membres d’Egalité et réconciliation devant l’Assemblée nationale, seul un député communiste, Jean-Paul Lecoq, semblait partager la lucidité de Jean-Luc Mélenchon, pointant des objectifs "inavoués".


Moyenne des avis sur cet article :  4.67/5   (293 votes)




Réagissez à l'article

55 réactions à cet article    


  • non666 non666 27 septembre 2008 20:07

    Il etait temps que le voile craque....

    C’est donc venu de Melanchon.
    Cela ne risquait evidement pas de venir de l’UMP, le fan-club de sarkozy qui s’amuse d’etre un grand fan des etats unis (et d’israel)

    Derriere ce que dit Melanchon, se profile le fait que les "Elites" savent, depuis le debut, la réalité de ce que cache le 11 septembre.
    Vu ce que prépare Sarkozy et sa trahison des interets français au profit d’une Europe entièrement vassalisé sous controle US, il ne serait pas etonnant que d’autres parlementaires recoivent des informations des services de renseignement français, dans les mois qui viennent.

    A moins que cela ne passe par le canard enchainé....


    • Bernard Dugué Bernard Dugué 27 septembre 2008 21:19

      Bon article qui donne une substance à ce que nous savions tous, enfin, je parle des gens qui réfléchissent

      Cela dit, le pétrole, c’est un peu court comme analyse. La loi du pétrole, c’est celle du marché et la guerre ne peut pas gagner contre le marché, ou du moins pas à long terme


      • Gilles Gilles 28 septembre 2008 08:13

        Dugué, moi je me souviens trés bien, avant 2001, de cette histoire de gazoduc. Les USA essayait depuis des années de négocier avec les talibans et étaient exaspérer de l’instabilitée de la région

        Mais est ce la raison principale ? Franchement les ricains se doutaient bien que cette guerre n’allait pas être une simple ballade champêtre. Alors comment croire qu’un tel merdier serait rentable ?

        Soit Bush and co sont trés "amateurs" (comme ils l’on prouvé pour l’Iraq), soit il y a en plus autre chose...... s’installer au coeur de cette région à la frontière de l’ex URSS et de la Chine pour longtemps p’têtre bien, avec déjà prévu l’invasion de l’Iraq. Et oui, l’Iraq était déjà au ^programme des nécocons bien vaant qu’ils soient élus. WOlfowitz et Rumsfelf l’avaoent théorisé bioen avant. Alors ?


      • E-fred E-fred 27 septembre 2008 21:26

        bonsoir William .

        Il est paradoxal d’avoir un article de M. Mélanchon avec une vidéo d’E&R...mais bon...

        J’avais dégoté un doc interressant sur le "besoin pressant de certains pour relancer l’économie"...enfin, une certaine économie...

         EADS et Thales sont bien conscients que dans les autres pays du monde occidental, l’armement terrestre est devenu un secteur stratégique. Ce n’est pas encore le cas en France, en raison du poids historique de nos champions nationaux dans le domaine aéronautique, mais la réalité des engagements sur le terrain (les opérations extérieures en Afghanistan et au Liban) ne manquera pas de provoquer, à terme, un sursaut. Dès lors, EADS, déjà propriétaire de Patria (Finlande), ou Thales (qui a créé une Business Group Land & Joint pilotée par Bruno Rambaud) pourraient mener une action défensive pour empêcher General Dynamics ou BAE de mettre la main sur Nexter. Néanmoins, l’offensive des groupes américains et anglais met en danger l’autonomie des industries de l’armement européen, encore en ordre dispersé, qui manque de concentration. Quelques dix producteurs opèrent en Europe, contre deux aux Etats-Unis. Une dispersion qui pourrait coûter chez aux industriels européens qui aujourd’hui, doivent se concentrer.

        Même si celà peu paraître hors sujet, aller voir l’article sur les subventions FRED...et qui en a largement fait usage, comme par hasard Giat industrie, qui après avoir fait construire le char Leclerc et ses multiples pièces détachées aux frais du contribuable français, s’est gavé encore et toujours de subventions, (maintenant sous le nom de Nexter)...

        Question n°16968 du 19 février 2008. - M. Régis Juanico alerte M. le ministre de la défense sur les graves disparités de traitement constatées lors des différents plans sociaux de GIAT Industries. Des prêts avec abandons de créance automatique ont été accordés aux fonctionnaires décidant de quitter GIAT Industries au titre de l’article 99 de la loi de finance de 1992 (92-1476). Ceux-ci ont été accordés à plus de 400 personnes. Or, après 8 années de fonctionnement de ce système, le contrôleur général des armées, administrateur de la SOFRED, s’est aperçu que ce système n’était pas légal et même pénalement répréhensible. Tous les versements ont été stoppés. Le nouveau plan PSE GIAT de 2006 est mis en application depuis 2005 et jusque 2007. Il prévoit une indemnité de restructuration, bien plus avantageuse que le système imaginé initialement et qui permet de retrouver un caractère légal pour cette compensation financière. Au regard de ce traitement profondément inégalitaire d’un même plan social, il souhaite savoir de quelle manière il compte dédommager les anciens de GIAT du département de la Loire qui n’ont pas bénéficié des mêmes conditions de départ lors de ce plan social.


        • vieuxcon vieuxcon 27 septembre 2008 21:53

          Bien sur, c’est un très bon article.
          Bien sur nous le savions tous (enfin nous allons être de plus en plus nombreux à prétendre le savoir)
          Bien sur que Mélenchon fait parti des rares qui ont un sage recul.

          Bernard Dugué ; je suis sur que c’est de l’humour "Cela dit, le pétrole, c’est un peu court comme analyse. La loi du pétrole, c’est celle du marché et la guerre ne peut pas gagner contre le marché, ou du moins pas à long terme"
          Par ce que personnellement, je suis en train d’écrire une "suplique pour ne pas sauver le marché" que je destine à mon site. Que le marché s’écroule je m’en fout ! 
          Enfin les joueurs de foot ne seront plus payer plus cher qu’un ouvrier chez renault. Enfin les acteurs (surtout les mauvais) ; n’auront plus des fortunes supérieures aux infirmières, enfin un grand patron n’aura plus de raison de gagner plus qu’un joueur de foot.
          Rendons aux valeurs (pas celles du marché, celle de la morale) leur vrai prix et aux marchés leur vrai notion (celui des marchés de provence).


          • vieuxcon vieuxcon 28 septembre 2008 15:23

            haha
            Donc les valeurs morales ne sont pas des valeurs, l’intelligence du cœur étant inexistante. Les philosophes sont des crétins et seul l’économie et son taux d’erreur supérieur à 25 % est une science exacte. Heureusement pour toi (je te remercie de me tutoyer comme tu le vois), le taux d’erreur de la médecine est bien meilleur, sans quoi tu ne serais probablement plus là. Et heureusement pour toi, certaines professions médicales et paramédicales ont encore un peu d’intelligence de l’âme.


          • JJ il muratore JJ il muratore 28 septembre 2008 16:52

            Ne mélanchons pas tout !


          • vieuxcon vieuxcon 27 septembre 2008 21:58

            voui, mais n’oublions pas qu’après l’élection de sa suffisance, le canard avait déclaré : "nous venons de perdre notre principal informateur" (bien sur l’informateur en question n’était autre qu’un hongrois de deuxième génération)


            • JONAS JONAS 27 septembre 2008 22:53

              Ne " Mélenchon " pas tout :

              Impérialisme, terrorisme, pétrole, etc. C’est trop pratique pour étayer une cause gaucho humaniste.

              Je ne suis ni de droite, ni de gauche, ni du centre ! Seulement objectif et réaliste.

              Nous recommençons les mêmes erreurs qu’après le Front Populaire, l’Armée ne sert à rien ! Qui oserez nous attaquer, la Ligne Maginot est infranchissable, notre Force de Dissuasion est bien suffisante… !

              Ceux qui chantent ce refrain majoritaire, étaient invisibles dans les Maquis et les rares qui s’y trouvaient, c’est à coup de clairon qu’on les a propulsés sur le devant de la scène politique.

              À l’intention de ces derniers et en guise de conclusion :

              La morale d’une Fable DE LA FONTAINE : " Les loups et les Brebis ".

              " Nous pouvons conclure de là, qu’il faut faire aux méchants guerre continuelle.

              La paix est fort bonne de soi, j’en conviens : mais de quoi sert-elle avec des ennemis sans foi ? ".

              Alors suivez, les guides spirituels, comme M. Mélenchon et compagnies, puisque nous sommes les méchants !

              Vous aurez le plaisir de tirer vos pétards nucléaires au-dessus de vos têtes, pour vous suicider… !

              Monsieur De La Fontaine, s’il vivait aujourd’hui, n’aurait pas écrit sans Foi ! Mais cent fois le contraire… !

              Bonne soirée.


              • Avérroès Avérroès 27 septembre 2008 22:56

                Avec le plan de redressement de 700 milliards de dollars, il ne faut pas se leurrer. Les amerloques iront chercher l’argent soit chez les monarques du golf, soit en déclenchant une nouvelle guerre contre l’Iran, la Syrie ou la Russie. Ça parait simpliste comme ça mais dans la réalité, seule la guerre permet de camoufler ses erreurs et relancer la machine industrielle. Au point où nous en sommes, rien d’étonnant que les états unis se fabriquent un bouc émissaire. Le plus terrible. C’est que l’Europe semble toujours prête à servir la soupe, Surtout avec l’ami Sarko là où vous savez. L’hiver sera rude partout sauf aux states.


                • gommette 28 septembre 2008 09:31

                  "cacher ses erreurs" : quid de l’annonce le ***10 septembre 2001*** par Rumsfeld qu’au moins 2300 milliards de dollars (sic !!!) restaient introuvables dans les comptes du Pentagone ? www.youtube.com/watch
                  Et les données des enquêtes alors en cours qui sont parties en fumée le lendemain dans le WTC7 et la partie du Pentagone détruite par un "avion" ? www.wanttoknow.info/officialsquestion911commissionreport



                • lavalle lavalle 28 septembre 2008 18:38

                  ce sera dur surtout pour les pauvres " comme aurait dit COLUCHE "


                • finael finael 27 septembre 2008 23:23

                   Il est certain que presque personne n’a réagi à la décision d’attaquer l’Afghanistan en réplique à un attentat commis par des saoudiens et préparé en Allemagne - au contraire l’ONU s’est empressée de donner son feu vert.

                   Personne n’a encore donné de preuves tangibles de l’implication d’Afghans dans cet attentat ... ni même de Ben Laden qui a mis 3 mois à en revendiquer la paternité.

                   De plus attaquer un état en réponse au terrorisme est en fait complètement hors de toute logique.

                   Il n’est pas question ici de défendre le régime des talibans ou la personne de Ben Laden ou Al Quaïda, mais de la pertinence de la réponse - militaire - à ce qui devrait ressortir du domaine de la police et probablement des services de renseignement.

                   Donc la raison de la guerre en Afghanistan est effectivement à rechercher ailleurs.

                   Mais plus que le pétrole, ou plus exactement son acheminement, qui eut été extraordinairement difficile et coûteux en raison de la géographie du pays, je crois que les raisons qui ont le plus joué sont d’ordre géostratégique à savoir l’encerclement de la Russie et de l’Iran et ’établissement de bases militaires dans la région, ainsi que psychologiques : " Ah vous avez fait 3000 morts chez nous vous allez voir ce que nous sommes capables de faire ! "

                   Probablement quelques centaines de milliers de morts essentiellement civils.


                  • non666 non666 28 septembre 2008 00:56

                    Le fait est uand meme que toutes les bases US dans le coin sont EXACTEMENT tout autour des réserves de pétrole .

                    Que le besoin de contenir la Russie au plus loin soit là egalement, cela ne fait aucun doute.

                    Mais comme le disait un grand humoriste président US : "Le train de vie des "américains" (il parlait des états uniens) n’est pas négociable". Et comme se train de vie implique un pétrole disponible pour eux et pour eux seuls...


                  • Golden Ratio Golden Ratio 28 septembre 2008 01:19

                    ce qui est effarant c’est que Mélanchon ne fait que balancer des banalités que tout un chacun devrait avoir à l’esprit, et qu’on en est à considérer ça comme une "bombe"… l’orwelienne réécriture permanente de l’histoire (même ultra-récente) est une réalité…


                    • Aleth Aleth 28 septembre 2008 02:03

                      Oui ce sont des banalités, car connues de tous, mais des banalités précieuses, car déclarées par très peu de politiques, surtout en France. Et dans l’état actuel des choses, ce genre de déclarations, c’est du luxe. Ce sont les petites rivières qui font les grands fleuves. Espérons que petit à petit d’autres "officiels" passent le message, pour qu’enfin un vrai débat prenne vie, ce qui est on ne peut plus légitime et indispensable...


                    • Walid Haïdar 28 septembre 2008 05:00

                       Melanchon est vraiment bon dans cet entretient. Peut-être parcequ’il dit simplement ce qu’il pense (ou presque).

                      Il y a une cohérence marquée dans son prpos qui fait plaisir à voir.

                      La deuxième vidéo, vous avez remarqué : les deux députés, socialistes et communistes prennet plaisir à répondre paisiblement à des questions intéressantes, de fond.

                      Peut-être qu’un des outils de la reconquète des esprits, c’est de faire en sorte qu’il y ait plus de questions de fond, posées sans mesquinerie journalistique, en sortant des questions étouffantes de médiocrité, comme c’est trop souvent le cas.

                      Ca me fait penser à la conf de presse d’Obama lorsque Jhon a dit qu’il voulait suspendre sa campagne pour réviser ses idées en matière d’économie.

                      Tous les journalistes ou presque ont posé la même question grosso modo : qui a appelé l’autre en premier pour lui proposer un plan d’action commun.

                      La conférnce de presse, en focalisant sur ce fait, n’a simplement pas permis à Obama d’exprimer ses idées.


                      • Walid Haïdar 28 septembre 2008 16:41

                        C’est pratique les petites phrases simples et creuses non etayées comme ça, ça évite de refléchir : tout est dit, y a pas d’idées, ou alors elles viennent de nul part.

                        Pas besoin de se fatiguer à essayer d’analyser l’offre politique.

                        C’est une mode que la droite a réussit à faire passer dans beaucoup d’esprit. Dans la même veine on a : "tous pourris".

                        Nous à gauche on préfère dire : "si vous ne vous occupez pas de politique, gare à vous, car la politique s’occupera de vous".

                        Une façon peut-être moins naïve de mettre les gens devant leurs responsabilités de citoyens.


                      • abersabil abersabil 28 septembre 2008 07:41

                         Nous l’avons dit et écrit, l’Afghanistan n’est qu’une rempart fortifiée, qui se dresse contre la Russie et la chine, les grands véritables ennemis de l’OTAN ( mes articles n’ont pu aboutir dans AV ) dans le but de s’accaparer les richesses ( pétrole) du monde arabe, l’Irak et l’Arabie Saoudite en tête, par la même occasion assujettir le monde musulman par la coalition judéo-chrétienne sioniste,le plus étrange dans l’histoire c’est que certains monarques et présidents arabes participent à cette entreprise que les peuples rejettent, aussi la résistance à ce plan diabolique a été qualifié de terrorisme international avec force effets médiatiques ; ces visées de géostratégie n’échappent pas aux deux puissances citées.


                        • JJ il muratore JJ il muratore 28 septembre 2008 17:09

                          @ Abersabil, dire la coalition "judéo-chrétienne-sioniste" est aussi débile que de dire à propos des terroristes islamistes "le monde arabe". A force de sortir ce genre d’annerie vous risquez de provoquer une "coalition judéo-chrétienne-sioniste- boudhique- hindouiste-animiste-chamanique- vaudoue..." à moins qu’une sage indifférence teintée de charité musulmane comprenne qu’il ne s’agit que d’une parole de maboul. Prenez vos pillules et ça ira mieux.


                        • abersabil abersabil 28 septembre 2008 18:57

                          @ muratore,
                          Je n’ai rien inventé, il y a bien des juifs sionistes et des chrétiens sionistes, ils ont un fond en commun à savoir "l’arrogance" qui est un aspect du racisme


                        • JJ il muratore JJ il muratore 29 septembre 2008 10:01

                          @ Abersabil, oui vous avez raison : "il y a bien des juifs et des chrétiens qui sont sionistes..." c’est incontestable et je ne peux que le reconnaitre avec vous. Aussi vrai qu’il y a des juifs et même des isréliens qui ne sont pas sionistes et des chrétiens qui sont même antisémites. Cela est vrai aussi.
                          Alors ? et bien le racisme c’est de prendre une vérité partielle et d’en faire une généralité votre" coalition judéo-chrétienne" Pouvez vous nier qu’il y a bien des arabes voleurs ? non vous ne le pouvez pas. Etre raciste serait de d’en tirer la conclusion que les arabes sont des voleurs. C’est pourtant le pas que vous franchissez dans votre affirmation sur la prétendue coalition. Vous êtes raciste et hélas les pillules n’y changeront rien. Je vous laisse à votre médiocrité de petit raciste ordinaire.


                        • abersabil abersabil 29 septembre 2008 14:30

                          Murator,
                          Je ne sais pas comment vous raisonnez, je trouve bizarre le lien entre racisme et vole, mais bon ... à moins que de dire que les racistes juifs sionistes israéliens ont volé la Palestine, je peux aussi dire qu’il y a des arabes voleurs comme il en existe partout de part le monde, Lapalisse n’aurait pas dit mieux.
                          A bon entendeur je vous salue bien !


                        • dup 28 septembre 2008 09:22

                          bien , il cause bien le Monsieur , et en plus il a tout juste


                          • dup 28 septembre 2008 09:27

                            dans la 2e video il y a type qui tient des propos qui démontre qu’il est terriblement mal informé : Les terroistes sont dans des bureaux ,à l’abri du risque . Comment à cet âge ont peut être aussi ignare


                          • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 28 septembre 2008 12:01

                            Quelqu’un peut-il me rappeler quelle fut la prise de position de Jean-Luc Mélenchon sur la guerre en Afghanistan durant le second semestre 2001 ?


                            • Cug Cug 28 septembre 2008 13:37

                               L’occupation de l’Afganistan est à mettre en rapport avec celle d’Irak et le projet de déstabilisation de l’Iran actuel.

                               Au final le plan US était d’occuper presque tout le moyen orient assurant ainsi aux USA la haute main sur les ressources de cette région et lui permettant ainsi de prolonger son hégémomie économique.


                              • courageux_anonyme 28 septembre 2008 14:43

                                j’ai un lien que vous allez adorer, les complotistes, voici le titre :

                                Le mystérieux M. Non Irlandais : la CIA a-t-elle financée la campagne irlandaise du Non au traité de Lisbonne ?
                                http://jeanmarcelbouguereau.blogs.nouvelobs.com/archive/2008/09/28/le-mysterieux-m-non-irlandais-la-cia-a-t-elle-financee-la-ca.html

                                cadeau, bon appétit !



                                • vincent p 28 septembre 2008 15:31

                                  Jean-Luc Mélenchon est un homme politique atypique, qui, souvent, vient briser la pensée unique.

                                  Quel autre petit raporteur de la politique, quel train de retard sur l’actualité... 

                                  Notamment en matière de politique internationale.

                                  Et en matière de politique sur le couscous vous le trouvez comment ? 



                                  • JJ il muratore JJ il muratore 28 septembre 2008 16:47

                                    Mr Mélanchon comme d’autres a le droit de na pas être d’accord avec les décisions votées à l’ONU.Il a le droit d’évoquer d’autres raisons et d’autres objectifs que la seule lutte contre le pouvoir (d’Etat svp) des Talibans. Que des enjeux géo-stratégiques majeurs seraient cachés derrière cette affaire.
                                    (Manquerait plus que ça qu’il n’y en eut pas !) Seuls les Soviétiques auraient mené une guerre en Afghanistant pour des raisons de morale ou d’idéologie ?
                                    Ce qui est ridicule c’est de croire que ces enjeux géo-stratégiques ne serviraient que les intérêts US. En effet à supposer que le pétrole ou son acheminement soient les vraies raisons (ce dont je doute) il serait de l’intérêt de tous les pays industrialisés ou en développement de défendre ou de préserver leur approvisionnement. De même que les Chinois ont sécurisé leur approvisionnement en eau en occupant le Tibet, leur chateau d’eau, de même que toute civilisation humaine a toujours fait un cas de casus beli si quelque voisin prétendait la priver d’une ressource indispensable à sa survie (à l’exception toutefois de deux cas : les Tibétins et les Jaïns en inde), il n’est pas immoral ni machiavélique de le faire quand il s’agit d’une question de survie. C’est la dure Loi de l’Histoire des peuples qui nous l’enseigne.
                                    Mélanchon se paye de mots et adopte la belle posture morale qui plait tant à certains. Elle est en fait irresponsable : que proposerait ce politique si se reproduisait un ’choc pétrolier’ tel que nous connurent dans les années 70 ? Que proposerait-il s’il advenait une guerre des approvisionnements énergétiques ?
                                    Que feriez vous si vous ne pouviez plus aller bosser avec vos moteurs à explosion. Amusez vous à dérouler ce scénario catastrophe... effondrement de toute activité, effondrement des Etats, famine,violence, troubles sociaux etc...Soit l’approvisionnement en pétrole se fait dans le cadre de la paix c’est à dire se monnait soit le refus devient une arme d’agression : c’est la guerre. C’est ce qui est arrivé à un pauvre idiot aveugle se croyant sur-puissant nommé Saddam Hussein : il a brandi l’arme du pétrole...Alors réfléchissez avant de dérouler la ritournelle de vos idéologies somnifères et mortifères : que feriez vous si demain votre bagnole est à sec, votre tracteur ou bateau de pêche en rade, votre chaudière éteinte, vos fringues en peaux de bêtes, les joujoux de vos gosses disparus, vous mangeriez quoi ? Sauf à répondre ’Nous sommes tous prêts à souffrir, à endurer la faim et le froid pour nous passer de pétrole, et même nous de partirons plus en voyage ou mieux nous marcherons !’ sauf à dire et à être sincèrement prêts à assumer cela, révisez vos analyses, révisez vos prétentions morales car vous n’êtes pas des héros.
                                    Autre chose serait de mettre l’accent, de mettre le "paquet" sur l’urgence à engager le virage vers les énergies renouvelables. Bien le bonsoir !



                                    • Asp Explorer Asp Explorer 28 septembre 2008 16:59

                                      C’est vraiment n’importe quoi. Melenchon enfonce une porte ouverte en déclarant ce que tout le monde sait depuis le début, à savoir que les USA sont en guerre pour le pétrole. Et l’habituelle clique de neuneus conspirationnistes y voit la "preuve" que "le voile craque" et que "c’est un inside job".

                                      Décidément, quand on a une tête de marteau, tout vous semble clou.


                                      • CAMELEON 28 septembre 2008 17:13

                                        Ce n’est pas rien de le dire et bravo que ce soit un représentant du peuple qui fasse son boulot au lieu d’émarger sur les livres de paye d’une des nombreuses multinationales qui manipulent les gouvernements de ce monde.
                                        Nous pourions également ajouter au projet d’oléoduc les énormes profits dérivés de la vente des produits dérivés de l’opium qui baissairent énormément quand les talibans étaient au pouvoir,il fallait donc relancer cette culture,que les talibans faisaient decroitre,et qui est une des importantes sources de revenus des services secrets pour payer les opérations secrètes non avalisées par les gouvernements.Les russes étaient déjà partie prenante dans ce business.Pour pouvoir faire ceci l’assassinat de Massoud, avec son charisme et son aura de gloire,est survenu quelques heures avant que des avions(dont certains volent toujours aujourd’hui,eh oui ! ) s’écrasent sur des tours grace au guidage éléctronique des systèmes de vol Raython.De n’avoir pas éliminé Massoud ces multinationales se seraient heurtées à un os de taille donc exit Massoud . Près de nous nous avons un exemple qui montre le lien drogues/services de renseignements.On se souvient de la guerre du Liban avec toutes les unes que cela avait fait,en revanche des faits qui ne s’étalaient pas dans les médias sont moins connus mais tout aussi vérifiables : à cette époque nous avions dans les rues en France des substances qui venaient majoritairement :du Maroc pour la résine de cannabis et dérivés et de l’Extrème Orient pour l’opium et ses dérivés.Un miracle se produisit au niveau de la rue avec le début du conflit : inondation de libanais jaune et rouge en ce qui concerne la cannabis et d’héroine provenant du Liban et ce mesdames et messieurs grace aux services secrets italiens , entre autres qui échangeaient des armes contre de la drogue.Le point positif de toute cette affaire,si l’on peut en trouver un,c’est que la vallée de la Beekha(sic) n’a pas été détruite et ne recu pas de bombes,est-ce par le fait que cannabis et pavot y poussaient en abondance ???Je veux bien qu’il y ai le problème du pétrole mais ce n’est pas le seul et ces drogues ,qui n’ont en fait que le but d’abetir et endormir les populations les plus propenses à se révolter ,sont une énorme manne financière dont ne peuvent se passer ces services de l’ombre travaillant (certains pas tous heureusement) ,souvent inconsciement ,pour la mise en place de l’agenda établi par le gouvernement mondial parallèle.Toutes mes condoléances à ce nouvel ordre mondial qui essaye de prendre le pouvoir mais est composé de tellement d’inutiles qu’il en fait pitié ( nous savons tous qu’il n’y a pas pire qu’un imbécile avec de l’initiative) et est entrain de vivre ses dernières ruades:vous pouvez tromper quelques personnes quelque temps mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.Il est temps de se réveiller car le temps des tièdes est fini !!!


                                        • Asp Explorer Asp Explorer 28 septembre 2008 18:10

                                          Rarement lu un tel ramassis de débilités.


                                        • Ricos77 Ricos77 28 septembre 2008 17:44

                                          Que la guerre d’afghanistan soit faite pour le pétrôle, c’est une chose ( je pense aussi).

                                          Que les américains est "créé" al-quadïa, c’est une presque vérité : je dirai plutôt "aider à naitre" que créer, car sans l’ islam, point de al-quadïa - les américains n’ont pas créé l’islam ! -.

                                          En revanche, que l’Afghanistan soit un champ de bataille contre "l’islamisme" (que le "isme" est important pour rester politiquement correcte n’est-ce pas !!!) est tout aussi vrai. Rien que cela justifie d’y être. 


                                          • vieuxcon vieuxcon 28 septembre 2008 18:18

                                            Et vu de Suisse ? Que donne le discours de Toulon ?(désolé il y a eu un article mais je n’ai pas eu le loisir de le lire)
                                            Mais en tout cas voilà un article du matin de ce matin www.lematin.ch/fr/actu/economie/une-suisse-modele-mais-invisible_11-250681


                                            • hans lefebvre hans lefebvre 28 septembre 2008 18:51

                                              Analyse posée à de maintes reprises, par nombre d’observateurs et d’universitaires, mais c’est tout l’art de mélénchon que de faire croire qu’il est le seul à poser une pensée originale. Heureusement qu’on ne l’a pas attendu !
                                              http://www.esprit.presse.fr/review/details.php?code=2002_8


                                              • E-fred E-fred 28 septembre 2008 19:05

                                                Il y a 1 heure

                                                PARIS (AFP) — Quatre soldats français ont été blessés samedi lors d’un accrochage avec des rebelles dans le village d’Ebdakel, dans la province afghane de Kapissa, au nord-est de Kaboul, a annoncé le commandant Christophe Prazuck, porte-parole de l’état-major français.

                                                Le soldat le plus grièvement blessé a eu une jambe cassée, et les quatre victimes, atteintes par des éclats de roquettes, ont été transportées à l’hôpital militaire de Bagram, à une cinquantaine de kilomètres au nord de la capitale afghane, a précisé à l’AFP le porte-parole.

                                                Ces soldats appartiennent au 8ème RPIMa (Régiment de parachutistes d’infanterie de marine), auquel appartenaient également la majorité des 10 soldats qui avaient été tués lors d’une embuscade dans la vallée afghane d’Uzbeen, le 18 août dernier, selon la même source.

                                                Ils ont été attaqués par une quinzaine de rebelles embusqués qui ont fait feu notamment avec des lances-roquettes RPG, a précisé le commandant Prazuck.

                                                 


                                                • bob 28 septembre 2008 19:48

                                                  Harf harf harf,

                                                  Melenchon vient de s’appercevoir que la guerre en Afghanistan avait des raisons economiques et non pas morales.
                                                  Est-ce que cet individu a reellement des visees politiques ou nous donne-t-il une analyse a-posteriori.
                                                  Si un politique realise une situation avec 7 ans de retard est-ce que sa nomination a un poste a responsabilite est bien pertinente ???


                                                  • HELIOS HELIOS 28 septembre 2008 19:53

                                                    Juste une reflexion sur une des phrases ecrite dans l’article...
                                                    On pretends donc que les talibans, par l’intermediaire de leur ministre, auraient prevenu du risque d’une attaque aux etats unis (avant le 11/09)... Cela va a l’encontre de la these du complot, il faut en etre conscuient, car si les talibans ont eu vent de ce genre de préparation, ce ne peut pas être une Bu.sherie, bien que c’en fut une... (jeu de mot) !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès