Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Menacer l’Iran et préparer l’invasion de la Syrie

Menacer l’Iran et préparer l’invasion de la Syrie

Régulièrement, des menaces d’attaques contre la centrale nucléaire Iranienne surgissent des officines militaires israéliennes, puis sont confirmées ou encore infirmées par l’OTAN, puis aussitôt contredits (premier type), ou corroborées (deuxième type) par des sources officielles non identifiées émanant du Pentagone, de l’Élysée, quand ce n’est pas du Bureau Ovale. 

La présente vague de rumeurs est du deuxième type – celle où tout est corroboré par tout ce que l’Alliance Atlantique compte d’espions infiltrés, même que les cartes de l’attaque sont rendues publiques, la date précise de l’opération – ultra secrète – est divulguée (la légende ne dit pas si un référendum aura lieu pour entériner ce choix) et les journaux à sensation spéculent sur le nom du général fou qui aura mandat de diriger cette opération bidon. On nous informe des moindres détails du complot, de la nature des bombes spéciales qui seront utilisées, des ripostes envisagées et de la façon de les contrer. Un scénario à la Nintendo vous dis-je. Finalement, de savoir tout cela, avec schémas et avions de combat furtifs à l’appui c’est un peu comme si on jouait à la guerre sur son X-Box préféré (1).

Les spécialistes et les experts de la chose militaire relaient toutes ces informations accompagnées de moult spéculations et autres supputations sur les retombées éventuelles d’une telle catastrophe nucléaire. D’où tirent-ils tous ces renseignements ultra secrets ? Je ne saurais vous le dire, mais tous ces personnages semblent très bien renseignés (2). Auraient-ils infiltré le Mossad et les agences d’espionnage occidentales, je ne saurais le certifier, mais il faut dire que le ministre de la défense israélien (Ehud Barak) est particulièrement loquace ces temps-ci. Finalement, il suffit d’ « espionner » les quotidiens israéliens à grand tirage pour débusquer en première page tous les plans secrets du Pentagone… Comme chantait Serge Reggiani « Il y a quelque chose qui cloche là-dedans – j’y retourne immédiatement… ».

Le premier secrétaire du Hezbollah, Sayed Hasan Nasrallah, a dit un jour à propos d’Israël : « Quand les sionistes plastronnent et fanfaronnent, nous savons qu’ils ne vont pas attaquer ; quand ils sont silencieux pendant une certaine durée alors nous savons qu’il nous faut nous méfier. ». Selon lui, nous serions donc au milieu d’une équipée du deuxième type

La question devient donc la suivante : pourquoi cette montée en puissance des rumeurs d’attaque contre le réacteur nucléaire iranien ? Pourquoi ces tambours de guerre factices contre l’Iran – repris par les médias de gauche – naïfs ou complices ?

Habituellement, en stratégie militaire, quand les alliés annoncent une attaque sur le Pas de Calais, c’est qu’ils préparent un débarquement en Normandie (Juin 1944). Par transposition, si les agresseurs de l’OTAN (comprenant Israël, membre officieux et base avancée au Proche-Orient) annoncent une attaque imminente contre l’Iran, c’est que la Syrie est fortement menacée. Voilà le véritable secret éventé (3).

Plus tard, après l’agression meurtrière contre la Syrie, chacun sera invité à pousser un soupir de soulagement, la première guerre nucléaire de l’histoire aura été évitée, et la petite Syrie sacrifiée sur l’autel de la cupidité impérialiste. Toute l’opération en cours ne vise finalement qu’à intimider l’Iran de façon qu’elle ne bouge nullement quand aura lieu l’attaque contre son allié au Levant.

Pourtant, il n’y a aucun risque d’une guerre nucléaire, tout au plus un danger de retombées radioactives importantes sur toute la région si les bombes américaines de type Blu-117, à percée profonde, parvenaient à atteindre le cœur du réacteur iranien. Les capacités de riposte iranienne contre la centrale nucléaire israélienne de Dimona seraient nulles ou presque nulles sans le soutien satellitaire américain ou russe. Tout au plus, l’Iran parviendrait-elle, pour l’honneur, à lancer ses missiles balistiques de portée moyenne (2000 km) contre Israël mais ils risqueraient tous d’être détruits en vol au-dessus de l’Irak. Cessons donc ces spéculations loufoques, l’arme thermonucléaire que possède l’Iran est à la mer et n’entraînera aucune retombée nucléaire ; les retombées seront plutôt du type secousses sismiques économiques et financières de force 10 sur l’échelle de Richter - qui en compte 9 (4).

Dès l’apparence d’une attaque contre son réacteur nucléaire, l’Iran, n’ayant plus rien à perdre et sachant trop bien qu’elle ne peut se mesurer à l’Alliance Atlantique (OTAN) sur le terrain de la guerre des étoiles où la supériorité américaine est incommensurable, se tournera vers le Détroit d’Ormuz – lieu de passage obligé de plus de 50 % de tout le pétrole consommé sur la planète. Vous imaginez l’Occident, privé de ses approvisionnements en pétrole pour plusieurs mois, vous imaginez les pays du Golfe privés de pétro dollars (même si cette devise court à sa perte) pendant plusieurs mois ? Je ne vous dis pas le cataclysme financier, boursier, économique qui ébranlera la planète impérialiste.

Tant que les experts spéculateurs militaires qui sévissent un peu partout sur les ondes médiatiques n’auront pas éventé les secrets de la riposte américaine soit pour empêcher ce cataclysme pétrolier dans le Détroit d’Ormuz, ou à l’inverse, soit pour s’assurer que cette secousse sismique pétrolière aura bien lieu dans le Détroit d’Ormuz, demandez à ces papagaios (perroquets) pourquoi ils colportent ces rumeurs à la traîne du plus grand menteur et du plus grand faussaire de l’humanité, j’ai identifié le ministre de la « défense » d’Israël monsieur Ehud Barak, à peine égalé par son premier ministre Benjamin Netanyahu, selon le Président Sarkozy (5) ?

Regardez et observez attentivement du côté de la Syrie et vous verrez l’ombre de l’aigle appréciant sa proie avant de fondre sur elle pour la déchiqueter. Le peuple syrien vit aujourd’hui le plus grand danger et il est effectivement la prochaine victime sur la liste d’invasion occidentale en Orient – la guerre inter impérialiste entre l’Alliance Atlantique (OTAN) et l’Alliance de Shanghai se poursuit et l’intérêt des peuples du monde n’est pas de participer à cette machination de désinformation à propos d’une pseudo attaque éminente contre le réacteur nucléaire iranien, mais plutôt de dénoncer vigoureusement toute manigance guerrière occidentale contre le peuple syrien… la réelle victime appréhendée.

Le droit et le pouvoir de choisir le chef d’État syrien est une prérogative du peuple syrien souverain et de personne d’autre, surtout pas des monarchistes Qataris, ni des royalistes Saoudiens, ni des sous-fifres Jordaniens ou encore moins d’Obama ou de Sarkozy. Pour ce qui est de l’Iran, ayez confiance dans le peuple iranien, il saura riposter avec fermeté à toute agression militaire occidentale contre l’intégrité de son territoire national, mais le temps n’est pas encore venu pour ce cataclysme thermo pétrolier (6).

Puissances de l’OTAN, hors de Syrie, ne touchez pas au peuple syrien.

_______________________________

(1) http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=27602

(2) http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=27553

(3) http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=27606

(4) http://fr.wikipedia.org/wiki/Magnitude_d'un_s%C3%A9isme

(5) http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=27531

(6) http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/le-printemps-arabe-l-agression-103059 et http://www.centpapiers.com/la-chine-imperialiste/74924 


Moyenne des avis sur cet article :  4.69/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • flesh flesh 19 novembre 2011 13:19

    T’inquiètes le neuneu, les armes arrivent surement par camions, mais Assad pourrait bien aussi armer son peuple comme l’a fait Kadhafi... et les syriens sont un peu plus nombreux que les libyens... Sans compter que les Russes enverraient leurs navires sur les côtes syriennes... Donc la libération de ce peuple à coup de missiles sur les maisons, les écoles et les hôpitaux pourrait bien être reporté à plus tard. Mais t’en fait pas neuneu, il y aura du sang quand même.


  • mortelune mortelune 19 novembre 2011 15:07

    @ TI POL 

    Je te propose de regarder cette vidéo. 1h38 c’est pas si long que ça tu vas voir. Pas la peine d’être musulman en plus. Tu vas comprendre qui sont les neuneux



  • Alef Alef 19 novembre 2011 10:58
    -La Syrie n’a plus connu d’élection démocratique depuis l’avènement de la dictature baassiste en 1963....

    - Si l’Iran apparaît comme tactiquement en mesure de bloquer le détroit d’Ormuz, cette option est politiquement intenable. Elle induirait un effondrement de l’économie iranienne qui aurait des répercussions sociales et donc politique extrêmement funestes pour le régime des Mollahs. 
    Ne pas oublier que l’Iran souffre de graves problèmes de ravitaillement en essence compte tenu de la faiblesse de ses capacités de raffinage. Par ailleurs, 75 % des recettes budgétaires de l’Iran reposent sur les revenus du pétrole, l’économie locale en pâtirait terriblement et les populations pourraient même connaître la famine.

    - enfin concernant la Syrie, des enquêteurs de l’ONU ont identifié un nouveau complexe nucléaire syrien qui laisse présager que le régime aurait collaboré avec Abdul Qadeer Khan, le père de la bombe atomique au Pakistan. Il est possible qu’Israël soit amené à intervenir comme en septembre 2007 (l’aviation israélienne avait détruit un réacteur nucléaire syrien)

    • joelim joelim 19 novembre 2011 12:24

      Si l’Iran apparaît comme tactiquement en mesure de bloquer le détroit d’Ormuz, cette option est politiquement intenable. Elle induirait un effondrement de l’économie iranienne qui aurait des répercussions sociales et donc politique extrêmement funestes pour le régime des Mollahs. 

      N’importe quoi. S’ils sont attaqués ils ne vont pas se gêner. Vous dites ça car vous n’avez pas envie de connaître les inconvénients pour les autres du projet guerrier de Netenyahu. Normal : ces inconvénients sont pour les autres ! smiley Et il faut être dément pour croire que ce serait positif pour Israël. Oui, dément.

      Ne pas oublier que l’Iran souffre de graves problèmes de ravitaillement en essence compte tenu de la faiblesse de ses capacités de raffinage. Par ailleurs, 75 % des recettes budgétaires de l’Iran reposent sur les revenus du pétrole, l’économie locale en pâtirait terriblement et les populations pourraient même connaître la famine.

      Foutaise. Vous croyez qu’ils feront passer leurs revenus pétroliers avant leur souveraineté ? Essayez d’être un peu cohérent quand même.

      enfin concernant la Syrie, des enquêteurs de l’ONU ont identifié un nouveau complexe nucléaire syrien qui laisse présager que le régime aurait collaboré avec Abdul Qadeer Khan, le père de la bombe atomique au Pakistan. Il est possible qu’Israël soit amené à intervenir comme en septembre 2007 (l’aviation israélienne avait détruit un réacteur nucléaire syrien).

      Allez. Une rumeur de plus, distillée afin de faciliter l’agenda dément des docteurs Folamour Barak et compagnie. Vous auriez une vraie info vous auriez mis un lien. D’ailleurs ce genre de prétexte est éculé. Tout est bon pour justifier l’injustifiable. Ils tenteraient peut-être de faire du nucléaire alors on va leur envoyer des milliers de bombes à l’’uranium appauvri, ce qui boostera encore les actions de compagnies d’armement. Regardez la réalité en face. Avec vos raisonnements vous piétinez l’humanité et la notion de Dieu (je dis ça pour si vous êtes croyants).

    • Robert Bibeau Robert Bibeau 22 novembre 2011 12:12

      Le sommet du crétinisme merdeux des sionistes... Y a-t-il encore des pecnots pour associer ÉLECTION ET DÉMOCRATIE ?

      Voilà le genre d’insignifiance qu’on ne devrait plus avoir à lire sur un site intelligent comme AgoraVox

      1) Depuis quand les vat’en guerre saoudiens n’ont-ils pas voté ? Et au Quatar, Barhein ??
      2) Ils votent en terre occupé palestinienne = l’entité israélienne et ça change quoi ? Fasciste Likhoud ou socio-fasciste travailliste ou centro-fasciste Kadima = Où est la différence ou est la démocratie ?

      Utilisez vos précieuses minutes pour développer une argumentation orginale - intelligente - crédible - basé sur les faits

      Aux USA ils ont voté pour un noir pensant que ! ---- ils déchantent tous aujourd’hui = le fascisme est dans la tête pas dans la couleur de la peau = la démocratie c’est quoi au juste ?


    • cevennevive cevennevive 19 novembre 2011 13:58

      Bonjour Monsieur Bibeau

      J’avais lu votre article sur « mondialisation.ca » il y a deux jours. Je vous remercie de l’avoir mis sur Agoravox afin que la plupart d’entre nous en prennent connaissance.

      « Dès l’apparence d’une attaque contre son réacteur nucléaire, l’Iran, n’ayant plus rien à perdre et sachant trop bien qu’elle ne peut se mesurer à l’Alliance Atlantique (OTAN) sur le terrain de la guerre des étoiles où la supériorité américaine est incommensurable, se tournera vers le Détroit d’Ormuz »

      Cela est très inquiétant mais, hélas, parfaitement possible (bien que j’eusse préféré que la phrase soit au conditionnel, car ce futur « se tournera » me fait froid dans le dos...)

      Merci et cordialement.


      • Hiromi Hanzo 19 novembre 2011 14:00

        « Puissances de l’OTAN, hors de Syrie, ne touchez pas au peuple syrien »


        Trop tard, la machine semble en marche et rien ne va l’arrêter ! Je dis cela car BHL avait annoncé après la mort de Kadhafi, que la Syrie était le prochain pays sur la « feuille de route ».

        Son livre est déjà en préparation et l’on aura doit à de « belles » photos du psylosophe en costume sombre et chemise blanche posant dans un champ de ruine.

        L’OTAN qui a massacré entre 70 000 et 100 000 Libyens, pourra s’appuyer sur Al Jezzira et CNN pour la propagande.Tout comme envoyer des sujets faits par leurs soins aux rédactions du monde entier. La Syrie a des soutiens plus forts que la Libye, mais la machine de guerre transatlantique est bien rodée.

        La majeure partie de l’opinion ne peut ou ne veut pas comprendre ce qui s’est passé en Libye, ce qu’est le CNT et les conséquences humanitaires pour la population et les pays voisins.
        Je ne vois donc pas par quelle miracle le peuple syrien ne va pas se faire massacrer.

        • flesh flesh 19 novembre 2011 14:32

          Si il y a encore de l’espoir pour ce peuple : les russes. Il n’accepteront jamais une attaque de ce pays. Comme je l’ai dit plus haut, leurs navires seraient en route ou déjà arrivés pour faire barrage. Cette info n’est pas sûre mais se tient vu les dernières déclarations des autorités russes. L’avenir nous le dira.


        • Hiromi Hanzo 19 novembre 2011 15:20

          Il est vrai que Poutine était déjà en colère contre l’invasion Libyenne et quand l’OTAN bombardait le palais de Kadhafi. C’est aussi l’Etat-Major russe qui a déclaré que le massacre de Bengazi (6000 morts tués par avion) n’avait pas eu lieu car ils surveillait le ciel libyen ce jour là.


        • mortelune mortelune 19 novembre 2011 14:12
          Le Sheikh Imran Hosein tient la route dans ces discours.
          Je propose à ceux qui connaissent pas de regarder cette vidéo jusqu’au bout. Inutile d’être musulman pour être attentif vous allez voir il y a une logique qui ne peut pas échapper aux profanes.

          La vidéo est intitulée « de Tripoli à Damas »


          • cevennevive cevennevive 19 novembre 2011 14:14

            Bonjour Alef,

            « Si l’Iran apparaît comme tactiquement en mesure de bloquer le détroit d’Ormuz, cette option est politiquement intenable. Elle induirait un effondrement de l’économie iranienne qui aurait des répercussions sociales et donc politique extrêmement funestes... »
             
            Les conséquences « funestes » seraient mondiales, et pas seulement pour l’Iran et le régime des Mollahs, ne croyez-vous pas ?

            Un pays attaqué est prêt à saborder momentanément son économie pour garder sa souveraineté, et cela sous toutes les latitudes...

            D’autre part Alef, que pensez-vous de l’alliance de Shangaï ? Ne pensez-vous pas (avec effroi) qu’elle puisse constituer une force contraire à l’OTAN en cas d’une hypothétique attaque de l’Iran ?

            J’aimerais avoir votre avis, car habituellement vous ne savez que vous indigner vertement sur tout ce qui touche à Israël de près ou de loin. Mais cette indignation me paraît un peu aveugle parfois. La géopolitique a plusieurs facettes, heureusement...

            Cordialement.

            • Alef Alef 19 novembre 2011 16:46
              Par les termes « alliance de Shangai », je suppose que vous faite référence à l’Organisation de Coopération de Shanghaï ou OCS.

              En l’état actuel des choses, il ne me semble pas que les membres de l’OCS –Chine et Russie en tout premier lieu- aient la volonté et les moyens de fonder une alliance politico-militaire, destinée à contrebalancer l’Otan. 

              L’OCS ne dispose pas d’outils militaires qui lui soient dédiés et ne semble pas vouloir s’en doter. Parce que les intérêts des Etats membres ne convergent que partiellement. 
              Lorsque la chine demande une coopération énergétique et technico-militaire, les dirigeants russes excluent la mise en place d’une zone de libre-échange et semblent craindre que l’OCS ne serve de plate-forme à la promotion des intérêts chinois en Asie centrale. 

              Bref, la Russie et la Chine ont des intérêts trop antagonistes pour pouvoir s’engager fermement dans une alliance et, moins encore, dans un pacte militaire. 

              Concernant le Détroit d’Ormuz
              Bien sur que les conséquences mondiales d’un blocage du détroit d’Ormuz serait funeste, mais il ne serait pas tenable dans le temps. Les missiles anti-navires iraniens (principalement SS-N-22 qui ont une portée de 120 km) auront du mal à nuire longtemps à la stabilité régionale sans susciter une réaction brutale et instantanée des bâtiments occidentaux, chinois, russes et indiens qui se croisent dans ces eaux internationales. 

              Les américains ou les chinois peuvent réduire tout cela néant, qu’il s’agisse d’une plateforme de lancement mobile ou fixes. Ne pas oublier que la flotte iranienne est modeste et peu équipée.

              En conclusion, je ne crois pas en une réplique de grande ampleur en cas de destruction du nucléaire iranien, mais sans doute une longue période d’instabilité régionale et un regain important des actes de terrorismes internationaux.




            • cevennevive cevennevive 19 novembre 2011 17:14

              Merci Alef de m’avoir répondu.

              Cordialement.


            • Kessonfait ? 19 novembre 2011 17:26

              Alef

              Depuis la création de l’OCS de l’eau a coulé sous les ponts. La Chine s’est implantée en Asie centrale sans empiéter les plates bandes de la Russie. Au contraire, la Chine a pris la place des Etats-Unis pour les ressources tout en laissant le champs libre aux russes pour son gaz en Europe. De plus une coopération sino-russe pour le développement de la Sibérie s’effectue depuis 2009.

              De plus, si l’ Iran se fait attaquer ses réacteurs il faut savoir que des russes y travaillent. La Russie s’oppose à cette frappe comme la Chine et certains ont compris que par le jeu des alliances cela pouvait dégénérer. Chavez et Castro en ont conscience comme les états major de Russie et des Etats-Unis. La Russie a pour cela renforcée sa coopération avec l’Iran. La Chine a elle défendu le Pakistan qui est une route énergétique différente de celle qui passe par le détroit de Malacca.

              Avec le non respect de la résolution 1973, la Chine et la Russie ne font plus de cadeaux à un occident qui par son effondrement est prêt à mettre le monde à feu et à sang. Tous ses alliés sont mobilisés y compris dans le Pacifique. Soit nous allons vers la destruction soit
               vers la coopération pour la paix comme LaRouche le propose.


            • lemouton lemouton 19 novembre 2011 16:02

              Quitte àpasser pour l’imbécile de service,smiley

               quelqu’un pourrait il m’éclairer, sur quelques points qui pourtant paraissent tres evidents àtous ??

              Autant je comprends la méfiance d’israél vis vis des barbus excités d’iran, mais ..

              1- Quel interet aurait l’occident a envahir la Syrie ??
              2- Pourquoi les russes protégeraient ils la Syrie ??


              • lemouton lemouton 27 novembre 2011 12:32

                Bizarre que ces questions basiques n’amènent pas de réponses...
                Sont elles si nulles ?? smiley


              • Horatiu Russin Horatiu Russin 19 novembre 2011 16:10

                Entre autres, vous disiez : « …si les agresseurs de l’OTAN (comprenant Israël, membre officieux et base avancée au Proche-Orient) annoncent une attaque imminente contre l’Iran, c’est que la Syrie est fortement menacée. »

                Vous avez entièrement raison… l’équation de l’attaque imminente contre l’Iran inclus obligatoirement la variable syrienne car, on ne doit pas oublier que la Syrie est le seul pays arabe qui est le plus proche allié de l’Iran. Ce n’est pas par hasard que l’ancien cow-boy texan de la maison Blanche avait inclus Syrie sur ce qu’il avait baptisé « l’axe du mal », composée initialement par la triade Iran – Irak – Corée du Nord.

                La stratégie des yankees consiste à neutraliser tous les alliés de l’Iran, dont Syrie, avant que le Téhéran soit soumis à des bombardements, qui semblent être déjà planifiés pour la période allant du Noël au Jour de l’An.  Or cela suppose affaiblir ou annihiler le pouvoir des seules forces militaires rangées du coté de l’Iran, voir les syriennes, avant  de déclencher l’offensive annoncée contre l’Iran. C’est pour cela que, si les occupants veulent poursuivre le calendrier belligérant, ils devraient arriver à contrôler d’abord la Syrie.


                • lemouton lemouton 19 novembre 2011 16:44

                  Euh.. à ce que j’entends depuis quelques jours..

                  N’y aurait il pas une certaine Ligue Arabe qui envisagerait de talocher le « dictateur » syrien ?? smiley


                  • kéké02360 19 novembre 2011 21:58

                    l’IRAN est un pays irresponsable, c’est ici :

                    à titre d’information, je me permets de vous faire suivre ce @ du CLAN (Comité Local Anti Nucléaire) picard d’Amiens
                    > qui alerte et demande de la mobilisation des citoyens contre la traversée en plein centre ville de la capitale picarde d’un convoi hautement radio-actif et donc potentiellement très dangereux (de la radioactivité s’échappe des containers malgré leur soit-disante étanchéité - voir + loin)
                    >
                    > même si la grande majorité des riverains picards sera calfeutrée chez elle lorsque ce train de 11 containers de résidus de déchets hautement radio-actifs traversera la Picardie, il ne faut pas ignorer le risque d’un déraillement (ça c’est déjà vu et 11 containers, ce n’est pas du petit convoi mais du « très lourd »). Les autorités n’ont pas les moyens logistiques prêts et ne sont pas préparées à une évacuation massive en pleine nuit de la population amiénoise en cas d’accident.
                    >
                    > le pire va être pour les riverains de Longueau et surtout les cheminots de Longueau qui vont devoir subir - à leur insu - de la radioactivité s’ils s’approchent ou interviennent sur le convoi.
                    >
                    > le train est prévu stationner pas moins de ... 4 heures à Longueau ; une telle durée ne s’est jamais vu (2 heures maximum habituellement)
                    >
                    > le CLAN picard tient donc à alerter les citoyens et surtout les cheminots sur le danger auquel ils sont exposés - à leur insu - car les mesures de radioactivités sont interdites (pas de mesures = pas de preuve de radio-activté ... or si le lobby nucléaire était si sur de la non-nocivité du convoi ; alors pourquoi y a t’il autant de « secret défense » et « protection » du convoi par des brigades spécifiques de CRS qui n’hésitent pas à pratiquer des mutilations (tendons de mains sectionnés à la scie circulaire, brulures nécessitant plusieurs greffes de peau) pour « servir de leçon » comme cela s’est passé à Caen lors du dernier convoi identique ?
                    >
                    > merci de votre participation le jeudi 24 novembre, même pour un quart d’heure, lors de cette mobilisation détaillée ci-dessous
                    >
                    > - de 17.00 heures à 19.00 heures (aux gares de Longueau et d’Amiens) pour distribuer des tracts d’information et discuter avec la population
                    >
                    > - vers 22.00 heures pour « accueillir » le train à son arrivée à la gare St Roch d’Amiens (sur le pont de la voie ferrée où se trouve la bifurcation depuis Rouen, d’où viendra le train)
                    > Il est fort probable qu’il arrivera plus tard car de nombreux manifestants seront présents tout le long du parcours depuis La Hague
                    >
                    > - un peu avant 02.00 heures du matin sur le pont des marais de Camon (accès par la petite route depuis le haut du pont de 88 mètres à l’entrée de Longueau) pour son départ de Longueau vers 2 destinations probables mais classées « secret défense », soit sur Arras, soit sur Reims.
                    >
                    > Merci mille fois de votre implication, soutien et réconfort auprès des militants antinucléaires qui affronteront le froid durant de nombreuses heures, pour dénoncer cette aberration qu’est le transport à travers toute la France de matières aussi dangereuses.


                    • kéké02360 19 novembre 2011 22:06

                      suite faire suivre :

                      Confirmation de la date du jeudi 24 novembre 2011 pour le transport le plus dangereux depuis son frère jumeau de l’an passé.
                      >
                      > Pas moins de 11 kastors (containers de déchets hautement radioactifs) qui repartent en Allemagne, à Gorleben (site de stockage des déchets)
                      > Le train est prévu partir à 14.20 heures depuis La Hague (gare SNCF de Valognes très exactement) et devrait arriver à Amiens vers 22 heures.
                      >
                      > En fait, il y a de très fortes chances pour que ce train maudit soit bloqué par des résistants antinucléaires dès Valognes (une grosse mobilisation est organisée sur place avec un camp de résistance pendant 3 jours)
                      >
                      > La preuve : Areva et la SNCF prévoit le double de temps à Longueau qui sert de « zone tampon » en prévision des retards dus aux possibilités de blocages de la voie ferrée par des militants antinucléaires.
                      >
                      > Le train est prévu repartir de Longueau à 2 heures du matin avec 2 trajets possibles (soit par Arras et le Nord de la France ou par Laon/Reims par l’Est de la France)
                      >
                      > C’est la raison pour laquelle il faut que les picards « noctambules » se mobilisent afin de pouvoir indiquer aux autres militants si le train prend la direction Arras ou de Reims (l’an passé, notre « pistage nocturne » s’était révélé précieux puisque le train a bifurqué sur Reims au lieu d’Arras, trajet pourtant initialement prévu).
                      > On prévoit aussi d’être les plus nombreux possible lors de l’arrivée du train sur Amiens, vers 22 heures, à la gare St Roch
                      >
                      > Sinon, le CLAN picard aura surtout besoin d’un maximum de monde pour distribuer des tracts d’information en gares de Longueau et Amiens le jeudi 24 novembre entre 17 heures et 19 heures, tout comme l’an passé où nous étions bien nombreux (médias incluses) et c’était bien sympa.
                      >
                      > Merci de votre participation pour dénoncer ce transport dangereux.

                      le CLAN picard

                       www.fakirpresse.info 


                      • Robert Bibeau Robert Bibeau 27 novembre 2011 14:00

                        Je suis à Abidjan COTE d’IVOIRE depuis des jours et l’accès Internet est très difficile.

                        Voila pourquoi je n’ai pas répondu a quelques fadaises prétentieuses d’experts patentés.

                        L’Alliance de Shanghai est en train de se constituer lentement en organisation avec volet militaire - et les deux puissances s’entraide lentement - exemple le premier porte avion de guerre chinois est un ex-porte avion russe reconvertit - ce n’est pas parce que les choses se construisent petit à petit dans l’ombre qu’elles n’existent pas sauf pour les ignares qui lisent trop le FIGARO. 

                        L’Alliance de Shanghai privilégie la coopération économique - l’assujettissement économique - monétaire - fiancière plutôt que militaire pour le moment pour des raisons évidentes.

                        Pour ce qui est des prétentions des fascistes de salon qui voit dans l’agression étrangère en Syrie comme un mouvement populaire pseudo-démocratique - que dire d’autre qu’ils sont des propagandistes de madame CLINTON, de/la Ligue Arabe déshonorrée - lâche et au service des puissances occidentales.

                        Mais qu’ils ne prennent pas leur rêve de petit bourgeois - démocrates au sérieux... la joute n’est même pas terminer en Libye, ni en Égypte ou ca se soulève à nouveau ni en Syrie ou le peuple syrien n’a rien a attendre de Ti - POL l’insi... ni de son maitre Sarkozy... l’idiot du village.

                        Le prochain article portera sur l’Égypte ( smiley) que j’aime

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès