Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

 Accueil du site > Actualités > International > Mensonges et réalités maliennes

Mensonges et réalités maliennes

Pratiquement tous les partis politiques de droite comme de gauche, si l’on exclut LO et le NPA, se félicitent de la guerre au Mali. Sous prétexte de lutte contre le terrorisme comme au temps de la guerre d’Algérie, on tait les ressources naturelles convoitées, les intérêts particuliers et les véritables fortunes que se sont constituées les multinationales présentes dans la région. De l’Afghanistan à la Libye en passant par la Côte d’Ivoire, nos politiques continuent leur entreprise guerrière pour régenter des pays pauvres, piller leurs ressources et soutenir des gouvernements fantoches à leur solde. Les marchands d’armes se frottent les mains, comme Dassault-Lagardère et toutes sortes de trafiquants mafieux. 

Car, qui peut vraiment croire qu’il s’agit d’une opération « pour la démocratie au Mali » ? Cela fait des décennies qu’elle est bafouée dans ce pays par des régimes corrompus, largement soutenus par la France. Alors, pourquoi cette subite urgence « démocratique » ? De même, qui croira qu’il s’agit de « sécuriser la région » ? En réalité, il s’agit, entre autre, de sécuriser l’approvisionnement des centrales nucléaires françaises en uranium : ce dernier est en effet extrait dans les mines du nord du Niger, zone désertique seulement séparée du Mali par une ligne sur les cartes géographiques. A ce propos, on soulignera l’extrême perversité des ex-puissances coloniales qui ont jadis tracé des frontières absurdes, faisant fi de l’implantation des populations, et créant des pays aux contours bien curieux : le Niger et le Mali sont tous les deux en forme de sablier, une partie sud-ouest contenant la capitale, totalement excentrée et éloignée d’une immense partie nord-est, principalement désertique. C’est ainsi que, pendant 40 ans, Areva (auparavant la Cogéma) a pu s’accaparer en toute tranquillité l’uranium nigérien dans ces mines situées à 500 kilomètres de la capitale et du fragile « pouvoir » politique nigérien.

Ces dernières années, des groupes armés se sont organisés dans cette région : des Touaregs, dépités d’être méprisés, déplacés, spoliés, et des groupes plus ou moins islamistes, certains issus des anciens GIA qui ont semé la terreur en Algérie, se sont procuré des armes dans la Lybie, que nous avons déstabilisée pour des motifs inavouables mais toujours sous couvert des droits de l’homme et de la démocratie. Et quel est le rôle du Qatar, grand allié et ami de Paris, qui arme les islamistes dans la région ?

En quelques jours le conflit s’est déjà déplacé en Algérie comme nous l’avons vu avec la prise d’otages du complexe gazier, mais il y a fort à parier que cela risque encore de déborder sur les pays limitrophes. Quel sera le coût de l’intervention au Mali ? Si l’on reprend celui de l’intervention libyenne présenté dans un rapport parlementaire, en octobre 2012 : l’utilisation de munitions a coûté 400 000 euros par jour et un missile AASM tiré d’un Rafale sur un objectif au sol revient à 300 000 euros. Quel est le coût horaire d’un Mirage 2000, d’un Rafale ou d’un hélicoptère ? Les caisses sont vides parait-il, mais cet énorme gaspillage d’argent public profitera sans complexe aux marchands d’armes et autres actionnaires de diverses entreprises du CAC40.

L’on peut tourner le problème dans tous les sens, c’est d’abord la pauvreté et la misère qui sont les causes de cette situation ; si les gens mangeaient à leur faim, pouvaient se soigner, travailler et vivre décemment dans leur pays, il est certain qu’ils n’auraient pas envie de se faire « trouer la peau » ou d’immigrer loin de chez eux. C’est la cupidité de quelques uns qui est responsable de la situation. Pour satisfaire la cupidité d’un petit nombre l’on maintient la majorité dans la pauvreté et le chaos. Le chômage de masse des jeunesses arabes et africaines risque de fournir des combattants par milliers, ici ou ailleurs, aux résistants qui risquent de surgir face à l’agression du gouvernement Français. Tant qu’il n’y aura pas un partage équitable des richesses, il faudra que l’argent public entretienne une armée prête à défendre les intérêts privés d’une oligarchie sans scrupule.

Il n’y a pas si longtemps, le Washington Post titrait « La main d’œuvre et les ressources africaines sont la clé du développement économique mondial depuis des siècles. », et Jacques Chirac lorsqu’il était lucide avait déclaré  : « Une grande partie de l’argent qui est dans notre porte monnaie , vient de l’exploitation depuis des siècles de l’Afrique »

Sur Conscience Citoyenne Responsable

http://2ccr.unblog.fr/2013/01/22/mensonges-et-realites-maliennes/

Lire également : MALI, LES RAISONS DE L’INTERVENTION.



Sur le même thème

La tragédie des migrants : Les Algériens indifférents
Réalités géostratégiques. Rôle historique de l’Algérie et des États-Unis dans l’Evolution du monde arabo-musulman
L'ONU pour éradiquer le terrorisme en Libye ?
Tirer profit des grands chantiers environnementaux
Libye : vers le démantèlement ?


Réactions à cet article

  • Par Flo-rian (---.---.---.11) 25 janvier 2013 12:57
    Flo-rian

    Bien entendu que le but de cette intervention est la protection des mines d’uranium !
    hier, premier envois de forces spéciales française à la mine d’Arlit au niger.
    L’uranium extrait par arréva dans cette région représente 75% de l’uranium qui fait fonctionner nos centrales, ce combustible fissible représente donc grosso modo la moitié de l’énergie française d’où l’importance ultra stratégique pour les gouvernements (de gauche comme de droite) de préserver cet approvionnement.
    Qu’on arrète de nous prendre pour des cons, nous Français et surtout eux Maliens, le gouvernement Français se fou royalement du sort de ces pauvres gens, une seule chose les tracasse, la pérénité de leur énergie ... Il serait bon que nos politiques l’admette.

    • Par zany (---.---.---.81) 25 janvier 2013 13:51

      m’en fout j’ai un poêle à bois...

    • Par BlackMatter (---.---.---.225) 26 janvier 2013 00:40

      En supposant que la sécurisation de l’approvisionnement en uranium de la France ait été un élément pris en compte (en plus des autres), en quoi est ce mal ? Vous préféreriez laisser ces mines et donc cet uranium aux mains de terroristes intégristes islamiques ?

      Moi pas...
    • Par jmdest62 (---.---.---.10) 26 janvier 2013 08:58
      jmdest62

      @ l’auteur

      vous écrivez :
      « .....Pratiquement tous les partis politiques de droite comme de gauche, si l’on exclut LO et le NPA, se félicitent de la guerre au Mali...... »

      Peut-être n’avez vous pas lu et/ou entendu les interventions du FdG sur ce sujet ( 1 2 3 .....)
      et puis le « Pratiquement » au début de votre phrase sent déjà la maipulation....

      vous m’avez habitué à plus de rigueur , Dommage !

      @+

    • Par Gauche Normale (---.---.---.180) 28 janvier 2013 21:33
      Gauche Normale

      Non, BlackMatter il faut tout simplement laisser les mines aux Africains pour qu’il puissent en tirer tous les bénéfices. Si on laissait ces pays « disposer d’eux-mêmes » (valeur malheureusement bafouée aujourd’hui) ils seraient plus développés et donc ne se feraient plus marcher dessus par les djihadistes. Faisant ainsi disparaître votre crainte légitime que les mines tombent entre leurs mains.

  • Par morice (---.---.---.119) 25 janvier 2013 14:18
    morice

    L’on peut tourner le problème dans tous les sens, c’est d’abord la pauvreté et la misère qui sont les causes de cette situation ; si les gens mangeaient à leur faim, pouvaient se soigner, travailler et vivre décemment dans leur pays, il est certain qu’ils n’auraient pas envie de se faire « trouer la peau » ou d’immigrer loin de chez eux. 


    la preuve qu’on peut enfoncer des portes ouvertes en plein désert....
    • Par lionel (---.---.---.125) 26 janvier 2013 07:52

      Morice, 


      On attend un article documenté style « Manufrance » pour nous expliquer le rôle du Qatar dans cette affaire et surtout celui de l’Arabie saoudite depuis financement du Front Islamiste de Salut. Il faudra nous expliquer comment des Pakistanais sont venus faire la Dawa dans les Ifoghas mais que l’Algérie est la mère de tous les maux...
  • Par Ruut (---.---.---.197) 25 janvier 2013 17:18
    Ruut

    Pourquoi les Français émigrent ils ?

  • Par Loup Rebel (---.---.---.22) 25 janvier 2013 17:51
    Loup Rebel

    Cela fait des décennies qu’elle est bafouée dans ce pays par des régimes corrompus, largement soutenus par la France. Alors, pourquoi cette subite urgence « démocratique » ?

    Vous cherchez la réponse ?

    Ben, entre corrompus, on se serre les coudes smiley

    Plus sérieusement, notre cher Président s’est pris les pieds dans le tapi. Il est passé où, le capitaine du pédalo qui promettait l’arrêt du nucléaire ? Il n’y a pas cinq minutes que les électeurs crédules et naïfs l’ont promu chef des armées qu’il part en guerre... justement pour protéger son fournisseur d’uranium ! Il ne va tout de même pas renier tous ses arguments électoraux.

    De toute façon, la guerre a besoin d’alibi pour cacher ses vrais mobiles. Les terroristes de Libye sont des alliés quand on a besoin d’eux pour chasser le méchant chef d’État (celui qui ne plie pas devant les exigences des démocraties supérieures). Les mêmes terroristes du Mali sont l’ennemi à abattre quand ils défendent leurs ressources, pillées par les mêmes démocraties.

    Comme le disait si bien Henry de Montherlant, « La politique est l’art de capter à son profit les passions des autres. »

    Il a aussi dit : « La religion est la maladie honteuse de l’humanité. La politique en est le cancer. »

  • Par lerenard (---.---.---.183) 25 janvier 2013 18:52
    lerenard

    je suis contre le colonialisme mais en tant que français de france pays ancien colonisateur sachant que ces pays on besoin et grand besoin de nous pour arriver enfin à vivre autrement que dans la terreur et la pauvreté je pense que tout en continuant d’exploiter le sous sol il convient un de mettre de l’ordre deux enfin de penser à structurer loyalement ces pays pour que les habitant retrouvent non seulement la paix mais aussi leur véritable indépendance par un réel commerce équitable le sous sol doit leur rapporter à tous et non pas à une poignée de requin comme on a fait jusqu’à présent si nous y sommes actuellement en présence militaire il convient de penser que après ces événement le partage devient équitable qu’on ne les laisse pas dans la pauvreté et la faim 

    • Par Valas (---.---.---.137) 26 janvier 2013 12:36
      Valas

      Joli commentaire, bouhouhou la petite larme à l’œil... Si on faisait abstraction de tout se qui s’est passé avec les autres pays d’Afrique les uns après les autres comme la Cote d’Ivoire, la Libye et j’en passe, on pourrait se forcer d’y croire tellement c’est démago !

      Il manque une petite rose en haut à gauche et ça sera très bien...

      Bon allez le vous laisse les amis, je retourne brouter au champs.... bêêêê...

    • Par XanderDjiff (---.---.---.183) 26 janvier 2013 22:15
      XanderDjiff

      Tout a fait d’accord avec vous, lerenard, ce serait la meilleure façon d’agir.
      Malheureusement, la France s’arretera seulement à votre « petit un ».

      Valas est sarcastique mais à parfaitement raison, votre « petit deux », qui est le seul moyen de combattre efficacement le terrorisme, ne sera jamais mis en oeuvre par ce gouvernement néocolonial.
      Les entreprises françaises dans la région disposent de conditions ultra-avantageuses qu’elles n’auraient pas si elles devaient négocier « à la loyale » sur un pied d’égalité. Il est donc peu probable que la situation change tant que ce seront les partis colonialistes qui seront au pouvoir, et pas des types comme vous.

      Le chaos provoqué par la destruction de la Libye de Khadafi montre bien que la France ne laissera aucun dirigeant africain changer la donne de façon positive pour les habitants de la région, et ira jusqu’à soutenir le diable pour préserver son « pré carré ». Ce chaos est une façon de légitimer la présence de l’armée française dans la région.

      La seule façon d’aider réellement les africains, c’est d’arriver à s’unir chez nous, pour enfin avoir des personnes qui pensent et agissent de façon juste et équitable.

  • Par Claude Simon (---.---.---.35) 25 janvier 2013 23:38
    Claude Simon

    Ca sent l’ambiance d’usure, cette guerre, voire d’usuriers.

  • Par Le matou (---.---.---.109) 26 janvier 2013 07:44

    Blablabla !
    Quel est l’intérêt de cet article ?
    Bien sûr que la France a des intérêts en Afrique. Au Mali, pas de mines d’uranium. Mais des milliers de français qui vivent dans le sud du Mali et que les terroristes n’auraient pas hésité à prendre en otage. C’est ce que vous souhaitez ? 6000 français otages des terroristes au Mali ?
    Heureusement que la France est intervenue !
    Et heureusement que nous intervenons également pour défendre nos intérêts. Nous sommes dans une période de grande difficulté économique, il serait choquant que nous fassions la guerre aux terroristes de façon totalement désintéressée. Choquant, car nous serions les seuls au Monde à agir ainsi. Et que l’entreprise est risquée, pour la vie de nos soldats, pour d’autres civils sur lesquels les terroristes veulent pouvoir se « venger », etc..

    Au Mali, pas d’uranium, contrairement à ce que prétend l’auteur. En revanche, il est certain que le développement d’une poche d’obscurantisme avec l’application de la charia dans tout le Mali aurait des répercussions dans toute l’Afrique de l’Ouest, et un effet déstabilisant certain (migrations, développement du terrorisme, essor du trafic d’armes et de drogue, jusque dans les cités françaises...)
    De plus, assurer une telle base arrière aux terroristes islamistes fanas de mutilations et de lapidations, leur permettre de détruire la culture du Mali (temples, musique, art, littérature) ferait sombrer le Mali au niveau de la Somalie, et le Mali ne s’en remettrait pas avant des décennies.
    Le Mali est un pays ami, l’auteur aurait donc souhaité que la France abandonne ce pays ami à des bandes de demeurés terroristes islahamistes ?
    Je suis fier que la France soit intervenue et bien que le prix de cette guerre puisse être très élevé (et je parle ici en vies humaines, et non en argent), il est absolument certain que le prix le plus élevé aurait été payé si nous n’étions PAS intervenus.

    • Par lionel (---.---.---.125) 26 janvier 2013 08:04

      Le matou, 


      Quelle est l’intérêt de votre commentaire ? 

      Il ne reste au Mali que quelques Français civils non barbouzars et ce depuis de long mois. Les chiffres que vous citez sont ceux de la propagande de guerre, pas de la réalité.

      Les terroristes sont financés par nos alliés.

      Au Mali il y a de l’uranium à Faléa, même si ce n’est pas la raison unique de l’intervention de l’empire.

      Les médias occidentaux s’occupent largement de détruire la culture des Maliens et violent l’imaginaire de ses peuples comme l’avait écrit avec tant de pertinence Aminata draman Traoré. Feuilletons Brésiliens, série Z étazunienne promouvant la plus grande violence pathologique et l’absence de morale ou d’éthique. Les programme scolaire, l’éducation ont de même subis les politique de mort promus par les occidentaux.




    • Par Gauche Normale (---.---.---.242) 26 janvier 2013 11:55
      Gauche Normale

      @ matou : avec vous au moins, on a le choix : si on ne veut pas se faire traiter de pro-islamiste alors on doit soutenir l’impérialisme. Belle perspective. smiley 

    • Par Le matou (---.---.---.112) 27 janvier 2013 12:51
      "Il ne reste au Mali que quelques Français civils non barbouzars et ce depuis de long mois. Les chiffres que vous citez sont ceux de la propagande de guerre, pas de la réalité.« 
      Vous ne prouvez que votre ignorance du Mali par de tels propos ! Il n’y a pas 6000 barbouzards au Mali, mais de nombreux français qui vivent et travaillent au Mali, y ont leur famille et leurs amis, et ne le quitteraient que le couteau sous la gorge.

       »Les terroristes sont financés par nos alliés.« 
      Ils sont avant tout financés par les rançons des prises d’otages qu’ils commettent de façon incessante.

       »Les médias occidentaux s’occupent largement de détruire la culture des Maliens et violent l’imaginaire de ses peuples comme l’avait écrit avec tant de pertinence Aminata draman Traoré. « 
      Vous nagez dans le délire de persécution. Et si vous laissiez la population malienne choisir ? La vraie, celle qui n’a pas d’armes, ne prend pas les étrangers en otage, ne lapide pas les femmes, ne mutile pas les gens, ne réduit pas les chrétiens en esclavage, et aime la musique et la danse ? Ceux -ci sont les premiers partisans de l’intervention française, car ils n’ont aucune envie de vivre sous la coupe de vos amis djihadistes. Et je les comprend. Pas vous ???

       »Feuilletons Brésiliens, série Z étazunienne promouvant la plus grande violence pathologique et l’absence de morale ou d’éthique. Les programme scolaire, l’éducation ont de même subis les politique de mort promus par les occidentaux.« 
      Oui on a compris que vous préfériez de très loin la douceur de l’application stricte de la charia à la violence des programmes télévisés. Vous n’êtes pas loin d’atteindre le comble du ridicule mon pauvre !

      Sans doute aussi regrettez-vous l’intervention des Etats-Unis en France pendant la seconde guerre mondiale, leurs chewing-gums qui dégradent nos monuments, leur Coca qui altère notre santé, et leurs programmes TV ? Il est vrai qu’il aurait mieux valu rester sous la coupe des nazis, au moins c’était des européens »bien de chez nous".

  • Par lionel (---.---.---.125) 26 janvier 2013 10:01

    Voici une analyse très pertinente de ce qui se passe au sahélistan, à lire :


  • Par Papy Geon (---.---.---.47) 26 janvier 2013 10:06
    Papy Geon

    Nous avons des intérêts, mais nous avons aussi beaucoup de responsabilités à assumer.
    Voir les articles récents sur « mondialisation.ca »

  • Par louphi (---.---.---.220) 26 janvier 2013 14:55

    ROBERT GIL

    « MENSONGES MALIENNES »

    1- L’Anti-impérialisme.

    L’intervention française au Mali a déterminé deux camps dans l’opinion des personnes et organisation qui s’expriment : d’un côté le camp des « pour » et, de l’autre, celui des « contre ». Sur l’échiquier politique français, le camp des « pour » regroupe la presque totalité de la classe politique française, tandis que le camp des « contre » ne regroupe que quelques personnalités politiques ainsi que les organisations d’extrême gauche anarcho-trotskistes, notamment Lutte Ouvrière (LO) et le Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA).

    Mais, la nature même des deux belligérants sur le terrain pose un dilemme. Si on est « pour » l’intervention de la France, on soutient l’impérialisme français, on soutient le colonialisme français. Si on est « contre » l’intervention de la France, on soutient forcément le terrorisme jihadiste, on soutient l’impérialisme mahométan. Cette dernière position est celle de LO et du NPA. C’est aussi celle de ROBERT GILLES.

    Cette position de ROBERT GILLES suggère que ROBERT GILLES, comme le NPA et LO, combat l’impérialisme. D’ailleurs, l’anti-impérialisme est, comme on sait, le fond de commerce de ces deux organisations dites « la gauche révolutionnaire ». Et leur critique caustique, comme celle de ROBERT GIL, de l’intervention de la France au Mali, incite à leur faire crédit. Accordons-leur ce crédit malgré le dilettantisme avec lequelle LO, le NPA et ROBERT GILLES traitent le terrorisme jihadiste, fer de lance du mahométanisme.

    En tant qu’impérialistes, vérifions si le crédit que nous avons accordé à LO, au NPA et à ROBERT GIL, est un bon placement. Pour ce faire, supposons que la France n’intervienne pas d’une manière ou d’une autre, qu’on laisse faire les guerriers d’ALLAH. Donc les mouvements jihadistes (AQMI, MUJAO, ANSAR DINE, MNLA, etc), qui avaient déjà conquis plus de la moitié nord du Mali depuis plusieurs mois, réalisent leur objectif et instaurent la loi coranique dans toute sa rigueur, la charia, dans tout le Mali. L’impérialisme français aurait donc été bouté hors du Mali.

    Pour autant, pour un anti-impérialiste, est-ce que le Mali serait sorti des griffes de l’impérialisme ? Est-ce que l’instauration de la charia pure et dure offrirait au peuple malien même le soupçon d’une perspective de sortie de l’impérialisme à plus ou moins long terme ? Aucun anti-impérialiste ne pourrait concevoir une telle perspective, car la charia, la loi coranique, n’a pas pour vocation de sortir un peuple quelconque de l’impérialisme.

    La vocation de la loi coranique est d’instaurer le royaume d’ALLAH, une mystique et un mythe créés par Mahomet divinisant sa vie de pirate, de razzieur, dans la pure tradition de ses ancêtres indo-européens, dont la plus part sont eux-mêmes des mythes mystiques, depuis Adam jusqu’à Jésus-Christ, en passant par Noach, Abraham, Moïses et bien d’autres totems du gangstérisme indo-européen.

    Un tel royaume, téléguidé par les monarchies pétrolières du Golfe Persique, dont la préoccupation n’est pas la satisfaction des besoins matériels et culturels des peuples, mais plutôt l’adoration d’un être mystique obscure, n’est qu’un marché de bétail à la disposition des imams, sultans, khalifes, mollahs, ayatollahs et autres prosélytes mahométans, abrahamiques. Un tel royaume ne serait qu’un fourmillon colonial de l’impérialisme mahométan, l’impérialisme oriental. Notons au passage que l’impérialisme mahométan, oriental ou judéo-coranique, est le frère-ennemi de l’impérialisme judéo-chrétien, leur socle commun étant l’adamisme ou abrahamisme.

    Or, les deux bêtes immondes, les deux impérialismes, qui paissent en Afrique et la désossent depuis des siècles voire des millénaires, sont précisément l’impérialisme oriental judéo-coranique et l’impérialisme occidental judéo-chrétien. L’impérialisme oriental mahométan est affalé en Afrique du Nord, tandis que l’impérialisme occidental judéo-chrétien se vautre en Afrique Noire, l’Afrique subsaharienne.

    Au final, on voit que la position qui consiste à combattre l’intervention de la France au Mali revient à soutenir l’invasion du Mali par l’impérialisme mahométan, l’impérialisme oriental. La position de LO, du NPA et de ROBERT GILLES est une position anti-impérialiste en trompe-l’œil. ROBERT GILLES, LO et le NPA ne combattent pas l’impérialisme. Ils en sont le soutien.

    On voit que la position qui consiste à combattre un impérialisme, en dilettantisme envers un autre impérialisme rival, est une position idéologiquement intenable pour l’anti-impérialisme conséquent, une stupidité qui ne fait pas avancer le combat contre l’impérialisme. Quelle est donc la position à tenir pour éviter cette stupidité quand on est anti-impérialiste ?

    Quand les impérialistes se préparent à faire la guerre ou si la guerre éclate entre les impérialistes, l’anti-impérialisme se préoccupe de rechercher les voies et moyens permettant aux peuples concernés par cette guerre, de retourner la guerre impérialiste contre les impérialistes belligérants. Cette préoccupation est l’attitude constante de l’anti-impérialisme. Elle se traduit en amont des guerres impérialistes par l’organisation, au sein des peuples, des mouvements et partis politiques de type marxiste, léniniste et staliniste, bref de type bolchevique. Sans de tels mouvements et partis politiques, l’anti-impérialisme est illusoire. Le NPA et LO, embourbés dans l’anarcho-trotskisme, sont des organisations politiques inaptes à combattre l’impérialisme.

    L’anti-impérialisme a pour stratégie, la transformation des guerres impérialistes en guerres populaires de libération nationales et raciales dans les colonies et pays dépendants, et en guerres civiles dans les pays métropoles coloniales, c’est-à-dire en révolutions prolétariennes, pour instaurer la dictature staliniste du prolétariat. Le NPA et LO, embourbés dans les marais puants de l’anarcho-trotskisme, sont inaptes à la libération anti-impérialiste des peuples.

    2- Le financement par la France de l’intervention au Mali.

    ROBERT GILLES a bien raison de soulever la question du coût de l’intervention française au Mali baptisée « Opération Serval » en mettant en parallèle le coût de l’intervention française en Libye, « Opération Harmattan ». Or, en Libye, « …un homme, renommé dans le monde de l’analyse des sujets défense, Francis Tusa, rédacteur en chef du mensuel Defence Analysis, indique que le coût de cette guerre serait en réalité selon deux de ses estimations (une basse et une haute) comprise entre 1,38 et 1,58 milliard £ et 850 millions £ et 1,75 milliard £. » (1). Le coût total moyen de la guerre en Libye, pour l’ensemble des pays de l’OTAN, s’élève donc environ à 1,56 milliards d’Euros en estimation haute.

    Toute proportion gardée, on peut pronostiquer le coût total de l’intervention de la France au Mali à 1/3 maximum du coût total de la guerre en Libye, soit environ 500 millions d’Euros. Ce n’est pas une sous estimation. Loin de là car les capacités militaires des combattants d’Allah au Mali sont loin d’être celles de la Libye de Kadhafi face à l’OTAN même si les combattants d’Allah possèdent le matériel lourd emporté de Libye.

    ROBERT GILLES n’a toutefois pas à décharger sa bile à cause de la santé financière de l’Etat français. La guerre du Mali, ne coûtera pas un sous au contribuable français. Ce sont les colonies, essentiellement la Françafrique, qui financent les guerres coloniales françaises. L’Etat français ne sort pas l’argent du trésor public de la France métropolitaine. L’Etat français pioche cet argent dans sa fameuse caisse noire dite « Comptes d’Opérations », le compte des colonies (2).

    Ces « Comptes d’Opérations » sont alimentés par les recettes financières des pays appartenant à l’empire colonial français, précisément de la Zone Franc, principalement la Françafrique. Ainsidonc, par le mécanisme du Franc CFA imposé par la France à ses néo-colonies il y plus de cinquante ans, l’Etat français dispose des fruits du travail des africains, sans en rendre compte à personne d’autre que lui-même, selon les règles du nazisme appliquées à la France sous l’occupation 1939-1945. Eh oui, sous l’occupation, les allemands avaient aboli le Franc et institué une sous-monnaie pour vider les richesses de la France. Ce sont les règles de cette sous-monnaie que le libérateur De Gaulle à son tour a copié-collé sur les africains qui avaient pourtant aidé la France à se libérer du nazisme.

    Les « Comptes d’Opérations », sont placés sous la coupole discrétionnaire de la Banque de France, c’est-à-dire de l’Etat français. En effet :

    « Les opérations liées au franc CFA sont secrètes et seul le Trésor français connaît le montant des fonds appartenant aux pays de la zone franc placés sur les comptes d’opérations. Seul le Trésor français peut indiquer le niveau de rémunération ainsi que les frais de gestion de compte. Le système est donc opaque et autoritaire. » (3)

    C’est ainsi que l’Etat français trait les nègres africains. Le montant de cette traite atteint des sommes faramineuses (4). Pour se faire une idée à minima de ces sommes faramineuses, il faut se figurer par exemple que :

    « En 1966…le gain total de 1220,3 millions de franc français résulte d’un apport de 221 millions de franc de la France, d’un apport de 1218,6 millions des Etats africains et malgaches et d’un apport de 193,3 millions des autres pays de la zone franc » (5).

    On peut en déduire que le montant annuel des « Comptes d’Opérations » de la Françafriques’élève à environ 1, 2 milliards de FF, soit 183 millions d’Euros annuels à minima. En fait, la Zone Franc, principalement la Françafrique, rapporte en devises à l’Etat Français 5,51 fois plus que la France métropolitaine (4).

    Donc, au regard des montants annuels à minima des « Comptes d’Opérations » par rapport à l’évaluation du coût de la guerre en Libye, ROBERT GILLES n’a pas à se faire du mauvais sang à propos des caisses de l’Etat déclarées vides dès l’été 2007 par François Fillon alors premier ministre de Sarkozy. Au su et au vu des « Comptes d’Opérations », la caisse noire de l’Elysée, la« Caisse des Nègres » de la Françafrique, la rhétorique sarkozienne de l’Etat en faillite n’est qu’une fumisterie

    ___________________________________

    (1) http://alternatives-economiques.fr/blogs/collin/2011/11/01/france-royaume-uni-comparaison-des-operations-militaires-en-lybie/

    (2) le Franc CFA - Bienvenue sur www.loidici.com

    (3) http://www.congoinfos.com/article-31584457.html

    (4) (Journal Officiel de la France du 15 avril 1970, page 209)

    (5) LE FRANC CFA ET LE DEVELOPPEMENT DE L’AFRIQUE 

    • Par jaja (---.---.---.129) 26 janvier 2013 21:19
      jaja

      Notre ami stalinien, comme ses prédécesseurs historiques se fait ici le chantre de l’impérialisme français et du drapeau tricolore des écraseurs de la Commune remis à la mode par l’ami du Petit père des peuples, l’apparatchik Thorez celui là même qui affirmait honteusement aux prolétaires qu’« il faut savoir terminer une grève dès que satisfaction a été obtenue » même si la seule satisfaction était la sienne et celle des permanents et politiciens professionnels de ce parti qui n’avait hélas plus rien de révolutionnaire...

      Quand au Npa (ou à LO) en faire des alliés des islamistes au Mali ou ailleurs est un mensonge de plus de notre ami des criminels partisans du capitalisme d’État pseudo soviétique et de leurs crimes abjects....
       
      Npa qui écrit dans cet article donné en lien  :
      "À leur union nationale, nous opposons la solidarité des travailleurs et des peuples, par-delà les frontières. Le peuple malien a besoin de développement, de dignité et de prospérité, pas de bombes et de servitude. C’est à lui de chasser les bandes islamistes armées qui veulent imposer leurs lois. C’est à lui de décider librement de son sort."

      Ce qui démontre le mensonge grotesque de Louphi sur la connivence du Npa et des islamistes... Le Npa refuse l’union nationale et la guerre néocoloniale au profit d’Areva et du pillage de l’Afrique de l’Ouest... Rien de plus....
      http://www.npa2009.org/content/edit....

      A lire aussi :
      http://www.npa2009.org/content/mali...

      Louphi et les staliniens menteurs dont il est ont dégoûté les masses du socialisme... A nous de ne plus leur accorder la moindre confiance et de redonner vie à la grande idée du socialisme, de l’égalité entre toutes et tous, de l’appropriation collective des moyens de production et du partage des richesses....

    • Par Gauche Normale (---.---.---.180) 26 janvier 2013 22:46
      Gauche Normale

      Merci louphi pour cette longue traînée de propagande pro-guerre, pro-impérialisme et pro-Françafrique ! Le long texte que vous venez d’écrire a l’air inoffensif comme ça tant il paraît irréel, mais au bout, d’un moment ça rentre (dans les crânes). Et vous vous faites le complice de ce lavage de cerveau généralisé. 


      Pour votre gouverne, les islamistes ont profité de la corruption du régime d’ATT et il ne leur manquait plus qu’un trafic d’armes pour mener leurs « projets » à leurs fins. Aujourd’hui, c’est un bon prétexte pour sécuriser les intérêts des multinationales et pour faire main-basse sur les réserves du Nord-Mali. Impérialisme islamistes et impérialisme capitalistes vont très bien ensemble. Alors que tourner le dos au Qatar et aux autres monarchies moyenâgeuses du Golfe permettrait d’assécher financièrement ces bandes terroristes...
    • Par louphi (---.---.---.220) 27 janvier 2013 02:39

      ERRATA

      1) Paragraphe 4 : Au lieu de « En tant qu’impérialistes,... », lire « En tant qu’anti-impérialistes,... ».

      2) Au lieu de « ROBERT GILLES », lire « ROBERT GIL »

      3) Le texte sera purifié dans les prochains posts.

    • Par louphi (---.---.---.220) 27 janvier 2013 17:20

      jaja

      Votre premier lien (/www.npa2009.org/content/edito-non-%C3%A0-lunion-nationale..">http://www.npa2009.org/content/edit... ) ne fonctionne pas. Il n’y a pas lieu de vous en vouloir.

      Quand au deuxième lien (http://www.npa2009.org/content/mali...), il n’y a pas de quoi pavoiser. C’est même l’une des pépites de diamant que le NPA recèle et qui démasque sa connivence avec l’impérialisme mahométan. Voici un petit fragment de cette merveilleuse pépite :

      « Hollande conduit la France dans une guerre sur la base d’un mensonge comme Bush l’a fait avec les armes de destruction massive en Irak, ou Sarkozy en Libye. Une fois l’opération militaire française lancée, dont le but était initialement de bloquer une colonne d’une dizaine de véhicules de djihadistes vers le sud, l’objectif a évolué, puisqu’il s’agit désormais d’éradiquer le terrorisme au Mali. ».

      La comparaison que fait le NPA entre l’intervention de Georges Bush en Iraq - mars 2003 -, et celle de François Hollande au Mali – janvier 20013, repose sur une grosse confusion qu’on ne peut pas laisser passer.

      Georges Bush accusait Saddam Hussein de posséder des armes de destruction massive chimiques, biologiques et même nucléaires. Georges Bush avait donc décidé d’intervenir en Iraq pour désarmer Saddam Hussein et l’empêcher de fournir ces armes aux terroristes, armes que Saddam Hussein était sensé détenir. Par les accusations de Georges Bush, l’ONU avait imposé à l’Iraq l’embargo et le contrôle des experts en armemement. Malgré cet embargo et cette « fouille au corps » : « Les inspecteurs en armement de l’ONU avaient été incapables de localiser une seule arme de destruction massive après des mois d’inspections sans restrictions. Des dizaines de millions de personnes, qui étaient soi-disant la cible des armes de destruction massive irakiennes, ont marché dans les villes de tous les continents pour dénoncer la décision américaine de lancer une guerre d’agression qui n’avait pas été provoquée. » (1).

      Avant l’intervention de Georges Bush, il était donc établi que les accusations de Georges Bush n’étaient pas fondées, n’ayant le moindre début de preuve. Se voyant désavoué mondialement, Georges Bush a regroupé ses amis et a quand même décidé d’intervenir en Iraq, persuadé qu’il y trouverait des armes de destruction massive. Après la guerre en Iraq, jusqu’à ce jour, les accusations de Georges Bush motivant son intervention en Iraq n’ont jamais été prouvées.

      François Hollande, quant à lui, a motivé son intervention par l’invasion du Mali par une armada de terroristes jihadistes lourdement armés. Contrairement au mensonge des armes de destruction massive en Iraq, l’invasion du Mali par l’armada jihadiste infiniment plus armée que les Etats néocoloniaux d’Afrique subsaharienne est une lourde réalité que personne ne peut nier ni amoindrir sauf les anarchistes comme ceux du NPA et de LO. Cette lourde réalité de la conquête jihadiste du Mali a été unanimement condamnée par le monde entier.

      Le NPA, organisation politique anarchiste, commet donc un mensonge, en tout cas une grave erreur d’analyse politique, en affirmant, en ce qui concerne le Mali, que « Hollande conduit la France dans une guerre sur la base d’un mensonge comme Bush l’a fait avec les armes de destruction massive en Irak… ». Le NPA ne comprend rien à la marche des événements politiques.

      Et lorsque le NPA, organisation politique anarchiste, réduit l’armada jihadiste, qui a conquis et soumis plus de la moitié du vaste territoire malien en quelques semaines, à « une colonne d’une dizaine de véhicules de djihadistes vers le sud », c’est entériner la conquête jihadisste du Mali, c’est faire allégeance à l’impérialisme coranique oriental, sous couvert d’anti-impérialisme. L’anarchisme, philosophie obscurantiste parmi d’autres obscurantismes, ne comprend rien à la marche dialectique des événements comme l’avait observé Staline :

      « Ah ! Ces anarchistes ! Autant vouloir, comme on dit, rejeter son péché sur le voisin. La dialectique a mûri dans la lutte contre la métaphysique, elle s’est couverte de gloire dans cette lutte ; mais, pour les anarchistes, la dialectique, c’est de la métaphysique ! » (Staline : Anarchisme ou Socialisme).

      _________________________________________

      (1)  Les armes de destruction massive en Irak : le « Grand Mensonge » 

  • Par louphi (---.---.---.220) 27 janvier 2013 17:27

    jaja

    Votre premier lien ne fonctionne pas. Il n’y a pas lieu de vous en vouloir.

    Quand au deuxième lien, il n’y a pas de quoi pavoiser. C’est même l’une des pépites de diamant que le NPA recèle et qui démasque sa connivence avec l’impérialisme mahométan. Voici un petit fragment de cette merveilleuse pépite :

    « Hollande conduit la France dans une guerre sur la base d’un mensonge comme Bush l’a fait avec les armes de destruction massive en Irak, ou Sarkozy en Libye. Une fois l’opération militaire française lancée, dont le but était initialement de bloquer une colonne d’une dizaine de véhicules de djihadistes vers le sud, l’objectif a évolué, puisqu’il s’agit désormais d’éradiquer le terrorisme au Mali. ».

    La comparaison que fait le NPA entre l’intervention de Georges Bush en Iraq - mars 2003 -, et celle de François Hollande au Mali – janvier 20013, repose sur une grosse confusion qu’on ne peut pas laisser passer.

    Georges Bush accusait Saddam Hussein de posséder des armes de destruction massive chimiques, biologiques et même nucléaires. Georges Bush avait donc décidé d’intervenir en Iraq pour désarmer Saddam Hussein et l’empêcher de fournir ces armes aux terroristes, armes que Saddam Hussein était sensé détenir. Par les accusations de Georges Bush, l’ONU avait imposé à l’Iraq l’embargo et le contrôle des experts en armemement. Malgré cet embargo et cette « fouille au corps » : « Les inspecteurs en armement de l’ONU avaient été incapables de localiser une seule arme de destruction massive après des mois d’inspections sans restrictions. Des dizaines de millions de personnes, qui étaient soi-disant la cible des armes de destruction massive irakiennes, ont marché dans les villes de tous les continents pour dénoncer la décision américaine de lancer une guerre d’agression qui n’avait pas été provoquée. » (1).

    Avant l’intervention de Georges Bush, il était donc établi que les accusations de Georges Bush n’étaient pas fondées, n’ayant le moindre début de preuve. Se voyant désavoué mondialement, Georges Bush a regroupé ses amis et a quand même décidé d’intervenir en Iraq, persuadé qu’il y trouverait des armes de destruction massive. Après la guerre en Iraq, jusqu’à ce jour, les accusations de Georges Bush motivant son intervention en Iraq n’ont jamais été prouvées.

    François Hollande, quant à lui, a motivé son intervention par l’invasion du Mali par une armada de terroristes jihadistes lourdement armés. Contrairement au mensonge des armes de destruction massive en Iraq, l’invasion du Mali par l’armada jihadiste infiniment plus armée que les Etats néocoloniaux d’Afrique subsaharienne est une lourde réalité que personne ne peut nier ni amoindrir sauf les anarchistes comme ceux du NPA et de LO. Cette lourde réalité de la conquête jihadiste du Mali a été unanimement condamnée par le monde entier.

    Le NPA, organisation politique anarchiste, commet donc un mensonge, en tout cas une grave erreur d’analyse politique, en affirmant, en ce qui concerne le Mali, que « Hollande conduit la France dans une guerre sur la base d’un mensonge comme Bush l’a fait avec les armes de destruction massive en Irak… ». Le NPA ne comprend rien à la marche des événements politiques.

    Et lorsque le NPA, organisation politique anarchiste, réduit l’armada jihadiste, qui a conquis et soumis plus de la moitié du vaste territoire malien en quelques semaines, à « une colonne d’une dizaine de véhicules de djihadistes vers le sud », c’est entériner la conquête jihadisste du Mali, c’est faire allégeance à l’impérialisme coranique oriental, sous couvert d’anti-impérialisme. L’anarchisme, philosophie obscurantiste parmi d’autres obscurantismes, ne comprend rien à la marche dialectique des événements comme l’avait observé Staline :

    « Ah ! Ces anarchistes ! Autant vouloir, comme on dit, rejeter son péché sur le voisin. La dialectique a mûri dans la lutte contre la métaphysique, elle s’est couverte de gloire dans cette lutte ; mais, pour les anarchistes, la dialectique, c’est de la métaphysique ! » (Staline : Anarchisme ou Socialisme).

    _________________________________________

    (1)  Les armes de destruction massive en Irak : le « Grand Mensonge » 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

ROBERT GIL

ROBERT GIL
Voir ses articles

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès







Partenaires