Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Miami : fusillade mortelle à l’aéroport

Miami : fusillade mortelle à l’aéroport

Un passager américain est abattu dans un avion à Miami lors d’une escale, dans des circonstances incertaines. Dans un contexte où les États-Unis craignaient encore récemment d’être l’objet d’une menace terroriste, cette fusillade opérée par une personne apparemment simplement déséquilibrée risque de relancer la polémique sur la présence de ces policiers armés que George Bush avait fait installer dans les vols américains à la suite des événements du 11 septembre 2001. S’agit-il d’une bavure ?

Un policier américain abat un compatriote

Il s’agissait d’un citoyen Américain âgé de 44 ans, Rigoberto Alpizar, originaire du Costa Rica, qui, selon les déclarations faites par les autorités américaines, aurait affirmé détenir une bombe dans son bagage à main durant le vol. Les circonstances exactes de la fusillade restent cependant pour l’instant incertaines, dans l’attente des conclusions d’une enquête plus approfondie. Cette enquête aurait déjà débuté, puisque les autres passagers ont été conduits en dehors de l’avion pour être interrogés par les autorités.

L’incident s’est produit vers 14 heures (20 heures à Paris) sur une passerelle de débarquement, peu après l’atterrissage sur l’aéroport de Miami.

Le vol 924 de l’American Airlines venait d’arriver de Medellin, en Colombie, et effectuait une escale à Miami avant de redécoller à destination d’Orlando, en Floride. Il ressort des premiers éléments que le policier a tiré plusieurs coups de feu, et que le passager a été touché mortellement par au moins une balle. Après une course poursuite à l’intérieur même de l’avion, le passager dangereux est sorti par le couloir d’embarquement de la porte D42 de l’aéroport. Les agents de la sécurité ont alors poursuivi l’individu et lui ont ordonné de se jeter à terre. « Le passager s’est alors saisi de son bagage à main et à ce moment, conformément aux instructions, les agents ont pris les mesures appropriées. Des coups de feu ont été tirés, tandis que l’équipe d’agents tentait de maîtriser l’individu », a déclaré le porte-parole du ministère.

S’agissait-il simplement d’un « maniaco-dépressif » ?

Selon les déclarations de Mary Gardner, une des passagères -rapportées par la chaîne CNN, le suspect courait en descendant l’allée, et une femme le suivait en hurlant : « Mon mari, mon mari ... » Il a commencé à courir comme un fou dans l’allée. Il courait de manière frénétique, agitant ses bras ... J’ai entendu la femme dire que son mari était maniaco-dépressif, et qu’il n’avait pas pris ses médicaments ... J’ai vu la femme, je pense qu’elle était anglophone, avec des cheveux blonds, elle était hystérique ».

On imagine donc la scène : l’avion vient d’atterrir, un passager perturbé fait une crise, commence à raconter n’importe quoi, notamment qu’il détient une bombe dans son bagage à main, un mouvement de panique commence à sourdre parmi les passagers et à parvenir jusqu’aux policiers... les policiers ont-ils essayé de se saisir de l’individu ? Celui-ci s’est-il débattu ? En l’état, nous savons qu’une course poursuite s’est engagée dans les couloirs de l’avion, avec, en tête, l’individu suspect poursuivi par les policiers, puis par sa femme. Selon les propos rapportés ci-dessus, on croit comprendre que sa femme a tenté d’expliquer que son mari était malade et n’avait pas pris ses médicaments. Il y a tout lieu de croire que cet homme abattu par un compatriote était tout simplement malade. Il s’agirait donc d’une triste bavure, dans un pays de plus en plus policier. Même si, comme le déclare Joseph Gutheinz, ancien pilote de l’armée et avocat : « Ce serait la première fois qu’un agent de sécurité fait usage de son arme à feu dans un appareil ou à proximité d’un appareil ».

Il n’y avait pas de bombe ...

Bien évidemment, il faut attendre les conclusions de l’enquête, mais l’on sait d’ores et déjà que les fouilles menées depuis plus de quatre heures n’ont pas permis de trouver une quelconque bombe ! Étrangement, cette information, bien que largement relayée par la presse internationale, a disparu de la une de Google ; et même de la rubrique « international ». Certainement cette information a-t-elle été chassée par d’autres informations plus importantes pour l’internaute francophone. Mais heureusement, si vous souhaitez la retrouver, cliquez ICI (plus de 700 articles, bon, c’est en anglais). Nous ne sommes pas du bal des hypocrites dénoncé sur le site d’Agoravox par Alain Hertoghe.


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • Emile Red (---.---.79.235) 8 décembre 2005 10:26

    Ben voyons ....

    Comment réinventer l’eugénisme à la sauce américaine....


    • (---.---.2.91) 8 décembre 2005 11:21

      Triste bavure...

      Espérons juste qu’une enquête indépendante fera toute la lumière sur les circonstances exactes de ce drâme.

      De la façon dont elle sera menée risque une fois de plus de dépendre la crédibilité des autorités US.

      Si les investigations sont menées jusqu’au bout et que les policiers se montrent désolés de ce qui est arrivé à ce pauvre homme, ce sera porteur d’espoir.

      Si par contre l’affaire est enterrée et que le gars est chargé à mort, alors on pourra raisonnablement s’inquiêter pour l’avenir de la démocratie aux USA...


      • sylvie (---.---.139.222) 8 décembre 2005 18:40

        Bien sur c’est triste pour cette personne tuee. Mais si il y avait vraiment eu une bombe, on aurait encore incrimine la securite. Ils ont fait le travail pour lequel ils sont payes : la securite des passagers.


        • Révolutionnaire (---.---.9.176) 10 décembre 2005 10:28

          A l’approche des fêtes de fin d’année , un pêcheur suédois de la côte occidentale , de Göteborg , a eu , pourrait-on dire , son cadeau de Noël . Il a pêché une mine anglaise de la 1ère Guerre Mondiale , lors de la fameuse bataille navale du Jutland . A cause de ce cadeau trés dangereux et inhabituel pour la Suède , qui n’a pas connu de guerre depuis plus de 200 ans , une grande partie de la ville de Göteborg , 2 ème grande ville de Suède avec quelques 400 000 habitants et son port , a été interdite à tout trafic , de peur d’une explosion . Dans ce cas-lá , comment un policier ou un garde de surveillance à Miami peut-il tirer sur une personne qui crie qu’il a une bombe , dans un aéroport et encore , à l’intérieur d’un bâtiment public ! L’effet de la bombe aurait été aussi fracassant que les attentats des 2 tours du World Trade Center à New York , si le policier ou le garde de surveillance avait tiré sur la bombe , ne sachant pas où la personne la cachait sur lui . A t-on pensé à cela ? Non . Un garde de surveillance , un policier peut déclencher aussi sans y penser le pire !


        • (---.---.31.57) 8 décembre 2005 19:23

          Doit-on s’interdire d’avoir un regard critique sur nos amis américains, sous pretexte qu’ils sont américains ?


          • Sylvio (---.---.153.134) 8 décembre 2005 19:25

            En quoi discuté de cet accident est-il anti-américain ??? Je ne comprend pas trop.

            Personnellement je suis absolument contre le gouvernement Bush, GWB que je considère comme un « néo-dictateur ». Pour autant suis-je anti-américain ? Non, pourtant je critique très souvent l’actuel gouvernement américain et ses actions.

            De la même façon, je suis pro-européen et dès que je critique les actions de notre gouvernement européen, je suis qualifié de quelqu’un conte l’Europe.

            Il faut arrêter de jugé les gens à la va vite et de les classer dans des cases.


            • Coccinelle (---.---.199.93) 8 décembre 2005 19:41

              Il est effectivement difficile de trouver beaucoup d infos sur ce triste evenement ! Toutefois je viens de lire la version US sur yahoo.com et habitant Chicago je puis vous dire qu il n y avait que ca a la tele hier au moment des faits. Cette mort est evidemment un drame mais je ne suis pas sure qu il soit opportun de porter un jugement sur les tires du policier en question. Laissons faire l enquete mais imaginez vous quelques secondes assis a cote d un passager dans un avion en Floride clamant qu il porte une bombe sur lui puis qui se sauve en courant ? Apres coup, assis derriere son bureau on peut toujours s acharner sur les eventuelles bavures des autres mais je ne trouve pas la subjectivite de votre article tres fine cette fois ci. Dommage ! Merci tout de meme pour la diffusion de l info ..


              • citoyen citoyen 8 décembre 2005 19:42

                Cher Michel, je ne pense pas que le seul fait de relater un événement dramatique, même si l’objet de l’article est de mettre en exergue les limites d’une politique policière, constitue en soi une démarche anti-américaine.

                Lorsque par l’effet d’une psychose collective on en arrive à tirer à vue sur des personnes qui ont pour seul tort de péter les plombs, il y a lieu que les citoyens s’interrogent sur le bien fondé de ces politiques. Avez-vous tenté de vous, ne serait-ce que cinq minutes dans la position de cet homme ou de sa femme ? Non ? Eh bien essayez un peu ... pour vous aider je vous indique que, pour travailler dans le milieu hospitalier, personne ni vous ni moi ne sommes à l’abri de péter les plombs un jour ou l’autre. Peut-être que ce jour-là, souhaiterions-nous vivement avoir en face de nous des gens compréhensifs ! Maintenant, je ne mets pas en cause les policiers qui ont du faire leur job, comme on dit. Mais tout comme on demande à notre police (en France)de faire du résultat. L’art du management dans le domaine policier, militaire est certainement l’un des plus complexes. Car à la base rien n’est plus facile de faire du chiffre, seulment faut pouvoir assumer.

                Vous l’aurez compris, je récuse cet « anti-américanisme » dont vous affublez l’article dans la mesure où mon interrogation porte, non pas sur la nationalité de la politique menée, mais sur son efficience et sa pertinence.

                Merci de m’avoir donné l’occasion de m’expliquer sur ce point. Quant aux critiques sur la politique en question, il suffit de regarder la réaction des américains eux-mêmes "Witnesses differ over hearing bomb threat

                Accounts vary on whether Alpizar had announced he had a bomb.

                Tirpak said he didn’t hear Alpizar say anything. "http://www.cnn.com/2005/US/12/08/airplane.gunshot/


                • citoyen citoyen 8 décembre 2005 20:18

                  Chère Coccinelle,

                  merci pour votre commentaire constructif.

                  Quant à la question de ma subjectivité peu fine, je pense que vous « pensiez » OBJECTIVITE.

                  Je suis d’avis de considérer que l’objectrivité n’existe pas ; un individu intervient toujours en tant que sujet et ne peut donc qu’être subjectif. J’ai donc du mal à comprendre le sens de votre remarque, puisque je la considére plutôt comme un compliment alors que le sens de votre phrase me laisse comprendre que ce n’est pas vraiment çà. Si vous repassez par là merci de détailler


                  • Coccinelle (---.---.199.93) 8 décembre 2005 20:55

                    Effectivement, il y avait des compliments et de la critique dans ma reaction ! Ne vous meprenez pas sur mes propos ! J ai aime votre article car deja il avait le merite de nous informer de facon precise sur ce qui s est passe a Miami et j ai constate comme vous qu Internet etait plutot timide sur ce tragique evenement. Ca n est tout de meme pas rien ce qui est arrive la ! Ceci etant, je suis moins categorique que vous sur le terme de bavure et meme si j approuve completement le fait que vous fassiez part de votre opinion a travers votre article je voulais vous faire part que je trouvais que c etait un peu facile de basculer automatiquement vers ce debat bavure policiere un peu racolant ! Ceci etant ca n est que mon opinion (et je la partage smiley) et j attends un peu plus de details avec l enquete pour me prononcer. Maintenant le debat par ecrit est un des plus difficile et je voudrais croire que vous aussi vous voulez en savoir plus pour juger definitivement. En tout cas merci pour vos infos et vos liens.


                    • caviar (---.---.162.1) 8 décembre 2005 22:09

                      Il est clair a la lecture de ce texte que l’auteur ne vit pas aux Etats Unis et n’a pas bien compris l’impact des attentats du 11 Septembre. On sait ici que des terroristes peuvent faire sauter des avions. Cet individu etait effectivement malade et contrairemenent aux dires de l’auteur, l’ensemble des media a relaye le fait que cet homme ne portait pas de bombe. Donc que faire ? Attendre que l’avion saute pour reagir ? Prendre le risque sur les passagers ? Cet homme n’avait pas pris ses medicaments, il courrait et criait qu’il portait une bombe, pourquoi prendre ses allegations a la legere ? Le marshall a fait son travail, c’est dommage que l’homme est mort mais on ne joue pas avec un risque aussi serieux dans un pays ou des terroristes dans des avions ont tue des milliers de personnes. Cela n’a rien a voir avec un soit disant etat policier, cela a voir avec la securite, la prevention face au terrorisme. Bien sur l’auteur donneur de lecons serait le premier a blamer les policiers si l’homme effectivement portait une bombe et n’avait pas ete arrete. C’est antiamericanisme primaire est pathetique. Le jour ou Paris sera victime de terrorisme comme l’a ete NY, on verra si les discours changent en France.


                      • Ali Baba (---.---.199.93) 8 décembre 2005 23:47

                        Entierement d accord avec Caviar !Cet homme aurait tres bien pu cacher une bombe sans que sa femme le sache,il etait malade c est un fait, mais malade ne veut pas dire inoffensif ! Il me semble bien que c est un homme « malade » qui a abattu John Lennon ? Le 11 septembre a change beaucoup de choses, il faut bien comprendre que ca ne sera plus jamais pareil ! On imaginera toujours le pire, c est comme ca et c est bien triste mais c est comme ca !


                        • Citoyen (---.---.42.250) 9 décembre 2005 06:06

                          Chère Coccinelle, je tarde un peu à vous répondre sur le « racollage ».

                          J’accepte votre remarque sur ce point ; en effet, le mot que vous visez « bavure » joue ici certainement un rôle utile correspondant bien à ce terme de racollage. Son utilisation souvent associée au milieu des prostitué(e)s fait oublier qu’à l’origine il désignait les méthodes de recrutement dans l’armée des sergents recruteurs qui usaient soit de la force soit de la ruse pour parvenir à leurs fins.

                          L’emploi du terme bavure correspond donc bien à cette définition puisque l’objectif est d’attirer le lectorat. Toute la difficulté avec ce type de méthode vient que l’on n’est pas sûr du profil de la personne recrutée, au contraire il peut y avoir décalage.

                          Dans mon cas, vous m’accorderez que cette « ruse » est employée pour la cause c’est-à-dire pour nous amener à réfléchir sur des faits qui peuvent malheureusement être considérer comme trop « banal » pour en discuter : Quoi ? Un homme est mort par balle dans un avion ? Il menaçait de faire sauter une bombe ? Il fallait donc le faire ...

                          C’est ce contexte dans lequel sont mis les policiers, et l’ensemble de la population que je souhaite interroger. Et si en faisant un peu de raccolage je peux contribuer modestement à cette discution, j’accepte volontiers votre qualification.

                          Cependant, vous aurez peut-être remarqué que cet article reproduit sur mon blog y est présenté de façon plus racoleuse puisque le terme « bavure » est dans le titre, ce que je n’ai pas souhaité faire ici, sur le site d’Agoravox


                          • Citoyen (---.---.42.250) 9 décembre 2005 06:26

                            Cher Caviar, Bravo pour votre perspicacité !

                            Je vous confirme : je n’habite pas les Etats-Unis.

                            Pour autant, je récuse là encore votre analyse et votre conclusion, ce n’est pas parce que je n’habite pas aux Etats-Unis que je ne comprends rien à ce qui s’y passe et que je dois être taxé d’anti-américanisme au prétexte que l’on retranscrit des faits, avec quelques commentaires. A titre d’information, je me suis déjà rendu aux Etats-Unis, bien avant le 11 septembre 2001, et à cette occasion j’ai traversé plusieurs frontières en bus, je me toujours demandé pourquoi, moi de type européen on me laissait simplement montré mes papiers comme justificatif, alors que des personnes de couleurs, on les obligeait à sortir par -30° (frontière canadienne), à défaire tous leurs bagages dans la neige. C’est cela que l’on doit interroger, et cela se passait plusieurs années avant les attentats.

                            Pour rappel, cher Caviar, si vous avez vécu en France, il convient de souvenir qu’à son tour elle a té l’objet d’attentats sur son sol, dans sa capitale. je ne suis pas sûr que les victimes de l’attentat du métro Saint-Michel apprécient beaucoup votre désenvolture. Donc sur cet aspect votre argumentaire ne tient pas. Bien sûr qu’il faut assurer la sécurité de la collectivité, bien sûr qu’il faut pour cela des moyens dont le déployement de policiers. Pour autant, on peut faire comme si ce type de réponse que je caractérise de « policière » (à défaut d’un autre terme) ne constitue pas la panacée. Comment pensez-vous que les « vrais » terroristes, qui attendent dans l’ombre, voient ce genre d’événements ? Pour eux, si j’ose dire, c’est du pain béni.

                            Concernant le relai de l’information par les médias, il est vrai que cela a été largement relayé. Il se trouve seulement que Google France l’a retirer complétement de sa Une pendant un long moment.


                            • caviar (---.---.167.132) 9 décembre 2005 18:57

                              Bien entendu c’est bien connu en France il n’y a pas de discrimination au facies. Je vivais en France a l’epoque des attentats en 88 et 95. Ce fut terrible, mais rien en comparaison du 11/9 aux Etats Unis. Le terrorisme est grave et dramatique partout, je ne vais pas comparer. Cependant le policier a fait son travail comme ce fut attendu de lui et comme on l’attendrait partout dans ce type de situation. Je reprends mon commentaire, si vous etiez dans l’avion vous auriez surement eu tres peur, pas pour ce type mais pour vous meme en pensant effectivevmenet qu’il pourrait porter une bombe, c’est a cela que l’on pense dans ce type de situation dans un avion. Maintenant dire que c’est du pain beni pour les vrais terroristes, ca n’a aucun sens, au contraire ca montre l’effication des air marshalls et de leur capacite a tuer un terroriste potentiel. Il semble avec cet incident que les autorites ont fait des progres. Si cette procedure avait ete mise en place avec le 11/9 on aurait peut etre evite des drames.


                            • Vrett (---.---.171.235) 9 décembre 2005 06:49

                              Une fois de plus, la première puissance du monde prouve sa compétence en matière de diplomatie... Abattre un gars est une méthode simple, pour des gens simples. Quant au protocole de sécurité soi-disant respecté par ces policiers d’aéroport, je me permets d’en douter, vu la proximité de l’avion, et sachant les conséquences qu’une balle perdue aurait pu causer. Enfin, il est intéressant de noter que le « dangereux terroriste », désormais hors d’état de nuire (étant donné l’acharnement avec lequel les gentils policiers ont freiné sa course folle), était d’origine Costa Ricaine. Et donc, pas forcément blond aux yeux bleus. Bref. Si c’est pour la sécurité, alors !...


                              • Emile Red (---.---.19.48) 9 décembre 2005 11:59

                                Sans faire de l’anti-américanisme primaire, on peut s’interroger sur plusieurs points, et faire des parallèles indubitables.

                                La non remise en question de détention d’armes normalise la présence de celles-ci et leur utilisation.

                                Les perspectives miltaro-policières de l’état, couvertes abondament par les médias, maintiennent le peuple dans une peur chronique.

                                La non remise en question de la politique extérieure, assujétie au 11 septembre, conforte l’idée générale de risque.

                                Le musellement des opposants, des assossiations anti-gouvernementales, anihile la force d’esprit critique.

                                La violence policière n’est plus considérée comme anormalité.

                                Les dérives discriminatoires judiciaires deviennent règles immuables.

                                Les visions unilatérales des médias sont seules considérées comme admissibles.

                                Les actes incongrus, maladroits, differents sont suspects.

                                La panique terroriste légitime tout et n’importe quoi.

                                L’appartenance à certaines races, religions, nations confère un non-droit.

                                Ce n’est pas que les Etats Unis sont passé d’un état de démocratie à celui de dictature mais çà y ressemble de plus en plus, et le peuple n’est pas innocent dans tout celà.

                                La remise en question sociétale n’étant plus à l’ordre du jour depuis longtemps il est clair que les politiciens en profitent largement pour assoir des principes extrèmement dangereux.


                                • Coccinelle (---.---.199.93) 9 décembre 2005 14:47

                                  Cher Citoyen,

                                  Je vois que vous avez bien compris ce que je voulais essayer d exprimer. L impact d un document ecrit est enorme et nous avons tous notre propre interpretation de la chose. Le debat est une choses qui ne peut apporter que du bon et il faut pouvoir exprimer ses opinions meme si elles sont differentes tout en essayant de garder un « contact ». D une facon generale je n aime pas le sensationnel car les gens s emballent est oublient un peu la realite des choses. J ai ete surprise par la redaction de votre article car il commencait comme une transmission d informations au premier degres et d un seul coup vous passer a quelque chose de plus personnel avec de « gros titres ». Mais voila j ai eu mon explication. Bonne journee a vous


                                  • Coccinelle (---.---.199.93) 9 décembre 2005 16:53

                                    Non, non et non ! Personne ici n est anti ou pro americain, ne rentrons pas dans des discours de discrimination raciale ni dans la politique exterieure et analyses diverses des US ! C est un tres malheureux fait divers qui aurait pu mieux se terminer( c est le moins que l on puisse dire !). Cet homme etait brun : et alors, il etait americain et il a foutu une peur bleue a tout le monde !!! Voila ! Il existe des balles speciales que les policiers a bord d un avion peuvent utiliser. Maintenant il y a toujours un risque a faire le dingue a une douane, j en ai traversees beaucoup en Europe (avant l Europe !!) Yougoslavie, Italie etc.. et il n y avait pas interet a faire le fou !!! C est comme ca ! Ne traitons pas toujours les autres de « simples » je ne nous concidere pas specialement intelligents a l heure actuelle. Je suis contre Bush, contre sa politique interieure exterieure contre ses mensonges, je vis aux Etats Unis et resumer les Americains au comportement de leur president, penser que c est le Texas partout est une insulte a notre pouvoir de reflexion et d intelligence. Ce qui s est passe a Miami aurait pu se passer a Paris, a Athenes ! On peut se poser des questions sur la facon de neutraliser les fugitifs dangereux et surtout on peut se demander pourquoi cet homme avait refuse de prendre ses medicaments puisqu il se savait si malade !!! Et si l avion avait explose que diriez vous aujourd hui ?


                                    • (---.---.63.51) 9 décembre 2005 23:59

                                      Par essence, un fou ne « fait pas le dingue ». Donc croyez que vous raisonnement brillants ne le touchent pas vraiment. On voit que vous n’avez jamais été confrontée à ça, c’est d’une stupidité confondante.


                                      • Révilutionnaire (---.---.9.176) 10 décembre 2005 09:43

                                        C’est tragique ce qui s’est passé á l’aéroport de Miami , ces jours-ci , et cela me rapelle un peu un phénomène d’un autre genre , la tuerie invraisemblable de la police londonienne , cet été ,dans le métro , de ce Brézilien , soupçonné d’être un terroriste , qui aurait pu cacher une bombe sous son imperméable . En fait , les caméras de surveillance ont montré qu’il n’avait pas d’imperméable et la police avec son chef a menti horriblement . J’espère que les policiers qui l’ont tué à bout portant seront condamnés pour assassinat avec but de tuer , avec préméditation . Pour Miami , pour ce meurtre inculpé à un policier ou un garde de surveillance , ce passager avait déjà du être contrôlé avant de quitter la Colombie en avion , pour les USA . Donc , trés certainement , il n’avait pas de bombe avec lui . Pour quitter l’avion à Miami , il y a aussi des contrôles trés sévères à l’aéroport , donc , on aurait aussi dépisté qu’il avait avec lui une soi-disante bombe. Si sa femme , Américaine ,criait aprés le garde , qu’il était malade ou autre , pourquoi ce garde a t-il tiré , même s’il aurait fait les sommations habituelles , pour tuer . Il aurait pu tirer en l’air , premier avertissement , je pense . Aux Etats Unis , avec ce qui se passe en Irak , la coutume américaine , c’est de TUER , sans faire de sommation . Il n’y a qu’à voir les films de Cow-Boys , pour voir cette habitude américaine . Il faut aussi se souvenir de ce pauvre Japonais , dans les années 80 , qui avait sonné à la porte d’une villa , pour demander quelque chose . Le propriétaire avait ouvert la porte et sans savoir qui c’était , l’avait abattu , croyant avoir affaire à un ganster . La justice américaine n’avait pas condamné le tueur , reconnaissant une bavure , disant qu’il faut être toujours sur ses gardes . Heureusement qu’en France et ailleurs , on ne joue pas comme dans ma jeunesse aux cow-boys avec de vrais pistolets . A mon avis ,la violence policière aux Etats Unis est plus développée que dans les autres pays du monde . N’oublions pas non plus ce pauvre Français à Las Vegas , qui se prenait pour un divin , que la police a amené au poste , enfermé et que plusieurs policiers ont battu , je dirai à mort , si on voyait les blessures qu’il avait eues . Eh , bien , la justice américaine , malgré les blessures provoquées par la police , n’a jamais condamné ces policiers .

                                        Pensez si quelqu’un dans un aéroport , qui n’aime pas votre style , votre physique crie à tue-tête que vous avez une bombe avec vous , ce qui ne serait pas vrai ! Que faites-vous ! Vous essayez de parlementer , mais des fois , il suffit que vous vous affolez , que vous soyez pris de panique et c’est ce qui s’est passé á Miami . Le garde ou le policier ne cherche pas à savoir , il tire et tue et pour se défendre , dira qu’il a fait les sommations habituelles .

                                        A bon entendeur , salut !

                                        De gestibus et coloribus non disputandum

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

citoyen

citoyen

 


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès