Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Minsk quel accord ?

Minsk quel accord ?

Encore un accord entre la Russie et l'Ukraine !

 L'accord laborieux signé à Minsk entre la Russie et l'Ukraine a été préparé par un groupe de contact mis en place par l'OSCE (Organization for Security and Cooperation in Europe qui a été créée pour faciliter le dialogue Est Ouest) avec des représentants russes et ukrainiens, les leaders des 2 régions autoproclamées séparatistes et supervisé par la chancelière allemande Merkel présente en tant que facilitatrice depuis de longs mois dans toutes les tentatives de négociations pour la fin du conflit.

Cet accord en 13 points prévoit un cessez le feu, un retrait des armes lourdes, l'intégrité territoriale de l'Ukraine, une supervision des résultats, la coopération de l'Union Européenne,de l'Ukraine et de la Russie, un accord de libre échange entre l'Ukraine et l'UE, une zone tampon entre les ex belligérants dimensionnée à partir de la dangerosité des armes concernées...On pourrait continuer à énumérer les évidences de cet accord.

Le président Poutine a modéré son attitude en tenant compte des difficultés économiques actuelles (la baisse mondiale du prix des hydrocarbures n'arrangeant pas les choses), en intégrant la baisse du niveau de vie de la population de la Russie. Mais il ne peut pas reculer sur l'essentiel, en sachant que de toutes les manières l'ancrage de son pays à l'Occident a définitivement vécu.

La chancelière Merkel investie et au courant des inextricables problèmes engendrés par la crise ukrainienne, a d'ores et déjà reconnu que de gros efforts restent encore à faire.

Le cessez-le-feu, ne commençant que 3 jours après l'accord, laisse pantois bon nombre d'analystes. Le cessez-le-feu sur la ligne actuelle de belligérance entérine d'ores et déjà les 500km2 gagnés par les séparatistes.

Par rapport au texte d'accord de septembre 2014 il n'y a rien de nouveau. La Crimée annexée n'est toujours pas citée.

L'accord de libre-échange entre l'UE et l'Ukraine a déjà été ratifié dans un passé récent mais sans aucun effet.

La réforme constitutionnelle prévue avant la fin de cette année permettant de mettre à plat les pouvoirs entre la direction nationale et les régions ( les oblasts de Donetsk et Louhansk au N-E et S-E) avec un statut spécial, avait déjà été proposée par le président Porochenko et les séparatistes n'en voulaient pas.

Lors de l'élection présidentielle en mai 2014, lors des législatives en octobre, les séparatistes ne se sont pas présentés ; ils ont organisé des élections en novembre en rupture totale avec l'Ukraine. Il sera difficile de renouer le contact pour des élections nouvelles à l'échelle du pays une fois la réforme constitutionnelle établie.

Les 400 km de frontières ne sont contrôlés par l'OSCE que pour 2 points de passage.

Les Russes n'ont pas varié dans leur analyse de la situation : pour eux il s'agit toujours d'une guerre civile entre Ukrainiens sans aide aucune de la Russie aux séparatistes.

Le gouvernement de Kiev doit reprendre les versements sociaux des régions séparatistes suspendus en novembre 2014 ; mais comment va-t-il agir pour faire face à un coût financier peu en rapport avec l'état de l'économie ukrainienne ?

Ainsi rien ne semble réglé.

L'indépendance des régions séparatistes n'est souhaitée par personne ni par l'Ukraine, ni par la Russie, car son coût économique serait énorme et pour l'une et pour l'autre. La Russie redoute, qui plus est, que l'Ukraine délestée de 6 millions de personnes (Crimée plus les russophones de l'Est) avec un Donbass indépendant ne soit plus contrôlable et soit définitivement ancrée à l'Ouest.

Le président Porochenko a tout naturellement refusé la fédéralisation voulue par Vladimir Poutine avec des pouvoirs très larges pour les régions séparatistes dans le cadre de l'Ukraine unifiée, pouvant aller jusqu'au niveau de la politique étrangère et de la défense ( permettant même une adhésion à l'Union eurasienne).

Si l'on s'en tient aux sondages d'opinion sérieux qui ont été effectués tant à l'Ouest qu'à l'Est en Ukraine, on peut voir que les Ukrainiens sont majoritairement pour un état unitaire mais très décentralisé. Les habitants du Donbass vivent l'enfer, un vrai cauchemar avec la guerre qui détruit tout et veulent une fin rapide de ce conflit sanglant qui a déjà fait 5000 morts.

N'oublions pas que le président Porochenko a été élu dès le premier tour sur l'ensemble du territoire national et que les Russes parlant de fascistes à propos des manifestants de Maidan se sont attiré la colère des Ukrainiens ...


Moyenne des avis sur cet article :  1.43/5   (47 votes)




Réagissez à l'article

37 réactions à cet article    


  • fred.foyn Le p’tit Charles 13 février 2015 12:33

    Il n’y a aucun accord...Merkel le dit... !


    • lsga lsga 13 février 2015 13:07

      T’as pas du comprendre ce qu’a dit Merkel, elle a dit qu’elle ne se faisait aucune illusion, ce qui veut dire qu’elle compte continuer à mettre la pression sur Poutine tant qu’il a la tête sous l’eau. 

       
      En effet, comme dit l’auteur : « Le président Poutine a modéré son attitude en tenant compte des difficultés économiques actuelles (la baisse mondiale du prix des hydrocarbures n’arrangeant pas les choses), »
       
      Alors que l’URSS était une super puissance, scientifique, avec de grands ingénieurs, et une industrie de pointe ; la Russie de Poutine est un pays de curaillons où la jeunesse préfère lire la bible et apprendre des chants nationalistes plutôt que d’aller étudier les Sciences.
       
       
      Si au moins Gazprom exploitait le gaz et le pétrole. Mais non : Gazprom n’a plus le niveau technologique nécessaire, les Russes sous-traitent donc à TOTAL et à BP tous leurs nouveaux chantiers d’envergure.
       
      Bref, depuis Poutine, la Russie n’a plus aucune puissance économique ou industrielle, elle est 100% dépendante de la valeur des hydrocarbures sur le marché mondial. Ce n’est pas un problème pour Poutine et les Oligarques Russes : ils sont milliardaires.

    • alinea alinea 13 février 2015 13:24

      Depuis Poutine, vous êtes sûr ? Il aurait trouvé une Russie florissante et l’aurait saccagée ? N’oubliez-vous pas une courte mais essentielle partie de l’histoire de ce pays ?


    • lsga lsga 13 février 2015 13:44

      Depuis Poutine oui. Eltsine n’a pas eu le pouvoir assez longtemps pour être responsable de ce désastre.


    • fred.foyn Le p’tit Charles 13 février 2015 13:47

      isga..pour votre gouverne Poutine mène les débats...depuis le début...l’UE et les USA sont dans l’impasse et veulent sortir de cette situation la tête haute...mais ce sera le contraire...L’Ukraine est en faillite et son armée aux abonnées absents....

      Vous devriez arrêtez de penser comme le PS..vous n’irez pas loin...

    • lsga lsga 13 février 2015 13:53

      oui oui, il cède à toute les revendications, donc il mène le débat... n’importe quoi vraiment.... n’importe quoi....

       
      Et sinon, une réponse à mon post ? à savoir que Poutine a réduit l’économie Russe à la simple exportation de pétrole, et l’a donc rendu ultra-dépendante des occidentaux et des chinois ? 

    • Doume65 14 février 2015 01:01

      @ Isga

      « Aujourd’hui, la seule et unique activité de la Russie de Poutine consiste à remplir les réservoirs des voitures Européennes et Chinoises »

      Mince, Wikipedia nous ment, alors, lorsqu’il affirme :
      « La Russie reste le premier exportateur mondial d’armes (avions de chasse, sous-marins, etc.). »

      Ne soyons pas si manichéens ! Bien sûr que l’industrie a été sapée sous Eltsine. Poutine l’a reconnu et a lancé un plan de réindustrialisation. C’est certes un peu tard, mais voyons ce que ça donne.


    • alinea alinea 14 février 2015 01:08

      Relance de l’agriculture aussi !
      Mais si c’était Isga, tout serait déjà fait !!


    • wesson wesson 14 février 2015 11:42
      Bonjour Isga,

      « Et sinon, une réponse à mon post ? à savoir que Poutine a réduit l’économie Russe à la simple exportation de pétrole, et l’a donc rendu ultra-dépendante des occidentaux et des chinois ?  »’

      réponse très simple : c’est faux. La dépendance Russe aux ventes d’hydrocarbures a en fait diminuée depuis l’arrivée de Poutine. Aujourd’hui, cela représente effectivement 68% des exportations Russes, mais 11% du PIB.

      Il ne vous aura certainement pas échappé que à la fin de l’URSS la Russie a connu quelques déboires. Pour faire rapide elle possédait un outil industriel vieillissant et peu efficace - ayant subi le contrecoup d’une absence d’investissement pendant un très long moment. De plus, lorsque des pays entiers se sont séparés de l’URSS, ils ont emportés avec eux tout ce que cette URSS leur ont laissé.C’est d’ailleurs assez ironique de voir qu’une partie de la richesse Allemande actuelle résulte en fait de cette appropriation de l’héritage soviétique laissé dans les pays passés sous influence Allemande (Pologne, pays baltes, ...)

      Et alors que l’URSS a décidé de se saborder justement pour faire rentrer les capitaux nécessaires afin de doper l’investissement dans le pays, ils ont pu constater depuis 1991 qu’il n’en a rien été, avec notamment l’expérience tout à fait cuisante de Ieltsine, ou l’investissement attendu qui devait découler des réformes néolibérales s’est traduit par un dépeçage et un pillage industriel sans précédent, accompagné d’un désastre social qui a fait reculer l’espérance de vie en Russie de presque 10 ans.
      La véritable raison de l’absence d’opposition en Russie est bel et bien là, cette opposition libérale s’est discréditée pour toute une génération de Russes. Le second parti du pays est le parti communiste, et si les élections sont truquées en Russie, c’est bel et bien eux qui sont visés dans les bidonnages.

      Pour répondre à votre question et bien que vous vous foutiez complètement de ladite réponse en bon troll pro-atlantiste que vous êtes, La Russie a bel et bien voulu moderniser son économie et le faire par l’investissement international. Ils se sont effectivement trompés, car le seul argent qui a afflué avait pour but non pas l’investissement mais le pillage pur et simple. 

      C’est pourquoi une politique recentrée vers l’investissement intérieur a été mise en place, en fait bien avant Maidan (en 2013). Cette politique se proposait de laisser un peu filer la monnaie associé à des taux d’intérêts assez modérés, de manière à ce que les entreprises Russes puissent emprunter à des taux très intéressants en termes réels. L’un des aspect de la politique occidentales des sanctions était de casser cette dynamique, et c’est effectivement en partie réussie, mais au final a accéléré le mouvement Russe en dehors du dollars (et en fait, en dehors des sources de financement occidentales). 

      Reste à voir ce que va donner ces orientations dans quelques années, lorsque le fiasco Ukrainien sera achevé et le redéploiement de l’industrie Russe effectué.


    • Alren Alren 13 février 2015 12:45

      M. Roumestand, inutile de salir Agoravox avec la m... de la propagande officielle dans laquelle nous sommes déjà plongés à notre corps défendant en « occident » !


      Le « président » Porochenko a pris le pouvoir à la faveur d’un coup d’état fomenté avec l’aide des services secrets occidentaux et les tireurs de la place Maïdan étaient proputchistes. Les manifestants étaient soutenus matériellement par « l’empire » pour une « révolution de couleur ».
      Les opposants aux putchistes n’ont pas eu le pouvoir de voter à une élection-bidon dont le résultat était connu d’avance. Les communistes et les russophones de la région contrôlée par les nazis sont toujours pourchassés violemment quand ils ne sont pas assassinés.
       

      • doctorix doctorix 13 février 2015 16:15

        Il n’y a aucun accord, puisque les habitants des deux régions dissidentes n’ont pas participé à la discussion. 

        Ce qui est quand même se foutre du monde.

        Ils ont semble-t-il la situation fermement en main, et ne céderont pas d’un pouce, accords ou pas.

        Cependant, il faut noter l’hypocrisie absolue d’Obama, qui se demande s’il faut livrer des armes à Kiev, alors qu’il les arrose littéralement d’armement depuis un an, bien avant Maïdan.

        http://www.legrandsoir.info/des-armes-pour-kiev-l-odyssee-de-l-an-124-ur-82072.html

        (J’avais écrit un article sur ce sujet, mais il n’a pas eu l’heur de plaire aux « rédacteurs », ou réputés tels).

        En fait, Hollande et Merckel ne maîtrisent rien du tout, Obama non plus :

        Le pouvoir est ailleurs, aux mains du complexe militaro-industriel américain qui distribue des armes au travers de toute la planète sans aucune autorisation gouvernementale ni accord de l’ONU, au gré de décideurs occultes et des fabricants d’armement.

        Dans cet histoire, seul Poutine maîtrise quelque chose, et cet article qui le place en position de faiblesse est une imposture.

        Quand à notre Président, ce petit bourgeois de province que le pouvoir rend fou, le voilà qui nous parle de guerre avec la Russie, première puissance nucléaire mondiale, comme s’il s’agissait de prendre le thé...

        Il est complètement à la masse, il est temps d’en prendre conscience.


      • lsga lsga 13 février 2015 16:16

        ce sont la Russie, l’Europe et les USA qui se font la guerre, pas les ukrainiens de l’Est et de l’Ouest.
        Si vous n’avez pas compris ça, vous n’avez vraiment rien compris.

         


      • doctorix doctorix 13 février 2015 16:50

        Ne jamais entrer en discussion avec lsga, il a l’esprit tellement tortueux qu’il rendrait folle une chèvre.


      • lsga lsga 13 février 2015 16:54

        oui enfin moi je comprends ce qu’il se passe, et cela ne m’étonne absolument pas que Poutine puisse du jour au lendemain mettre fin à la guerre en Ukraine sans avoir à consulter la population ukrainienne.

         
        Toi, tu ne comprends rien, et tu as l’esprit torturé. Tu crois que les USA sont méchants, et que les russes sont gentils, et que les guerres ont des causes nationales et culturelles.

      • Croa Croa 13 février 2015 23:56

        « alors qu’il les arrose littéralement d’armement depuis un an, bien avant Maïdan. »
        *
        Oui, sauf que si c’est officiel et revendiqué ce n’est plus du tout pareil ! Les armements fournis ne seront plus aussi bas de gamme et une implication de ce niveau c’est une entrée en guerre tout simplement ! 


      • Rmanal 13 février 2015 13:13

        On va bien rigoler dans les commentaires à cet article. Ca va être un massacre smiley


        • alinea alinea 13 février 2015 13:27

          Cet accord ne serait-il pas un coup de pouce à Kiev bien mal en point ???
          Dit autrement : cet accord aurait-il vu le jour si Kiev encerclait les résistants et était à un doigt de les écraser ?


          • jef88 jef88 13 février 2015 14:08

            Et l’ONU ? ? ?
            A quoi ça sert ????
            ah oui il y a les vétos .....


            • Xenozoid Xenozoid 13 février 2015 15:10

              Quelle que soit la solution, ou révolution, proposée, elle doit être présent-orientée plutôt que tournée vers l’avenir si l’on veut véritablement voir un quelconque changement. Mais aussi, ne plus réagir, mais agir.


              • asterix asterix 13 février 2015 15:31

                L’accord ( ? ) permettra juste à l’Ukraine de se réarmer chez l’oncle Sam et de reporter à plus tard l’élimination des russophones. Parler de Porochenko comme d’un Président d’une Nation qui veut l’unité est d’une totale invraissemblance.


                • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 13 février 2015 15:55

                  Il est vraiment très difficile d’imaginer voir la paix venir du côté ceux qui avaient déstabilisé l’Ukraine ! C’est la même chose qu’en Irak !

                  C’est la FAUTE à l’Occident si l’Ukraine est ainsi détruite et dispersée, jamais il ne fallait la tirailler ainsi et créer les deux parties qui ne se remettront plus jamais d’abord : L’Ukraine ne sera jamais embrigadée par l’Europe de l’Ouest ni n’appartiendra jamais à la Russie ! Reconstituer l’unité nationale et assurer l’intégrité territoriale voilà qui ne sera pas simple !


                  • Croa Croa 14 février 2015 00:01

                    Cette unité est-elle utile et a-t-elle un sens maintenant ?


                  • Michel Maugis Michel Maugis 13 février 2015 16:31

                    « N’oublions pas que le président Porochenko a été élu dès le premier tour sur l’ensemble du territoire national et que les Russes parlant de fascistes à propos des manifestants de Maidan se sont attiré la colère des Ukrainiens ... »

                    Excusez moi, mais vous êtes une véritable MERDE pour oser dire des choses que vous savez fausses.
                    Vous nous insultez pauvre petite crapule !



                    • straine straine 13 février 2015 19:19

                      Citation de Michel Maugis :
                      « Excusez moi, mais vous êtes une véritable MERDE pour oser dire des choses que vous savez fausses.
                      Vous nous insultez pauvre petite crapule ! »

                      + 1000000


                    • Michel Maugis Michel Maugis 13 février 2015 19:28

                      Je ne vois pas où est l’ insulte.

                      le droit d’ expression, qu’ est ce que vous en faites ?

                      Il y en a vraiment mare de ces petits merdeux fascistes qui veulent la guerre

                    • doctorix doctorix 13 février 2015 20:13

                      Ils ne savent pas ce qu’ils font, mais pas question de leur pardonner.

                      Bon sang, quand je vois à quoi, à qui, ça tient, une guerre...
                      On parle de millions de morts, là...
                      Et des petits cons osent venir souffler sur les braises, le cul dans leur fauteuil !

                    • alinea alinea 13 février 2015 20:43

                      Mais ils sont cons vaincus doctorix !
                      Poutine est un gros méchant qui a annexé la Crimée tandis que l’OTAN est gentil qui porte la démocratie !!


                    • Michel Maugis Michel Maugis 13 février 2015 22:02

                      @Straine


                      Excusez moi, j’ avais mal lu votre commentaire, qui est en faveur du mien avec votre +1000000

                    • Dom66 Dom66 13 février 2015 22:54

                      Citation de Michel Maugis :
                      « Excusez moi, mais vous êtes une véritable MERDE pour oser dire des choses que vous savez fausses.
                      Vous nous insultez pauvre petite crapule ! »

                      Moi aussi + 300%
                      Bravo Michel Maugis 


                    • antyreac 14 février 2015 12:21

                      Crapule menteur encore là pour raconter des conneries.


                    • Dom66 Dom66 13 février 2015 21:34

                      Dans les milieux bien informés ont s’autorise à penser…Roumestant en voila un qui a été sur le terrain (chez lui) un peu comme BHL


                      • lucidus lucidus 13 février 2015 23:31

                        Vive Vladimir Poutine ! US GO HOME !


                        • antyreac 14 février 2015 12:24

                          Tu te prends pour un manifestant gauchiste...


                        • Doume65 14 février 2015 00:50

                          « L’accord laborieux signé à Minsk entre la Russie et l’Ukraine »

                          Je ne sais pas ce que dit l’article après cette introduction et je ne veux pas le savoir.
                          Quand on commence par une telle désinformation...

                          Cet accord a été conclu entre les forces de Kiev et les séparatistes. Le texte de l’accord ici.

                          La seule référence à la Russie est dans ce paragraphe :

                          "– contribution des organes centraux du pouvoir à la collaboration transfrontalière des zones actuellement contrôlées par les républiques de Donetsk et de Lougansk avec les régions de la Fédération de Russie"

                          Cet article est incompréhensible, mais il y est question de contribution, pas de conflit.

                          Alors pourquoi dit-on qu’il s’agit d’un accord entre l’Ukraine et la Russie ? Tout simplement pour insuffler l’idée dans la population peu informée que la Russie est en guerre contre l’Ukraine. Donc qu’il y a un méchant impérialiste qui n’est pas chez lui.


                          • alinea alinea 14 février 2015 00:58

                            À peu près personne ne s’est préoccupé de cet article sur son fil !! smiley


                          • Dom66 Dom66 14 février 2015 10:36

                            Si c’est ça la trêve, alors perso je trouve que les partisans de Donetsk et Lougansk sont légèrement perdants par rapport à leurs succès militaire.

                            http://fr.sputniknews.com/infographies/20150213/1014670271.html


                            • Zeb_66 15 février 2015 18:58

                              Bravo l’auteur !
                              S’il y a beaucoup de mecs comme vous dans l’enseignement, je comprends
                              mieux une des causes profondes de son échec.
                              Minable...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès