Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Mirage et frégates de Taïwan : le bonjour documenté d’Alfred

Mirage et frégates de Taïwan : le bonjour documenté d’Alfred

Le 31 janvier dernier, dans un article expliquant que le dossier Tango (vente de 60 Mirage 2000 à Taïwan), je faisais part de la montée de l'exaspération croissante de certains milieux taïwanais à l'égard de qu'ils jugent être des attitudes méprisantes et déloyales des autorités françaises vis à vis de leur pays et de leurs citoyens.

Depuis quelques jours, des documents inédits, issus des carnets secrets d'Alfred Sirven, l'homme qui fut au cœur des dossiers Bravo et Tango, sont parvenus aux médias français et taïwanaisn ainsi qu'aux juges des deux pays.

Ces pièces inédites apportent de nouveaux noms, des numéros de comptes bancaires, y compris de la fameuse société Heine (basée au Luxembourg) dont il avait déjà été question.

A force de tirer avec mépris sur la corde de la patience, elle se brise

Dans les dossiers Bravo et Tango, une chose frappe les observateurs depuis plus de 20 ans : c'est le cynisme et le mépris avec lesquels les gouvernements français successifs ont traité à la fois les victimes ( les citoyens taïwanais qui ont payé d'abord des factures surévaluées, puis les contribuables français qui doivent rembourser les délits des corrompus de leur pays), et les acteurs survivants de ces contrats très particuliers.

Certes, les médias français n'ont pas vraiment joué un rôle essentiel dans la recherche et la manifestation de la vérité, soit en évoquant le sujet au minimum, soit en cherchant des pistes là où elles ne pouvaient se trouver.

Ainsi, on a vu des affaires parallèles se mettre en place comme autant de pare-feux contre la vérité et les faits, telles ces « affaires Clearstream », absurdes et aberrantes.

De son côté, la Justice de la République était impuissantée par les gouvernements successifs avec l'arme fatale du « secret-défense ».

En un mot, tout était fait afin de protéger les réseaux de corruption et de corrompus.

Quatre moyens essentiels ont été utilisés par ces gouvernements successifs pour cacher les identités de ces réseaux de corruption aux peuples concernés par leurs agissements crapuleux :

l'omerta, le silence, quand cela était possible.

Le secret-défense, quand les juges s'approchaient trop de la vérité

les pressions, les menaces et de possibles actes violents

l'orientation des recherches vers de fausses pistes voulues

Que nous révèlent les documents arrivés aux médias et à la Justice  ?

Les documents arrivés à la connaissance des médias et autorités judiciaires, tant de France que de Taïwan, sont consultables sur ce lien spécial créé par les militants anti-corruption de Taïwan, avec le soutien actif de l'association française jumelle, ANTICOR :

http://firebug87.blogspot.com/2012/04/corruption-affair-tango-du-nouveau.html

Ceux qui veulent connaître les détails ds comptes bancaires bloqués en Suisse au nom de la famille d'Andrew Wang se reporteront à ce lien francophone édité par nos amis taïwanais à destination des citoyens français et francophones :

http://firebug87.blogspot.com/2008/04/tableau-des-comptes-andrew-wang.html

Outre des listes de noms d'intermédiaires, de « consultants », de comptes bancaires, et autres documents que chacun pourra librement lire sur son écran, les inédits venus des archives cachées d'Alfred Sirven montrent la piste que ce lien officiel ( rapport contre la corruption et le blanchiment) avait déjà signalée :

http://www.assemblee-nationale.fr/rap-info/i2311-626.asp

Se reporter au témoignage accablant, mais non suivi d'effets réels de la part des autorités françaises, du banquier Joël BUCHER, qui officiait à l'époque comme directeur de la Société Générale à Taïwan et a été témoin de nombreux faits reliés à ces deux dossiers.

Que nous disent donc documents et ce témoignage de première main ?

Que le système permettant la corruption de personnalités françaises ou de partis politiques français était basé sur une idée simple, mais ingénieuse :

en échange des sommes discrètement versées à des banques, sur des numéros de comptes déterminés par les réseaux concernés, les bénéficiaires de la corruption bénéficiaient de prêts-miroirs, via Clearstream, mais sans comptes nominatifs – ce qui aurait été de la dernière stupidité- qui ne seront jamais remboursés puisque la banque avait déjà touché la somme prêtée compensant le prêt accordé !

En clair, légalement, rien à reprocher à personne, puisque tout un chacun a le droit de demander à une banque un prêt et que toute banque a le droit de ne pas exiger de son emprunteur le remboursement de son prêt.

Certes, cela ne se fait pour les dettes grecques, irlandaises ou espagnoles, que les peuples sont obligés par les gouvernements à payer par la misère et le chômage, mais voilà comment la corruption a été pratiquée systématiquement dans les dossiers Bravo et Tango.

Avec les pièces inédites publiées sur les liens plus haut, la Justice a de nouvelles pistes très détaillées pour travailler, sans être arrêtée par la secret-défense, rempart de corrompus.

Dans ce contexte, inévitablement, des questions vont se poser sur la possible action du Ministre du Budget que fit Nicolas Sarkozy de 1993 à 1995, puisque ce Ministère fut chargé de redistribuer les commissions, légales en droit français, mais INTERDITES par les contrats signés par la France.

Par ailleurs, en agissant vite et fort, les juges qui ont reçu ces documents et devraient, selon nos sources, en recevoir bientôt d'autres, pourront donner argument, dans l'intérêt des contribuables français, à une possible baisse des sommes à payer à Taïwan que la Cour d'Arbitrage International décidera contre la France et des entreprises privées.

Conclusion provisoire morale, civique et financière

Concluons provisoirement par ces mots d'une militante anti-corruption de Taïwan, traduits en français :

« Dans ces dossiers, les autorités françaises ont fait preuve depuis 19 ans (mort du capitaine Yin) d'un cynisme révoltant, d'une mauvaise foi indigne, de mensonges éhontés, d'un mépris ouvert et de méthodes dignes de régimes corrompus, contraires aux règles des Etats de droit dont la France se revendique d'en être.

Tout peuple mérite le respect, petit ou grand, car le respect mutuel des droits et des intérêts est la source de relations harmonieuses pacifiques entre les peuples et les Etats. Il importe que les autorités français cessent de prendre les citoyens taïwanais pour des pies de vaches à argent pour leurs corrompus et respectent les lois internationales et les contrats qu'ils signent avec les autres.

Notre pensée la plus amicale et fraternelle va aux citoyens français qui, s'ils ne réagissent pas eux-mêmes, ou via leurs élus et partis politiques, ou encore associations anti-corruption, risquent encore de payer de très lourdes sommes à Taïwan en lieu et place de corrompus qui se cachent lâchement derrière des banques qui ont participé aux délits contre eux ».

 

Illustration : TaiwanAirPower


Moyenne des avis sur cet article :  4.74/5   (46 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • paul 2 avril 2012 17:29

    D’après les infos disponibles ( Médiapart) les 630 millions d’euros dus à Taïwan ont été confirmés en juin dernier par la cour d’appel de Paris, après le recours de Thalès, qui pourtant n’en paierait que 27 % ; le reste étant à la charge de l’État qui était garant du contrat pour la DCN .
    Mais Matignon indiquait en 2011, « qu’il entreprenait des démarches auprès des autorités taïwanaises afin d’obtenir un remboursement au moins partiel dans l’hypothèse où celles ci obtiendraient des intermédiaires, la restitution de tout ou partie des commissions versées » .

    Cette affaire étant engagée depuis 1991, bien des gouvernements ont été concernés, tous se sont caché derrière le secret défense, comme l’affaire Karachi . Le contribuable au final paiera la note .


    • Philippe Vassé Philippe Vassé 3 avril 2012 08:35

      Cher Paul,

      François Fillon a effectivement exprimé ces souhaits dont Taipei n’a pas tenu le moindre compte.

      Au contraire, Taïwan a déposé le dossier BOA (entretien et pièces des frégates) à la Cour d’Arbitrage International et est en voie de déposer à la même juridiction le dossier Tango.

      Non seulement, François Fillon est mal engagé dans la voie qu’il indique, mais l’Etat français risque d’être encore condamné deux fois à des sommes au total bien plus grosses que la première affaire (Bravo).

      Bien cordialement,


    • Webes Webes 4 avril 2012 14:54

      L’etat Francais a commencé a payer, si je ne me trompe cela ete voté en fin ou debut d’année dans un rectificatif budgétaire. Une partie des fonds ont ete pris sur le budget de la CAF


    • pens4sy pensesy 2 avril 2012 23:51

      en conclusion, il faut virer cette clique et la mettre au trou.


      • Blé 3 avril 2012 17:27

        Si la justice connait les acteurs de cette corruption, je serais d’avis que ces acteurs soient tenus de verser des amandes (des sommes conséquentes) au trésor public.


      • Philippe Vassé Philippe Vassé 4 avril 2012 15:15

        Cher Blé,

        Le remboursement des sommes payés pour les corrompus français devrait être, avec des intérêts, la règle impérative d’un état de droit.

        Dans le cas de Taïwan, 16 corrompus identifiés ont été jetés en prison, Tous leurs biens ont été saisis et confisqués.

        Un exemple à suivre,

        Bien cordialement,


      • zic_quili 3 avril 2012 10:24

        Bon, j’aimerais ajouter une petite touche personnelle a ces faits averes desormais, mais qu’il conviendrait de replacer dans leur contexte.


        Pour commencer, M. le chevalier blanc Philippe Vasse, connnaissez-vous beaucoup de contrats d’armements effectues a cette epoque, annees 80-90, qui ne se soient pas bases sur une corruption active de certains elements cle cote acheteur ?

        Je vais vous repondre : non, il n’y en a pas, et non seulement cela concernait les contrats d’armements mais aussi les gros contrats de construction, d’infrastructures, et d’energie pour ne citer que ceux-ci.
        C’etait simplement une regle existante sur ces marches. Il fallait mettre la main a la poche pour remporter le contrat. Apres, ces systeme complexes de retro-commissions allaient de soi lorsque que les dessous de table s’averaient representer des sommes astronomiques. 
        C’etait simplement des montages financiers, via chambres de compensation obscures, via des banques peu regardantes, mais lesquelles l’etaient a cette epoque ?
        Et encore maintenant d’ailleurs, arretons de se voiler la face.

        Maintenant, venons-en au message horrifie et sainte-nitouche cote taiwanais.
        Il est fabuleux, quand on connait la corruption totale qui existe dans ce pays, a tous les echelons, dans tous les secteurs, et quand on sait le pouvoir immense que detient la mafia a Taiwan.
        Cette omnipresence est transparente pour le pekin moyen mais se fait ressentir tres vite des que l’on met le pied dans les cercles de pouvoir ou que l’on s’engage dans des affaires qui brassent un peu de cash.

        Alors, M Vasse, merci d’ouvrir un peu les yeux, d’avoir le bon sens/’honnetete de ne pas jeter la pierre de cette maniere, et de ne pas vous ranger aussi servilement du cote taiwanais.

        Leur message est sublime de fausse candeur et d’hypocrisie. Point barre.

        Je precise que je suis aussi un Francais qui reside a Taiwan.

        • Philippe Vassé Philippe Vassé 3 avril 2012 10:40

          cher zic-quili,

          Merci de votre message instructif, mais vous avez certainement quelques informations en retard, surtout pour un Français vivant à Taïwan.

          Primo, dans cette affaire (on parlera bientôt d’autres contrats internationaux), c’est la partie française qui a été la plus avide de corruption et la plus protégée par ses gouvernements.

          Ensuite, comme vous le noterez, la Justice taïwanaise n’a pas beaucoup de leçons à recevoir de celle qui existe en France, elle qui a mis en prison un ancien Président, d’anciens ministres, des élus (récemment à Rueifang), et la majorité des corrompus de son pays !!

          Enfin, vous aurez bien lu que la lutte contre la corruption qui vole l’argent des peuples, ici tant français que taïwanais, est internationale car le mal est international.

          Le reste de vos propos ne mérite pas de s’y arrêter tant ils semblent inquiets que des documents sortent sur les bons corrompus encore à l’abri en France.

          Il est intéressant de voir qu’un Français de Taïwan a de plus comme seule réaction quand ses concitoyens vont payer cher la corruption de certains de leurs dirigeants, de venir se vanter de vivre dans le pays dont le peuple s’est fait 3 fois voler et spolier par des corrompus français, Taïwan ayant poursuivi les siens sans secret-défense.

          J’espère que vous n’êtes pas de ce réseau basé à Taipei dont quelques membres ont été actifs dans la spoliation organisée de tout un peuple qui l’accueille si gentiment.

          Bien cordialement,


        • moussars 3 avril 2012 11:19

          @zic_quili

          Bien minable réaction !
          Vous me faîtes penser à celui qui vient de voler et qui répond, pour toute défense :
          Mais il n’y a pas que moi ! Le voisin d’en face à voler encore plus que moi !

          Vassé a raison : vous devez être « intéressé » à l’affaire... qui est une affaire criminelle... où on retrouve encore et toujours l’ineffable Sarkozy...


        • zic_quili 3 avril 2012 11:25

          Vous ne comprenez rien.

          Taiwan est un haut lieu de la corruption et de la mafia. C’est completement generalise, et reconnu par son peuple.
          Oui, ils font des efforts significatifs, surtout depuis quelques annees et la fin du regne de Chen mais on n’est encore loin d’un regime debarrasse de ce fleau qu’est la corruption.
          Alors, arretons de pousser des cris d’orfraie et d’en rajouter a l’instar du communique taiwanais.


        • zic_quili 3 avril 2012 14:22

          Pfouhhhh

          Quel niveau ...
          On m’accuse d’abord d’etre sarkozyste (pour moi, c’est, en effet, une accusation) et maintenant on balance que je serais fonctionnaire. En rang les mous du bulbe, en avant, maaaaaarrche !

        • Philippe Vassé Philippe Vassé 4 avril 2012 13:13

          Cher Zic quilli,

          Bien, on a compris : 23 millions de gens vivant dans une démocratie qui met ses politiques en prions sont des corrompus et des mafieux. Et vous vivez parmi ces gens-là ?

          Par ailleurs, si vous ne comprenez pas que les commissions existent dans des contrats, pas tous, mais cela existe car ceci est légal et déclaré au fisc par les entreprises et donc par les bénéficiaires, les rétrocommissions sont, au niveau mondial, interdites, et jusqu’ici, les seuls qui ont eu le privilège de se faire attraper la main dans le sac avec ces pratiques indignes de doubles voleurs sont des....Français !

          C’est dommage, mais ce sont les faits !

          Prochainement, nous remonterons le temps et irons revisiter les années 1988 -1990, avec l’identité de quelques Français qui vinrent s’installer à Taïwan pour assurer les réseaux de corruption, commissions ET RETROCOMMISSIONS.

          Dans les contrats d’armements passés entre divers pays,, pour l’heure, aucune rétrocommission n’a été trouvée. Sur les contrats de la France avec l’Indonésie, Abu Dhabi et l’Arabie Saoudite, cela a été le cas !!

          La distinction entre commissions commerciales et rétrocommissions devrait vous être évidente.

          Ceci dit, dans Taïwan dispose d’une agence indépendante anti-corruption, pas la France.

          En France, aucun corrompu n’a été condamné, ni même poursuivi.

          A Taïwan, 15 sont en prison, un autre est décédé.

          Par ailleurs, ayant fait des recherches sur les mafias dans le monde, notamment en Asie et dans les Balkans, je précise que je n’ai jamais entendu parler de mafieux qui donnaient des commissions pour les reprendre ensuite. Cette pratique semble unique et concernerait seulement les politiques français.

          Par contre, je vais vous rassurer : récemment, j’ai été amené à rencontrer à Taïwan, dans une grande cité de la côte ouest, un homme présenté par des journalistes amis comme « un chef mafieux », ceci pour mes enquêtes de recherches sur la société taïwanaise,

          En discutant avec lui, j’ai cru comprendre dans son discours, très calme et poli, qu’il avait, disons, « une certaine vindicte » contre certains Français qui, selon lui, méprisent son pays, manquent de respect à des gens de sa famille, ce qui, dans la culture chinoise, peut avoir, dit par un tel homme, des conséquences très fâcheuses. Comme dans les pays méditerranéens !

          Si en plus, vous aggravez la situation avec vos propos quelque peu « excessifs » en visant ses activités après avoir tenté de justifier les rétrocommissions et le vol des citoyens de France et de Taïwan, et cela pour des corrompus impunis.

          Rappel : les corrompus taïwanais ont vu leurs biens mal acquis repris par l’Etat.

          Et en France ? Comment dit-on « impunité pour les corrompus » qui font payer aux autres leur enrichissement illicite ?

          Bien cordialement,


        • zic_quili 3 avril 2012 11:19
          « ce réseau basé à Taipei dont quelques membres ont été actifs dans la spoliation organisée de tout un peuple qui l’accueille si gentiment »
           ??
          ahaha, non, je n’ai pas cet honneur loool

          « un peuple qui l’accueille si gentiment » : ca veut dire quoi ? Je vis a Taiwan, oui, comme j’ai vecu dans plus d’une dizaine d’autres pays. Les Taiwanais ne sont pas mechants, mais dans les autres pays aussi, ca s’etait bien passe. Et que je sache, on ne lapide pas les etrangers en France.
          Elle serait pas un peu paranoiaque votre vision des choses et cette admiration sans borne que vous semblez porter pour le peuple taiwanais ... au detriment d’autres peuples, dont le votre peut-etre ?

          Pour l’ancien President Taiwanais et sa femme, oui, super, la taule pour 19 ans, faut dire aussi corrompre a ce point en plus de plus de 20 milliards de dollars d’argent detournes ou blanchis, il aurait vraiment fallu a Taiwan etre du niveau d’une dictature africaine pour ne pas condamner fermement ce super escroc.

          La bonne question a se poser pour moi est plutot comment a-t-il pu sevir si longtemps (2 mandats soit 8 ans), pour des montants aussi enormes (et on n’est pas dans une monarchie petroliere), et combien de dizaines, centaines, milliers d’autres personnes sont certainement mouillees jusqu’au cou et s’en sortiront parce qu’on ne peut pas jeter tout le monde haut place en prison ...

          C’est pourquoi votre assertion penible « la Justice taïwanaise n’a pas beaucoup de leçons à recevoir de celle qui existe en France, elle qui a mis en prison un ancien Président, d’anciens ministres, des élus (récemment à Rueifang), et la majorité des corrompus de son pays » peut vraiment porter a rire, si la place de la mafia dans ce pays n’etait aussi importante.

          Mais bon, vous semblez vouloir continuer a vous aveugler, coute que coute, et preferer « cracher » sur la France qui « a vole et spolie 3 fois » ce gentil peuple bon enfant taiwanais. 
          Mon dieu, j’ai failli m’evanouir d’horreur. 
          Je condamne fermement la corruption mais elle a ete massive, pas seulement de la part de la France, et pas seulement au detriment de Taiwan.
          Vos propos sont plus que candides cher ami resident.
          Je reve ...

          • moussars 3 avril 2012 11:23

            Sarkozien ou sarkozyste, zic ?


            • zic_quili 3 avril 2012 11:28

              Pfouhhh ...

              Pas une seconde.
              Qui parle politique ici ?
              Je m’en bran... de Sarkozy, et cette magouille Tango ou autres aurait pu etre faite par n’importe quel ripou, ca aurait ete du pareil au meme pour moi.
              Alors vos obsessions politicardes, merci de vous les garder.

            • zic_quili 3 avril 2012 11:39

              Ah oui, j’ai oublie de relever cette niaiserie :


              « Le reste de vos propos ne mérite pas de s’y arrêter tant ils semblent inquiets que des documents sortent sur les bons corrompus encore à l’abri en France ». 

               ???
              ahahaaaa, mais bien sur, je suis effare.
              Restons serieux cher chevalier blanc, vous me connaitriez, vous auriez un peu honte de ce genre d’allusions minables. Voire beaucoup. Puis mort de rire si vous etes un tant soit peu sympathique.

              • Philippe Vassé Philippe Vassé 4 avril 2012 13:26

                Cher zic quili,

                Je ne demande qu’à vous connaître, mais vous vous cachez derrière un pseudonyme qui ne fleure pas bon le courage de ses opinions.

                Ceci dit, je suis certains que vos propos sur Taîwan et les Taïwanais ne sont pas très appropriés pour un résident français qui a apparemment peu de vrais contacts avec la société taïwanaise réelle ( je ne parle pas des politiciens professionnels, mais du peuple qui travaille, vit et assure le développement du pays).

                Il est bien de traiter un peuple de mafieux et de corrompus, mais cela n’est recevable que par un homme qui assume ses dires avec courage et transparence.

                Je vous invite donc à un « coming out » honnête afin de donner du poids et de la consistance vos déclarations d’amour envers le pays qui vous accueille.

                Car insulter un peuple en se cachant derrière son anonymat, ce n’est pas bien courageux, ni glorieux.

                Faites comme moi, même quand mes activités m’amènent à rencontrer un homme de ce qu’on appelle en France « le milieu », je le fais à visage découvert et sans honte.

                A vous donc d’avoir la même sincérité courageuse, A moins que vous ne soyez un diplomate français de Taïpei ( probabilité professionnelle à retenir par vos plus que 10 pays visités), ce qui donnerait à vos messages une saveur politique plus aigre.

                Bien cordialement,


              • zic_quili 4 avril 2012 15:07

                ? ???

                De plus en plus hallucinants vos messages mon cher Vasse, pardon, Sherlock Holmes, je devrais dire.

                Maintenant, je suis cense etre diplomate, notre cher chevalier blanc essaye de me coller une profession en plus de vouloir mettre un nom sur mon pseudo.

                Bon, ca, ca va encore, ridicule, mais passable quand meme.

                EN revanche, me dire que j’insulte un peuple alors que je ne fais qu’enfoncer une porte ouverte en parlant du poids de la mafia et de la corruption ici, a Taiwan, et sachant que tout le monde le sait - le peuple taiwanais -, et le reconnait aupres de personnes etrangeres comme moi, une fois mis en confiance - aucune honte a cela, c’est un etat de fait qui tend en plus a s’ameliorer, a changer depuis le depart de Chen, comme je l’ai deja indique (faut toujours se repeter a l’infini avec les neuneus) -, c’est plus qu’indecent.

                Cela releve simplement de l’imbecillite la plus totale.
                Restez dans votre aveuglement, votre mediocrite, ma chere loque (c’est un jeu de mots Sherlock, ne vous fachez pas outre-mesure), et continuez a ecrire votre soupe, je vous laisse a vos niaiseries.
                Et, de mon cote, je n’ai pas (plus) envie de vous connaitre.

              • Philippe Vassé Philippe Vassé 4 avril 2012 15:37

                Cher Zic quili,

                je note que votre courage civique vous interdit de sortir de votre anonymat, mais que, bien évidemment, Taïwan est un repère de corrompus et mafieux, selon vous.

                On se demande ce que vous faites encore dans ce coupe-gorge bien connu que serait, selon vous, Taipei et tout le pays... A part aligner des jeux de mots de niveau jardin d’enfants que vous souhaitez même expliquer, comme si vos jeux de mots idiots avaient un quelconque intérêt.....

                Bon, excepté vos opinions énoncées et répétées, avez-vous des faits précis à aligner ?

                Ou préférez-vous la lâcheté de l’anonymat liée à des attaques qui, lorsqu’elles sont lancées, doivent être ensuite prouvées si l’on est un homme honnête ?

                Je vous invite donc, même caché sous votre masque de lutteur anonyme contre la corruption que vous avez vue partout dans le pays, mais que vous ne parvenez pas à identifier (lieux, noms, sociétés impliquées), à aller voir l’agence indépendante de lutte contre la corruption à Taipei.

                Elle accueillera vos informations connues de tous, selon vous.

                Il est bien de discourir dans le vide, caché derrière votre pseudonyme et crachant sur un peuple avec hargne, il serait mieux de mettre vos convictions anti-corruption annoncées en pratique....

                Si votre héroïsme de lutteur masqué ne permet pas ce contact avec cette agence, envoyez-moi les preuves de vos avances orales, je ferai suivre dans les médias de Taïwan, pour un pays encore plus « propre » par rapport au fléau de la corruption.

                Du courage, cher Monsieur, du courage, de la hauteur, et des faits avérés.

                Bien cordialement (avec le souci du respect d’autrui)


              • zic_quili 4 avril 2012 15:50

                ahahahaaaa, quelle belle ame, quel coeur pur, un vrai heros notre chevalier blanc.


                Il attaque, il pourfend le vilain que je suis, qui ose des « jeux de mots idiots niveau jardin d’enfants », le tout ecrit en gras et bien gros que l’on comprenne a quel point notre seigneurie est offusquee et ne peut admettre tel outrage de si bas niveau loool 

                Mon dieu, quel ramassis d’aneries ...

                Vous ne vous arrangez pas, avec le temps, cher ami.
                Prenez un peu de recul, petez un coup, vous verrez, ca vous fera le plus grand bien :))

              • Philippe Vassé Philippe Vassé 5 avril 2012 00:19

                Cher Zic-quili,

                Quand couardise et bêtise font concurrence, les deux défauts arrivent ex-aequo !

                Bien cordialement,


              • zic_quili 5 avril 2012 03:47

                Voui

                C’est bien mon garcon, lachez-vous encore un peu (et oubliez vos « bien cordialement » ridicules, mon petit, vous n’etes pas ministre et moi non plus, vous n’etes pas tenu d’utiliser ce phrase pompeux ... a l’image de l’auteur peut-etre ? ;)

              • Iren-Nao 4 avril 2012 11:04

                Vasse

                Ne faites pas le blaireau a l’excès.
                Zic a raison il n’existe pas un contrat d’armement ou que ce soit qui se fasse sans pot de vin et rétro commissions.
                A défaut de connaitre Taiwan je connais les Chinois et je peux bien sur jurer que des gens si gentils jamais ne se livreraient a la moindre corruption. Révoltant !
                D’abord en Chine (et Taiwan c’est la Chine) il n’existe pas de corruption, tout au plus il est bien seant de récompenser les services rendus.
                Vu le cote hautement moral de la vente d’armes il est naturel que les affaires se traitent au même degré de moralité.
                Il devrait y avoir des limites a la niaiserie Bobo.

                Iren-Nao


                • Philippe Vassé Philippe Vassé 4 avril 2012 13:37

                  Cher Iren-Nao,

                  Vous avez bien raison de supposer que d’autres pays pratiquent, peut-être, les commissions - quand elles sont légales et prévues par le contrat commercial.

                  Rares par contre sont les Etats assez stupides pour signer un contrat stipulant le contraire et le faisant ouvertement ensuite. Cela s’appelle des « Etats niais ».

                  Quand, en plus d’être stupides et de porter atteinte gravement à leurs propres intérêts, ils pratiquent les délits criminels de rétrocommissions et l’assassinat d’officiers étrangers, cela change de registre.

                  Ne pas distinguer entre les deux choses revient à verser dans une confusion d’esprit dommageable.

                  Bien, pour l’heure, le seul Etat qui a été PRIS les mains dans le pot de confitures sur 5 contrats d’armements avec des rétrocommissions, délits criminels internationaux, est l’Etat français : avec Taïwan, avec Abu Dhabi, avec l’Arabie saoudite, avec l’Indonésie et enfin le Pakistan.

                  Alors ? On peut accuser les autres,mais sans preuves, cela relève de la spéculation pure.

                  Par contre, pour la France, cela a déjà coûté pour les 5 contrats cités, quelques milliards d’euros aux citoyens français et environ 30 morts, entre ceux des contrats de Taïwan et du Pakistan.

                  On continue ou on arrête ce jeu de massacre social, humain et économique ?

                  C’est la seule question que tout être sensé devrait se poser. Les spéculations sur ce que font les autres sont ici vaines, car elles relèvent d’une veulerie inquiétante.

                  Bien cordialement,

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès