Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Monsieur le président Nicolas Sarkozy je vous fais une lettre...

Monsieur le président Nicolas Sarkozy je vous fais une lettre...

... que vous lirez peut-être... Vous vous rappelez le texte de Vian pendant la guerre d’Algérie... des tas de gens l’ont chanté. Dont un bon nombre de ringards, il est vrai. Il n’empêche, ce « Déserteur » avait eu un succès retentissant, exprimant pour la première fois des réticences sur ce qui était présenté comme une simple « opération de police » par le ministre de l’Intérieur de l’époque (à vous de deviner qui *) et qui s’est très vite transformée en guerre véritable, avec son cortège d’exactions de part et d’autre.

Aujourd’hui, donc, notre bon président dans son infinie sagesse militaire a décidé que nous allons mourir pour le pavot. Comme le dit mon confrère Henry, le hic "c’est que ça ne passe pas". Ni à l’Assemblée nationale, plutôt frileuse, ni dans l’opinion publique qui se dit déjà qu’elle n’a pas voté pour qu’on entre en guerre... alors qu’on l’est déjà, en fait. L’envoi de "forces de sécurisation " cet euphémisme, évoque étrangement en effet cette fameuse "opération de police" dans les années 50 qui s’est terminée piteusement à... Evian. Une opération commencée par une phrase célèbre :“contre les séparatistes, ça ne peut être que la guerre”**. Allons-nous recommencer la même erreur ? Devrons-nous à nouveau déserter ? Fort heureusement, me direz-vous, l’armée de conscription n’existe plus, ne restent que les engagés...

Se battre, et pas contre n’importe quoi, comme vient de le rappeler fort maladroitement notre Premier ministre bien pâlichon. Ils vont se battre, nos valeureux soldats "pour qu’il n’y ait pas un nouveau 11-Septembre 2001", a-il déclaré avec emphase devant une Assemblée nationale bien surprise devant cette évocation inopinée de la catastrophe. Une déclaration qui laisse bien perplexe : même un Redeker, ce faux philosophe d’opérette n’y aurait pas pensé, à cette explication sortie du chapeau d’un Premier ministre venu à l’Assemblée tenter de vendre (plutôt en traînant les godillots) la nouvelle lubie présidentielle. Ou bien, effectivement, il y en a un autre en préparation, de 11-Septembre, et seul le président l’aurait appris lors de ses dernières rencontres avec le président américain, ou bien l’intervention de "quelques" soldats supplémentaire va réussir à inverser la vapeur et faire gagner une coalition hétéroclite de soldats qui jusqu’ici n’avait en rien endigué la reconquête du pays par les talibans. Ou notre Premier ministre prend ses renforts pour des surhommes et ses Rafale comme l’avion du siècle, ou... ce sera un fiasco, dont certains s’extraient à tire d’aile en ce moment dans les forces engagées, les Canadiens comme les membres de l’Otan. Même les Anglais n’y croient plus : retranchés sur l’aéroport de Bassorah, leur "autre planète", ils n’ont participé en rien aux derniers événements et aux coups de boutoir des milices de Sadr.

Cette guerre, perdue d’avance tant elle s’est mal engagée, nous n’avons donc pas à la faire... oui, mais. Notre président, un peu têtu sur les bords y tient. Et, pour arriver à convaincre son peuple, devra bien trouver une méthode. Sa récente visite au Royaume-Uni devrait l’y aider : là-bas, il y en a un qui a tout compris, à comment vendre une guerre, et ce, même sur plusieurs années d’affilée. En s’attaquant à la base aux futures recrues parmi les soldats : les lycéens.

Récemment encore, on vous expliquait ici même que la propagande américaine continuait à fonctionner à pleins tubes en Irak, alors qu’elle s’était imposée avec force en 2003 déjà à l’ONU avec un Colin Powell en représentant de commerce de la mort. Il n’y a pas que lui. Un homme s’était associé au mensonge, et est allé tout aussi loin en s’enfonçant dans des affaires louches comme celles de la mort du Dr Kelly, c’est Tony Blair, le meilleur allié de W. Bush avant que n’apparaisse sur la planète son deuxième "caniche" européen... un Tony Blair qui a pensé qu’un jour, peut-être, il serait rattrapé par l’Histoire, qui le jugera pour ce qu’il a commis, à savoir un énorme mensonge d’Etat. Un Tony Blair sur ses gardes, qui a songé à cette perspective dans quelques années en prévoyant dès à présent son désamorçage. Avec un procédé dont je vous laisse juge : celui de vouloir présenter l’arrivée de l’Angleterre dans cette guerre irakienne de façon frelatée dans les livres d’histoire des lycées anglais, en commençant cette fois par des recommandations faites aux enseignants sur la façon d’aborder le problème, en provenance directe du ministère de la Défense anglais (MOD).

Ce sont ces recommandations douteuses qui ont fait bondir aujourd’hui les enseignants anglais. A sa façon, donc, Blair revisite sa propre histoire, qui n’est pas pour le moins très reluisante : à espérer que notre bon président ne s’en inspire pas. On peut même parler sans hésiter de falsification et de réécriture de l’histoire en général, ce dont ne se privent pas les enseignants anglais littéralement révoltés par la méthode employée. Il n’y a donc pas non plus qu’en France, au final, que l’Etat, en son chef, se targue de vouloir influencer les esprits via l’école...

Dans la partie "étudiants", ces recommandations évoquent bien la "reconstruction" du pays, mais en parlant des 5 000 écoles et des 20 hôpitaux reconstruits ou pas. Mais rien sur les destructions des bâtiments civils en général. Dans la partie "notes pour les professeurs", plusieurs phrases et commentaires font davantage bondir les enseignants. Car elles sont rédigées dans le plus pur style de propagande d’un autre âge :

A propos des armes de destruction massives, on atteint en effet des sommets :"Iraq was invaded early 2003 by a United States coalition. Twenty-nine other countries, including the UK, also provided troops... Iraq had not abandoned its nuclear and chemical weapons development program". After the first Gulf War, "Iraq did not honour the cease-fire agreement by surrendering weapons of mass destruction...", dit la note. Vous avez bien lu : selon le ministère de la Défense, les Anglais ont trouvé des armes de destructions massives, c’est sûr, puisqu’ils affirment que Saddam continuait à en produire ! L’intéressé lui-même dans son interview à 60 Minutes avait dit le contraire, mais il ne semble pas que le ministère anglais s’embarrasse de cette sorte de détails. Pour lui, on en reste à... Colin Powell et son grand cirque médiatique dans la version des écoles ! Quant à la "fantastique" coalition mise en avant, ses 32 cités contiennent L’Erythrée, Le Salvador (avec 374 soldats) et la Macédoine et le Kazakhstan. L’avant-dernier pour 31 malheureux soldats, et pour 27 chez les Kazakhs. Najaf, la ville sainte a été désertée dès 2004 par les Dominicains (300 soldats) et les Honduriens (368 hommes). Les Anglais vivent terrés sur l’aérodrome de Bassorah et n’en sortent plus depuis des mois.

A propos du pouvoir en place au moment de l’intervention, les textes officiels valent également leur pesant de cacahuètes : "The invasion was also necessary to allow the opportunity to remove Saddam, an oppressive dictator, from power, and bring democracy to Iraq". On évoque la grande idée généreuse d’apporter la démocratie, mais sans jamais évoquer non plus le fait que les Nations unies n’avaient en aucun cas soutenu cette décision. Présentée ainsi, elle ne peut qu’être une "bonne" décision aux yeux des étudiants ! D’autant plus que l’armée anglaise recrute aisément dans les écoles, on voit bien le danger à présenter les choses de façon unilatérale et sectaire. Et l’idée d’envahir l’Irak pour renverser le dictateur n’a jamais été au programme de l’invasion au départ : Saddam Hussein était alors celui qui avait protégé et armé Ben Laden, et était censé posséder de super-armes, un fait qu’aujourd’hui le Pentagone lui-même dénie "discrètement", mais qui est la seule excuse véritable qui a servi pour le renverser. "Nous savons qu’il (Saddam Hussein) a de nouveau essayé de fabriquer des armes nucléaires et nous savons qu’il entretient des relations de longue date avec des groupes terroristes, dont Al-Qaïda" clame à l’époque Dick Cheney : ce sera longtemps la seule thèse officielle. Et pas un journaliste pour le lui rappeler aujourd’hui. Pour ce qui est de la "démocratie" apportée, il faut tout autant minimiser, sinon dénigrer totalement : les Chiites seuls ont été portés au pouvoir, se mettant à dos la communauté sunnite et provoquant de facto une scission dans le pays. Le fait aussi de ne pas accepter la réintégration des anciens cadres du parti Baassiste au sein des administrations, en plus de désorganiser le pays, peut être aussi considéré comme un sectarisme et un déni de démocratie. Les hommes en place ayant des compétences ont manqué lors du redécollage économique du pays, si tenté qu’il y en ait eu un. Il est toujours au point mort : les seuls qui en profitent sont... américains.

Question chiffres, également, dans les manuels, ce n’est pas tout à fait ça : "Over 7,000 British troops remain in Iraq... to contribute to reconstruction, training Iraqi security forces... They continue to fight against a strong militant Iraqi insurgency." En fait le chiffre est en dessous des 5 000 depuis plus de cinq mois, Bassorah a été désertée par les Anglais et le "contrôle" de la ville est aux mains des milices privées payées par le gouvernement, on l’a clairement vu la semaine dernière avec les combats sanglants qui s’y sont produits. Les Anglais ne contrôlent plus que l’aéroport, et ne participent plus aux combats. Une interview au vitriol en avril 2007 d’un soldat anglais parue dans The Independent dressait un tout autre tableau de la situation. "Basra is lost, they are in control now. It’s a full-scale riot and the Government are just trying to save face", avoue le militaire de 27 ans à une journaliste, et qui précise aussitôt "I want people to see it as it is ; not the sugar-coated version". "Towards the end of January to March, it was like a siege mentality. We were getting mortared every hour of the day. We were constantly being fired at. We basically didn’t sleep for six months. You couldn’t rest. Psychologically, it wore you down". Pour lui, les jeux sont faits : "We should speed up the withdrawal. It’s a lost battle. We should pull out and call it quits." Partir, c’est ce que sont en train de faire les Anglais, dès aujourd’hui. Un seul homme a réussi à les empêcher de le faire plus vite : non ce n’est ni Gordon Brown ni Maliki, c’est Sadr et ses milices.

Partir, donc, certes mais en laissant quoi derrière ? Selon nos fameux propagandistes blairistes, un monde en marche, véritablement, entièrement sécurisé : "Over 312,000 Iraqi security forces have been trained and equipped (Police, Army and Navy)." affirme le manuel du parfait endoctriné. En fait, le pays est aux mains des factions et des groupes de miliciens icontrôlables, la police elle-même étant infiltrée par les miliciens Chiites. Le plus bel exemple en étant cette attaque d’un poste de police par l’armée anglaise pour délivrer deux de ses soldats retenus par cette même police ! Au final, ce sont les bulldozers anglais, qui, en fracassant l’un des murs de la prison, avaient permis de recouvrer les deux soldats retenus ! Une image écornée qui ne semble pas affaiblir le responsable de la prose gouvernementale : "From hospitals to schools to wastewater treatment plants, the presence of coalition troops is aiding the reconstruction of post-Saddam Iraq." On en est aujourd’hui à cinq années de présence en Irak, et à Bagdad c’est toujours trois heures maximum d’électricité par jour, le service des eaux est inexistant, les eaux de la capitale sont polluées par l’uranium appauvri et, dans les hôpitaux, on est prié d’apporter son sang ou de faire la quête dehors pour en avoir à transfuser. Comme pays "reconstruit", il y a mieux, beaucoup mieux !

A lire cette prose imposée, le représentant général des syndicats d’enseignants anglais ne décolère pas : "It is an attack on practices that we cannot condone in schools. It is a question of whether you present fair and balanced views or put forward prejudice and propaganda to youngsters." Car c’est bien là en effet la question : à quoi cela peut-il servir de mentir autant, si ce n’est pour faire passer l’idée d’une guerre qui a démarré par l’un des plus gros mensonges de tous les temps ? Le gouvernement anglais est-il aujourd’hui aussi peu sûr de lui, pour tenter de formater les plus jeunes esprits pour lui faire épouser ces thèses frelatées ? A-t-il aussi peur de cela, d’un retour de bâton dans la population anglaise, écœurée par le sort des soldats anglais et de la publicité faite à l’un d’entre eux, présenté comme ayant pris les mêmes risques que ses camarades alors que ce n’était visiblement pas le cas ? Dix petites semaines en Afghanistan, à Helmand, cajolé de près par les troupes d’élite et le voilà déjà un héros digne d’être futur roi, si besoin s’en faisait sentir (et si son aîné disparaissait !). Encore un peu et on aurait fait une guerre rien que pour lui... et pérenniser l’idée de l’obligation de royauté dans le pays.

Mentir, mentir... le propre des pouvoirs forts... qui régentent, on le sait... les faibles d’esprits. Espérons que notre vaillant président ne soit pas tenté de faire de même plus rapidement encore en nous vendant dans les jours qui viennent l’absolue nécessité pour la France de se ranger aux côtés des Américains, abandonnant ainsi la vieille doctrine gaulliste de l’indépendance stratégique de la France, à en faire se retourner le général de Gaulle dans sa tombe. On pourra mesurer dans les semaines à venir la dépendance des médias au pouvoir à l’aune des reportages vantant notre formidable armée et cet Afghanistan qui aurait tant besoin de nous, mais dont tous les Français se fichent pas mal. La semaine dernière, fortuitement, nous avons déjà eu un Envoyé spécial sur le sujet. Nul doute que, dans les jours à venir, on va en bouffer du taliban...

(*) et (**) François Mitterrand


Moyenne des avis sur cet article :  3.85/5   (156 votes)




Réagissez à l'article

417 réactions à cet article    


  • Manuel Atreide Manuel Atreide 3 avril 2008 11:19

    @ l’auteur ...

    j’avoue ne pas être toujours d’accord avec vous mais d’une manière générale, j’ai peu à redire sur vos papiers.

    Là, je n’en comprends pas la structure. Vous commencez par évoquer l’afghanistan, puis vous passez rapidement à la situation irakienne sans vraiment faire le lien entre les deux. Or, la situation de ces deux pays est fort différente. Pas le même peuple, pas les mêmes structures étatiques, pas les mêmes problèmes. Pas non plus les mêmes coalitions ayant des troupes sur leur sol. Dois-je vous rappeler que l’OTAN est en Afghanistan alors que ça n’est pas le cas en Irak.

    Bref, votre propos me semble confus et vos arguments encore plus. Un petit éclairage au béotien un poil stressé que je suis aujourd’hui ?

    Manuel Atréide


    • brieli67 3 avril 2008 14:35

      le jeune beau grand bond et fort conseiller général que le Président a donné à la France

      sera t’il de la party ? 15OO dernière offre !!

      Qui dit mieux ? Des vieux ? Rien qu’ici une bonne dizaine de volontaires à enroler ici ! 

      jusqu’à 66 ans ! Et n’oubliez pas le Belge sur le tarmac.... C Nonoeil pour les connoisseurs Un pro un intelligent artificiel ... Un sacré caractère et très motivé .... ils ne les aime pas !

      ça doit bien valoir la douzaine de n’oeufs n’oeufs de bonne facture. N’oubliez surtourt pas le parfait petit soldat-mascotte Lerma ..... il trémousse déjà de plaisir.


    • tvargentine.com lerma 3 avril 2008 11:22

      J’ai lu et voté contre et je prend mes responsabilités en tant que rédacteur

      Etonnant de savoir que d’autres "rédacteurs" ont voté pour mais il sera sain qu’ils se fassent connaitre dans le cadre d’une meilleure transparence de l’information sur AGORAVOX,car si une personne ici écrit presque tout les jours c’est bien souvent des articles de désinformation digne de la propagande islamiste.

      Je demande à ce que ce commentaire ne soit pas censuré dans la mesure ou "le comité de rédaction" à validé les idées développées depuis plusieurs mois par mr "MORICE"

      Cet article est un tissu d’anti-américanisme primaire que les associations islamistes anti-américaines vendent pour justifier toutes les dérives de leur courant de pensée fascistes

      Il ne tient compte d’aucunes informations crédibles,si ce n’est celle de théories dont Mr "MORICE" c’est fait le représentant

      D’ailleurs,nous sommes plusieurs ici à l’avoir démasqué à l’exception curieuse du "comité de rédaction"

      Pour votre information http://www.europe1.fr/informations/articles/1332181/afghanistan—sarkozy-confirme-l-envoi-d-un-bataillon-en-renfort.html

      C’est pas du "MORICE" mais de l’information

       


      • Manuel Atreide Manuel Atreide 3 avril 2008 11:34

        @ Lerma ...

        pouvez vous seulement concevoir que parmi la communauté des modérateurs d’agoravox, il puisse y en avoir qui ne soient pas de votre avis ?

        J’en ai marre de vous lire constamment vitupérant sur un article qui est publié sans avoir l’heur de vous plaire. Je suis aussi modérateur sur agoravox, et je vois passer des papiers pour lesquels je n’ai pas voté. Je n’en fais pas une crise pour autant.

        Si vous cherchez un média qui soit systématiquement de vos idées, je vous suggère de le créer vous même. Ici les opinions sont diverses, les tons aussi, les propos parfois vont à l’encontre des opinions de tel ou tel. C’est ce qu’on appelle la pluralité. Cette pluralité s’exprime non seulement dans les articles, mais aussi dans les votes en modération. Et personnellement, je préfère un système qui sache donner la parole à toutes les opinions, y compris celles que je combats, qu’un système qui censure ou interdit, même à partir de bonnes raisons.

        Je vous propose, plutot que d’être le troll vitupérant du moment, de vous atteler à la rédactions de papiers conformes à vos idées. VOus les défenderez plus efficacement qu’en faisant ce travail de vocifération systématique.

        Bien sur, vous ferez comme vous l’entendez. Ce n’est qu’une proposition et j’ai comme le sentiment que vous préfererez rester le troll le plus moinssé d’agoravox en ce moment. Ma foi, d’autres l’ont été avant vous et vous aurez un - ou plusieurs - successeurs quand vous vous lasserez de votre petit jeu , comme d’autres avant se sont lassés. Anyway, à vous de voir

        Manuel Atréide


      • lavabo 3 avril 2008 11:37

        Lerma un troll ???????? j’y aurais jamais pensé


      • superesistant superesistant 3 avril 2008 12:17

        hep Lerma tu saoules

        et pour info, une partie ( et oui moi je ne généralises pas mon avis à toute la populace comme toi... ) :des commentateurs s’en balance total de savoir ce que tu votes ou non.. en + j pense que tu as été repris une quantité de fois à ce sujet...

        et re pour info, en bas de l’article que tu mets en lien, ya ce lien là : www.europe1.fr/informations/articles/1331682/sommet-de-l-otan—un-camouflet-pour-george-bush.html

        Eh ben lerma, attention.. tu actives des liens vers des articles abritant une conspiration Eurpéuniène anti bush.. ahhh les rats..... allons Lerma on se ressaisit là, tu dévies.. attention....

         


      • superesistant superesistant 3 avril 2008 12:20

        euh perso.. lerma tient la dragée haute à n’importe quel troll du passé... Tolken aurait pu le prendre comme exemple pour ces romans !! 


      • LE CHAT LE CHAT 3 avril 2008 12:23

        @ agoravox team

         

         oui , comme le dit manuel , il faut créer d’urgence une filiale Lermavox entiérement dédié à la glorification de la pensée sarkozienne et où il serait rédacteur en chef ayant droit de vie et de mort sur tous les articles !

        la junte argentine au pouvoir sur Lerma vox ! c’est possible ! c’est pour demain !


      • LE CHAT LE CHAT 3 avril 2008 12:27

        @momo

        bien d’accord sur le fait que ça sert à rien d’envoyer des troupes là bas ( personne n’y a jamais gagné ) pour péréniser la situation de satrapes moyenâgeux !

        sais tu comment on apelle un sexe en pachtou ?

        gan , pasque quand on lave gan , y’ s’ tend !


      • masuyer masuyer 3 avril 2008 12:36

        Bonjour Manuel,

        le problème, c’est que si j’ai bien compris ce que dis Lerma, c’est qu’il est victime d’une conspiration visant à censurer ses articles. Ne peut-on pas comprendre sa vitupérance ?


      • Manuel Atreide Manuel Atreide 3 avril 2008 14:47

        @ Masuyer ...

        Je n’ai jamais beaucoup vu d’articles de Lerma dans le fil de modération, et je suis désormais modérateur sur agoravox depuis suffisament longtemps pour savoir que toutes ces accusations de censures préalables, de ligne politique cachée, de soupçons divers et variés sont de la foutaise.

        Il y eut un temps où quelques ronchons ralaient sur le système de choix des modérateurs. Désormais, tout rédacteur un peu impliqué dans le site, qui publie 3 ou 4 articles peut acceder à l’espace modération. La porte est ouverte, venez participer. C’est le plus sur moyen de savoir comment ça se passe et d’exercer son droit d’agoravoxien citoyen.

        La position de Lerma ne tient que par son absolutisme idéologique. C’est son droit de precher pour une seule paroisse, c’est même son droit le plus strcit de vitupérer contre tout et tous. C’est en revanche le mien de dire ce que j’en pense et de rappeler quelques faits. Et parfois même, de lui dire son fait !

        Amicalement

        Manuel Atreide


      • Manuel Atreide Manuel Atreide 3 avril 2008 15:06

        @ Morice ...

        Après avoir bien relu votre papier, je suis plutot en accord avec vos détracteurs, en voici les raisons.

        Vous rapprochez la situation de deux pays qui sont forts différents, tant dans leur état qu’en ce qui concerne à la fois la composition des forces étrangères sur leur sol, que leur légitimité.

        L’irak est sous contrôle militaire d’une coalition de circonstance, montée ad hoc par le gouvernement américain afin de le soutenir dans son combat contre un pays et plus particulièrement son dictateur de chef d’état. Cette opération ne respecte pas les règles d’engagement de troupes internationales. Et la France n’y a pas participé, d’une manière ou d’une autre, à aucun moment. Il s’agit, aux yeux de l’immense majorité de la communauté internationale, d’un conflit de type classique, entre deux états, l’Irak et les USA.

        L’Afghanistan est un cas tout autre. Vous savez fort bien que l’OTAN, qui est une organisation pérenne, est en charge des opérations militaires internationales sur le territoire afghan. Que la France, dans ce cadre international, est présente sur le terrain depuis 2001. Que ce combat n’est pas dirigé contre un état mais contre des organisations qui sont installées sur le sol afghan, notamment les "talibans" et Al Qaïda.

        Vous pouvez avoir l’opinion que vous voulez sur un quelconque protagoniste de l’affaire, c’est votre droit. Vous pouvez aussi être en complet désaccord avec la politique du président Sarkozy, c’est aussi votre droit. Vous pouvez aussi être extrèmement critique sur les personnes soutenues en Afghanistan par la coalition internationale sous mandat. Personnellement, je n’ai jamais pensé que la fin justifiait les moyens et je suis partisan d’avoir des explications sérieuses sur la stratégie à mener en Afghanistan avant d’y envoyer des troupes.

        En revanche, si vous vous lancez, pour quelque motif que ce soit, même le plus noble, dans des amalgames injustifiés, ne venez pas critiquer cette technique chez ceux que vous combattez, comme les USA en 2003. Utilisant les mêmes moyens que ceux que vous dénoncez, vous vous décredibilisez de fait.

        Bref, je préfère que vous exprimiez vos opinions sans tenter de manipuler vos lecteurs. Vous aurez alors moins d’occasion de prêter le flanc aux critiques, particuièrement les plus outrancières.

        Amicalement

        Manuel Atreide


      • masuyer masuyer 3 avril 2008 15:09

        Manuel,

        nous sommes bien d’accord, voir ma réponse à Lerma plus bas.

        Il s’agissait ici d’un peu d’humour.

        Amicalement également


      • lavabo 3 avril 2008 15:40

        Il a quand même réussi à se faire publier une ou deux fois


      • Le péripate Le péripate 3 avril 2008 22:33

        C’est très juste, Manuel. Aussi ai-je choisi de ne réagir que sur l’Afghanistan, qui me semblait être le sujet d’actualité.


      • morice morice 3 avril 2008 11:27

        Comme on peut déjà le remarquer, on s’intéresse encore une fois au CONTENU de ce qu’on écrit. Je me marre. Le gugusse qui s’amuse à singer n’a oublié qu’une seule : avant de partir bosser (j’y suis merci mon client est sympa, on fait dans le yacht ici !) j’ai dit que je partais EVANGELISER. Installe des systèmes comme ce matin avec des noms d’animaux qui courent vite, et qui sont dénués... de tout virus. Quand on veut faire le malin, on bûche un peu avant, mon vieux. Vous remarquerez que l’homme , charmant, me présente comme un VOLEUR. Je demande donc la suppression de son post, qui non seulement se trompe d’activité, mais au passage m’injurie. La sempiternelle charge des gens qui ne savent pas argumenter. Maintenant, à vous de découvrir qui se cache derrière ce post. Un collectionneur d’icones du Muppet Show ?


        • morice morice 3 avril 2008 11:30

          Atreide : Sarkozy devra bientôt envahir les écrans pour faire passer la pilule Afghane, comme Blair l’a fait en Angleterre : les deux pays sont totalement différents, mais la technique est la même. On trouverait bientôt un opposant suicidé que là ça deviendrait trop... imitatif. On va en avoir, du Taliban à manger dans les télés dans les jours à venir... à espérer qu’on ne change pas déjà les programmes scolaires.... ça va mieux là ?


        • morice morice 3 avril 2008 11:31

          Lerma, bravo pou votre fine analyse : « Cet article est un tissu d’anti-américanisme primaire que les associations islamistes anti-américaines vendent pour justifier toutes les dérives de leur courant de pensée fascistes » ; Au comité central, vous avez raté une belle carrière de porte-parole !


        • Maurice Maurice 3 avril 2008 11:31

          Moi c’est Maurice et je raconte ma vie à moi.


        • lavabo 3 avril 2008 11:38

          C’est pas génial votre vie Maurice


        • Leekid 3 avril 2008 11:43

          Analyse à peu près aussi fine que la vôtre cher morice. Sur un autre fil, vous me traitez basiquement de pro-bush, parce que dans un article, dans lequel je répondais à lerma justement, j’employais la locution "anti-américanisme primaire". Bref, chers lecteurs, n’employez pas la locution "anti-américanisme primaire" dans un de vos post, et ce quoi que vous en disiez d’ailleurs, vous ressortiriez de la salle avec une étiquette d’atlantiste collée dans le dos.


        • Maurice Maurice 3 avril 2008 12:23

          C’est pas génial ma vie ...

          ... alors je me venge ici


        • Castor 3 avril 2008 12:43

          Maurice...

          Comme Morice !!!


        • brieli67 3 avril 2008 14:43

          et castor

          comme toujours !


        • lavabo 3 avril 2008 11:32

          Bonjour Morice,

          Je ne comprends pas le lien que vous faites entre l’Afghanistan et l’Irak


          • brieli67 4 avril 2008 03:08

            les Zozos n’enfilent pas que les perles


          • Serpico Serpico 4 avril 2008 09:01

            Carmen

             

            En voila une qui est bien intégrée !

             

            Carmen défend déjà la guerre aux pauvres mieux que Sarkozy ou Bush eux-mêmes. Miracles de l’adoption...


          • Muadib 3 avril 2008 11:40

            Après la lecture de cet article...je me pose une question toute simple :

             

            "Cette guerre, perdue d’avance tant elle s’est mal engagée, nous n’avons donc pas à la faire"

            Doit-on en conclure qu’il faut prendre son paquetage et courir le plus vite possible vers les hélicoptères made in Vietnam ?

            Autrement dit, cette guerre perdue d’avance qui justifie donc le non-envoi de troupes supplémentaires...on le prend comme un constat ? Un constat d’échec ?

            Et donc on quitte ce pays, et on verra bien ?

            Car au fond, votre article donne-t-il seulement une solution ? Une piste ? Une manière de s’en sortir ?

            Que se passerait-il si on ne faisait rien...Si on se retirait ou si l’on ne renforçait pas le contigent sur place ? Quelles conséquences pratiques ? Ce retour des talibans serait-il bénéfique à vos yeux ? La culture du pavot disparaitrait-elle comme par enchantement ?

            En des mots plus simples...Vaut-il mieux se retirer ( ou laisser la situation en l’état) ou tenter de reprendre le contrôle ?


            • Dégueuloir Dégueuloir 3 avril 2008 13:58

              comme les italiens (et d’autres)étaient les alliés des nazis en 39/45......


            • lavabo 3 avril 2008 17:34

              Vous êtes désespérant Jacob


            • ZEN ZEN 3 avril 2008 11:55

              Pour ce qui concerne l’Afghanistan, " une guerre perdue d’avance", oui, certainement...

              Voir la réaction de certains à l’UMP . Voir l’article de Dugué aujourd’hui et ces points de vue :

               

               

              -Déploration afghane( Arnaud De Borchgrave) :

              « Peu m’importe si cela prend encore 10 ou 20 ans, mais nous ne pouvons pas nous permettre d’échouer en Afghanistan. » Ainsi s’exprime Frank Carlucci, ancien Secrétaire à la Défense des USA et conseiller pour la sécurité nationale au Council on Foreign Relations. Selon Carlucci, un échec briserait l’Alliance Atlantique et ouvrirait la scène mondiale aux deux prochains poids lourds que sont La Chine et la Russie.

              La plupart des pays européens membres de l’OTAN, tout en déclarant leur solidarité avec les États-Unis et l’Alliance en Afghanistan, et en admettant qu’il s’agit d’une question vitale pour l’OTAN, ne sont pas pour autant disposés à rester plus de deux ans, et au maximum trois..."

              Afghanistan | Dossier d’actualité

              Afghanistan

              Emmanuel Todd : « Si la France devient le caniche des USA, elle disparaîtra »

              Dedefensa.org :Afghanistan et OTAN :
              "..On a déjà vu les inquiétudes concernant l’OTAN jetée dans le chaudron afghan, inquiétudes pour l’OTAN et inquiétudes à l’intérieur de l’OTAN. Tout le monde sait qu’on demande d’urgence des renforts. D’autre part, nul n’ignore pas que la question se pose également, avec réponse en général sur le bout des lèvres, de savoir si ce n’est pas l’OTAN elle-même, et certaines de ses meilleures troupes qui sont en bonne partie responsables du chaudron afghan. Certains, parmi les militaires les plus chevronnés, protestent avec violence contre les tactiques employées en Afghanistan, qui aliènent aux Occidentaux des segments de plus en plus importants de la population.Les talibans marquent ainsi des points. Les talibans ? Il n’est plus assuré qu’on doive peindre la situation en un affrontement entre les Occidentaux et les talibans. « En fait, il se pourrait bien qu’on soit en train de voir naître une résistance générale, où les talibans auraient leur rôle, mais qui ne serait plus essentiel et qui pourrait l’être de moins en moins. Les méthodes occidentales suscitent cette résistance, et cela pourrait bien être en train de changer la substance du conflit. »...

              Comme d’habitude dans chaque opération qu’engage l’OTAN depuis la fin de la Guerre froide, la “crédibilité” de l’OTAN est en jeu. Les USA, qui traitent l’OTAN comme un simple outil de leur politique, ne veulent rien d’autre qu’un complet alignement sur cette absurde politique uniquement appuyée sur la force militaire. En même temps, on sait que les USA ne disposent plus de la force militaire nécessaire, pas plus que l’OTAN elle-même qui court désespérément après ses 2000 soldats supplémentaires. La guerre en Afghanistan, mission qui doit “justifier” la nouvelle stratégie de l’OTAN, c’est-à-dire la raison d’être de l’OTAN elle-même, se referme comme un piège sur l’OTAN. Elle est un triste pion de plus dans l’immense désordre que la politique américaniste impose au monde."

               


              • morice morice 3 avril 2008 12:01

                Jacob désolé de vous l’apprendre, mais Mahomet n’est pas un contemporain : « Monsieur mahomet est un politique qui s’appuie sur une idéologie raciste, de conquête, de soumission, d’esclavagisme... Il se rapproche en cela des »grands« dictateurs fascistes et communistes. » Il est mort il y a bien longtemps, vous savez.... non ?


                • morice morice 3 avril 2008 12:02

                  « Car au fond, votre article donne-t-il seulement une solution ? Une piste ? Une manière de s’en sortir ? » : Non, je ne suis ni général ni président, désolé ; On ne peut pas tout faire...


                • morice morice 3 avril 2008 12:05

                  Le point essentiel est là : « La culture du pavot disparaitrait-elle comme par enchantement ? » Sans passage de C-123 Provider ou d’avions d’épandages.... il restera : il n’y a PAS UN SEUL avion d’épandage en Afghanistan... étrange non ? « Vous ne pouvez pas comprendre le lien entre l’afghanistan et l’irak parce qu’il n’y en a pas... » euh non, d’ailleurs ils ne sont pas voisins et les américains n’y sont pas. Excellent argument, Jacon, vous vous surpassez aujourd’hui ! la grande forme !


                • Leekid 3 avril 2008 13:07

                  " par morice

                   
                  Jacob désolé de vous l’apprendre, mais Mahomet n’est pas un contemporain :
                  "Monsieur mahomet est un politique qui s’appuie sur une idéologie raciste, de conquête, de soumission, d’esclavagisme... Il se rapproche en cela des "grands" dictateurs fascistes et communistes."
                  Il est mort il y a bien longtemps, vous savez.... non ?"
                   
                  Vous avez la résurrection bien sélective cher morice, vous qui n’hésitez pas pas à sortir de leurs tombes - quand ça vous arrange - les croisés, dans des discussions...contemporaines.

                • morice morice 3 avril 2008 12:08

                  Fallait m’élire président, Tuserasunapetout...


                  • morice morice 3 avril 2008 12:10

                    « J’appuie sur CTRL F, » c’est beau la préhistoire de l"informatique, non ?


                  • lavabo 3 avril 2008 12:12

                    Y a des nostalgiques, vous savez... le TO7, le MO5......


                  • morice morice 3 avril 2008 12:12

                    « Morice n’est qu’une excroissance d’ Agoravox ! Mais AV est bien plus inquiétant ! » génial, je suis un cancer !


                  • morice morice 3 avril 2008 12:17

                    Ah il n’était pas mort celui-là ? Alors TALL, votre blondinet préféré, toujours la cote ??? (http://www.lefigaro.fr/international/2008/03/29/01003-20080329ARTFIG00207-wilders-le-provocateur-neerlandais-anti-islam-.php)

                    Le jeune Wilders, né en 1963 à Venlo dans le sud-ouest des Pays-Bas, a passé, après ses études secondaires, plusieurs mois dans un moshav, un village agricole israélien. Sa proximité avec Israël « la seule démocratie au Moyen-Orient », répète-t-il est un fort antidote qui le prémunit de l’ex trême droite européenne.

                    Depuis le 11 septembre 2001, sa lutte contre l’immigration musulmane et l’islamisme est de venue une obsession. C’est au jourd’hui l’unique programme de son Parti de la liberté. Et ça c’est tiré d"un journal de droite français, TALL. Pas le genre gauchiste le père Dassault : dites-moi, TALL, qu’est ce qui est PLUS A DROITE QUE LA DROITE, hein, au fait ?

                    un petit mot sur son OBSESSION ??? elle me semble très proche... de la vôtre....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès