Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Moscou poussé dans les bras de Pékin, c’est fait. 30 ans de (...)

Moscou poussé dans les bras de Pékin, c’est fait. 30 ans de gâchis

Ce 19 mai le président russe annonçait successivement que les relations russo-chinoises sont au zénith, une coordination des diplomaties des exercices militaires communs entre les flottes russes et chinoises et bientôt, un concurrent russo-chinois d’Airbus et Boeing va émerger.

L'alliance russo-chinoise n'est plus un phantasme ou une hypothèse. C'est une réalité qui défie désormais l'Occident. Pourtant, la Russie appartient bien à notre Civilisation Européenne, elle aurait dû être à nos côtés.

Comment en est-on arrivé là ?

Comment a-t-on fait de Vladimir Poutine, à l’origine un pro-occidental*, l’un des fossoyeurs du Communisme avec Boris Eltsine , l’Homme qui aura ancré la Russie à la Chine ?

JPEG - 31.1 ko
L’amour de l’ours et du dragon
Montage de l’auteur

C’est incontestablement un tour de force, qu’a réussi l’Occident ! Quand l’URSS s’effondre en 1991, l’Occident voit potentiellement doubler sur la planète l’espace de sa Civilisation ! La frontière de la Civilisation Européenne, est en passe d’être transférée de Berlin où elle était en 1989 à… Vladivostok !

Moins de 30 ans plus tard, 23 ans exactement, ce rêve s’est effondré !

Vladimir Poutine vient d’annoncer la couleur, c’est avec la Chine que la Russie va s’allier, pour le meilleur et pour le pire.

Le Président Russe originaire de Saint-Pétersbourg , la ville la plus occidentalisée de la Russie, une cité bâtie par Pierre le Grand, pour faire de la Russie un pays d'Europe agrafe désormais la Russie à la Chine.

Un avenir chinois.

Le président russe vient de prononcer un discours sans ambiguïté sur l’avenir de la Russie. J’en retranscris le lien ici.

Explication de ce texte.

Dans ce discours on retiendra les points suivants :

« La Chine est notre ami fiable. ».

Le président russe ne dit pas « un ami », il dit « notre ami ». Ce qui signifie clairement que la Chine a une place privilégiée d’allié de la Russie, au détriment, on s’en doute, des pays occidentaux, qui auraient pu être ses alliés, mais qui ne le sont pas, faute d’être... « fiables ».

La fiabilité des alliés, c'est très important à Moscou. C'est parce que l'URSS n'avait pas d'allié fiable qu'elle signa jadis le Pacte Germano-Soviétique et le paya en manquant de peu d'être rayée de la carte en 1941.

L'instabilité aussi fait peur aux Russes. C'est l'instabilité d'une Europe en proie à la Révolution qui amena Napoléon jusqu'à Moscou en 1812.

La Diplomatie Russe détestent ceux qui ne sont pas fiables et ceux qui sont instables. La Diplomatie Russe n'aime pas les pays qui s'arrogent le droit d'attaquer n'importe qui sous n'importe quel prétexte. Suivez mon regard.

La Russie trouve en Pékin stabilité et prévisibilité. Elle en a le plus grand besoin. La Fédération n’est pas un hyper-puissance, elle a ses fragilités, économiques, démographiques, elle a besoin de constance, cette constance elle la trouve… à Pékin !

Certes la Russie a bien sûr d’autres amis : l’Arménie, le Kazakhstan etc… mais ces pays font partie de l’ « Étranger Proche ». Ces pays de l’ex-URSS appuient leur stabilité sur la Russie, ils ne stabilisent pas la Russie au plan international, la Chine, si.

« M. Poutine a souligné qu'au stade actuel, les deux pays devraient donner la priorité à l'amélioration de la coopération dans les domaines de l'économie, de la science et des technologies de pointe. »

En matière scientifique, la Chine désormais capable d’envoyer des hommes dans l’espace et des sondes automatiques sur la Lune rattrape les États-Unis. Les États-Unis voulant ostraciser la Russie, il est tout à fait logique que celle-ci se retourne vers la Chine. C’est un pari sur l’avenir : avoir un partenaire fiable, pouvoir s’appuyer sur lui en matière d’échanges technologiques.

La Chine pillant les brevets industriels de l’Occident via les transferts de technologie, la Russie au final contourne la blocus occidental par la Chine, comme les Portugais d'antan contournèrent le blocus ottoman sur les épices en faisant le tour de l’Afrique !

« Russie et la Chine sont en train de travailler sur les moyens d'élargir les règlements en devises locales dans le but de protéger le commerce bilatéral des fluctuations des principales devises étrangères. »

Là, on est dans le lourd. Là, on ne plaisante plus. Ça n’est ni plus ni moins que la suprématie du dollar qui est remise en cause.

Aujourd’hui, presque tous les échanges entre pays à devises différentes se font en dollars. Cela donne aux USA émetteurs dudit dollar une suprématie puisque c’est leur monnaie, son taux de change qui régule les échanges internationaux.

Ce privilège a déjà été contesté par l’Iran. C’est peut être une des raisons, pour lesquels les USA en veulent tant à Téhéran !

Là, la contestation change de dimension !

« Au sujet de 2015, lorsque la Russie et la Chine célébreront conjointement le 70e anniversaire de la victoire sur les Nazis, M. Poutine a déclaré que les deux pays sont unis dans leur opposition au révisionnisme sur la Seconde Guerre mondiale. »

Le souvenir de la Seconde Guerre Mondiale est presqu’une religion en Russie. La Russie trouve en la Chine un partenaire qui partage sa presque-religion. La Chine aussi a beaucoup souffert de la Seconde Guerre Mondiale. La Chine aussi fait partie des vainqueurs.

« La Russie et la Chine, a noté M. Poutine, soutiennent également activement la création d'un nouveau cadre de sécurité et de développement durable dans la région Asie-Pacifique »

Fidèle à lui-même, le président russe va au bout des choses. Il enfonce le clou. Cette alliance naissante se traduira par un cadre politique régulant la sécurité en Asie qui pérennise le rôle de la Russie.

 

Et au delà de l'analyse.

Il y a un peu plus de dix ans de cela, à Ekaterinbourg, dans l'Oural à 1400 km de Moscou, des amis me montraient, devant le Consulat des États-Unis l'endroit où des Russes « de la rue » avaient déposé, spontanément, après le 11 septembre 2001... des fleurs.

Après la disparition de l'URSS, les Russes montraient leur attachement aux pays Occidentaux ! Le Peuple Russe nous adressait un message : nous sommes Européens, comme vous. Nous aimons la Démocratie. Nous voulons vivre dans la même Civilisation que vous.

Comment les Russes ont-ils été accueillis par l'Occident ?

2004 : Intégration des Pays Baltes dans l'OTAN mettant Saint-Pétersbourg, la deuxième ville russe à moins de 300 kilomètres des canons de l'Alliance Atlantique. Sympa comme accueil.

2008 : La Géorgie appuyée politiquement par l'OTAN, attaque l'Abkhazie et l'Ossétie du Sud, en violation du traité de Dagomys, signé en 1991 par les présidents russe et géorgien de l'époque , Edouard Chevardnadze et Boris Eltsine. Cette attaque provoque une réaction légitime au regard du Droit International de la Russie qui sera suivie, en Occident par une campagne anti-russe sans précédent. Etait-on alors obligé d'ignorer l'existence d'accords signés et d'appuyer l'initiative imbécile de saakachvili ?

La Russie avait le choix entre : entrer en guerre pour honorer ses accords ou se ridiculiser sur la scène internationale en ruinant la crédibilité qu'elle commençait à retrouver. Pourquoi avoir autant contrer la Russie dont le choix, au final, n'avait rien d'absurde ?

Février 2014 : En Ukraine, le parlement, toujours appuyé par les Occidentaux interdit la langue russe, pratiquée par presque 20% de la population et apprise comme première langue par tous les Ukrainiens de plus de 30 ans qui ont grandis en Union Soviétique.

J'aurais pu citer d'autres exemples, comme la participation des néo-nazis au gouvernement ukrainien. J'ai retenu ceux que je trouve les plus parlant.

 

Et aujourd'hui ?

Aujourd'hui, les mêmes Russes qui hier déposaient des fleurs devant le Consulat des Etats-Unis ont cessé de comprendre l'Occident et pour la plupart, lui sont désormais hostiles.

Les Russes restent des Européens des Chrétiens. Mais l'Europe de l'Ouest et son excroissance nord-américaine les a rejeté ! Ils en ont tiré les conséquences.

Et Vladimir Poutine en s'alliant avec la Chine fait désormais un mariage de raison, le seul possible.

Seulement quand je repense à ces fleurs, je me dis : quel gâchis.

 

 

* : Que Poutine soit colonel du KGB ne change rien au fait qu'il fut, à l'époque de la Chute de l'URSS, un pro-occidental. Tous les soviétiques à des postes de responsabilité appartenaient, pour cause... à des instances soviétiques ! Armée Rouge, KGB, PCUS !


Moyenne des avis sur cet article :  4.27/5   (77 votes)




Réagissez à l'article

107 réactions à cet article    


  • alinea alinea 21 mai 2014 10:46

    Est-ce vraiment un gâchis que cet Occident malade soit contré ? Est-ce vraiment un gâchis de limiter la nuisance des États-Unis ? Sûrement pas !
    Ce qui est un gâchis, c’est la position de la France, et de l’Europe ! Que nous soyons, au moins, neutres ! Alors la réalité des puissances de par le monde trouvera un nouvel équilibre, dont on ne sait pas, bien sûr, s’il sera plus positif ou pas.


    • Le Kergoat [Frédéric MALMARTEL] Le Kergoat 21 mai 2014 18:42

      Vous n’avez pas tort. Le gâchis c’est l’Occident qui le fait au détriment de l’Occident.


    • Lucide bdpif@laposte.net 21 mai 2014 19:52

      La Russie ne limite absolument pas la nuisance des états unis. Elle l’a complemente. Nous avions un empire à combattre, nous en avons désormais deux, sic . En syrie, nous en sommes à 140 000 morts. En Ukraine, les morts arrivent. Etc ....


    • paulau 23 mai 2014 17:44

      En effet , on peut se demander s’il y a gâchis. On dirait un retour à un monde bi-polaire, ce qui n’est pas plus mal.

      Quant à la France , elle doit quitter l’ OTAN.

    • Abou Antoun Abou Antoun 21 mai 2014 11:08

      Excellent article. Bonne analyse, sur le plan historique aussi (pacte germano-soviétique).
      Moscou est poussé par les occidentaux dans les bras de Pékin. C’est une alliance de circonstances certes, mais finalement assez logique. La Chine est autant visée que la Russie par les visées hégémoniques des USA suivis aveuglément par ces connards d’européens (suivez mon regard...).
      C’est l’Europe qui va payer les pots cassés (annulation des marchés, fermeture des robinets de gaz et de pétrole, etc.).
      Plus cons que Merkel et Hollande ça n’existe pas, l’histoire les jugera.


      • Le Kergoat [Frédéric MALMARTEL] Le Kergoat 21 mai 2014 18:43

        En effet, les Etats-Unis sont loin de la Russie, pas l’Europe.
        L’Europe paye les âneries des USA, sans rien demander en échange !
        Affligeant.


      • Jelena XCII 21 mai 2014 11:14

        L’exemple du WTC est mauvais, ce n’est pas parce qu’il y a 3 russes qui ont déposé des fleurs, que la majorité des russes se sont sentis proches des amerloques... Le coup du Kosovo était autrement plus marquant pour les russes.

        L’UE étant majoritairement dirigé par des vendus qui pensent USA avant UE, le rapprochement Russie/Chine est logique en fin de compte... Et c’est une bonne chose, car dans le cas contraire la Russie aurait du adopter « les valeurs occidentales ».


        • CASS. CASS. 21 mai 2014 16:27

          L’UE étant majoritairement dirigé par des vendus corrompus qui pensent US/UE avant Europe l’UE sioniste grande ennemie falsificatrice voleuse pilleuse de L’ Europe


        • Le Kergoat [Frédéric MALMARTEL] Le Kergoat 21 mai 2014 18:45

          Exact, la Russie, à travers cette alliance s’appuie sur sa dimension orientale. Elle est dans son rôle, mais c’est juste dommage que les peuples européens s’éloignent les uns des autres.


        • Jelena XCII 22 mai 2014 10:39

          @Kergoat Me concernant, par rapport à la Serbie, cela fait longtemps que j’ai compris que la Russie n’a pas une politique « impérialiste » vis à vis de l’Europe.

          D’autre part, l’UE étant au service de l’Otan (Organisation Terroriste de l’Atlantique Nord), il est naturel que Russie et Chine fassent alliance pour contrer cette menace.

          A noter également, que l’Inde a depuis quelques années, de bien meilleures relations avec la Russie, plutôt qu’avec les USA (cela s’est confirmé avec l’épisode de la Crimée).

          Compte tenu de cela, pourquoi la Russie s’embêterait avec une UE qui n’a de yeux que pour l’oncle Sam ?


        • Anaxandre Anaxandre 21 mai 2014 11:37

           Article assez juste sur le fond ; mais pour le prochain, pensez à vous relire avant de publier...


          • Bernard Pinon Bernard Pinon 21 mai 2014 11:40

            Poutine n’est certes pas un grand démocrate (quoique, par comparaison...), c’est un dirigeant lucide, calculateur et froid, dont l’objectif principal est de faire de son pays un acteur géopolitique majeur comme les Etats-Unis. Ce que bien sûr les Etats-Unis ne peuvent supporter (relire Le Grand Echiquer de Zbignew Brzenzinsky). Ces derniers ont racontés des contes de fée à la Russie tout en faisant le contraire (extension de l’OTAN, déstabilisation des anciens satellites de l’URSS...), avec un suivisme atterrant de l’UE qui a ainsi montré qu’elle n’avait aucune vision géopolitique propre (comme De Gaulle l’avait senti). La réaction de Poutine est logique et prévisible. L’attitude de l’UE ressemble fort à un tirage de balles dans le pied, voire dans les deux. C’est d’autant plus consternant que ça va être difficilement rattrapable.

            Le mal est fait. Merci l’UE.

            • Le Kergoat [Frédéric MALMARTEL] Le Kergoat 21 mai 2014 18:46

              L’UE a brillé... par sa stupidité !


            • filo... 21 mai 2014 11:50

              Quelques jours avant la visite de V. Putine en Chine c’est votre ministre des AE qui s’empresser d’aller à Péking pour dissuader les chinois de faire ce marché avec les russes.

              L’amentable cette politique française. Hollandes est Fabius sont devenus la descente du lit d’Obama.

              Il est temps que la France cesse de jouer avec la patience des russes. Pour le moment Putin est bien gentil (trop gentil) et il n’a pas répliqué aux sanctions occidentales.

              La France pourra être la première à faire des frais. Si Putin décide de tripler le prix du gaz aux français, pour vous ça sera la catastrophe.

              Retour de la manivelle dans les gencives, oui et bien merité.


              • Abou Antoun Abou Antoun 21 mai 2014 12:18

                et il n’a pas répliqué aux sanctions occidentales.
                Erreur ! La machine est en route. Tout un train de mesures est en attente de validation au parlement. Elles visent essentiellement les Russes de l’Etranger, binationaux résidant à l’Occident. On peut imaginer que Moscou va dans un premier temps s’intéresser à leurs comptes bancaires, le but étant un rapatriement de tous les avoirs russes en occident.
                Je crois malheureusement que le point de non retour est atteint. La propagande anti-russe, anti-Poutine, incessante depuis des années a fini par porter ses fruits.
                Les Français, toujours prompts à ériger une barricade pour 10 points d’indice ou un trimestre de cotisation, regardent sans broncher ce qui leur sert de président engager le pays dans des bourbiers coloniaux, dans des alliances militaires foireuses contre des puissances nucléaires a priori amies. Ils auront ce qu’ils méritent !


              • filo... 21 mai 2014 22:08

                Je constate que mon commentaire ne vous a pas laissé indifférents. Les lecteurs d’AV ont mis 8x (« + ») et encore une fois autant des (« - »)
                Bien, très bien...


              • filo... 21 mai 2014 22:11

                @Abou Antoun
                Idem pour votre commentaire


              • Furax Furax 21 mai 2014 12:01

                Les américains, la CIA, l’OTAN, bon, pas de surprises, on savait à quoi s’attendre.
                Ils avaient promis à Gorbartchev de mettre l’OTAN en veilleuse...
                « On ne redessine pas les frontières de l’Europe à la pointe du fusil » (Biden). sauf, bien entendu, l’ex Yougoslavie, la Serbie,le Kosovo....
                Mais tout ça était prévisible.
                Mais la France ! La France de De Gaulle qui voulait une Europe« de l’Atlantique à l’Oural ». Vous me direz que Hollande n’est pas De Gaulle. Merci, j’avais remarqué...
                Mais l’Europe ! L’UE qui était censée apporter la paix et qui souffle sournoisement sur toutes le braises de Kiev.
                Pourtant, tout n’est pas perdu. Des voix s’élèvent, un peu parout. Qu’on paurra difficilement qualifier de « populistes » smiley
                Aux USA :
                http://www.les-crises.fr/nous-nous-rapprochons-de-la-guerre-pcr/
                En France (eh oui !) :
                http://www.les-crises.fr/fous-attali/
                En Grande Bretagne :
                http://www.les-crises.fr/traduction-la-crise-qui-se-deroule-en-ukraine-montre-lapparition-dun-nouvel-ordre-mondial-par-tony-brenton/
                Mais surtout en Allemagne, où le bon sens semble beaucoup mieux partagé que chez nous, hélas :

                http://www.les-crises.fr/lettre-300-allemands-poutine/

                http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/05/11/97001-20140511FILWWW00051-ukraine-schroder-critique-l-union-europeenne.php

                http://www.les-crises.fr/schmidt-bild/


                • lsga lsga 21 mai 2014 12:04

                  Ah la France de De Gaulle ! Et l’Espagne de Franco ! C’était tellement mieux avant... ou pas...


                • Furax Furax 21 mai 2014 13:56

                  Et l’Afrique, Isga tu as oublié l’Afrique ?
                  De Gaulle, l’homme de Brazzaville, Félix Eboué ...
                   smiley


                • Le Kergoat [Frédéric MALMARTEL] Le Kergoat 21 mai 2014 18:48

                  Merci pour ce panorama des voix dissidentes. C’est très important de savoir que l’on est pas seul.


                • Furax Furax 21 mai 2014 19:10

                  @auteur,
                  De rien smiley. Le mérite en revient à Olivier Berruyer !
                  Ce qui serai bien, par contre, c’est que les moinsseurs, qui arrivent en meute, donnent un poil de soupçon d’argument smiley


                • titi 21 mai 2014 12:10

                  La Russie dans les bras de la Chine ? Pourquoi pas l’inverse ?

                  Dans les territoires de l’extrème orient Russe, se pose le problème démographique. Quelques millions de russes face a des milliards de chinois.

                  Cette alliance est une nécessité.


                  • lsga lsga 21 mai 2014 12:14

                    Russie : 150 millions d’habitants

                    Chine : 1 Milliards 200 Millions. 
                     
                    Rien que le chiffre chinois derrière la virgule (200 millions) est plus important que la population Russe.
                     


                  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 21 mai 2014 12:28

                    Oui ,l’Amour risque un jour de devenir haine .


                  • Anaxandre Anaxandre 21 mai 2014 12:45

                     Il n’y a aucun « amour » là-dedans, juste des intérêts réciproques bien compris des États concernés face à la domination US.


                  • lsga lsga 21 mai 2014 12:47

                    la « domination » US ? lool


                  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 21 mai 2014 12:57

                    L’Amour est un fleuve Annaxandre ... smiley


                  • Anaxandre Anaxandre 21 mai 2014 13:20

                     « lool » ?

                     Sans cette domination US qui semble vous amuser, Moscou aurait déjà envoyé des troupes pour soutenir - ou au moins protéger - la rébellion de Donetsk (au moins à partir du massacre de dizaines de « pro-russes ») ; et de même, sans cette influente domination, les pays membres de l’UE auraient adopté des positions bien plus contrastées et mesurées sur les évènements ukrainiens.


                  • lsga lsga 21 mai 2014 13:27

                    la domination américaine ? Vous êtes sérieux ? 

                     
                    Les USA dominent quoi exactement ? Le Capitalisme ne s’encombre pas des nations. La nation américaine, comme toutes les nations aujourd’hui, est totalement affaibli, à terre. 
                     
                    Autant on pouvait parler d’une domination américaine dans les années 50, 60 et 70 ; autant depuis le choc pétrolier la nation US est de plus en plus faible. Aujourd’hui, la bourgeoisie US a face à elle les bourgeoisies Russes, Chinoises, Indiennes, Européennes, Sud Américaines qui lui font une concurrence acharnée.
                     
                    En réalité, les USA n’ont jamais été aussi faible qu’aujourd’hui depuis le 19ème siècle. 
                     
                    Et vous osez parler de « domination ».
                    Hey : lrn2Capitalism faggot

                  • Anaxandre Anaxandre 21 mai 2014 13:39

                     Qu’une hyper-classe transnationale cosmopolite influe largement sur les politiques mondiales n’enlève rien au fait que dans les domaines qui comptent (monnaie, finance, armée, diplomatie, surveillance/espionnage, cooptation des élites étrangères, etc, etc, etc), ce sont toujours les USA qui dominent (largement !) le monde.
                     Un déclin relatif ne change rien aux réalités actuelles.


                  • lsga lsga 21 mai 2014 13:42

                    quoi ? Les américains dominent la finance ? Mais n’importe quoi vraiment....

                     
                    vous êtes au courant que la Capitalisation des Banques Chinoises est 10x supérieure à celle des banques US ? Que la dette US est dans la main des investisseurs étrangers ?
                     
                    Les USA, comme la France, n’existe plus en tant que Nation. Leur Nation est encore plus amochée que la France, les USA sont mourant. 
                     
                    C’est l’Oligarchie Financière qui domine aujourd’hui, et celle-ci n’a pas de nation. D’ailleurs, de nombreux bourgeois français en font aujourd’hui partie. 

                  • Anaxandre Anaxandre 21 mai 2014 13:55

                     Si vous voulez dire que la puissance américaine joue le jeu des oligarchies dont vous parlez, vous n’avez évidemment pas complètement tort, encore que les intérêts des oligarchies mondiales s’opposent et s’affrontent parfois (souvent).

                     Pour le reste, citez-moi la « nation » (chacun sait que les nations occidentales ont toutes été grandement vidées de leur substance, merci pour la leçon !...) qui serait plus « puissante » que les USA aujourd’hui ? (et cessez de noyer le poisson et de digresser avec vos « analyses » qui détournent le sujet.)


                  • lsga lsga 21 mai 2014 14:05

                    Alors, toutes les nations aujourd’hui sont en train de mourir, comme l’avait prévu Marx il y a plus de 150 ans.



                    La puissance d’une nation se mesure avant tout par la puissance de son appareil de production. Ainsi, aujourd’hui, c’est la Chine qui est la plus puissante de toutes les nations.

                    Bien entendu, les USA restent les plus forts militairement, mais avec la crise économique qu’ils ont, ça ne durera pas longtemps.
                     
                    Bref, la conclusion de tout cela : les USA ne dominent rien du tout. Ils ne dominent même plus l’Amérique du Sud sur laquelle ils avaient une main de fer. 

                  • Anaxandre Anaxandre 21 mai 2014 14:15

                     Ne vous en déplaise, le centre de ce monde capitaliste est toujours les USA ; que le monde soit en mutation, que les empires naissent et meurent, encore une fois : merci pour la leçon !


                  • Lemaïsjekiff Nestor 21 mai 2014 17:20

                    Salut Gaga,

                    « Chine : 1 Milliards 200 Millions. »

                    Pfffffff ... Ça c’était autour de 1995, aujourd’hui la Chine c’est plus 1 Milliard 350 millions d’individus ...

                    T’as vingt piges de retard mon pauvre vieux et une fois de plus comme à ton habitude tu racontes de la big bouse ! Aller pour t’aider à avancer Te voila une carotte ...


                  • Abou Antoun Abou Antoun 21 mai 2014 18:27

                    L’Amour est un fleuve Annaxandre .
                    La pêche au crétin marche bien aujourd’hui, Aïta. T’en as ferré neuf d’un coup !


                  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 21 mai 2014 18:30

                    Salut Abou .C’est facile sur Avox ,c’est comme pêcher en pisciculture ... smiley


                  • Le Kergoat [Frédéric MALMARTEL] Le Kergoat 21 mai 2014 18:49

                    La Chine.

                    Tout simplement.


                  • Abou Antoun Abou Antoun 21 mai 2014 21:12

                    Et encore 4 on va faire une bouillabaisse !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès