• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Moscou poussé dans les bras de Pékin, c’est fait. 30 ans de (...)

Moscou poussé dans les bras de Pékin, c’est fait. 30 ans de gâchis

Ce 19 mai le président russe annonçait successivement que les relations russo-chinoises sont au zénith, une coordination des diplomaties des exercices militaires communs entre les flottes russes et chinoises et bientôt, un concurrent russo-chinois d’Airbus et Boeing va émerger.

L'alliance russo-chinoise n'est plus un phantasme ou une hypothèse. C'est une réalité qui défie désormais l'Occident. Pourtant, la Russie appartient bien à notre Civilisation Européenne, elle aurait dû être à nos côtés.

Comment en est-on arrivé là ?

Comment a-t-on fait de Vladimir Poutine, à l’origine un pro-occidental*, l’un des fossoyeurs du Communisme avec Boris Eltsine , l’Homme qui aura ancré la Russie à la Chine ?

JPEG - 31.1 ko
L’amour de l’ours et du dragon
Montage de l’auteur

C’est incontestablement un tour de force, qu’a réussi l’Occident ! Quand l’URSS s’effondre en 1991, l’Occident voit potentiellement doubler sur la planète l’espace de sa Civilisation ! La frontière de la Civilisation Européenne, est en passe d’être transférée de Berlin où elle était en 1989 à… Vladivostok !

Moins de 30 ans plus tard, 23 ans exactement, ce rêve s’est effondré !

Vladimir Poutine vient d’annoncer la couleur, c’est avec la Chine que la Russie va s’allier, pour le meilleur et pour le pire.

Le Président Russe originaire de Saint-Pétersbourg , la ville la plus occidentalisée de la Russie, une cité bâtie par Pierre le Grand, pour faire de la Russie un pays d'Europe agrafe désormais la Russie à la Chine.

Un avenir chinois.

Le président russe vient de prononcer un discours sans ambiguïté sur l’avenir de la Russie. J’en retranscris le lien ici.

Explication de ce texte.

Dans ce discours on retiendra les points suivants :

« La Chine est notre ami fiable. ».

Le président russe ne dit pas « un ami », il dit « notre ami ». Ce qui signifie clairement que la Chine a une place privilégiée d’allié de la Russie, au détriment, on s’en doute, des pays occidentaux, qui auraient pu être ses alliés, mais qui ne le sont pas, faute d’être... « fiables ».

La fiabilité des alliés, c'est très important à Moscou. C'est parce que l'URSS n'avait pas d'allié fiable qu'elle signa jadis le Pacte Germano-Soviétique et le paya en manquant de peu d'être rayée de la carte en 1941.

L'instabilité aussi fait peur aux Russes. C'est l'instabilité d'une Europe en proie à la Révolution qui amena Napoléon jusqu'à Moscou en 1812.

La Diplomatie Russe détestent ceux qui ne sont pas fiables et ceux qui sont instables. La Diplomatie Russe n'aime pas les pays qui s'arrogent le droit d'attaquer n'importe qui sous n'importe quel prétexte. Suivez mon regard.

La Russie trouve en Pékin stabilité et prévisibilité. Elle en a le plus grand besoin. La Fédération n’est pas un hyper-puissance, elle a ses fragilités, économiques, démographiques, elle a besoin de constance, cette constance elle la trouve… à Pékin !

Certes la Russie a bien sûr d’autres amis : l’Arménie, le Kazakhstan etc… mais ces pays font partie de l’ « Étranger Proche ». Ces pays de l’ex-URSS appuient leur stabilité sur la Russie, ils ne stabilisent pas la Russie au plan international, la Chine, si.

« M. Poutine a souligné qu'au stade actuel, les deux pays devraient donner la priorité à l'amélioration de la coopération dans les domaines de l'économie, de la science et des technologies de pointe. »

En matière scientifique, la Chine désormais capable d’envoyer des hommes dans l’espace et des sondes automatiques sur la Lune rattrape les États-Unis. Les États-Unis voulant ostraciser la Russie, il est tout à fait logique que celle-ci se retourne vers la Chine. C’est un pari sur l’avenir : avoir un partenaire fiable, pouvoir s’appuyer sur lui en matière d’échanges technologiques.

La Chine pillant les brevets industriels de l’Occident via les transferts de technologie, la Russie au final contourne la blocus occidental par la Chine, comme les Portugais d'antan contournèrent le blocus ottoman sur les épices en faisant le tour de l’Afrique !

« Russie et la Chine sont en train de travailler sur les moyens d'élargir les règlements en devises locales dans le but de protéger le commerce bilatéral des fluctuations des principales devises étrangères. »

Là, on est dans le lourd. Là, on ne plaisante plus. Ça n’est ni plus ni moins que la suprématie du dollar qui est remise en cause.

Aujourd’hui, presque tous les échanges entre pays à devises différentes se font en dollars. Cela donne aux USA émetteurs dudit dollar une suprématie puisque c’est leur monnaie, son taux de change qui régule les échanges internationaux.

Ce privilège a déjà été contesté par l’Iran. C’est peut être une des raisons, pour lesquels les USA en veulent tant à Téhéran !

Là, la contestation change de dimension !

« Au sujet de 2015, lorsque la Russie et la Chine célébreront conjointement le 70e anniversaire de la victoire sur les Nazis, M. Poutine a déclaré que les deux pays sont unis dans leur opposition au révisionnisme sur la Seconde Guerre mondiale. »

Le souvenir de la Seconde Guerre Mondiale est presqu’une religion en Russie. La Russie trouve en la Chine un partenaire qui partage sa presque-religion. La Chine aussi a beaucoup souffert de la Seconde Guerre Mondiale. La Chine aussi fait partie des vainqueurs.

« La Russie et la Chine, a noté M. Poutine, soutiennent également activement la création d'un nouveau cadre de sécurité et de développement durable dans la région Asie-Pacifique »

Fidèle à lui-même, le président russe va au bout des choses. Il enfonce le clou. Cette alliance naissante se traduira par un cadre politique régulant la sécurité en Asie qui pérennise le rôle de la Russie.

 

Et au delà de l'analyse.

Il y a un peu plus de dix ans de cela, à Ekaterinbourg, dans l'Oural à 1400 km de Moscou, des amis me montraient, devant le Consulat des États-Unis l'endroit où des Russes « de la rue » avaient déposé, spontanément, après le 11 septembre 2001... des fleurs.

Après la disparition de l'URSS, les Russes montraient leur attachement aux pays Occidentaux ! Le Peuple Russe nous adressait un message : nous sommes Européens, comme vous. Nous aimons la Démocratie. Nous voulons vivre dans la même Civilisation que vous.

Comment les Russes ont-ils été accueillis par l'Occident ?

2004 : Intégration des Pays Baltes dans l'OTAN mettant Saint-Pétersbourg, la deuxième ville russe à moins de 300 kilomètres des canons de l'Alliance Atlantique. Sympa comme accueil.

2008 : La Géorgie appuyée politiquement par l'OTAN, attaque l'Abkhazie et l'Ossétie du Sud, en violation du traité de Dagomys, signé en 1991 par les présidents russe et géorgien de l'époque , Edouard Chevardnadze et Boris Eltsine. Cette attaque provoque une réaction légitime au regard du Droit International de la Russie qui sera suivie, en Occident par une campagne anti-russe sans précédent. Etait-on alors obligé d'ignorer l'existence d'accords signés et d'appuyer l'initiative imbécile de saakachvili ?

La Russie avait le choix entre : entrer en guerre pour honorer ses accords ou se ridiculiser sur la scène internationale en ruinant la crédibilité qu'elle commençait à retrouver. Pourquoi avoir autant contrer la Russie dont le choix, au final, n'avait rien d'absurde ?

Février 2014 : En Ukraine, le parlement, toujours appuyé par les Occidentaux interdit la langue russe, pratiquée par presque 20% de la population et apprise comme première langue par tous les Ukrainiens de plus de 30 ans qui ont grandis en Union Soviétique.

J'aurais pu citer d'autres exemples, comme la participation des néo-nazis au gouvernement ukrainien. J'ai retenu ceux que je trouve les plus parlant.

 

Et aujourd'hui ?

Aujourd'hui, les mêmes Russes qui hier déposaient des fleurs devant le Consulat des Etats-Unis ont cessé de comprendre l'Occident et pour la plupart, lui sont désormais hostiles.

Les Russes restent des Européens des Chrétiens. Mais l'Europe de l'Ouest et son excroissance nord-américaine les a rejeté ! Ils en ont tiré les conséquences.

Et Vladimir Poutine en s'alliant avec la Chine fait désormais un mariage de raison, le seul possible.

Seulement quand je repense à ces fleurs, je me dis : quel gâchis.

 

 

* : Que Poutine soit colonel du KGB ne change rien au fait qu'il fut, à l'époque de la Chute de l'URSS, un pro-occidental. Tous les soviétiques à des postes de responsabilité appartenaient, pour cause... à des instances soviétiques ! Armée Rouge, KGB, PCUS !


Moyenne des avis sur cet article :  4.27/5   (77 votes)




Réagissez à l'article

106 réactions à cet article    


  • alinea alinea 21 mai 2014 10:46

    Est-ce vraiment un gâchis que cet Occident malade soit contré ? Est-ce vraiment un gâchis de limiter la nuisance des États-Unis ? Sûrement pas !
    Ce qui est un gâchis, c’est la position de la France, et de l’Europe ! Que nous soyons, au moins, neutres ! Alors la réalité des puissances de par le monde trouvera un nouvel équilibre, dont on ne sait pas, bien sûr, s’il sera plus positif ou pas.


    • Frédéric MALMARTEL Le Kergoat 21 mai 2014 18:42

      Vous n’avez pas tort. Le gâchis c’est l’Occident qui le fait au détriment de l’Occident.


    • Lucide bdpif@laposte.net 21 mai 2014 19:52

      La Russie ne limite absolument pas la nuisance des états unis. Elle l’a complemente. Nous avions un empire à combattre, nous en avons désormais deux, sic . En syrie, nous en sommes à 140 000 morts. En Ukraine, les morts arrivent. Etc ....


    • paulau 23 mai 2014 17:44

      En effet , on peut se demander s’il y a gâchis. On dirait un retour à un monde bi-polaire, ce qui n’est pas plus mal.

      Quant à la France , elle doit quitter l’ OTAN.

    • Abou Antoun Abou Antoun 21 mai 2014 11:08

      Excellent article. Bonne analyse, sur le plan historique aussi (pacte germano-soviétique).
      Moscou est poussé par les occidentaux dans les bras de Pékin. C’est une alliance de circonstances certes, mais finalement assez logique. La Chine est autant visée que la Russie par les visées hégémoniques des USA suivis aveuglément par ces connards d’européens (suivez mon regard...).
      C’est l’Europe qui va payer les pots cassés (annulation des marchés, fermeture des robinets de gaz et de pétrole, etc.).
      Plus cons que Merkel et Hollande ça n’existe pas, l’histoire les jugera.


      • Frédéric MALMARTEL Le Kergoat 21 mai 2014 18:43

        En effet, les Etats-Unis sont loin de la Russie, pas l’Europe.
        L’Europe paye les âneries des USA, sans rien demander en échange !
        Affligeant.


      • Jelena XCII 21 mai 2014 11:14

        L’exemple du WTC est mauvais, ce n’est pas parce qu’il y a 3 russes qui ont déposé des fleurs, que la majorité des russes se sont sentis proches des amerloques... Le coup du Kosovo était autrement plus marquant pour les russes.

        L’UE étant majoritairement dirigé par des vendus qui pensent USA avant UE, le rapprochement Russie/Chine est logique en fin de compte... Et c’est une bonne chose, car dans le cas contraire la Russie aurait du adopter « les valeurs occidentales ».


        • CASS. CASS. 21 mai 2014 16:27

          L’UE étant majoritairement dirigé par des vendus corrompus qui pensent US/UE avant Europe l’UE sioniste grande ennemie falsificatrice voleuse pilleuse de L’ Europe


        • Frédéric MALMARTEL Le Kergoat 21 mai 2014 18:45

          Exact, la Russie, à travers cette alliance s’appuie sur sa dimension orientale. Elle est dans son rôle, mais c’est juste dommage que les peuples européens s’éloignent les uns des autres.


        • Jelena XCII 22 mai 2014 10:39

          @Kergoat Me concernant, par rapport à la Serbie, cela fait longtemps que j’ai compris que la Russie n’a pas une politique « impérialiste » vis à vis de l’Europe.

          D’autre part, l’UE étant au service de l’Otan (Organisation Terroriste de l’Atlantique Nord), il est naturel que Russie et Chine fassent alliance pour contrer cette menace.

          A noter également, que l’Inde a depuis quelques années, de bien meilleures relations avec la Russie, plutôt qu’avec les USA (cela s’est confirmé avec l’épisode de la Crimée).

          Compte tenu de cela, pourquoi la Russie s’embêterait avec une UE qui n’a de yeux que pour l’oncle Sam ?


        • Anaxandre Anaxandre 21 mai 2014 11:37

           Article assez juste sur le fond ; mais pour le prochain, pensez à vous relire avant de publier...


          • Bernard Pinon Bernard Pinon 21 mai 2014 11:40

            Poutine n’est certes pas un grand démocrate (quoique, par comparaison...), c’est un dirigeant lucide, calculateur et froid, dont l’objectif principal est de faire de son pays un acteur géopolitique majeur comme les Etats-Unis. Ce que bien sûr les Etats-Unis ne peuvent supporter (relire Le Grand Echiquer de Zbignew Brzenzinsky). Ces derniers ont racontés des contes de fée à la Russie tout en faisant le contraire (extension de l’OTAN, déstabilisation des anciens satellites de l’URSS...), avec un suivisme atterrant de l’UE qui a ainsi montré qu’elle n’avait aucune vision géopolitique propre (comme De Gaulle l’avait senti). La réaction de Poutine est logique et prévisible. L’attitude de l’UE ressemble fort à un tirage de balles dans le pied, voire dans les deux. C’est d’autant plus consternant que ça va être difficilement rattrapable.

            Le mal est fait. Merci l’UE.

            • Frédéric MALMARTEL Le Kergoat 21 mai 2014 18:46

              L’UE a brillé... par sa stupidité !


            • filo... 21 mai 2014 11:50

              Quelques jours avant la visite de V. Putine en Chine c’est votre ministre des AE qui s’empresser d’aller à Péking pour dissuader les chinois de faire ce marché avec les russes.

              L’amentable cette politique française. Hollandes est Fabius sont devenus la descente du lit d’Obama.

              Il est temps que la France cesse de jouer avec la patience des russes. Pour le moment Putin est bien gentil (trop gentil) et il n’a pas répliqué aux sanctions occidentales.

              La France pourra être la première à faire des frais. Si Putin décide de tripler le prix du gaz aux français, pour vous ça sera la catastrophe.

              Retour de la manivelle dans les gencives, oui et bien merité.


              • Abou Antoun Abou Antoun 21 mai 2014 12:18

                et il n’a pas répliqué aux sanctions occidentales.
                Erreur ! La machine est en route. Tout un train de mesures est en attente de validation au parlement. Elles visent essentiellement les Russes de l’Etranger, binationaux résidant à l’Occident. On peut imaginer que Moscou va dans un premier temps s’intéresser à leurs comptes bancaires, le but étant un rapatriement de tous les avoirs russes en occident.
                Je crois malheureusement que le point de non retour est atteint. La propagande anti-russe, anti-Poutine, incessante depuis des années a fini par porter ses fruits.
                Les Français, toujours prompts à ériger une barricade pour 10 points d’indice ou un trimestre de cotisation, regardent sans broncher ce qui leur sert de président engager le pays dans des bourbiers coloniaux, dans des alliances militaires foireuses contre des puissances nucléaires a priori amies. Ils auront ce qu’ils méritent !


              • filo... 21 mai 2014 22:08

                Je constate que mon commentaire ne vous a pas laissé indifférents. Les lecteurs d’AV ont mis 8x (« + ») et encore une fois autant des (« - »)
                Bien, très bien...


              • filo... 21 mai 2014 22:11

                @Abou Antoun
                Idem pour votre commentaire


              • Furax Furax 21 mai 2014 12:01

                Les américains, la CIA, l’OTAN, bon, pas de surprises, on savait à quoi s’attendre.
                Ils avaient promis à Gorbartchev de mettre l’OTAN en veilleuse...
                « On ne redessine pas les frontières de l’Europe à la pointe du fusil » (Biden). sauf, bien entendu, l’ex Yougoslavie, la Serbie,le Kosovo....
                Mais tout ça était prévisible.
                Mais la France ! La France de De Gaulle qui voulait une Europe« de l’Atlantique à l’Oural ». Vous me direz que Hollande n’est pas De Gaulle. Merci, j’avais remarqué...
                Mais l’Europe ! L’UE qui était censée apporter la paix et qui souffle sournoisement sur toutes le braises de Kiev.
                Pourtant, tout n’est pas perdu. Des voix s’élèvent, un peu parout. Qu’on paurra difficilement qualifier de « populistes » smiley
                Aux USA :
                http://www.les-crises.fr/nous-nous-rapprochons-de-la-guerre-pcr/
                En France (eh oui !) :
                http://www.les-crises.fr/fous-attali/
                En Grande Bretagne :
                http://www.les-crises.fr/traduction-la-crise-qui-se-deroule-en-ukraine-montre-lapparition-dun-nouvel-ordre-mondial-par-tony-brenton/
                Mais surtout en Allemagne, où le bon sens semble beaucoup mieux partagé que chez nous, hélas :

                http://www.les-crises.fr/lettre-300-allemands-poutine/

                http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/05/11/97001-20140511FILWWW00051-ukraine-schroder-critique-l-union-europeenne.php

                http://www.les-crises.fr/schmidt-bild/


                • lsga lsga 21 mai 2014 12:04

                  Ah la France de De Gaulle ! Et l’Espagne de Franco ! C’était tellement mieux avant... ou pas...


                • Furax Furax 21 mai 2014 13:56

                  Et l’Afrique, Isga tu as oublié l’Afrique ?
                  De Gaulle, l’homme de Brazzaville, Félix Eboué ...
                   smiley


                • Frédéric MALMARTEL Le Kergoat 21 mai 2014 18:48

                  Merci pour ce panorama des voix dissidentes. C’est très important de savoir que l’on est pas seul.


                • Furax Furax 21 mai 2014 19:10

                  @auteur,
                  De rien smiley. Le mérite en revient à Olivier Berruyer !
                  Ce qui serai bien, par contre, c’est que les moinsseurs, qui arrivent en meute, donnent un poil de soupçon d’argument smiley


                • titi 21 mai 2014 12:10

                  La Russie dans les bras de la Chine ? Pourquoi pas l’inverse ?

                  Dans les territoires de l’extrème orient Russe, se pose le problème démographique. Quelques millions de russes face a des milliards de chinois.

                  Cette alliance est une nécessité.


                  • lsga lsga 21 mai 2014 12:14

                    Russie : 150 millions d’habitants

                    Chine : 1 Milliards 200 Millions. 
                     
                    Rien que le chiffre chinois derrière la virgule (200 millions) est plus important que la population Russe.
                     


                  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 21 mai 2014 12:28

                    Oui ,l’Amour risque un jour de devenir haine .


                  • Anaxandre Anaxandre 21 mai 2014 12:45

                     Il n’y a aucun « amour » là-dedans, juste des intérêts réciproques bien compris des États concernés face à la domination US.


                  • lsga lsga 21 mai 2014 12:47

                    la « domination » US ? lool


                  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 21 mai 2014 12:57

                    L’Amour est un fleuve Annaxandre ... smiley


                  • Anaxandre Anaxandre 21 mai 2014 13:20

                     « lool » ?

                     Sans cette domination US qui semble vous amuser, Moscou aurait déjà envoyé des troupes pour soutenir - ou au moins protéger - la rébellion de Donetsk (au moins à partir du massacre de dizaines de « pro-russes ») ; et de même, sans cette influente domination, les pays membres de l’UE auraient adopté des positions bien plus contrastées et mesurées sur les évènements ukrainiens.


                  • lsga lsga 21 mai 2014 13:27

                    la domination américaine ? Vous êtes sérieux ? 

                     
                    Les USA dominent quoi exactement ? Le Capitalisme ne s’encombre pas des nations. La nation américaine, comme toutes les nations aujourd’hui, est totalement affaibli, à terre. 
                     
                    Autant on pouvait parler d’une domination américaine dans les années 50, 60 et 70 ; autant depuis le choc pétrolier la nation US est de plus en plus faible. Aujourd’hui, la bourgeoisie US a face à elle les bourgeoisies Russes, Chinoises, Indiennes, Européennes, Sud Américaines qui lui font une concurrence acharnée.
                     
                    En réalité, les USA n’ont jamais été aussi faible qu’aujourd’hui depuis le 19ème siècle. 
                     
                    Et vous osez parler de « domination ».
                    Hey : lrn2Capitalism faggot

                  • Anaxandre Anaxandre 21 mai 2014 13:39

                     Qu’une hyper-classe transnationale cosmopolite influe largement sur les politiques mondiales n’enlève rien au fait que dans les domaines qui comptent (monnaie, finance, armée, diplomatie, surveillance/espionnage, cooptation des élites étrangères, etc, etc, etc), ce sont toujours les USA qui dominent (largement !) le monde.
                     Un déclin relatif ne change rien aux réalités actuelles.


                  • lsga lsga 21 mai 2014 13:42

                    quoi ? Les américains dominent la finance ? Mais n’importe quoi vraiment....

                     
                    vous êtes au courant que la Capitalisation des Banques Chinoises est 10x supérieure à celle des banques US ? Que la dette US est dans la main des investisseurs étrangers ?
                     
                    Les USA, comme la France, n’existe plus en tant que Nation. Leur Nation est encore plus amochée que la France, les USA sont mourant. 
                     
                    C’est l’Oligarchie Financière qui domine aujourd’hui, et celle-ci n’a pas de nation. D’ailleurs, de nombreux bourgeois français en font aujourd’hui partie. 

                  • Anaxandre Anaxandre 21 mai 2014 13:55

                     Si vous voulez dire que la puissance américaine joue le jeu des oligarchies dont vous parlez, vous n’avez évidemment pas complètement tort, encore que les intérêts des oligarchies mondiales s’opposent et s’affrontent parfois (souvent).

                     Pour le reste, citez-moi la « nation » (chacun sait que les nations occidentales ont toutes été grandement vidées de leur substance, merci pour la leçon !...) qui serait plus « puissante » que les USA aujourd’hui ? (et cessez de noyer le poisson et de digresser avec vos « analyses » qui détournent le sujet.)


                  • lsga lsga 21 mai 2014 14:05

                    Alors, toutes les nations aujourd’hui sont en train de mourir, comme l’avait prévu Marx il y a plus de 150 ans.



                    La puissance d’une nation se mesure avant tout par la puissance de son appareil de production. Ainsi, aujourd’hui, c’est la Chine qui est la plus puissante de toutes les nations.

                    Bien entendu, les USA restent les plus forts militairement, mais avec la crise économique qu’ils ont, ça ne durera pas longtemps.
                     
                    Bref, la conclusion de tout cela : les USA ne dominent rien du tout. Ils ne dominent même plus l’Amérique du Sud sur laquelle ils avaient une main de fer. 

                  • Anaxandre Anaxandre 21 mai 2014 14:15

                     Ne vous en déplaise, le centre de ce monde capitaliste est toujours les USA ; que le monde soit en mutation, que les empires naissent et meurent, encore une fois : merci pour la leçon !


                  • Nestor 21 mai 2014 17:20

                    Salut Gaga,

                    « Chine : 1 Milliards 200 Millions. »

                    Pfffffff ... Ça c’était autour de 1995, aujourd’hui la Chine c’est plus 1 Milliard 350 millions d’individus ...

                    T’as vingt piges de retard mon pauvre vieux et une fois de plus comme à ton habitude tu racontes de la big bouse ! Aller pour t’aider à avancer Te voila une carotte ...


                  • Abou Antoun Abou Antoun 21 mai 2014 18:27

                    L’Amour est un fleuve Annaxandre .
                    La pêche au crétin marche bien aujourd’hui, Aïta. T’en as ferré neuf d’un coup !


                  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 21 mai 2014 18:30

                    Salut Abou .C’est facile sur Avox ,c’est comme pêcher en pisciculture ... smiley


                  • Frédéric MALMARTEL Le Kergoat 21 mai 2014 18:49

                    La Chine.

                    Tout simplement.


                  • Abou Antoun Abou Antoun 21 mai 2014 21:12

                    Et encore 4 on va faire une bouillabaisse !


                  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 21 mai 2014 21:17

                    Soyons sérieux Abou ,pas avec du poisson d’eau douce ...
                    On veut du poisson du large !!! smiley


                  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 21 mai 2014 21:21

                    Tiens ,pour parler sérieux Abou ,en ce moment il y a de la limande de mer du nord pas cher ...Que du bonheur ,j’en mange deux fois par semaine ! smiley


                  • Abou Antoun Abou Antoun 21 mai 2014 21:33

                    Soyons sérieux Abou ,pas avec du poisson d’eau douce ...
                    Tu n’as jamais entendu parler de la pôchouse ?


                  • Abou Antoun Abou Antoun 21 mai 2014 21:44

                    Tiens ,pour parler sérieux Abou ,en ce moment il y a de la limande de mer du nord pas cher.
                    La limande, comme la sole, doit être grosse (limande portion=caca, limande filet=miam miam, pour faire simple).
                    Et à Boulogne, ce dernier week-end, il y avait la fête de ’la gainée’. Mais comme nous sommes un peu snobs nous sommes allés avec la bécane au jardin public d’Arques voir les animaux de la ferme (avec l’âge on retombe en enfance). Pour épater ma légitime je lui ai expliqué que le fleuve s’appelait ’Aa’, je lui ai dit que je connaissais cela à cause de ma grande culture de cruciverbiste, elle m’a dit alors qu’en Russie il y avait le ’яя’ (prononcer yaya) que les cruciverbistes russes connaissent aussi. Ce qui est marrant c’est que si ’a’ est la première lettre de l’alphabet latin, ’я’ est la dernière de l’alphabet russe.

                    Bon, on va arrêter de pourrir ce fil avec des papotages. Ça fait rien qu’est-ce qu’il y a comme cons parmi les intervenants.


                  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 21 mai 2014 21:44

                    Ca m’a l’air sympa ,mais mes années en Polynésie m’ont données des gouts de luxe (pour la métropole) et une finesse de gueule en matière de poisscaille ...
                    Thon rouge ,Tazar ou autre espadon ,Mahi-Mahi ,poisson perroquet ...etc etc ...


                  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 21 mai 2014 21:50

                    Oui ,’y’a plein de cons ,d’ailleurs faudrait baptiser un fleuve « Concon » ,que leurs familles puissent y balancer leurs cendres ...


                  • Abou Antoun Abou Antoun 21 mai 2014 22:04

                    Tiens, rien que pour le plaisir des yeux, un souvenir de Guyane :
                    Le marché aux poissons de Kourou


                  • Lucide bdpif@laposte.net 22 mai 2014 06:37

                     « ce sont toujours les USA qui dominent (largement !) »


                    C’était valable il y a 20 ans, aujourd’hui, la chine viens de passer premiere puissance economique mondiale. Les chinois rachetent d’ailleurs les stocks d’Or mondiaux. A l’internationale, ils sont beaucoup plus implantés partout que les USA , Industrie, commerce. On les trouve partout, et personne ne peut les concurrencer à cause de la main d’oeuvre qui est proche de l’esclavagisme comme dans la plupart des républiques dictatoriales. Ils sont une des principales causes de la faillite de nos entreprises en Europes. Ils sont partout.

                    Si vous pouvez pas encadrer les USA pour leur feu egémonie sur le monde, j’ai du mal à imaginer que le modele chinois vous convienne en remplacement.

                  • Scual 21 mai 2014 12:27

                    Et bien maintenant que nous sommes coupés de la Russie par nos adversaires américains, nous devrons acheter leur gaz de shit et nous devrons obéir à ce qu’ils nous ordonnent.

                    Le fait que « notre » gouvernement et le Président aient aidé nos adversaires à nous soumettre porte un nom, mais il me semble qu’il est interdit de proférer de telles accusations... Contentons-nous donc de simplement d’ajouter qu’en plus de cela, ça s’ajoute à une longue liste.


                    • lsga lsga 21 mai 2014 12:28

                      tout à fait. N’oublions pas que ce sont les français, TOTAL et la BNP, qui voulaient s’approprier les ressources Ukrainiennes. Les USA n’ont fait que les pousser dans le dos. 


                    • Scual 21 mai 2014 15:50

                      @Demosthène : le gaz de schiste américain va couvrir nos besoins... Les USA ont voté ça récemment. Les USA vont connaitre une « croissance » que je qualifierais de dégueulasse à tout point de vue pendant minimum 10 ans grâce à ça.

                      Ils vont tout simplement détruire leur pays en levant toute barrière à l’exploitation du gaz de schiste en en faisant une question de sécurité stratégique. Ils vont également construire de gigantesques infrastructures et une flotte pour transformer le gaz et l’acheminer en Europe.

                      Tout était prévu. Bien sur ils n’y gagneront pas que de la croissance, ils vont également tenir leurs nouveaux clients énergétiques entre leurs mains. Là plus d’histoires : entre la monnaie, l’énergie, l’armée et le traité transatlantique, l’Europe sera un protectorat totalement vassalisé. Ils seront les maitres de la croissance en Europe car celle-ci ne pourra pas se tourner vers les Russes pour l’énergie à moins d’attaquer l’alliance USA/Nazi en Ukraine.

                      De plus il faudra continuer a payer ce gaz en dollar, ce qui signifie... et je ne sais même pas si c’est une bonne nouvelle ou pas étant donné les implications imprévisibles que cela sous-entend, que le dollar ne s’écroulera pas tout de suite.

                      Inutile de dire qu’il est hors de question qu’ils laissent aboutir le projet « south stream » et que la mer noire devient de fait la mer de tout les dangers. On peut également s’attendre à une déstabilisation de la Bulgarie qui est sensée être la porte d’entrée en UE de south stream.

                      En ce qui concerne la transition énergétique, vouloir la faire réellement est une déclaration de guerre aux USA et aux grandes entreprises pétrolières et liées au secteur de la pétrochimie. C’est également la fin du dollar. Autant dire que peu de pays ont le pouvoir de s’engager dans cette voie sans se faire ukrainiser ou pire. La France n’est en l’État pas capable de déclarer une guerre froide à un pays qui tient déjà le gros de l’establishment avec le pouvoir de nuisance que cela sous-entend. Il faudra d’abord se protéger si on ne veut pas voir le pays Ukrainisé. En tant que pays nucléarisé, nous pouvons tout perdre. La tentative d’achat d’Alstom répond également à cette guerre contre notre transition (et indépendance) énergétique.

                      En tout cas pour la France, la transition énergétique n’est pas, je suis tout à fait d’accord avec toi, un problème technologique ou bien un problème du à son coût trop élevé, c’est une problème politique et stratégique : déclarer ou ne pas déclarer une guerre froide aux USA.


                    • Jelena XCII 21 mai 2014 18:53

                      @Scual En Serbie depuis novembre 2013, les travaux du « south stream » sont en cours et que ça plaise ou non aux amerloques, ce pipeline alimentera (dans un premier temps) Hongrie, Croatie, Slovénie, Tchéquie, Slovaquie et Italie.


                    • alinea alinea 21 mai 2014 20:18

                      J’ai reçu ça Scual : ( et les autres !!)
                      Avec le TAFTA, l’UE et les États-Unis sabordent le climat et la transition

                      lundi 19 mai 2014, par
                      Amélie Canonne,
                      Maxime Combes


                      Un cinquième cycle de négociations entre l’Union européenne et les
                      États-Unis a débuté ce lundi 19 mai à Arlington (Virginie) et se
                      poursuivra jusqu’au
                      23 mai. Selon un document de négociation secret rendu public ce lundi
                      par le Huffington Post, l’Union européenne propose aux États-Unis de
                      libéraliser
                      complètement le marché transatlantique de l’énergie et des matières
                      premières. Le texte encourage ainsi l’exploitation et le commerce
                      transatlantiques
                      des hydrocarbures non conventionnels tout en réduisant considérablement
                      les capacités des États à soutenir le développement des énergies
                      renouvelables.

                      Le document secret rendu public est daté du 20 septembre 2013 et a été
                      rédigé par les services de la Commission européenne. Il tire son origine
                      du premier
                      round de négociations de juillet 2013. Il a été remis aux négociateurs
                      américains en prélude du deuxième cycle de négociations d’octobre
                      dernier. C’est
                      une première ébauche de ce que pourraient être les grandes lignes des
                      règles de commerce et d’investissement en matière de ressources
                      naturelles et d’énergie.
                      Comme nous le craignions (cf. notre note à ce sujet), les négociations
                      entre les États-Unis et l’UE sont donc en train de sacrifier toute
                      possibilité de
                      transition énergétique et toute perspective de politiques efficaces de
                      lutte contre les dérèglements climatiques. Ce document fait de la
                      recherche d’une
                      compétitivité internationale en matière d’énergie et de ressources
                      naturelles (art. A.2) le principe qui doit guider la suppression des
                      restrictions au
                      commerce et faciliter les investissements dans ces secteurs. La clause
                      du « traitement national », interdisant de donner moins d’avantages aux
                      multinationales
                      étrangères qu’aux entreprises nationales, est par exemple clairement
                      mentionnée (article G1).

                      Dans le domaine de l’énergie, l’article C2 prévoit la levée de toutes
                      les restrictions aux exportations des biens énergétiques (comprenant le
                      charbon,
                      le pétrole brut, les produits pétroliers, le gaz naturel liquéfié ou
                      non, et l’électricité – article B) afin de faciliter leur exportation.
                      Ce alors que
                      les États-Unis ont interdit en 1975 – sauf exception – les exportations
                      de pétrole brut et imposent une série de restrictions à l’exportation de
                      gaz naturel.
                      Une série de dispositions (article H) prévoit également de faciliter et
                      d’encourager l’accès et l’octroi de licences aux multinationales
                      étrangères en
                      matière de prospection, d’exploration et de production d’hydrocarbures
                      des deux côtés de l’Atlantique.

                      Concernant le secteur des énergies renouvelables, l’article O indique
                      que les pays « ne doivent pas adopter ni maintenir des mesures prévoyant
                      des exigences
                      de localité », ni « exiger la création de partenariats avec les
                      entreprises locales » ou imposer des « transferts de droits de propriété
                      intellectuelle »,
                      soit autant de politiques pourtant nécessaires pour développer un
                      secteur d’énergies renouvelables qui s’appuie sur des produits,des
                      compétences locales
                      et les meilleures technologies disponibles.

                      Ce document ne mentionne pas les enjeux climatiques ou les défis de la
                      raréfaction des ressources. En encourageant une extension du commerce
                      transatlantique
                      des combustibles fossiles, c’est une exploitation accrue et une
                      consommation insoutenable d’hydrocarbures qui sont promus, renforçant
                      notre dépendance
                      aux énergies fossiles. Le tout au détriment du climat et d’une véritable
                      transition énergétique, subordonné à un fondamentalisme libre-échangiste
                      suranné.

                      Le document de négociation en anglais :
                      http://france.attac.org/IMG/pdf/ttipenergyrm_nonpaper.pdf

                      En vous souhaitant bonne réception.

                      Maxime Combes


                    • Scual 22 mai 2014 02:09

                      @Jelena : oui en effet en Serbie, mais c’est la Bulgarie qui est la porte d’entrée qui sera déstabilisée ou soumise... avant c’était l’Ukraine, et voyez un peu jusqu’où ils sont allés !

                      Ce qu’il faut comprendre c’est que le plus important n’est pas vraiment de couper le gaz, mais de pouvoir couper le gaz. L’Ukraine nazi/américaine ne va pas fermer le gaz, mais ils le peuvent et c’est suffisant.

                      Actuellement d’ailleurs c’est pas les USA mais les pays du golf qui fournissent l’énergie... mais tout le monde sait que c’est l’armée américaine qui décide si les bateaux passent ou pas.

                      Le but réel est de garder le dollar comme seule monnaie d’échange sur le marché de l’énergie sinon ils coupent le robinet... car ce quasi monopole est la seule et unique valeur qu’il reste au dollar. Si ça s’arrête, c’est l’effondrement total. Puisque ce monopole n’est plus maintenu que par les différentes opérations militaires américaines... on peut dire que la seule valeur du dollar c’est l’armée des USA.

                      @Alinea : Merci. ça confirme mes craintes. Il faut malheureusement comprendre que cela sera imposé : on ne construit pas les infrastructure qu’ils ont annoncé si on ne sait pas déjà qu’il y aura un débouché.

                      L’instabilité en Ukraine ainsi que les sanctions sur le gaz Russe le rendront peu sûr et cher, le gaz de schiste américain subventionné sera donc accepté... car l’alternative est de ne plus avoir de gaz du tout puisqu’ils couperont le robinet ukrainien jusqu’à ce qu’on signe. Bref c’est une question de sécurité énergétique, ils sont en réalité contraints et c’est pour cette raison que les américain ont pu annoncer la construction de ces gigantesques infrastructures avant même le début des « négociations »


                    • Lucide bdpif@laposte.net 22 mai 2014 06:40

                      N’importe quoi ! On reconnait bien là la victimisation, arme de la propagande. Il n’y a pas de Russophobie. Il y a juste des reproches légitimes concernant la politique internationale de Poutine à l’étranger, et notament en Syrie avec les 140 000 morts de la guerre civile, soit 10 fois plus de mort en deux ans que Pinochet en 15 ans avec l’aide de la CIA.


                    • Jelena XCII 22 mai 2014 09:39

                      @Scual Il ne manque pas de spécialistes sur le web qui disent que les USA ne sont pas en mesure de fournir assez de gaz pour l’Europe... Quand à l’Ukraine, à l’heure actuelle, c’est plutôt la Russie qui menace de couper le robinet si la facture n’est pas payée.


                    • Scual 22 mai 2014 10:20

                      @Jelena : je crois que vous ne comprenez pas. Les spécialistes ont raison. Les USA ne sont pas en mesure de le faire... pour l’instant. Ils ont voté une loi pour être en mesure de le faire très prochainement. C’est ce que je m’acharne à vous dire. Ils l’ont fait. C’est voté. Les infrastructures qui vont avec vont être construite, c’est officiel.

                      De plus si les Russes coupent le robinet, c’est exactement ce que veulent les USA. Une preuve que l’import de gaz Russe n’est pas fiable et d’imposer aux gouvernements Européens la signature d’un accord gazier avec eux s’ils veulent assurer leur sécurité énergétique.

                      Jelena les Russes n’ont pas « gagné » ni préservé l’essentiel dans cette affaire. J’aurais bien aimé mais non. Ils se sont fait jeter d’Ukraine et ne garderont que la Crimée qui est effectivement essentielle, mais l’Ukraine étant en partie Russe le conflit à leurs frontière sera forcément couteux et déstabilisant pour eux. Cela dit ce qu’ils ont perdu d’essentiel c’est que les USA ont pris position sur leur pipeline ukrainien, Moscou n’a donc désormais plus le monopole sur la fermeture du robinet... et est soumise pour ses exportations à la bonne volonté américaine de laisser le robinet ouvert. Bref le robinet à gaz d’un coté est sous le controle US et le robinet à pognon dans l’autre sens aussi.

                      Les Russes ont perdu leur pouvoir sur l’Europe ET l’UE est devenue beaucoup moins attractive et intéressante pour les Russes. Les USA nous ont coupé militairement d’un partenaire que je qualifierais de naturel ET ils ont coupé ce partenaire de nous. Ils nous « gardent » à leur merci et les maintiennent endigués. C’est ignoble, la trahison de ceux qui les ont aidé l’est d’autant plus... bon je ne vais pas passer dix lignes à dire ce que j’en pense mais en attendant il reste un constat. C’est un fait.

                      Jelena désolé mais une fois de plus les USA ont gagné, peu importe ce que l’on en pense malheureusement.


                    • Jelena XCII 22 mai 2014 11:28

                      @Scual Concernant l’UE, je vous l’accorde, l’oncle Sam a gagné en nous coupant d’un « partenaire naturel ». Concernant la Russie, voir mon commentaire précédent.

                      Concernant l’Ukraine... Difficile de prédire ce qui va se produire, la république de Donetsk compte actuellement une armée de 25/30.000 volontaires, ça commence à faire beaucoup pour Kiev et son armée de déserteurs... D’autre part, l’Ukraine est dans une situation financière trop critique pour être acceptée du jour au lendemain au sein de l’UE et ne peut se permettre de s’isoler totalement de la Russie (commerce/emploi).


                    • Scual 22 mai 2014 12:17

                      L’instabilité en Ukraine est une fin en soi, comme toutes les guerres soi-disant perdues ou ratées par les américains.

                      Ratées parce qu’ils n’ont pas développé le pays et mis en place de démocratie brillante et éclairée ? Qui peut croire que c’était ça leur objectif ? Ils ont envahi tout ces pays pour y entrainer un chaos et un sous-développment empêchant tout projet de contournement de leurs routes énergétiques d’aboutir.

                      Ils l’ont fait en Afghanistan, en Irak et maintenant en Ukraine... à vrai dire si le régime Syrien n’est pas tombé, il est trop déstabilisé pour rester un débouché sûr et crédible sur la méditerranéenne pour les hydrocarbures d’Iran et de la Caspienne. Bref là encore c’est suffisamment pour préserver l’essentiel pour les américains.

                      Les US savent ce qu’ils font et jusqu’ici ils y arrivent. Ils n’arriveront pas à continuer ça indéfiniment, mais entre les gaz de schiste et autres sources non-conventionnelles, la transformation du charbon en pétrole et les biocarburants, et leur terreur imposant tout changement soutenue par une armée à laquelle on ne peut résister, ça peut durer beaucoup trop longtemps, la terre n’y survivra peut-être même pas écologiquement.


                    • Jelena XCII 22 mai 2014 18:17

                      >> L’instabilité en Ukraine est une fin en soi (...)

                      A ce jour Kiev a perdu 3 régions (et non des moindres !), je ne pense pas que c’était prévu au programme... D’ailleurs Allemagne et même Pologne commence à se rétracter.

                      >> Les US savent ce qu’ils font et jusqu’ici ils y arrivent.

                      A l’origine le pipeline devait passer par le Kosovo (c’était le but), alors qu’au final... Il passe par la Serbie. Les USA c’est « je frappe d’abord, je réfléchis ensuite ».

                      Pour la suite... Qui vivra, verra, mais il me semble que vous sous estimez le « BRIIC » (je remplace Afrique du sud par Iran).


                    • Scual 22 mai 2014 23:14

                      Vous croyez ? Disons plutôt que j’ai pensé comme vous au sujet des USA depuis si longtemps qu’ils devraient être depuis longtemps au niveau du Zimbabwe.

                      Quand on regarde ce que font les USA sur le temps long et en ne prenant en compte que leurs intérêts objectifs, on se rend compte que de tout ce que l’on peut dire de mal sur ce qu’il font, la bêtise est probablement la seule chose qui n’en fait pas partie.

                      Vous voulez une dramatique nouvelle ? Imaginez que le dollar s’effondre demain, il faut refonder le système monétaire sauf que... A l’heure actuelle la SEULE richesse réelle indispensable est l’énergie contrôlée presque totalement par les USA puisque seuls Chinois, Russes et Iraniens ont accès à d’autres sources. Tout le monde préfèrera donc accepter le new dollar plutôt que l’asphyxie ou la mort. Youpi le remplaçant du Dollar sera donc le new Dollar...

                      La seule et unique chose qui importe pour comprendre l’action des USA, c’est la geostratégie et elle ne dit pas du tout que les USA font n’importe quoi.


                    • Jelena XCII 23 mai 2014 14:00

                      Concernant la guerre pour les énergies, beaucoup trop tôt pour tirer des conclusions, celles ci pouvant être remplacées du jour au lendemain (ou presque) et pour ce qui est de la suprématie du dollar... L’histoire n’est jamais figée.

                      Que ce soit économiquement ou militairement, l’Otan n’est plus en mesure de s’imposer face au BRIIC et plus les années passeront, plus ce sera vrai.


                    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 21 mai 2014 12:35

                      Nous avons une politique et encore pire une diplomatie de l’émotion ; comme titrait « Causeur » il y a quelques temps ,en avons nous les moyens ?


                      • lsga lsga 21 mai 2014 13:30

                        et voilà, Demosthène n’est pas contre le libéralisme ni contre la mondialisation, il est contre les pays européens et contre les USA. 


                      • lsga lsga 21 mai 2014 13:45

                        bin désolé mon grand, mais tu dis :

                         
                        « Excellente chose, cet accord de change hors $US. »

                        Donc tu n’es pas contre l’instauration de monnaie commune transnationale (moi non plus)
                         
                        Sinon, pour info, la finance internationale est aujourd’hui largement dominée par les Chinois qui possèdent la dette américaine et qui ont une capitalisation largement supérieure aux banques américaines. 
                         



                      • lsga lsga 21 mai 2014 13:49

                        Mais donc, tu es pour ou contre l’instauration de monnaie supra-nationale ?

                         
                        c’est pas très clair dans ton commentaire. 

                      • lsga lsga 21 mai 2014 13:58

                        toujours pas compris ta réponse. Je te pose une simple question :

                         
                        Es-tu pour ou contre l’instauration de monnaies supra-nationales ?
                         
                        Tu viens de répondre oui dans ton premier commentaire. 

                      • vachefolle vachefolle 21 mai 2014 14:10

                        En matière scientifique, la Chine désormais capable d’envoyer des hommes dans l’espace et des sondes automatiques sur la Lune rattrape les États-Unis.

                        lol
                        La sonde « lapin de jade » a fonctionné 2 semaines avant de tomber en panne, alors que des sondes martiennes de la NASA envoyées en 2004 fonctionnent encore. Les chinois « on the moon » on les attend toujours.

                        Dans le domaine spatial la chine a 25 ans de retard sur les USA, et au moins 50 si on prend comme repere 69 pour les hommes sur la lune.


                        • lsga lsga 21 mai 2014 14:14

                          et encore, la majorité des technologies spatiales US sont secrètes. La seule chose certaine : ils n’en sont pas resté à là où ils étaient au moment d’aller sur la Lune.

                           
                          Toutefois, les Chinois pourront rattraper ce retard au fur et à mesure. La France et la Russie sont la preuve que l’on peut vite rattraper le retard dans ce genre de domaine.

                        • CASS. CASS. 21 mai 2014 16:51

                          repére 69 d’hollywood film « des pieds de ricains sur la lune » film documentaire série publicité fixion.


                        • kalon 21 mai 2014 14:44

                          Quant au prochain rapprochement de l’Allemagne à l’alliance Russo-Chinoise, ce n’est plus qu’une question de temps mais cela devrait aller assez vite au travers de la nouvelle « route de la soie »

                          La commission « pseudo » européenne nous a berné depuis le début !

                          LEUR Europe est finie, Le temps est venu de construire NOTRE Europe ! smiley


                          • Frédéric MALMARTEL Le Kergoat 21 mai 2014 18:51

                            L’Europe n’est pas l’UE.
                            C’est bien de l’avoir rappelé.


                          • Le Gaspésien 21 mai 2014 21:19

                            à 21:18 kalon est moinssé 5 fois pour ses écrits lumineux, énaurme.


                          • millesime 21 mai 2014 15:17

                            en 2009 , c’est loin déjà, le gouverneur de la Banque Centrale de Chine avait écrit un article dans lequel il analysait la crise sous son angle « monétaire ».
                            Il y soulignait que c’était la première fois que dans l’ « H »istoire monétaire mondiale, qu’une monnaie nationale (il n’a pas cité nommément le dollar), servait de monnaie de réserve. Il notait qu’une réforme du système monétaire internationale devait intervenir tôt ou tard, avec pourquoi pas les DTS ou autre comme monnaie de réserve.
                            il n’a jamais été contredit depuis... !
                            http://millesime57.canalblog.com


                            • jvtirol 21 mai 2014 16:39

                              Votre phrase : « la Russie appartient bien à notre Civilisation Européenne ».......

                              ..... Cela fait belle lurette que l’Occident a jeté aux orties la civilisation qui l’a façonné.

                              Les occidentaux n’ont même pas l’idée qu’ils auraient pu avoir des valeurs communes avec les Russes, qui eux sont revenus au christianisme.

                              Le divorce entre la Russie et l’Occident est avant tout un divorce des valeurs spirituelles et morales. Le divorce géopolitique et économique n’en est que la conséquence logique.


                              • Frédéric MALMARTEL Le Kergoat 21 mai 2014 20:56

                                Affirmatif.

                                L’Occident s’éloigne de ses valeurs chrétiennes pour des absurdités nommés « mondialisme », « droitdelhommisme » etc...

                                Comme la Russie, il reviendra à ses valeurs chrétiennes.

                                Mais combien de dégâts y aura-t-il eu entre temps ?


                              • CASS. CASS. 21 mai 2014 17:02

                                Europe issue de la civilisation proto indo - europenne persan ou sanskrik. issu du premier empire à vocation universelle « PERSE - IRAN » (mithra - zoroastre) reprise par les grecques Europe du nom de la deesse grecque.


                                • Frédéric MALMARTEL Le Kergoat 21 mai 2014 18:57

                                  C’est la dimension Indo-Européenne de notre civilisation !
                                  A ne pas négliger ! Celle qui nous rapproche de l’Iran !
                                  Mais expliquer ça à des agités du bocal anti-Iran qui ne savent pas faire la différence entre le peuple iranien et les ayatollahs c’est autant perdu qu’essayer d’expliquer Einstein à une baleine !


                                • almodis 21 mai 2014 18:03

                                  merci à l’auteur pour cet article argument et utile ! je me permets d’ajouter ceci :

                                  "Le modèle occidental n’est PLUS le modèle de référence des émergents . Il n’y a plus que les spectateurs du JT de TF1 pour le croire . Et cela va même beaucoup plus loin : ils n’en veulent pas chez eux car ils le considèrent comme décadent et totalement contraire à l’intérêt général puisqu’il ne sert que des intérêts de caste totalement minoritaires . Ce qui est à la fois contre la philosophie asiatique qui est beaucoup plus collective que la nôtre et encore plus vrai pour des pays qui ont vécu des régimes communistes . Il leur en reste quand même quelque chose dont l’éducation gratuite pour tous et pour toutes , ce qui va les faire atteindre très vite le niveau d’instruction des démocraties occidentales , et ce qui est sans doute plus important que le niveau de téléphones portables consommés dans l’année, même si ce n’est pas tout à fait clair pour une mentalité d’ado moyen scotché devant sa télé .

                                  C’est depuis deux ans , tout à fait clairement exprimé dans la presse Russe comme dans la presse Chinoise , encore une fois , il vaut mieux les lire directement pour savoir ce qu’ils pensent vraiment.
                                  A titre d’exemple, les Chinois ont interdit depuis 15 mois toute publicité sur les produits de luxe , car les images véhiculées par ces produits , la notion d’apparence sont non conformes à ce que les Chinois estiment être nécessaire pour l’éducation populaire .

                                  Quand aux pays d’Amériques Latines , les choix politiques récents qu’il s’agisse de ceux de Kirchner , Maduro ou Youssef , devraient plutôt vous inciter à penser qu’ils sont plus sur la même longueur d’ondes que sur celle des USA .

                                  Le pouvoir d’achat de la population Russe a été multiplié par deux depuis dix ans . La classe moyenne chinoise s’agrandit de jour en jour . Et les modèles de paupérisation des peuples occidentaux ne sont plus vraiment des modèles pour grand monde .
                                  Y Compris pour nos expatriés qui sont partis s’installer en Chine ou en Russie et qui vous diront sans aucune retenue qu’ils ne reviendront pas en Europe .. le modèle Occidental , ils en ont également soupé ."

                                  ceci est tiré de l’excellent blog « les Crises » , c’est un commentaire de la part d’une analyste qui semble bien connaitre Russie et Chine


                                  • Rensk Rensk 21 mai 2014 18:45

                                    Plusieurs trucs ont été signé... pas que le gaz...

                                    Moscou et Pékin sont en train de penser à abandonner le dollar comme monnaie pour les échanges dans la région asiatique. Et la Russie est en train de projeter son propre système de paiements, sur le modèle du chinois Union Pay, dont les cartes de crédit peuvent être utilisées dans plus de 140 pays, se plaçant au second rang mondial après les Visa.

                                    Moscou fournira à Pékin des chasseurs multi-rôles Soukhoï Su-35, des sous-marins de classe Lada et les systèmes de défense missilistique les plus avancés, S-400. (Elle risque d’ailleurs de faire de même pour l’Iran, ayant obéi a l’occident et avoir rompu le contrat des S300... elle se voit accusée devant l’OMC ; pour compenser, au lieu de rendre l’argent et payer le dédommagement elle peu livrer des S400 a l’Iran...)

                                    Poutine intervient à la Conférence sur les mesures d’interaction et de renforcement de la confiance en Asie (Cica) qui, présidée par Xi Jinping, se tient à Shanghai les 21 et 22 mai prochains, avec la participation notamment du Premier ministre irakien Nouri al-Maliki, du président afghan Hamid Karzai et de l’iranien Hassan Rouhani. Une claque aux États-Unis qui, après avoir dépensé dans les guerres en Irak et Afghanistan 6 000 milliards de dollars, voient maintenant la Chine de plus en plus présente économiquement dans ces pays. En Irak, elle achète environ la moitié du brut produit et effectue de gros investissements dans l’industrie pétrolifère ; en Afghanistan, elle investit surtout dans le secteur minier, après que des géologues du Pentagone ont découvert de riches gisements de lithium, cobalt, or et autres métaux. Et, ouvrant à l’Iran des débouchés à l’est, Russie et Chine rendent de fait vain l’embargo effectué par les USA et l’UE.


                                  • Frédéric MALMARTEL Le Kergoat 21 mai 2014 18:53

                                    Intéressant panorama d’une nouvelle alliance aux dimensions effectivement impressionnante.

                                    Les USA et l’UE ont juste oublié que la Russie + la Chine, c’est un peu gros à avaler !

                                    L’indigestion s’annonce.


                                  • Frédéric MALMARTEL Le Kergoat 21 mai 2014 18:59

                                    Oui, le modèle occidental n’est pas universel.


                                  • Yohan Yohan 21 mai 2014 18:37

                                    Jusqu’ici, et à ce que je vois, c’est Poutine qui a fait preuve de la plus grande sagesse et la plus grande lucidité en refusant d’aller se fourvoyer dans la poudrière moyen orientale. L’Europe soutient des extrémistes de droite ukrainiens en méprisant la caractère russophone d’une bonne partie de ce pays. Les US qui manipulent l’Europe comme à chaque fois, et en premier la France, seront à n’en pas douter les premiers à se présenter au portillon des affaires avec la Russie quand les choses se seront tassées comme ils le font déjà avec l’Iran, contents d’avoir joué un bon tour à la France (ce couillon de Fafa) en lui faisant endosser le rôle du méchant. Peugeot rame en ce moment, la faute à Hollande et à ce va-t-en guerre de Fabius.


                                    • Frédéric MALMARTEL Le Kergoat 21 mai 2014 18:54

                                      Poutine n’est ni un fourbe ni un mauvais génie, c’est juste un dirigeant intelligent.

                                      C’est peut être ça qui fait peur ici.


                                    • antyreac 21 mai 2014 21:02

                                      Hitler était aussi un être intelligent à ses débuts cela ne l’a pas empêché de déclancher une boucherie mondiale


                                    • antyreac 21 mai 2014 21:14

                                      Il parait que son régime végétarien le constipait puissamment voilà la raison à ce problème 


                                    • colere48 colere48 21 mai 2014 19:20

                                      Voilà ce qui ce dit en Chine...

                                      «  »En fait, le partenariat de coopération stratégique globale sino-russe, marqué par l’égalité et la confiance, le soutien mutuel, la prospérité commune et l’amitié durable est une relation d’un genre nouveau entre grands pays non-alignés, non belliqueuse et non dirigée contre des pays tiers, dont le dynamisme et la vitalité inhérents sont loin d’être épuisés. Il reste maintenant à savoir comment la visite de Vladimir Poutine va permettre , avec la partie chinoise, d’approfondir le potentiel de ce partenariat stratégique bilatéral de coopération globale, d’en faire une bonne et pleine utilisation, et d’établir le positionnement de cette relation.

                                      La visite de Vladimir Poutine en Chine se fait dans un environnement international plutôt particulier, principalement parce que la Russie, à cause du problème ukrainien, subit des pressions et des sanctions de la part de certains pays. En ce qui concerne la situation en Ukraine, la position constamment impartiale de la Chine a été hautement appréciée par la Russie. Pour elle, le maintien de l’équité et de la justice internationale ne sont pas des mots vides, et l’hégémonisme, une politique agressive et le néo- interventionnisme ne pourront que « de la terre, faire s’élever le tonnerre »

                                      Il ne fait guère de doute que, s’agissant de leurs intérêts fondamentaux respectifs, la Chine et la Russie vont s’efforcer de renforcer leur soutien mutuel. D’autre part, du fait de la tendance stratégique internationale qui semble laisser apparaitre un déclin de l’Occident et une montée en puissance de l’Orient, les deux pays vont accorder davantage d’attention à la coopération sino-russe dans le cadre du BRICS, de l’Organisation de coopération de Shanghai, du G20 et d’autres mécanismes. Dans le contexte actuel de la crise en Ukraine, pour la Russie, ce choix devrait être inévitable.«  »


                                      • Plovdiv Plovdiv 21 mai 2014 19:32

                                        L’auteur aurait pu également ajouter cette nouvelle économique qui vient de tomber : Gaz : un accord à 400 milliards de dollars entre la Chine et la Russie


                                        • Le Gaspésien 21 mai 2014 21:24

                                          Gaz : un accord à 400 milliards de dollars entre la Chine et la Russie


                                          Rigolade de première, tout est juste, sauf le terme sur la monnaie.
                                          Tout ce qui peut mettre le $ en danger est bon pour la Paix dans le monde.
                                          Qui peut croire un seul instant que le $ est la monnaie de ce deal ?

                                          Il faut détruire Carthage (heu, le $)

                                        • eric 21 mai 2014 19:35

                                          Cela partait pas mal, et puis....Le gouvernement de Kiev n’a pas interdit le russe, il a voulu lui retirer le statut de seconde langue officielle. C’était tres maladroit, surtout en ce moment precis. Mais ce n’était pas une interdiction. Cela c’est ce que dit la propagande russe. Quand aux nazis de l’ouest... il y a des liens partout dans les différents articles pour en finir avec cette légende. En particulier l’article de Ask.

                                          Reste les conséquences du révisionnisme historique.

                                          Ce n’est pas uniquement parce qu’il ne trouvait pas d’alliés stables que Staline s’est allie avec Hitler. Il y a aussi le rôle des proximites ideologiques ( voir programme du NSDAP et programme trace par Marx), et la similitude des méthodes des deux régimes.
                                          De la même façon aujourd’hui, il est certains que la Russie peut attendre plus de stabilité de ses rapports avec la Chine. Une des raisons est l’absence d’alternance....

                                          Chez nous, oui, c’est instable. Par exemple, Sarko a fait beaucoup pour améliorer les relations d’amitie avec la Russie. Allant jusqu’à lui donner acces a nos technologies militaires dont elle a le plus besoin. Hollande, lui, est a la traine de l’incompetent Obama parce qu’il lui doit son élection et cela allie a sa propre nullité nuit certainement a nos relations avec les russes. Les palinodies sur le mariage des tous et les critiques d’une Russie qui refuse la propagande homosexuelle n’ont rien arrange.

                                          Donc, il est effectivement plus facile pour des régimes autoritaires de s’entendre entre eux a court terme.
                                          Le régime Hollande constitue bien une rupture avec la tradition gaulliste de la politique étrangère française vis a vis de la Russie.
                                          La cause n’est pas desperee. Glubako v nutri, les russes ont quand même plus envie d’être copains avec nous qu’avec les chinois.
                                          Penser qu’il serait dramatique que russes et chinois fabriquent des avions ensemble plustot qu’avec nous, c’est un peu raciste. En realite, nos industries, dominantes, ont intérêt a leur plonger la tête sous l’eau. L’industrie chinoise, émergente a besoin des synergies. L’apparition d’un troisième acteur global ne peut qu’etre bon pour la concurrence.


                                          • wesson wesson 21 mai 2014 20:42

                                            bonsoir eric,


                                            «  Il y a aussi le rôle des proximites ideologiques ( voir programme du NSDAP et programme trace par Marx) »

                                            je ne suis pas certain que l’on puisse écrire quelque chose de plus con que cela, ou alors sacrément de mauvaise foi.

                                            Le programme du NSDAP c’était l’éradication de tous les communistes, tous les juifs, et généralement tous les gens à l’Est de l’Allemagne pour avoir un « espace vital » pour la « race aryenne ».

                                            Le programme de Marx et du communisme, c’est l’alliance internationale de tous les prolétaires afin de peser contre les capitalistes et les forcer à une répartition équitable des richesses.



                                          • eric 21 mai 2014 22:11

                                            De mémoire, mais c’est facile a vérifier, il y a 21 points communs sur 23, et si tu remplace juif par capitalistes, tu dois arriver a mieux encore.


                                          • Jelena XCII 21 mai 2014 23:08

                                            @eric >> Quand aux nazis de l’ouest... il y a des liens partout dans les différents articles pour en finir avec cette légende.

                                            BHL_junior qui nous raconte que les nazis « ce n’est qu’une légende ». ^^

                                            Fais gaffe petit feuj, il est interdit de faire du négationnisme.


                                          • wesson wesson 21 mai 2014 23:37

                                            « De mémoire, mais c’est facile a vérifier, il y a 21 points communs sur 23, et si tu remplace juif par capitalistes, tu dois arriver a mieux encore. »


                                            Et bien c’est justement ça votre problème, l’état de votre mémoire. 

                                            Car dans le document programmatique du communisme écrit par Marx (« Le manifeste du parti communiste »), le mot capitaliste n’y apparaît ... que 2 fois. Si on le remplace par Juif, ça fera pas grand chose ... par contre, le mot « juif » dans le livre programmatique du NSDAP, « mon combat » (Mein Kampf), il y est un peu plus que cela. Je vous donnes pas un lien pour vérifier, vous devez déjà l’avoir...


                                            mais évidemment pour savoir cela, il fallait tout simplement avoir lu. Je sais, 16 pages écrit gros, c’est si dur pour vous !


                                          • wesson wesson 21 mai 2014 23:42

                                            « Sarko a fait beaucoup pour améliorer les relations d’amitie avec la Russie. Allant jusqu’à lui donner acces a nos technologies militaires dont elle a le plus besoin »


                                            ROFL !

                                            Depuis que nous avons piteusement refilé aux Anglais les codes de désactivation des Exocets lors des Malouines, plus personne dans le monde ne nous fait confiance sur les technos militaires. 

                                          • eric 22 mai 2014 06:01

                                            Un bug ? Si on leu a file les codes, alors c’est qu’ils n’ont pas su les utiliser ?
                                            C’est parce qu’ils n’ont pas confiance que les russes ont acheté mistral ?


                                          • eric 22 mai 2014 06:05

                                            Jelena : tout a fait, et comparer les partis ukrainiens contemporain présents en particulier dans les régions ouest du pays a des nazis constitue clairement une tentative de minimisation des crimes contre l’humanité commis par le troisième Reich. Mais comme je suis favorable a une liberté d’expression totale, je ne vos dénoncerai pas. Cela reste entre nous...


                                          • Jelena XCII 22 mai 2014 09:42

                                            De la part de quelqu’un qui ne cesse de comparer les communistes d’aujourd’hui aux bolcheviques d’hier, c’est plutôt marrant cette remarque.


                                          • eric 22 mai 2014 11:04

                                            Wesson et d’autres évoquent le manifeste du parti communiste, Svoboda ne fait nul part référence a mein kampf.


                                          • wesson wesson 23 mai 2014 00:36

                                            « Svoboda ne fait nul part référence a mein kampf. »


                                            Vous jouez sur les mots : Ils ne font pas référence à « Mein Kampf », mais il font bel et bien référence à l’idéologie nazi dans son ensemble. 

                                             Oleg Pankevich : Député Svoboda

                                            Yuri Mykhalchyshyn : L’intellectuel de Svoboda,  Il a fondé un «  Centre de Recherche Politique Joseph Goebbels » en 2005

                                            Edouard Leonov et Ruslan Zellik : Arborant fièrement les chiffres des néonaze 14 et 88 (14 pour les 14 mots de « We must secure the existence of our people and a future for white children », et 88 pour la 8ème lettre de l’alphabet, HH, comme Heil Hitler)

                                            Etc etc. Svoboda est un parti dont les racines sont nazi, même si aujourd’hui il se cherche une respectabilité. Ils sont tellement extrême que même les extrêmes droites Européennes genre FN n’osent plus s’en approcher publiquement.

                                          • stetienne stetienne 21 mai 2014 19:54

                                            un grand merci a notre flatulant 1er pour son role de petit caniche des amerlocks


                                            • marc 21 mai 2014 20:38

                                              Mais l’Europe de l’Ouest et son excroissance nord-américaine les a rejeté ! Ils en ont tiré les conséquences.

                                              je dirais l’inverse. Ce sont les US qui dominent et l’UE qui se soumet . L’UE se dissout dans l’OTAN, en réalité. Il n’y a plus de distinction. c’est l’Empire !

                                              • antyreac 21 mai 2014 21:10

                                                Vous êtes une courroie de transmission de la niaiserie internationale répété X fois sur AV

                                                vous devriez peut-être changer de disque....

                                              • Artnar 22 mai 2014 17:46

                                                Je ne suis pas spécialiste de ces deux pays, mais je me pose une question.
                                                Quel va être le résultat de cette coopération sur la stratégie géopolitique de ces deux pays ? 

                                                la Chine commence à avoir un embrillon d’aéronavale ce qu’il lui manquait, une armée à ne pas prendre à la légère et des volontés souverainistes sur la mer de chine. De plus elle possède maintenant les capacités économiques et industrielles de ses ambitions.
                                                Les russes qui disposent eux aussi d’une vaste armée d’un savoir faire technologique non négligeable et sont en phase de redressement industriel. Sans oublier l’appareil politique qui souhaite rebatir la grande russie.
                                                Sans oublier leurs sentiments nationalistes respectifs qui rajoutent à leur complémentarité

                                                La naissance d’un nouveau bloc est en cours  smiley les bannières étoilées ont peut être du soucis à se faire sur « leur monopole ».


                                                • Pere Plexe Pere Plexe 24 mai 2014 21:58

                                                  Le plus triste est sans doute que ce basculement géopolitique condamne l’UE à être, un peu plus encore, sous vassalité étatsunienne...


                                                  • Emile Mourey Emile Mourey 25 mai 2014 10:21

                                                    Excellent article. Occasion ratée par les politiques de relancer notre grande civilisation historique, de l’Amérique à la Russie comprise, alors que les peuples sont pour.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès