Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Mourir pour Kaboul

Mourir pour Kaboul

Dix soldats français sont morts lundi en Afghanistan au cours d’un affrontement avec les talibans. La plus lourde perte subie par l’armée française depuis vingt-cinq ans. Depuis 2001, la situation afghane semble incontrôlable et ressemble à une impasse sécuritaire. Tous les experts s’accordent à reconnaître qu’il s’agit d’une guerre ingagnable, d’un conflit sans fin. Les motifs même de l’engagement français apparaissent peu lisibles, hormis une volonté revendiquée d’apparaître comme un allié fidèle des Américains.

Neuf morts et dix-huit blessés. Les autorités françaises évoquent une simple embuscade. La presse internationale retient le terme de « bataille » en soulignant qu’il aura fallu un important soutien aérien français et américain pour éviter un bilan plus lourd. En tout état de cause, les terres afghanes sont toujours l’un des points les plus chauds de la planète. Son relief montagneux se prête à merveille à ce que l’on rebaptise aujourd’hui en « guerre asymétrique », autrement dit la vieille tactique de la guérilla. Ce que le candidat Sarkozy avait résumé par la formule « aucune armée étrangère n’a réussi dans un pays qui n’est pas le sien ». L’Armée rouge qui avait imprudemment envahi le pays en 1979 y aura laissé sa réputation d’armée invincible et avait dû repartir par la petite porte. « La coalition », terme on ne peut plus vague, qui recouvre les forces armées américaines et ses alliés de l’Otan, semble aujourd’hui sur la même pente. Ce que les services de renseignements occidentaux considèrent comme une impasse militaire totale et durable.

Si la solution n’est pas militaire, elle ne peut être que politique. Plus sûrement un mélange des deux. Comme le rappelait avec pertinence Paul Quilès, l’ancien ministre de la Défense socialiste, la lutte contre le terrorisme ne peut se résoudre à un traitement militaire classique. L’erreur américaine, à laquelle la France a souscrite, est d’apporter une vision manichéenne aux choses. De voir dans ce combat un simple affrontement entre le bien et le mal. De penser que le terrorisme n’aurait qu’un nid, celui des montagnes afghanes, alors qu’en fait sa matrice est universelle : la misère, la pauvreté, l’injustice…

Le retournement de la situation, en Afghanistan, mais aussi en Irak, passe par une inversion dans la proportion entre les dépenses militaires et les aides civiles. Aujourd’hui, ce rapport est plus que déséquilibré, semble-t-il de 1 à 10. Et encore, la corruption est telle qu’au final les populations ne voient pratiquement rien. Dans une belle formule, Laurent Joffrin de Libération rappelle que « Le courage des soldats exige l’intelligence des politiques… »

Le temps est aussi venu de répondre à la question pourquoi l’Afghanistan ? Ceux qui nous parlent, la larme à l’œil, d’une cause juste, d’un combat pour la démocratie et la liberté en évoquant les femmes voilées et l’interdiction des cerfs-volants sont souvent du plus grand cynisme devant des exactions, des violations répétées des libertés et des droits de l’homme ailleurs sur la planète.

Des grands principes de circonstances quand on constate que, dans la plupart des démocraties concernées, les décisions de l’engagement militaire en Afghanistan ont été prises le plus souvent en cataminini sans débat et assentiment national.

Enfin, on aurait aimé que pour une fois le président Sarkozy toujours pressé de faire un déplacement de 5 000 kilomètres sous le feu des médias, en l’espèce pour afficher la détermination de la France dans la lutte illusoire contre le terrorisme, prenne le temps d’un déplacement à Castres. Pour faire utilement preuve de compassion dont il use et abuse d’habitude, pour rencontrer les familles des soldats morts pour « la France » car, comme il l’a rappelé, « la décision ultime, c’est moi qui la prends ».

A défaut de président, de Premier ministre ou de ministre, c’est finalement Jean-Marie Bockel, « simple » secrétaire d’Etat, qui se sera rendu au chevet des familles.




Moyenne des avis sur cet article :  4.43/5   (56 votes)




Réagissez à l'article

56 réactions à cet article    


  • el bourrico 20 août 2008 12:12

    Ben oui... c’est le prix de la politique.

    Les militaires sont toujours sacrifiables sur l’autel de la politique, je dirais même que c’est la leur rôle. Le plus étonnant étant qu’il se trouve encore des gens pour s’engager.


    • Sylvie et Nicolas Sylvie et Nicolas 20 août 2008 12:27

      La conscription -la vraie et non pas cette forme de "conscription sociale" qu’est "l’armée professionnelle moderne"- est pleine de vertus.
      La première étant sans soute de faire "mieux" réfléchir les politiques.
      Elle serait même de nature à faire fermer les plombs d’un BHL ou d’un Christophe Barbier, nous dispensant d’entendre ce dernier déclarer "NOUS devons faire la guerre"


    • Lairderien 20 août 2008 14:09

      Je retiens cette formule de : "conscription sociale" elle parle d’elle même.

      En effet dans ces temps de chomage et de difficultés pour trouver un travail stable, combien de jeunes s’engagent dans l’armée professionnelle d’aujour’hui, uniquement pour y trouver un boulot relativement bien rémunéré !!!


    • Lairderien 20 août 2008 14:24

      L’auteur écrit :

      "L’erreur américaine, à laquelle la France a souscrit, est d’apporter une vision manichéenne aux choses. De voir dans ce combat un simple affrontement entre le bien et le mal. De penser que le terrorisme n’aurait qu’un nid, celui des montagnes afghanes, alors qu’en fait sa matrice est universelle : la misère, la pauvreté, l’injustice…"

      Est-ce vraiment une erreur de la part des décideurs américains et de notre présiment qui est à leur remorque ???

      Je ne crois pas. Je ne sous estime pas ces gens, ils sont intelligents, je penche plutôt pour une présentation volontairement simpliste pour faire avaler au "bon peuple" leur thèse et leur permettre de mettre en coupe réglée aussi bien leur propre pays, que le reste du monde, en faisant tourner à plein leurs usines d’armements et d’équipements militaires ainsi que les entreprises de reconstruction qui suivent dans les bagages de l’armée. Il y a un enjeu financier extraordinaire dans toute guerre.

      C’est exactement ce qui s’est passé après la 2ème guerre mondiale et le plan marschal qui a enrichi les américains et assuré, plus qu’avec leur armée leur domination pendant les 50 dernière années.

      Par ailleurs cette guerre au terrorisme permet de justifier toutes les mesures d’exception destinées en réalité à controler l’ensemble de la population.


    • fonzibrain fonzibrain 20 août 2008 12:14

      sarko faisait pitié avec son discour copié collé du bush "la guerre contre le terrorisme,"honte à lui

      c’est nous les terroriste en afghanistan,vous diriez quoi vous ,si depuis 7 ans des milliers d’homme sont dans votre pays,et lors d’opération militaire des milliers de civiels meurent gratuitement,hé bien vous rentrerai en resistance et irai grossir les rang des combattant

      les pachtoune aime la guerre,c’est un état normal d’organisation social pour eux,

      bref PARTONS DE LA BAS SOUVENONS NOUS DES RUSSES ENCORE PLUS D4HOMME ET UNE SUPER DEFAITE NE FAISONT PAS LA MËME ERREUR


      • Francis Francis 20 août 2008 13:29

        Personne ne peut aimer la guerre quand il est au front. La guerre, s’est dégueulasse.


      • ZEN ZEN 20 août 2008 12:19

        Article équilibré
        Très bien l’article de Rue89 , avec ses liens
        Il est intéressant de rappeler quelques déclarations :


        -« Peu m’importe si cela prend encore 10 ou 20 ans, mais nous ne pouvons pas nous permettre d’échouer en Afghanistan. » ( Frank Carlucci, ancien Secrétaire à la Défense des USA, puis directeur du groupe Carlyle


        « Il ne peut y avoir de solution militaire » (Eric Margolis)


        - "« On ne peut ni gagner militairement ni partir » (Olivier Roy)


        - "Aucune Armée ne peut gagner et n’a jamais gagné dans un pays qui lui est étranger"(déclarait à peu près le candidat N.Sarkozy)__

        - "Nous n’avons pas le droit de perdre" (le Président N.Sarkozy)
        _[Flop sur l’Afghanistan ou le revirement de Sarkozy]_______________


        - Objectifs inavoués :Établir des bases militaires à proximité de l’Iran , contrôler l’exploitation pétrolière en Irak et construire le pipeline trans-afghan pour accéder au pétrole et au gaz naturel des républiques de l’Asie Centrale au nord de l’Afghanistan. [MOURIR POURQUOI EN AFGHANISTAN ?]


        • plume plume 20 août 2008 12:23

          nos troupes devraient se retirer , elles ne sont pas faite pour la guérira
          M Sarkozy devrait choisir entre donner l’ordre de tous raser ou de rentrer .
          le rester ne signifie qu’une chose perdre des hommes du matériel et de l’argent pour rien


          • Yvance77 20 août 2008 12:23

            De fonzi je cite : "sarko faisait pitié avec son discour copié collé du bush "la guerre contre le terrorisme,"honte à lui "

            Je me sens moins seul ayant eu un réaction identique à la lecture d’un communiqué de presse. On rigolais des ricains et des italients avec leurs pires blaireaux de président, voilà nous sommes servis aussi.

            Et dire qu’il se réclame du grand Charles parfois, ca fait peur !

            A peluche


            • plume plume 20 août 2008 12:24

              nos troupes devraient se retirer , elles ne sont pas faite pour la guérira
              M Sarkozy devrait choisir entre donner l’ordre de tous raser ou de rentrer .
              le rester ne signifie qu’une chose perdre des hommes du matériel et de l’argent pour rien


              • TSS 20 août 2008 13:28

                je ne vais pas me faire bien voir mais en tant qu’ancien engagé pour la guerre d’Algérie je peux ::

                c’est triste pour les familles mais ... ils sont  VOLONTAIRES et ils savent à quoi ils s’exposent !!

                c’est ce que j’avais expliqué à mes parents ,chagrin ..oui ! mais rien d’autre ! je savais où j’allais !!


                • pilouweb 21 août 2008 05:34

                  Etrange la comparaison ! mourir pour une terre que certain croyait etre la leurs[c etait un peu le cas, car beaucoups on vu le jour en algerie), mais mourir pour ToTAL elf et la world compagnie c est une autre histoire.

                  P.s mes parents sont Algerien et moi ma terre c est la france ! Caporal chef 11eme regiment du genie du contingent 90/8


                • pilouweb 21 août 2008 05:47

                  Punnaise comme je suis ennerve entendre que notre president a renforce nos position pour sauver les petit enfants et la democratie.

                  J ai vu sont discours en afga... sur les soldat mort, jai eu honte pour lui avec sont sourire et son petit jeu de mot..


                • tvargentine.com lerma 20 août 2008 13:30

                  Entièrement d’accord avec vous sur l’analyse.

                  Ce que peut choquer après coup,ce sont les reportages qui nous avions vu voici quelques semaines sur les escarmouches entre soldats français et talibans

                  Le peu de soutien aérien (hélicoptères,avions,drone jour et nuit..... c’est que qui m’avait le plus choqué dans ses reportages

                  Ici,il semble bien que l’appui aérien n’est jamais venu ou trop tard

                  A la base,cette guerre est perdue car il aurait fallu à la libération du pays en 2001,permettre aux afghans de développer autres choses que du pavot pour survivre en investissant des milliards de dollars

                  Aujourd’hui,le pays est livré aux trafiquants de drogue,aux trafiquants d’armes et aux maitre de guerre locaux

                  Pourquoi les troupes françaises n’ont elles pas les moyens d’apporter leur propre soutien aérien ?


                  • Webes Webes 21 août 2008 12:09

                    Tu veux des drones en Afganistan ????? Ola tu bois plus les paroles de ton nain de jardin ?? Les caisses sont vides et les drones c est fait pour surveiller les banlieues, voyons, tu voudrais pas perdre les voix FN aux prochaines elections !


                  • Olga Olga 20 août 2008 13:38

                    Nous avons des dirigeants (Bush, Sarkozy, Poutine, Berlusconi,...) qui se foutent royalement de la vie des soldats qu’ils envoient se faire mettre en pièce, un peu partout dans le monde. Comme ils s’en foutent tout autant des populations civiles ou des belligérants en face. Ce constat ne date pas d’hier et ne risque pas d’être démenti demain...
                    Seuls comptent les intérêts économiques et stratégiques... Immoralité, corruption, profits et sacrifices d’innocents, sont le moteur de ces conflits pitoyables.
                    Est-ce que les soldats américains, français, hollandais, canadiens, doivent continuer à se faire massacrer pour le "plaisir" de rapaces, qui se gavent honteusement, dans ces conflits interminables (puisque tout est fait pour qu’ils durent...) ?
                    Répugnant...


                    • Céphale Céphale 20 août 2008 14:21

                      Nos 10 malheureux soldats ont été pris en embuscade dans la zone où les forces françaises ont remplacé les forces américaines, ce qui fait que 10 soldats américains ont été sauvés grâce à la France. Bush pourrait remercier Sarkozy, ce serait la moindre des choses.

                      Autre remarque : Sarkozy s’est précipité à Kaboul dès qu’il a appris la nouvelle. Bush, lui, ne se déplace pas en Afghanistan chaque fois que des soldats américains se font descendre. Il n’arrêterait pas de voyager.

                      Quant au discours grandiloquent de Sarkozy devant les militaires français à Kaboul, c’est digne du film "les bidasses en folie". Un morceau d’anthologie !


                      • La Taverne des Poètes 20 août 2008 15:09

                        François Bayrou a salué hier la mémoire des 10 soldats français tués en Afghanistan, estimant que "la question des moyens" visant à assurer la sécurité des troupes "devra être posée".

                        Le soutien aérien est défaillant semble-t-il. Il faut renforcer les moyens techniques (c’est ce que j’ai répondu au sondage d’Agoravox d’aujourd’hui).

                        Je pense aussi qu’il faut faire l’union sacrée contre les Talibans et Al Qaïda et les combattre sans relâche par la force et par tous moyens. Ce n’est pas pour autant avoir un comportement atlantiste. Lionel Jospin, qui a engagé le premier les troupes en Afghanistan, est-il atlantiste ?


                        • Sylvie et Nicolas Sylvie et Nicolas 20 août 2008 16:29

                          @Taverne

                          Vous soulevez une bonne question mais je pense que votre réponse est erronée.
                          Lorsque le pouvoir taliban a été renversé fin 2001, les forces occidentales ne comptaient que quelques miliers d’hommes ; de l’ordre de 70.000 aujourd’hui (OEF + ISAF), pour un contrôle du territoire inversement proportionnel. N’y voyez vous pas comme un problème ?
                          Selon la quasi totalité des observateurs, les "talibans" contrôlent environ 70% du territoire. Je n’y vois qu’une seule explication. Les occidentaux ne combattent plus des "talibans", sortes d’alien barbus, vilains et téléportables dans d’autres pays, mais des Afghans tout simplement. En l’occurrence, si l’on croit le spécialiste américain Eric Margolis, c’est toute la population Pachtoune qui est désormais en rebellion contre Karzaï et ses porte-pavois occidentaux.
                          "Tous les moyens" ? Etes vous prêt à raser les villages ?
                          Nous serions déjà entrés dans un cercle vicieux que cela ne m’étonnerait pas.
                          La solution est politique ou en grande partie politique.

                          En particulier, vous gadgétisez la question du bilan de l’accrochage du 18-19 août. Des drones d’observation ou un appui tactique (D’ailleurs, des appareils américain, avions A10 et hélicoptères Apache, sont venus fournir un appui-feu, selon les "commentateurs bien informés") n’auraient sans doute pas beaucoup changé les choses. Lorsque toute une section est annéantie, par l’action de miliciens ne bénéficiant pas même de la supériorité numérique, la révélation ultérieure de tout dysfonctionnement ou problème technique ne m’oterait pas l’idée que ces miliciens sont tout sauf des buses ou des "mercenaires alquaidistes".
                          Etes vous prêt à les tester personnellement ? Moi, je suis trop vieux.

                          http://sylvie-nicolas.dyndns.org/bilanSarkozy.php#parole24
                           


                        • marc 24 août 2008 18:41

                          "Lionel Jospin, qui a engagé le premier les troupes en Afghanistan, est-il atlantiste ?"

                          Oui .


                        • Marcel Chapoutier Marcel Chapoutier 20 août 2008 16:00

                          Je trouve quand même que c’est bizarre de s’étonner que la guerre puisse tuer des soldats, et de trouver quasiment normal quand c’est des civils innocents qui sont massacrés (c’est devenu la routine)...

                          Cette guerre soi-disant anti talibans s’est vite "transformée" par son mépris des populations afghanes en guerre d’hégémonie occidentale et bien sûr sa majesté Sarko 1er a sauté à pied joint dans le bourbier...


                          • leréveur 20 août 2008 16:11

                            à force de transposer stupidement des expressions américaines , dont eux mêmes ne savent plus ce qu’elles veulent dire , on en arrive à ne plus analyser une situation avec lucidité

                            en l’espèce "la guerre assymétrique" , concept né vers 1998 aux US

                            tu parles ! il s’agit simplement de guérilla. Et y a-t-il un pays au monde historiquement plus connaisseur de tous les ressort de la guérilla que le Vieux Pays ?


                            • morice morice 20 août 2008 16:32

                               L’erreur américaine, à laquelle la France a souscrite, est d’apporter une vision manichéenne aux choses. De voir dans ce combat un simple affrontement entre le bien et le mal. De penser que le terrorisme n’aurait qu’un nid, celui des montagnes afghanes, alors qu’en fait sa matrice est universelle : la misère, la pauvreté, l’injustice…
                              entièrement d’accord... un pays vivant du pavot est ingérable.


                              • SohailMaskeen 20 août 2008 16:33

                                L’OTAN ce machin !!

                                Trés bon article.


                                • leréveur 20 août 2008 16:59

                                  voir Le Monde de ce soir ...


                                  • E-fred E-fred 20 août 2008 18:14

                                    "La décision ultime, ce n’est pas lui qui la prend"

                                    Washington n’a pas hésité à multiplier les pressions sur les Européens pour obtenir des renforts dans le sud de l’Afghanistan. Le gouvernement allemand envisagerait donc, selon l’édition en ligne du magazine Der Spiegel, d’augmenter son contingent sur place jusqu’à 4 500 contre 3 500 actuellement. Une information démentie par le porte-parole de la chancelière Angela Merkel.

                                    La réunion de l’Otan à Vilnius sur sa mission en Afghanistan a donc permis de jouer cartes sur table. Le secrétaire général de l’Otan a critiqué ouvertement la gestion du gouvernement de Kaboul. Le Canada a menacé de se désengager de l’Afghanistan en 2011 s’il ne reçoit pas le renfort de mille soldats...Cependant, l’engagement éventuel de la France dans le sud de l’Afghanistan n’est pas exempt de difficultés. "L’Afghanistan est un pays montagneux", observe Pierre Hillard. "C’est un terrain propice à des groupes afghans de se cacher et de mener une guérilla. Les troupes occidentales ne sont pas faites pour ce combat. On est dans une situation d’échec. L’armée rouge s’était cassée les dents en 1979 face à des hommes valeureux, des ascètes capables de supporter le froid, la faim, la soif. Le soldat occidental n’a pas les méthodes pour combattre les Taliban.
                                    http://www.france24.com/fr/20080208-Afghanistan-canada-france-otan-soutien-armee-discussion-kandahar&navi=MONDE

                                    autre article rue89 :

                                    http://www.rue89.com/2008/02/10/pourquoi-le-canada-demande-laide-de-la-france-en-afghanistan 

                                    Les Etats-Unis multiplient les pressions sur leurs alliés. Souvent maladroitement : lorsque Robert Gates a critiqué, dans le Los Angeles Times, l’amateurisme des troupes engagées dans les opérations militaires dans le Sud, il s’est attiré une réponse brutale du Canada, qui a perdu 77 soldats au combat, principalement dans la région de Kandahar, la plus « chaude ». Gates a aussitôt présenté ses excuses… Samedi, le Canada a menacé de retirer ses troupes du Sud en l’absence de renforts d’autres pays.

                                    "La volte-face de Nicolas Sarkozy "Reste la France. On se souviendra que Nicolas Sarkozy, pendant la campagne électorale, avait déclaré que la présence de troupes françaises « dans cette partie du monde » n’était pas "décisive" !!! ???

                                     

                                     


                                    • TSS 20 août 2008 18:26

                                      @sampiero

                                      je savais où je mettais les pieds et donc que je risquais ma vie !!quand aux motifs je ne peux en parler !

                                      quand aux armes je n’en ai pratiquement jamais eu car je portais la radio(et c’est lourd) !!


                                      • souslik 20 août 2008 18:28

                                        Le risque du métier de militaire c’est de mourir sur un théatre d’opérations militaires, comme le risque de mourir au feu pour les pompiers. Cela est d’autant plus vrai avec la professionalisation de l’armée qui devient un sorte de société de services militaires que l’état français affecte pour régler les problèmes touchant à son intégrité (géographique, économique, politique, ..) ou à l’intégrité de ces alliés.

                                        Passé l’émotion de ce drame, on peut s’interroger sur "l’utilité" de ces morts. Sont-ils morts pour une cause noble comme l’ont été les résistants de la 2ème guerre mondiale, où ont-ils été sacrifiés pour une cause moins noble ?

                                        Je ne crois évidemment pas à la guerre pour rétablir la démocratie dans un pays tant cette notion de démocratie est inconnue pour une bonne partie du monde. Mais la présence des occidentaux en Afghanistan est-elle pour autant une faute ? N’est-il pas intéressant dans un monde où les tensions se font de plus en plus vives par le manque de matières premières de contrôler ce que font des pays qui nous marque une hostilité ?

                                        Parce que le monde des bisounours n’existe malheureusement pas : voir l’Iran posséder l’arme atomique ne me réjouit pas du tout, la voir bloquer le détroit d’Hormuz pour bloquer l’acheminement de pétrole ne me réjouit pas plus, .. tout comme ne me réjouit pas le départ de musharraf du pakistan.
                                        Pour se rassurer nous n’oublierons toutefois pas que seuls les USA (nos amis) ont utilisés la bombe atomique contre des civils ... a qui le tour.


                                        • fonzibrain fonzibrain 20 août 2008 18:32

                                          vous avez vu comme sarko a l’aiir ridicule lorqu’il parle de guerre contre les terroristes et de guerre pour que NOUS soyons en sécurité


                                          comment cs pachtounes sont une menace pour nous



                                          à lire pour comprendre tout cela

                                          la grande guerre pour la civilisation de robert fisk,ou il nous démontre l’offensive OCCIDENTALE contre les musulmans du monde entier



                                            • fonzibrain fonzibrain 20 août 2008 20:30

                                              merci pour la vidéo

                                              c’est exactement cela,mourrir pour rien,mourrir pour les délires de cerrtains tarés

                                              honte à nous tous de rien faire et laisser mourrir nos soldats et laisser mourrir des centaines de milliers de civils


                                              • E-fred E-fred 20 août 2008 20:52

                                                dans l’interview de ce soir sur F2, on nous montre comment sont entraînés nos soldats d’élites...
                                                A Briançon...

                                                "Le Centre national d’aguerrissement en montagne (CNAM), basé à Briançon (Hautes-Alpes), devrait fermer d’ici à l’été 2009, indique le maire de la Ville, Alain Bayrou (UMP), après une rencontre avec le ministre de la Défense, Hervé Morin".

                                                Ce jeudi 24 juillet 2008 le premier ministre a annoncé officiellement la fermeture du CNAM à Briançon.
                                                Le CNAM avait été créé après la suppression du 159 ème régiment d’infanterie alpine qui en son temps avait entraîné le départ de plus de 200 familles et la perte de la présence permanente de 1000 appelés . _ Le CNAM avait pour vocation de former les troupes françaises et européennes aux combats en zones de montagne ce qui a été le cas pour la préparation des troupes pour les interventions dans l’ex Yougoslavie et plus récemment en Afghanistan
                                                .
                                                http://briancon-infos.fr/spip.php?article2448 





                                                • fredleborgne fredleborgne 20 août 2008 21:27

                                                  Bien ou mal utilisés, ces soldats sont morts en service commandé en tachant de faire leur boulot du mieux possible.

                                                  Ce boulot ne consiste pas à tuer des gens, mais à protéger les ONG et le gouvernement élu en place et à "neutraliser" ceux qui prennent les armes pour s’opposer au processus démocratique.

                                                  C’est dans cette optique que le soldat français agit.

                                                  Ensuite, que dans son dos, il y est des raisons "inavouables" politiques comme des marchés financiers, c’est possible, mais ce n’est pas sa motivation.

                                                  Ah nous de faire que les moyens de notre protection (payés par nos impots) ne soient pas gaspillées à protéger des intérêts financiers.

                                                  Car c’est la population qui a voté, que ce soit pour Jospin ou Sarko, qui est responsable.
                                                  Pourquoi s’engager ? Dans les régiments d’élite, il ne s’agit pas seulement d’un "opportunisme financier". Ceux-là sont vite éjectés. Il y a une culture de l’abnégation, de la camaraderie, du gout de l’effort, de la mission à accomplir, quitte à faire un certain sacrifice si nécessaire.

                                                  Quant à ceux qui ont vu trop de films, soient ils s’adaptent au prix de durs efforts et acquièrent un peu plus de moralité, car il n’y a pas d’assassins refoulés dans nos armés, soient ils dégagent.

                                                  Il n’y a pas que des enfants de choeurs dans les rangs de nos armées, car ce n’est pas avec des moutons qu’on peut combattre des loups. Mais la discipline, la compétence et la moralité sont les garantes d’un travail bien fait et évite les exactions sur les populations locales.

                                                  Tué dansl’explosion du Drakkar au Liban, dans une embuscade à Kaboul, ou snipé à Sarajevo... dans tous les cas, le soldat d’aujourd’hui meurt pour son pays, mais aussi pour un idéal commun aux peuples civilisés. Aux citoyens d’agir pour qu’il ne meure pas pour les bénéfices de multinationales.


                                                  • E-fred E-fred 20 août 2008 23:43

                                                    à fredleborgne

                                                    bien vu ta critique sur l’article de M. RIOT

                                                    Ici, ce que je trouve un peu léger, c’est qu’Irastorza nous vante les mérites de "l’organisation de la mission" et essaye de nous montrer que "nos" soldats (pas ceux du gouvernement), sont bien entraînés, alors que : " LeCNAM avait pour vocation de former les troupes françaises et européennes aux combats en zones de montagne " .

                                                    Déjà, c’est de la désinformation...mais bon, c’est dommage de la part du CEMAT que j’estimais (j’ai fait mon service militaire sous ses ordres en Nouvelle-Calédonie 1989-1990). Franchement, là, je suis un peu dêgouté.

                                                    "Bien ou mal utilisés, ces soldats sont morts en service commandé en tachant de faire leur boulot du mieux possible.

                                                    Ce boulot ne consiste pas à tuer des gens, mais à protéger les ONG et le gouvernement élu en place et à "neutraliser" ceux qui prennent les armes pour s’opposer au processus démocratique" .
                                                    Sauf qu’en A-stan et qui plus est à l’EST (frontière avec le Pakistan), nous sommes toujours est encore sensé être à la recherche de "ben laden la menace"...surtout que le Pakistan vient de destituer Musharraff, son "président fantoche" à la solde US . Combien de temps à vivre encore pour Nawaz Sharif ?

                                                    Le chef d’état-major, le général Georgelin, n’a d’ailleurs pas caché son opposition à un déploiement dans ce secteur, préférant voir ses hommes agir à l’Est. Pour des raisons stratégiques. L’Est fait face, de l’autre côté de la frontière, aux zones tribales pakistanaises où sont installés les réseaux d’Al-Qaida. Cette dernière option, celle de l’Est, semblait retenue ces derniers jours. Et ce sont 1 000 marines fraîchement débarqués qui iraient épauler les forces de l’Otan dans le Sud.
                                                    http://www.lejdd.fr/cmc/politique/200813/polemique-sur-les-renforts-francais-en-afghanistan_106834.html 


                                                  • italiasempre 20 août 2008 23:57

                                                    Je n’ai pas droit a une reponse, E-fred ?


                                                  • Deadlikeme Deadlikeme 21 août 2008 07:07

                                                    dans tous les cas, le soldat d’aujourd’hui meurt pour son pays, mais aussi pour un idéal commun aux peuples civilisés ???

                                                    La guerre n’est certainement pas un idéal de civilisation, il exiiste d’autres moyens d’apporter la décmocratie dans un pays... Par ailleurs, je vous invite à consulter le rapport suivant, si dans votre idéal vous parlez de "démocratie"...

                                                    Le britannique The Economist a publié en 2007 un classement de tous les pays du
                                                    monde qui tient compte de leur niveau de démocratie.


                                                    28 d’entr’eux ont été classés comme "full democracies" considérés comme les
                                                    démocraties à part entière.
                                                    Les premières places de ce classement sont occupées essentiellement par des" petits"
                                                    pays dans l’ordre : Suède, Islande, Pays-Bas, Norvège, Danemark, Finlande et
                                                    Luxembourg.

                                                    La France, la "patrie des droits de l’homme", se retrouve classée "seulement" 24ème :-
                                                    juste derrière la Grande Bretagne, 23ème.
                                                    Etats-Unis 17ème smiley
                                                    Allemagne 13ème,
                                                    Belgique 20ème,
                                                    Suisse 10ème.

                                                    Parmi les pays de l’Union Européenne, 10 ne sont pas considérés comme étant
                                                    pleinement démocratiques ; parmi eux : Italie et Pologne.
                                                    Le classement a été composé en tenant compte de 5 segments de la vie démocratique
                                                    et politique.
                                                    Donc...la France se place au 24ème rang mondial...
                                                    Et après on ose jouer les moralisateurs...
                                                    On ose nous parler de "politique de civilisation" ????
                                                    Il n’y a vraiment pas de quoi être fiers..... et avec notre grand timonier, copain des Bush &
                                                    co et ses porte-flingues....... on ne peut que descendre encore plus.


                                                  • E-fred E-fred 21 août 2008 08:28

                                                    à italsempre

                                                    à qu’elle question ?


                                                  • marc 24 août 2008 19:19

                                                    On croirait lire BHL sur Tsahal.

                                                    Pas une semaine sans qu’on découvre que des dizaines de femmes et d’enfants ont été massacrés par "nos" troupes de la coalition. Je me demande bien comment cela se fait.


                                                  • furio furio 20 août 2008 21:49

                                                    excellente votre idée de demander à sarko l’étatsunien d’effectuer le déplacement auprès des familles des 10 gamins qu’il a envoyé se faire tuer pour le pétrole et les champs de pavot !!


                                                    • Antoine Diederick 20 août 2008 21:51

                                                      Les soldats français tués par des "tirs amis", c’est l’info que donne AFP, des tirs mal ciblés OTAN aurait fait plus de dégats chez les soldats français que chez les combattants adverses. La polémique va commencer....et une enquête aussi....si c’est cette info s’avère juste, il y a de quoi s’inquiéter. Des participants français aux combats de l’embuscade émettent des doutes concernant aussi la chaîne de commandement et le support d’assistance qu’ils auraient du recevoir en pareil cas....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès