Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Moyen-Orient : avertissements nucléaires de la Russie

Moyen-Orient : avertissements nucléaires de la Russie

Cet article revient toujours sur les fantômes de 1914 et du magnifique été de cet époque. L'insouciance et l'ignorance des masses semble supérieure encore à ce qu'elle était à cette époque. Après avoir dévalisé et ruiné des peuples, affamé d'autres, les dirigeants occidentaux sont en train de diriger leurs peuples à l'extermination nucléaire. Il n'y a pas d'exagération mais la vision lucide de ce qui arrivera vite si l'occident continue ses entreprises perverses d'entropisation, de creation de chaos et de perversion des outils du droit international. 

Les dirigeants occidentaux (USA, France, Royaume-Uni et quelques alliés de quelques émirats du golfe) jouent une partie de poker menteur avec la Russie en Syrie alors que la Russie a 11 000 têtes nucléaires, a clairement dit que la Syrie était la ligne rouge à ne pas franchir. Nos dirigeants n'ont pas le mandat de mettre en danger leurs populations par leurs politiques suicidaires. 

La mise en danger "à la légère" des populations européennes par leurs dirigeants est un crime. Aucun intérêt vital à des milliers de kilomètres de leurs frontières ne justifie une telle prise de risque. François Hollande de ce point de vue est déjà la déception qu'on pressentait.

L'excellent Thierry Meyssan, un des quelques journalistes avec Collon et quelques autres à ne pas désinformer mais à informer au péril de sa vie (il est passé près de l'exécution en Libye) nous donne un excellent article concernant l'avertissement sans frais mais à prendre au sérieux de Poutine aux occidentaux : la Syrie est la ligne rouge ou jaune à ne pas franchir.

Thierry Meyssan qui est sur place démonte les mensonges occidentaux.

  1. Comme ce qu'il dit recoupe d'autres sources comme RT, Tarpley, Collon, Chossudovsky
  2. Comme on a encore le précédent Libyen en tête
  3. Comme on a plus aucune confiance dans la presse-système orwellienne du ministère du mensonge et de la paix
  4. Comme l'Euro 2012 puis les jeux olympiques arrivent à point nommé pour détourner la masse amorphe de l'information ...

... osons prendre au sérieux les avertissements de Poutine et les analyses de Meyssan et d'autres. 

 

L'agenda de Poutine parle de lui-même : c'est celui d'une mobilisation générale : diplomatie, armée, alliés. Je souligne les points essentiels.

7 mai : investiture du président Vladimir Poutine

8 mai : nomination de Dmitry Medvedev comme Premier ministre

9 mai : célébration de la victoire contre l’Allemagne nazie (ou Vladimir Poutine a insisté sur la nécessité pour la Russie de se tenir prête à un nouveau sacrifice). Le discours de Poutine du 9 mai est clairement à sens multiples : discours commémoratif mais aussi avertissement à peine voilé, reaffirmation des droits moraux du peuple russe à résister aux "agressions et engagement solennel devant les anciens combattants de tout faire pour que la Russie ne soit plus attaquée ; A prendre très au sérieux par les élites autistes occidentales

10 mai : visite du complexe militaro industriel russe

11 mai : réception du président abkhaze

12 mai : réception du président sud-ossète (voir mon article précédent sur le caucase)

14-15 mai : rencontre informelle avec les chefs d’États de l’OTSC.

18 mai : visite de l’institut de recherche de défense Cyclone

25 mai : revue des sous-marins atomiques

30 mai : réunion avec les principaux responsables de la Défense

31 mai : réunion du Conseil de sécurité russe

4-7 juin : visite en Chine, sommet de l’OCS

7 juin : visite au Kazakhstan durant le tir de missile Topol

 

L'original étant mieux que la paraphrase approximative, il vaut mieux reproduire l'article de Thierry Meyssan (licence CC BY-NC-ND)) en l'enrichissant avec des liens tous concordants.

Le fond du problème,constamment relevé article après article par dedefensa (qui a cruellement besoin de soutien financier sous peine probablement de disparaître) est la pathologie mentale des occidentaux, notre pathologie à tous que nous ne pouvons pas voir puisque nous en sommes atteints. : hystérie, inculpabilité, indefectibilité, deux poids deux mesures permanents ad nauseam sans comprendre que les autres ne pensent pas comme nous et qu'ils en ont le droit.   

Le bloc occidental ne peut pas comprendre que la Russie (ou la Chine) pensent autrement que lui et que pour la direction russe actuelle, opinion partagée par la Chine, le principe de non ingérence dans les affaires intérieures d'un autre pays est la condition sine-qua non de la paix. Le droit d'ingérence ou la responsabilité de protéger à sens unique ne sont acceptés ni par la Chine, ni par la Russie. Le ton de la Chine envers les Etats-Unis après la publication du rapport US sur les droits de l'homme en Chine devient clairement non diplomatique : "Nous suggérons sincèrement à la partie américaine de mieux examiner la situation aux Etats-Unis et d'abandonner ses pensées et actes erronés dans ce domaine" (We urge the US side to reflect more on its own problems and put an end to its wrong mindset and practice on human rights issues.). Quand au ton de la Russie avec les occidentaux, on en est déjà à la communication non verbale par tir de missiles atomiques. Attention : l'autisme tue.

Cette pathologie mentale qui imbibe aussi François Hollande force la Russie à gronder puis sortir les griffes pour que l'occident comprenne que la Russie ne rigole pas

Le tir de fusées atomiques est le seul langage qui reste aux russes pour briser l'autisme des élites et l'apathie du citoyen occidental qui laisse faire.

 

Article 1 : Coups de semonce russes par Thierry Meyssan  (licence CC BY-NC-ND))  

  

Article 2 () : Les bombardements terroristes de Damas : du ’Made in USA

Article 3 : Tony Cartalucci (L'article en anglais) (Mondialisation.ca) : Les Etats-Unis à la Russie : Laissez tomber ou nagez dans une mer de sang syrien

Article 4 : L'armée libre syrienne se dote d'armes chimiques pour préparer un nouveau massacre (Information Agence FARS reprise par RIA Novosti). Information cohérente avec l'article précédent. Massacre - émotion humanitaire - prétexte à intervention occidentale humanitaire ou laisser simplement les russes dans le caca et le chaos syrien. 

Article 5 :Philippe Grasset (dedefensa) : parmi des dizaines d'excellents articles la conclusion qui pose les enjeux de l'entreprise suicidaire pour l'Occident apprenti-sorcier entropique et chaotique dans "notes pour un massacre de plus"

 : La conclusion de Dejevsky est complètement d’actualité en tant que menace quasiment existentielle : « From Europe, the current euro crisis might look like a threat to the world as we know it. But it is nothing, absolutely nothing, compared with what could happen if Syria explodes. » Nous dirions, avec une nuance, que la dynamique crisique monstrueusement accélérée par une explosion de la Syrie entraînerait toutes les autres dans un maelström, qui ne serait autre que la crise haute enfin parvenue à un paroxysme. Et, là aussi, nous nous répétons parce qu’il faut en être bien convaincu, que c’est tout le Système qui est directement exposé à l’effondrement, – “menace existentielle” pour le Système…  

Dans un autre article : Le rôle de la Russie dans la crise haute (Syrie et le reste)  : L’enjeu final, devant cette crise syrienne qui a dégénéré au-delà de ce qu’on pouvait imaginer, c’est désormais moins la Syrie elle-même, et la région du Moyen-Orient en général, que la situation générale (y compris intérieure) des pays du bloc BAO, et donc du Système lui-même.


Conclusion : Le point de non retour approche dangereusement. Il est déjà dépassé concernant l'économie par passivité des populations. Concernant la guerre, il serait peut-être encore théoriquement possible d'arrêter les fous du Quai d'Orsay. Ce ne sont pas quelques clics sur l'ordinateur dont ils se fichent mais un million de gens dans les rues au minimum. 

En ces temps footbalistiques et sportifs, les conditions ont rarement été plus défavorables à un sursaut populaire et à une prise de conscience de ce qui est en train de se passer. 

_________________________________________________________________________

"- Tzs... tzs.... fit Antoine, sceptique.

- Tu n'as pas l'air de comprendre, Antoine... Nous sommes arrivés au moment où, si tous font comme toi, si tous laissent les choses aller, la catastrophe est inévitable... Déjà, à l'heure actuelle, il suffirait pour la déclencher, d'un rien, d'un stupide coup de feu sur la frontière austro-serbe..." Martin du Gard, les Thibault , VII, Gallimard, 1922.


Moyenne des avis sur cet article :  4.73/5   (59 votes)




Réagissez à l'article

69 réactions à cet article    


  • Al West 11 juin 2012 10:39

    Bonjour Christian,


    Merci pour ce condensé d’informations récentes. 

    A noter pour ceux qui n’auraient pas eu le courage de suivre tous les liens, qu’un tir officiel de Topol-M a été effectué sur une cible au Kamtchatka depuis la région nord de Moscou, mais qu’un autre tir, officieux celui-là, d’un Boulava de dernière génération aurait été effectué depuis la Méditerranée. Le tir n’ayant pas été confirmé, il reste de l’ordre de la spéculation, mais d’innombrables témoignages d’Israël, du Liban, de Turquie, de Géorgie, et d’autres pays de la région, font état d’un phénomène « étrange » dans le ciel, qui fait très fort à penser à un missile intercontinental d’après de nombreux experts. Voir l’article de Meyssan pour quelques détails supplémentaires, ou encore RT.

    Autre information à prendre en compte, la décision des Etats-Unis de transférer la majeure partie de leur flotte dans le Pacifique, suite à quoi Vladimir Poutine et Hu Jintao se sont mis d’accord pour augmenter leur coopération militaire dans le Pacifique notamment. Si les Etats-Unis démentent que cette décision soit liée à la Chine, son président n’a toutefois pas l’air si dupe. Un nouveau porte-avions chinois va bientôt être testé en mer de Chine, l’un des plus avancés qui soit. 

    La question est donc la suivante : comment faire accepter à l’opinion publique un conflit avec la Chine (et donc la Russie) en Pacifique ? En exploitant des conflits entre puissances régionales qui dégénéreraient, par exemple. On pourra citer la rivalité croissante entre la Chine et les Philippines, notamment à cause d’un gisement riche en hydrocarbures que les deux pays se disputent. Rivalité qui existe également entre la Chine et le Vietnam. Vietnam et Philippines ont d’ailleurs accepté d’accueillir de nouvelles bases états-uniennes. Autre possibilité, l’idiot utile de la Corée du Nord, désignée comme un acteur nucléaire irrationnel et à propos de qui les accusations vont bon train sur les programmes militaires. 

    Et puis, n’oublions pas que pour faire mieux passer la pilule aux populations occidentales, on leur bourre le crâne avec une planète surpeuplée, un réchauffement climatique cataclysmique, une pollution grandissante, etc. etc. Il sera d’ailleurs intéressant d’observer avec attention le prochain G20 sur l’environnement à Rio, auquel Poutine a d’ores et déjà décidé de participer. Les Etats-Unis avaient voulu associer les BRICS au protocole de Kyoto sur les gaz à effet de serre pour entraver leur développement économique. Il y a fort à parier que pour des prétextes environnementaux, des contraintes similaires voire plus importantes seront imposées cette fois à la Chine. Si elle les refuse, gageons qu’elle sera désignée comme une menace pour la planète, son éradication devenant de fait beaucoup plus ... tolérable. 

    PS : photo très « classe » Christian smiley

    • Pegasus Pegasus 11 juin 2012 10:47

      Le retour du mythomane Meyssan. « Kadhafy a repris Tripoli ! » 12 heures après les rebelles visitent son bunker, les « 40 militaires français capturés en Syrie » qui n’ont jamais existé que dans sa tête et maintenant « Moscou près à risquer la guerre nucléaire totale pour Damas » !

      Je suppose que que ce nouvellement nommé professeur de RI à Damas (Là la Syrie est foutue pour de bon) ne s’est jamais intéressé à des sujets mineurs comme « les modalités internationales respectés lors de tirs de missiles balistiques intercontinentaux pour ne pas déclencher une alerte nucléaire dans les centres de contrôle d’en face » « la doctrine des forces nucléaires océaniques soviétique et russe » « l’état de la flotte russe et la difficile entrée en service de la classe Borey » ou « pourquoi la Russie a toujours évité de déployer des sous-marins lanceurs d’engins en Méditerranée, d’autant moins avec une flotte sous-marine stratégique qui peine déjà à assurer sa permanence à la mer et alors que la classe Borey n’a toujours pas été accepté dans la flotte russe et que son équipage est toujours en train de se former sur ce nouveau modèle ».

      Mais je suppose que ça générait trop la belle histoire qu’il s’est concocté et qui confinerait sinon au délire d’un mythomane...


      • Al West 11 juin 2012 11:07

        En fait, seul Meyssan a effectivement prétendu que cet étrange phénomène correspondait à un tir de Boulava depuis la Méditerranée, sans aucune preuve. 


        Le ministre de la défense russe a pour sa part déclaré dans un communiqué que la Russie avait effectué un test réussi de Topol depuis la région d’Astrakhan sur une cible au Kazakhstan. Des officiels de l’armée anonymes auraient confié au journal russe Vesti-24 que malgré une trajectoire inhabituelle, le test aurait été un succès, contrairement à ce que prétendaient de nombreuses autres sources. 

        Et Meyssan n’est pas le seul à penser à un tir de missile balistique intercontinental, de très nombreux experts y ont pensé, notamment israéliens. La question est de savoir d’où émanait ce tir, et là Meyssan semble s’être royalement planté (en parlant de la Méditerrannée et des sous-marins de nouvelle génération).

      • Mefrange Christian Tallon 11 juin 2012 12:36

        Je me suis prudemment abstenu et m’en suis tenu au seul tir de Tolpol. Le phénomène étrange en méditerranée a été filme. Il est est incontestable. Son interprétation est ouverte. Pour Meyssan il s’agit d’un tir russe.

        Meyssan est un clairement engagé mais pas un mythomane

        Dans les « covert operations » on ne va pas par définition dire à la planète entière que des instructeurs français forment la galaxie des salafistes. La capture de 35 français se gère diplomatiquement et discrètement par échange par l’intermédiaire de la Russie. 

        Rentrer dans ces questions par définitions impossibles à connaître sauf par quelques indices les précédents Sarkozy/BHL qui rendent simplement plausibles ces informations est rentrer dans le jeu de l’entropie. Thierry Meyssan invite au contraire à s’arracher au tourbillon du chaos pour s’élever à la perception des vrais enjeux : la frontière entre l’OTAN et le groupe de Shanghaï qui parle d’une seule voie et le rôle de la Syrie dans la géopolitique du gaz, cruciale pour le XXI ème siècle.

        Il est possible qu’il ne monte lui-même pas assez haut ; Il faut faire une psychologie du chaos : le cerveau humain est ainsi construit qu’il déteste ne rien comprendre. Essayer de comprendre le chaos, c’est le risque de devenir fou. D’où la tendance à inventer une rationalité fausse ou des complots là où il n’y a qu’entropie et chaos. et rien à comprendre.

        Dedefensa donne une grille de lecture (le concept d’inconnaissance) du chaos qu’on peut accepter ou pas mais qui existe. Que Brzezinski lui-même soit effrayé par l’effacement de la raison (l’effroi au sens pascalien) donne en tout cas à penser. Pour Brzezinski les Etats-Unis n’ont aucune politique, aucun plan en Syrie. Rien. Navigation à vue. Par contre la Russie elle, et c’est le sujet de mon article a une vision, une politique et des principes rationnels.  

        Après avoir caractérisé la « raison subvertie par l’affectivité » type BHL «  » La réflexion politique s’est réduite, à l’image de la tête d’un ennemi des Jivaros, à la taille de la réflexion du bouffon métaphysique qu’est ce BHL, aujourd’hui grand penseur de cette époque, le délégué indestructible et inoxydable chargé de la décoration intellectuelle du Système, docteur Faust en carton mâché ou en papier bouilli c’est selon, de l’ultime acte tragi-comique que veut bien nous présenter le Système sur la scène de son théâtre de l’absurde«  » , il constate que «  »l’effacement d’une raison efficace, une raison “loyale à la perception de la réalité”, ouvre la porte au déferlement de l’“affect” en termes psychologiques, ou pure affectivité, dans les réactions à la situation de Syrie. Cet affect n’est évidemment pas suscité par un plan de manipulation puisqu’on a vu que la raison, qui seule peut produire humainement de tels plans, est absente dans son rôle habituel de rangement des ambitions et des projets humains. L’affect prépondérant dans ces réactions est donc la cause autant que le produit des manipulations innombrables qui caractérisent le compte-rendu de la vérité de la situation syrienne, qui est bien entendu une vérité complètement fabriquée, – littéralement, selon notre jargon, une narrative. Il s’agit d’une auto-manipulation, ou techniquement d’une auto-mésinformation, suscitées par une affectivité qui a complètement pris le dessus dans l’attitude psychologique, et qui affecte l’observation des faits et le jugement selon des normes idéologiques de type hystérique elles-mêmes véhiculées dans la psychologie avant d’être transcrites en “idées” de type-standard et homogénéisées (droits de l’homme, humanitarisme, etc.). «  »

        A chacun de se faire son idée :
        http://www.dedefensa.org/article-la_raison_devenue_idiote_utile_de_l_affectivit__11_06_2012.html
         


      • Pierre-Marie Baty Pierre-Marie Baty 11 juin 2012 13:25

        Bonjour,

        Pour ma part, ce phénomène de spirale lumineuse dans le ciel me fait davantage penser à un missile en phase de désagrégation ; un test échoué en somme.

        La spirale est causée par l’émission de gaz enflammé à travers la paroi — crevée ? — du missile, poussée qui fait tourner celui-ci sur lui-même.

        Des précédents ont déjà eu lieu et la cause s’était avérée être celle-ci.

        http://www.youtube.com/watch?v=J5_8MVctp30

        Il me semble, en outre, que si le tir du missile Boulava avait réussi, il aurait été confirmé par l’état-major russe. Le fait qu’il ne l’ait pas fait est significatif, et le fait qu’on reprenne ce phénomène pour illustrer comme le fait M. Meyssan la « supériorité russe » en termes de missiles intercontinentaux est assez malheureux. smiley

        Bonne journée


      • Al West 11 juin 2012 13:35

        A mon sens, le phénomène vu en Méditerranée n’est rien d’autre que le Topol-M de la région d’Astrakhan vers le Kazakhstan... 


      • Mefrange Christian Tallon 11 juin 2012 14:09

        Pour savoir si Thierry Meyssan est un mythomane, il suffit d’attendre le 15 juin à midi puisqu’il annonce la capture et le détournement de la télé syrienne par la CIA avec fausses images dans le but de provoquer un changement de régime. Ça paraît gros mais paraît-il « plus c’est gros plus ça passe »

        ______________________________________________________________________

        L’OTAN prépare une vaste opération d’intoxication
        par Thierry Meyssan

        Des États membres de l’OTAN et du CCG préparent un coup d’État et un génocide sectaire en Syrie. Si vous voulez vous opposer à ces crimes, agissez dès maintenant : faites circuler cet article sur le Net et alertez vos élus.

        Réseau Voltaire | Damas (Syrie) | 10 juin 2012

        Dans quelques jours, peut-être dès vendredi 15 juin à midi, les Syriens qui voudront regarder les chaînes nationales verront celles-ci remplacées sur leurs écrans par des télévisions créées par la CIA. Des images réalisées en studio montreront des massacres imputés au gouvernement, des manifestations populaires, des ministres et des généraux donnant leur démission, le président el-Assad prenant la fuite, les rebelles se rassemblant au cœur des grandes villes, et un nouveau gouvernement s’installant au palais présidentiel.

        Cette opération, directement pilotée depuis Washington par Ben Rhodes, conseiller adjoint de sécurité nationale des États-Unis, vise à démoraliser les Syriens et à permettre un coup d’État. L’OTAN, qui se heurte au double veto de la Russie et de la Chine, parviendrait ainsi à conquérir la Syrie sans avoir à l’attaquer illégalement. Quel que soit le jugement que l’on porte sur les événements actuels en Syrie, un coup d’État mettrait fin à tout espoir de démocratisation.

        Très officiellement, la Ligue arabe a demandé aux opérateurs satellitaires Arabsat et Nilesat de cesser la retransmission des médias syriens, publics et privés (Syria TV, Al-Ekbariya, Ad-Dounia, Cham TV etc.). Il existe un précédent, puisque la Ligue avait déjà œuvré à la censure de la télévision libyenne pour empêcher les dirigeants de la Jamahiriya de communiquer avec leur peuple. Il n’y a pas de réseau hertzien en Syrie où les télévisions sont exclusivement captées par satellite. Mais cette coupure ne laissera pas les écrans noirs.

        En effet, cette décision publique n’est que la partie émergée de l’iceberg. Selon nos informations plusieurs réunions internationales ont été organisées cette semaine pour coordonner l’opération d’intoxication. Les deux premières, d’ordre technique, se sont tenues à Doha (Qatar), la troisième, politique, s’est tenue à Riyad (Arabie saoudite).

        Une première réunion a rassemblé les officiers de guerre psychologique « embedded » dans quelques chaînes satellitaires, dont Al-Arabiya, Al-Jazeera, BBC, CNN, Fox, France 24, Future TV, MTV — On sait que depuis 1998 des officiers de l’United States Army’s Psychological Operations Unit (PSYOP) ont été incorporés dans la rédaction de CNN ; depuis, cette pratique a été étendue par l’OTAN à d’autres stations stratégiques—. Ils ont rédigé à l’avance de fausses informations, selon un « storytelling » élaboré par l’équipe de Ben Rhodes à la Maison-Blanche. Une procédure de validation réciproque a été mise au point, chaque média devant citer les mensonges des autres pour les rendre crédibles aux yeux des téléspectateurs. Les participants ont également décidé de ne pas uniquement réquisitionner les chaînes de la CIA pour la Syrie et le Liban (Barada, Future TV, MTV, Orient News, Syria Chaab, Syria Alghad), mais aussi une quarantaine de chaînes religieuses wahhabites qui appelleront au massacre confessionnel au cri de « Les chrétiens à Beyrouth, les alaouites au tombeau ! »

        Le second meeting réunissait des ingénieurs et des réalisateurs pour planifier la fabrication d’images de fiction, mêlant une partie en studio à ciel ouvert et une partie d’images de synthèse. Des studios ont été aménagés durant les dernières semaines en Arabie saoudite pour reconstituer les deux palais présidentiels syriens et les principales places de Damas, Alep et Homs. Il existait déjà des studios de ce type à Doha, mais ils étaient insuffisants.

        La troisième réunion regroupait le général James B. Smith, ambassadeur des États-Unis, un représentant du Royaume-Uni, et le prince Bandar Bin Sultan (que le président George Bush père désignait comme son fils adoptif, au point que la presse états-unienne l’a surnommé « Bandar Bush »). Il s’agissait de coordonner l’action des médias et celle de « l’Armée syrienne libre » dont les mercenaires du prince Bandar forment le gros des effectifs.

        L’opération qui était en gestation depuis des mois a été précipitée par le Conseil de sécurité nationale des États-Unis après que le président Poutine ait notifié à la Maison-Blanche que la Russie s’opposerait par la force à toute intervention militaire illégale de l’OTAN en Syrie.

        Cette opération comprend deux volets simultanés : d’une part déverser de fausses informations et d’autre part censurer toute possibilité d’y répondre.

        Le fait d’interdire des TV satellitaires pour conduire une guerre n’est pas nouveau. Ainsi, sous la pression d’Israël, les États-Unis et l’Union européenne ont successivement interdit des chaînes libanaise, palestiniennes, irakiennes, libyennes, et iraniennes. Aucune censure n’a été effectuée envers des chaînes satellitaires provenant d’autres régions du monde.

        La diffusion de fausses nouvelles, n’est pas non plus une première. Cependant, quatre pas significatifs ont été franchis dans l’art de la propagande au cours de la dernière décennie.
        • En 1994, une station de musique pop, la Radio libre des Mille Collines (RTML) a donné le signal du génocide rwandais en appelant à « Tuer les cafards !  ».
        • En 2001, l’OTAN a utilisé des médias pour imposer une interprétation des attentats du 11-Septembre et justifier les attaques de l’Afghanistan et de l’Irak. À l’époque déjà, c’est Ben Rhodes qui avait été chargé par l’administration Bush de rédiger le rapport de la Commission Kean/Hamilton sur les attentats.
        • En 2002, la CIA a utilisé cinq chaînes, Televen, Globovision, Meridiano, ValeTV et CMT, pour faire accroire que des manifestations monstres avaient contraint le président élu du Venezuela, Hugo Chavez, à démissionner, alors qu’il venait d’être victime d’un coup d’État militaire.
        • En 2011, France 24 faisait de facto office de ministère de l’Information du Conseil national libyen, avec qui il était lié par contrat. Lors de la bataille de Tripoli, l’OTAN a fait réaliser en studio et diffuser par Al-Jazeera et Al-Arabiya des images des rebelles libyens entrant sur la place centrale de la capitale, alors qu’ils étaient encore loin de la ville, de sorte que les habitants, persuadés que la guerre était perdue, cessèrent toute résistance.

        Désormais, des médias ne se contentent plus de soutenir la guerre, ils la font.

        Ce dispositif viole des principes de base du droit international, à commencer par l’article 19 de la Déclaration universelle des Droits de l’homme relatif au fait « de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit ». Surtout, il viole les résolutions de l’Assemblée générale des Nations-Unies, adoptées au lendemain de la Seconde Guerre mondiale pour prévenir les guerres. Les résolutions 110, 381 et 819 interdisent « les obstacles au libre-échange des informations et des idées » (en l’occurrence la coupures des chaînes syriennes) et «  la propagande de nature à provoquer ou encourager toute menace à la paix, rupture de la paix, ou tout acte d’agression ». En droit, la propagande de guerre est un crime contre la paix, le plus grave des crimes, puisqu’il rend possible les crimes de guerre et les génocides.

        Articles sous licence creative commons

        Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).


      • Rensk Rensk 11 juin 2012 14:11

        Si vous ne comprenez pas qu’il leurs a fallut quelque chose de visible pour taper de la chaussure sur la table...

        Un défaut permet de se montrer « à tous », vous aurez remarqué que le missile n’est pas tombé sur des habitations malgré qu’il était devenu « incontrôlable », personne ne cherche d’ailleurs les « charges » ainsi perdues...


      • kriké 11 juin 2012 16:11

        On se rassure comme on peu


      • BlackMatter 11 juin 2012 20:38

        A mon avis quand un pays fait un test de missile, particulièrement en zone internationale, il prévient la communauté internationale pour ne pas risquer une réponse inappropriée. Surtout si selon certains, il s’agirait d’un tir d’intimidation. Quand on veut faire peur, on montre ses muscles, on ne les cachent pas. Donc du coup, cette histoire de missile n’est pas crédible. Quand à croire que la Russie utiliserait l’arme atomique pour protéger la Syrie (au risque de recevoir en retour 2000 têtes nucléaires sur la tête), je n’y crois pas. L’enjeu n’en vaut pas la peine.


      • Pegasus Pegasus 12 juin 2012 09:37

        « Meyssan n’est pas un mythomane »

        Et bien vérifions.

        Meyssan avait annoncé une manifestation d’1.7 millions de Libyens sur la Place Verte de Tripoli. Problème, voici le Mall de Washington avec 250 000 personnes :
        http://farm7.static.flickr.com/6008/5954714715_f02e665fdd_z.jpg

        Et voici la comparaison de taille entre le Mall et la Place Verte :
        http://farm7.static.flickr.com/6016/5954714943_f88ba727f7_z.jpg

        Même entassés sur 3 étages sans place pour respirer, la Place Verte ne pourrait sans doute pas accueillir plus de 100 000 personnes. La seule photo disponible de l’événement montre une partie de la place avec une foule pas franchement dense (http://farm7.static.flickr.com/6009/5954930795_b329272a1b_z.jpg). Avec cette densité on approche à peine les 20 000 personnes.

        1.7 millions selon Meyssan, 20 000 selon la réalité. Ca commence bien, le type invente plus d’un million et demi de personnes. Continuons

        « Les rebelles ne pourront pas prendre Tripoli » Une semaine après ils y rentraient
        « C’est un piège monté par Kadhafy, il est en fait en train de reprendre la ville » 12 heures plus tard les rebelles visitaient son bunker.
        Le seul à avoir fait pire c’est le ministre de l’information de Saddam Hussein, Saeed al-Sahaf, qui annonçait qu’ils n’y avait pas un soldat US à Bagdad quand ceux-ci faisaient des direct avec CNN sur la piste de l’aéroport.

        Mention spéciale à une vidéo hallucinante dans laquelle ils accusaient tout les autres journalistes d’être en mission pour la CIA afin de l’éliminer. « Le cameraman est tatoué, c’est donc un type des forces spéciales »... Bien sur il n’a en réalité même pas eu un ongle de cassé.

        Donc on a quelqu’un qui s’est prostitué auprès de Kadhafy pendant tout le conflit, qui a dû quitter deux fois son hôtel, n’a pas reçu une égratinure (contrairement à une dizaine de vrais journalistes présent sur le terrain tués ou blessés) et dont aucune des analyses ne s’est révélé avoir un quelconque rapport avec la réalité. Pour moi on entre dans la définition du mythomane.

        Les « militaire français capturés en Syrie ». Il n’a rien, pas un nom, pas une photo, rien. Il annonce « c’est sur la place public » mais il n’a absolument aucun élément. A ce compte là la propagande de Kadhafy annonçait descendre 3 hélico de l’OTAN et capturer 20 membres des SAS par jour. On attend également de les voir. Je peux très bien moi aussi annoncer la capture de 200 forces spéciales nord-coréennes près de l’Elysée, mais qu’on les a rendu à Pyongyang par un accord secret, j’aurais autant de crédibilité.

        Regardez son dernier article enfin. Les connaissances militaire de Meyssan oscillent entre le néant, Hollywood et la lecture du catalogue commercial des marchands d’arme russes. Et là il se met à divaguer sur « tir de missile balistique à partir d’un sous-marin pas encore entré en service en Méditerranée » (...), « Moscou pret à la guerre nucléaire totale pour Damas » (......) « Prend ça, vil Empire sionisto-satanique » (...........). C’est du délire total, il se crée dans son coin tout un monde imaginaire à partir d’une information de départ totalement fausse.

        Si il n’est pas mythomane, il est délirant. Je ne vois pas en quoi c’est mieux.

        Sinon lisez Brzezinski en entier. Pour lui ce n’est pas « les États-Unis n’ont pas de politique pour la Syrie », mais « Les États-Unis n’ont même aucune politique pour le Moyen-Orient tout entier ». Depuis 2005, Bush puis Obama n’ont appréhendé la région que sous un seul angle, celui du contre-terrorisme, et de là du soutien aveugle aux régimes autoritaires « qui luttent contre l’islamisme radical ». Cela leur a quasiment fait louper le Printemps Arabe.
        Ce que Brzezinki constate c’est une sorte de répétition des erreurs des années 80 et du chèque en blanc donné au Pakistan et à l’Arabie Saoudite pour lutter en Afghanistan, avec les suites que l’on sait.
        Regardez le Yémen. La présence US là-bas, le soutien à Saleh ne répondent à aucun autre plan que le contre-terrorisme le plus basique, sans aucun plan ou direction politique claire derrière.


      • Mefrange Christian Tallon 12 juin 2012 19:16

        Cher Pegasus, vous qui semblez avoir des sympathies pour Israël dans votre façon de décrypter les événements, ce qui se respecte tout-à-fait, sachez que je ne suis pas dans le secret des dieux et que j’essaie, modestement de faire des recoupements. Je n’ai pas fait mention du tir de Bulava vu au large d’Israël et du Liban non parce que c’était Meyssan qui le citait mais parce que ce n’était que lui.

        La guerre est une guerre médiatique, d’information « embeded », de desinformation, de mésinformation. Celui qui occupe le terrain médiatique a gagné.

        La capture de 35 agents instructeurs français et britanniques n’a rien d’irréaliste et cette information a été reprise par Tarpley.

        Je n’ai pas cité l’information selon laquelle Sarkozy aurait proposé de tuer toute la famille Assad, ce à quoi Obama se serait opposé. http://www.debka.com/article/22041/Obama-nixes-French-Saudi-plan-to-finish-Assad-by-bombing-his-palace

        Cette information ne se trouve à mon humble connaissance que dans DEBKA. Je ne l’ai pas reprise dans mon article.

        Par contre la proposition de bombardement du palais présidentiel se retrouve « recyclée » dans une opération de bombardements conjoints USA-Grande-Bretagne-France (Dekba 11 juin)

        Maintenant sans vouloir vous offenser si vous voulez prouver que Thierry Meyssan est un mythomane, pourquoi ne pas écrire un article à ce sujet et le proposer à la publication ?

        Toute personne un peu sensée comprend bien qu’il y a des déstabilisations étrangères en Syrie. Si un pays étranger inonde le pays basque ou la Corse de millions de dollars et d’armes, que se passera-t-il à votre avis ?

        Mon article est sur la Russie et pas sur les combats en Syrie dont on ne sait rien et dont on ne peut rien savoir à par les massacres organisés pour la télé et la pancartes « nous voulons une no-fly zone » en anglais

        Qu’on arrête de nous prendre pour des cons.

         


      • Pegasus Pegasus 12 juin 2012 20:48

        Cher Pegasus, vous qui semblez avoir des sympathies pour Israël dans votre façon de décrypter les événements, 

        Ah ? Depuis quand ? Apprenez à échanger sans plaquer des schémas d’interprétation tout préparés s’il vous plait. Je n’ai pas fait une mention d’Israel, vous l’introduisez sans aucune raison

        Je n’ai pas fait mention du tir de Bulava vu au large d’Israël et du Liban non parce que c’était Meyssan qui le citait mais parce que ce n’était que lui.

        Vous citez l’article délirant de Meyssan et parlez vous même de « tirs de fusées atomiques » au pluriel et suivez la même logique ahurissante de « Russie avec ses 11 000 têtes nucléaire prêt à l’apocalypse nucléaire pour Damas » . Vous faites mention sans faire mention en somme.

        La guerre est une guerre médiatique, d’information « embeded », de desinformation, de mésinformation. Celui qui occupe le terrain médiatique a gagné.

        Occupez le terrain n’est pas sortir des mensonges et des analyses plus délirantes les unes que les autres. Ce n’est pas non plus brosser dans le sens du poil un public spécifique en lui racontant ce qu’il a envie d’entendre (Kadhafy a gagné, a repris Tripoli etc)

        La capture de 35 agents instructeurs français et britanniques n’a rien d’irréaliste et cette information a été reprise par Tarpley.

        Sauf que l’information n’a toujours qu’une seule source, Meyssan, et absolument aucun élément de preuve. Si ensuite elle est reprise par Tarpley ca ne prouve que son manque total d’esprit critique à lui aussi. (D’un autre côté il avait bien déclaré que les attentats en Norvège par Breivik étaient également « un coup monté » « false flag » etc, c’est pas un délire total supplémentaire qui va plus endommager sa crédibilité)

        Je n’ai pas cité l’information selon laquelle Sarkozy aurait proposé de tuer toute la famille Assad, ce à quoi Obama se serait opposé. http://www.debka.com/article/22041/... Par contre la proposition de bombardement du palais présidentiel se retrouve « recyclée » dans une opération de bombardements conjoints USA-Grande-Bretagne-France (Dekba 11 juin)

        Le jour où Debka révélera quelque-chose de vérifiable...

        Maintenant sans vouloir vous offenser si vous voulez prouver que Thierry Meyssan est un mythomane, pourquoi ne pas écrire un article à ce sujet et le proposer à la publication ?

        Soyez rassuré je ne suis pas le moins du monde offensé, mais je ne vois pas l’intérêt d’écrire un article. En dehors d’agoravox sa réputation est déjà établie au-delà de toute mesure. Sur agoravox c’est une idole inattaquable.
        Voyez-vous un seul élément de ma liste qui ne prouve pas qu’il ment sans vergogne, n’a qu’un e connaissance à peu près nulle de ce dont il prétend pouvoir disserter ? Niez-vous qu’il s’est bâtit tout un délire sur « Moscou avertit Washington à coup de missiles nucléaire » en ne connaissant rien au sujet et en inventant un tir de missile intercontinental en Méditerranée à partir d’un sous-marin imaginaire comme il a inventé1,7 million de personnes manifestant en Libye ?

        Toute personne un peu sensée comprend bien qu’il y a des déstabilisations étrangères en Syrie. 

        Et si vous lisiez des parutions académiques, des sources sérieuses et réputés, comme le Combating Terrorism Center de West Point vous verriez que ça fait plus de 6 mois qu’ils en parlent, tout comme cette même institution parlait de l’influence des islamistes radicaux sur le CNT libyen une semaine après sa formation (ce qui a mené au final Washington à se désengager très vite et à interdire à Carter Ham de l’Africom la livraison d’armes au rebelles (La France passant outre, avec les résultats que l’ont connait))

        Si un pays étranger inonde le pays basque ou la Corse de millions de dollars et d’armes, que se passera-t-il à votre avis ?

        Un peu comme le KGB l’avait fait avec l’Irlande du Nord ? la Syrie et l’Iran avec le Hezbollah ? sincèrement vous croyez vraiment que dans les années 60-70 indépendantistes corses et basques n’ont reçu armes, argent et entrainement de personne ?


      • Mefrange Christian Tallon 12 juin 2012 21:30

        Pour clore cette polémique et en laissant Meyssan de côté, disons que c’est votre parole contre celle de Tarpley.

        Il va sans dire que «  »l’armée de la Syrie Libre«  » composée d’extrémistes salafistes qui égorgent les chrétiens et détruisent les églises achètent leurs armes avec leurs économies. Vous avez aimé la Libye, vous allez adorer la Syrie !

        Unterdessen haben im Ausland lebende syrische Geschäftsleute in der qatarischen Hauptstadt Doha zur Finanzierung der syrischen Opposition und Rebellen einen Fonds mit 300 Millionen Dollar eingerichtet. Mustafa Sabbagh, der Präsident des syrischen Businessforums im Exil, stellte den Fonds vor. Wael Merza, der Generalsekretär des oppositionellen Syrischen Nationalrats, äußerte, die Hälfte des Betrags sei bereits ausgegeben und teilweise an die Freie Syrische Armee geflossen. 


      • Pegasus Pegasus 12 juin 2012 22:50

        Pour clore cette polémique et en laissant Meyssan de côté, disons que c’est votre parole contre celle de Tarpley.

        Mais en aucun cas. C’est la parole d’un mythomane reconnu (sous-marin imaginaire, manifestation d’1,7 million imaginaire, victoire de Kadhafy imaginaire etc), Meyssan, reprise mot pour mot sans aucune vérification par Tarpley, lui non plus pas en mal de thèse délirante. Et c’est tout. Je n’ai rien à prouver, mais eux tout repose sur leurs paroles seules, car ils sont incapable d’apporter le moindre élément de preuve de ce qu’ils avancent.


      • Mefrange Christian Tallon 12 juin 2012 23:18

        Comme vous ne dites pas qui vous êtes, il est difficile de donner autant de poids à ce que vous dîtes qu’à Tarpley ou Meyssan même en supposant qu’ils soient des complotistes mythomanes adeptes de toutes les théories du complot. Le réseau Voltaire est développé et il est difficile de croire qu’une telle concentration de mythomanes existe et que ces mythomanes, comme par hasard, critiquent l’OTAN, Israël et les pouvoirs en place.
        Je suis heureux que sur Agora Vox ont ait encore le droit de faire entendre une voix différente de la bouillie-propagande déversée ad nauseam et à longueur de journée sur les media contrôlés par les marchands de canons.
        Il y aura une conférence commune Collon / Chossudovsky le 4 juillet à Montréal. Encore probablement deux mythomanes adeptes de la théorie du complot.
        Ces anathèmes ne marchent plus. Trouvez-en d’autres, vous et vos amis de l’ombre cachés derrières vos pseudos et aux profils non renseignés.


      • Pegasus Pegasus 13 juin 2012 09:15

        Comme vous ne dites pas qui vous êtes, il est difficile de donner autant de poids à ce que vous dîtes qu’à Tarpley ou Meyssan même en supposant qu’ils soient des complotistes mythomanes adeptes de toutes les théories du complot.

        En quoi mon identité amène quelque-chose ?
        Meyssan a-t-il inventé 1.7 million de manifestant ? Oui ou non ?
        Meyssan a-t-il inventé un sous-marin lanceur d’engin non encore entré en service en Mediterranée ? Oui ou non ?
        Meyssan a-t-il inventé la reprise de Tripoli par Kadhafy ? Oui ou non ?

        Ils ont menti sans aucune scrupule, que ce soit moi ou mon voisin qui le dise, cela ne change rien, ce sont des faits objectifs, vérifiés, dont la véracité ne dépend en rien de celui qui les énonce. Refusez de l’accepter ne serait que la marque d’un suivisme aveugle.

        Le réseau Voltaire est développé et il est difficile de croire qu’une telle concentration de mythomanes existe et que ces mythomanes, comme par hasard, critiquent l’OTAN, Israël et les pouvoirs en place.

        Bizarre, à croire que vous n’avez jamais entendu parler d’officine de propagande ?

        Je suis heureux que sur Agora Vox ont ait encore le droit de faire entendre une voix différente de la bouillie-propagande déversée ad nauseam et à longueur de journée sur les media contrôlés par les marchands de canons.

        Lutter contre la propagande en déversant des mensonges encore plus grands et grotesques est un non-sens absolu. On ne prétend pas lutter contre « la pravda » en utilisant les méthodes de Goebbels.

        Il y aura une conférence commune Collon / Chossudovsky le 4 juillet à Montréal. Encore probablement deux mythomanes adeptes de la théorie du complot.

        Collon dit pas mal de chose intéressantes mais a rapporté les même bêtises que Meyssan sur la Libye, bonjour l’esprit critique. Chossudovsky est lui clairement parti dans le délire depuis longtemps, avec la guerre nucléaire annoncée tout les mois et celle contre l’Iran toute les deux semaines depuis au moins 2006.
        Comme Meyssan, ils ne font que répondre à une demande. Conforter un public précis dans sa vision du monde. La seule difference est que Meyssan se prostitue officiellement auprès des régimes libyens puis syriens, tandis que les deux autres maintiennent au moins une certaine indépendance.

        Ces anathèmes ne marchent plus. Trouvez-en d’autres, vous et vos amis de l’ombre cachés derrières vos pseudos et aux profils non renseignés.

        Désolé de devoir décevoir votre ego, mais croire que vous etes victime d’un quelconque complot de moi et « mes amis cachés » n’est que mégalomanie complaisante. J’ai dégonflé vos idoles, vous pouvez le nier si vous voulez, mais aucune personne sensé qui lirait cet échange ne pourrait manquer que pas une fois vous n’avez répondu dès que je levais un exemple précis de la mythomanie de ces gens. Ne parlez pas ensuite de « voix différente » d’« anti-propagande » « d’esprit libre » si vous fuyez dès qu’on présente des éléments gênants.
        La géopolitique c’est en partie estimer les rapports de force, pas en imaginer un qui nous ferait plaisir.


      • Pegasus Pegasus 13 juin 2012 23:53

        Tiens, amusant. De grandes déclarations sur la liberté « la voix différente » etc

        Par contre dès qu’on met en défaut ces beaux raisonnement, qu’on montre que tout ça est basé sur les mensonges avérés d’un mythomane, mensonges que vous vous êtes avéré totalement incapable de réfuter, on replie, on censure.

        Et ensuite ça parle d’esprit critique, de propagande... Ce que vous prétendez dénoncer n’est en fait que votre propre fonctionnement, nier, censurer les informations qui remettrait en cause une confortable version du monde. Pathétique.


      • Mefrange Christian Tallon 14 juin 2012 07:50

        Pégasus, je ne replie pas par censure mais parce que vous m’emmerdez cela dit très gentiment. J’écris un article pour essayer d’alerter (un peu) l’opinion et pas pour me perdre dans les sables mouvants de la polémique. Il fait beau, c’est l’été et j’ai autre chose à faire que de passer mes journées devant un écran d’ordinateur. Vous faites dévier le sujet de mon article.
        Écrire un article demande du temps, temps pris sur d’autres activités. Je n’ai pas replié tous vos commentaires. On sait que vous considérez Meyssan comme mythomane et que vous mettez en doute son intégrité psychique. Soit. Le lecteur sait que « Pégase » considère Meyssan comme mythomane. Ecrivez un article à ce sujet ! Ce n’est pas le sujet de mon article mais les avertissements nucléaires de la Russie. Si ces avertissements sont pris au sérieux la guerre a une chance d’être évitée, s’ils ne sont pas pris au sérieux on y va directement.


      • Pegasus Pegasus 14 juin 2012 08:58

        On sait que vous considérez Meyssan comme mythomane et que vous mettez en doute son intégrité psychique. Soit. Le lecteur sait que « Pégase » considère Meyssan comme mythomane.

        Sauf que « je » ne considère pas Meyssan comme un mythomane. Je le prouve de façon irréfutable, avec des exemples précis et indéniable. Ce n’est pas une question d’avis personnel, mais de la plus simple honnêteté intellectuelle.

        Ce n’est pas le sujet de mon article mais les avertissements nucléaires de la Russie.

        Votre article est entièrement basé sur les thèses délirantes de Meyssan, sur un sous-marin imaginaire, sur son interprétation grotesque de tir de missile balistique alors que la Russie en a effectué des centaines (le 100e tir de Topol a été effectué en octobre 2010, et certains ont été lancés en pleine attaque US sur l’Irak en mars 2003. « Moscou prêt à la guerre nucléaire pour Bagdad » ?) et sur la thèse ahurissante comme quoi Moscou est prêt à la guerre nucléaire pour Damas, qui démontre une ignorance crasse de toute l’évolution de de la doctrine nucléaire soviéto-russe depuis 1962. A ce compte mes remarques sont complétement dans le sujet.

        Si ces avertissements sont pris au sérieux la guerre a une chance d’être évitée, s’ils ne sont pas pris au sérieux on y va directement.

        Si ces avertissement avaient la moindre base autre que l’ignorance d’un mythomane et l’adulation moutonnière de ses suiveurs, alors ils pourraient en effet être pris au sérieux.


      • Pegasus Pegasus 15 juin 2012 19:28

        Pour savoir si Thierry Meyssan est un mythomane, il suffit d’attendre le 15 juin à midi puisqu’il annonce la capture et le détournement de la télé syrienne par la CIA avec fausses images dans le but de provoquer un changement de régime.

        Voilà, c’est officiel, Meyssan est bien un mythomane.


      • Mefrange Christian Tallon 15 juin 2012 21:27

        Pégasus

        J’ai envoyé un mot à Thierry Meyssan lui demandant des informations ou preuves. Dans quelques jours, nous seront fixés au moins sur sa bonne foi. Normalement il devrait expliquer dans les jours qui viennent pourquoi et comment ses prévisions ont été infirmées.

        Cher Monsieur Meyssan
        J’ai repris un de vos articles dans Agora Vox et d’aucuns mettent en cause votre intégrité mentale et vous considèrent comme « mythomane ».

        Inventer des informations pour un journaliste serait assez ennuyeux. Il vaudrait mieux dans ce cas se faire romancier ou scénariste. Certes Hillary Clinton ne se gêne pas pour inventer des livraisons d’hélicoptères russes à la Syrie destinés à tuer des civils innocents. Il semble que la guerre de la propagande fasse rage.

        Sans vouloir le moins du monde vous intenter un procès, vous avez prédit une vaste opération d’intox médiatique par remplacement de chaines syriennes par d’autres pro-occidentales.
         
        Qu’en est-il au 15 juin. Les télé syriennes sont elles reçues par la population ? Le plan que vous avez dénoncé s’est-il déroulé ? Où puis-je trouver des preuves de ce que vous affirmez ?

        En vous remerciant par avance et dans l’intérêt de l’exactitude des informations de l’excellent journal AgoraVox, je vous souhaite une bonne soirée.

        C Tallon, DEA géopolitique 


      • Mefrange Christian Tallon 19 juin 2012 20:24

        Le 19 juin, il n’y a eu aucune réponse de la part de Thierry Meyssan. A l’avenir je ne le citerai que dans la mesure où ses informations seront confirmées par d’autres sources. Une piste pour savoir ce qui se passe effectivement en Syrie est :


      • Pegasus Pegasus 25 juin 2012 09:56

        Je ne devrais pas retourner encore une fois le couteau dans la plaie mais autant finir définitivement notre Goebbels des bacs à sable :

        http://www.voltairenet.org/Moscou-exige-l-arret-immediat-de

        « Réunion du Groupe de Contact pour la Syrie à Moscou »
        « Les deux tirs d’ICBM ont ramené l’OTAN à la raison »
        « Ordre du jour rédigé par Lavrov : arrêt de la guerre médiatique »

        On compare à la réalité ? Pas de réunion à Moscou, pas d’ordre du jour de Lavrov, et l’unique tir de missile balistique russe est tellement dans les normes que tout le monde s’en fout...

        Bref, après l’invention d’un million de manifestant libyens, d’un sous-marin nucléaire et d’un tir de missile, Meyssan invente des conférences internationales...


      • Mefrange Christian Tallon 25 juin 2012 12:56

        Cher Pegasus

        Thierry Meyssan ne m’ayant pas écrit pour confirmer ou infirmer ses information il m’est impossible de me prononcer.
        Le fait est que nous sommes en pleine guerre de l’information et qu’il est difficile séparer (ou tenter de) le vrai du faux.

        Le ministre des affaires étrangères de Russie a bien tenu une conférence de presse le 9 juin proposant une conférence internationale. Cette conférence de presse réaffirme la responsabilité de tout gouvernement d’assurer l’ordre dans son pays et constate que le gouvernement syrien ne le fait pas. Il précise cependant que les « intervenants extérieurs » fournissent argent, armes, matériel, logistique, mercenaires et les infiltrent en Syrie. C’est pour mettre ces affaires au clair qu’il organise cette conférence sur le modèle de celle concernant le bouclier anti-missile (minute 8.00). 

        Cette information a été reportée par Meyssan le 13 juin. Le ministre des affaires étrangères français Fabius (le roquet) propose Genève à Kofi Annan (l’ex fonctionnaire britannique) , proposition acceptée par Didier Burkhalter (mais ça bouge d’heure en heure) « en début de mois ». Le 21 juin, Ria Novosti confirme que le lieu serait Genève ou Moscou(On ignore pour le moment où et quand une telle conférence pourrait avoir lieu. Le conseiller du Kremlin Iouri Ouchakov a quant à lui fait savoir auparavant que l’événement pourrait être organisé à Moscou ou à Genève).

        Au moment où Thierry Meyssan écrit son article, le 13, rien de concret n’est encore décidé. On ne peut pas le traiter de mythomane sur la base de son article du 13. Le plan occidental de couper la télé syrienne par satellite est confirmé et fermement critiqué par Lavrov dans sa conférence de presse comme violant la libre circulation de l’information. A moins de considérer que Lavrov est aussi mythomane, il s’agit d’une confirmation partielle (première partie du plan) de ce qu’annonçait Meyssan.

        Je veux bien perdre du temps à discuter avec des personnes inconnues sur le web à la condition absolue que ces personnes soient de bonne foi.

        Un journaliste informe à chaud et sans recul. Ce n’est pas un historien qui travaille sur des archives sur un sujet qui date de 30 ou 300 ans.

        Jusqu’à preuve du contraire, Meyssan n’est pas une source à discréditer d’emblée. C’est un journaliste anti-otan qui travaille à chaud avec le risque de se tromper.

        Mon opinion est que risquer une guerre mondiale pour la Syrie est de la pure folie. Mes articles sont en faveur de la paix mondiale et pas en faveur d’une des parties en Syrie, ce dont je me fiche complètement. Je me permets seulement de tenter de comprendre la logique de pays laïcs qui déboulonnent des régimes laïcs pour les remplacer par des régimes théocratiques extrémistes. On pense qu’ils ne viendront pas en Europe ensuite ? 


        • Oncle Kaï Oncle Kaï 11 juin 2012 11:16

          Oups, erreur de lien :
          Syrie : l’opposition armée se dote d’armes chimiques
          (notez bien le logo...)


        • Gabriel Gabriel 11 juin 2012 11:34

          Le scénario d’un conflit mondial organisé est de plus en plus probable. Cela ne ferai que concrétiser une politique de dictature financière. Phase un, je mondialise les institutions et retire le pouvoir monétaire aux nations. Phase deux, création d’une dette fictive afin d’appauvrir les pays et de mettre en état de dépendance leurs citoyens. Phase trois, alimenter en sous mains des réseaux terroristes, faire flamber artificiellement le prix des matière première (surtout alimentaire), communautariser au maximum la société (religion, race, politique etc…) tout cela, bien entendu, avec des dirigeants politiques et médiatiques à la solde des grands argentiers afin d’instaurer peur, haine et précarité. Phase quatre, organiser un ou des conflits entre nation afin de monopoliser toutes velléité de révolte de la part des peuples et en tirer un profit substantiel sur les ventes d’armes. Phase cinq, après plusieurs millions de mort et un redécoupage géographique permettant l’acquisition officialisée des filons de matières premières, passer pour de grands démocrates humanistes ayant sauvé la planète de la barbarie (Régler par se biais le problème de la surpopulation). Phase six, mise en place reconnu d’une gouvernance mondiale (Pour évité de nouvelles guerres, blablabla…) et enfin la dictature du fric est installée pour de très très nombreuses décennies. Mais bien entendu, tout cela n’est que fiction, du moins je l’espère ...


          • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 11 juin 2012 11:41

            Si les choses vont plus loin en Syrie, il sera intéressant de voir si les Russes et les Chinois y déploient des troupes au sol pour montrer leur détermination à empêcher une invasion, ce qui aurait pour effet de sonner la fin de la récréation.




            • révolQé révolté 11 juin 2012 12:31

              Et de peut être enfin calmer les occidentaux qui se prennent pour les rois du monde... !!!


              • Lavine 11 juin 2012 12:56

                Oui, voilà, vous parlez pour moi.

                Je suis très inquiète également. Il faut que nous le sachions, que nous nous préparions.
                Je ne suis pas sûre que les apprentis sorciers mesurent bien la pente sur laquelle ils nous entrainent.
                Parce que par là-dessus, la planète elle-même se rebiffe (façon de parler bien sûr, je ne suis pas sûre qu’une planète pense à notre manière à nous ) . L’inondation dans le nord, l’inondation au pays de galles, allez, vous allez me dire que ce n’est pas un nième évènement extrême ? Est-ce que ce n’est pas ce dont nous parle le GIEC, de la multiplication des évènements extrêmes ?
                Vous saupoudrez tout ça de quelques coups de semonce nucléaire - après tout fujushima a déjà fait pas mal de dégats et les japonais se tiennent encore bien tranquilles - donc ça devrait passer., et peut être même accélérer la dégradation climato- géologique ?

                Bon, j’espère avoir tort, hein, mais j’ai peu confiance dans la capacité de réaction de la population, effectivement embourbée dans les faux problèmes ?

                Alors, des fois, j’en viens presque à souhaiter que des bouleversements geologico-climatiques ne laisse plus à l’humanité que quelques survivants, dotés quand même d’une sacrée bibliothèque de connaissance, mais là on a tout faux, c mal barré, j’ai du mal à penser que ça vaut le coup.
                Et pourtant il y a les enfants, je pense aux enfants.

                Alors il ne nous reste plus qu’à organiser la sauvegarde de notre jeunesse, l’éduquer, la protéger

                Comment s’appelle déjà ce prêtre, enfin l’équivalent maléfique de Mithrandir ( ou gandalf pour les intimes ? ). Vous voyez les images de la préparation de la guerre là où fleurissait un verger de chênes vénérables ( un comble ? ) ?

                Ah on a les références littéraires qu’on peut hein ! smiley


                • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 11 juin 2012 13:19

                  Le renversement du régime syrien ne vaut pas le déclenchement d’une guerre nucléaire ni même d’une guerre tout court surtout si on sait que les candidats au changement sont des extrémistes islamistes.

                  On ne va tout de même pas faire la guerre pour établir une théocratie belliqueuse et dictatoriale en Syrie !


                • Nums Nums 11 juin 2012 16:26

                  " On ne va tout de même pas faire la guerre pour établir une théocratie belliqueuse et dictatoriale en Syrie ! "


                  Sauf si celle-ci plaît, est choisie par l’empire et collabore avec lui. 

                • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 11 juin 2012 16:35

                  On voit ce que ça donne en Afghanistan et en Irak, ce genre de collaboration : une perte de fric monstrueuse pour nous et des populations qui nous crachent dessus.





                • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 11 juin 2012 16:49

                  Et des soldats tués ( 85 ) mais nettement moins que de gens tués sur la route ( 4700 ) chaque année.

                  Vu qu’on interdit pas la voiture, c’est que c’est un niveau de pertes supportable.


                • joelim joelim 11 juin 2012 17:36

                  A terme, Israël pourrait taper comme elle veut (puisque ce serait des extrémistes au pouvoir en Syrie). Je pense que c’est la cause des causes de cette folie.


                • Pierre-Joseph Proudhon Pierre-Joseph Proudhon 17 juin 2012 21:24

                  @Alois Frankenberger :

                  Beaucoup de fric qui n’est pas du tout perdu pour tout le monde...

                  L’avantage de ces guerres, c’est qu’elles engraissent abondamment le lobby militaro-industriel.
                  Comme pour toutes les guerres, ce sont les peuples qui payent, mais les « élites » qui s’engraissent.

                  Quand ils ont inventé le terme de « guerre humanitaire » je me suis bien marré.
                  Puis j’ai eu envie de pleurer quand j’ai vu les miracles de la lobotomisation des pékins moyens par les médias. Pékins qui ont gobé ce nouveau mensonge tout cru, sans gueuler, sans aucun esprit critique. Merci BHL, représentant de commerce zélé de nos chers oligarques.

                  Un bon matraquage médiatique « au nom de la liberté » et tous les couillons approuveront la future boucherie sans se rendre compte qu’ils perdront le peu de libertés qu’ils leur restait dans des lois iniques qui permettront aux politiques de nous embastiller ou de nous exterminer pour « raison d’état ».

                  Pour les oligarques, rien ne vaut une bonne guerre, c’est le prétexte rêvé à tous les abus.


                • Al West 11 juin 2012 13:18

                  A propos du missile du 7 juin, je crois que les conséquences sont encore plus incroyables que ce que j’avais cru au départ :


                  Informations officielles : (tirées de http://fr.rian.ru/defense/20120607/194981878.html)

                  Lieu de lancement : polygone de Kapoustine Iar, Astrakhan, Russie
                  Cible : polygone de Sary Chagan, Kazakhstan
                  Type de missile : RS12M Topol

                  La distance séparant le lieu de lancement et la cible peut être calculé grâce aux coordonnées des deux sites.

                  Kapoustine Iar : 48 degrés 34 minutes Nord 45 degrés 44 minutes Est
                  Sary Chagan : 46 degrés 23 minutes Nord 72 degrés 52 minutes Est

                  Distance approximative entre les deux sites : 2042 kilomètres.

                  Le missile utilisé était un RS12M Topol, un ICBM dont la portée est de l’ordre de 10 000 kilomètres. C’est-à-dire que selon les informations officielles fournies par la Russie, celle-ci a utilisé un missile intercontinental pour détruire une cible avec une portée de 2000 kilomètres !

                  Que cela implique-t-il ? 

                  Cela explique la trajectoire anormale observée, qui est nécessaire pour l’utilisation d’un missile intercontinental afin d’atteindre une cible bien plus proche que la portée d’un ICBM. Des informations officieuses font état du désir de l’armée russe de réussir à obtenir ce genre de trajectoire pour pouvoir définitivement empêcher l’interception de ses missiles par les intercepteurs occidentaux.

                  Pourquoi utiliser un ICBM sur une portée de 2000 km ? D’une part, comme cité précédemment, car la trajectoire du missile est lié à sa cible. Cela permettrait de déjouer les défenses potentielles occidentales (et leur bouclier antimissile). D’autre part, pour combler les lacunes de l’arsenal russe qui ne dispose pas de missiles de moyenne portée. 

                  Qui est visé ? Potentiellement, tous les pays à 2000 km de portée des frontières russes. Plus spécifiquement et au vu du contexte géopolitique mondial, certaines régions apparaissent plus visées que d’autres. Notamment :

                  - l’Europe de l’est (qui va accueillir le bouclier antimissile de l’OTAN)
                  - le Moyen-Orient, et dont l’un des pays a dû avoir des sueurs froides le 7 juin dernier, évidemment Israël, dont l’intérêt vis-à-vis de la politique des Etats-Unis est évident. 

                  La Russie vient de faire une démonstration de force : après le test réussi d’un ICBM sur une portée de 10 000km, elle vient de montrer aux Occidentaux qu’elle peut aussi utiliser ses Topol-M sur une portée plus réduite, avec une trajectoire que les systèmes occidentaux sont peu susceptibles d’intercepter à coup sûr... 

                  • Psychophile Psychophile 12 juin 2012 02:04

                    Bien vu, la trainée visible en « zig-zag » s’explique ainsi aisément. Merci pour l’info


                  • Lavine 11 juin 2012 13:19

                    Ah oui pardon j’oubliais oui hihi la photo christian ( sans offense hein ).

                    ( c’est pas parce que l’avenir est sombre ( et puis on est pas obligé de rester les bras croisés) qu’on doit perdre son sens de l’humour ).

                    Je voulais ajouter aussi que je ne suis pas sûre qu’ici nous soyons d’accord sur tout tous, mais quoi qu’il en soit, il nous reste à nous battre pour nos convictions.

                    Et sérieusement, je pense qu’on en peut pas laisser de coté la question du réchauffement. Personne ne vit à la campagne ici ? Parlez-en aux paysans, et je pense que vous aurez une idée de la réalité de la menace, par contre les formes, c’est plus compliqué. Avez-vous remarqué comme les prévisions météo perdent en fiabilité à deux-trois jours ? assez fréquemment même du jour au lendemain ?
                    Je serais curieuse d’avoir aussi l’avis des marins, tiens, qui pourraient nous dire ce qu’ils pensent de l’évolution météorologique de ces dernières années. La mer, comme nous le savons tous est un endroit sensible.
                    Notre mémoire est influencée par nos convictions préalables certes, mais justement confrontons et vérifions.

                    L’expérience personnelle est irremplaçable. Et c’est bien le problème. A moins de mobiliser d’urgence sur des objectifs de paix, de démilitarisation, nous sommes-mal. Mais pour ça, il faut être des centaines, et si possible, des milliers de fourmis pacifistes, pacifiques, et contrer sur une ligne individuelle.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès